Le Poème de la semaine n° 7

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 7

.

II

FRONTIÈRE CRUELLEpetales-eclectiques-couverture

A

 

Ne pas prévoir l’imprévu, quelle imprévoyance !

L’inféodation nous enchaîne, y compris à soi-même.

Et, pourquoi pas ?, à nos propres contradictions !

 

B

Frontière tragique

1.-

Deux pays séparés d’un coup de crayon involontaire

Parfois cruel comme un méchant coup de serpe

Pour une frontière fantaisiste improvisée

Enjeu convoité pour des guerres abominables

Césure élastique ou rigide dans un couperet néfaste

Tempétueuse révoltée au gré du vindicatif téméraire

2.-

Naissance aléatoire pour un avenir incertain

Richesse et luxuriance antithèse de misère et pauvreté

Égoïsme doré cigare …

.

La suite en suivant le lien suivant :

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Croquedessin regarde la télé en dessinant

Croquis au feutre sur papier glacé, croquis canapé, personnage de la télévision …

via Croquis du soir 3 — Croquedessin

Exposition solidaire d’art contemporain au Château de Saint Jean le Blanc

Le samedi 25 février 2017

je présenterai quelques-uns de mes livres

à l’exposition d’art contemporain

qui se tient du 24 février au 5 mars 2017

au Château de Saint Jean Le Blanc

142 rue Demay, St jean le Blanc 45650

.

16427257_766944036794770_4461963637466138265_n

.

Cette exposition solidaire est organisée par l’association orléanaise « Art  & Co.m » au profit de deux associations créées par le Professeur Guy Leverger :

ARMHE – Association pour la Recherche des Maladies Hématologiques de l’Enfant,

CHLOÉ – Association pour l’amélioration des conditions d’Hospitalisation et des Loisirs des Enfants. sur internet ici. 

Les invités d’honneur sont Alain BORDIER peintre et Henri IGLESIS sculpteur.

Le vernissage aura lieu le vendredi 24 février 2017 à 18 h 00 en présence du Professeur Guy Leverger de l’hôpital Trousseau Paris.

Le samedi 25 février de 10 h 00 à 18 h 00, rencontre avec les auteurs et leurs ouvrages :

José Guinois, C’Nabum, Jean-Louis Riguet, Alexandre Moix, Claude Pinault, Jean-Daniel Templier

.

16649253_901872306583101_6697570507365649256_n

.

Venez nombreux soutenir les artistes !

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 18 février 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Mel Roah, auteure

baromètre
Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Mel Roah

.img_0961

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Mon nom de plume est Mel Roah. Je suis née le 30 novembre 1992 en Moselle. J’ai fait un Bac Littéraire, un DUT Information Communication option métier du Livre et du Patrimoine ainsi qu’un Bachelor en Relation Publique et Événementiel. Actuellement, je suis en dernière année de Master Marketing et Communication Intégrée.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Je suis étudiante et également rédactrice web pour Ô Magazine.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je suis flûtiste dans l’Orchestre d’Harmonie de la ville de Bouzonville. J’aime également la photographie ainsi que le dessin.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je suis très présente sur les réseaux sociaux (page Facebook, Tweeter, Instagram). J’ai également mis en place un blog ainsi qu’un site, ce qui me permet de rendre mon activité plus visible et plus dynamique. Je pense qu’aujourd’hui c’est indispensable puisque tout le monde, ou presque, a accès à internet. Le bouche-à-oreille est très important aussi lorsque l’on écrit, ainsi que la présence d’article dans la presse.

Ce que j’attends de mes lecteurs, c’est de recevoir leurs avis et leurs ressentis par rapport à mes écrits. C’est à mes yeux une chose très importante, car c’est ce qui va me permettre de m’améliorer.

Pour aller à leur rencontre, je pense faire plusieurs dédicaces ainsi que participer à divers salons.

 

L’image contient peut-être : 1 personne5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, j’ai d’ailleurs une dédicace de prévue le 4 mars prochain dans une librairie de Bouzonville (Moselle) et je pense en faire d’autres par la suite.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis toute petite. C’est à partir de la fin du collège que j’ai commencé à écrire de façon beaucoup plus régulière. J’ai par ailleurs commencé mon recueil de poèmes lors de mes années lycées. Je l’ai progressivement complété.

J’ai également écrit un roman, qui à ce jour est en cours d’études auprès de plusieurs maisons d’édition.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier et premier livre est un recueil de poésie intitulé Illusion Narcotique. Celui-ci est édité aux éditions Hugues Facorat.

Ce recueil est pensé comme un objet d’art. Véritable mosaïque de poèmes, on y trouve un alliage de nuances inédites : un mélange de fantasy, d’illusions, de mélancolie, de merveille et de rêverie. On y trouve une grande majorité de poèmes, mais pas uniquement. Il y a aussi des illustrations : quelques photos ainsi que quelques dessins réalisés par mes soins. Il contient aussi quelques textes libres ainsi que deux courtes nouvelles.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Le recueil est disponible sur le site de l’éditeur (www.hfedition.com). Il est également disponible sur Amazon et sur le site de Leclerc. Il peut aussi être commandé dans n’importe quelle librairie si l’ouvrage n’est pas physiquement présent en rayon.

Le recueil sera disponible d’ici une dizaine de jours en rayon, à la librairie papeterie L’Évasion de Bouzonville ainsi qu’à la librairie papeterie Guerlin de Reims.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je ne publierai jamais à compte d’auteur. Je favoriserai le compte d’éditeur sans hésitation. Et si, mon ouvrage n’est pas retenu, je préfère le garder au chaud dans un tiroir.

Je ne suis pas « une grande fan » des e-books, je préfère de loin les ouvrages papier. Je ne pense pas que j’aurais la patiente ni l’envie de lire un livre sur un écran.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Le conseil le plus important que j’ai reçu est de ne jamais arrêter d’écrire, de persévérer et de croire dans la qualité de mes écrits.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Je préfère aussi bien lire qu’écrire de la fantasy ou de la science-fiction. Ce qui me plaît là-dedans, c’est la liberté que l’on peut accorder à l’imaginaire.

Je n’ai pas de préférence particulière en ce qui concerne la forme. J’aime écrire des poèmes, des romans, des nouvelles.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

J’écris toujours seule, au calme. Cela me permet de me concentrer sur ce que j’écris sans être dérangée.

J’écris de façon régulière, même s’il m’arrive de faire des pauses plus ou moins longues en fonction du travail que j’ai à effectuer à côté.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

J’ai toujours été très imaginative, ça me vient instinctivement. À ce jour, je n’ai encore jamais eu à réfléchir sur ce que je devais écrire. Le syndrome de la page blanche, je ne l’ai jamais connu. Je ne réalise pas de commande. J’écris, car c’est une passion. Je choisis le thème et le genre sur lequel j’ai envie de me pencher.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Mes personnages sont toujours imaginaires. Je détermine en premier lieu le nom puis la description physique. En dernier, je construis la psychologie de mon personnage ainsi que son caractère. Je ne fais pas de plan pour mes écrits. Seuls pour les chapitres les plus complexes je me note les points principaux à aborder. Je fonctionne de cette façon afin de ne pas me mettre de barrières. Je laisse une grande place à l’imagination. Cela me permet d’avancer bien plus efficacement.

Pour les poèmes, c’est un peu pareil. Mon point de départ est une idée ou une image que je laisse germer toute seule, sans m’imposer la moindre barrière. Après coup, il m’arrive de chercher des synonymes afin de rendre mon poème plus léger, plus joli, plus travaillé.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Je leur dirais de continuer à écrire et d’avoir confiance en ce qu’ils font. De ne pas hésiter non plus à demander l’avis de son entourage proche. Cela permet parfois de déceler des incohérences qui ne sont pas flagrantes pour la personne qui écrit. Un regard extérieur est très important et très précieux pour avancer.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

J’affectionne particulièrement les écrits de Baudelaire, Poe et Lovecraft, ainsi que les musiques de Ludovico Einaudi.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Je viens de finir il y a peu le dernier Harry Potter. Je n’ai pas commencé d’autre livre pour le moment.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

J’ai plusieurs projets sous le coude. Pour le moment, je me préoccupe principalement de la sortie récente de mon recueil ainsi que du roman que j’ai soumis à certaines maisons d’édition.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui, le samedi 4 mars prochain, je serais en dédicace à la librairie L’Évasion de Bouzonville (57) à l’occasion de la sortie de mon recueil de poésie le 15 janvier dernier.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Vous pouvez suivre mon actualité sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur :

 

Vous pouvez également suivre mon parcours sur :

 

Vous pouvez aussi visualiser le Book-Trailer qui a été spécialement conçu à l’occasion de la sortie du recueil sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=nrXLAJUL_fE

————-

Le 14 février 2017

Mel Roah

.1ere-de-couverture

.

Vous pouvez lire quelques lignes de Mel en suivant ce lien :

extraits

.

Je remercie sincèrement Mel Roah d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 17 février 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

L’araignée de Catimini Plume

Au mur ce matin toute petite araignée ~ tout petit chagrin ?

via Petite araignée — Catimini Plume

La montagne vue par Val

Dépaysement automnal où les tons d’ors contrastent avec nos tons d’hiver que nous avons actuellement, où les premiers froids ont brûlé l’herbe lui donnant cette teinte qui s’allie parfaitement avec les jaunes des mélèzes. Aujourd’hui, c’est un petit retour en arrière, en octobre dans un lieu particulièrement beau, sauvage. Alors que la majorité des […]

via Hors saison ou Saison en Or — l’ancolie bleue 2

JL à l’écoute de … Alexandra Pasquer-Schurder, romancière

baromètre
Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Alexandra Pasquer-Schurder

.16_252

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Alexandra Pasquer-Schurder

Née à Montréal, au Canada, en 1968, la première fois que j’ai débarqué en France avec mes parents, c’était dans un couffin, au Havre, en pleine grève des dockers… Je suis revenue en 1974, pour découvrir le monde en famille. J’ai appris à lire et écrire en voyageant avec mes parents, durant un an en Europe et en Afrique du Nord. J’ai grandi en région parisienne, puis j’ai fait des études de journalisme et de science politique à Paris.

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’étais journaliste, puis directrice de la communication.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Le sport ! La course à pied d’endurance, le parachutisme, le vol en ULM, la capoeira. J’aime aussi le théâtre, le cinéma et la peinture que j’aime admirer, mais que je ne pratique pas.couverture

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’aime qu’ils me renseignent sur leur personnage favori, qui est souvent inattendu, et qu’ils m’expliquent pourquoi ils l’ont aimé. J’apprécie qu’ils me donnent leurs commentaires et leurs attentes pour mon prochain roman. C’est toujours étonnant. L’un va dire « j’adore vos dialogues, il n’y en a pas assez », l’autre « il y a trop de dialogues, je préfère votre prose ». Chacun a sa lecture, mais ils me trouvent tous drôle et riche en vocabulaire !

Pour rencontrer les lecteurs, je fais de nombreux salons et séances de dédicace en librairie. Je publie beaucoup de photos sur mon site Internet www.les-tamalous.com et sur les réseaux sociaux. J’ai la chance d’avoir un ami photographe www.olivierchatelain.com qui m’accompagne dans mes aventures littéraires !

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, je fais des lectures avec des médiathèques, des collectivités territoriales, des conférences autour de la silver economy et de la santé, de la création littéraire. J’anime également des ateliers de créativité et des journées de séminaires d’entreprises.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

16_252Quelque part, j’ai toujours été payée pour écrire en tant que journaliste et directrice de la communication ! Pour la littérature, c’est moins rentable, mais j’écris depuis 2002…

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Les Tamalous est mon premier roman, publié aux éditions Fortuna en 2016. C’est l’histoire de trois septuagénaires un peu brinquebalantes, qui ont des maux de leur âge mais aussi des envies. Yvette, vraie midinette, rêve d’un nouvel amour. Alicia, obsédée par l’argent, n’est bien qu’en représentation. Angèle, gravement malade, joue sa survie. L’arrivée de Ferdinand, un lointain amant en mal de paternité, les confronte à un choix : accepteront-elles de lui créer un héritier ? De remettre en question leur existence passée ?

C’est l’histoire des Tamalous, des destins croisés du 3e âge, porteurs de vie et d’espoir !couverture

Une plongée au cœur de la « silver economy » où je transforme les maux en mots pour aborder le sujet du vieillissement avec humour et espérance.

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Dans toutes les librairies traditionnelles, en rayon ou sur commande, ou dans les réseaux de distribution en ligne (FNAC, Amazon…).

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je pense que toutes les solutions sont intéressantes et qu’elles correspondent à des situations et des besoins différents. Personnellement, je suis à compte d’éditeur, car je voulais m’intégrer dans une équipe, une collection pour bénéficier du système de distribution et d’un accompagnement pour la promotion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Pour la promotion, il faut beaucoup s’impliquer et compter sur soi-même.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Des romans. La presse écrite.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Sur un ordinateur, avec discipline et régularité.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Dans les rencontres, les échanges, la lecture de la presse. J’ai une particularité : où que j’aille, il y a toujours quelqu’un pour me raconter sa vie. Je l’écoute, je l’entends et parfois son récit ou un simple détail m’inspirent. Je le case dans un coin de ma tête et le moment venu, je fais des recherches pour approfondir et étayer mon sujet. Je lis aussi énormément. J’ai des caisses d’idées encore inexploitées ! Non, je n’ai pas eu encore de commande d’ouvrage.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pour mon roman « Les Tamalous », mon intrigue est née d’une rencontre avec une dame septuagénaire qui attendait un rendez-vous galant. Elle est devenue le premier chapitre de mon livre et l’un de mes personnages. Je l’ai connue une demi-heure, je ne sais pas si son rendez-vous est arrivé et j’ai beaucoup inventé, au point que je ne sais même plus si certains détails sont vrais en dehors de la Volvo rouge et de son âge ! Au départ, je voulais écrire sur la sexualité des personnes âgées, mais il n’y avait pas beaucoup d’écrits sur le sujet qui était relativement tabou. J’ai donc travaillé sur les ressorts de la motivation (amour, argent, pouvoir) et imaginé mes personnages. Je voulais qu’ils soient âgés pour en faire des héros et porter un regard différent sur le vieillissement. J’ai d’abord fait des fiches de personnages, puis un plan, que je n’ai pas du tout respecté, mais qui m’a donné un chemin avec lequel prendre ensuite mes libertés. Je tiens aux personnages fictifs. Certains lecteurs sont persuadés de reconnaître certains de mes modèles, même si j’ai rencontré les dits modèles des années après avoir créé les personnages ! La fiction permet toutes les libertés (et les contraintes qu’il faut soi-même se créer !).

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Travaillez, travaillez. Il faut écrire, écrire, écrire.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Proust, Italo Calvino, Georges Perec, Flaubert, Stendhal, Dostoïevski, Jasper Ffjord, Chester Himes, Agatha Christie, Jane Austen, Marguerite Duras, Daniel Pennac, Amin Maalouf, Alessandro Baricco, John Steinbeck, Salman Rushdie, Beaudelaire, le bottin n’y suffirait pas…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg, La Guerre et la Paix de Tolstoï, Charlotte de David Foenkinos et Le fusil de chasse de Yasushi Inoué.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

couvertureJ’écris mon deuxième roman.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

4 mars Salon du livre de Saint Germain les Corbeil

11 et 12 mars Salon du livre Les Pieux

18 et 19 mars Salon du livre de Bondues

24 au 27 mars Livre Paris

30 mars Conférence à la journée des seniors Mairie de Paris 13

8 avril Dédicace à la librairie Guillemot de Pont L’Abbé

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mon site internet dédié www.les-tamalous.com

Et sur le blog de mon éditeur http://editionsfortuna.blogspot.fr/

————-

Le 12 février 2017

Alexandra Pasquer-Schurder

.couverture

.

.

Je remercie sincèrement Alexandra Pasquer-Schurder d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 14 février 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.