Le fil d’Ariane

Salon Mazamet 2016 - 2

.

.

Le fil d’Ariane*

.

.

Patiemment Ariane a tiré de son fil

Des mots évocateurs assemblés de façon subtile

Avec son crayon fétiche en bois

.

La matière est noble

L’élégance est intelligente

.

Le fil d’Ariane caresse en toute simplicité

Le bois lustré qui chauffe son lit

Et nourrit ses perles d’excellence

.

Les mots s’entremêlent

Pour décrire ce bois finement ciselé

Qui anime le rouet dont s’échappe

Le fil qu’Ariane s’évertue à tisser

.

Dans Mazamet l’ancienne lainière perdue

Au milieu d’auteurs méconnus

La blondeur de ses cheveux défaits

Dans un ordre incomplet

Caresse le bleu de ses épaules

.

La fébrilité de l’attente impatiente la dame

L’émotion poignante s’aventure dans la salle

À la mesure du temps qui reste à s’écouler

.

À la fin de l’annonce officielle

Le rouet de bois tisse son fil d’Ariane

Sans précipitation l’étire gracieusement

En montant les marches de l’estrade

.

Le dos que j’avais en point de mire

Laisse la place à l’autre versant

Ensoleillé par des yeux lumineux

Haussés de la beauté d’un sourire radieux

.

Ariane boit les mots de la distinction

Cassés par un tonnerre d’applaudissements

Dans un coton douillet, elle hume absente

Les perles humides de la rivière de la récompense

.

Le cœur des amateurs attentifs en suspens

Le luxe de la simplicité chauffe sa voix

Les trompettes l’accompagnent

Sous la voûte étoilée de la célébrité discrète

.

La gentillesse remercie avec le sourire de l’intelligence

La tendresse froisse le cœur de l’observateur

Avant que le bois ne sectionne le fil d’Ariane

Perdue dans la certitude de son émotion passagère

.

.

.

.

* Hommage à Ariane Bois, écrivaine

Lauréate de plusieurs prix littéraires

.

.

.

.

© 26 mai 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 26 mai 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Les mots

20160405_120711

.

Les mots

.

Les mots jouent à nous faire rire

Certains cachent leurs sourires

D’autres franchement se plient

Et se tordent de rire

.

Parfois ils ont le nez en trompette

Ou jouent de la clarinette

Pour de la musique toujours en quête

Égayant nos soirées de fêtes

.

Avec nous les mots jouent

Nous embrassent les joues

Nous baisent les genoux

Parfois se jouent de nous

.

Souvent ils se décarcassent

Se fracassent

Se carapacent

Et l’armure ils attaquent

.

Parfois ils fouraillent

Ou ils déraillent

En échange de bras de fer

Dans une soudaine guerre

.

Les mots aiment les cache-cache

Se dévoilent ou se cachent

Mais assidus parmi les fidèles

Ils servent toujours de modèles

.

Les mots créent des maux

Qu’ils soignent de mots

Parfois faux

Souvent idéaux

.

Tristes ou joyeux

Dans un coin ou en pleine page

En petit ou en grand

Les mots nous accompagnent

.

© 05 avril 2016 – Jean-Louis Riguet

.

20160405_120705

.

Jean-Louis RIGUET 05 avril 2016.

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

André DUSSOLLIER interprète NOVECENTO au CADO

André DUSSOLLIER

interprète

NOVECENTO au CADO

.

Novecento

.

Le CADO Orléans nous offre un spectacle de qualité avec NOVECENTO.

NOVECENTO  d’Alessandro BARICCO

Seul en scène, André DUSSOLLIER

Entouré de musiciens : Elio di Tanna piano, Sylvain Gontard ou Gilles Relisieux trompette, Michel Bocchi batterie et percussions, Olivier Andrès contrebasse.

Création et direction musicale : Christophe Cravero

Scénographie et images : Pierre-François Limbosch

Lumière : Laurent Castaingt

Images : Christophe Grelié

Costumes : Catherine Bouchard

.

André DUSSOLLIER, on ne le présente plus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Dussollier

Description de cette image, également commentée ci-après

.

André DUSSOLLIER interprète avec brio et ses complices musiciens ce monologue théâtral musical.

L’écrivain italien Alessandro BARICCO, auteur en 1994 (publié chez Feltrinellli) de ce livret, a ensuite été publié en 1997 aux éditions Mille & Une Nuits. Françoise BRUN en a assuré la traduction.

Est-ce une pièce de théâtre ? Est-ce un conte lu à haute voix ? Les deux sont au rendez-vous.

L’histoire :

Né en 1900, abandonné sur un piano, dans une salle sur l’un des ponts du paquebot Virginian, cet enfant sera baptisé Danny Boedmann T.D. Lemon Novecento. L’équipage l’adopte et pourvoit à sa survie. Un vieux matelot l’élève d’abord jusqu’à sa mort.

Cet enfant est super doué pour jouer de la musique au piano et devient un véritable virtuose qui participe notamment à un duel musical mémorable qu’il remporte face à un autre pianiste célèbre.

Devenu homme, il restera sur son bateau sans jamais mettre un pied sur la terre ferme par peur de l’immensité de celle-ci. Il préfère rester sur ce paquebot au milieu de l’océan qui lui donne l’inspiration.

Il est né sur ce bateau. Il mourra dessus ! Par une explosion voulue par les hommes à la suite d’une guerre.

C’est un trompettiste, Tim Tooney, qui raconte l’histoire, en sa qualité de membre de l’orchestre flottant pendant plusieurs années. Pour interpréter du ragtime …

André Dussollier interprète tour à tour le trompettiste, le capitaine, le conteur.

.

Novecento 1

.

Un extrait :

« Moi j’y suis né sur ce bateau. Et le monde y passait, mais par deux mille personnes à la fois. Et des désirs, il y en avait aussi, mais pas plus que tu pouvais tenir entre la proue et la poupe. Tu jouais ton bonheur, sur un clavier qui n’était pas infini. La terre, c’est un bateau trop grand pour moi. C’est un trop long voyage. Une femme trop belle. Un parfum trop fort. Une musique que je ne sais pas jouer. »

.

Afficher l'image d'origine

télérama.fr

.

Cette croisière en première classe offre de beaux moments. Le plaisir de conter de Dussollier secrète une merveilleuse extravagance, qui invite le public à la suivre jusqu’à ce spectacle auquel il s’invite lui-même. L’artiste se métamorphose, tout livré à son art qu’il est, voulant conserver sa part d’enfance et de solitude.

Le spectateur est embarqué sur ce paquebot, avec une poésie et une intelligence, qu’il quittera avec regret pour rejoindre la terre ferme.

Un grand moment de théâtre !

.Résultat de recherche d'images pour "andré dussollier novecento"

exitmage.fr

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 17 janvier 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.