Publié par Laisser un commentaire

Philippe Régnier, un historien régional

 

Philippe Régnier, un historien régional à la manière d’un journaliste

 

Philippe Régnier est un historien régional à la manière d’un journaliste qu’il a été. Avec un parcours atypique fait de spécialisation sécurité et économie, il a évolué dans le journalisme ; ce qui l’a conduit à l’écriture de livres. Il aime aussi la photographie d’insectes, le dessin et le jardinage. Il gère un site internet dédié à l’histoire de l’Eure et Loir de 2500 ans avant Jésus-Christ à 2016, date par date. Ce site est complété par une courte biographie de plus de 1400 personnages liés de près ou de loin à l’histoire du département.

 

 

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Philippe Régnier

 

Philippe Régnier historien régional
Philippe Régnier, un historien régional issu du journalisme

.

Philippe Régnier quel est votre parcours ?

Après dix années dans l’assurance, mon parcours atypique me mène  vers le journalisme free-lance, spécialisation sécurité et économie, pour le compte de la presse dans le secteur tous commerces confondus, de même industrielle.

Ancien journaliste

Le fait d’évoluer dans le journalisme m’a amené à écrire trois ouvrages découlant de l’activité qui était la mienne. Le premier traitant des paiements frauduleux dans le commerce. Le deuxième dans la sécurité vol co-écrit avec un commissaire de police, puis le troisième avec un journaliste de référence dans la sécurité automobile.

J’aime la photographie surtout d’insectes, et le dessin à mes heures perdues. Et aussi le jardinage qui fleure mon esprit, car tout est beauté dans la nature qui me le rend bien.

.

Première de couverture de Brissot de Warville par Philippe Régnier
Première de couverture de Brissot de Warville par Philippe Régnier

.

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ? Dites-nous Philippe Régnier.

De mes dédicaces, j’ai gardé de nombreux contacts. Car j’ai toujours suivi un principe sacro-saint. Qu’est-ce qui motive un lecteur en devenir ou constant à me suivre ? Il est vrai aussi que j’éprouve un profond respect envers ceux qui ont apporté leur collaboration par leurs témoignages et documents confiés. Bien entendu, ils ont tous été récompensés par un ouvrage avec une dédicace spécialement dédiée qui la singularise parmi les autres. Ma façon de remercier d’une façon personnelle.

La bande d’Orgères

Egalement, j’ai eu l’occasion de faire de nombreuses conférences surtout en référence à un ouvrage écrit sur la bande d’Orgères. Et ce, à partir d’une enquête criminelle de terrain, conduite personnellement, sur la trace des chauffeurs en plaine de Beauce. Cette bande a sévi à la fin du XVIIIe siècle et a défrayé la chronique criminelle jusqu’à Paris, alors que l’on est en pleine tourmente révolutionnaire. Un sujet qui m’a passionné et me passionne toujours autant.

.

La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier
La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier

.

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Depuis 1986, puis à partir de 2000 alors que je me trouve en retraite. Originaire de l’Eure et Loir par ma famille (Brou et Chartres), je suis sollicité pour écrire un ouvrage. Ce livre doit porter sur le canton de Maintenon (j’habite alors dans le secteur) dans la tradition des ouvrages des Editions Sutton. Cartes postales et photos constituent la base de l’ouvrage qu’il faut commenter avec justesse et précision historique. L’ancien journaliste d’investigation que j’étais, s’est réjoui de cette opportunité.

Six ouvrages chez cet éditeur

J’ai sorti six ouvrages chez cet éditeur (avant qu’il ne soit repris) dont celui sur la bande d’Orgères. Puis, chemin faisant, d’autres opportunités se sont présentées, si bien que j’ai publié une vingtaine d’ouvrages. L’un d’entre eux fut consacré à un homme politique en « co-écriture » à propos du maire de Chartres, alors député également. Un autre ouvrage sur la guerre 14/18 à partir de clichés sur verre insérant une biographie sur mes deux grands-pères ayant combattu à Verdun.

Quel est votre dernier livre ? Philippe Régnier pouvez-vous nous en parler ?

Le tout dernier publié fin 2017 est intitulé ‘’ Femmes d’Eure et Loir dans l’histoire ‘’. Etant avant tout un historien régionaliste, je me suis toujours évertué à rassembler sous forme de fichiers toutes les archives qui pourraient m’intéresser, me créant une banque de données. L’une d’entre elles  a été consacrée à tous les personnages liés par une particularité avec l’Eure et Loir. En vingt ans et plus, j’ai ainsi collationné plus de 1400 personnages femmes et hommes. Ce qui explique les raisons pour lesquelles, je me suis rabattu sur plus de 100 femmes liées au département, d’où l’ouvrage.

Un site internet

Sans être un livre, ma dernière réalisation est apparentée. En effet, elle est consacrée à un site internet dédié à l’histoire de l’Eure et Loir. Elle couvre de 2500 ans avant Jésus-Christ à 2016, date par date. Elle est complétée par une courte biographie de plus de 1400 personnages liés de près ou de loin à l’histoire du département. Une œuvre monumentale impossible à publier, car les éditeurs contactés m’ont fait sentir le décalage entre la mise de fonds et la rentabilité.

700 pages

Un projet pénalisé par le nombre de pages, plus de 700 ! J’ai donc initié ce site, fruit de plusieurs fichiers patiemment collationnés avec force de détails, d’événements. Puisque l’Histoire de l’Eure et Loir se rapproche de celle de la France. La plupart des rois et reines de France se sont rendus en la cathédrale de Chartres pour y accomplir leurs dévotions. Sans oublier tous ces personnages qui, pour certains, bénéficient de singularités connues ou non. Ou méritent un rappel pour mieux comprendre l’évolution historique. ‘’ Le culte du souvenir, c’est le respect de l’histoire ‘’ (Ferdinand Lop, journaliste).

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Chez les éditeurs (les trois premiers non, ils sont épuisés et déjà anciens…). Les autres chez Sutton, Editions du Colombier, Editions du Petit-Pavé.

.

45 Célébrités du Loiret, un livre de Philippe Régnier
45 Célébrités du Loiret, un livre de Philippe Régnier

.

Quelle est votre position par rapport aux différentes sortes de publication ?

Il ne faut pas se voiler la face : être édité équivaut à un parcours du combattant. La chance parfois sourit. Tout en sachant que chez les grands éditeurs (à compte d’éditeur), sur 100 ouvrages reçus, 1 parfois 2 sont retenus. A compte d’auteur, certains réussissent, mais se faire trop d’illusions occasionnent le rêve.

Moins de 100 auteurs vivent de leur plume

Peu d’auteurs vivent de leur plume. Ils sont moins de 100. Obtenir qu’un livre soit édité est une autosatisfaction. Voir son livre en linéaire part d’un sentiment de reconnaissance. Faire quelques dédicaces encourage. Mais l’espoir d’engranger des droits est un horizon restreint, et d’en vivre est une cruelle utopie. Heureusement, l’écriture fait découvrir des talents. Et les éditeurs savent très bien les reconnaître, surtout si le sujet comme le futur auteur interpellent. Mais j’arriverai à dire que je suis réservé tant sur les comptes d’auteur que participatif. Même si on a les moyens de ses ambitions, encore faut-il savoir que la responsabilité du succès dans les ventes nous appartient. Quant à l’e-book, je ne suis pas fan, sauf d’être adepte du numérique à tout va. Rien ne vaut un livre que l’on feuillette.

Avez-vous reçu un conseil important et donneriez-vous un conseil aux amateurs d’écriture ?

Ne jamais se faire trop  d’illusions. Savoir se vendre pour persuader du bon sens de la proposition de publication.

Soigner son écriture, la rendre fluide, la faire relire autour de vous, la reprendre quelque temps après. Sachant que le premier jet est important, mais ne dicte pas toujours le mot FIN.

.

Couverture de Femmes dans le 28
Première de Couverture du livre de Philippe Régnier sur les femmes du 28

.

Philippe Régnier que préférez-vous écrire ou lire ?

A vrai dire, je lis un peu de tout, avec une préférence marquée pour tout ce qui est historique. Et je dérive également sur les polars de bonne facture. Il est vrai que je ‘’ nourris ‘’ une passion pour tout ce qui touche la criminalité au niveau de la police et de la justice.

Comment écrivez-vous ? 

Aussi bien avec ma panoplie de stylos plume, ou au clavier d’ordinateur. Souvent je couche mes idées premières avec l’un de mes stylos en encre noire et rouge, cette couleur pour souligner des points principaux qui vont me demander réflexions ou recherches.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je suis comme un artiste-peintre. Tout est occasion pour déclencher chez moi une idée. Je campe ce que me passe dans l’esprit comme un paysage. Par contre, à 83 ans, je suis confronté à des pathologies qui peuvent être préoccupantes par moments sans être invalidantes. Alors, les projets d’écriture ne sont plus à l’ordre du jour. Tout au plus ‘’ je m’amuse ‘’ à ressortir de quelques ‘’ tiroirs ‘’ des textes qui sont restés ‘’ lettre morte ‘’ du moins à mon niveau. Je les lis, les reformule, puis soudain l’idée me vient de les achever, de les mettre au goût du jour. Ainsi ai-envoyé tout dernièrement un polar à un éditeur, histoire de voir, si je peux encore convaincre. Un polar qui découle de souvenirs liés à ma profession de journaliste dans la sécurité, ayant côtoyé de nombreux policiers.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?

 Du moins à ce niveau de polar, mes personnages sont imaginaires. Mais ils reposent sur des faits qui ont eu lieu. Je les imbrique les uns dans les autres, quelle que soit leur origine. Par contre au niveau de mes ouvrages historiques, la base archives et témoignages reste de mise. Quant au livre politique, le fait d’avoir été journaliste d’investigation m’a beaucoup aidé.

.

La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier
La Bande d'Orgères une enquête de Philippe Régnier

.

Philippe Régnier quels sont vos auteurs préférés ?

Ken Follett, Guillaume Musso et tant d’autres suivant le coup de ‘’ foudre ‘’ du moment

Que lisez-vous en ce moment ?

Je suis en train de terminer Riss – Une minute quarante-neuf secondes – ouvrage consacré à Charlie Hebdo et la tuerie. Je ne suis pas un grand adepte de ce journal, mais j’ai tenu à le lire. Par respect envers ces journalistes qui ont subi un terrorisme aveugle comme tant de Français anonymes, notamment au Bataclan.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Non, même si l’envie est là. Pour autant ayant créé un site internet, je m’y consacre, car il s’agit de l’actualiser par rapport à mes lectures, à mes découvertes.

Philippe Régnier, avez-vous des dates d’événements à venir ?

On attend toujours quelque chose. Puisqu’en quelque sorte, je provoque l’attention ! Par exemple sur mon site internet, et me tenir à disposition pour répondre.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

 

Sur mon site https://eure-et-loir-histoire-date-a-date.fr

Et Facebook  https://www.facebook.com/philippe.regnier.1293

————-

Le 17 février 2020

Philippe Regnier

.

.

Propos recueillis par Jean-Louis RIGUET pour librebonimenteur.net.

.

Philippe Régnier historien régional
Philippe Régnier, un historien régional issu du journalisme

.

Je remercie sincèrement Philippe Régnier d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé  : jlriguet@gmail.com

.

.

© Jean-Louis RIGUET  27 février 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Librebonimenteur vous recommande les articles suivants :

.

Nouvelles, avec ou sans chute ? : https://librebonimenteur.net/sh54

Roman historique ou docu-fiction, quelle différence ? :

 https://librebonimenteur.net/ydwz

Ecrire un livre, pourquoi ? : https://librebonimenteur.net/y34x

.

Virginie Vanos, une artiste aux multiples facettes : https://librebonimenteur.net/vu5p

Stéphane Maillot, un artiste humoriste auteur : https://librebonimenteur.net/fiwx

Définition du haïku : https://librebonimenteur.net/trvj

.

.

Stage d’écriture par Christophe Forgeot :

 https://librebonimenteur.net/2ofy

.

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.
Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.

.

Un grand merci à ceux qui oseront cliquer sur les publicités qui s’affichent au bas de cet article. Quelques centimes aideront à maintenir ce blogue !

Un énorme merci.

.