JL à l’écoute de… Jean-François Pré


JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Jean-François Pré

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Pré Jean-François, Jacques, Marie.

Étudiant en langue et littérature anglaise, journaliste, puis… romancier.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’étais journaliste à TF1 et au journal “Le Parisien”.

À TF1, responsable de rubrique. Au “Parisien”, chroniqueur.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ?

La photographie ? Le théâtre ? Qu’elle est votre passion ?

Je me lance dans l’écriture de pièces de théâtre, en parallèle à mon activité de romancier. Je suis en train de monter une pièce policière, coécrite avec un metteur en scène.

Ma passion a toujours tourné autour du cheval et, spécifiquement, le cheval de course.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Avant toute chose, j’attends de mes lecteurs qu’ils passent un bon moment en me lisant. Je n’ai aucun message à délivrer. Mon but est de construire une intrigue bien ficelée autour de personnages ayant un certain relief. Aujourd’hui, je me fais connaître principalement par l’entremise des réseaux sociaux. Ils sont devenus plus importants que les médias traditionnels. Je vais à la rencontre de mes lecteurs dans les salons du livre et lors de séances de dédicaces dans les librairies ou les grandes surfaces.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Quand on me le demande, oui.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Mon premier roman est paru en 1997. Le dernier est sorti en février 2018. Le prochain paraîtra en septembre 2018, puis il y en aura un autre en 2019.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Il s’intitule “Vingt briques pour un pantin”. C’est l’histoire d’une manipulation psychologique autour d’une grosse arnaque à l’héritage, dans le cadre des grands palaces européens.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Dans toutes les bonnes librairies, selon la formule consacrée, dans les FNAC et autres grandes surfaces, et sur internet (Amazon&co). Bien sûr, les anciens ne sont plus accessibles que sur commande.

http://www.thrillers-editionseauxtroubles.com/jean-francois-pre-c27155518

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? A l’e-book ?

Je n’ai jamais publié et ne publierai jamais à compte d’auteur. Chacun son métier ! Je ne suis pas contre le numérique. Il faut vivre avec son temps. Le papier a un côté charnel indispensable mais le numérique présente des avantages matériels.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Question difficile. Allez, soyons un peu crus : “Ne jamais péter plus haut que son cul”. Je crois que ça s’applique à tous les domaines.

 

11/Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Essentiellement des romans.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Sur traitement de texte. De préférence le matin jusqu’en début d’après-midi.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

L’inspiration vient au hasard, sans la commander. Ce peut être des lectures, des rencontres, des balades, des idées de titre qui déclenchent une intrigue, etc. Une ou deux fois, j’ai travaillé sur commande.

 

14/Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je construis mes intrigues au fil de mon imagination. Je ne fais pratiquement jamais de plan. Souvent, ce sont mes personnages qui me prennent par la main. Mes personnages sont imaginaires mais ils peuvent s’inspirer de personnages réels ou parfois résulter d’un patchwork de plusieurs personnes de ma connaissance. Il m’arrive aussi de choisir quelqu’un dans la rue, avec une “gueule”, un anonyme, et d’en faire un personnage mais secondaire.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

De se jeter dans le bain sans hésiter, si la plume les démange. Ensuite, comme pour toute activité, rien ne se fait sans travail. Le génie touché par la grâce n’existe pas.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Sans ordre de préférence : Shakespeare, La Fontaine, Proust, Maupassant, Céline, Dostoïevski, Milan Kundera, Somerset Maugham et tous ceux que j’oublie. Dans le polar (ma spécialité) : Agatha Christie et Simenon. Plus un remarquable auteur récemment découvert : Roger-Jon Ellory.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

“Un déjeuner de soleil” de Michel Déon. Très grand auteur, lui aussi.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui. Un roman pour 2019 et le montage de ma pièce de théâtre.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Le salon du livre de Boulay, dont je suis le parrain, les 23 et 24 juin.

“La nuit des livres” à Esquelbecq, près de Dunkerque, le 7 juillet

Et une dédicace à Muze (Angers) le 28 juillet.

Pour l’automne, quelques autres à venir.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Oui, sur le site : www.jean-francois-pre.com

————-

Le 01 juin 2018.

Jean-François Pré.

.

.

Je remercie sincèrement Jean-François Pré d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

© Jean-Louis RIGUET 04 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

JL à l’écoute de … Chesca

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Chesca

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Chesca ou Tremblay-Rouquet France

 

2/ Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Enseignante

 

3/ Qu’aimez-vous ou que pratiquez-vous comme autre art ? Quelles sont vos passions ?

La peinture à l’huile ; tout ce qui concerne l’Art et la littérature

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’expose sur des salons, j’ai une page Facebook https://www.facebook.com/chesca.peintre/

et un site d’artiste http://www.chesca-peintre.fr/

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

Je participe aux Portes ouvertes du Loiret. Lors des expos je dialogue avec les admirateurs.

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Je peins depuis une vingtaine d’années et j’expose depuis 2010

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Je travaille en ce moment sur une réalisation de 5 tableaux contenant chacune une lettre : BEUYS, Chacun de ces tableaux contient les éléments fondateurs de ma recherche : le fjord du Saguenay, l’escalier, la matière.

 

8/ Où peut-on se procurer vos réalisations ?

J’ai un atelier à Puiseaux et lors des expos ou via Facebook ou mon site.

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Très individualiste, ma démarche est très personnelle.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Travailler et peindre sur un même thème. C’est ce que je fais, plusieurs tableaux en même temps en revenant sur des détails.

 

11/ Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

Peindre.

 

12/ Comment travaillez-vous ? Seule ?

Oui.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

L’escalier de Puiseaux a été l’élément déclencheur et il est devenu partie intégrante dans mes tableaux.

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Oui.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Évoluer en faisant ce qui nous plaît et non pour plaire.

 

16/ Quels sont vos artistes préférés ?

Ils sont nombreux : De Chirico, Alechinsky, Beuys, Cocteau, Proust, Julien Gracq.

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ? Lesquelles ?

Je manque de temps et d’espace mais la motivation est grande.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Oui, je serai du 11 au 24 juin à Saint Trojan les Bains dans l’espace Les Cimaises pour une présentation de mes dernières créations, île d’Oléron.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Du 6 au 19 août je serai à la Galerie de la Poste à Saint Trojan les Bains.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur ma page Chesca Facebook https://www.facebook.com/chesca.peintre/

et sur mon site qui est en train d’évoluer.

http://www.chesca-peintre.fr/

————-

Le 5 mai 2018

Chesca pour Rouquet France

.

.

 

.

Je remercie sincèrement Chesca d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

 

 

 

 

 

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

© Jean-Louis RIGUET 07 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

JL à l’écoute de … Alexandra Pasquer-Schurder, romancière

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Alexandra Pasquer-Schurder

.16_252

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Alexandra Pasquer-Schurder

Née à Montréal, au Canada, en 1968, la première fois que j’ai débarqué en France avec mes parents, c’était dans un couffin, au Havre, en pleine grève des dockers… Je suis revenue en 1974, pour découvrir le monde en famille. J’ai appris à lire et écrire en voyageant avec mes parents, durant un an en Europe et en Afrique du Nord. J’ai grandi en région parisienne, puis j’ai fait des études de journalisme et de science politique à Paris.

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’étais journaliste, puis directrice de la communication.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Le sport ! La course à pied d’endurance, le parachutisme, le vol en ULM, la capoeira. J’aime aussi le théâtre, le cinéma et la peinture que j’aime admirer, mais que je ne pratique pas.couverture

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’aime qu’ils me renseignent sur leur personnage favori, qui est souvent inattendu, et qu’ils m’expliquent pourquoi ils l’ont aimé. J’apprécie qu’ils me donnent leurs commentaires et leurs attentes pour mon prochain roman. C’est toujours étonnant. L’un va dire « j’adore vos dialogues, il n’y en a pas assez », l’autre « il y a trop de dialogues, je préfère votre prose ». Chacun a sa lecture, mais ils me trouvent tous drôle et riche en vocabulaire !

Pour rencontrer les lecteurs, je fais de nombreux salons et séances de dédicace en librairie. Je publie beaucoup de photos sur mon site Internet www.les-tamalous.com et sur les réseaux sociaux. J’ai la chance d’avoir un ami photographe www.olivierchatelain.com qui m’accompagne dans mes aventures littéraires !

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, je fais des lectures avec des médiathèques, des collectivités territoriales, des conférences autour de la silver economy et de la santé, de la création littéraire. J’anime également des ateliers de créativité et des journées de séminaires d’entreprises.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

16_252Quelque part, j’ai toujours été payée pour écrire en tant que journaliste et directrice de la communication ! Pour la littérature, c’est moins rentable, mais j’écris depuis 2002…

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Les Tamalous est mon premier roman, publié aux éditions Fortuna en 2016. C’est l’histoire de trois septuagénaires un peu brinquebalantes, qui ont des maux de leur âge mais aussi des envies. Yvette, vraie midinette, rêve d’un nouvel amour. Alicia, obsédée par l’argent, n’est bien qu’en représentation. Angèle, gravement malade, joue sa survie. L’arrivée de Ferdinand, un lointain amant en mal de paternité, les confronte à un choix : accepteront-elles de lui créer un héritier ? De remettre en question leur existence passée ?

C’est l’histoire des Tamalous, des destins croisés du 3e âge, porteurs de vie et d’espoir !couverture

Une plongée au cœur de la « silver economy » où je transforme les maux en mots pour aborder le sujet du vieillissement avec humour et espérance.

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Dans toutes les librairies traditionnelles, en rayon ou sur commande, ou dans les réseaux de distribution en ligne (FNAC, Amazon…).

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je pense que toutes les solutions sont intéressantes et qu’elles correspondent à des situations et des besoins différents. Personnellement, je suis à compte d’éditeur, car je voulais m’intégrer dans une équipe, une collection pour bénéficier du système de distribution et d’un accompagnement pour la promotion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Pour la promotion, il faut beaucoup s’impliquer et compter sur soi-même.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Des romans. La presse écrite.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Sur un ordinateur, avec discipline et régularité.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Dans les rencontres, les échanges, la lecture de la presse. J’ai une particularité : où que j’aille, il y a toujours quelqu’un pour me raconter sa vie. Je l’écoute, je l’entends et parfois son récit ou un simple détail m’inspirent. Je le case dans un coin de ma tête et le moment venu, je fais des recherches pour approfondir et étayer mon sujet. Je lis aussi énormément. J’ai des caisses d’idées encore inexploitées ! Non, je n’ai pas eu encore de commande d’ouvrage.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pour mon roman « Les Tamalous », mon intrigue est née d’une rencontre avec une dame septuagénaire qui attendait un rendez-vous galant. Elle est devenue le premier chapitre de mon livre et l’un de mes personnages. Je l’ai connue une demi-heure, je ne sais pas si son rendez-vous est arrivé et j’ai beaucoup inventé, au point que je ne sais même plus si certains détails sont vrais en dehors de la Volvo rouge et de son âge ! Au départ, je voulais écrire sur la sexualité des personnes âgées, mais il n’y avait pas beaucoup d’écrits sur le sujet qui était relativement tabou. J’ai donc travaillé sur les ressorts de la motivation (amour, argent, pouvoir) et imaginé mes personnages. Je voulais qu’ils soient âgés pour en faire des héros et porter un regard différent sur le vieillissement. J’ai d’abord fait des fiches de personnages, puis un plan, que je n’ai pas du tout respecté, mais qui m’a donné un chemin avec lequel prendre ensuite mes libertés. Je tiens aux personnages fictifs. Certains lecteurs sont persuadés de reconnaître certains de mes modèles, même si j’ai rencontré les dits modèles des années après avoir créé les personnages ! La fiction permet toutes les libertés (et les contraintes qu’il faut soi-même se créer !).

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Travaillez, travaillez. Il faut écrire, écrire, écrire.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Proust, Italo Calvino, Georges Perec, Flaubert, Stendhal, Dostoïevski, Jasper Ffjord, Chester Himes, Agatha Christie, Jane Austen, Marguerite Duras, Daniel Pennac, Amin Maalouf, Alessandro Baricco, John Steinbeck, Salman Rushdie, Beaudelaire, le bottin n’y suffirait pas…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg, La Guerre et la Paix de Tolstoï, Charlotte de David Foenkinos et Le fusil de chasse de Yasushi Inoué.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

couvertureJ’écris mon deuxième roman.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

4 mars Salon du livre de Saint Germain les Corbeil

11 et 12 mars Salon du livre Les Pieux

18 et 19 mars Salon du livre de Bondues

24 au 27 mars Livre Paris

30 mars Conférence à la journée des seniors Mairie de Paris 13

8 avril Dédicace à la librairie Guillemot de Pont L’Abbé

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mon site internet dédié www.les-tamalous.com

Et sur le blog de mon éditeur http://editionsfortuna.blogspot.fr/

————-

Le 12 février 2017

Alexandra Pasquer-Schurder

.couverture

.

.

Je remercie sincèrement Alexandra Pasquer-Schurder d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 14 février 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Krystin Vesterälen

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Krystin Vesterälen

.Krystin 18

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Je me nomme Krystin Vesterälen. Je suis conteuse, lectrice à voix haute, formatrice à l’art du conte, auteure

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Mon parcours est assez éclectique et pourtant cohérent :

Guide touristique conférencière à mes débuts – goût des recherches qui m’est resté ; mannequin pendant 12 ans où, pendant ces années, j’ai appris « l’art » de la représentation. Conteuse par goût de transmettre, lectrice à voix haute pour donner envie de lire des œuvres admirables, animatrice radio pour conter de belles histoires, formatrice à l’art du conte pour que la tradition orale perdure, auteure pour que les contes puissent être lus par tout le monde (adultes et enfants).

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

L’art du conte, la lecture à voix haute

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’aime aller à la rencontre du public par des spectacles, conférences…

J’aime aller à la rencontre des lectrices, lecteurs dans les salons ou dans les enseignes. Les rencontres sont belles et fort intéressantes. Et cela me plaît de faire découvrir la tradition orale de tous pays (il n’y a pas que Grimm, Perrault, Andersen).

 

Pour la communication : réseaux sociaux

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, régulièrement

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis 2007 mais je suis éditée depuis 2011.

J’écris essentiellement des contes et légendes traditionnelles et contemporaines.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Je cherche, je déniche de belles histoires venues des temps passés et appartenant à ces pays. Ensuite je les conte dans l’oralité pour que la transmission orale puisse continuer.

Et pour finir je les transmets à l’écrit dans deux maisons d’édition qui éditent des collections de contes et légendes traditionnelles et contemporaines.
Deux maisons d’édition éditent 2 collections de contes et légendes traditionnelles et contemporaines :
Aux éditions Langlois Cécile :
La collection « les Contes du temps passé »  :
1 recueil par mois consacré à 7 contes traditionnels d’un pays ou d’une région du monde.
J’ai déjà 14 recueils édités (Norvège, SuèdeDanemark, Finlande, Islande, Laponie, Alaska,  Algérie, Kabylie, Maroc, Tunisie, Egypte, Libye, Mali).
 
La collection « jeunesse » :
Tristan et Yseult, L’Odyssée… les grands récits de l’humanité expliqués à tous.
 
Aux éditions L’Encre parfumée de lys
La collection « Culture et patrimoine« :
Des contes et légendes traditionnelles des provinces de France avec photo de la région.(livres d’art)
 
La collection « albums illustrés » :
des contes traditionnels et contemporains illustrés

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Auprès des éditions Langlois Cécile et l’Encre parfumée de lys

Tout bon libraire faisant son travail

FNAC, Amazon….

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-books ?

J’ai connu le compte participatif, le compte d’auteur, l’autoédition et le compte d’éditeur.

  • Je déconseille vivement le compte d’auteur. Très souvent le travail éditorial est mal fait, les tarifs sont abusifs. Il n’y a pas de ligne éditoriale en dehors du chèque que vous laissez. L’auteur est très souvent floué sur ses droits de même que les lecteurs par rapport à la qualité même du livre.
  • Le compte participatif est un compte d’éditeur qui permet à l’éditeur d’être assuré que l’auteur « se magnera le c… en travaillant à sa propre com ».
  • Le compte d’éditeur vous permet de vous épanouir en tant qu’auteur. Le lecteur est assuré du sérieux du travail éditorial.
  • Les publications à la demande (idem compte d’auteur)
  • Les e-books ? Sans commentaire. J’attends.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

NE JAMAIS PAYER UNE « MAISON D’ÉDITION »

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

J’adore les romans, les nouvelles, les contes, la poésie, les livres d’art.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

À la plume et ensuite à l’ordinateur.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Dans la vie, les valeurs ancestrales et contemporaines positives.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Tout imaginaire est porteur de symboles, de psychologies.

Tout imaginaire est une vérité qui vit dans une vérité. La réalité imaginaire est tout aussi importante que la réalité vécue tous les jours.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrivez

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Proust, James Joyce, Melville…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Les Liaisons dangereuses de Choderlos de laclos

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mon Facebook : https ://www.facebook.com/leslivresdekrystinvesteralen

————-

Le 9 février 2016

Krystin Vesterälen

.

.Krystin 20160208_082805Krystin tristan 1èreKrystin Mélusine 1er couv

Krystin danemarkKrystin finlandeKrystin IslandeKrystin laponieKrystin SuèdeKrystin algérieKrystin egypteKrystin KabylieKrystin MarocKrystin tunisieKrtstin alaskaKrystin 20160208_082805

.

Je remercie sincèrement Krystin Vesterälen  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 11 février 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Sandra Rastoll

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Sandra Rastoll

.IMG_14202

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Bonjour, je m’appelle Sandra Rastoll. Je suis une hyper-créative addicte à l’écriture et à l’art en général. J’ai toujours pratiqué un sport où l’on transpire peu mais où l’on est facilement transporté : la lecture. A 13 ans, j’ai élargi mes horizons en rentrant dans la compagnie théâtrale de Jacques Weber au Théâtre de Nice. Puis, vers 16 ans, j’ai commencé à écrire. Il s’agissait d’une pièce sur le bicentenaire de la révolution française et j’ai eu la chance qu’elle soit jouée et diffusée sur France 3. A la suite de cela, j’ai continué à écrire pour le plaisir, à lire pour m’évader, à peindre pour m’amuser, à m’extasier devant tous les salons et expos qui passaient à côté de chez moi. A 38 ans, je me suis décidée à sauter le pas, et en 2010, mon premier roman a vu le jour. Ont suivi un roman jeunesse puis deux biographies, un thriller psycho-ésotérique et un polar en collectif. J’ai participé aussi en 2014 à l’Académie Balzac, une sorte de télé réalité pour écrivain qui est passé plutôt inaperçue diffusée sur le net. Une belle aventure tout de même en étant immergé dans le monde littéraire 24h/24.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’étais comptable en cabinet d’expertise. Avec un bac+5 en poche, je gérais une centaine de dossier plus particulièrement dans le bâtiment et la restauration. Un métier rigoureux que j’exerçais en parallèle de l’écriture. Puis, en 2011, j’ai décidé de changer de vie ! La crise de la quarantaine sans doute ! J’ai créé ma petite entreprise où je propose mes services comme biographe privé, coach littéraire, ghostwritter. J’anime également des ateliers d’écriture. En 2015, je me lance dans une nouvelle aventure ! Ma petite maison d’édition a vu le jour en même temps que mon site TotusARTis.fr où je tente de réunir une communauté artistique. Celle-ci est ouverte aux auteurs mais également aux peintres, dessinateurs, chanteurs, etc… afin de créer des évènements sur le net ou en ville dans le but de promouvoir les talents.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Comme j’aime l’art en général, ma sensibilité me porte à essayer pas mal de disciplines artistiques. Je m’essaie toujours à la peinture, aux pastels, au dessin au fusain. J’ai un réel plaisir à jouer la comédie ce que je peux faire avec ma petite troupe de théâtre au sein de mon association « Théâtre et expressions ». Je m’amuse à écrire des pièces que nous jouons entre autres. La dernière, « le bar à fou », verra le jour en 2016. Je suis folle de joie ! J’aimerai essayer la sculpture…Le contact avec la matière doit être une expérience extraordinaire !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Ce que j’apprécie dans le contact avec mes lecteurs, ce sont nos échanges. J’aime aborder les lecteurs en leur faisant découvrir mon univers. S’ils accrochent et que nous nous découvrons des affinités, là, cela devient un très beau moment où nos sensibilités se rapprochent. C’est ce qui m’importe. Je détesterais être lue en faisant un forcing marketing déraisonné. Mes livres ont toujours deux niveaux : Un niveau, lecture plaisir et un niveau où chacun peut y trouver des indices pour son propre chemin. Si le lecteur a trouvé son bonheur dans l’un ou l’autre des niveaux, je suis contente. Je fais beaucoup de salons, de dédicaces par moment et puis, souvent, je m’absente. Lorsque je m’éloigne de la scène, c’est pour créer. Puis je reviens sur les réseaux, en ville et je fais partager mon univers. Et les rencontres se font tout simplement…presque par magie.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Je fais des rencontres, bien souvent sur différents thèmes car j’écris des romans à plusieurs tiroirs. Cela me permet d’aborder le livre sous différents angles et donc de multiplier les interventions publiques. Je n’ai pas encore testé la lecture…mais pourquoi pas? Les conférences ne sont pas mon activité préférée car c’est un monologue. Je préfère la rencontre où l’échange est toujours présent. Cette dernière demande beaucoup plus d’énergie et d’attention car on ne sait jamais où les questions du public vont nous amener mais c’est également ce qui me plait dans cet exercice.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Comme je l’ai dit, mon premier écrit remonte à mes 16 ans. Je n’ai jamais cessé d’écrire. « Victoires », mon premier roman est paru en 2010, puis il y a eu « Séléné et le pouvoir de la lune », un roman jeunesse. Celui-ci, je l’avais écrit pour donner le goût de la lecture à ma fille. Et ça a marché! Elle est devenue une livre-addict ! En 2013, j’ai sorti la biographie de « Valdeblore, je me rappelle… », un livre où les habitants du village relatent son évolution à travers leurs propres souvenirs. Très émouvant. En 2014, le tome 2 de Valdeblore a vu le jour. Cette année-là, mon troisième roman est sorti également. « Dans l’ombre de la lune noire » que je réédite maintenant sous mon label car la suite arrive pour début 2016. Un thriller psycho-ésotérique où se mêle une histoire d’amour, du suspens, de l’Histoire, de la spiritualité…bref, un tas de choses!

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre « Dans l’ombre de la lune noire » relate les aventures de Jade. Cette quarantenaire a été reléguée au rôle de plante verte à la naissance de son fils. Elle cherche à comprendre pourquoi son couple part à la dérive. Elle va rencontrer un prêtre hors norme qui va l’initier à l’invisible. Son regard va alors changer sur son couple mais c’est à ce moment que son compagnon tombe mystérieusement dans le coma. Jade va alors se lancer dans une quête entre passé et présent pour dénouer les fils de l’histoire. Arrivera-t-elle à sauver Arthur? L’histoire est basée sur les schémas de répétition et les poids des secrets de famille sur les générations qui suivent. Tout au long du livre, des clés sont données au lecteur pour se libérer des schémas qui ne nous appartiennent pas. J’ai volontairement choisi de le faire sous forme romancée afin que la lecture soit agréable et non pas une théorie rébarbative. J’y ai adjoint deux méthodes de libération : l’astrologie transgénérationnelle et l’ho’oponopono. D’où le titre du livre, « la lune noire » en référence à la lune noire en astrologie, car lorsque vous êtes dans l’ombre de la lune noire, vous n’avez d’autres choix que d’avancer sinon elle va vous envoyer invariablement les mêmes situations désagréables. C’est ce que l’on appelle : la répétition.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Exclusivement sur Totusartis.fr car comme j’ai ouvert ma petite maison d’édition, j’ai racheté mes droits sur tous mes livres chez mes éditeurs.

Prochainement, ils seront disponibles sur les librairies en ligne mais pas avant le premier trimestre 2016.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Après avoir été éditée 5 ans chez différentes maisons d’éditions, j’en suis arrivée à différentes conclusions dont la principale est que l’édition à compte d’éditeur dans les contraintes actuelles n’est pas une fin en soi pour les auteurs méconnus. Les clauses sont trop rigides, le pourcentage de droit d’auteur trop bas (bien que les contraintes de la chaine de l’édition ne laissent pas le choix). Je tenterais volontiers l’auto-édition ou les maisons participatives mais pas n’importe lesquelles. Certaines pratiquent des tarifs exorbitants pour peu de retombées en termes de vente.

Personnellement, ma petite maison d’édition reste indépendante. Ce mot d’indépendante n’a l’air de rien comme ça, mais je pense que les auteurs devraient s’orienter dans cette voie : édition et librairie indépendante. Ainsi, on squizze le réseau de distribution qui est du marketing à 100% et prend un pourcentage important sur le prix du livre. La relation auteur-lecteur redevient alors plus humaine. Pour ma part, c’est ce type de relation que je recherche.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

« Lâche les chevaux ». Ce conseil m’a été donné par un grand monsieur de l’édition et je ne regrette pas de l’avoir écouté.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

En premier, ma préférence va au roman. Ensuite, je me laisse transporter par les nouvelles et la poésie. Je suis beaucoup moins réceptive aux essais et aux biographies ! Ce qui est un comble, car j’en écris ! J’aime les écrire mais pas les lire. Ce que j’aime en fait dans les biographies, c’est le contact qui se créé avec la personne auditionnée. C’est magique!

 

12/ Comment écrivez-vous ? 

Tout d’abord, il me faut un élément essentiel pour écrire : du chocolat…Et en quantité ! Le reste importe peu…Endroit calme ou bruyant…ordi ou papier…nuit et jour…Quand c’est le moment où ça doit sortir, il faut que ça sorte.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Il faut que je vous avoue quelque chose afin de répondre à votre question. J’ai une empathie très développée ce qui me permet de capter les émotions des personnes que je croise et j’ai une hypersensibilité qui me permet d’effleurer le subtil. Ajouté à cela une imagination débordante, vous avez mon profil sous les yeux. L’inspiration chez moi est très variable. En fait, il suffit que j’entende un mot dans la vie ou aux infos, que j’aperçoive un fait qui m’interpelle et c’est parti. L’info descend de mon cerveau à mon plexus solaire et l’histoire est en marche. Ca travaille dans mes tripes, l’histoire se construit, jusqu’au moment où il faut qu’elle sorte et soit jetée sur le papier.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

L’intrigue se forme dans mon ventre. Elle prend forme presque malgré moi. Elle se construit du début jusqu’à la fin, m’interroge lorsqu’une incohérence surgit dans le déroulé, m’oriente vers les lieux et les dénouements où elle veut arriver. Puis, lorsqu’elle est prête, elle sort. Là, le travail d’écriture commence, jour et nuit, sans relâche, complètement déconnectée de la vraie vie. Mes personnages prennent forme aussi dans mon ventre. Ils se construisent avec les gens que je croise dans la vie réelle…le trait d’untel par-ci, le caractère d’un autre, l’habitude de celui-là…Je ne fais pas de fiche « personnage ». Ils prennent vie sous mon stylo d’instinct.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Un conseil…hum…Je vais donner à mon tour celui qui m’a marqué « Lâchez les chevaux! », n’hésitez pas à déverser sur le papier vos émotions, vos sentiments, vos peurs, vos rires…Allez-y à 100%. Donnez de vous-même !

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

En tête de liste de mes auteurs préférés, il y a John Grisham, Dan Brown…Et Balzac, Maupassant, Proust. Oui, je sais…c’est très éclectique !

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Rien. A mon grand désespoir ! Non, plus sérieusement, en ce moment, je lis les manuscrits que les auteurs envoient à ma petite maison d’édition car j’estime que c’est la moindre des choses. Je viens donc de terminer « le mâle effet », « Renaissance » et « Sous le ciel à Paris » qui sont ou vont être publiés sur mon site et j’attaque « Aldara » prochainement.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, je travaille en ce moment sur la suite de mon roman qui devrait paraître premier trimestre 2016. J’ai également le tome 3 en tête. Je souhaite revenir aussi à la littérature jeunesse et j’envisage un tome 2 pour Séléné et le pouvoir de la lune et un tout nouveau roman pour ados avec comme toile de fond l’histoire de Pompéi. J’ai aussi en tête un conte de noël car je vais animer un atelier « raconte-moi le père noël » en décembre et je clôture avec la lecture d’un conte de noël. J’envisage également un livre pour les petits 7-10 ans et j’ai deux livres de cuisine en vue avec deux grands chefs.

Bref, plein d’idées !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui et non. J’anime des ateliers d’écriture tous les samedis à la médiathèque de Saint Martin Vésubie. Le 22 décembre à cette médiathèque, à 14h00, se déroulera l’atelier du père noël. Courant du mois de décembre, j’animerai sur le forum de TotusArtis, une rencontre sur les schémas de répétition et l’ho’oponopono.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Vous pouvez suivre mon actu et mes parutions sur Totusartis.fr mais aussi sur mon blog sandrarastoll.blog4ever, mon site sandra.rastoll.wix.com, ma page Facebook, Linkedin, Twitter, Pinterest, Google plus.

————-

Merci Jean-Louis pour cette interview. Au plaisir de discuter à nouveau avec toi!

Le  4/12/2015

Sandra Rastoll.

 

.

couverture_lune_noire numérique1

.

CONCEPT TOTUSARTIS.FR

 

Par la présente, le 28 septembre 2015, je soussignée, Sandra Rastoll, née le 24 avril 1973 à Nice, résidant Quartier Fourtaillat, la Roche, 06420 Valdeblore, déclare par la présente être la seule et unique propriétaire du site totusartis.fr, de totusartis éditions et du concept unique relatif à la communauté artistique de Totus ARTis.

Le concept est le suivant :

Réunir dans une communauté, soit sur le site Totusartis.fr, d’auteurs, peintres, sculpteurs, photographes, créateurs, musiciens, ainsi que de tout artiste créateur d’œuvre originale.

Créer des spectacles mettant en scène une œuvre : par exemple, lecture d’un passage d’un livre accompagnée d’une musique originale. Une galerie photo et peinture accueille les visiteurs de ce spectacles et un diaporama d’œuvres défilent en arrière-plan de la lecture. Ceci est un exemple et la liste n’est donc pas exhaustive des spectacles pouvant être produit.

Puis, à l’issue du spectacle, il y a une rencontre entre artistes et spectateurs sous forme de questions/réponses.

Enfin, séance de dédicace des œuvres exposées.

Ce genre de spectacle/rencontre/dédicace peut se produire dans des lieux physiques, comme en ville, ou virtuel, comme sur la webtv de Totus ARTis.

La publicité et les campagnes de communication de promotion des œuvres se font par le site totusartis.fr et les réseaux sociaux attachés au site. D’autres moyens comme des annonces dans la presse virtuelle, papier ou audiovisuelle peuvent être envisagées.

La webTV et le blog Totusartis sont destinés outre les annonces des membres à être le cadre d’émissions régulières sur divers sujets (exemple : cuisine, bien être, etc.) mais aussi conférences, rencontres artistiques, bandes-annonces, etc. Cette liste n’est pas exhaustive.

Le but de la communauté est d’interagir les uns avec les autres par des inspirations sur les œuvres des autres artistes et d’exercer l’art autour d’une thématique commune à plusieurs ou à un seul artiste. Plus on participe, plus l’artiste apparaît et devient visible et connu.

Je déclare également par la présente être propriétaire exclusive de la marque totusartis, totusartis éditions et totusartis.fr.

Totusartis.fr est également couplé avec une marketplace de l’art et une maison d’édition. Ce type de structure appartient à Totus ARTis exclusivement.

 

Fait pour servir et valoir ce que de droit.

 

Sandra Rastoll.

.séléné

.couverture Valdeblore je me rappelle définitive

.victoire

.valdeblore 23

.

Je remercie sincèrement Sandra Rastoll d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 05 décembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

 

JL à l’écoute de … Dan Ar Wern

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Dan Ar Wern

.Dan Ar Wern 10 (1)

https://it.wikipedia.org/wiki/Dan_Ar_Wern

https://br.wikipedia.org/wiki/Dan_ar_Wern

.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Dan Ar Wern, né le 14 octobre 1952 à Guer (Gwern-Porc’hoed en langue bretonne), dans le Morbihan.

J’ai fait des études supérieures de lettres à l’université de Nice-Sophia Antipolis.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Parallèlement à l’écriture, j’ai beaucoup voyagé (transport aérien) sur toute la planète, attiré par les peuples et leurs cultures si diverses !

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

J’aime beaucoup la musique, le théâtre et le cinéma.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je suis surtout connu en Bretagne grâce à mes publications dans des revues littéraires en langue bretonne (Al Liamm, Nidiad…)

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

J’ai fait quelques lectures d’ordre privé.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis toujours des poèmes, des nouvelles, des romans …

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

«  Le Passeur des Mondes «  (An Erbeder / The Intercessor) : c’est un voyage initiatique à travers l’espace et le temps conduisant deux jeunes adolescents à la recherche d’une pierre mystérieuse venue de l’espace pour sauver l’humanité des derniers jours !

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Chez Edilivre à Paris, chez Amazon en commande internet et librairies associées.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je n’en ai pas.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Les bretons sont persévérants, c’est bien connu, la devise de la Bretagne, c’est ma devise aussi : plutôt mourir que d’être souillé (Gwelloc’h mervel ‘get bezan saotret !)

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Beaucoup de romans classiques et de biographies, mais aussi des livres de spiritualité, d’ésotérisme.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

J’écris avec recherche, remettant plusieurs fois sur le métier, modifiant par retouches comme un peintre.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Je puise mon inspiration dans mes recherches littéraires, mais aussi je crois beaucoup à ce qui nous vient d’en haut. Nous sommes des « médium » , simplement.

Je n’écris pas trop sur commande.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je ne suis pas un écrivain «  réaliste « en général. Je me réfère à Novalis, le grand poète allemand, j’aime Hoffmann, Poe, Villiers de l’Isle Adam et je puise mes personnages, qui sont souvent symboliques, dans la littérature et les légendes bretonnes.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Il faut d’abord être à l’écoute lorsque l’on écrit ce que j’écris, mais aussi est primordial notre travail d’artisan que je décris dans le premier chapitre du « Passeur des Mondes »  …

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

J’aime beaucoup Carson McCullers et Virginia Woolf, Alain-Fournier, Le Clézio, Gracq, Stefan Zweig,Thomas Mann et Novalis, mais aussi en Bretagne, Jakez Riou, Youenn Drezenn et Anjela Duval.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Beaucoup de livres différents que je poursuis selon mon envie : « Les Vagues »  de Virginia Woolf, par exemple , «  Beatrix »  de Balzac ou le «  Docteur Faustus »  de Thomas Mann, sans oublier «  La Recherche du Temps Perdu »  de Proust.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

http://danarwern.over-blog.net/

————-

 

Le  31 octobre 2015

 

Dan Ar Wern

 

.Le Passeur des Mondes ( Modifié )

.

Je remercie sincèrement Dan Ar Wern d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 02 novembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.