Publié par Laisser un commentaire

Philippe Régnier, un historien régional

 

Philippe Régnier, un historien régional à la manière d’un journaliste

 

Philippe Régnier est un historien régional à la manière d’un journaliste qu’il a été. Avec un parcours atypique fait de spécialisation sécurité et économie, il a évolué dans le journalisme ; ce qui l’a conduit à l’écriture de livres. Il aime aussi la photographie d’insectes, le dessin et le jardinage. Il gère un site internet dédié à l’histoire de l’Eure et Loir de 2500 ans avant Jésus-Christ à 2016, date par date. Ce site est complété par une courte biographie de plus de 1400 personnages liés de près ou de loin à l’histoire du département.

 

 

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Philippe Régnier

 

Philippe Régnier historien régional
Philippe Régnier, un historien régional issu du journalisme

.

Philippe Régnier quel est votre parcours ?

Après dix années dans l’assurance, mon parcours atypique me mène  vers le journalisme free-lance, spécialisation sécurité et économie, pour le compte de la presse dans le secteur tous commerces confondus, de même industrielle.

Ancien journaliste

Le fait d’évoluer dans le journalisme m’a amené à écrire trois ouvrages découlant de l’activité qui était la mienne. Le premier traitant des paiements frauduleux dans le commerce. Le deuxième dans la sécurité vol co-écrit avec un commissaire de police, puis le troisième avec un journaliste de référence dans la sécurité automobile.

J’aime la photographie surtout d’insectes, et le dessin à mes heures perdues. Et aussi le jardinage qui fleure mon esprit, car tout est beauté dans la nature qui me le rend bien.

.

Première de couverture de Brissot de Warville par Philippe Régnier
Première de couverture de Brissot de Warville par Philippe Régnier

.

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ? Dites-nous Philippe Régnier.

De mes dédicaces, j’ai gardé de nombreux contacts. Car j’ai toujours suivi un principe sacro-saint. Qu’est-ce qui motive un lecteur en devenir ou constant à me suivre ? Il est vrai aussi que j’éprouve un profond respect envers ceux qui ont apporté leur collaboration par leurs témoignages et documents confiés. Bien entendu, ils ont tous été récompensés par un ouvrage avec une dédicace spécialement dédiée qui la singularise parmi les autres. Ma façon de remercier d’une façon personnelle.

La bande d’Orgères

Egalement, j’ai eu l’occasion de faire de nombreuses conférences surtout en référence à un ouvrage écrit sur la bande d’Orgères. Et ce, à partir d’une enquête criminelle de terrain, conduite personnellement, sur la trace des chauffeurs en plaine de Beauce. Cette bande a sévi à la fin du XVIIIe siècle et a défrayé la chronique criminelle jusqu’à Paris, alors que l’on est en pleine tourmente révolutionnaire. Un sujet qui m’a passionné et me passionne toujours autant.

.

La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier
La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier

.

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Depuis 1986, puis à partir de 2000 alors que je me trouve en retraite. Originaire de l’Eure et Loir par ma famille (Brou et Chartres), je suis sollicité pour écrire un ouvrage. Ce livre doit porter sur le canton de Maintenon (j’habite alors dans le secteur) dans la tradition des ouvrages des Editions Sutton. Cartes postales et photos constituent la base de l’ouvrage qu’il faut commenter avec justesse et précision historique. L’ancien journaliste d’investigation que j’étais, s’est réjoui de cette opportunité.

Six ouvrages chez cet éditeur

J’ai sorti six ouvrages chez cet éditeur (avant qu’il ne soit repris) dont celui sur la bande d’Orgères. Puis, chemin faisant, d’autres opportunités se sont présentées, si bien que j’ai publié une vingtaine d’ouvrages. L’un d’entre eux fut consacré à un homme politique en « co-écriture » à propos du maire de Chartres, alors député également. Un autre ouvrage sur la guerre 14/18 à partir de clichés sur verre insérant une biographie sur mes deux grands-pères ayant combattu à Verdun.

Quel est votre dernier livre ? Philippe Régnier pouvez-vous nous en parler ?

Le tout dernier publié fin 2017 est intitulé ‘’ Femmes d’Eure et Loir dans l’histoire ‘’. Etant avant tout un historien régionaliste, je me suis toujours évertué à rassembler sous forme de fichiers toutes les archives qui pourraient m’intéresser, me créant une banque de données. L’une d’entre elles  a été consacrée à tous les personnages liés par une particularité avec l’Eure et Loir. En vingt ans et plus, j’ai ainsi collationné plus de 1400 personnages femmes et hommes. Ce qui explique les raisons pour lesquelles, je me suis rabattu sur plus de 100 femmes liées au département, d’où l’ouvrage.

Un site internet

Sans être un livre, ma dernière réalisation est apparentée. En effet, elle est consacrée à un site internet dédié à l’histoire de l’Eure et Loir. Elle couvre de 2500 ans avant Jésus-Christ à 2016, date par date. Elle est complétée par une courte biographie de plus de 1400 personnages liés de près ou de loin à l’histoire du département. Une œuvre monumentale impossible à publier, car les éditeurs contactés m’ont fait sentir le décalage entre la mise de fonds et la rentabilité.

700 pages

Un projet pénalisé par le nombre de pages, plus de 700 ! J’ai donc initié ce site, fruit de plusieurs fichiers patiemment collationnés avec force de détails, d’événements. Puisque l’Histoire de l’Eure et Loir se rapproche de celle de la France. La plupart des rois et reines de France se sont rendus en la cathédrale de Chartres pour y accomplir leurs dévotions. Sans oublier tous ces personnages qui, pour certains, bénéficient de singularités connues ou non. Ou méritent un rappel pour mieux comprendre l’évolution historique. ‘’ Le culte du souvenir, c’est le respect de l’histoire ‘’ (Ferdinand Lop, journaliste).

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Chez les éditeurs (les trois premiers non, ils sont épuisés et déjà anciens…). Les autres chez Sutton, Editions du Colombier, Editions du Petit-Pavé.

.

45 Célébrités du Loiret, un livre de Philippe Régnier
45 Célébrités du Loiret, un livre de Philippe Régnier

.

Quelle est votre position par rapport aux différentes sortes de publication ?

Il ne faut pas se voiler la face : être édité équivaut à un parcours du combattant. La chance parfois sourit. Tout en sachant que chez les grands éditeurs (à compte d’éditeur), sur 100 ouvrages reçus, 1 parfois 2 sont retenus. A compte d’auteur, certains réussissent, mais se faire trop d’illusions occasionnent le rêve.

Moins de 100 auteurs vivent de leur plume

Peu d’auteurs vivent de leur plume. Ils sont moins de 100. Obtenir qu’un livre soit édité est une autosatisfaction. Voir son livre en linéaire part d’un sentiment de reconnaissance. Faire quelques dédicaces encourage. Mais l’espoir d’engranger des droits est un horizon restreint, et d’en vivre est une cruelle utopie. Heureusement, l’écriture fait découvrir des talents. Et les éditeurs savent très bien les reconnaître, surtout si le sujet comme le futur auteur interpellent. Mais j’arriverai à dire que je suis réservé tant sur les comptes d’auteur que participatif. Même si on a les moyens de ses ambitions, encore faut-il savoir que la responsabilité du succès dans les ventes nous appartient. Quant à l’e-book, je ne suis pas fan, sauf d’être adepte du numérique à tout va. Rien ne vaut un livre que l’on feuillette.

Avez-vous reçu un conseil important et donneriez-vous un conseil aux amateurs d’écriture ?

Ne jamais se faire trop  d’illusions. Savoir se vendre pour persuader du bon sens de la proposition de publication.

Soigner son écriture, la rendre fluide, la faire relire autour de vous, la reprendre quelque temps après. Sachant que le premier jet est important, mais ne dicte pas toujours le mot FIN.

.

Couverture de Femmes dans le 28
Première de Couverture du livre de Philippe Régnier sur les femmes du 28

.

Philippe Régnier que préférez-vous écrire ou lire ?

A vrai dire, je lis un peu de tout, avec une préférence marquée pour tout ce qui est historique. Et je dérive également sur les polars de bonne facture. Il est vrai que je ‘’ nourris ‘’ une passion pour tout ce qui touche la criminalité au niveau de la police et de la justice.

Comment écrivez-vous ? 

Aussi bien avec ma panoplie de stylos plume, ou au clavier d’ordinateur. Souvent je couche mes idées premières avec l’un de mes stylos en encre noire et rouge, cette couleur pour souligner des points principaux qui vont me demander réflexions ou recherches.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je suis comme un artiste-peintre. Tout est occasion pour déclencher chez moi une idée. Je campe ce que me passe dans l’esprit comme un paysage. Par contre, à 83 ans, je suis confronté à des pathologies qui peuvent être préoccupantes par moments sans être invalidantes. Alors, les projets d’écriture ne sont plus à l’ordre du jour. Tout au plus ‘’ je m’amuse ‘’ à ressortir de quelques ‘’ tiroirs ‘’ des textes qui sont restés ‘’ lettre morte ‘’ du moins à mon niveau. Je les lis, les reformule, puis soudain l’idée me vient de les achever, de les mettre au goût du jour. Ainsi ai-envoyé tout dernièrement un polar à un éditeur, histoire de voir, si je peux encore convaincre. Un polar qui découle de souvenirs liés à ma profession de journaliste dans la sécurité, ayant côtoyé de nombreux policiers.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?

 Du moins à ce niveau de polar, mes personnages sont imaginaires. Mais ils reposent sur des faits qui ont eu lieu. Je les imbrique les uns dans les autres, quelle que soit leur origine. Par contre au niveau de mes ouvrages historiques, la base archives et témoignages reste de mise. Quant au livre politique, le fait d’avoir été journaliste d’investigation m’a beaucoup aidé.

.

La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier
La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier

.

Philippe Régnier quels sont vos auteurs préférés ?

Ken Follett, Guillaume Musso et tant d’autres suivant le coup de ‘’ foudre ‘’ du moment

Que lisez-vous en ce moment ?

Je suis en train de terminer Riss – Une minute quarante-neuf secondes – ouvrage consacré à Charlie Hebdo et la tuerie. Je ne suis pas un grand adepte de ce journal, mais j’ai tenu à le lire. Par respect envers ces journalistes qui ont subi un terrorisme aveugle comme tant de Français anonymes, notamment au Bataclan.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Non, même si l’envie est là. Pour autant ayant créé un site internet, je m’y consacre, car il s’agit de l’actualiser par rapport à mes lectures, à mes découvertes.

Philippe Régnier, avez-vous des dates d’événements à venir ?

On attend toujours quelque chose. Puisqu’en quelque sorte, je provoque l’attention ! Par exemple sur mon site internet, et me tenir à disposition pour répondre.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

 

Sur mon site https://eure-et-loir-histoire-date-a-date.fr

Et Facebook  https://www.facebook.com/philippe.regnier.1293

————-

Le 17 février 2020

Philippe Regnier

.

.

Propos recueillis par Jean-Louis RIGUET pour librebonimenteur.net.

.

Philippe Régnier historien régional
Philippe Régnier, un historien régional issu du journalisme

.

Je remercie sincèrement Philippe Régnier d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé  : jlriguet@gmail.com

.

.

© Jean-Louis RIGUET  27 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Nouvelles, avec ou sans chute ? : https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

Virginie Vanos, une artiste aux multiples facettes : https://librebonimenteur.net/vu5p

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

.

Stage d’écriture par Christophe Forgeot :

 https://librebonimenteur.net/2ofy

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.

.

Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !

Un énorme merci.

.

Publicités
Publié par Laisser un commentaire

Où vont les rêves quand la nuit tombe ?

Où vont les rêves quand la nuit tombe ?

Un recueil de poèmes de Richard Taillefer

 

Où vont les rêves quand la nuit tombe ? Un recueil de PoéVie de Richard Taillefer
Où vont les rêves quand la nuit tombe ? Un recueil de PoéVie de Richard Taillefer, chez Gros Textes la petite porte

Où vont les rêves quand la nuit tombe ?

TAILLEFER Richard

 

ISBN : 978-2-35082-437-6

ISSN : 2645-9469

82 pages au format 10 x 15 cm

7,00

Illustrations : Patrick Lipski

https://grostextes.fr/publication/ou-vont-les-reves-quand-la-nuit-tombe/

« Tout est dit ! Poème du silence. […]

Une fois perdues

les images ne se laissent plus prendre »

 

« En fait, la grandeur est dans ce qui existe entièrement hors de nous. Mais qui regarde bien voit loin. Sans réfléchir, ni m’attarder, je me raccroche à cette réalité. Ni joyeux, ni triste, si ce n’est satisfait de l’avoir croisée en chemin sans la rechercher. »

R. Taillefer

Quatrième de couverture de Où vont les rêves quand la nuit tombe ?
Quatrième de couverture de Où vont les rêves quand la nuit tombe ? Recueil de poésie de Richard Taillefer publié chez Gros Textes la petite porte

Extraits du recueil de Richard Taillefer

Joseph Ferdinand

Le matin, il était là devant le portail. Peu à peu, oubliant nos craintes de la première approche, nous avions pris l’habitude de le chahuter. Lui jamais ne disait mot. Il ramassait inlassablement des cailloux pour les mettre dans sa proche. Soudain, il s’arrêtait sur le bord du chemin, hochant la tête, il souriait tout en prenant sa casquette dans la main.

Debout

Parlant peu

Un homme

Pierre après pierre

Ce palais idéal

HAUTERIVES

Un rêve devenu réalité.

 

Mon village en 2019

Aux pieds des Alpilles, mon village est un endroit comme un autre. La campagne a perdu ses parfums de vignes, de lavandes et d’oliviers. Le kafé et quelques commerces résistent à l’appel du large. Trois troupeaux dans les champs et de nombreuses brebis bleu marine dans les rues sombres. On accuse les loups venus d’ailleurs de tous les crimes.

Les souvenirs

les plus lointains de mon enfance

n’ont plus de prise.

Pourtant, on y fait la fête, on boit, on mange, on y pêche. On s’engueule, on se bat. On y meurt aussi, parfois. Univers campagnard, le ton se fait drôle et grivois, grave mais jamais tragique. On raconte encore des histoires de doryphores. Les vieux témoins muet ont perdu leur patois.

« il ne faut pas aller en pré après la Saint Martin ».

Restent ces pierres lourdes qui ont sonné sous l’outil du manant.

Le sel de leur front est un peu de leur sang.

Qui se souvient de ce 2 décembre 1851 ? Mémoire du passé. Ceux de la société secrète montagnarde d’Artignose. L’image de la barricade. Les derniers insurgés d’Aups.

« Martin Bidouré, un enfant presque (il n’avait que 17 ans) tomba en murmurant : — N’aï proun ! (j’en ai assez). »

 

Comme un 11 novembre

C’est long ! trop long : Tout est calme

Comme un 11 novembre à 11 heures

J’avoue, j’ai désespéré bien des fois.

Efforcez-vous de vivre ! Que mon visage vous soutienne quand le ciel n’est plus le ciel !

Je sais j’ai vu leurs yeux

Avec cette douleur de boue infinie

 

Souvent je pense à vous et je suis seul

 

Une petite pluie fine tombe

depuis le matin et détrempe la route

 

Nommer

Pour donner aux choses

Un lieu en leurs absences

.

 

 

 

 

Ce que je pense Où vont les rêves quand la nuit tombe ?

Tout d’abord, il s’agit d’un tout petit format, facile à mettre dans sa poche, aisé à dégainer pour quelques minutes à tuer. Ah ! Tuer le temps avec des poèmes de Richard Taillefer, c’est tout un programme.

Le poète nous plonge dans ce qu’il appelle la PoéVie. Il capte puis restitue des instants de vie. Notamment dans son village du Midi où il fume sa pipe de Cogolin, assis devant un café à la terrasse du seul Kafé du bourg, au nom prétentieux de grand Kafé de France. Il aime son village de Montmeyan où rien ne lui échappe, surtout pas les subtilités.

Son style est unique. Il nous fait partager, depuis sa fenêtre, la jeune fille qui retrouve sa terrasse. Et aussi les îles de l’impossible qui attendent son naufrage. Quand il ne nous parle pas de sa Tante Chaline vêtues de ces longues robes imprimées des années 40. Bref, il nous invite à ces instants de vie qu’il sait saisir à merveille.

Chaque évocation est profonde

et nous entraîne, si l’on prend la peine de s’arrêter un peu sur le texte, vers des montagnes de poésie qui nous remuent. Et parfois ils nous dérangent. Les textes sont beaux, émouvants, à l’image d’une ire, certains font mal. Le poète débraillé sait cogner et ne se prive pas de cogner. Toute une souffrance intérieure sort au fil des mots, des pages ? Parfois, une déchirure explose, cela ne dure pas, mais l’explosion a eu lieu.

Tout le travail qu’il y a derrière fait entendre le vécu dans ces lignes magiques.

Richard Taillefer nous offre, une nouvelle fois, un beau travail plein de PoéVie.

.

Richard Taillefer
Richard Taillefer

L’auteur Richard Taillefer

Richard Taillefer, un poète débraillé.

Né un 21 avril 1951 à Montmeyan, un petit village du haut Var, au pied des gorges du Verdon. Après 20 premières années à Marseille, il vit actuellement en Seine-et-Marne. Certificat d’étude primaire, un CAP d’ajusteur en poche, un BT en fonderie (moulage à vert).

« On n’échappe pas à la vocation de son nom ».

 

En 1972, il trouve sa voie, pour 30 années à la SNCF comme conducteur de train au dépôt du Charolais situé à Paris. Retraite en 2001.

Quelques activités syndicales et de 1998 à 2014, trois mandats municipaux à la fonction de « maire adjoint délégué à la culture » dans la ville de Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne.

1981, création d’une association en poésie et d’une revue « Poésimage » 34 numéros.

En juillet 2014, création avec quelques amis, du festival « Montmeyan en PoéVie »

.

Si vous voulez en savoir plus sur le parcours de Richard Taillefer, suivez ce lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Taillefer

https://librebonimenteur.net/2014/10/10/jl-a-lecoute-de-richard-taillefer/

https://fr.blastingnews.com/divertissement/2016/06/richard-taillefer-un-poete-debraille-00964503.html

.

Lisez ce recueil, il vous en restera quelque chose !

Le poète Richard Taillefer
Le poète Richard Taillefer, amateur de Poévie et de pipe de Cogolin

© Jean-Louis RIGUET  25 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Coquecigrues par mégarde : https://librebonimenteur.net/syyx

Ondes intimes : https://librebonimenteur.net/7yxc

Certitudes indécises : https://librebonimenteur.net/egoq

Pétales éclectiques : https://librebonimenteur.net/kogn

Nouvelles, avec ou sans chute ? https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ?

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? https://librebonimenteur.net/y34x

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

Stage d’écriture par Christophe Forgeot :

 https://librebonimenteur.net/2ofy

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.

Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.

 

Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !

Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Rageur, Virginie Vanos

Rageur, un livre de Virginie Vanos

Il vient juste de sortir des rotatives, le 6 février 2020. J’ai lu RAGEUR. Eh oui, Ben est un rageur dans tous les sens du terme.

Virginie Vanos nous offre un énième livre, mais celui-ci est différent. Est-ce sa rage intérieure qu’elle nous sort dans cet ouvrage ?

.

Rageur, un roman de Virginie Vanos
Première de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos

RAGEUR de Virginie Vanos

Amazon édition – 171 pages – Broché 11.60 €

ISBN : 979-861015045

Pour l’acheter : https://librebonimenteur.net/4jch

 

Quatrième de couverture de RAGEUR

Rageur ? C’est Ben. Ben a 27 ans, il squatte chez sa mère et ne vit que pour sa chaîne YouTube où il se répand en haine, insultes et obscénités fascistes, sexistes, racistes et homophobes. Il n’en est pas à son premier appel à la violence ni à son premier cyber harcèlement. Mais le jour où il a la malchance de chercher des noises à Audrey Delvaux, championne de boxe, sa chute sera aussi rapide que douloureuse…

.

Quatrième de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos
Quatrième de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos, auteure, photographe, globe-trotteuse

Un extrait de RAGEUR

BEN

Mâcon-Jeudi 12 décembre 2019 (Milieu de matinée)

Ce sont les mémères qui chouinent. Jusqu’à preuve du contraire, je suis tout sauf une de ces connasses. Vous me connaissez peut-être si vous êtes assidus sur Youtube. Je suis Ben (je frappe celui qui m’appelle Benji), et ma chaine, c’est Red Red Rex. Red, deux fois, pour la pilule rouge, afin de bien vous inciter à l’avaler même si ça fait mal au début. Rex, parce que je suis l’un des rois. Bon, j’ai moins d’abonnés que Drustan le Fauve, Lui, c’est vraiment le King. Il y a aussi Valsec et Tamet Le Dissident. A nous quatre, je crois qu’on est vraiment le carré de Rois de la fameuse Pilule Rouge.

 

Pilule Rouge

Vous ne la connaissez pas ? C’est un tort. Je vous fais une petite piqûre de rappel (attention les meufs, les vieux et les tarlouzes, préparez-vous à faire ouin ouin ouin comme vous en avez toujours eu si bien l’habitude).  La pilule rouge, c’est bien plus qu’un dogme, c’est une véritable philosophie de vie. J’y adhère à fond la caisse et même si c’est dur à avaler au début c’est grâce à elle que les autres mecs et moi, on a pris conscience de la réalité et de ce qu’ils doivent faire pour éviter de se faire bouffer par les bonnes femmes. C’est cette prise de conscience qui vous rendra lucide et vous fera cesser de vous trainer aux pieds de nanas que vous prenez pour des princesses, ou pour des vierges pures et innocentes alors qu’elles sont toutes, je dis bien TOUTES, manipulatrices, infidèles, menteuses, voleuses, inconstantes et complètement immorales.

Bon, je résume, en tout cas, c’est le sujet que j’avais abordé dans mon avant-dernière vidéo. J’ai l’impression que vous n’avez pas capté les trois autres que j’ai tournées à ce sujet. Peut-être que vous avez du mal à rester concentrés durant plus de 8-10 minutes. C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis l’été dernier, je poste un peu plus de vidéos, mais dans des formats plus courts. Et j’alterne aussi avec une partie vlog où je vous fais partager ma vie de tous les jours avec mes potes, les sorties, le sport, la bouffe, l’alcool. J’ai bien fait d’animer ma chaîne comme ça, on dirait. Vous avez l’air de trouver ça cool quand je lis vos commentaires.  Alors que les débuts de ma chaîne furent plutôt modestes, maintenant, je croule littéralement sous vos commentaires.

ma chère Red Pill

Bon, j’en reviens à ma chère Red Pill et à ce que j’avais dit dans ma vidéo de la semaine dernière.

« Les femmes occidentales sont pratiquement toutes des grosses salopes, même ta mère, ta sœur, la fille pour qui tu as un bête crunch et la godiche que tu as baisée le soir de la fête d’Halloween. Les pires étant les femelles qui se proclament de type “féministe”, ces gouinasses en devenir, ces pas-baisées enragées que tu connais mieux sous le nom de  “féminazies”.

Tu sais qu’elles détestent les hommes et veulent retirer tout droit et tout pouvoir aux hommes au profit des femmes. Oui, castratrices et encouragées par le système actuel, totalement gynocentriste.

Elles usent TOUTES  des mêmes gros principes de manipulation, elles sont machiavéliques, sans cervelle et sans cœur. C’est de là que vient le problème qui fait tomber notre société, notre culture et notre civilisation en totale décadence. N’oublie jamais que les femelles sont biologiquement programmées depuis le paléolithique, et donc prévisibles à cent pour cent.

.

Virginie Vanos auteure mannequin photographe
Virginie Vanos auteure mannequin photographe

Ce que je pense de RAGEUR

Virginie Vanos ne nous avait pas habitués à ce style de livre qui s’éloigne des passages autobiographiques de ses autres productions littéraires. Je trouve le titre RAGEUR bien trouvé, car c’est une véritable rage que l’auteure déploie avec BEN, ce blogueur de petite envergure adulé par son public.

Dans son style personnel, percutant, l’auteure fait un portrait de ces petites frappes qui entendent gouverner le monde, sans aucun respect pour autrui. Certes, nous découvrons à la fin du livre que BEN a des circonstances atténuantes.

Peut-on tout se permettre ? Les humiliations, les Cyber attaque, les harcèlements.

Virginie Vanos raconte tout cela avec des narrateurs différents, car chaque personnage est son propre narrateur dans chaque chapitre le concernant. Le style est direct, sans fioritures.

J’ai dévoré ce livre dans un temps très court.

Pourquoi pas vous ? Ne passez pas à côté !

.

 

Virginie Vanos
Virginie Vanos une auteur photographe quand elle n'est pas mannequin

L’auteure Virginie Vanos

Virginie Vanos se définit comme auteure, photographe et globe-trotteuse. Entre deux reportages à l’étranger, elle réside à Bruxelles. Rageur est son 14ème livre.

Mais elle est, en réalité, beaucoup plus que cela. Pour en savoir plus, il suffit de lire :

https://librebonimenteur.net/vu5p

 

Quelques livres de Virginie Vanos
Couvertures de plusieurs livres de Virginie Vanos

Chroniques sur autres livres de Virginie Vanos

Sur ce site, vous pouvez prendre connaissance de plusieurs chroniques sur des livres de Virginie Vanos.

Négombo : https://librebonimenteur.net/5vwd

Anna Plurielle : https://librebonimenteur.net/fnaf

Maldonnes : https://librebonimenteur.net/h1kj

Chicha et autres nouvelles : https://librebonimenteur.net/ijev

L’exilée : https://librebonimenteur.net/ew19

Le spectateur : https://librebonimenteur.net/4vio

 

© Jean-Louis RIGUET  20 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Un p’tit recueil de p’tits poèmes…

Un p’tit recueil de p’tits poèmes… de Didier Colpin

Sous le titre « Un p’tit recueil de p’tits poèmes« , Didier Colpin publie son énième recueil de poésie. Il m’a demandé d’en faire la préface et je l’en remercie.

.

Un recueil de Didier Colpin, titré Un p'tit recueil de p'tits poèmes..."
Un recueil de Didier Colpin, titré Un p'tit recueil de p'tits poèmes..."

Un p’tit recueil de p’tits poèmes…

Didier Colpin

Amazon KDP – 42 pages – 7 €

ISBN : 9781652505921   /   90000

Pour se le procurer :

https://librebonimenteur.net/rxlw

.

Quatrième de Couverture

Régulièrement Didier COLPIN puise dans le flot linéaire de ses poèmes écrits jour après jour un certain nombre d’entre eux pour constituer des recueils ayant un thème conducteur, un fond identique (comme la mort, la Femme mais aussi le rock, la guerre, la Bible, la religion, l’Art).

C’est parfois -plus rarement- une forme commune qui en est le lien :

– ’44 ballades en 4/4…’ : poèmes sur base de quatre pieds,

– ’55 poèmes à recevoir 5 sur 5…’ : poèmes sur base de cinq pieds,

– ‘Beauté classique en mire… ‘ : poèmes en alexandrins.

Ce recueil, d’une p’tite trentaine de poèmes, est dans ce moule et la forme commune est l’aspect court des poésies qui le constituent : il offre en alternance une double page ayant chacune deux poèmes d’une seule strophe avec une autre double page présentant chacune un seul poème de deux strophes.

Pour ce qui est du sens, comme il appartient au lecteur, votre interprétation sera obligatoirement la bonne…

.

Quatrième de couverture de Un p'tit recueil de p'tit poèmes... de Didier Colpin
Quatrième de couverture de Un p'tit recueil de p'tit poèmes... de Didier Colpin

Quelques mots de l’auteur pour présenter : Un p’tit recueil de p’tits poèmes…

L’oeuvre des auteurs classiques, de Molière à Edmond Rostand, pour ne citer qu’eux, est pour tous les poètes, me semble-t-il, un belle et grande leçon de modestie et d’humilité…

Ecrire toute une pièce de théâtre en vers – qui plus est en alexandrins – quelle remarquables prouesse !

Un mot avec énergie s’impose : respect…

D’autant pus que « Qui peut le plus peut le moins » et que l’inverse n’est pas vrai !

Pourtant la poésie n’est pas un marathon… Elle n’est pas non plus un sprint…

Elle est tout simplement…

Et ce dans sa diversité (les haïkus nous le rappelant avec élégance et force), dans ses divers aspects, dans ses nombreuses facettes, comme un onde intemporelle.

.

J’écris « beaucoup ». Et lorsque je n’écris pas, je pense à l’écriture… A ce que je pourrais écrire, à ce que j’ai déjà écrit…

Parfois jaillit, comme en génération spontanée, l’idée d’un ouvrage qui pourrait réunir des poèmes unis par un fond ou bien par une forme.

Alors, pour concrétiser cette idée, je puise dans le flot linéaire de mes poèmes écrits jour après jour et qui finalement constituent comme une banque de données à ma disposition.

Ainsi sont nés ceux qui sont construits sur la base d’un fond commun : la mort, la Femme, le rock, la guerre, la Bible, la religion, l’Art…

Ainsi sont nés ceux qui sont construits sur la base d’une forme commune : vers en alexandrins, en quatre pieds, en cinq pieds…

Ce recueil, d’une p’tite trentaine de poèmes, est dans ce dernier moule et la forme commune est dans l’aspect court des poésies qui le composent : il offre en alternance une double page ayant chacune deux poèmes d’une seule strophe avec une autre double page présentant chacune un seul poème de deux strophes.

.

Voilà, vous savez tout…

.

Ou presque :

.

Je remercie sincèrement Sylvie Touam, poétesse, pour le regard porté sur ce « P’tit recueil de p’tits poèmes… »

Je cite :

« A défaut d’espace que permet l’alexandrin ou le nombre de strophes dans un poème pour pouvoir s’astreindre aux contraintes explicites de la prosodie classique, ces courtes poésies sont autant d’innovations où la forme a dû prendre plus d’intensité encore que dans la mesure habituelle.

Le poète s’est offert ainsi une liberté de création en s’inventant sa propre discipline tout en conservant la richesse des règles prosodiques qu’il pousse au final encore plus loin. C’est ainsi qu’au fil des poésies on découvre de magnifiques architectures, souvent en symétrie centrale, autour d’un nombre de pieds crescendo puis decrescendo, ou autour de rimes du type ABCDEEDCBA. Il est à noter que l’alternance des genres sera toujours respectée dans cette logique nouvelle, même lorsqu’il s’agit d’insérer une rime masculine fixe entre chaque strophe féminine (ABBACCADDA).

Ces poèmes sont à redécouvrir, toujours, dans toute leur élégance…« 

Un recueil de Didier Colpin, titré Un p'tit recueil de p'tits poèmes..."
Un recueil de Didier Colpin, titré Un p'tit recueil de p'tits poèmes..."

Deux poèmes extraits de : Un p’tit recueil de p’tits poèmes…

.

IMPACT…

Ils savent transpirer

Tous les mots qui se taisent

Laissant l’être sans voix

Un peu comme une loque

Dans un temps déchiré

Où son esprit suffoque

Affligé par ce poids

Le temps n’est que fadaise

Qui ne sait qu’empirer…

.

Cet instant qui le shoote

Le met dans un ailleurs

Qui vibre qui l’isole

Les bras brinquebalants

Traversé par le doute

Aux étranges relents

Égaré sans boussole

Perdu dans ses frayeurs

Seul le vide l’écoute…

.

L’AMER DE LA VIE…

Le temps vague après vague

Efface tous les pas

Laissés sur cette plage

Où vite nous passons

La mer pour ces moissons

Sait se montrer volage

Tous ses nombreux appâts

Font que l’être divague…

.

Il conjugue un toujours

Dans lequel il se jette

Se complaît à rêver

Autant qu’il imagine

Mais il pliera l’échine

Dans cet inachevé

Que le futur achète

Le laissant sans recours…

.

PRÉFACE

de Jean-Louis RIGUET

Ma surprise fut grande quand je pris connaissance d’un courriel émanant de Didier
Colpin me demandant d’écrire une préface pour son prochain recueil. N’ayant pas cette habitude, je finis néanmoins par accepter après mûre réflexion.
Je ne commenterai pas la forme ni l’ordonnancement, c’est de la responsabilité de l’auteur. Comme toute proposition, la préhension est par essence inégale et mon ressenti suit forcément cette règle.


Néanmoins, certains passages ont retenu ma sensibilité.

Ainsi, en est-il de ces « mots qui se taisent/laissant l’être sans voix ». Ou encore de ce « temps vague après vague » qui « efface tous les pas » alors que « tous ses (la mer) nombreux appâts/font que l’être divague… ».
J’ai découvert dans « l’éternel chant de mort » que le « ciel – rougissant tout agonisant -/ demeure vaincu… ». J’ai eu peur de me « dissoudre dans l’écho du vide… » et j’en ai tiré un« froid constat », avant de chercher « un porte quoi ? ».
Je me suis laissé porter par « La Vénus de mille os » dans « Blanc sur Noir » et j’ai frissonné à savoir dans « Le Poète » que « c’est bouffé par les vers/qu’il va vivant sa vie ». Et il espère que « pendant qu’hier s’évapore/demain demeure un brouillard » et que « le ciel nous verse des arrhes… ».
J’ai eu confirmation que « quand tout le provisoire/devient définitif/qui donc pourrait comprendre/le pourquoi de cela ».


Avant de me quitter,

le poète m’a dit « VIENS… », « offre-moi tes larmes/je t’offre mon cœur/comme un réceptacle/qu’il soit ton écrin ». Et il m’a brisé la colonne « drapé d’une innocence/dans le jour triomphant », avant dans un « bar à thym » de me conseiller de faire « la part des choses… ».
Terminons, car « là c’est de l’amitié/désirable sentier/là c’est du copinage/louable
voisinage ».
Voilà pour le ressenti que j’ai eu

à lire ces vers que nous offre dans ce recueil Didier Colpin, ce poète prolixe.
Bonne vie à ces poèmes.

Jean-Louis RIGUET – 27 décembre 2019

Jean-Louis Riguet auteur de livres à base historique et poésie
Jean-Louis Riguet auteur

.

L’auteur Didier Colpin

Didier Colpin poète
Didier Colpin poète

Didier Colpin est né en 1954 dans une petite ville de l’Ouest de la France.

Il a découvert l’écriture et la poésie « sur le tard », en 2010. Depuis elle est devenue sa compagne de tous les jours…

 

Deux muses aiment venir le hanter : la Femme et la mort ou dit autrement l’amour et le sens de la vie.

 

La poésie est pour lui le contraire de Twitter et de sa rapidité. Elle est un arrêt sur image… Sur un émoi sur un trouble sur la beauté sur la laideur.

Le tout vu, ressenti à travers le prisme qu’est son regard.

Par le petit côté de sa lorgnette…

 

Il écrit en suivant l’objectivité de sa subjectivité (à moins que ce ne soit le contraire) et en essayant, avec ou plus ou moins de « succès », de respecter l’esprit de la prosodie classique, vaste gnose, vaste ésotérisme…

Mais sa poésie n’a que peu de ponctuation : il aime l’aspect épure de poèmes ainsi dénudés.

.

© Jean-Louis RIGUET  18 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Coquecigrues par mégarde : https://librebonimenteur.net/syyx

Ondes intimes : https://librebonimenteur.net/7yxc

Certitudes indécises : https://librebonimenteur.net/egoq

Pétales éclectiques : https://librebonimenteur.net/kogn

Nouvelles, avec ou sans chute ? https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ?

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? https://librebonimenteur.net/y34x

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

Stage d’écriture par Christophe Forgeot : https://librebonimenteur.net/2ofy

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Virginie Vanos, une artiste aux différentes facettes

Virginie Vanos, une artiste aux différentes facettes.

En effet, Virginie Vanos est photographe et auteure, après une carrière (sans succès) de comédienne et de modèle photo. Son parcours n’a été ni logique ni linéaire. Elle a commencé par des études de latin, grec et langues modernes, avant celles de communication puis de théâtre.

Malheureusement, le cancer l’a pris pour cible.

.

 

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Virginie Vanos

 

 

.

Virginie Vanos auteure, photographe
Virginie Vanos auteure, photographe

Virginie Vanos, quel est votre parcours ?

Je m’appelle Virginie Vanos, je suis photographe et auteure. Mon parcours n’a été ni logique ni linéaire. J’ai fait des études de latin, grec et langues modernes, ensuite de communication et enfin de théâtre. Sans succès, j’ai commencé une carrière de comédienne. Ensuite, j’ai ensuite été modèle photo pendant plus de 15 ans, un métier-passion que j’ai dû arrêter il y a trois ans, quand j’ai eu mon premier cancer.

 

Etudiante, j’ai fait énormément d’intérims. J’ai été secrétaire dans un labo pharmaceutique et dans une entreprise de construction. Puis, j’ai fait de la vente au détail, des enquêtes marketing et même de la manutention lourde. Le triplé modèle-auteure-photographe me convenait bien, mais quand le corps ne suit plus… J’ai dû renoncer autant par manque de force physique qu’à cause de commentaires, rumeurs et insultes sur mon état de santé, vrai ou supposé.

 

Quelle est votre passion ?

La plongée sous-marine ! Plus qu’un art ou un sport, c’est un art de vivre. Sous l’eau, j’ai toujours l’impression de m’élancer dans ce qui ressemble le plus à mes yeux au Paradis.

 

L'auteure photographe Virginie Vanos
L'auteure photographe Virginie Vanos

 

Comment vous faites-vous connaître ?

J’utilise beaucoup Internet, mes amis usent pas mal du bouche-à-oreille. Mon succès est modeste, mais cela me convient très bien. Je ne souhaite pas être admirée. Je voudrais juste être aimée pour les émotions que je tente de transmettre avec mes écrits.

 

Avant que le cancer ne vienne me ravager, corps et âme, j’étais très active. Je faisais beaucoup de rencontres, de dédicaces, d’expositions ou de conférences. Mais je n’en suis plus capable à ce jour, je suis trop affaiblie. Malheureusement, j’ai de trop gros problèmes d’élocution, de motricité, de coordination des mouvements…

 

Virginie Vanos artiste multicarte
Virginie Vanos, artiste multicarte, auteure photographe

Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Je griffonne depuis l’âge de 6 ans, mais mon premier livre, « Le guide pratique du Mâle Moderne » est paru est 2004 aux Editions Galopin de Spa (Belgique).

Depuis, ont suivi  « Le guide pratique de la Femme Moderne », « Ideat », « Les Fractales dans l’âme »,  « Battue ! », « Les Sous-Teckels », « Les Recettes de Tante Dédé », « Le Spectateur« , « L’Exilée« , « Chicha et autres nouvelles », « Maldonnes« , « Anna Plurielle »  et enfin « Negombo ».

Pouvez-vous nous parler de votre dernière œuvre ?

RAGEUR, c’est l’histoire de Ben, un rageur du net. Tant qu’il restait planqué derrière son ordinateur, dans sa chambre d’adolescent attardé et haineux, le jeune homme de 27 ans se croyait invulnérable. Lui, la vedette d’une chaîne YouTube sur laquelle il se répand en imprécations et en obscénités. Les cibles sont les femmes, les homos, les faibles, les pas assez blancs à son goût. Que peut-il lui arriver? Il va vite le découvrir. Et la chute sera aussi lourde qu’inattendue. Oh non, Ben, tu n’aurais pas dû t’attaquer à une championne de boxe…

Où peut-on se procurer vos œuvres ?

Je viens de sortir « Rageur » chez Amazon.  C’est encore un peu tôt pour avoir de vrais feedbacks sur ce livre. Mes ouvrages sont presque tous disponibles sur le net ainsi que sur commande dans les librairies physiques. Quant à me voir et m’entendre… Pour l’instant, je ne suis pas capable de faire trois pas sans me casser la figure, tout mon squelette me fait mal à hurler. Je suis en hypothermie permanente, je passe mon temps à osciller entre sueurs froides et sueurs glacées. Et je suis mortellement fatiguée à 80% du temps.

.

https://simplement.pro/c/4656

.

Rageur, un roman de Virginie Vanos
Première de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos

 

Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Non. La seule école dont je pourrais me revendiquer, c’est mon passage de 3 ans à De Kleine Academie de Bruxelles. Cette école m’a appris à développer certains talents. Egalement à abandonner sans regrets les arts pour lesquels je n’étais pas douée. Et surtout à rester moi-même dans le processus de création.

 

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

« Soyons fous, soyez libres, soyez heureux ». Une des devises d’une de mes profs de la Kleine. Je n’ai pas trop réussi le premier conseil et pas du tout le troisième. Mais je crois ne pas avoir échoué au sujet de la liberté que j’ai acquise.

 

Donneriez-vous un conseil aux amateurs de votre ou de vos arts ?

Je n’ai aucun conseil à donner à mes lecteurs. Peut-être un quand même ; on me dit souvent que je ne vais pas assez loin dans mes descriptions. J’en suis parfaitement consciente. Pour moi, un livre doit laisser travailler l’imagination du lecteur et ne pas fournir tout, tout cuit. Ce serait imposer mes vues aux lecteurs Et très personnellement, je ne suis absolument pas fan des romans « fast food ».

 

Quatrième de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos
Quatrième de couverture de Rageur, un roman de Virginie Vanos, auteure, photographe, globe-trotteuse

 

Que préférez-vous faire comme style d’œuvre ou d’activité ?

Quand je suis inspirée, écrire jusqu’à en tomber de fatigue. Je souhaite aussi voyager et prendre mes photos du monde tant que j’en serai capable.

 

Préférez-vous travailler seule ou en groupe ?

Je suis une grande solitaire….

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Jusqu’à « Rageur », dans ma propre vie. Tous mes romans ont une très nette inspiration autobiographique. Rageur est plus un roman de société où je parle de faits et de dires auxquels j’ai assistés. Mais où je n’ai pas été pleinement concernée, ou si peu…. En ce moment, je n’ai plus rien à exprimer sur mon propre vécu.

 

Avez-vous eu des commandes d’œuvre à réaliser ?

Oui, c’est arrivé deux fois. La première expérience fut correcte. La seconde fut une arnaque doublée d’un commanditaire qui m’a fait bosser jusqu’à épuisement, en m’imposant des délais intenables. J‘ai découvert quelques années plus tard que je n’étais pas la seule qui avait écrit sur ses tableaux. Et qu’outre le fait que je n’ai jamais eu le moindre retour (même pas un café pour me remercier), j’ai bossé comme une esclave pendant deux mois. Et quand j’ai refusé un second projet de sa part, je me suis pris pendant une journée des mails d’insultes torrentiels. Qui se sent morveux se mouche !

 

Virginie Vanos auteure mannequin
Virginie Vanos auteure mannequin photographe globetrotteuse

 

Quels sont vos artistes préférés ?

Toutes disciplines confondues, je suis fan de Frida Kahlo, Gustav Klimt, Francis Scott Fitzgerald, Jussi Adler-Olsen, Honoré de Balzac, Greta Garbo, Colette, Loreena McKennit, Serge Gainsbourg, Laurent Gerra, Eminem, Tchaïkovski, Diane Krüger, Françoise Sagan, Dalida, Charlie Chaplin, Roy Orbinson, Boris Pasternak. Et j’en passe…

 

Pouvez-vous nous parler de votre dernière activité artistique ?

L’écriture de « Rageur ». Le sujet m’intriguait, car j’ai vu plusieurs centaines de topics sur différents forums et réseaux sociaux. Pour ma part, je n’ai été « que » traitée de « Vieille pute cancéreuse, apprends à faire la vaisselle au lieu de faire ta belle, de toute façon, tu vas crever ». J’ai été surprise, mais pas encore trop choquée. Toutefois cela m’a plongée sur de nombreuses réflexions sur la liberté d’expression. Et aussi sur l’essor de différents mouvements de pensées que je qualifie de néofascistes ultra violents. Le monde actuel me fait peur. Et j’ai de grandes craintes pour l’avenir de la pensée pure, de la raison, de la bonté gratuite et des échanges humains.

 

Première de couverture de Negombo une nouvelle de Virginie Vanos auteure photographe mannequin
Première de couverture de Negombo une nouvelle de Virginie Vanos auteure photographe mannequin

 

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Dans un peu moins d’un mois, je pars dans les fjords norvégiens. Pour autant que je ne sois pas encore plus physiquement dégradée que je ne le suis actuellement. Après… On verra bien.

 

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Non, à part mes voyages photo que je continuerai jusqu’à mon dernier souffle, je ne puis rien prévoir en ce moment.

 

Où peut-on suivre vos actualités ?

Partout sur le net, sur la plupart des réseaux sociaux. Mis à part sur Facebook où je ne me rends plus depuis la fin de l’été dernier. J’ai eu tellement d’ennuis sur cette plate-forme que je tremble de peur, rien qu’à l’idée de m’y connecter.

————-

Le 9/02/2020.

Virginie Vanos

.

Propos recueillis par Jean-Louis Riguet pour librebonimenteur.net

 

Virginie Vanos écrivaine photographe modèle
Virginie Vanos romancière photographe mannequin

.

Je remercie sincèrement Virginie Vanos d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

Prompt rétablissement à cette amie talentueuse !

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé  : jlriguet@gmail.com

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

© Jean-Louis RIGUET  15 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Nouvelles, avec ou sans chute ? : https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Nabil NAAMAN, un cardiologue passionné d’écriture

Un cardiologue passionné par l’écriture

Nabil Naaman, un cardiologue passionné d’écriture, le cœur battant, reste à l’écoute du cœur de ses lecteurs. Alors, en retour, il attend de ses lecteurs d’être lu, comme beaucoup d’auteurs. En tant que professionnel de la santé, la publicité lui est interdite. Mais pour contrarier ce phénomène, Nabil utilise et se fait connaître par la publicité réalisée sur Facebook. Et il rencontre les lecteurs dans les salons du livre.

En complément, il fait des rencontres et des lectures quand il n’anime pas des conférences, des émissions télévisées ou dans les cafés littéraires et/ou scientifiques.

.

Nabil Naaman discute avec une lectrice
Présentation de ses livres par le docteur Nabil Naaman auteur de romans

Un auteur de romans

Ce cardiologue, passionné d’aviation, écrit depuis cinq ans des romans, essais, témoignages, carnet intime, livres scientifiques.

Son dernier livre est “Boghos et Nounoufare”, roman historique, une histoire d’amour sur fond du génocide Assyro-Arménien. Que l’on peut trouver sur Amazon, à la FNAC.

.

couverture boghos Nabil

.

Peurs et risques en avion par le docteur Nabil Naaman
Première de couverture de Peurs et Risques en avion par le docteur Nabil Naaman

Ce cardiologue peut être dubitatif quand il ne lit pas

Nabil Naaman est dubitatif par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif et aux e-books. Il préfère les publications classiques.

Le conseil le plus important pour lui est : être patient et prendre l’écriture pour une passion et non pas un métier. Il ne faut pas s’attendre à s’enrichir.

Ce passionné d’écriture préfère lire ou écrire des romans et des essais.

Quand il est en phase d’écriture, il ne connait pas l’angoisse de la page blanche.

Il a reçu une fois une commande d’un ouvrage à écrire.

.

 

Son éditeur :
éditions Complicités https://www.editions-complicites.fr/pages-auteurs/nabil-naaman/

 

Couverture de L'homme aimé des femmes, un roman de Nabil Naaman
Couverture de L'homme aimé des femmes, un roman de Nabil Naaman, aux éditions Complicités

Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Parfois seulement

Mes auteurs préférés sont Michel Onfray, Harari, la littérature française.

En ce moment, Nabil Naaman lit des livres offerts par des amis et ses enfants.

.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui : Un roman policier.

.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Pas mal de salons du livre. Je reviens du Salon du livre et de la BD de Mennecy.

.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Facebook : https://www.facebook.com/people/Nabil-Naaman/100009893317692

————-

Le 4 février 2020

Nabil NAAMAN

Propos recueillis par Jean-Louis Riguet pour librebonimenteur.net.

.

Quatrième de couverture de Peurs et risques en avion
Quatrième de couverture de Peurs et risques en avion, un roman du docteur Nabil Naaman

Nabil NAAMAN, cardiologue,

est également spécialiste en médecine aéronautique, médecine préventive, santé publique et hygiène. Né à Beyrouth (Liban), il vit en France et réside à Paris. Chroniqueur médical bilingue, français-arabe, cofondateur et directeur de publication et de rédaction de « Médicophonie », une revue de cardiologie, il milite en faveur des droits de la femme, de la laïcité et de la francophonie.

Il est l’auteur  d’essais socio-médicaux et le traducteur de la langue arabe d’un recueil de poésie. Après son premier roman « Les Clefs de la maison d’Al-Bassa en Galilée » paru en 2015, son ouvrage de témoignages « Halte au communautarisme et à ses avatars – Entre libanisation et américanisation de la société française », est paru fin décembre 2016, suivi en juin 2017 de « Comment va mon cœur, Docteur ?», un livre d’explications et de recommandations en cardiologie. En 2018, parution d’un carnet intime, “L’homme aimé des femmes”, puis d’un roman historique, “Boghos et Nounoufare”.

.

GEM et UMUM

 Membre du Groupement des Ecrivains-Médecins (GEM), de l’Union Mondiale des Ecrivains-Médecins (UMEM), il fait également partie de la Société des Auteurs de Normandie (SADN), et désormais du PEN Club français et international. En mai 2017, il crée et  depuis dirige une Collection de livres aux Editions universitaires « Connaissances et Savoirs » à Saint-Denis.         

 

Aussi se définit-il désormais comme cardiologue de profession et écrivain par passion.

.

Nabil NAAMAN

33, Rue Copernic

75116 Paris

nabilnaaman@hotmail.com

06 33 03 39 42

 

 

.

Je remercie sincèrement Nabil Naaman d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé  : jlriguet@gmail.com

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

© Jean-Louis RIGUET  13 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Nouvelles, avec ou sans chute ? : https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Nouvelles, avec ou sans chute ?

Nouvelles, avec ou sans chute ?

La nouvelle est un genre littéraire que beaucoup d’auteurs considèrent comme un exercice particulièrement difficile. De format court, elle se conclut souvent sur une phrase, voire un mot qui saisit le lecteur. D’un usage fréquent, la chute est-elle cependant incontournable pour considérer la nouvelle comme réussie ?

.

Un livre fait toujours plaisir https://librebonimenteur.net/wgqs
Un livre fait toujours plaisir, des nouvelles aussi

Définition de la nouvelle et éléments caractéristiques

Une nouvelle est généralement courte, composée d’une à 50 pages et destinée à être lue d’une traite. La longueur n’est cependant pas sa seule spécificité car elle se définit aussi par sa structure. Souvent centrée sur un événement particulier survenu dans la vie du personnage principal, elle comporte peu de descriptions.

Elle doit ainsi être distinguée de la novella, autre format de récit avec lequel on la confond parfois. Composée de 90 à 150 pages, sa longueur la situe entre la nouvelle et le roman. Contrairement à la nouvelle, elle peut entremêler plusieurs événements autour d’une intrigue centrale. Plus étoffée, elle détaille également davantage le contexte. Elle peut notamment faire intervenir plusieurs personnages quand les nouvelles en comportent peu voire un seul. Dans cette dernière, le héros se trouve le plus souvent à un moment-clé de sa vie ou traverse un bouleversement psychologique important. Le lecteur fait sa connaissance à cette occasion et ne connaît de lui que les détails pouvant servir l’intrigue. Les nouvelles contiennent souvent une notion d’intensité et d’urgence qui capte l’attention du lecteur.

.

Bonnes ou mauvaises nouvelles ? d'Yvesvi
Bonnes ou mauvaises nouvelles ? un texte de Yvesvi

Le choix d’inclure ou non une chute et son impact

En raison du rythme propre aux nouvelles, le recours à la chute est fréquent. Elle n’est cependant pas obligatoire et le récit peut alors créer une bulle intime dans laquelle le lecteur va partager brièvement la vie du personnage. Il s’immerge dans son univers pour en repartir ensuite discrètement, simple observateur d’un moment d’existence. La chute par contre, bouscule le lecteur. Elle peut le surprendre, le faire rire, parfois le choquer mais ne le laisse pas indifférent. Elle remet en question sa vision et la compréhension qu’il avait jusque-là de la situation en permettant une lecture différente et parfois ludique. Surpris d’avoir été dupé, le lecteur peut parfois être tenté de relire le texte pour comprendre à quel moment il a été abusé.

Son utilisation est cependant un art. Elle doit être amenée brusquement pour créer la surprise en restant cohérente. Son maniement est donc délicat. Elle peut constituer le trait de génie final qui magnifie le récit. Elle peut aussi l’anéantir si elle est ratée, car c’est souvent le dernier élément dont se souviendra le lecteur.

.

Logo de librebonimenteur.net
Logo du site riguet-librebonimenteur.net

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

© Jean-Louis RIGUET  11 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

.

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

La Religion et Stéphane Maillot

Stéphane Maillot nous livre un nouvel opus de la collection de l’éditeur 20-15 à ne pas mettre dans toutes les mains

« Ce qu’il convient absolument de NE PAS savoir sur LA RELIGION pour briller en société »

.

Lecteurs au cœur fragile, s’abstenir !

.

Mais si vous aimez la loufoquerie, alors n’hésitez pas, ce livre est fait pour vous.

.

Ce qu'il convient de ne pas savoir sur la Religion
Stéphane Maillot humoriste présente Ce qu'il convient absolument de NE PAS savoir sur LA RELIGION pour briller en société

Petit traité de Loufoqueries religieuses

Stéphane Maillot, artiste et humoriste aux multiples facettes, n’en est pas à son premier coup d’essai. Dans la même collection, il a traité La Musique et Nos Amis les Bêtes. Cette fois-ci, il s’attaque à La Religion.

Il n’hésite pas citer Oscar Wilde : « La religion c’est comme un homme aveugle cherchant dans une pièce obscure un chat noir qui n’y est pas et qui le trouve ». De plus, il ajoute « … Car la lettre tue mais l’esprit vivifie » Épîtres de Saint Paul aux Corinthiens (IIe – III) La Bible.

 

Stéphane Maillot artiste humoriste
Cet artiste humoriste Stéphane Maillot est également auteur de livres et de ses spectacles

Dans ce traité loufoque sur la religion,

Stéphane Maillot avertit avant de commencer son « ouvrage léger », comme il aime à le dire :

Les éditions 20-15, après avoir encore une « foi », pris connaissance du contenu de cette oeuvre sur la religion tiennent à préciser qu’elles déclinent absolument toute responsabilité concernant les propos et informations relatées dans cet ouvrage ; propos qui n’engagent donc que son auteur.

L’auteur, lui, à la demande de son éditeur et par souci d’honnêteté, admet volontiers avoir pris ça et là, quelques largesses et raccourcis avec le sujet traité et invite les éventuels lecteurs à prendre cet ouvrage uniquement pour ce qu’il est : un petit traité de loufoqueries religieuses uniquement destiné à amuser et divertir. En aucun cas, il ne saurait faire références en la matière… (…Quoique…)

.

Son site web : https://www.stephanemaillot.fr/

.

Stéphane Maillot présente ses livres dans un salon
Stéphane Maillot présente ses livres dans un salon
Stéphane Maillot au salon du livre d'Orléans 2019
Stéphane Maillot au salon du livre d'Orléans 2019 présente toute sa collection

Un extrait du traité de Stéphane Maillot sur la Religion

Dieu et Allah ne peuvent jamais être joints en direct ! Pour entrer en contact avec eux, il faut passer par des intermédiaires tels Jésus, le fils de Dieu ou Mahomet, le prophète-messager. C’est un peu comme quand on appelle le service client lors d’un problème avec son téléphone portable ou avec sa box internet. On ne peut jamais avoir en direct, un responsable. On tombe sur les sous-fifres qui généralement nous « testent » en nous prenant « pour des cons » ou en nous infantilisant. Probablement afin de savoir si l’on mérite ou pas d’être mis en communication avec « l’étage supérieur ». Eh bien, pour Dieu ou Allah, c’est la même chose. On peut ainsi dire que c’est comme sur les ordinateurs d’antan, pour avoir accès à l’Internet, il fallait un modem de connexion.

.

Un peu plus loin

Chez les catholiques, c’est toujours en vigueur avec la confession. Le pauvre pêcheur cherchant à se repentir des mauvaises actions qu’il a commises doit passer au confessionnal où là, un ministre du culte dûment habilité à ces « écoutes intimes », entend sa confession pour ensuite lui donner l’absolution. « Ego tes absolvo !« . Et hop, l’ex-pêcheur est tout neuf, tout propre et peut repartir pour une nouvelle semaine durant laquelle il pourra de nouveau accumuler les mauvaises actions.

Finalement, la confession, c’est un peu comme le « lavomatic » de l’Eglise. Ça nettoie les âmes en profondeur et élimine les « tâches » rebelles.

Reconnaissons aux juifs, aux protestants et aux musulmans le difficile mérite de devoir vivre avec tout le poids de leurs mauvaises actions.

.

 

Stéphane Maillot humoriste
Un artiste humoriste Stéphane Maillot en même temps qu'un auteur

Dans la collection HUMOUR NOIR, Stéphane Maillot a publié aux éditions 20-15 les ouvrages suivants :

1/ Humour Noir et balles à blanc (octobre 2015)

2/ Humour Noir et balles à blanc d’œufs (mars 2017)

3/ Humour Noir à Boulets Rouges (février 2018)

4/ Humour Noir : le 4ème Volet de la Trilogie (janvier 2019)

5/ L’Humour Noir de Gilles et John (avril 2019)

Contes et Histoires pour un sommeil profond (trois rééditions)

.

Les lecteurs peuvent me suivre via mon site web : https://www.stephanemaillot.fr/

.

L’auteur

Stéphane Maillot est avant tout un artiste et humoriste aux multiples facettes. Cet iconoclaste impertinent, amoureux de la langue française, a derrière lui une riche carrière en tant qu’auteur-compositeur-interprète et de musicien professionnel.

Depuis 2015, il a publié de très nombreux livres humoristiques dont la Trilogie des « Humour Noir » en 4 volumes.

Il pratique l’humour décalé d’une plume libre et acérée. Ainsi, il nous plonge dans son univers original et absurde dans lequel le verbe est roi.

.

Pour en savoir plus sur l’auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

.

Quatrième de Couverture du traité de Stéphane Maillot sur la religion
Quatrième de couverture du traité de loufoqueries religieuses de Stéphane Maillot aux éditions 20-15

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

© Jean-Louis RIGUET  09 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Joël Hillion, William Shakespeare

Joël Hillion a trouvé son maître : William Shakespeare

Cet ex-professeur d’anglais, Joël Hillion est essayiste, traducteur, romancier, après avoir été retraité de l’éducation nationale. Avant la littérature, il aime par-dessus tout la musique, la danse classique et l’enseignement.

Son thème favori est William Shakespeare et ses sonnets.

Est-il ou pas ? Est-ce LA question ?

.

 

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Joël Hillion

 

Joël Hillion un passionné de Shakespeare
Joël Hillion un passionné de William Shakespeare

.

Joël Hillion qui êtes-vous ?

Joël Hillion est ou pas.

Je suis essayiste, traducteur, romancier, après avoir été retraité de l’éducation nationale, ex-professeur d’anglais ! 

Avant la littérature, j’aime par-dessus tout la musique (je suis guitariste), la danse classique (que j’ai pratiquée), et l’enseignement (que je ne pratique plus).

Mon thème favori est William Shakespeare et ses sonnets.

.

Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ?

Mes lecteurs, je les rencontre mes lecteurs dans les Salons du livre, mais plus « intimement » au cours de lectures publiques que je fais des Sonnets de Shakespeare, ou lors de conférences sur Shakespeare ou sur l’éducation.

Le plus souvent, j’ai fait beaucoup de rencontres enrichissantes. Je demande toujours à mes lecteurs de m’écrire et de me donner leurs impressions, de me faire part de leurs critiques. La littérature est un dialogue ou elle dépérit. Hélas, trop peu de lecteurs se « risquent » à écrire aux auteurs.

Depuis toujours, je fais des rencontres sur mes ouvrages et autour de mes thèmes favoris : Shakespeare, l’éducation…

.

Première de couverture de Et William devint SHAKESPEARE
Première de couverture de Et William devint SHAKESPEARE de Joël Hillion

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris, pour moi-même, depuis l’âge de 14 ans. Mes premières publications remontent aux années 1990. J’ai déjà publié 12 ouvrages.

.

Quel est votre dernier livre ?

Mon dernier essai s’intitule Et William devint Shakespeare. Ce livre prolonge mon travail approfondi sur les Sonnets. Il s’agit d’une lecture croisée des Sonnets et du théâtre du dramaturge. À travers ce décryptage, je tente de dresser un portrait-robot moral du génie élisabéthain.

Mes ouvrages les plus récents sont édités par L’Harmattan. Les plus anciens ont été édités par une petite maison qui ne produit plus de livres. Je dispose encore d’un stock de mes premiers écrits.

 .

Avez-vous une position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je fais confiance aux éditeurs – dont c’est le métier – qui garantissent une certaine qualité. Mes derniers livres sont disponibles en version électronique, mais il me semble que j’ai moins de lecteurs sur « liseuse » que sur papier.

.

Sonnets de Shakespeare par Joël Hillion
Sonnets de Shakespeare par Joël Hillion

.

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Je ne demande pas de conseils aux « gens du métier », mais je suis sensible à l’influence des grands auteurs. D’ailleurs, je suis incapable d’imiter Shakespeare, mais il reste mon meilleur professeur.

Aux amateurs d’écriture, je leur dirai de n’écouter que leur passion.

.

Que préférez-vous écrire ou lire ?

Mes lectures sont très éclectiques. Cela va des poètes aux philosophes en passant par les grands romanciers (Dostoïevski, Stendhal, Albert Camus, par exemple). Je retourne régulièrement aux textes fondateurs : la Bible.

.

Comment écrivez-vous ?

N’importe quand. Dès que j’ai le temps. Je peux m’arrêter n’importe où et reprendre deux jours plus tard au mot où je me suis interrompu. Surtout, je ne crains pas la panne d’inspiration. Je viens de finir un roman (à paraître en 2020). Mais, j’ai déjà cinq autres livres dans la tête…

.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je ne sais pas d’où me vient « l’inspiration ». Mais, je connais parfaitement mes « maîtres à penser » : après Shakespeare, il y a René Girard, Michel Serres, et quelques autres grands penseurs.

A ce jour, je n’ai eu qu’une « commande ». Un essai sur l’éducation, L’alter de mon ego, Empathie, mimétisme et éducation (2017), qui m’a permis de faire une espèce de synthèse de mes idées sur l’éducation – après 40 ans de pratique !

.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?

Mes personnages sont, comme pour beaucoup de romanciers je suppose, un mixte de gens rencontrés, avec qui j’ai vécu, et un peu de moi-même. Je sais parfaitement qui j’imite, mais je ne crois pas qu’on puisse reconnaître mes « modèles ».

.

Joël Hillion argumente au Salon du livre de Mennecy février 2020
Joël Hillion argumente au Salon du livre et la BD de Mennecy les 1er et 2 février 2020

.

Quels sont vos auteurs préférés ?

Shakespeare, au-dessus de tout. Il était dramaturge, poète, mais il aurait pu être romancier. Plus je le relis, plus je découvre des merveilles. Il m’épuisera avant que je l’aie épuisé.

.

Que lisez-vous en ce moment ?

Je relis Pierre Teilhard de Chardin.

.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui. Je prends le risque de transposer les Sonnets de Shakespeare en roman à l’époque moderne. La tâche est peut-être impossible, mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer.

.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Des Salons dans la région parisienne et dans le Morbihan en été.

.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mon blog :  http://joel-hillion.eklablog.com/

ou sur mon site : http://shakespeare.sonnets.free.fr/

————-

Le 5 février 2020.

Joël Hillion

.

Propos recueillis par Jean-Louis RIGUET, écriveur, pour librebonimenteur.net.

.

Joël Hillion un passionné de William Shakespeare
Joël Hillion un passionné de William Shakespeare et de ses sonnets

.

Je remercie sincèrement Joël Hillion d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé  : jlriguet@gmail.com

.

Quatrième de couverture de Le Baron de la disette, un roman de Louis-Jean Teugir
Quatrième de couverture de Le Baron de la disette, un roman de Louis-Jean Teugir

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

© Jean-Louis RIGUET  08 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.

Publié par Laisser un commentaire

Dimanche matin, un haïku de Catimini Plume

Catimini Plume vous présente son haïku du dimanche matin

.

Le plus souvent, sa pensée s’exprime principalement par des haïkus, tous plus beaux les uns que les autres.

Et cette fois-ci n’y manque pas.

.

Dimanche matin

Facebook bruisse d’indignations

avant le gigot.

.

via Dimanche matin — Catimini Plume

.

Crocus un dimanche matin, haïku de Catimini Plume
Des crocus se signalent à la vie et accompagnent les poèmes

.

Catimini Plume écrit parfaitement les haïkus, mais en connaissez-vous les règles ?

.

Qu’est-ce que le haïku ?

Ce court poème, le haïku, est né au Japon à la fin du 17° siècle. En Occident, il s’écrit principalement sur trois lignes selon le rythme court / long / court : 5 / 7 / 5 syllabes dans sa forme classique.

Les poètes contemporains peuvent écrire des haïkus sous des formes beaucoup plus brèves encore et même bousculer le rythme.

Le haïku comporte un kigo (mot de saison) qui le lie à la réalité. Un kireji (césure), parfois représentée par un tiret ou ~, marque un silence pendant la lecture, soulignant la tension entre une ligne et le reste du poème. Il présente deux idées (images) juxtaposées.

Par excellence, il est la capture de l’instant présent dans ce qu’il a de singulier et d’éphémère, en ce monde où se côtoient permanence et impermanence. Il est peinture de « l’ici et maintenant », de l’ordinaire saisi avec une extrême simplicité afin de restituer toute la poésie de l’émotion offerte aux sens.

Le haïku favorise le lien social, l’écoute et le dialogue. Il véhicule un esprit pacifique et bienveillant.

Par Danièle Duteil et Jean Antonini

Vous pouvez retrouver toute une étude du haïku sur le site de l’Association francophone de haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

Une association haïku-poème est sympa

Dans les recueils de poésie de Jean-Louis Riguet, vous trouvez des haïkus à côté des poèmes.

Vous pouvez vous en convaincre en vous laissant séduire par celui-ci :

https://librebonimenteur.net/kg9c

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

© Jean-Louis RIGUET  04 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

.

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

Certitudes indécises : https://librebonimenteur.net/egoq

.

Ondes intimes : https://librebonimenteur.net/7yxc

.

Les recueils de poésie : https://librebonimenteur.net/p32n

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.
Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !
Un énorme merci.

.