La Loire, poème extrait de Ondes Intimes

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN POÈME ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

.

 Aujourd’hui un poème extrait de ONDES INTIMES, Jean-Louis Riguet

 

La Loire

 

La Loire n’est jamais la même

Sous vos yeux elle est la douceur même

Languissante au possible

L’air est rempli de sa quiétude

 

Puis, dans son éternel voyage

Il lui arrive de devenir volage

Elle devient capricieuse, envahissante

À se répandre de chaque côté de ses rives

 

Elle peut se mettre dans tous ses états

Charrier les secrets et les soldats

Se jouer de la mort

Et la semer sur son passage

 

Au contraire, elle peut charmer

Dérouler son ruban argenté et changeant

Au hasard de ses rives aux bijoux de pierre

Où les amants ne sont pas étrangers

 

Elle déroule en flâneuse de majesté

Ses mille feux de lumière scintillante

Comme une apothéose dans sa gloire

De fleuve indompté de Loire

*****

 

 

Douceur languissante

Dans son éternel voyage

Loire capricieuse

 

Semer la mort

Au hasard des gros tumultes

Torrent ou un bœuf

 

Ruban argenté

Rives aux bijoux de pierre

Fleuve indompté

.

Infos pratiques

 

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur https://www.amazon.fr/Ondes-intimes-Jean-Louis-Riguet-ebook/dp/B07C5PBNNF

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

Envoi de visuels ou du livre sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 08 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Ondes intimes, extrait

Ondes intimes

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

 

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

 

          « La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle »

 

 

« L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère »

 

LA LOIRE

 

La Loire est un fleuve merveilleux

Au travers de la montagne et la plaine

 

Louvoiement au gré de ces humeurs

Oubliant toute idée de servitude

Imaginant ses turpitudes

Rêvant d’un océan bienveillant

Et d’un large estuaire accueillant

 

Le fleuve national le plus long a

Engendré une rivière dix fois plus courte

 

Féroce dans certains contours

Lent dans d’autres méandres

Etonnant d’indocilité

Urticaire toujours sous-jacente

Véhément dans ses débordements

En contraste de constants étiages l’été

 

Ondes intimes

un recueil d’amour de rivières.

LE LOIRET

Le Loiret, la rivière

Emanation du fleuve la Loire

 

La rivière née dans un bouillon de verdure

Oriflamme du département éponyme

Infant français du fleuve royal

Résurgence discrète de la Loire

Enceint de châteaux et gares à bateaux

Touristique à souhait avec ses moulins

 

La voie d’eau verte est

À température constante

 

Révérence devant sa faune et sa flore

Incomparable à la Pointe de Courpain

Véritable joyeux humide et verdoyant

Inimitable ce cours d’eau

En pépites qui se réunissent en

Rivière de diamants

Estime d’amour de la fille pour le père

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 30 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Une création à ne pas manquer

Lundi 16 avril 2018

un post à ne pas manquer

pour une nouvelle création littéraire

 

© Jean-Louis RIGUET 14 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Le Poème de la semaine n° 13

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 13

.

IV

FAUX-SEMBLANT

A

L’omerta, langage des muets par obligation.

Le bruit du silence !

.

B

Le bassin trompeur

Nappe claire envahie par le vert des algues

Nénuphar aux fleurs étoilées blanches rosées

Un bassin à la margelle incertaine et teintée

Accueille carpes koï et goujons de rivière

.

Havre de paix orné de pétunias blancs rieurs

Sous un grand vert laurier trentenaire

Des fougères bousculent des roses trémières

Dans la lavande parfumée coiffée d’un saule pleureur

.

Foisonnent dans ce microclimat trompeur de plénitude

Crapaud de terre en mal de reproduction

Libellule bleue aux multiples …

.

La suite en suivant le lien suivant :

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

Le fil d’Ariane

Salon Mazamet 2016 - 2

.

.

Le fil d’Ariane*

.

.

Patiemment Ariane a tiré de son fil

Des mots évocateurs assemblés de façon subtile

Avec son crayon fétiche en bois

.

La matière est noble

L’élégance est intelligente

.

Le fil d’Ariane caresse en toute simplicité

Le bois lustré qui chauffe son lit

Et nourrit ses perles d’excellence

.

Les mots s’entremêlent

Pour décrire ce bois finement ciselé

Qui anime le rouet dont s’échappe

Le fil qu’Ariane s’évertue à tisser

.

Dans Mazamet l’ancienne lainière perdue

Au milieu d’auteurs méconnus

La blondeur de ses cheveux défaits

Dans un ordre incomplet

Caresse le bleu de ses épaules

.

La fébrilité de l’attente impatiente la dame

L’émotion poignante s’aventure dans la salle

À la mesure du temps qui reste à s’écouler

.

À la fin de l’annonce officielle

Le rouet de bois tisse son fil d’Ariane

Sans précipitation l’étire gracieusement

En montant les marches de l’estrade

.

Le dos que j’avais en point de mire

Laisse la place à l’autre versant

Ensoleillé par des yeux lumineux

Haussés de la beauté d’un sourire radieux

.

Ariane boit les mots de la distinction

Cassés par un tonnerre d’applaudissements

Dans un coton douillet, elle hume absente

Les perles humides de la rivière de la récompense

.

Le cœur des amateurs attentifs en suspens

Le luxe de la simplicité chauffe sa voix

Les trompettes l’accompagnent

Sous la voûte étoilée de la célébrité discrète

.

La gentillesse remercie avec le sourire de l’intelligence

La tendresse froisse le cœur de l’observateur

Avant que le bois ne sectionne le fil d’Ariane

Perdue dans la certitude de son émotion passagère

.

.

.

.

* Hommage à Ariane Bois, écrivaine

Lauréate de plusieurs prix littéraires

.

.

.

.

© 26 mai 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 26 mai 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

De magique à bucolique — l’ancolie bleue 2

La nature selon Val !

Dans mon petit carnet à “Envies”, il y a “Guêpier” d’inscrit entre “Martin Pêcheur” “Reflets du Cervin” “Aurores Boréales” et tout un tas de petits mots posés sur les pages qui n’attendent que de devenir ma réalité, mais dont je vais vous épargner l’énumération qui pourrait être vraiment longue, et puis, ce sont mes envies, […]

via De magique à bucolique — l’ancolie bleue 2

Ils avaient des crayons !

Ils avaient des crayons ! Un poème en hommage aux victimes des attentats et à leurs familles.

.

20150601_104303

.

.

Ils avaient des crayons !

.

Armés de glaives redoutables, hommes et femmes

Dessinent et écrivent l’improbable sur tout et sur rien

Les victimes en puissance jouent de mots assassins

Sur des bouts de papier caricaturés aux crayons de bois

.

Des êtres endoctrinés, drogués peut-être, assoiffés de sang

Vont vider leurs chargeurs meurtriers

En bombant le torse comme des monarques

Ceignant la tunique des martyrs

.

Petite fraction d’une pensée étroite

À la marge de la société s’agitent les intégristes

Très actifs s’épuisant dans des activités sclérosantes

Jusqu’auboutismes aux actions de courte spéculation

.

Éclat éphémère pour des moments terribles

Vus à la télévision

Entendus à la radio

Lus dans les journaux

Partagés dans les réseaux sociaux

Les cœurs saignent de rage

.

La tribune incessante envahit les oreilles

En majorité contre les assaillants surexcités

.

Depuis des temps immémoriaux insondables

Les conflits de religions ou autres se succèdent

Un combat remplace une guerre, une croisade une inquisition

Barbarie inadmissible et inutile

.

La victoire est si éphémère et illusoire

Que la masse des individus surpasse le séisme

Toujours le monde avance sans regard en arrière

.

Comme la rivière coule depuis la nuit des temps

L’essaim débordant ou tari avance inlassablement

Pour reconquérir le terrain fourvoyé

Elle reprend ses droits et l’Homme n’y peut rien !

.

La foule avance sans arrêt et écrase tout

Chaque ligne laisse la place à la suivante

Mouvement incessant et inéluctable

Force de la passivité en marche

.

Convaincre plutôt que combattre !

Avec d’autres moyens que la violence !

.

Seule la culture résistera

La culture nécessite l’esprit libre

La conscience, le ventre bien rempli

La réflexion, la vie sécurisée

.

La culture pour combattre les abominations

Afin que les crayons soient plus forts que les armes

.

 © Jean-Louis Riguet – 29 novembre 2015

.

12227586_900261296724241_5185953598294265485_n

.

 Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 29 novembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Le Dreknor

Cette galerie contient 6 photos.

1000 ans pour de grands navigateurs !

Les Bonimenteries du Girouet, de C’est Nabum

LES BONIMENTERIES DU GIROUET

Des fables et contes de Loire par C’EST NABUM

Aux Editions du Jeu de l’Oie

.

.

Titre : Les Bonimenteries du Girouet

Genre : Fables et contes de Loire

Auteur : C’est Nabum

Editeur : Editions du Jeu de l’Oie

Pages : 180

ISBN : 978-2-36831-018-2

Cet ouvrage inclut un CD audio avec un accompagnement musical de Patrick Degrégny.

Les illustrations sont de Christian Beaudin.

La photographie de couverture est de Michel Roger.

.

.

Quatrième de Couverture

Mais qui est donc C’est Nabum ?

Sous ce pseudonyme se dissimule un amoureux passionné de la Loire. Il vit au lit du fleuve royal, n’hésitant pas à le suivre à pied ou à le descendre en canoë. Ce ligérien de corps et d’esprit renoue avec la tradition des trouvères d’antan, ceux qui dans nos territoires de Loire allaient de village en châteaux colporter des histoires inspirées de faits réels ou de légendes. Pour le plus grand bonheur de tous, C’est Nabum remet dans la lumière, au goût du jour, les aventures de ceux qui ont fait notre pays ligérien. Ces bonimenteries, parfois fables, parfois contes ou légendes, sont le reflet de l’âme du bonhomme et de moments hors de notre temps qui s’inscrivent dans l’éternité. Des temps anciens d’avant les hommes, jusqu’au temps de la machine à vapeur, en passant par l’épopée de la marine de Loire, la véritable histoire du vinaigre d’Orléans, ou bien encore l’époque où les fées aidaient les hommes à construire les ponts, C’est Nabum nous prend par le coeur, celui de nos racines, celui de nos territoires.

Au pays de Rabelais, de Balzac, de Maurice Genevoix, C’est Nabum écrit un français digne de ceux qui l’inspirent. Désormais, il n’y a plus, au fil de la Loire, une fête marinière sans la présence de C’est Nabum. Il est le conteur, le chanteur, le bonimenteur. Toujours drôles, touchants, inspirés, jamais vulgaires, ses textes sont de véritables odes à la Loire, des hommages aux femmes et aux hommes qui ont façonné les paysages de nos rêves et de notre inconscient. Quel que soit votre chemin, quel soit le vent qui vous mène, son girouet vous guide en tous sens et en tous lieux. C’est Nabum vous appelle à sa rencontre : celle du partage, de l’échange et de l’amour de la Loire.

.

Extrait :

 

.

Presque tous les textes commencent par les mots « Il était une fois … » Ces mots mettent le cerveau en mode ligérien, loin de tout. Déconnecté, l’on devient déconnecté. On ne lit plus, on vit.

Prenons une histoire au hasard. Une histoire de pêcheur : « Mieux vaut rester bredouille ! » Comme écrit C’est Nabum « Une histoire en queue de poisson ». Juste quelques lignes :

« Il était une fois, en bord de notre Loire, un pêcheur qui avait jusque-là belle et grande réputation. Il n’avait de cesse de remplir ses filets, de prendre les plus beaux des poissons du coin. Tout allait fort bien pour lui jusqu’à ce qu’il tombe amoureux d’une lavandière, la plus charmante qui soit.

« Il commença par tendre ses filets à proximité du bateau-lavoir. Tout le monde riait de cette étrange fantaisie qui ne trompait personne. On voyait le manège de l’un et de l’autre. On parlait derrière eux, on riait sous cape. L’une faisait des taches sur les draps quand l’autre remontait des filets vides de prise. « On ne pêche pas en eau savonneuse, » pensaient les plus vieux, les plus sages qui depuis longtemps avaient oublié les troubles de la passion.

« Il y avait tant de rires autour d’eux que bientôt notre pêcheur amoureux renonça à croiser dans les parages de la belle. Il ne supportait plus les moqueries et les pêches infructueuses. Il s’en retourna en ses coins habituels. Mais cette fois, par un curieux maléfice, il restait bredouille à chaque fois. « Heureux en amour, malheureux à la pêche », on peut s’amuser de telles fariboles, elles ne s’appuient néanmoins sur aucune logique.

« Il fallait bien se résoudre pourtant à l’évidence. Notre pêcheur remontait désormais des filets vierges ….. »

La suite dans le livre.

.

Le Bonimenteur du Girouet

Tous contes faits …

La fable de toutes les fables.

 

Il était une fois un Ligérien qui, de par la rivière, allait son chemin en quémandant histoires et récits, témoignages et anecdotes. Il faisait son miel des aventures marinières, de l’histoire et des légendes qui parsèment notre Loire. Ne reculant devant aucune menterie, il brodait autour de quelques vérités qui finissaient immanquablement par devenir des mensonges à sa façon.

 

Il se fit, tour à tour, compagnon de Merlin, barde gaulois, ermite de la grotte Béraire, jeune mousse partant à l’aventure, marin revenant de l’enfer, historien approximatif ou tourneur de phrases alambiquées. Il cheminait d’un pas tranquille en suivant les rives, passant de l’une à l’autre pour humer l’air du temps et l’esprit de l’eau.

 

Le Girouet fut son blason, non pas qu’il en eût à ses armes ; il était bien trop maladroit pour disposer d’un bateau : l’expérience avait tourné au fiasco et failli virer au drame ! Non, tous les bateaux seraient les siens pourvu qu’il n’y fût que passager bavard et équipier qui ne fît aucun nœud. Le girouet allait au vent, tournait comme girouette et claquait quand soufflait la tempête. Toutes choses qui lui convenaient parfaitement.

 

Il se contenta d’un bateau de mots transportant quelques barriques de musique. Là encore, il ne connaissait guère la chanson, se contentant d’en écrire quelques paroles en suivant l’aiguille d’une boussole qui avait perdu le nord.Les vers de ce manant aux pieds nus ne pouvaient qu’être bancals. Qu’importe, puisqu’il fit de son double : un certain Nabum, un personnage de foire, le bouffon des cales, des tavernes et du pierré.

 

Ses écrits allaient au vent ou bien …

La suite sur :

http://blogs.mediapart.fr/blog/cest-nabum/070914/le-bonimenteur-du-girouet

.

Des liens :

http://www.chroniques-ovales.com/

.

http://cestnabum.blogs.nouvelobs.com/

.

.

Editions du Jeu de l’Oie
RICHARD SAS
SAS au capital de 10 000 euros – RCS Orléans 753 097 609
16 rue St Nicolas 45110 Châteauneuf sur Loire
02.38.46.18.34 – 06.84.16.00.03
www.editions-jeu-oie.com
.
Les Editions du Jeu de l’Oie ont pour vocation la mise en valeur du patrimoine et des talents locaux de notre région, le Val de Loire et la Sologne.
Bien sûr, le patrimoine est multiple : il est  naturel, culturel, historique, culinaire…  Il est aussi vivant. C’est pourquoi nous publions également des talents locaux, romanciers, poètes et illustrateurs dont la créativité concourt au dynamisme de notre région.
Enfin, parce que nos territoires sont vivants, nous éditons un journal à vocation locale « Canton Infos « , distribué gratuitement sur les cantons de Jargeau et de Châteauneuf sur Loire, dont le but est de créer du lien entre tous ceux qui y vivent.
N’hésitez pas à nous contacter …
.
http://www.votreinfolocale.fr/editions-jeu-oie/crbst_1.html
.
.

© Jean-Louis Riguet septembre 2014

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/