JL à l’écoute de … Liliane Magotte

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Liliane Magotte

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Liliane Magotte, enseignante en Arts Plastiques dans l’Enseignement Technique et professionnel (Province de Liège) depuis 1981.

 

2/ Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

J’ai toujours, et ce depuis l’âge de 15 ans, pratiqué le dessin, la peinture, et toutes les techniques picturales sur surface plane. Je ne suis pas autodidacte.

 

3/ Qu’aimez-vous ou que pratiquez-vous comme autre art ? Quelles sont vos passions ?

Je peins sur soie, sur verre également, je réalise des sculptures en papier mâché.

Je travaille sur le site Arts et lettres à la communication, je suis l’initiatrice des partenariats poésie-peinture sur ce site.

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je me fais connaître depuis 2006 par le biais d’expositions, soit en groupe, soit seule.

J’ai initié des expos en groupe, et les miennes.

De mes admirateurs, j’attends des échanges courtois sur la peinture et les arts et ma peinture en particulier.

Je ne cherche pas à vendre, si ils le désirent, les amateurs achètent, tout simplement.

Je suis contre les prix exorbitants, car j’estime que mes peintures doivent être rendues accessibles afin de vivre sur les murs des amateurs, plutôt que de dormir dans mon atelier.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres

Des expositions, une démonstration privée de mes foulards en soie  pour des invités à mon domicile.

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Je peins depuis l’âge de 15 ans, je ne puis compter le nombre de mes créations, elles sont nombreuses ! J’ai également fait beaucoup de cadeaux.

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

En peinture, une abstraction, « Souffle »Il s’agit d’un élan dynamique, quelques coups de pinceaux envolés pour un monochrome violet.

Acrylique 70×70 cm

 

8/ Où peut-on se procurer vos réalisations ?

A mon domicile, ou lors d’une exposition.

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Non, en abstraction lyrique, je pense avoir créé mon propre style, c’est ce que pas mal de personnes du métier m’ont dit, je ne connais pas d’imitateurs et je n’ai imité personne.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Oser aller plus loin, et ne pas s’endormir sur ses lauriers.

 

11/ Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

J’aime tout, mais rien ne vaut le pinceau.

 

12/ Comment travaillez-vous ? Seul ?

Oui, d’un caractère rebelle et autoritaire, je ne puis travailler en groupe si je ne maîtrise pas toutes les cartes.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans ma joie de vivre, et lors de visite d’expositions de grands maîtres des XIXe et XXe siècle.

 

Voici également ma devise :

« Optimiste inconditionnelle, ma peinture est le reflet de ma joie de vivre, je peins sans arrière-pensée, dans le plaisir du moment ; jamais je ne peins quand je souffre, je ne laisse pas détruire ce plaisir sans cesse renouvelé par des émotions qui elles, finissent toujours par s’envoler…»

Liliane Magotte

 

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Je déteste travailler sur commande, mais j’ai réalisé une aquarelle inspirée d’un vase de Legras pour des amis collectionneurs.

 

Voir le lien : https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blog/show?id=3501272%3ABlogPost%3A1324155&commentId=3501272%3AComment%3A1324747

 

Aquarelle 40×40

 

J’ai également réalisé une fresque immense pour un local scout il y a 10 ans. 40 heures de travail bénévole.

 

 

 

 

 

 

 

J’ai réalisé quelques foulards sur commande, mais j’évite au maximum !

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Aucun, qui suis-je pour cela ?  Chacun doit travailler selon ses envies et son tempérament.

 

16/ Quels sont vos artistes préférés ?

Les peintres abstraits Pollock, Soulages, Mathieu, les fauves, les cubistes, le naîf JJ Rousseau, Hokusaï, tous les peintres puissants, en couleur, en matière ….

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ? Lesquelles ?

Non, aucune.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Non, pas pour le moment.  Les projets surgissent souvent comme des coups de tonnerre inattendus, je fonce dedans et je les mène à terme .

Je suis pour l’instant ( depuis un an) en période de questionnement, ma peinture va prendre un tournant nouveau cette année 2018.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Pas pour le moment, mais certainement une expo à Bruxelles au nouvel espace Art Gallery  en 2019.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur mon site (sera mis à jour incessamment) et sur Arts et Lettres.

 

http://centus.be/landing/   et surtout  http://centus.be/magotte/index.php

 

https://artsrtlettres.ning.com/profile/LilianeMagotte

 

PS : Je suis de moins en moins sur FB.

 

Videos :

 https://www.google.be/search?q=liliane+magotte&source=lnms&tbm=vid&sa=X&ved=0ahUKEwjvuLyzuK_YAhVB66QKHSu8B0AQ_AUIDCgD&biw=1366&bih=637

 

Expositions précédentes :

Voir site pour les liens http://centus.be/magotte/index.php

 

Spir’als « ALL SAINTS’ EPISCOPAL CHURCH » Waterloo 2017

  • Lions Club Charleroi Sextant 2016 + partenariats poésie-peinture
  • Dison 2015 Artistiquement Vôtre, rétrospective complète de toutes les œuvres + partenariats poésie-peinture
  • Mai 2015 Spirales à Espace Art Gallery Bruxelles + partenariats poésie-peinture
  • Mars 2015 Solid’art’ité, organisation d’une expo de groupe à Herstal, but caritatif
  • Mars 2015 Les Fagnes entre aquarelle et photos, Office du Tourisme de Sart-Jalhay
  • Spa 2014 « Spirales » abstractions, aquarelles + partenariats poésie-peinture
  • Herve 2012 Abstractions lyriques + partenariats poésie-peinture
  • Naples 2012 L’art et la crise économique, abstraction lyrique.
  • Bruges ( Beffroi) 2012 Abstractions lyriques
  • Verviers -Dison 2011 Beautés mises à nu, huiles, pastels sur le thème du nu.
  • Verviers-Dison de 2006 à 2011 Salle Rechaintoise, abstractions, nu.

 

Voici quelques affiches de mes expos.

 

 

 

     

 

 

 

 

 

Avec mes remerciements,

 

 

 

Le 29 décembre 2017

Liliane Magotte

.

.

Je remercie sincèrement Liliane Magotte d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 15 janvier 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Elévation dans la montagne par Val

Personne ne pourrait imaginer que la simple ouverture de la porte du frigo est déjà un pas vers la liberté et le bien-être, même s’il en arrive à vouloir crier famine. Ce frigo béant est la promesse d’un moment d’exception, bien que je n’en extirpe qu’un bout de fromage. J’ajoute à ma modeste trouvaille un […]

via Élévation — l’ancolie bleue 2

Catimini en peine

Pensées incisives

sous …

via Pensées incisives — Catimini Plume

Val dans le blanc immaculé

Toujours en phase avec mes moments de silence et d’absences, je fais une apparition ici, aujourd’hui parmi vous. Je fuis de plus en plus le monde grouillant, qui bouge et file sans que les gens ne prennent le temps de savourer la vie en l’ingurgitant goulûment sans en percevoir les saveurs qu’elles soient douces ou […]

via Au cœur de la solitude blanche — l’ancolie bleue 2

Bonne année 2018 à toutes et tous

Bonne année 2018 à toutes et tous

Bonne année 2018

 

http://www.dromadaire.com/ecard/58_meilleurs-voeux/8768/sendby/337366c2-b3c3-4304-9e58-4da0eafd7185

 

 

Bonne année 2018

 

.

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 31 décembre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Âmes Captives, Tome 1 – Les messagers, G.H. DAVID

Âmes Captives

Tome 1 – Les messagers

G.H. DAVID

 

Un Roman fantastique publié chez

 éditions Dreamcatcher

445 pages – 15 €

ISBN : 9 791096 342181

http://editionsdreamcatcher.com/produit/ames-captives-tome-1-les-messagers-precommande/

.

Quatrième de Couverture

En 1870, Athénaïs, romancière et femme de lettres, vit près de Sedan avec son mari le député Adolphe de Pierrepont et son jeune fils Nicolas. Passionnée par le mouvement spirite dont le courant venu d’Angleterre agite les esprits, elle jure à l’homme qui partage sa vie un amour… éternel.

De nos jours, Sacha Grasset, jeune antiquaire, vit dans l’est de la France avec sa mère et sa sœur, exerçant en secret un pouvoir particulier. Une existence que sa rencontre avec Aurélien Lefèvre, député européen franco-belge, pourrait bien bouleverser à jamais.

Deux destins féminins apparemment sans rapport, qu’une mystérieuse croix d’argent va lier. Inexorablement.

 .

.

N’ayant pas la compétence nécessaire pour chroniquer ce livre, qui m’a intéressé cependant, je me suis permis de mettre deux commentaires que vous pouvez retrouver sur les sites indiqués.

 

Commentaire par leslecturesdEsmeralda       sur  https://booknode.com/_mes_captives,_tome_1___les_messagers_02304275

Je dois être honnête, je ne suis pas une grande adepte des lectures fantastiques, je n’aime pas quand je ne comprends pas ce qui se passe (ça a tendance à me frustrer)….. Mais je me suis cependant laissée tenter car je connais la plume de G.H. David et sa facilité à nous embarquer là où on ne veut pas forcément aller.

A la lecture du quatrième de couverture, j’ai été intriguée. Quand j’ai commencé à lire le roman, j’ai été déstabilisée avant de me faire aspirée par cette histoire hors du temps.

Sacha est une messagère. Elle voyage dans le passé, notamment via des bijoux ayant appartenu à des défunts, et assiste à des évènements marquants de ces personnes. Mais elle n’est pas seulement spectatrice de ces évènements…. Elle est actrice de ces derniers car elle a un pouvoir de réincarnation. Elle est liée à Athénaïs, dont elle revit de nombreux moments de vie. Pourquoi ? C’est ce qu’elle va chercher à découvrir !

Sacha est une jeune antiquaire. Elle a du caractère et n’est pas le genre de fille à se laisser marcher sur les pieds. Au cours d’une vente aux enchères, elle fait la rencontre d’Aurélien, un député européen qui est aussi avocat et très mystérieux (et aussi très très sexy). Tout de suite, un lien étrange les unit. Quel est-il ? Veut-il vraiment du bien à Sacha ?

La famille de Sacha est une famille de messagères où toutes les femmes sont dotées de ce don particulier et les hommes sont maudits. Au fil de ses découvertes, elle va se rapprocher de sa tante Alice, au grand dam de sa mère. Les relations familiales sont complexes et des secrets de famille vont peu à peu apparaître.

Ce roman m’a chamboulée. En effet, on se fait happer par la plume de G.H. David qui, une nouvelle fois, fait des merveilles. Elle a trouvé l’équilibre parfait entre les moments de romance, le fantastique, avec ces voyages dans le temps, et les secrets de famille. De nouveau, G.H. David nous fait hurler en arrivant à la fin de ce tome car elle nous laisse dans une situation pleine d’incertitude. Je ne vous spoilerai pas, ne vous inquiétez pas !

Je recommande donc ce livre à tous les amoureux de belles histoires à qui le fantastique et le surnaturel ne font pas peur. Ce livre est une pépite à côté de laquelle il ne faut pas passer et dont il me tarde de connaitre la suite.

Commentaire de https://lesetoilesdesbibliotheques.com/ 

Sacha est une jeune antiquaire manifestant un don particulier qui se transmet de mère en fille dans leur famille, depuis des générations. Si elle se montre forte devant les siens, elle n’en reste pas moins très fragilisée par celui-ci qu’elle ne maîtrise pas encore à la perfection, la rendant d’ailleurs très faible, face à un certain Adolphe… Ne connaissant pas encore l’ampleur de ce qu’elle possède, elle reste très attachée à ce pouvoir qui lui permet de passer d’une époque à l’autre pour y recueillir les messages des personnes défuntes. Pour ce faire, elle a cependant besoin d’un fil conducteur qui n’est autre que les bijoux anciens, pourtant, c’est presque à sa guise qu’elle se glisse en 1870… sans aucun lien… juste à travers ses songes… jusqu’à Athénaïs…
Athénaïs est une romancière du XIX ième, femme de lettre au caractère bien trempé, féministe malgré l’époque, elle voue un amour sans faille à son mari. le couple vit dans un château près de Sedan avec leur unique fils de 6 ans. Mais il s’y passe quelque chose de vraiment grave, et Sacha peine à comprendre le message dont elle est chargée. Trop impliquée émotionnellement par cette fusion qui se veut vraiment forte lorsqu’il s’agit d’Athénaïs, Sacha décide de faire une pause afin d’y voir plus clair. Mais sa rencontre avec le beau et tendre Gentleman Aurelien Lefèvre, Avocat et député européen franco-belge, changera tout et va bouleverser son quotidien, tout comme ses songes…
Est-ce le destin qui frappe à sa porte ?
GH David nous emmène là dans un récit hors du commun. Sa plume magique nous glisse, tel un fil conducteur, d’une époque à l’autre dans une atmosphère particulière tout en gardant un équilibre sans faille.
Si Sacha nous intrigue, il en est de même pour Athénaïs qui pourtant ne vit pas à la même époque mais dont le destin les lie d’une manière ou d’une autre. Cette dernière très adepte du spiritisme a voué un amour éternel à son mari Adolphe et lorsque Sacha entre en contact avec elle, c’est plus qu’une fusion qui s’opère… Une incarnation ? Paranormal ? Réincarnation ? Une simple énergie spirituelle ? Mystère… Toujours est-il que la plume de GH David nous y transporte nous aussi, d’une façon si naturelle que l’on s’identifie rapidement à Sacha comme si nous ne formions qu’une seule personne…
Elle nous plonge dans un monde de secret, d’énigme et de voyage hors du temps et dans le temps. Elle nous ouvre le coeur de ces femmes qui par amour d’une fille, d’un homme, d’un fils ou d’une passion donnent leur âmes. Chaque nouveau songe nous permet de mieux comprendre les relations qui unissent les personnages tout en restant énigmatique sur le fond de l’histoire dont il nous faudra patienter pour en découvrir chaque pièce du puzzle, tout comme Sacha, qui est bien décidée à mener l’enquête..
On dit d’une femme qui voyage, laisse voyager son coeur… Cette citation peut-elle s’appliquer aussi au voyage de l’esprit ?
Sacha et Athénaïs sont deux femmes très touchantes pour lesquelles on vibre tout au long du récit. Les émotions qu’elles dégagent au delà des lignes se ressentent comme si elle étaient des proches. Aurelien quand à lui est très mystérieux, on ne sait pas si on peut lui faire vraiment confiance.
Ce roman est très bien imagé et conté. Imagé car on parcours les pages les unes après les autres, mais ce ne sont pas des mots que nous voyons… non, nous sommes nous même dans le livre, spectateur de notre lecture comme si nous la vivions. Les décors, les rêves, tout défilent comme dans un film. Elle sait à merveille recréer des ambiances, nous faire ressentir les lieux et décrire son univers à la limite de notre perception. Conté, car l’auteure, GH David, utilise un langage et un vocabulaire qui permet de créer cette atmosphère qui nous plonge dans une histoire hors du temps.
Extrêmement documenté et plein d’érudition, ce roman troublant est étayé par une construction parfaite dans les harmonies du passé et du présent. de ce monde où il est possible de se retrouver et d’échanger au sein de ses rêves en les utilisant comme un pouvoir qui peut s’avérer de bonne augure comme très risqué…
Il ne faut pas s’attendre à des scènes d’action effrénées ni les coups de théâtre tonitruants, même si certaines révélations font leur effet, mais à un style et un climat étrange, comme envoûté par ce que l’on lit et découvre. Une intrigue bien menée et un suspense omniprésent nous guide page après page. Un rythme doux, presque lent, mais qui correspond parfaitement à notre lecture et qui nous permet de bien comprendre certains passages qui auraient été complexes si l’auteure n’avaient pas pris son temps sur ces éléments essentiels.
Une lecture qui m’a captivée par son genre, son intrigue et ses mystères, et je n’ai plus qu’une seule hâte… découvrir la suite !
Un grand merci à GH David que j’ai toujours autant de plaisir à lire quelque soit le genre dans lequel elle nous plonge, ainsi qu’aux Editions Dreamcatcher pour ce merveilleux service presse.
Lien : HTTPS://LESETOILESDESBIBLIOT..

.

L’auteure

Auteure de romance érotique, G.H. David (Geneviève Hyaumet-David) est antiquaire, spécialisée en bijoux anciens et de collection.

Diplômée d’Histoire de l’art et archéologie à l’Université Toulouse-le Mirail (1998-2003), elle a également travaillé dans les musées en tant qu’assistante de conservation.

Elle vit entre Toulouse et Montauban, une région qu’elle place au cœur de ses romans.

Elle commence à écrire pour quelques amies amatrices de romance et d’action, des histoires qui oscillent entre amour et intrigues policières. Les manuscrits plaisent aussitôt et circulent par le bouche à oreille, jusqu’au jour où « LIZ », sa première série, est déposée sur une plateforme d’écriture sur les conseils de ses proches.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 28 décembre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Catimini gourmande

Bûches à 10 euros dans la …

via Bûches à 10 euros — Catimini Plume