Anna Plurielle, Virginie Vanos

Anna Plurielle

Virginie Vanos

.

.

Edilivre

162 pages – 14.50 €

ISBN : 9-782414-279951

.

Crédit photographique : Marc Naesen

.

Quatrième de Couverture

Qui n’a pas rêvé d’avoir plusieurs vies pour vivre toutes ses envies ?

Lorsque Elsie est victime d’un accident mortel, elle se retrouve devant son ange gardien, Ernie. Celui-ci lui annonce qu’elle doit accomplir trois objectifs pour réussir sa vie : voyager à travers le monde et le comprendre, vivre un véritable amour, avoir une pensée philosophique faisant avancer l’ensemble de la pensée humaine et la diffuser.

Si elle a échoué en tant qu’Elsie, Ernie lui donne droit à six incarnations pour y arriver. Pas une de plus !

Elle bénéfice cependant de quelques privilèges : elle se souviendra de leur conversation et s’incarnera directement dans un corps de 21 ans, sans passer par l’enfance ; elle portera toujours le même prénom, Anna, et gardera ses yeux bleu marine.

Aidée d’une équipe d’anges gardiens folkloriques, Elsie, devenue Anna, arrivera-t-elle à réussir « ses vies » ?

.

.

 

Extrait

Quelques heures plus tard, ce fut une toute autre femme qui franchit la porte du « Frissons d’Or », Elsie se sentait féminine, détendue et épanouie comme elle ne l’avait plus été depuis… sa rupture avec Sven. Le simple fait de penser à ce nom autrefois si cher à son coeur la rembrunit un peu. Elle commanda une tequila sunrise, avec une cerise au marasquin qu’elle croqua à pleines dents.

Il n’y avait pas encore grand monde, le DJ n’était pas encore arrivé, et cette semi-solitude doublée d’un silence relatif ne tarda pas à faire plonger Elsie dans ses souvenirs.

Elle avait rencontré Sven peu avant son dix-huitième anniversaire. Ce suédois de 26 ans était aussi skieur professionnel. Ce fut le coup de foudre immédiat… Et son premier amour.

Sven, quant à lui, avait déjà eu quelques conquêtes mais avait assuré à Elsie qu’aucune n’avait eu grande importance à ses yeux. Comme toutes les jeunes filles amoureuses, elle crut à ses propos.

Sven n’épargna pas sa peine pour conquérir Elsie et, dès le premier baiser échangé, ne cessa guère d’entretenir la flamme de la jolie Norvégienne. Les roses rouges succédaient aux petits mots calligraphiés. Ils multipliaient les escapades au nez et à la barbe de leurs coachs respectifs. On les voyait dans la campagne suédoise où Sven possédait un ravissant chalet aussi bien qu’à Stockholm, Tallin ou encore Berlin. Elsie se perdait de plus en plus dans une espèce de pseudo réalité romantique.

.

.

Commentaire

La couverture pourrait nous inviter à la vie des nounours, mais que nenni. L’ours, c’est Ernie, l’ange gardien de Elsie-Anna.

Cette skieuse professionnelle succombe à un accident. Selon vos convictions, on la retrouve au Ciel, au Paradis, dans l’Eden ou dans l’endroit que vous préférez. Bref, elle se trouve devant son ange gardien. Une discussion s’instaure et ce dernier lui explique sa nouvelle feuille de route. Elle sera incarnée six fois pour accomplir trois objectifs afin de réussir sa vie.

Ernie a toute une équipe d’anges gardiens pour aider Elsie dans ses nouvelles vies. Ils sont tous plus folkloriques les uns que les autres. Les vies terrestres et les pays sont différents. La question est de savoir si Elsie réussira à remplir ses objectifs. Pour ses nouvelles vies, Elsie sera Anna, jeune femme aux yeux bleu marine.

Le fantastique est présent dans ce roman. Une femme qui n’arrête pas de mourir et de revivre, c’est fantastique. Les vies sont différentes dans des pays différents. Virginie Vanos n’a pas oublié certaines touches d’humour qui permettent de voyager dans l’au-delà aisément.

On lit facilement ce roman (ce n’est pas son premier roman) qui nous embarque dans le phénomène de la ré-incarnation douce. Le livre n’est pas triste. L’excentricité est présente. On passe un bon moment sans prise de tête.

Ce livre papier broché existe aussi en livre électronique à 1.99 €.

.

_TR03902_ppmodcopy

.

L’auteur

 

Après de très classiques humanités en section latin-grec, Virginie Vanos est passée tour à tour sur les planches, devant les caméras et des deux côtés de l’appareil photo. Nomade dans l’âme, mue par une immense soif de découvertes, elle multiplie les voyages audacieux aux quatre coins de la planète.
Sa carrière en tant qu’auteure commença avec la parution en 2004 de L’Encyclopédie pratique du mâle moderne, le premier de ses livres d’humour satirique. Depuis, outre deux œuvres philosophiques, elle écrivit un essai sur les dangers du conformisme ainsi que quatre romans d’inspiration largement autobiographique et un recueil de contes contemporains.
Anna Plurielle est son premier roman fantastique, où l’ésotérisme se mêle à la science-fiction.

 

Si vous voulez en savoir plus sur Virginie Vanos :

JL à l’écoute de … Virginie VANOS

.

 

.

 

.

Lisez ce livre ! Vous ne serez pas déçu.

.

Le 24 janvier 2019

.

© Jean-Louis RIGUET

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

 

.

La Médiatrice de l’Enfer, Thierry Rollet

LA MEDIATRICE DE L’ENFER

Un roman fantastique de Thierry Rollet

aux Editions Dédicaces

.

Titre : La médiatrice de l’Enfer

Editeur : Les Editions Dédicaces

Genre : roman fantastique

Pages : 88

.

C’est le 40ème livre de Thierry Rollet.

.

Médiatrice Enfer

.

Un sauveur m’est-il envoyé ???

Satan, lui aussi, s’était paré de l’affable sourire d’un sauveur, lorsqu’il m’avait rencontrée pour la première fois … C’était dans un endroit qui pourrait guérir tout visiteur citadin de l’enfer factice des villes modernes, afin de mieux recréer, avec une patiente brutalité, le seul véritable empire des ténèbres …

Une simple fermette, rêvée, désirée, assez péniblement achetée …

Hideusement habitée !!!

.

Voilà comment commence ce livre, avant même le Prologue !

.

L’histoire se passe dans une maison de campagne, en pleine compagne, dénommée La Morvandière.

Lizzie, dès le premier jour de l’emménagement, est sujette à des malaises, et devient quasiment possédée du Diable.

Elle accueille à son foyer une petite jeune fille, une adolescente à peine pubère, qui va se transformer en monstre. Il faut se méfier de l’eau qui dort. La jolie petite fille, douce, sage, se mue bientôt en monstre, véritable déesse de l’Enfer.

Cauchemars, influence démoniaque, hideux secret, sanctuaire de l’enfer. Thierry Rollet nous promène parmi ces tourments.

Moi qui ne suis pas fana du fantastique, j’avoue avoir dévoré ce livre beaucoup plus rapidement que je ne l’aurais cru.

Si vous dormez trop, n’hésitez pas à lire La médiatrice de l’enfer juste avant votre coucher, vous passez une  nuit blanche.

Thierry Rollet m’a écrit qu’il pouvait y avoir dans le fantastique de la poésie et de l’aventure. Je crois bien qu’il a raison.

.

La médiatrice de l'Enfer

.

Une critique de Nidal Jemoudi : La médiatrice de l’enfer, de Thierry Rollet, est un roman profondément humaniste qui pousse à la réflexion

Le chroniqueur marocain Nidal Jemoudi a écrit une très belle critique au sujet de l’un des livres de Thierry Rollet. Cette critique, qui porte le titre de : « La médiatrice de l’enfer, de Thierry Rollet, est un roman profondément humaniste qui pousse à la réflexion », vient d’être publiée sur le blogue À propos de tout et de rien. Ce blog francophone possède un très haut niveau d’achalandage (PR4). Il apporte donc une visibilité importante au livre de l’auteur. Voici un extrait de l’article :

Dans ce livre, Thierry Rollet a choisi la façon romanesque pour traiter un sujet de société sensible et délicat qui a fait couler beaucoup d’encre : l’adoption des enfants.

Accaparés par la fièvre de leur nouvelle installation campagnarde, Lezzie et Fred, un couple heureux qui n’arrive pas à avoir d’enfants après 5 ans de mariage, décident finalement d’en adopter un.

Quelques jours plus tard, la bonne nouvelle est annoncée : ils ont obtenu l’agrément préfectoral pour l’adoption de l’enfant. Alors, le couple

 

la suite sur :

http://dedicaces.info/2014/02/01/une-critique-de-nidal-jemoudi-la-mediatrice-de-lenfer-de-thierry-rollet-est-un-roman-profondement-humaniste-qui-pousse-a-la-reflexion/

.

Une critique sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=hPzxoTL_sDc

.

 

Accueil

//

THIERRY ROLLET

Né à REMIREMONT (VOSGES) en 1960, je me consacre à la littérature depuis l’âge de 15 ans. Sociétaire des Gens de Lettres de France, j’ai publié mon 1er ouvrage à 21 ans, j’en suis actuellement à mon 31ème ouvrage publié. D’abord enseignant, j’ai fondé en 1999 l’entreprise SCRIBO : www.scribomasquedor.com , qui s’occupe de diffusion de livres, de conseils littéraires aux auteurs désireux d’être publiés, d’édition avec sa filiale : les Éditions du MASQUE D’OR, de formation en français/anglais et d’un atelier d’écriture. J’ai publié des romans, des recueils de nouvelles, des récits historiques, ainsi que de nombreuses nouvelles en revues et sur Internet.

En savoir plus :

http://ecrivainthierryrollet.e-monsite.com/

 

.

 

http://www.dedicaces.ca

http://www.scribomasquedor.com/

http://librebonimenteur.wordpress.com/

 http://www.riguetauteurlivres.com/

.

© Jean-Louis Riguet août 2014

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

.