Publié par Laisser un commentaire

La demoiselle du téléphone, Michèle Dassas

Lisez ce livre vous ne serez pas déçu !

 

 

La demoiselle du téléphone

 

 Collection Années 60

éditions Marivole

256 pages – 22 €

ISBN : 9-782365-750912

http://marivole.fr/la-demoiselle-du-telephone/

.

Quatrième de Couverture

Gien, meurtri par la guerre, a presque fini de panser ses plaies et est devenu un « joyau de la reconstruction ». La population s’étourdit dans une activité fébrile et joyeuse, mêlant travail, fêtes costumées grandioses, concours en tous genres, et plaisirs de la chasse. Les événements d’Algérie en arrière-fond troublent peu le moral au beau fixe. Maud, la demoiselle du téléphone, une Berruyère venue travailler à Gien, ne tarde pas à s’intégrer à une bande de jeunes : on danse, on rit, on flirte… Les passions éclosent : l’amour, la jalousie… La haine mûrit lentement dans le coeur de Maud pour la trop belle Francine, qui plaît à tous les garçons, et surtout à celui dont elle est éprise. Dès lors, elle n’aura de cesse de nuire à sa rivale, s’appuyant sur des racontars. Les souvenirs de l’occupation sont encore bien présents. Le passé finira-t-il par dévoiler son double visage ? Dans cette petite ville typique du début des années 60, l’amour sera-t-il plus fort que le « qu’en dira-t-on » ?

 

.

.

Commentaire

C’est toute une époque ! Les Orange, Free et autres Bouygues n’existaient pas encore. On ne se posait même pas la question de savoir si le téléphone fonctionnait avec de la fibre optique ou du cuivre. Les plus de cinquante ans se reconnaîtront. Pour téléphoner, on appelait la demoiselle du téléphone qui connectait ses fiches pour nous passer le correspondant demandé. Cela fonctionnait ou pas. Souvenez-vous du sketch de Fernand Reynaud « le 22 à Asnières ».

Et tout était à l’avenant. La modernité n’avait pas envahi nos chaumières. Cela n’empêchait pas de vivre, de rire, de pleurer, de travailler et d’aimer. Je ne sais pas si nous étions plus heureux ou pas, mais nous vivions à notre dimension.

Michèle Dassas nous fait revivre toute cette période. Elle a situé l’action dans la bonne ville de Gien qu’elle connaît bien.

L’auteure raconte des destins croisés de femmes dans cette bourgade ligérienne, paisible et prospère. Chacun y avait sa place, tout le monde se connaissait. L’auteure suit pas à pas Maud Duval, la demoiselle du téléphone, Francine l’employée du notaire, Pierre le clerc de notaire. Nous parcourons Gien, rue par rue, avec ses souvenirs, ses odeurs et ses personnages. Elle évoque la chasse (que je n’aime pas personnellement) mais c’est un fait Gien est située entre la forêt d’Orléans et la Sologne. Elle nous apprend à nager à club des Pingouins. Elle nous convie à des emplettes dans les commerces de la ville, nous invite aux fêtes historiques et à la foire des Cours.

Il est essentiel de dire que l’auteur raconte le Gien des jeunes années de Michèle Dassas qu’elle qualifie de « lumineux comme un éternel été en bord de Loire, joyeux comme la plupart des chansons en vogue et des films de ce début des années 60. Nous étions confiants dans l’avenir, heureux du temps présent, heureux de vivre, tout simplement ».

Si j’ai un conseil à vous donner, lisez-le. Même les plus jeunes !

.

L’auteure

Après plus de soixante-dix contes, nouvelles et feuilletons, tous axés sur la valorisation du patrimoine local, Michèle Dassas s’est récemment tournée vers le roman.
« Le Voyage d’Emma » sorti en 2012 aux éditions « Mon village », raconte l’histoire de sa grand-mère, partie en Guadeloupe en 1902 : un parcours initiatique au soleil de la « Colonie ».
Avec « Le recenseur » en 2013, chez Marivole, l’auteur nous entraîne, à travers une intrigue policière et sentimentale, dans le Sancerrois du XIXe siècle.
« La demoiselle du Téléphone » offre des destins croisés de femmes, et ressuscite l’atmosphère de légèreté et d’optimisme, apanage des sixties.

.

.

Lisez ce livre ! Vous ne serez pas déçu.

.

© Jean-Louis RIGUET 06 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Publié par Laisser un commentaire

Un livre pour les fêtes

Un livre pour les Fêtes

.

Vous avez plein d’occasions d’avoir le besoin ou l’envie de faire plaisir à votre famille, à vos amis, et aussi vous-même.

Pour une fête, un anniversaire, un événement quelconque, pour rien, pour le plaisir tout simplement.

Vous avez tous les genres : essai, roman, poésie, nouvelles. Et à l’intérieur, vous pouvez trouver de l’histoire, de l’aventure, des récits, de l’amour, des vies de femmes et d’hommes, de la biographie, de l’autobiographie, de la calomnie, de l’encensement, etc. Il y en a pour tous les goûts.

Un livre, cela fait toujours plaisir.

Il faut le choisir avec soin pour qu’il plaise à la personne qui va le recevoir.

Ce peut être un prix littéraire. Mais pas que …

Vous avez de très bons auteurs qui ne sont pas primés. Les auteurs connus sont les locomotives, mais sans wagons à quoi sert une locomotive.

Vous avez de grandes maisons d’édition et des petites maisons d’édition. Vous avez des livres à compte d’auteur et des livres numériques. Ce n’est qu’un moyen de diffusion, ce qui compte c’est le texte, pas le nom, pas l’éditeur, pas l’auteur, pas la grandeur ou la petitesse de l’un ou de l’autre. Enfin si, un petit peu ! Mais vous avez de grands auteurs dans de grandes maisons qui font des navets ou des carottes, c’est selon, et de petits auteurs qui font des merveilles. L’inverse est vrai également.

Pour savoir, il faut lire.

Vous pouvez vous les procurer directement chez l’éditeur, dans les librairies, sur internet, dans les salons du livre, chez l’auteur ou à l’occasion d’une manifestation quelconque.

Alors, n’hésitez pas, programmer dès aujourd’hui les plaisirs

que demain vous ferez (et que vous vous ferez) avec un livre.

.

Désolé si je prêche pour ma paroisse. Je vous indique ci-après le lien où ils sont réunis. Ils vont bientôt être rejoint par un cinquième :

LA VIE EN ARCHIVES D’UN PETIT GARS

aux Editions Dédicaces.

Sortie en novembre 2014.

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

vie-archives_Front

.

Je me permets de vous rappeler les quatre autres livres :

UNE TRILOGIE, les trois A :

AUGUSTIN ma bataille de Loigny, roman historique sur la guerre de 1870, au château de Villeprévost transformé en hôpital de campagne.

Premier Opus de cette trilogie.

ARISTIDE, la butte meurtrie, (Vauquois 1914-1918), roman historique sur la guerre de 1918-1918. La vie des Poilus sur la butte de Vauquois.

Deuxième Opus de cette trilogie.

ANDRE, roman historique sur la guerre de 1939-1945, à paraître en 2015, la vie d’un combattant orléanais.

Troisième Opus de cette trilogie.

.

L’ASSOCIATION DES BOUTS DES LIGNES, un roman d’enquête pour l’exécution d’un testament particulier, qui permet de rebondissements en rebondissements de visiter les spécialités orléanaises, avec un dénouement inattendu.

Un thriller sympathique avec peu de sang.

.

DELIRE TRES MINCE, un essai en deux parties. Malgré le titre, il n’y a pas de prise de tête mais simplement à réfléchir. Si vous ne connaissez pas l’Evolutionchronohumaine, découvrez-là, à travers de propos à base autobiographique. Cela est complété par un abécédaire.

Associé à LA VIE EN ARCHIVES D’UN PETIT GARS vous y puiserez de quoi connaître l’auteur.

.

.

Jean-Louis RIGUET 06 novembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

Publié par Laisser un commentaire

Chronique sur Youtube de Siegfried Camoscio

Merci à Siegfried Camoscio d’avoir consacré une chronique sur Youtube à ce roman guerrier :

 

ARISTIDE

La butte meurtrie (Vauquois 1914-1918)

.

 

.

Vous pouvez l’écouter sur ce lien :

.

 

 

.

Les EDITIONS DEDICACES viennent de publier, pour l’anniversaire de la déclaration de la Guerre de 1914-1918, le roman historique ARISTIDE la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918), comme un devoir de mémoire pour les Orléanais qui ont beaucoup participé aux combats avec de nombreuses victimes.

Vauquois est à environ 30 kilomètres de Verdun, dans une position stratégique sur le champ de bataille. Les poilus y ont combattu vaillamment, avec de nombreuses pertes, tant dessus que dessous.

Rappelons que l’Orléanais a contribué largement à la construction du Monument commémorant les batailles sur cette butte, qu’une rue d’Orléans porte le nom de Vauquois et que tout un quartier s’appelle l’Argonne.

.

Une trilogie pour la même famille !

  • Premier Opus : Augustin ma bataille de Loigny, roman historique, aux Éditions Dédicaces, 2012, narrant une romance dans un épisode sanglant de la Guerre de 1870 passé à Loigny la Bataille.
  • Deuxième Opus : Aristide, la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918), roman historique, aux Éditions Dédicaces, 2014, narrant une romance sur la butte de Vauquois pendant la Guerre 1914-1918.
  • Troisième Opus : (à paraître) ANDRE ????, roman historique narrant une romance pendant la Guerre 1939-1945.

.


butte-meurtrie_Cover (3) (1024x751)
.

Libre disponible chez l’éditeur : Éditions DÉDICACES Site : http://www.dedicaces.ca

Les libraires ont la possibilité de se le procurer directement sur ce site ; un onglet spécifique est prévu à cet effet avec les conditions habituelles.

.

Aristide est le petit-fils de Louise et Jean-Baptiste qui étaient les amis d’Augustin qui s’est illustré à Loigny-la-Bataille pendant la Guerre de 1870, au Château de Villeprévost. Ces faits historiques sont contés dans un roman, Augustin ma bataille de Loigny, publié aux éditions Dédicaces.

Aristide a 20 ans à la déclaration de la Guerre de 1914. Il se trouve enrôlé dans un régiment qui va combattre sur la butte de Vauquois, près de Verdun et du massif de l’Argonne. Vauquois, un haut fait de guerre pour les Orléanais ! Aristide participe à l’enfer qui sévit sur cette butte et dans toute la région. Il en sort blessé, meurtri, marqué par ces quatre années de guerre sans pitié et en conserve des séquelles jusqu’à la mort.

Pendant ce conflit tragique, Germaine lui donne un enfant André.

Comment survivre dans cette tragédie humaine ? Comment vivre ensuite ?   Le drame humain d’une famille orléanaise dans un cauchemar guerrier !

.

Un devoir de mémoire.

.

 

.

Première de couverture d'AUGUSTIN ma bataille de Loigny en vente aux EDITIONS DEDICACES
Première de couverture d’AUGUSTIN ma bataille de Loigny en vente aux EDITIONS DEDICACES

.

http://www.dedicaces.ca

http://www.scribomasquedor.com/

http://librebonimenteur.net/

 http://www.riguetauteurlivres.com/

. © Jean-Louis Riguet août 2014

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Publié par 2 commentaires

ARISTIDE est publié

.

Les EDITIONS DEDICACES viennent de publier, pour l’anniversaire de la déclaration de la Guerre de 1914-1918, le roman historique ARISTIDE la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918), comme un devoir de mémoire pour les Orléanais qui ont beaucoup participé aux combats avec de nombreuses victimes.

Vauquois est à environ 30 kilomètres de Verdun, dans une position stratégique sur le champ de bataille. Les poilus y ont combattu vaillamment, avec de nombreuses pertes, tant dessus que dessous.

Rappelons que l’Orléanais a contribué largement à la construction du Monument commémorant les batailles sur cette butte, qu’une rue d’Orléans porte le nom de Vauquois et que tout un quartier s’appelle l’Argonne.

.

ARISTIDE la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918)

.

Titre du livre : ARISTIDE la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918)

Auteur : Jean-Louis RIGUET

Date de première publication : 2014

Éditeur : Éditions Dédicaces

Nombre de Pages : 164

Numéro ISBN : 978-1-77076-399-9

. butte-meurtrie_Cover (3) (1024x751) .

Libre disponible chez l’éditeur : Éditions DÉDICACES Site : http://www.dedicaces.ca

Les libraires ont la possibilité de se le procurer directement sur ce site ; un onglet spécifique est prévu à cet effet avec les conditions habituelles.

.

Aristide est le petit-fils de Louise et Jean-Baptiste qui étaient les amis d’Augustin qui s’est illustré à Loigny-la-Bataille pendant la Guerre de 1870, au Château de Villeprévost. Ces faits historiques sont contés dans un roman, Augustin ma bataille de Loigny, publié aux éditions Dédicaces.

Aristide a 20 ans à la déclaration de la Guerre de 1914. Il se trouve enrôlé dans un régiment qui va combattre sur la butte de Vauquois, près de Verdun et du massif de l’Argonne. Vauquois, un haut fait de guerre pour les Orléanais ! Aristide participe à l’enfer qui sévit sur cette butte et dans toute la région. Il en sort blessé, meurtri, marqué par ces quatre années de guerre sans pitié et en conserve des séquelles jusqu’à la mort.

Pendant ce conflit tragique, Germaine lui donne un enfant André.

Comment survivre dans cette tragédie humaine ? Comment vivre ensuite ?   Le drame humain d’une famille orléanaise dans un cauchemar guerrier !

. butte-meurtrie_Cover (3) (1024x751) .

Une trilogie pour la même famille !

Premier Opus : Augustin ma bataille de Loigny, roman historique, aux Editions Dédicaces, 2012, narrant une romance dans un épisode sanglant de la Guerre de 1870 passé à Loigny la Bataille.

Deuxième Opus : ARISTIDE la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918), roman historique, aux Editions Dédicaces, 2014, narrant une romance sur la butte de Vauquois pendant la Guerre 1914-1918.

Troisième Opus : (à paraître) ANDRE ????, roman historique narrant une romance pendant la Guerre 1939-1945. Trois romans pour la même famille.

.

Un devoir de mémoire.

.

La Préface :

Jean-Louis RIGUET s’était déjà attaqué à la guerre de 1870 dans l’Orléanais. Aujourd’hui, en ces temps de commémoration séculaire, il oriente notre réflexion vers la Grande Guerre, celle de 1914-1918, dans la région qui lui est chère.   Il ne s’agit pas réellement d’un roman de guerre. Le sujet ayant maintes fois été traité, mieux vaut savoir y apporter sa touche personnelle, et pas seulement en y incluant le régionalisme et l’esprit de clocher. Il s’agit avant tout pour l’auteur de faire revivre dans les mémoires de l’Orléanais – partant, dans la mémoire collective – le drame humain d’une famille de cette région.

Imagine-t-on vraiment, lorsqu’on est assourdi par le vacarme des batailles et des sonneries aux morts, ce que fut l’existence de jeunes mariés que cette épreuve inhumaine a dû séparer ? Peut-on penser à ce qu’ont réellement éprouvé tous ces jeunes gens comme les autres, sans histoire ni violence, qui ont dû se transformer en machines à tuer et acquérir des automatismes meurtriers que jamais leur vie simple ne leur avait inculqués ?

Aristide, Germaine, des prénoms bien Français, des jeunes gens sans histoire, que la Grande Guerre a su traumatiser, a failli même détruire.

À l’heure où des chefs d’État jetaient leurs jeunesses les unes sur les autres, sans conscience ni pitié, comment pouvaient survivre de jeunes couples, dont l’enfant est né en plein conflit, même si le jeune père a eu la chance de revenir de cette terrifiante épreuve ? Comment vivre ensuite ? Telle est la lancinante question qui va se poser au terme d’une hallucinante épopée dont tous les jeunes hommes de France et d’ailleurs n’auraient jamais voulu…

C’est donc avant tout ce drame humain qui transparaît dans cet ouvrage. C’est au cœur de cette tragédie intime que Jean-Louis RIGUET plonge le lecteur, avec des termes simples et précis, mais toujours empreints d’une sagesse humaniste qui seule sait contenir la trame des meilleurs romans s’inspirant de la vérité dans un tel sujet.

 

                                                                                                          Thierry ROLLET   

                                                                                                        Agent littéraire

.

Première de couverture d'AUGUSTIN ma bataille de Loigny en vente aux EDITIONS DEDICACES
Première de couverture d’AUGUSTIN ma bataille de Loigny en vente aux EDITIONS DEDICACES

.

http://www.dedicaces.ca

http://www.scribomasquedor.com/

http://librebonimenteur.net/

 http://www.riguetauteurlivres.com/

. © Jean-Louis Riguet août 2014

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature