Un haïku par Catimini Plume

 

 

Chaleur moite sur Paris

 

La suite sur

via Chaleur moite sur Paris — Catimini Plume

Chaleur moite sur Paris par Catimini Plume

Le pêcheur un poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

 

Le pêcheur

 

 

L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le pêcheur assis est patient

Ses filets sont immergés

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère

 

 

Sur la berge voisine les arbres

Rythment les saisons au gré des couleurs

Le souffle du vent les caresse

Leur silence apporte de la tendresse

Que ne détruisent pas les oiseaux

Qui nichent aux creux des branches

 

 

Le pêcheur a tout le loisir

De penser à la vie, à la mort

Son esprit s’élève dans la souffrance

De la salissure de son corps fatigué

Dans un gris éraillé il se libère

Il guette au loin la lumière brillante

 

*****

Barque de mes rêves

Patient le pêcheur assis

Le temps à travers

 

Saison des couleurs

Silence de la tendresse

Oiseaux dans les branches

 

La vie et la mort

Son esprit dans la souffrance

Lumière brillante

 

 

Infos pratiques

 

 

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

 

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 06 juillet 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

La Vouivre, un poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

La Vouivre

 

 

L’eau s’écoule sans bruit

Caressant l’herbe verte de la berge

Sur laquelle je m’alanguis

 

Le vol discret d’une libellule

Me berce dans mes songes

Qui m’emportent au loin

 

Du ruban bleu une vouivre sort la tête

Elle me fait un clin d’œil

Et m’invite à caresser sa queue écaillée

 

J’avance la main vers elle

Elle se recule imperceptiblement

Je me lève et fais deux pas en avant

 

Elle m’encourage de la voix

Et s’éloigne encore de la berge

Je n’écoute que mon élan

Et continue ma progression

 

Allez viens !

 

Tu vas découvrir des secrets inconnus

Des jouissances insoupçonnées

 

Viens, je t’attends

 

Mes yeux sont éblouis par tant de grâce

Mes sens sont en éveil

Tout tendus vers la réjouissance

Que cette créature sublime promet

 

N’écoutant que mon cœur émoustillé

J’avance encore

Mon pied se dérobe dans l’eau

Le second suit bêtement

Me voilà affalé dans la Loire

Rafraîchi brutalement

Tous mes sens refroidis

 

Je regarde devant moi

Je ne perçois rien

 

Aucune trace de la Vouivre

Elle s’est enfoncée dans le fleuve

 

Discrètement je lance des regards alentour

Gêné de ma bévue par le ridicule de la situation

Ouf ! Je suis seul

La honte n’est que pour moi

 

La Loire roule ses eaux sans sourciller

 

 

*****

 

L’eau coule sans bruit

L’herbe verte de la berge

Matin vol discret

Sort du ruban bleu

Une vouivre à me damner

Je suis vulnérable

 

Puis elle m’encourage

De la berge se détache

Secrets inconnus

 

Mes pieds se dérobent

Suis affalé dans la Loire

Tous sens refroidis

 

Vouivre disparue

Dans l’eau je suis ridicule

La Loire stoïque

 

Caresser sa queue

Sa perverse invitation

Damnation du faible

 

 

 

Infos pratiques

 

 

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

 

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 02 juillet 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Ligérienne, extrait d’Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

 

Ligérienne

 

 

La Loire s’étale de Sa Majesté

Entre des coteaux tendus de vignes

Et de verdoyantes vallées endormies

Complice des matins et des soirs

 

Sur les renforts, entre les grands arbres

Des châteaux de fêtes la bénissent

Et, courtois, s’agenouillent en signe de déférence

Devant celle qui est plus âgée

 

Du haut des terrasses découvertes

Les hommes regardent le soleil

Se lever en souriant à la vie ligérienne

Ou se coucher pour sa gloire paisible

 

Parfois, étonné, le fleuve en furie

Envahit sans vergogne les terres adjacentes

Pour laisser un limon bénéfique

Avant de continuer sa route sans regret

 

Allez, braves gens je ne vous veux pas de mal

J’ai besoin de déployer mes ailes

Pour ensuite mieux vous réjouir

Et mieux vous porter mon amour

 

*****

 

 

Des coteaux de vignes

De verdoyantes vallées

Loire entourée

 

Des châteaux de fêtes

Sur les renforts s’inclinent

Majesté d’un fleuve

 

Fleuve en furie

Hiver terres inondées

Limon bénéfique

.

Infos pratiques

 

 

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

 

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 26 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Le pêcheur, un poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

 

Le pêcheur

 

L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le pêcheur assis est patient

Ses filets sont immergés

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère

 

Sur la berge voisine les arbres

Rythment les saisons au gré des couleurs

Le souffle du vent les caresse

Leur silence apporte de la tendresse

Que ne détruisent pas les oiseaux

Qui nichent aux creux des branches

 

Le pêcheur a tout le loisir

De penser à la vie, à la mort

Son esprit s’élève dans la souffrance

De la salissure de son corps fatigué

Dans un gris éraillé il se libère

Il guette au loin la lumière brillante

 

*****

 

 

Barque de mes rêves

Patient le pêcheur assis

Le temps à travers

 

Saison des couleurs

Silence de la tendresse

Oiseaux dans les branches

 

La vie et la mort

Son esprit dans la souffrance

Lumière brillante

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 20 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jenifer en acrostiche par Jean-Louis Riguet

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN ACROSTICHE ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

Aujourd’hui un poème extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE,

recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet

 

 

 

 

Dans le thème Les Artistes un acrostiche de Jean-Louis Riguet en hommage à Jenifer

 

J’aime la voix de la chanteuse Jenifer
En ce qu’elle me procure du plaisir
Novice pourtant je suis en la matière
Ingénues sont mes connaissances musicales
Farouche est ma ferveur envers cette brune
Enjoué à l’idée d’entendre sa voix de l’île de beauté
Ravi qu’elle me transporte vers le soleil de Corse

Charmé par ses ondulations dansantes
Haletant à l’idée de la voir évoluer dans un décor
Amoureux sûrement de ses longs cheveux noirs
Néophyte dans l’art de l’approche d’une célébrité
Tendu vers les avis de la star sur les concurrents d’un concours
Ebahi devant cette Corse chantante à l’allure corsée

L’enfant que j’étais revit à son écoute
En souhaitant que rien ne l’arrête

Soupirant pour une soirée avec elle
Oh néanmoins, combien inimaginable
Liberté que j’aurais aimé partager
En échangeant des vers sur des notes
Il faudra que je prenne mon mal en patience
La star m’ignore car elle ne sait pas mon existence

 

.

 Ce poème est extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE, recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet, qui abordent chacun à sa manière quatre thèmes : Entre gens civilisés, Proverbes et citations – Sentences et adages, Les Artistes et la Nature.

Rappelons que l’acrostiche est une forme poétique consistant à ce que la première lettre ou les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression lue à la verticale. Les vers sont alors disposés de telle manière que la lecture des premières lettres effectuée de haut en bas, révèle le message.

Ce n’est pas une forme nouvelle puisque l’acrostiche était au Moyen-âge le moyen employé pour signer son nom ou désigner discrètement les personnes auxquelles on voulait montrer de la sympathie ou qu’on désirait honorer.

 

 

.

 

.

Infos pratiques

Sortie : le 15 mai 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/acrostiches-en-libert%C3%A9-Jean-Louis-Riguet/dp/2379040095

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-009-2 – 145 pages – 15 € TTC

Couverture :  © Thierry Lamotte

 

Envoi de visuels ou du livre, coordonnées des auteurs sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 16 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Lumière de Loire poème extrait d’Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

 

Lumière de Loire

 

La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle

 

Multiples nuances de couleurs

De la clarté renaissante à la noirceur tragique

Tout y passe pour un arc-en-ciel ligérien

Voguant sur l’eau changeante comme un reflet

L’émotion est profonde comme un trou sans fond

 

Saisissant un oiseau en vol au-dessus d’un bosquet

Caressant un poisson qui saute au-delà des songes

Encourageant un ange dans sa dévotion

Signifiant au démon la lame acérée d’un couteau

 

Sous le grand soleil le fleuve interprète une sonate

Entraîne la silhouette fragile d’une naïade

Dans une danse lascive, suggestive, sensuelle

Nos sens ne peuvent refréner l’envie d’amour

De cette mouvance féminine qui s’éveille de son bassin

*****

 

 

Nuances de couleurs

Changeantes selon saisons

Émotion profonde

 

Clarté renaissante

Un arc-en-ciel ligérien

Reflet d’émotion

 

Un oiseau en vol

Encourageant un poisson

Danse suggestive

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 15 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

La Loire, poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

La Loire

 

La Loire n’est jamais la même

Sous vos yeux elle est la douceur même

Languissante au possible

L’air est rempli de sa quiétude

 

Puis, dans son éternel voyage

Il lui arrive de devenir volage

Elle devient capricieuse, envahissante

À se répandre de chaque côté de ses rives

 

Elle peut se mettre dans tous ses états

Charrier les secrets et les soldats

Se jouer de la mort

Et la semer sur son passage

 

Au contraire, elle peut charmer

Dérouler son ruban argenté et changeant

Au hasard de ses rives aux bijoux de pierre

Où les amants ne sont pas étrangers

 

Elle déroule en flâneuse de majesté

Ses mille feux de lumière scintillante

Comme une apothéose dans sa gloire

De fleuve indompté de Loire

*****

 

 

Douceur languissante

Dans son éternel voyage

Loire capricieuse

 

Semer la mort

Au hasard des gros tumultes

Torrent ou un bœuf

 

Ruban argenté

Rives aux bijoux de pierre

Fleuve indompté

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 08 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Le salon a tiré sa révérence à Mazamet

Mazamet au pied de la Montagne Noire

La Neuvième édition du salon du livre de Mazamet a renvoyé ses auteurs à leurs occupations

.

.

Comme chaque année, ce Salon du Livre est dédié à Marc Galabru.

J’en reviens après avoir vécu le grand plaisir des rencontres entre amis, auteurs et lecteurs. Mais ce n’est pas tout, cette année le plaisir a été plus grand. Pour le savoir lisez la suite.

Comme habituellement des prix ont été remis après une sélection rigoureuse. Plus de 103 livres en compétition. Une dizaine de prix. La surprise est dans la liste suivante :

REMISE DES PRIX

PRIX VILLE DE MAZAMET sont nominés
Joaquin Ruiz pour Un hiver dans le Tarn
Paul Faury pour Maudites soient les Guerres
Claude Guibbert pour Secret de Famille
Le vainqueur est Paul Faury

PRIX CONSEIL DEPARTEMENTAL sont nominés
Henri Roure pour Hasards, Mystères et destins en pays catalan
Alain Cuvillier pour Une blague amère
Danielle Gamen Dupasquier pour Le Secret
Le vainqueur est Henri Roure

PRIX CONSEIL REGIONAL OCCITANIE sont nominés
Alain Martin pour Meurtre au pied du pont du gard
Robert Faivre Enfant de troupe l’Ecole militaire préparatoire des Andelys
Gabriel Sandoval pour Tous les peintres ne s’appellent pas Picasso
le vainqueur est Gabriel Sandoval

PRIX ROMAN sont nominés
Patrice Sospel pour Les âmes assassinées
Colette Berthès pour Le sourire de la femme Bison
Françoise Vielzeuf pour H comme héritage
Le vainqueur est Colette Berthès

 

PRIX ROMAN TERROIR sont nominés
Jean-Louis Riguet pour Récits Historiques des quais d’Orléans
Florence Marco pour Les Vignes rousses
Bérénice Gastian pour A l’ombre des peupliers

Le vainqueur est Jean-Louis Riguet

 

 

PRIX POESIE sont nominés
Evelyne Génique pour Ma plume tisse…
Alain Caillol pour Les mots bleus
Mathilde Planchon pour Je reviens de loin
Le vainqueur est Mathilde Planchon

PRIX COLLEGE J-LOUIS ETIENNE sont nominés
Claude Chaillet et Serge Mielly pour Plumes d’Aimer
Ariey Gislaine pour Les laissés de la mer
Yves Marcérou pour Le Pérou terre des Incas
Le vainqueur est Chistian Chaillet

PRIX ŒUVRE ORIGINALE sont nominés
Matthieu Kondryszyn pour Allo La Police ?
Jan Renette pour Iles et châteaux charentais
Fabrice Gutierrez pour Je ne suis pas Fernand
Le vainqueur est Farice Gutierriez

PRIX D’HONNEUR MARC GALABRU sont nominés
Ziska Larouge pour Le plus important
Mathieu Bertrand pour Les émeraudes de Satan
Jean-Pierre Beaufey pour Dernier(s) contact(s)
Le vainqueur est Mathieu Bertrand

COUP DE CŒUR un seul nominé
Jacques Nain pour Jacques Mesrine

PRIX DE LA CRITIQUE sont nominés
Liliane Fauriac pour Après Marienbourg
Martine Roland pour Novaya Era
Ziska la rouge pour Le plus important
Le vainqueur est Martine Roland

Un grand merci aux lecteurs du comité de lecteur sous la direction de Christophe Chabert.

 

Tous ces livres rentrent dans le Prix Lire&Cri  ils seront lus par un jury belge.

 

.

 

 

 

Jean François Pré à Aumale 7 octobre 2017Malgré mon (grand) âge, ma présence dans les salons du livre est récente. J’entends : ma présence assidue. Cela tient au fait que, depuis mon départ de TF1, je suis libre de mes déplacements, mais aussi parce que j’acquiers peu à peu une certaine notoriété en qualité d’auteur de romans noirs. Certes, l’étiquette hippique est dure à décoller (je ne souhaite d’ailleurs pas le faire, tant le cheval est – et restera – la passion d’une vie), mais je commence à être reconnu, dans tous les sens du terme, à travers mes livres.

A cet égard, j’espère vous faire découvrir mon tout nouveau roman (le 13ème), « Vingt briques pour un pantin », ainsi que ceux qui l’ont précédé.

Néanmoins, c’est la première fois qu’on me sollicite pour parrainer un salon. Passé l’effet de surprise, je me suis demandé si Michel Sabarthes ne m’avait pas confondu avec Alain Delon (je sais, je me flatte… ça fait du bien !). Et puis, constatant, après quelques échanges, que le président était sain d’esprit, j’ai réalisé que c’était bien moi qu’il voulait.

Quel honneur ! Quel plaisir !

Laissons l’honneur de côté. Je ne vous parlerai que du plaisir. Celui que j’éprouve à me rendre dans le Tarn, à Mazamet, le dernier week-end de mai. Mazamet en mai… j’imagine que les poètes de la région ont déjà dû jouer de la lyre sur les déclinaisons de cette rime.

Mon plaisir, lui aussi, se décline. Triplement. Déclinaison symbolique, tout d’abord : la Montagne noire et le roman noir devraient faire bon ménage. J’imagine même un thriller ésotérique qui pourrait s’intituler « Le grimoire de la montagne noire ». Ensuite, épicurienne : j’ai l’impression d’être tombé dans les filets de joyeux drilles qui pratiquent l’art de vivre à la française. C’est, pour moi, le côté face d’une vie globalisée qui, pour l’instant, semble s’arrêter à la sortie des banlieues. Enfin, déclinaison géographique et culturelle à travers la découverte d’une région que je ne connais pas. Eh oui, je suis un nordiste buveur d’eau (celle qui vient du ciel et m’est imposée), « Parigot tête de veau » et « Normand, la main dedans » !

Donc, président, toute mon éducation reste à faire !…

Enfin, à titre professionnel, j’ai cru comprendre que le salon du livre de Mazamet est une grosse machine littéraire. J’emplois le terme à dessein et l’épure de toute connotation péjorative. Car le président Sabarthes dirige son salon comme un amiral sur un porte-avion. Des avions que je verrais bien arroser de livres toute une région qui ne demande qu’à se nourrir de belles lettres. En tout cas, c’est à travers cette métaphore aéronavale que je ressens sa communication agressive et que, pour avoir été chassé, je me présente en gibier consentant et fier de l’être.

Vive le harcèlement littéraire à Mazamet !

Jean-François PRE a fait briller ce salon par sa gentillesse, son humanité et a su mettre en valeur les auteurs.  Je le remercie sincèrement pour sa prestation chaleureuse.

.

 

.

.

 

.

© Jean-Louis RIGUET 29 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.