Publié par Laisser un commentaire

Cette semaine, j’ai vu s’envoler un ange — Billets d’humeur et Passions d’auteur

Cette semaine, j’ai vu s’envoler un ange

Un billet d’humeur et passions de l’auteur Pascal Launay

 

Quelles sont ces étranges relations qui unissent un être humain à son animal de compagnie ? Le sujet vous semble futile ? Méfiez-vous de juger trop hâtivement. Méfiez-vous des phrases poussant à relativiser. Des phrases pourtant pleines de bon sens : « ce n’était qu’un animal », « il y a plus grave dans la […]

via Cette semaine, j’ai vu s’envoler un ange — Billets d’humeur et Passions d’auteur

 

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Benoit COUZI

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Benoit COUZI

.light-Photo de profil (2)

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Benoit COUZI, j’ai 58 ans et je suis passionné de littérature et d’écriture depuis toujours.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai mené une très longue carrière de directeur financier de grandes entreprises avant de passer des chiffres aux lettres voici plusieurs années.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Je ne sais pas si on peut appeler cela un art mais je suis passionné de transformation de vieilles pierres. Au cours de ma vie j’ai transformé plusieurs maisons afin de redonner une vie perdue à des espaces qui avaient vu la naissance et la mort de nombreuses générations.

La pierre qui a vécu est une invitation au voyage dans le temps, à la recherche de nos racines et à la compréhension du présent.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je ne me considère pas comme un écrivain mais comme un simple auteur qui ne peut pas faire autrement que d’écrire. Les personnages vivent avec moi, en moi et je dois leur donner vie pour ne pas étouffer d’eux. Mes lecteurs, que j’essaie de rencontrer le plus souvent possible, m’encouragent au travers de leurs commentaires et cela me suffit pour continuer à écrire.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Je n’ai pas cette prétention bien que je le souhaite profondément.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai débuté dans l’écriture par un livre technique qui m’avait été commandé par les Éditions Eyrolles après qu’un responsable de collection a détecté mon style sur un blog consacré à la rénovation que je tiens sur la toile. J’ai ensuite publié un roman réaliste consacré à la vie en prison que j’ai écrit après avoir réalisé une véritable enquête de 6 mois au sein d’une prison française (Comme des nains dans leurs mains, Éditions Edilivre, 2015). Enfin, j’ai publié récemment un polar psychologique qui tente de décrypter l’univers d’un homme poussé à bas par une force plus forte que lui dont il ignore tout (De raphia et de soie, Éditions Edilivre, 2016).

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Quelle est notre part de peur du vide, saurions-nous nous battre contre l’inconnu, voici les deux questions centrales que j’ai tenté de traiter dans cet ouvrage.

La vie de Paul est organisée et planifiée comme le sont ses affaires à la tête de Progésis. Pourtant, tout bascule quand son bras droit lui annonce sa décision de le quitter sans préavis.

Notre équilibre est souvent bien précaire et ne tient qu’à quelques fils. Ceux qui maintiennent Paul vont lâcher les uns après les autres l’entraînant dans une chute vertigineuse. Son entourage ne saura pas le retenir et le regardera descendre, impuissant, de palier en palier.

 

J’ai essayé de faire partager les peurs et les angoisses de celui à qui tout va arriver alors que rien de tel n’était programmé, jusqu’à un dénouement inattendu.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur le site d’Edilivre bien entendu mais également sur mon blog auteur à www.benoitcouzi-auteur.fr sur lequel vous pouvez lire de larges extraits de mes ouvrages.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Le monde de l’édition a été transformé par l’apparition de l’autoédition et le développement des offres d’édition à compte d’auteur. Pour ma part j’ai opté pour l’édition alternative.

Il me semble que l’édition classique doit être dépoussiérée à l’heure où la plume n’a jamais tant démangé les écrivains en herbe. N’accepter que moins de 6 % des manuscrits reçus dans les comités de lecture implique que près de 95 % d’entre eux soient refoulés or je ne crois pas imaginable que tant de textes soient creux, inintéressants ou mal écrits. Je pense donc que l’édition classique passe à côté de nombreux talents rejetés par un système obsolète.

Il n’en reste pas moins que l’édition alternative ou à compte d’auteur doit elle aussi évoluer pour obtenir ses lettres de noblesse. Aujourd’hui le travail effectué sur les textes acceptés est quasiment inexistant (relecture, mise en page et correction) et de nombreux ouvrages sont publiés alors qu’ils ne le méritent pas dans leur forme si ce n’est dans leur fond.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Je l’ai reçu de Vauvenargues qui a écrit “Un homme sans passion est un roi sans sujet.” J’ai fait de cette citation mon credo pour une vie, se passionner pour tout, être curieux et découvrir, sans limites ni retenue.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Je lis des romans et des traités historiques (une autre de mes passions) mais j’aime écrire sous le format romanesque qui me semble me donner la plus grande liberté : liberté de faire parler mes personnages, liberté de leur ôter la vie ou de la prolonger, liberté de faire et défaire, enfin liberté totale.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Des journées entières de 10 ou 12 heures lorsque l’ouvrage est commencé. Mes personnages m’habitent, je me lève avec, je mange avec, je dors avec, ils ne me quittent pas jusque bien après le mot fin.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

La vie quotidienne nous livre tous les sujets à traiter que ce soit la nôtre ou celle qui nous est présentée par les vitrines virtuelles dans lesquelles nous entrons tous plusieurs fois par jour.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Un syndicaliste qui intervient dans un 20 heures, ma boulangère remplie de contradictions, l’adolescente que je croise dans un train, sont autant de bases de mes personnages. Des bribes de leurs conversations, leurs regards, leurs attitudes me donnent le matériel nécessaire à la construction de mes héros.

Je n’écris pas avec un plan précis comme beaucoup d’écrivains. Bien entendu j’ai en tête un plan de l’histoire que je vais conter mais elle peut évoluer au gré de mes personnages qui m’entraînent vers ce qui leur semble être leur propre vie.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrire, écrire et écrire. Assouvir ses envies, ses passions est le seul moyen de vivre sans rien regretter. Alors, oui, écrivez, le mieux que vous le pouvez mais écrivez.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Les grands classiques tels que Balzac, Hugo ou Brontë qui m’ont donné le sens de la description et qui m’entraînent dans leur monde à chaque fois que je les relis mais aussi plus proches de nous Françoise Mallet-Joris, Philippe Sollers ou Modiano bien sûr.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Lorsque je suis en écriture je m’abstiens de lire pour ne pas encombrer mon histoire par une importune envie de faire pénétrer en elle des éléments d’un autre ouvrage.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je termine actuellement le premier tome de ce qui sera une saga familiale. Elle s’étendra des années 1950 aux années 2040, faisant passer mon lecteur du passé au futur dans un même ouvrage. La confrontation des générations est quelque chose qui me fascine, le passé devient futur dès lors que la jeunesse prend la peine d’écouter la sagesse des anciens.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Mon programme de dédicaces est en cours d’élaboration, je vous invite à le retrouver sur :

www.benoitcouzi-auteur.fr

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mon blog auteur dans lequel vous retrouvez mes publications, les articles de presse concernant mes ouvrages, des extraits de mes textes, les commentaires de mes lecteurs et le programme de mes interventions.

————-

Le 1er mai 2016

Benoit COUZI

.Couverture finale

.Couverture

.

Je remercie sincèrement Benoit COUZI d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 09 mai 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par 2 commentaires

L’agonie d’amour

Afficher l'image d'origine

blog.interflora.fr

.

L’agonie d’amour

.

.

Tes lèvres me semblent bien gourmandes

Ton parfum m’envoûte en volutes d’amandes

Tu affoles dangereusement mon cœur

Jusqu’à l’inconscience

.

Tes rondeurs avivent ma conscience

À ne plus tenir debout, mes jambes flageolent

Mes ramures sans défense s’affolent

Jusqu’à l’inconséquence

.

Ta nudité suscite ma folle passion

Exalte sans compter mon émotion

Mes digues du désir vont se rompre

Jusqu’à l’immunodéficience

.

Tant de beauté aspire à ma mort

Tant de volupté brûle mon corps

Tant de sens attisés révèlent mon enfer

Tu m’attires sans discontinuer vers l’apogée

.

Mon agonie sera douce, longue et mortelle

Mais je dis oui, continue, achève-moi

.

.

© 11 avril 2016 – Jean-Louis Riguet

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 11 avril 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Pâquerettes — Catimini Plume

Un beau tapis par Catimini Plume – Suivez le lien

.

Un peu, beaucoup pâquerettes à effeuiller passionnément.

via Pâquerettes — Catimini Plume

 

 

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Franck FOUQUET

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Franck FOUQUET

._MG_2983nbBD

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Franck FOUQUET.

Je suis un ancien juriste qui a tout quitté, il y a plus de vingt ans, pour devenir photographe puis Grand Reporter. 5 ans de Droit et tout le reste de travers, comme aurait dit Coluche…

 

2/ Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Après cinq années d’études en Droit, un DEA et un DESS, j’ai travaillé comme juriste au sein d’une très grosse entreprise française. Avant de tout quitter brutalement pour un changement de vie radical…

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Je suis un peu monomaniaque… En dehors de la photo et de l’écriture, peu de place pour d’autres arts. Ma passion ? La Nature et les animaux…

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de précis. Je suis assez sauvage en fait. J’aime cependant échanger lors de festivals lorsque je sens que la personne a la même sensibilité que moi…

J’ai participé à de nombreux festivals, fait de nombreuses expositions.

Assez présent sur les réseaux sociaux aussi où j’essaie de tenir une revue de presse quotidienne (déformation de mon ancienne vie) sur le ton de l’humour…

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres

Je rencontre beaucoup de gens que cela soit en vrai ou bien via les réseaux sociaux. J’ai la chance d’être relativement connu dans mon milieu et d’avoir un certain capital sympathie auprès de me lecteurs…

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Depuis plus de 20 ans, je parcours la planète que cela soit pour de l’actualité ou bien pour chercher la belle image de nature. J’ai commis plus de quinze livres, quelques-uns ont été des succès.

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ma dernière aventure – dirais-je plutôt – car œuvre me semble être de trop, c’est la réalisation d’un livre guide, le premier du genre, présentant une sélection des plus beaux endroits de France où s’offrir un tête à tête avec la Nature. Ce guide est orienté photo mais conviendra aussi à tous les amateurs de nature.

Ce sera le premier livre que je produis de A à Z et qui sortira chez Tau Éditions, une petite structure dont je suis à l’origine. Je cherche d’ailleurs pour cette première grande aventure quelques soutiens via un site de fonds participatifs :

https://www.kisskissbankbank.com/echappees-sauvages?ref=category

COUVBD

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

La plupart de mes livres ont été réimprimés mais sont épuisés. Ils étaient distribués dans toutes les bonnes librairies et sur internet. Il me reste quelques exemplaires qu’on peut se procurer via mon site internet www.franckfouquet.eu

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Aucune. Juste l’école de la vie et de la passion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Celui de toujours faire comme on le sent et de ne jamais perdre son âme…

 

11/ Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

Incontestablement : être sur le terrain à faire des images. Même quand c’est difficile et dur, je me sens mille fois mieux qu’ailleurs !

 

12/ Comment travaillez-vous ? Seul ?

Je travaille toujours seul. Lorsque je travaillais pour de l’actualité, il m’est arrivé de partager mes aventures avec un autre journaliste mais je préfère évoluer seul…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

J’ai ma muse… 😉

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Oui dans le passé, certains livres ont été des commandes mais le marché du livre, et surtout du livre photo, est devenu tellement difficile et sclérosé que les commandes sont devenues rares. Mieux vaut prendre l’initiative et se débrouiller par soi-même…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Ne pas en faire son métier ! Garder un job alimentaire et se faire plaisir à côté. Être à son compte en France comme photographe, actuellement, c’est se condamner à beaucoup de temps de paperasserie et moins de temps qu’on le voudrait sur le terrain…

 

16/ Quels sont vos peintres préférés ? Vos sculpteurs préférés ? Ou vos artistes préférés ?

Mon artiste préféré, c’est un photographe : Ansel Adams, le pape de la photo de paysage. Un génie !

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ? Lesquelles ?

La principale difficulté, c’est la santé du marché de l’édition, l’agonie du secteur de la presse et surtout l’extrême frilosité du milieu. On préfère refaire un Nième livre sur un sujet vu, revu et rerevu plutôt que de prendre le moindre risque en innovant un peu !

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Comme je le disais plus haut, j’achève « Échappées sauvages. Les meilleurs spots photo de France ». Je crois beaucoup à ce livre car il répond à une attente du public. Les rares personnes à avoir vu la maquette trouvent le projet super !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

À partir de mai 2016, le livre devrait être paru et je vais entamer ma tournée promotionnelle en participant à plusieurs festivals. Les dates seront communiquées sur mon site internet http://www.franckfouquet.eu

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur mon site internet et ma page Facebook (http://www.facebook.com/franck.fouquet)

————-

Le 11 mars 2016.

Franck FOUQUET

.COUVBD

.

.

.

Je remercie sincèrement Franck FOUQUET d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 15 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Fiançailles, HOOPER Chloé

Des jeux érotiques tarifés !

Publié par Laisser un commentaire

Libres, insoumises et audacieuses, CHAMPENOIS Claire & BENDAYAN Catherine

Ces « égéries venues d’orient » !

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Kim Messier

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Kim Messier

.

60049_4937634236345_1016484836_n

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Kim Messier. J’ai étudié en Lettres pour enseigner le français, langue d’enseignement, au secondaire, au Québec. J’ai aussi suivi des cours à l’Université du Québec à Montréal pour ce faire, en plus de suivre des cours en Création littéraire. Cela fait 13 ans que j’enseigne le français à des jeunes de 14 ans et j’adore ça !

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’enseigne le français, langue d’enseignement, en troisième secondaire.

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Mes passions : la lecture (je lis beaucoup !), l’écriture (pour faire sortir toutes les histoires qui m’obsèdent), le cinéma (j’adore les films de science-fiction et d’anticipation) et la course (pour être en santé et parce que c’est extraordinaire d’admirer le paysage québécois en courant).

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

La seule chose que je désire, pour mes lectrices et mes lecteurs, c’est qu’ils rêvent et ressentent des émotions intenses en lisant mes récits. J’adore quand ils communiquent avec moi par le biais de Facebook et me décrivent leurs scènes préférées. Je les rencontre principalement dans quelques salons du livre : celui de Sherbrooke, de Montréal et de Québec. Peut-être serais-je bientôt invitée en France ?….

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Je fais parfois des conférences dans les écoles secondaires pour mes deux ouvrages jeunesse traitant d’homosexualité féminine : Le placard et Coming out. Je parle de mon processus d’écriture, de la thématique et je réponds aux questions des élèves.

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis environ quatre ans. Voici mes quatre ouvrages : Le placard (2012), Coming out (2013), Baiser à Manhattan (2014), Aimer à Manhattan (2014)

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Aimer à Manhattan est paru le 10 septembre 2014 dernier. C’est la suite de Baiser à Manhattan.

Voici le résumé du tome 1 :

« Un an après la mort de son fils à la naissance, Charline reçoit un cadeau inespéré : un voyage à New York. Son amoureux, Tristan, avec qui elle a partagé sa souffrance, lui offre cette escapade pour qu’elle se ressource et surmonte son deuil. Seule, elle part pour la Grosse Pomme, cette ville qu’elle adore par-dessus tout, avec la ferme intention de la découvrir sous un nouveau jour et de reprendre goût au bonheur.

Attablée dans un restaurant chic de Wall Street, elle fait la connaissance d’un homme absolument charmant, Matthew Stowe, le plus beau spécimen qu’elle n’ait jamais vu. Alors qu’elle est complètement séduite par ce traducteur de trente-neuf ans, un mélange d’excitation, de désir et de crainte l’envahit.

Succombant à son attirance envers cet apollon, et ce, malgré la voix de sa conscience, Charline explore Manhattan à travers leur relation charnelle enivrante, qui forcera la jeune femme à se questionner sur ses sentiments pour Tristan et sur la vie qu’elle a laissée derrière elle. Saura-t-elle rallumer la flamme entre eux, ou se laissera-t-elle envoûter par le charme de New York et de cet homme qui lui fait ressentir des sensations jusqu’alors inconnues ? »

 

Voici le résumé du tome 2 :

« Après avoir quitté Tristan et fait le deuil de son fils, Charline emménage à New York avec son bel apollon, Matthew, dont elle est follement amoureuse. Le mois d’août est paradisiaque. L’amour et la passion sont au rendez-vous à toute heure du jour… et de la nuit. Charmée par sa nouvelle vie, Charline est au comble du bonheur lorsque Matthew la demande en mariage. Tout est parfait pour les nouveaux amoureux… jusqu’à ce que Tristan débarque dans la Grosse Pomme avec la ferme intention de reconquérir son ex.

Au même moment, Ian, le frère de Matthew, arrive en ville pour une semaine. Séduisant et espiègle, il s’immisce dans l’intimité des fiancés et semble se méfier de Charline, dont il s’amuse à tester les limites. Déçue de déplaire à son beau-frère, elle essaie tant bien que mal de le convaincre de la sincérité de ses sentiments pour son homme.

Au-delà de l’attirance et de l’amour, Charline découvre que côtoyer Matthew au quotidien lui apporte son lot de bonheur, de joies et de surprises, mais aussi de tristesse et d’inquiétudes. Saura-t-elle faire face à cette nouvelle réalité? La passion qu’elle connaît dans les bras de Matthew résistera-t-elle aux aléas de la vie? »

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Il est possible de se procurer mes romans au Québec dans les librairies ou en format numérique (avec des scènes supplémentaires) sur Internet. Dès le 11 mars prochain, la maison d’édition L’Archipel publiera le tome 1, Baiser à Manhattan, en France et le tome 2 sortira à l’automne. J’ai hâte !!!!

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Dès la sortie des deux romans, j’ai été au palmarès des ventes numériques pendant plusieurs semaines, au Québec et en France.

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Mettre beaucoup d’émotions dans mes récits. Prendre le temps d’exploiter chaque scène au maximum. Varier l’intensité et le suspense.

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

 J’adore lire des romans d’anticipation, comme la série Gone, de Michael Grant. J’aime aussi les récits qui mélangent le fantastique et le réalisme. Les romans jeunesse avec de l’aventure et, évidemment, les romans érotiques, mais avec une bonne dose de fantastique, tels que les récit de J.R. Ward. Mon rêve serait de la rencontrer !

 12/ Comment écrivez-vous ? 

Dès que j’ai du temps pour moi, j’écris (si je suis en forme et si je n’ai pas d’autres préoccupations en tête). Surtout le matin ou l’après-midi. Écrire le soir est extrêmement difficile, car je suis un fille du matin.

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Je puise mon imagination dans mes rêves et dans ma tête. Ça vient tout seul ! Je suis même carrément obsédée par certaines de mes histoires, dont Baiser à Manhattan que j’ai écrit en quatre mois, à temps partiel. Parfois, mes histoires se battent dans ma tête pour obtenir la priorité d’être couchées sur papier. LOL

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je fais un plan très général, que je modifie au fur et à mesure, selon ce que j’écris et, parfois, selon mes recherches. Mes personnages sont tous fictifs, mais je m’inspire des gens qui m’entourent.

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrire souvent, à petite dose. S’imposer une discipline. Ne divulguer pas votre récit aux autres. Ne pas se décourager et se donner plusieurs mois pour rédiger son premier roman. Bien le réviser et le corriger (plusieurs semaines nécessaires). Exploiter une scène à fond, mettre des émotions. Écrire quelque chose d’original qui vous passionne. Croire en soi.

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Stephen King, Anne Rice, J.R. Ward, Sylvia Day, E.L. James, Michael Grant, Douglas Kennedy, Edith Kabuya, Mélanie Fortin, etc.

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Rédemption, les maudits, d’Edith Kabuya. Le tome 3 de sa série fantastique incroyable, chez Les Éditions de Mortagne.

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je suis présentement en train de rédiger mon troisième roman pour adultes (à paraître au Québec à l’automne 2015) et je devrai réviser mon troisième roman jeunesse dans la collection Tabou, aux Éditions de Mortagne.

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Automne 2015 pour mon troisième roman pour adultes, au Québec. En France, Baiser à Manhattan sortira le 11 mars 2015. Aimer à Manhattan à l’automne 2015.

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Il est possible de me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/kimmessierauteure

Sur mon site WordPress : http://www.messierkim.com

————-

Le 15 décembre 2014.

Kim Messier

.

1504000_10203041915746495_1256867130_n

.

Je remercie sincèrement Kim Messier  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 16 décembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

Publié par Laisser un commentaire

Misericordia, WOLF Jack

Un roman gothique au 18ème siècle !