La Loire, extrait de Ondes intimes

Ondes intimes, un poème parmi d’autres

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

La Loire

 

 

La Loire n’est jamais la même

Sous vos yeux elle est la douceur même

Languissante au possible

L’air est rempli de sa quiétude

 

Puis, dans son éternel voyage

Il lui arrive de devenir volage

Elle devient capricieuse, envahissante

À se répandre de chaque côté de ses rives

 

Elle peut se mettre dans tous ses états

Charrier les secrets et les soldats

Se jouer de la mort

Et la semer sur son passage

 

Au contraire, elle peut charmer

Dérouler son ruban argenté et changeant

Au hasard de ses rives aux bijoux de pierre

Où les amants ne sont pas étrangers

 

Elle déroule en flâneuse de majesté

Ses mille feux de lumière scintillante

Comme une apothéose dans sa gloire

De fleuve indompté de Loire

 

 

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 03 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Le briseur de coeur

 

Le briseur de coeur

Le briseur de coeur un poème extrait de Coquecigrues par mégarde

 

 

 

Le Briseur de Cœur

 

Sous les nuages du désastre

Remplis de larmes silencieuses

Le gredin ricane en tapinois

À l’évocation de sa mauvaise étoile

 

Dans la lugubre ruelle trop grise

Trop garnie d’arbres dénudés

L’idée noire d’une main gantée

Fait secrètement son avancée

 

Jouant les faux-monnayeurs

Avouant des charmes dissolus

Il se prétend derechef chenapan

Des causes énamourées

 

Ce casseur sans envergure

À l’envi renifle de plaisir l’augure

De parvenir à la future brisure

De la vaillance du cœur du galant

 

Son avenir devant lui tout tracé

D’amoureux des cœurs brisés

L’encourage sans retenue à son forfait

D’un schisme parfaitement défait

 

Ce sacripant déchire les cœurs brisés

Il se rêve en casseur de cœurs

Exécuteur séduisant des persécutés

Il reste un briseur de cœurs

 

.

.

Ces textes sont extraits du recueil de poésie COQUECIGRUES par mégarde

 de Jean-Louis RIGUET publié aux éditions PREM’EDIT.

.

Éditeur : PREM’EDIT

ISBN : 9 791091 321686

.

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-coquecigrues-par-m%C3%A9garde/#cc-m-product-14585188225

.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 02 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

 

Ondes intimes, extrait

Ondes intimes

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

 

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

 

 

          « La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle »

 

 

« L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère »

 

LA LOIRE

 

La Loire est un fleuve merveilleux

Au travers de la montagne et la plaine

 

Louvoiement au gré de ces humeurs

Oubliant toute idée de servitude

Imaginant ses turpitudes

Rêvant d’un océan bienveillant

Et d’un large estuaire accueillant

 

Le fleuve national le plus long a

Engendré une rivière dix fois plus courte

 

Féroce dans certains contours

Lent dans d’autres méandres

Etonnant d’indocilité

Urticaire toujours sous-jacente

Véhément dans ses débordements

En contraste de constants étiages l’été

 

Ondes intimes

un recueil d’amour de rivières.

LE LOIRET

Le Loiret, la rivière

Emanation du fleuve la Loire

 

La rivière née dans un bouillon de verdure

Oriflamme du département éponyme

Infant français du fleuve royal

Résurgence discrète de la Loire

Enceint de châteaux et gares à bateaux

Touristique à souhait avec ses moulins

 

La voie d’eau verte est

À température constante

 

Révérence devant sa faune et sa flore

Incomparable à la Pointe de Courpain

Véritable joyeux humide et verdoyant

Inimitable ce cours d’eau

En pépites qui se réunissent en

Rivière de diamants

Estime d’amour de la fille pour le père

 

 

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique-ondes-intimes/#cc-m-product-17041556725

 

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 30 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières

Ondes intimes

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières Loire et Loiret

 

 

COMMUNIQUÉ  DE  PRESSE

Ondes intimes

  

Nouveau recueil de poésies

de Jean-Louis Riguet

 

Présentation du livre :

Après Pétales Éclectiques et Coquecigrues par mégarde, l’auteur a entrepris un recueil sur un fleuve La Loire et une rivière Le Loiret qui ont un rapport particulier entre eux. L’auteur évoque ses ressentis sur ces relations presqu’incestueuses à travers des poèmes et des haïkus.

 

          « La lumière de Loire ensorcelle

Elle s’amuse de connivences multiples

Dans les eaux changeantes au gré des saisons

Elle va son cours sûre d’elle »

 

 

« L’eau est immobile, elle coule

La barque de mes rêves est immobile

Le temps passe à travers

L’espace d’un temps éphémère »

 

Ondes intimes, un recueil d’amour de rivières.

 

Présentation de l’auteur :

Membre de la Société des Gens de Lettres, Jean-Louis Riguet est un autodidacte qui a fait carrière, dès ses quinze ans, dans le Notariat, avant de prendre une retraite 53 ans plus tard.

Auteur de plusieurs ouvrages, essai, romans, docu-fictions, poésies, son œuvre a été primée à plusieurs reprises notamment au Salon du Livre de Mazamet en 2015. Il participe à de nombreuses manifestations littéraires et a été notamment l’invité d’honneur au Festival Populaire de Poésie Nue à Goussainville en 2017.

 

Prem’Edit, édition nouvelle génération à compte d’éditeur

Prem’Edit a décidé de laisser le choix des publications à un comité de lecture citoyen composé de 120 personnes. En cinq ans d’existence, ce petit éditeur a publié une soixantaine de livres, dont certains ont connu le succès comme « Alicia n’est pas rentrée » d’Hervé Guiliénine. Infos sur le site www.premedit.net 

Infos pratiques

Sortie : le 16 avril 2018

Disponible sur www.amazon.fr, www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-008-5 – 100 pages – 13 € TTC

 

 

Envoi de visuels ou du livre, coordonnées de l’auteur sur demande à contact@premedit.net

 

 

Interview

de Jean-Louis Riguet

 

Comment vous est venue l’idée de ce livre et l’envie de l’écrire ?

Quand je suis arrivé à Orléans, trente ans en arrière, j’ai été fasciné par ce large ruban qui coupait la ville en deux. A l’époque,  mais ce n’est pas si loin, les vieilles coutumes avaient encore la vie dure. Il y avait les gens du nord  et les gens du sud, la ligne de démarcation était la Loire. Celle-ci est bien réelle, notamment pour les nuages qui envahissent l’un  ou l’autre bord. Ma famille s’est installée au sud, à Olivet, de l’autre côté du Loiret. Depuis, je n’ai pas quitté le sud, je suis juste un peu plus à l’ouest, à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin. Pour me rendre à mon étude, je traversais tous les jours, deux fois par jour, le Loiret puis la Loire avec des tonalités changeantes au gré des saisons.

On ne vit pas impunément une aussi longue période sans que naissent des sentiments. Pour moi, c’est l’amour qui l’a emporté, l’amour des deux éléments d’eau, avec cette interrogation intime sur leur filiation alors que tout les oppose et que tout les rapproche. Puisque je ressentais une aussi vive émotion, pourquoi ne pas la traduire dans un livre ? C’est alors que naquit l’idée de poèmes et d’haïkus sur ce fleuve et cette rivière.

 

Comment vous est venue l’idée de le publier ?

L’idée de publier arrive par mon esprit de contradiction. Toute ma  vie  professionnelle,  qui  a duré 53 ans, j’ai écrit, écrit et encore écrit des actes et des documents, des lettres, des rapports, des études qui ont fini dans des caches. Pour les actes, le minutier les a recueillis. Pour les autres documents, ils dorment dans des dossiers poussiéreux, des tiroirs coincés ou des chemises fatiguées. Je me suis alors promis de continuer à écrire, à écrire pour les autres comme le furent mes productions antérieures mais aussi qu’elles puissent être lues au vu et au su de tous en opposition avec le secret précédent.

Dès lors, le livre est un support adéquat et j’en suis heureux.

Dans la même démarche, je tiens un blog librebonimenteur.net qui s’intéresse aux publications de livres et aux  travaux  des  artistes en général avec une rubrique JL à l’écoute de… à destination des auteurs et des artistes.

 

Comment avez-vous connu  Prem’Edit et pourquoi avez-vous choisi cet éditeur original ?

C’est Richard Taillefer, un ami  poète  de  talent,  qui m’en a parlé. Nous nous connaissions depuis quelques années auparavant. Il a publié un premier recueil chez Prem’Edit et en a été satisfait. Quand s’est posée la question d’un éditeur pour mon premier recueil de poésie Pétales Eclectiques, je n’ai pas hésité. Je me suis tourné naturellement vers cet éditeur original qui a la spécifité d’avoir un comité de lecture étoffé de plus de cent lecteurs qui fait une première sélection avant d’affronter un comité plus restreint qui tranche définitivement.

Pour mon deuxième recueil Coquecigrues par mégarde, le chemin était tout tracé et pour le troisième Ondes Intimes il s’agissait d’un boulevard.

 

Qui êtes-vous Jean-Louis Riguet ? Pourquoi écrivez-vous ?

En réalité, je ne sais pas répondre à ces questions. Je suis autodidacte sans avoir eu le bonheur de poursuivre des études ; le BEPC est mon seul diplôme officiel non professionnel. Je ne sais pas trop qui je suis. Je n’ai suivi aucune étude littéraire qui puisse devenir une référence.

Je viens d’un milieu modeste, d’artisan tailleur d’habit, fabriqué à la force des poignets et des méninges. Le travail acharné m’a  permis  de  passer des examens et d’obtenir des diplômes professionnels qui m’ont propulsé jusqu’à un métier jugé prestigieux par beaucoup, notaire. Certes, j’ai finalement enseigné pendant quatre années au Centre Notarial de Formation Professionnelle de Paris pour les étudiants en Diplôme Supérieur du Notariat.

J’ai évolué une grande partie de ma vie dans un milieu pour lequel je n’étais pas programmé, que je ne connaissais pas, dans lequel je ne me suis toujours pas intégré. Je ne sais plus trop où je suis, ni dans l’avant, ni dans le présent, alors l’avenir… Parfois, je me suis senti déraciné. Ni dans un monde, ni dans un autre.

Peut-être qu’à travers l’écriture, je cherche une solution, une explication, une clarification, à moins qu’il ne s’agisse que d’une fuite en avant pour ne pas me poser de questions, celle par exemple de savoir si l’on peut vivre sereinement dans un monde étranger à celui de sa naissance sans renier ses origines. A l’inverse, peut-on revenir dans son monde d’origine sans oublier le passage dans une autre sphère ?

Comment faire comprendre que l’on évolue dans un univers dont on ignore les codes avec les références d’un autre macrocosme sans pour autant trahir ses origines ? C’est la quadrature du cercle.

Je suis un petit gars perdu dans cette immensité nébuleuse, tiraillé entre deux semences qui ont des difficultés à pousser, ballotté de l’une à l’autre, ce qui me conduit à écrire dans différents genres : la poésie, les romans, les docu-fictions. Cette alternance peut être perçue comme une instabilité.

Je pense être stable dans mon inconfortable balancement.

 

 

 

.

© Jean-Louis RIGUET 16 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Au nom de la terre, Guy Allix

Un poème extrait de

Au nom de la terre de Guy Allix

 

 

Guy Allix est un poète écorché vif, critique et auteur jeunesse, chanteur. Il participe à plusieurs revues et beaucoup de festivals et récitals de poésies et chansons. Il interprète ses textes personnels mais aussi ceux des poètes qu’il admire.

.

 

Patience de la terre

 

Juste une poignée de terre

Et un peu d’eau

Juste une poignée terraquée

Et tu attends

Que germent les premiers mots

Entre tes doigts

Dans le silence recueilli de cette main

Qui consent à l’humus

A ce cycle terrible

Où toute vie est terrassée

Pour que renaisse le vivant

.

Au nom de la terre

Guy Allix

Collection Ecriterres éditions Sauvages

ISBN / 978-2-917228-42-5

78 Pages –  12 €

.

.

 

« Les mots mûrissent en lui, tels des graines en terre, n’apparaissant à la lumière qu’après la lente maturation dans l’ombre humus du ventre-vie. »

extrait de la préface d’Ariane Mathieu, membre du jury.

.

Au nom de la terre a été primé et a reçu le prix Paul-Quéré en 2017-2018, créé par Les Editions Sauvages qui distinguent tous les deux ans un poète qui défend les valeurs de Paul Quéré, poète, critique et peintre, fondateur de la revue Ecriterres.

Guy Allix affirme dans ses ouvrages une cohérence faite de certitude et d’incertitude, de calme et de colère, de paix et de guerre, d’errance et d’itinéraire. Son humilité et sa force quêtent l’humus de la terre, l’énergie des éléments avec une éthique particulière. Il semble vouloir par ses textes de mal à l’âme guérir de ces agonies qui le hantent et révoltes qui l’exaltent.

Un bel ouvrage à lire absolument.

.

Pour en savoir plus sur le poète :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Allix

JL à l’écoute de … Guy Allix

.

© Jean-Louis RIGUET 10 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Livre : Rencontre Auteurs à Orléans

Venez échanger

avec trois auteurs Orléanais

Le jeudi 15 mars 2018 à 19 h 00

à ORLEANS 108 rue de Bourgogne

lors d’une

 

Vous pourrez discuter avec :

Céline Ramirez, auteure pour enfant, journaliste, scénariste, attachée de presse et chef de projet télévision,

Noëlle Mirande, artiste peintre et écrivaine,

Jean-Louis Riguet, écriveur.

Chacun se présentera, racontera ses expériences et lira des poèmes ou des extraits de ses ouvrages.

.

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 09 mars 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Le Poème de la semaine n° 29

.

Le Poème de la semaine n° 29

.

 

.

La pluie

 

 

 

 

.

Ce matin la pluie

Claque silencieuse

Bruit humide et froid

.

 . 

L’ondée s’abat dur

Au soir couchant sur l’asphalte

Route indifférente

.

.

L’eau se joue du soir

Elle entre insidieuse

Les parquets sont secs

.

.

La pluie

L’ondée claque

Sèchement

                                          L’asphalte

                                          L’herbe

 .

 .

La pluie asperge

Les bâtiments

                                          Ruisselante

                                          Brillante

 .

 .

L’eau pénètre…

 

La suite sur :

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 23

.

.

Le Poème de la semaine n° 23

.

 

 

 

.

Je hais la haine (haïkus)

.

Je hais la haine

Ce soir le crabe m’habite

Pourtant je l’aime

 

Cancer des pensées

La haine comme un …

 

.

La suite sur :

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 16

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 16

.

V

INTOLÉRANCE

A

L’idéologie se véhicule en un conglomérat

De croyances et de doctrines,

Tout en maintenant

Le seul triptyque constant

Depuis la création du monde

Pouvoir

Argent

Sexe.

B

Vers le fanatisme ?

1.-

Religions pacifistes implorées en guerres haïssables

Le nom de Dieu en étendard paisible

Flotte sur une armée de fanatiques fourvoyés

Pour une alternance barbare mutant en tuerie exécrable

.

Oh ! Dieux multiples ! Oh ! Dieux monothéistes !

Votre colocation infernale de la même planète

Incite à une inquisition criante et fratricide

Pour des Guerres Saintes aux croisades improductives

2.-

Religions pour la paix et la fraternité

Elles mobilisent des fidèles pour tympaniser

À l’encontre de …

.

La suite en suivant le lien suivant :

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 9

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 8

.

.

II

VOLUPTÉ

L’enfant délaissé pleuraitpetales-eclectiques-couverture

Déflorer la jeune fille se faisait

Mais l’homme jouissait

L’amour peut être un sentiment de bien-être.

Ou de cauchemar !

 

B

L’amour dessein

 

La caresse sur un sein authentifie le contreseing

Et annonce un amour dessein

Pour engendrer l’amour destin.

.

La femme baguenaude sur le sable humide

Le bleu de ses yeux se mire dans l’eau

S’esclaffant en faisant virevolter ses cheveux de geai

Comme une tornade, l’homme la dévore des yeux

.

Elle continue sa déambulation chaloupée

Sa robe flotte au vent avec légèreté

Ses rires envoûtent ces lieux divins et convoités

Comme une tempête, lui a les sens affolés

.

Elle surplombe une légère éminence éclairée

Le contre-jour sculpte son corps de divinité

Invitant la virilité à la sensualité

Comme un cyclone, lui a le cœur ravagé

.

Elle baisse la tête en …

.

La suite en suivant le lien suivant :

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.