Les Acrostiches en liberté, un recueil collectif ludique

Les Acrostiches en liberté

 

Les Acrostiches en liberté, un recueil collectif ludique

 

 

COMMUNIQUÉ  DE  PRESSE

Les Acrostiches en Liberté

  

Nouveau recueil de poésies

 

Présentation du livre :

Quatre auteurs d’univers différents ont conçu ce recueil d’acrostiches sur quatre thèmes. Chacun y a mis ce qu’il ressentait par rapport à eux. Des approches différentes d’un même thème permettent de s’approprier les ressentis de chaque auteur.

L’acrostiche est une forme poétique consistant à ce que la première lettre ou les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression lue à la verticale.

Les vers sont alors disposés de telle manière que la lecture des premières lettres effectuées de haut en bas révèle le message.

Quatre auteurs issus de genre autre que la poésie se sont prêtés au jeu de l’acrostiche et vous font découvrir avec humour que l’acrostiche est un genre ludique.

 

 

Les thèmes abordés sont :

Entre gens civilisés

Proverbes et citations – Sentences et adages

Les Artistes

La Nature

 

 

Les Acrostiches en Liberté

 

Présentation des auteurs

Pierre Casadei

Pierre Casadei, comédien, metteur en scène a joué dans de nombreuses pièces de théâtre, au cinéma/télévision. Il a traduit des pièces de théâtre d’auteurs italiens. Auteur de pièces de théâtre, Pierre Casadei a lu en feuilletons publics « A la Recherche du Temps perdu » de M. Proust, « Ulysse » de J. Joyce, « Guerre et Paix » de L. Tolstoï, « L’Odyssée » d’Homère, « Pantagruel et Gargantua » de Rabelais, « La Divine Comédie » de Dante Alighieri… Amateur de chansons à texte il est aussi auteur-compositeur, interprète.

 

 

Ursula Heraud

Ursula Heraud est née en région parisienne. Elle débute dans l’écriture à l’âge de douze ans. Ses premières phrases s’expriment sous formes de pensées existentielles et poétiques. A seize ans, elle intègre un groupe de musique où elle manifeste sa rébellion contre la société. Plus tard, elle participe à des ateliers d’écritures « les mots à la Venvole » où cinq recueils collectifs seront publiés. Elle écrit des textes à évocations poétiques, des poèmes et des chansons. Son style littéraire est engagé, contemplatif et romantique. Ses lecteurs y trouvent un sens musical, pictural, spirituel et philosophique. Ses écrits semblent venir d’une autre époque. « Par le psaume d’une exquise révérence que réclament les rayons agrandis, l’horizon du soir souligne l’élégance de sa dentelure de cuivre arrondi où des missives se font messagères » dit-elle. D’une sensibilité hors du commun, elle exprime avec une grande liberté ses sentiments et ses émotions. Ses penchants actuels poétiques vont vers Mallarmé, Rimbaud, Baudelaire, Maiakovski, Marceline Desbordes-Valmore, Rollinat…

 

Krystin Vesterälen

Krystin Vesterälen est conteuse professionnelle et auteure. Elle est belge et demeure en Normandie. Elle se passionne pour les traditions orales à travers les contes, légendes, récits traditionnels. A travers ses livres de contes, légendes, récits elle retranscrit ce patrimoine oral de l’humanité. Du spectacle vivant en passant par les ateliers formatifs à l’art du conte, de la radio en passant aux CD, il était normal que Krystein Vesterälen explore de nouvelles rencontres à travers des recueils collectifs. Elle écrit aussi des contes d’aujourd’hui.

 

 

Jean-Louis Riguet

Natif du Poitou, de famille modeste, entré en activité professionnelle dès 15 ans 1/2, Jean-Louis Riguet se consacre en premier lieu à des études par correspondance en parallèle avec son travail dans plusieurs études de notaire. Autodidacte, il obtient l’examen aux fonctions de notaire à Paris, devient Conseil Juridique indépendant puis est nommé notaire à la résidence d’Orléans. Pendant son ministère il occupe des fonctions au sein des instances professionnelles et enseigne au Centre de Formation Professionnelle des Notaires à Paris pour la préparation du Diplôme Supérieur du Notariat. Après cinquante-trois ans de sacerdoce notarial, il devient retraité mais pas inactif. Jean-Louis Riguet est sociétaire de la Société des Gens de Lettres. Il écrit des romans, des docu-fictions, des nouvelles et de la poésie. Deux de ses livres ont été primés : prix Scriborom en 2013 et prix Marie-Chantal Guilmin au Salon du livre de Mazamet en 2015. Au crépuscule de sa vie il n’a pas la prétention d’être un écrivain. Il préfère se dire écriveur ou à défaut auteur.

 

Prem’Edit, édition nouvelle génération à compte d’éditeur

Prem’Edit a décidé de laisser le choix des publications à un comité de lecture citoyen composé de 120 personnes. En cinq ans d’existence, ce petit éditeur a publié une soixantaine de livres, dont certains ont connu le succès comme « Alicia n’est pas rentrée » d’Hervé Guiliénine. Infos sur le site www.premedit.net 

Infos pratiques

 

 

Sortie : le 15 mai 2018

Disponible sur www.amazon.fr, www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-009-2 – 145 pages – 15 € TTC

Couverture :  © Thierry Lamotte

 

 

 

Envoi de visuels ou du livre, coordonnées des auteurs sur demande à contact@premedit.net

 

.

© Jean-Louis RIGUET 17 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Une nouvelle édition du salon du livre de Mazamet

Un nouveau salon du livre à Mazamet

http://www.salondulivremazamet.com/

La neuvième édition du salon du livre se tiendra à Mazamet

 

 

Au pied de la Montagne Noire

.

.

MAZAMET vous appelle !

.

.

Pour un nouveau salon du livre, le 9e

Attendez-moi j’arrive

.

 

Extrait du site du salon du livre de Mazamet

Comme chaque année, les organisateurs du salon international du livre de Mazamet, prévu dimanche 27 mai au palais des congrès, présentent aux visiteurs un nombre impressionnant d’auteurs et d’écrits de tous genres. Les thèmes sont nombreux, romans, histoire, biographies, poésie…

Toutes les générations et tous les publics y trouvent leur bonheur. Il est une tradition qui a perduré depuis sa création, c’est de placer chaque édition sous le regard attentif et bienveillant d »un parrain. Marc Galabru fut le premier et un des plus fidèles à l’événement, avant sa disparition.

2018 ne faillira pas à la tradition ; les bénévoles de l’association culturelle du Tarn sud, présidée par Michel Sabarthès, ont désigné le parrain du prochain rendez-vous. Il s’agira d’un amoureux du cheval, du milieu équestre, une personnalité reconnue des turfistes et un écrivain, à la fois prolifique et éclectique. C’est Jean François Pré qui présidera le 9e salon mazamétain du livre.

La retraite, en 2013, lui a permis de se consacrer à sa carrière d’écrivain. Après un premier ouvrage en 1997, il imagine le personnage d’un commissaire à la retraite, Georges Langsamer, dont on peut, désormais, suivre les aventures.

90 ouvrages en concours :

150 auteurs sont inscrits à ce jour et 90 ouvrages en concours pour l’obtention d’un des 10 prix du salon. «Nous avons tous les genres et tous les styles, la poésie, beaucoup de romans, la littérature pour enfants…. Trois éditeurs sont en concours avec de nouveaux venus, des Suisses, Belges, Néerlandais. Les élèves du collège Jean Louis Etienne lisent des ouvrages, ils vont, eux aussi, décerner le prix de leur établissement.»

 

 

Jean François Pré à Aumale 7 octobre 2017Malgré mon (grand) âge, ma présence dans les salons du livre est récente. J’entends : ma présence assidue. Cela tient au fait que, depuis mon départ de TF1, je suis libre de mes déplacements, mais aussi parce que j’acquiers peu à peu une certaine notoriété en qualité d’auteur de romans noirs. Certes, l’étiquette hippique est dure à décoller (je ne souhaite d’ailleurs pas le faire, tant le cheval est – et restera – la passion d’une vie), mais je commence à être reconnu, dans tous les sens du terme, à travers mes livres.

A cet égard, j’espère vous faire découvrir mon tout nouveau roman (le 13ème), « Vingt briques pour un pantin », ainsi que ceux qui l’ont précédé.

Néanmoins, c’est la première fois qu’on me sollicite pour parrainer un salon. Passé l’effet de surprise, je me suis demandé si Michel Sabarthes ne m’avait pas confondu avec Alain Delon (je sais, je me flatte… ça fait du bien !). Et puis, constatant, après quelques échanges, que le président était sain d’esprit, j’ai réalisé que c’était bien moi qu’il voulait.

Quel honneur ! Quel plaisir !

Laissons l’honneur de côté. Je ne vous parlerai que du plaisir. Celui que j’éprouve à me rendre dans le Tarn, à Mazamet, le dernier week-end de mai. Mazamet en mai… j’imagine que les poètes de la région ont déjà dû jouer de la lyre sur les déclinaisons de cette rime.

Mon plaisir, lui aussi, se décline. Triplement. Déclinaison symbolique, tout d’abord : la Montagne noire et le roman noir devraient faire bon ménage. J’imagine même un thriller ésotérique qui pourrait s’intituler « Le grimoire de la montagne noire ». Ensuite, épicurienne : j’ai l’impression d’être tombé dans les filets de joyeux drilles qui pratiquent l’art de vivre à la française. C’est, pour moi, le côté face d’une vie globalisée qui, pour l’instant, semble s’arrêter à la sortie des banlieues. Enfin, déclinaison géographique et culturelle à travers la découverte d’une région que je ne connais pas. Eh oui, je suis un nordiste buveur d’eau (celle qui vient du ciel et m’est imposée), « Parigot tête de veau » et « Normand, la main dedans » !

Donc, président, toute mon éducation reste à faire !…

Enfin, à titre professionnel, j’ai cru comprendre que le salon du livre de Mazamet est une grosse machine littéraire. J’emplois le terme à dessein et l’épure de toute connotation péjorative. Car le président Sabarthes dirige son salon comme un amiral sur un porte-avion. Des avions que je verrais bien arroser de livres toute une région qui ne demande qu’à se nourrir de belles lettres. En tout cas, c’est à travers cette métaphore aéronavale que je ressens sa communication agressive et que, pour avoir été chassé, je me présente en gibier consentant et fier de l’être.

Vive le harcèlement littéraire à Mazamet !

.

Ce salon se tiendra au Palais des Congrès Pierre Barraillé

.

Comme chaque année, je serai présent à ce Salon du Livre dédié à Marc Galabru, avec qui j’avais pris un petit déjeuner, en compagnie de l’invité d’honneur de l’époque, le journaliste sportif Nelson Monfort.

Je reviens avec grand plaisir pour participer à cette manifestation et surtout rencontrer tous les amis que je m’y suis fait.

.

MAZAMET une ville chargée d’histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

© Jean-Louis RIGUET 15 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Émeraude — l’ancolie bleue 2

émeraude, de superbes photos

Val nous enchante avec sa série de photos émeraude publiée par L’Ancolie Bleue 2

Ces derniers jours, silencieux pour ma part ici au près de vous, nous sommes allés une fois de plus au plus près du « loin de tout ». J’aime tellement me rapprocher de ce loin là qui nous offre une multitude de choses diverses comme marcher de nuit en ayant la Lune rousse en source de […]

via Émeraude — l’ancolie bleue 2

La Loire, extrait de Ondes intimes

Ondes intimes, un poème parmi d’autres

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

La Loire

 

 

La Loire n’est jamais la même

Sous vos yeux elle est la douceur même

Languissante au possible

L’air est rempli de sa quiétude

 

Puis, dans son éternel voyage

Il lui arrive de devenir volage

Elle devient capricieuse, envahissante

À se répandre de chaque côté de ses rives

 

Elle peut se mettre dans tous ses états

Charrier les secrets et les soldats

Se jouer de la mort

Et la semer sur son passage

 

Au contraire, elle peut charmer

Dérouler son ruban argenté et changeant

Au hasard de ses rives aux bijoux de pierre

Où les amants ne sont pas étrangers

 

Elle déroule en flâneuse de majesté

Ses mille feux de lumière scintillante

Comme une apothéose dans sa gloire

De fleuve indompté de Loire

 

 

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 03 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Le briseur de coeur

 

Le briseur de coeur

Le briseur de coeur un poème extrait de Coquecigrues par mégarde

 

 

 

Le Briseur de Cœur

 

Sous les nuages du désastre

Remplis de larmes silencieuses

Le gredin ricane en tapinois

À l’évocation de sa mauvaise étoile

 

Dans la lugubre ruelle trop grise

Trop garnie d’arbres dénudés

L’idée noire d’une main gantée

Fait secrètement son avancée

 

Jouant les faux-monnayeurs

Avouant des charmes dissolus

Il se prétend derechef chenapan

Des causes énamourées

 

Ce casseur sans envergure

À l’envi renifle de plaisir l’augure

De parvenir à la future brisure

De la vaillance du cœur du galant

 

Son avenir devant lui tout tracé

D’amoureux des cœurs brisés

L’encourage sans retenue à son forfait

D’un schisme parfaitement défait

 

Ce sacripant déchire les cœurs brisés

Il se rêve en casseur de cœurs

Exécuteur séduisant des persécutés

Il reste un briseur de cœurs

 

.

.

Ces textes sont extraits du recueil de poésie COQUECIGRUES par mégarde

 de Jean-Louis RIGUET publié aux éditions PREM’EDIT.

.

Éditeur : PREM’EDIT

ISBN : 9 791091 321686

.

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-coquecigrues-par-m%C3%A9garde/#cc-m-product-14585188225

.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 02 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

 

Ondes intimes, extrait

Ondes intimes

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

 

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

 

          « La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle »

 

 

« L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère »

 

LA LOIRE

 

La Loire est un fleuve merveilleux

Au travers de la montagne et la plaine

 

Louvoiement au gré de ces humeurs

Oubliant toute idée de servitude

Imaginant ses turpitudes

Rêvant d’un océan bienveillant

Et d’un large estuaire accueillant

 

Le fleuve national le plus long a

Engendré une rivière dix fois plus courte

 

Féroce dans certains contours

Lent dans d’autres méandres

Etonnant d’indocilité

Urticaire toujours sous-jacente

Véhément dans ses débordements

En contraste de constants étiages l’été

 

Ondes intimes

un recueil d’amour de rivières.

LE LOIRET

Le Loiret, la rivière

Emanation du fleuve la Loire

 

La rivière née dans un bouillon de verdure

Oriflamme du département éponyme

Infant français du fleuve royal

Résurgence discrète de la Loire

Enceint de châteaux et gares à bateaux

Touristique à souhait avec ses moulins

 

La voie d’eau verte est

À température constante

 

Révérence devant sa faune et sa flore

Incomparable à la Pointe de Courpain

Véritable joyeux humide et verdoyant

Inimitable ce cours d’eau

En pépites qui se réunissent en

Rivière de diamants

Estime d’amour de la fille pour le père

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 30 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Train de banlieue par Catimini Plume

Catimini Plume nous informe

 

Du train de banlieue

via Du train de banlieue — Catimini Plume

20e FPPN à Goussainville

 Le Vingtième « Festival Populaire de Poésie Nue »

(FPPN) aura lieu

Dans le cadre du 4e festival des arts et de la musique

 

 

 

 

Le Vingtième « Festival Populaire de Poésie Nue » (FPPN) se tiendra le samedi 5 mai 2018 à Goussainville

 

Venez nombreux entendre les poètes qui liront leurs oeuvres.

 

Rappelons que le

Vingtième « Festival Populaire de Poésie Nue » (FPPN) est organisé par

Camille de Archangelis

Babacar Diagne

Mamoutou Sidibé

Samedi 5 mai 2018
Salle des fêtes Gaston Houdry
Place Hyacinthe Drujon – Vieux Pays – 95190 GOUSSAINVILLE

 

Des figures de la poésie

Mario Urbanet (Invité d’honneur)

Roland Nadaus (Figure de proue)

Richard Taillefer (Pilier central)

Carjo Mouanda (Invité International)

 

Liste des participants

Salon du Livre

Camille de Archangelis, Flour Auguste, Valérie Bellet, Maggy Bezert-Tourette, Bonzi, Karim Boudjemaà, Geneviève Buono, Patrice Cazelles, Claude Chevallier, Françoise Coulmin, Agnès Courdavault-Duhamel, Eric Dubois, Djohra Fedila, Georges Friedenkraft, Nesrine Hajeje, Jean Illel, Carjo Mouanda (Invité International), Juliette Mouquet, Roland Nadaus (Figure de proue), Edith Piotrowski, Michel Prades, Jean-Louis Riguet, Richard Taillefer (Pilier central), Nashtir Togitichi, Mario Urbanet (Invité d’honneur), Michel Mokhtar Zoghlami

Editeurs

Editions Tangerine nights
Zog’épic Editions

Spectacles

June – Lecture –performance « La poésie vagabonde »
Groupe de Saz
Groupe folklorique Kurde

Salon Artistique

Aljoce (artiste-peintre), Jérôme Beaulieu (photographe), Françoise Boghossian (artiste-peintre), Corinne Joubert (artiste-peintre), Pierre Murillo (Invité d’honneur) (artiste-peintre), Neko92vl (artiste-peintre – photographe), Hanane Rhomari (artiste-peintre)

Musique

Orguenville
Jeunesse à l’Affiche

Artisanat d’Art

Anely

 

Demandez le programme

Vingtième « Festival Populaire de Poésie Nue » (FPPN)
Organisé dans le cadre du quatrième « Festival des Arts et de la Musique »
SAMEDI 5 MAI 2018          
  SALLE DES FETES GASTON HOUDRY – PLACE HYACINTHE DRUJON – 95190 GOUSSAINVILLE
Organisation : Camille de Archangelis – Babacar Diagne – Mamoutou Sidibé
Soutiens :         ARPO –  Libelle – Editions Tangerine nights – Mairie de Goussainville
 Ouverture des portes au public à 10.45 heures
10.30 – 10.45 Allocution de bienvenue aux créateurs par Camille de Archangelis
10.45 – 11.00 ORGUENVILLE
11.00 – 11.10 Mario Urbanet
11.10 – 11.20 Carjo Mouanda
11.20 – 11.30 Roland Nadaus
11.30 – 11.40 Richard Taillefer
11.40 – 11.50 Georges Friedenkraft
11.50 – 12.00 Maggy Bezert-Tourette
12.00 – 12.10 ORGUENVILLE
12.10 – 12.20 Sabéha Boudjemaà
12.20 – 12.30 Flour Auguste
12.30 – 12.40 Geneviève Buono
12.40 – 12.50 Patrice Cazelles
12.50 – 13.00 Claude Chevallier
13.00 – 14.00 Repas sur l’esplanade / échanges entre les participants et le public
14.00 – 14.10 Valérie Bellet
14.10 – 14.20 Karim Boudjemaà
14.20 – 14.30 Agnès Courdavault-Duhamel
14.30 – 14.40 Jean-Louis Riguet
14.40 – 14.50 Michel- Mokhtar Zoghlami
14.50 – 15.00 Philippe Bonzi
15.00 – 15.10 ORGUENVILLE
15.10 – 15.20 Nashtir Togitichi
15.20 – 15.30 Edith Piotrowski
15.30 – 15.40 Eric Dubois
15.40 – 15.50 Françoise Coulmin
15.50 – 16.00 Nesrine Hajeje
16.00 – 16.10 Michel Prades
16.10 – 16.20 Djohra Fedila
16.20 – 16.30 ORGUENVILLE
16.30 – 17.30 Juliette Mouquet (June) Lecture-performance « La poésie vagabonde »
17.30 – 18.00 Remise du Prix du Public par Babacar Diagne
18.00 – 19.00 Vernissage de l’Exposition Artistique
19.00 – 19.30 Groupe de saz
19.30 – 20.00 Groupe folklorique kurde
20.00 – 22.00 Jeunesse à l’affiche (JaLa)
22.00 – 22.10 Remerciements aux participants

 

 

.

© Jean-Louis RIGUET 25 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Plumes en vol par Ancolie Bleue

Plumes en vol 

Plumes en vol dans la montagne par L’Ancolie Bleue

L’année dernière, je suis tombée sur un indice flagrant, un crottier rempli de petits « curly ». Je suis le genre de femme à qui ce genre de découverte donne le sourire et emplit d’espoir 😉 Nonnn je ne m’ébahis pas devant les crottes, mais celles-là sont spéciales, car elles indiquent qu’une espèce vraiment particulière […]

via Se voler dans les plumes — l’ancolie bleue 2

Éclaboussures — Le vent qui souffle

Un beau poème

Un beau poème de Le Vent qui souffle

 

Je voudrais puiser dans la mer un bol de bleu et boire la lumière du ciel en feu Je voudrais peindre ma maison en blanc et en offrir les murs au vent Je voudrais murmurer aux arbres les mots effacés sur leurs feuilles Et composer avec la pluie des symphonies inouïes Je voudrais me baigner […]

via Éclaboussures — Le vent qui souffle