Une raison d’être, Alexandra Delrue

Une raison d’être

Alexandra Delrue

Roman sentimental érotique

BoD éditions

256 pages – 15 Euros,

ISBN : 9 782322 158089

.

 

.

Quatrième de Couverture

L’exposition de Sofia connaît un franc succès. Les visiteurs sont nombreux, les critiques élogieuses et les ventes s’annoncent fructueuses. Une seule personne manque à son bonheur : son frère Silvano. Il est absent. Il ne viendra pas. Il vient de se suicider. Dès lors, la vie de la jeune femme perd tout son sens. Elle n’a plus d’espoirs, de repères, de raison d’être. Lentement, elle va sombrer dans la dépression, penser au suicide, finir tétraplégique. L’histoire de la Napolitaine pourrait s’arrêter là, une femme enchaînée à un fauteuil roulant dans l’attente de la mort. Pourtant, son destin va basculer avec l’arrivée d’Éric Kaempfert, kinésithérapeute séduisant et expérimenté. Avec son franc-parler et son charme, il va l’aider à surmonter son chagrin, les épreuves liées à sa rééducation, à retrouver son autonomie et à voir l’avenir avec sérénité.

.

Un extrait :

 

Une vieille femme est penchée au-dessus de moi. Elle me parle, du moins ses lèvres bougent, mais je n’entends rien. Mon corps raide et lourd ne me fait plus souffrir. Je ne respire presque plus et me concentre sur les battements de mon coeur. Ils sont rapides. 1, 2, 3, 4, 5… si rapides que je perds le fil. Un homme et une femme sont accroupis près de moi. Je ne les connais pas. Que veulent-ils ? Je crois qu’ils crient, du moins leurs visages sont crispés. Être si jeunes et si remontés ! Je leur souris, enfin je crois, pour les rassurer. Je vais bien, ne vous inquiétez pas. Tout est bientôt fini. Je suis en paix, car je vais bientôt le rejoindre. Il m’attend. Dans le souci de me contrarier ou par sadisme, l’homme me gifle à plusieurs reprises. Je fronce les sourcils de contrariété, car honnêtement, je n’ai rien senti. Pour qui ce freluquet se prend-il ? Ne sait-il pas qu’il est interdit de frapper un homme déjà à terre ? La femme prend l’une de mes mains et y enfonce son stylo. Quelle bande de cinglés ces deux-là ! Vont-ils me découper en morceaux pour me donner à leurs chiens ?

.

Ce que j’en pense

Ce livre est passionnant humainement parlant. Le titre est très adapté à ce roman sentimental érotique.

Sofia est dépressive et elle est victime d’un accident qui la conduit chez un kinésithérapeute dans une clinique appropriée. L’histoire pourrait être banale mais l’amour s’en mêle.

Les progrès vers la guérison vont au même rythme que ceux de l’amour entre… L’on se pose tout au long du livre deux questions : Sofia va-t-elle remarcher normalement ? Sofia va-t-elle arriver à ses fins avec son guérisseur ?

La raison d’être est une histoire bouleversante et pose une question : l’Amour peut-il guérir ? Au-delà, Être dans le sens d’exister et de vivre, au contraire d’avoir, impose-t-il de vivre dans l’Amour ?

Bref, je me suis attaché à ce livre excellent dont l’érotisme est omniprésent comme le sel est dans la mer. Je pense que ce n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains car la part érotique est importante. Sofia joue ce jeu d’une manière sensuelle.

 

Lisez-le !

.

 

.

L’auteur

Titulaire d’un bac économique et social et d’une Maîtrise d’archéologie à Nanterre, elle a travaillé sur des chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif. Elle avait auparavant étudié l’histoire à l’université d’Aix-en-Provence.

Elle enseigne à Sens et surtout écrit car elle n’en est pas à son premier livre.

Elle a publié Seconde Chance, un roman sentimental, un peu érotique pour certains lecteurs (quand un homme et une femme se rencontrent, ils ne jouent pas aux cartes).

Changeant de sujet, elle vient également de publier un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles… Elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

 

.

 

.

Pour en savoir plus sur l’auteur, suivez ce lien :

https://librebonimenteur.net/2015/11/06/jl-a-lecoute-de-alexandra-delrue/

.

 

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 04 octobre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Seconde chance, Alexandra Delrue

SECONDE CHANCE

 Alexandra DELRUE nous donne

UNE SECONDE CHANCE

.

.DSC_0121.

 

Un premier roman

Edité chez BOD, Books on Demand

488 pages

Prix 14,99 €

.

DSC_0117

Alexandra DELRUE

.

La quatrième de couverture nous renseigne sur l’objet de ce premier roman commis par Alexandra Delrue.

Sens en Septembre. Les vacances sont terminées. Les enfants reprennent le chemin de l’école, le coeur rempli de joie, d’appréhensions et d’impatience. Catherine est terrorisée. Son mari a été assassiné le jour de la rentrée. Elle redoute chaque année de perdre sa dernière bouffée d’oxygène : son fils Sébastien. Elle ne vit que pour lui et son bonheur. Elle le couve, le surprotège, sacrifiant sa propre vie, ses propres rêves. Et elle s’en moque, jusqu’au jour où elle rencontre Gabriel. Ce jeune et fringant enseignant va lui faire prendre conscience de sa solitude et de son besoin d’affection. Hélas, sa mission ne doit durer que trois semaines. Trois semaines pour faire sa connaissance. Trois semaines pour lui plaire. Trois semaines pour réapprendre à vivre.

.

Ce long roman ne pouvait être écrit que par une enseignante tant le monde enseignant y est décrit avec précision. Je parle des relations entre les enseignants avec les parents, les enfants et les enseignants eux-mêmes. L’histoire d’amour n’est qu’un prétexte qui permet d’aborder plusieurs sujets comme les médisances et les préjugés.

Les phrases sont  rapides, la lecture se fait facilement. On y retrouve des situations vécues puisées dans la vie courante, dans la vie de tous les jours.

Comme l’écrit elle-même Alexandra Delrue :

Seconde Chance est un roman sentimental, un peu érotique pour certains lecteurs (quand un homme et une femme se rencontrent, ils ne jouent pas aux cartes). Au premier abord il s’agit de la rencontre entre Catherine, pédiatre, âgée de 40 ans, et Gabriel, instituteur, âgé de 27 ans. Ils vont devoir affronter les médisances et les préjugés de leur entourage (différence d’âge, statut professionnel, rangs sociaux…). J’ai surtout voulu mettre en avant le métier d’instituteur, critiqué et sévèrement puni par les parents, et peut-être méconnu. Mettre en avant aussi la perfidie des gens, la curiosité malsaine que certaines pratiquent sur les autres, sans penser aux conséquences.

Chaque rencontre, chaque moment vécu, chaque phrase entendue chaque image visualisée, peuvent m’apporter l’inspiration. Pour Seconde chance tout est parti d’une phrase prononcée par une maman de l’école de ma fille : « le remplaçant est trop jeune pour enseigner ». De là je me suis interrogée sur le métier de remplaçant.

.

Un exemple de son style :

1.- La rentrée

La  rentrée. Une énième rentrée. Mais surtout la dernière rentrée de Sébastien dans cette école. L’an prochain, il découvrira les joies et les contraintes du collège, et  nous dirons adieu aux fantômes et autres mauvais souvenirs. François-Xavier ne hantera plus nos pas. Son souvenir ne doit plus nous suivre. Nous aspirons à la liberté. Nous l’avons tellement mérité. Pourquoi son spectre ne le comprend-il pas ? Il doit rejoindre son monde et en attendant, je retourne vers ce monde lugubre.

Enroulée dans une serviette éponge, j’ouvre les portes de l’armoire, dépitée. Finis les shorts et les débardeurs. Finies les promenades sur la plage. Finies les baignades au clair de lune. Finies les siestes à l’ombre des palmiers. Retour à ma tenue traditionnelle : jean, pull, ballerines et cheveux nattés. Une noix de crème hydratante sur le visage pour compléter. 7 h 25. Je dois me hâter. Le réveil de Sébastien ne va pas tarder à sonner.

Je me glisse dans sa chambre et m’assois au bord du lit. Les doubles rideaux plongent la pièce dans une semi-obscurité réconfortante. Sébastien dort paisiblement, la tête enfoncée dans son oreiller. Sa respiration régulière soulève son corps svelte. Dans quelques secondes, le réveil Spiderman brisera la quiétude de cette matinée de septembre. Je caresse le dos du dormeur afin de le tirer en douceur de ses songes. Les vacances sont terminées pour lui aussi. Je l’embrasse dans le cou, lui soutirant quelques bougonnements.

– Bonjour maman, marmonne-t-il en se frottant les yeux.

– Bonjour mon chéri. Veux-tu des gaufres pour le petit-déjeuner ?

– Avec du Nutella, répond-il en bâillant.

Je lui caresse la joue avant de sortir de la chambre. Je descends dans la cuisine et sors le gaufrier du placard. Un saladier, un fouet, un sachet de préparation et voici une pâte vite prête. Merci Alsa. La cuisson terminée, je tartine deux gaufres de chocolat onctueux et les dispose dans une assiette. Un petit réconfort en ce jour maudit. Sébastien et moi appréhendons chaque rentrée, chaque séparation, nous attendant à voir le sol se dérober sous nos pas, encore une fois. Mon bonhomme est si jeune, dix ans à peine, il a besoin de moi. Certes il n’est plus un enfant, toutefois il n’est pas un homme. Je prends un verre dans un placard pour y verser le jus des oranges pressées ce matin et le pose près du bol de chocolat chaud. Parfait. Tout est prêt pour accueillir mon ange.

.

Malgré la longueur et quelques fautes, j’ai passé un bon moment à lire ce premier roman. Je le recommande pour les précisions apportées sur le monde enseignant et les parents d’élèves.

On peut se procurer ce livre :

Sur Amazon, Chapitre, Fnac, Decitre, et dans n’importe quelle librairie.

.

 

.DSC_0121

.

sens

DSC_0047

DSC_0111

.

 

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 29 décembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

 

JL à l’écoute de … Alexandra DELRUE

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Alexandra DELRUE

.DSC_0117

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Alexandra DELRUE. J’ai obtenu un bac Economique et Social à La Ciotat (13), puis une Maîtrise d’archéologie à l’université de Nanterre (92). J’ai travaillé sur les chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Je jouais aux cubes à l’école maternelle ! Plus sérieusement, je m’occupais de mes enfants. Je suis devenue bénévole dans diverses associations liées à l’enfance afin d’offrir des divertissements aux camarades de mes petits.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Rien. J’ai tenté le théâtre durant un temps mais j’ai cru faire mourir les spectateurs d’apoplexie tant ils riaient, ce qui est dommage quand il s’agit d’un drame.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’attends avant tout un partage d’opinion constructive sur mes ouvrages. Pour le moment j’ai limité ma publicité à la presse locale et à quelques salons. J’ai également créé un compte sur Facebook afin de dialoguer avec les lecteurs géographiquement éloignés.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui. Je participe à diverses foires ou salons afin de présenter mon dernier ouvrage.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai écrit ma première histoire à l’âge de 8 ans. Durant l’école primaire je me suis consacrée à rédiger des nouvelles fantastiques. Période collège rime avec poésie. Avec le lycée, je me suis attaquée au roman. J’ai même publié un thriller au moment du baccalauréat. Mes études supérieures, ma carrière professionnelle et mes enfants m’ont laissé moins de temps libre et mes écrits sont restés au grenier. A l’approche de la quarantaine, j’ai décidé de retourner vers ma passion.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Seconde Chance est un roman sentimental, un peu érotique pour certains lecteurs (quand un homme et une femme se rencontrent, ils ne jouent pas aux cartes). Au premier abord il s’agit de la rencontre entre Catherine, pédiatre, âgée de 40 ans, et Gabriel, instituteur, âgé de 27 ans. Ils vont devoir affronter les médisances et les préjugés de leur entourage (différence d’âge, statut professionnel, rangs sociaux…). J’ai surtout voulu mettre en avant le métier d’instituteur, critiqué et sévèrement puni par les parents, et peut-être méconnu. Mettre en avant aussi la perfidie des gens, la curiosité malsaine que certaines pratiquent sur les autres, sans penser aux conséquences.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur Amazon, Chapitre, Fnac, Décitre, et dans n’importe quelle librairie.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je ne suis pas passée par la filière habituelle de la société d’édition qui vous dicte ses lois, et se croit le droit de modifier votre ouvrage à sa convenance. Je suis publiée à compte d’éditeur donc je ne risque pas de critiquer. Ces systèmes permettent au plus grand nombre d’écrivains d’être publiés. Tout le monde a enfin sa chance d’être reconnu car le talent en France est immense.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

N’écoute pas les gens mais suis ton cœur car lui seul te sera fidèle et honnête. Fais tes choix par passion et non raison, car seule celle-ci donne la force d’affronter tous les obstacles (mon professeur d’histoire romaine à l’université d’Aix-en-Provence).

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Pour le moment, je me suis essayée à la poésie, au roman policier (guère convaincue), au roman sentimental, au témoignage, aux écrits archéologiques, aux guides touristiques axés sur l’histoire et l’architecture, au roman fantastique.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Question pleine d’ambiguïté. Dans un premier temps, je note toutes les idées sur un cahier que je structure en chapitre. Je fais ensuite des recherches sur les lieux, un métier… afin d’apporter plus d’authenticité à mon récit. Je malaxe tout ceci sur mon ordinateur et je l’envoie à diverses personnes pour avis. Je laisse reposer quelques semaines puis je le relie en me mettant dans le rôle du lecteur. Si je parviens à me faire happer par l’histoire alors je publie, sinon fin du parcours dans mon carton « ouvrages à peaufiner ».

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Facile : dans la vie de tous les jours. Chaque rencontre, chaque moment vécu, chaque phrase entendue chaque image visualisée, peuvent m’apporter l’inspiration. Pour Seconde chance tout est parti d’une phrase prononcée par une maman de l’école de ma fille : « le remplaçant est trop jeune pour enseigner ». De là je me suis interrogée sur le métier de remplaçant.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

En fait les personnages naissent d’eux-mêmes, quand j’ai besoin. Quand j’écris l’intrigue et qu’un personnage apparaît, j’ai aussitôt le visage de quelqu’un qui vient. Non hélas, les ¾ de mes protagonistes sont des gens réels que je prends plaisir à faire vivre dans un autre univers, le mien. Certains boudent aujourd’hui, d’autres continuent de me parler.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Lancez-vous ! Osez ! N’ayez plus peur du regard des autres, de leur opinion. Faites lire vos écrits quel qu’ils soient, voire publiez-les. Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Le plus important n’est-il pas de se plaire à soi-même ? Si vous êtes fier de votre travail, dites-le.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Je suis une grande amatrice de littérature dite populaire. La littérature est censée nous détendre, pas nous déclencher une migraine. J’aime bien J.K Rowling, Marc Levy (ses débuts), Tolkien, Jane Austen, Molière, Helen Fielding, Anne Robillard, Anne Rice, Christopher Paolini, Max Gallo, George R.R. Martin.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

L’intégrale 5 du Trône de Fer, de George R.R. Martin.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Toujours. Un nouveau roman sentimental, une revue archéologique et un guide touristique.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Une séance de dédicace au centre culturel du supermarché Leclerc de Saint-Clément (89). Je serai en visite au salon du livre de Gron le 15 novembre, sur le marché de Noël de Sens le 12 décembre. Si vous me croisez dans la rue, sur le marché ou ailleurs, n’hésitez pas à venir discuter.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Pour le moment sur Facebook uniquement.

————-

Le  30 octobre 2015

Alexandra DELRUE

.DSC_0121

.

sens

DSC_0047

DSC_0111

.

Je remercie sincèrement Alexandra DELRUE d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 06 novembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.