Le pêcheur, un poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

 

Le pêcheur

 

L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le pêcheur assis est patient

Ses filets sont immergés

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère

 

Sur la berge voisine les arbres

Rythment les saisons au gré des couleurs

Le souffle du vent les caresse

Leur silence apporte de la tendresse

Que ne détruisent pas les oiseaux

Qui nichent aux creux des branches

 

Le pêcheur a tout le loisir

De penser à la vie, à la mort

Son esprit s’élève dans la souffrance

De la salissure de son corps fatigué

Dans un gris éraillé il se libère

Il guette au loin la lumière brillante

 

*****

 

 

Barque de mes rêves

Patient le pêcheur assis

Le temps à travers

 

Saison des couleurs

Silence de la tendresse

Oiseaux dans les branches

 

La vie et la mort

Son esprit dans la souffrance

Lumière brillante

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 20 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Lumière de Loire poème extrait d’Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

Lumière de Loire

 

La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle

 

Multiples nuances de couleurs

De la clarté renaissante à la noirceur tragique

Tout y passe pour un arc-en-ciel ligérien

Voguant sur l’eau changeante comme un reflet

L’émotion est profonde comme un trou sans fond

 

Saisissant un oiseau en vol au-dessus d’un bosquet

Caressant un poisson qui saute au-delà des songes

Encourageant un ange dans sa dévotion

Signifiant au démon la lame acérée d’un couteau

 

Sous le grand soleil le fleuve interprète une sonate

Entraîne la silhouette fragile d’une naïade

Dans une danse lascive, suggestive, sensuelle

Nos sens ne peuvent refréner l’envie d’amour

De cette mouvance féminine qui s’éveille de son bassin

*****

 

 

Nuances de couleurs

Changeantes selon saisons

Émotion profonde

 

Clarté renaissante

Un arc-en-ciel ligérien

Reflet d’émotion

 

Un oiseau en vol

Encourageant un poisson

Danse suggestive

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 15 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Et pourquoi pas les pensées de Val !

Val Lafontaine nous offre ses pensées

 

Partages sans rapport.

La pensée de l’instant, tout simplement. ****

Laisser la brume et ses moutons. S’élever pour regarder et arriver à voir l’essentiel. Brumes et moutons, rengaine du quotidien.

Vouloir s’en extirper

Un pas vers le pouvoir. L’envie

Une marche vers la grandeur.

Viendra ensuite la constance qui fera de l’effort une […]

 

via Pensées — l’ancolie bleue 2

La Loire, poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

La Loire

 

La Loire n’est jamais la même

Sous vos yeux elle est la douceur même

Languissante au possible

L’air est rempli de sa quiétude

 

Puis, dans son éternel voyage

Il lui arrive de devenir volage

Elle devient capricieuse, envahissante

À se répandre de chaque côté de ses rives

 

Elle peut se mettre dans tous ses états

Charrier les secrets et les soldats

Se jouer de la mort

Et la semer sur son passage

 

Au contraire, elle peut charmer

Dérouler son ruban argenté et changeant

Au hasard de ses rives aux bijoux de pierre

Où les amants ne sont pas étrangers

 

Elle déroule en flâneuse de majesté

Ses mille feux de lumière scintillante

Comme une apothéose dans sa gloire

De fleuve indompté de Loire

*****

 

 

Douceur languissante

Dans son éternel voyage

Loire capricieuse

 

Semer la mort

Au hasard des gros tumultes

Torrent ou un bœuf

 

Ruban argenté

Rives aux bijoux de pierre

Fleuve indompté

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 08 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Pioche dans mai — l’ancolie bleue 2

 

L’ancolie Bleue

 

L’ancolie Bleue nous fait profiter du travail de Val Lafontaine

 

Pour une fois, je vous emmène non pas sur une sortie particulière mais sur des petits détails printaniers qui me plaisent où le printemps se manifeste sous diverses formes, comme les arbres fruitiers en fleur, les cascades riches en eau, le retour des milans, le réveil des marmottes et la neige qui laisse place aux […]

via Pioche dans mai — l’ancolie bleue 2

.

© Jean-Louis RIGUET 23 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Une nouvelle édition du salon du livre de Mazamet

Un nouveau salon du livre à Mazamet

http://www.salondulivremazamet.com/

La neuvième édition du salon du livre se tiendra à Mazamet

 

 

Au pied de la Montagne Noire

.

.

MAZAMET vous appelle !

.

.

Pour un nouveau salon du livre, le 9e

Attendez-moi j’arrive

.

 

Extrait du site du salon du livre de Mazamet

Comme chaque année, les organisateurs du salon international du livre de Mazamet, prévu dimanche 27 mai au palais des congrès, présentent aux visiteurs un nombre impressionnant d’auteurs et d’écrits de tous genres. Les thèmes sont nombreux, romans, histoire, biographies, poésie…

Toutes les générations et tous les publics y trouvent leur bonheur. Il est une tradition qui a perduré depuis sa création, c’est de placer chaque édition sous le regard attentif et bienveillant d »un parrain. Marc Galabru fut le premier et un des plus fidèles à l’événement, avant sa disparition.

2018 ne faillira pas à la tradition ; les bénévoles de l’association culturelle du Tarn sud, présidée par Michel Sabarthès, ont désigné le parrain du prochain rendez-vous. Il s’agira d’un amoureux du cheval, du milieu équestre, une personnalité reconnue des turfistes et un écrivain, à la fois prolifique et éclectique. C’est Jean François Pré qui présidera le 9e salon mazamétain du livre.

La retraite, en 2013, lui a permis de se consacrer à sa carrière d’écrivain. Après un premier ouvrage en 1997, il imagine le personnage d’un commissaire à la retraite, Georges Langsamer, dont on peut, désormais, suivre les aventures.

90 ouvrages en concours :

150 auteurs sont inscrits à ce jour et 90 ouvrages en concours pour l’obtention d’un des 10 prix du salon. «Nous avons tous les genres et tous les styles, la poésie, beaucoup de romans, la littérature pour enfants…. Trois éditeurs sont en concours avec de nouveaux venus, des Suisses, Belges, Néerlandais. Les élèves du collège Jean Louis Etienne lisent des ouvrages, ils vont, eux aussi, décerner le prix de leur établissement.»

 

 

Jean François Pré à Aumale 7 octobre 2017Malgré mon (grand) âge, ma présence dans les salons du livre est récente. J’entends : ma présence assidue. Cela tient au fait que, depuis mon départ de TF1, je suis libre de mes déplacements, mais aussi parce que j’acquiers peu à peu une certaine notoriété en qualité d’auteur de romans noirs. Certes, l’étiquette hippique est dure à décoller (je ne souhaite d’ailleurs pas le faire, tant le cheval est – et restera – la passion d’une vie), mais je commence à être reconnu, dans tous les sens du terme, à travers mes livres.

A cet égard, j’espère vous faire découvrir mon tout nouveau roman (le 13ème), « Vingt briques pour un pantin », ainsi que ceux qui l’ont précédé.

Néanmoins, c’est la première fois qu’on me sollicite pour parrainer un salon. Passé l’effet de surprise, je me suis demandé si Michel Sabarthes ne m’avait pas confondu avec Alain Delon (je sais, je me flatte… ça fait du bien !). Et puis, constatant, après quelques échanges, que le président était sain d’esprit, j’ai réalisé que c’était bien moi qu’il voulait.

Quel honneur ! Quel plaisir !

Laissons l’honneur de côté. Je ne vous parlerai que du plaisir. Celui que j’éprouve à me rendre dans le Tarn, à Mazamet, le dernier week-end de mai. Mazamet en mai… j’imagine que les poètes de la région ont déjà dû jouer de la lyre sur les déclinaisons de cette rime.

Mon plaisir, lui aussi, se décline. Triplement. Déclinaison symbolique, tout d’abord : la Montagne noire et le roman noir devraient faire bon ménage. J’imagine même un thriller ésotérique qui pourrait s’intituler « Le grimoire de la montagne noire ». Ensuite, épicurienne : j’ai l’impression d’être tombé dans les filets de joyeux drilles qui pratiquent l’art de vivre à la française. C’est, pour moi, le côté face d’une vie globalisée qui, pour l’instant, semble s’arrêter à la sortie des banlieues. Enfin, déclinaison géographique et culturelle à travers la découverte d’une région que je ne connais pas. Eh oui, je suis un nordiste buveur d’eau (celle qui vient du ciel et m’est imposée), « Parigot tête de veau » et « Normand, la main dedans » !

Donc, président, toute mon éducation reste à faire !…

Enfin, à titre professionnel, j’ai cru comprendre que le salon du livre de Mazamet est une grosse machine littéraire. J’emplois le terme à dessein et l’épure de toute connotation péjorative. Car le président Sabarthes dirige son salon comme un amiral sur un porte-avion. Des avions que je verrais bien arroser de livres toute une région qui ne demande qu’à se nourrir de belles lettres. En tout cas, c’est à travers cette métaphore aéronavale que je ressens sa communication agressive et que, pour avoir été chassé, je me présente en gibier consentant et fier de l’être.

Vive le harcèlement littéraire à Mazamet !

.

Ce salon se tiendra au Palais des Congrès Pierre Barraillé

.

Comme chaque année, je serai présent à ce Salon du Livre dédié à Marc Galabru, avec qui j’avais pris un petit déjeuner, en compagnie de l’invité d’honneur de l’époque, le journaliste sportif Nelson Monfort.

Je reviens avec grand plaisir pour participer à cette manifestation et surtout rencontrer tous les amis que je m’y suis fait.

.

MAZAMET une ville chargée d’histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

 

 

.

© Jean-Louis RIGUET 15 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Émeraude — l’ancolie bleue 2

émeraude, de superbes photos

Val nous enchante avec sa série de photos émeraude publiée par L’Ancolie Bleue 2

Ces derniers jours, silencieux pour ma part ici au près de vous, nous sommes allés une fois de plus au plus près du « loin de tout ». J’aime tellement me rapprocher de ce loin là qui nous offre une multitude de choses diverses comme marcher de nuit en ayant la Lune rousse en source de […]

via Émeraude — l’ancolie bleue 2

Ondes intimes, extrait

Ondes intimes

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

 

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

 

          « La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle »

 

 

« L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère »

 

LA LOIRE

 

La Loire est un fleuve merveilleux

Au travers de la montagne et la plaine

 

Louvoiement au gré de ces humeurs

Oubliant toute idée de servitude

Imaginant ses turpitudes

Rêvant d’un océan bienveillant

Et d’un large estuaire accueillant

 

Le fleuve national le plus long a

Engendré une rivière dix fois plus courte

 

Féroce dans certains contours

Lent dans d’autres méandres

Etonnant d’indocilité

Urticaire toujours sous-jacente

Véhément dans ses débordements

En contraste de constants étiages l’été

 

Ondes intimes

un recueil d’amour de rivières.

LE LOIRET

Le Loiret, la rivière

Emanation du fleuve la Loire

 

La rivière née dans un bouillon de verdure

Oriflamme du département éponyme

Infant français du fleuve royal

Résurgence discrète de la Loire

Enceint de châteaux et gares à bateaux

Touristique à souhait avec ses moulins

 

La voie d’eau verte est

À température constante

 

Révérence devant sa faune et sa flore

Incomparable à la Pointe de Courpain

Véritable joyeux humide et verdoyant

Inimitable ce cours d’eau

En pépites qui se réunissent en

Rivière de diamants

Estime d’amour de la fille pour le père

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 30 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Plumes en vol par Ancolie Bleue

Plumes en vol 

Plumes en vol dans la montagne par L’Ancolie Bleue

L’année dernière, je suis tombée sur un indice flagrant, un crottier rempli de petits « curly ». Je suis le genre de femme à qui ce genre de découverte donne le sourire et emplit d’espoir 😉 Nonnn je ne m’ébahis pas devant les crottes, mais celles-là sont spéciales, car elles indiquent qu’une espèce vraiment particulière […]

via Se voler dans les plumes — l’ancolie bleue 2

Une journée, deux mondes — l’ancolie bleue 2

Comme je vous le disais juste auparavant, selon l’altitude, deux mondes s’offrent à moi, en ce moment, à chaque sortie. Je me réveille actuellement dans un monde où les arbres bourgeonnent, où les premières fleurs apparaissent en forêt à couvert, comme l’anémone hépatique ou les primevères. Euh oui!! je ne suis pas dans le […]

via Une journée, deux mondes — l’ancolie bleue 2