Dans cette tasse blancheJe bois Au fur et à mesure de mes gorgéesApparaît le marc de café Je recherche l’avenirA lire dans la moutureJe tourne la tasseLa fais pivoterEt soudain apparaissent les tracesDe mon triste passé J’y vois le noir de mes penséesLes insomnies de mes nuits blanches J’en ai plus qu’assezMarre du « café-passé » […]

via Redif : Le marc de café — AU FIL DU TEMPS / PAUL PHILBÉE

Redif : Le marc de café par AU FIL DU TEMPS / PAUL PHILBÉE

Deux chaises (2) — Le monde est dans tes yeux …

. . … j’ai rêvé de deux chaises, Comme des parenthèses, Oubliant que le temps s’enfuit Pour l’aimer à la tombée de la nuit … . . *** Idéelle, le 30 octobre 2016 *** . .

via Deux chaises (2) — Le monde est dans tes yeux …

Les méchants n’ont qu’un temps

20160405_120706

 

.

 

Les méchants n’ont qu’un temps

.

L es bons ont-ils plusieurs temps

E n quelque sorte des temps cachés

ous le sabot percé du temps

.

M échanceté ne sert à rien

E ntre bonté et vilenie

C hoisir est un dilemme

H antant le bon qui est naïf

A u contraire du méchant qui est narquois

anti de certitudes

T ranchantes

S implistes

.

N ’y a-t-il que des vilains ici ?

O ù se cachent les bons ?

N e ferons-nous que souffrir

T ant ce lieu est mécréant ?

.

Q u’importe dit le sage

U lcéré par ces injustices

U rbanité bien comprise vaut

N ettement mieux que nicodème

.

T out le bien qui sera retenu

E ntrera dans l’histoire

M aintenant et toujours

P artout, ici et au loin

S péculatif du bonheur

.

 

 

© 22 août 2016 – Jean-Louis Riguet

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 24 septembre 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Le temps présent

.

Afficher l'image d'origine

carmelitecathare.wordpress.com

.

Le temps présent

.

.

Le temps file

Sans se préoccuper de nous

Le temps file

Sans penser à nous

.

L’avenir c’est à venir

Incertain et imprévisible

Le présent c’est maintenant

Certain mais fugitif

Le passé c’est fini

Réel mais déjà oublié

.

C’est frustrant

L’attente de l’avenir

Pour un présent si court

Que le passé en devient long

Prêt à être oublié

.

L’avenir peut s’exprimer en années

Le passé est assis pour l’éternité

Le présent, lui, est inexistant

Si court que le premier millième de secondes

Laisse la place au deuxième et n’existe déjà plus

.

C’est quoi le présent ?

Le présent c’est un mort-né

.

L’avenir nourrit le présent qui disparait déjà dans le passé

.

© 30 mars 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 

.

Jean-Louis RIGUET 30 mars 2016.

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Au fil du temps

.

Au fil du temps

Sablier

Au fil du temps

Au fil du temps, les années se succèdent. Elles passent les unes après les autres. Elles ne se doublent jamais. Celle qui s’éteint conserve à jamais ses souvenirs. Celle qui naît atteint ceux qui arrivent.

Bien qu’elles soient plus ou moins nombreuses selon le décompte fait par les religions, elles n’en ont cure. Elles s’enchaînent depuis des lustres. Sans jamais revenir en arrière. Elles ne connaissent que la marche en avant.

Elles ne savent pas s’arrêter. Toujours en mouvement. Elles vont plus ou moins vite selon le calendrier. Elles sont plus ou moins longues en fonction de l’époque. Mais elles sont toujours là.

Ce sont les hommes qui ont fait la division du temps. Une division artificielle dont le soleil se fiche éperdument. Lui qui tourne toujours sur lui-même et entraîne la terre à tourner autour de lui, impassible devant les humeurs des hommes.

Cette nuit, l’humanité va franchir virtuellement une ligne de démarcation et réellement passer de 2015 à 2016.

2015 va mourir. Vive 2016.

.

cadran solaire

 

.

Au fil du temps

.

Au fil de l’écoulement des ans

Le temps s’étire lentement

Dans une atroce langueur

Ou un joyeux enchantement

.

Inexorablement le temps passe

La terre tourne toujours dans le même sens

Le soleil se lève toujours à l’est

Et se couche toujours à l’ouest

.

Certes rien n’est linéaire

Les aspérités s’exercent à s’exacerber

Les rugosités essaient de s’adoucir

Il fait plus chaud, plus froid

Le climat se réchauffe ou se refroidit

Mais l’homme râle en permanence, jamais content

.

Prendre le temps comme il vient

Se réjouir de la douceur d’un sourire

Pleurer de la beauté d’un poème

S’émouvoir du galbe des rondeurs affriolantes

.

Vivre le temps présent comme il vient

C’est profiter de chaque minute, de chaque instant

Car le passé est derrière, il passe son temps à s’estomper

L’avenir est devant, inconnu il arrive trop vite

Le présent est si court qu’il n’existe déjà plus

.

Je préfère le sourire à la colère, les rires aux pleurs, le présent au passé

.

© Jean-Louis Riguet

31 décembre 2015

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 31 décembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

 

Le temps qu’il fera demain, de Nicolas Didier Barriac

Variation sur le temps d’après le travail !