Publié par Laisser un commentaire

Extrait de Pétales Eclectiques

Ils avaient des crayons !

1.-

Multicolores et joyeux, les glaives redoutables

Jouent avec des mots assassins

Pour un probable incertain

Sur des papiers caricaturés au crayon de bois.

.

Des illuminés en recherche de leur Saint Graal

Assoiffés de sang vengeur rôdent

En bombant le torse comme des Monarques

Ceignant la tunique des martyrs

.

Une ombre sombre se répand sur la ville

Des silhouettes noires à l’allure inquiétante

Vident sans peur leurs chargeurs meurtriers

.

Horreur sanglante briseuse de vies innocentes

Le rouge sang ride la ville ébahie et meurtrie

Le peuple crie à l’infamie diabolique et sanglante

.

PÉTALES ÉCLECTIQUES

Recueil de Textes

.petales-eclectiques-couverture

Quatrième de Couverture

.

« Le poète cogne, cabosse, rafistole

Il dérange, charme, console

Amusé, il instille des vérités, des doutes

Silence brutal, applaudissements, soulagement »

.

Romancier, Jean-Louis Riguet a voulu pour son premier recueil de poésie synthétiser ses émotions, ressentis et sensations, sous une forme courte.

Des sujets forts comme ceux qui touchent à l’infortune des personnes, des hommages à des artistes et enfin des thèmes plus légers : les mots restent ciselés dans la douleur ou la légèreté.

L’auteur évoque « la barbarie inadmissible dans son inutilité » ou encore « la frayeur coiffe la ville de noirceur ». Il écrit le « poète cogne, cabosse, rafistole » ou encore « alors la femme peintre claquemure ». Il parle des « fleurs qui sont un bonheur pour l’Homme » et de la neige sur laquelle « on marche réticent à pas feutrés ».

Le lecteur passe d’un sujet à l’autre et d’une forme à l’autre. S’y mêlent des pensées, des poèmes et des haïkus.

Pétales Éclectiques, un recueil varié, diversifié et inégal dans le fond et dans la forme qui suscitera des réactions.

.

Éditeur : PREM’EDIT

ISBN : 9 791091 321587

140 pages – 14 €

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 23 octobre 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publicités
Publié par Laisser un commentaire

Frayeur sur la ville

 En hommage à nos amis belges fracassés !

.

.

Frayeur sur la ville

 

 

Dans la ville la foule s’éparpille indifférente

Chacun va et vient, vaque à ses occupations

L’un se projette dans l’avion qu’il convoite

L’autre se chagrine dans le métro bondé

 

Soudain la frayeur coiffe la ville de noirceur

Des bras imbéciles poussent les bagages sourds

Remplis ras la gueule d’engins de mort balourds

Les bombes éclatent avec mission de tuer

Les armes crépitent pour exterminer

 

Tout s’écroule dans des cris d’épouvante

Le noir de fumée envahit les zones devenues poussiéreuses

L’indescriptible prend le pouvoir anarchiquement

Le rouge sang afflue et se répand aveuglément

Il repeint les êtres abasourdis et meurtris

 

Le noir est touché dans son symbole d’autorité

Le jaune transforme sa joie en triste mensonge

Le rouge mute son amour en colère

Le drapeau tricolore belge saigne avant de se redresser

 

 

© 23 mars 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 23 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

CET INSTANT (Andrée Chedid)

Les oiseaux le long de la terre !

Publié par Laisser un commentaire

Chute

La chute sera d’autant plus longue que la feuille est haute !