JL à l’écoute de … Jean-Luc Dousset

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Jean-Luc Dousset

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Jean-Luc Dousset

Né le 25 août 1965 à Toulouse Mort le ?? ?? à ???

Pas encore marié, mais peut-on désespérer ou… espérer… Pas d’enfants, mais peut-on espérer… ou désespérer.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

DEA (Bac +5) d’Histoire à Toulouse et Montpellier, puis l’école de journalisme « Nouvelles » à Nice.

Un stage à l’Express, un métier de journaliste au Médecin du Midi, à La Dépêche du Midi et à Centre presse, et un tournant vers l’activité d’écriveur (pour reprendre ce joli terme).

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je pratique le yoga et la méditation, qui révèle de l’art, comme seuls sports. Je n’affectionne pas le Sport !!

Aime le théâtre, la lecture et l’absurde !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Admirateurs ??? Qu’est-ce que c’est ? Lecteurs ??? Il y en a !!! Pas assez nombreux, il est difficile de faire connaître ses écrits

Je suis heureux lorsque mes personnages oubliés suscitent l’enthousiasme !

Je fréquente quelques salons, dont celui de Mazamet où j’ai eu la très grande joie de faire la connaissance, grâce à un ami cher Philippe de Riemaecker, d’un certain Jean-Louis Riguet !! Un homme de cœur ! Et où j’ai eu le plaisir de recevoir cette année (2017) le Prix Conseil Régional Occitanie pour Ferdinand le débile.

Je me promène un peu sur les réseaux sociaux, me balade sur quelques blogs !

J’ai eu la chance en 2016 de participer au Salon du livre d’Histoire de Bruxelles et j’y serais présent pour l’édition 2017.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Non, pas eu trop l’occasion de ces interventions, mais si jamais des offres venaient… N’hésitez pas !!!

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Déjà quatre ans… Le temps… Je ne le vois pas passer…

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ferdinand ou le débile, ou l’histoire d’un Empereur d’Autriche, roi de Hongrie… accablé de tares liées à la consanguinité des Habsbourg, manipulé par Metternich, qui a abdiqué pour son neveu François-Joseph le mari de Sissi. Le parcours d’un homme émouvant injustement « oublié » pour ne pas dire caché !

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Par internet, Amazon, Fnac… sur le site des Éditions Jeanne d’Arc… Ou en commande chez son libraire.

https://www.eja-editions.com/fiche-produit.php?id_produit=181

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Méfiance ! Souvent des « marchands de rêves » qui profitent du fantasme lié à l’écriture et de posséder un livre à son nom…

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Je ne m’en souviens plus !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Des biographies ! Pas d’autobiographie ! Bien que ce soit à la mode !

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Avec les doigts… Et beaucoup de patience pour se documenter…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Le hasard ! Il fait parfois… Pour mon petit dernier, Ferdinand le débile, en 2016 était commémorée la mort de l’Empereur François-Joseph. Je me suis demandé qui était sur le trône d’Autriche avant lui… ET c’était Ferdinand !

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pour l’instant, ils sont bien réels, je tiens seulement à les évoquer, raconter leur existence romanesque dans les conditions du roman. Mais tout ce qui est écrit est véridique. Les narrateurs sont fictifs…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Persévérer…

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Les classiques, puis, un faible pour Maurice Leblanc et la série des Arsène Lupin… et TINTIN !!

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

L’intégrale de Fantomas (collection Bouquins) de Pierre Souvestre et Marcel Allain paru en feuilleton dans les années 1913…et n’a rien à voir avec les films avec Louis de Funès.

Je relis Jean Teulé « Je, François Villon ».

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je finis l’écriture de ma prochaine biographie consacrée à un autre personnage méconnu ! Il s’agit d’un Toulousain ! Marius Cazeneuve… Patience…

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Le 3 juillet, je serais au Salon de Mirepoix dans l’Ariège. Puis été calme… mais vous pouvez lire Philibert, Campana, Ferdinand tranquillement et me laisser vos commentaires.

 

En octobre, le 8 à Buzet sur Baïse, le 15 octobre en Belgique, tout près de Bruxelles au Château de la Hulpe, le dernier week-end d’octobre au Salon des Gourmets de lettres à Toulouse.

Et le 1er week-end de décembre au Salon du livre d’Histoire de Bruxelles !

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur Facebook, ou en me laissant vos coordonnées sur mon mail…

jeanluc.dousset@free.fr

————-

Le 7 juin 2017

Jean-Luc Dousset

.

.

 

 

.

Je remercie sincèrement Jean-Luc Dousset d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 17 juin 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

L’avancée folle

 

.

Hommage et solidarité aux victimes – Je suis Nice

.

L’avancée folle

.

.

La côte d’Azur est dans le noir-rouge

Pourtant la journée fût belle et riante

Les feux devaient se mettre en artifice

La foule se pressait gaie et confiante

.

Soudain, un mastodonte blanc avance

Franchit la barrière indolente

Bouscule sur son passage ce qui le freine

Augmente son infernale roulance

.

L’avancée meurtrière se zigue-zague

Heurtant toute vie sur son chemin de mort

Laissant au sol un drame immense

De corps innocents disloqués

.

Les cris envahissent la nuit

Les courses apeurées se révèlent effrénées

Les sirènes hurlent à la mort

.

Pour certains la vie s’arrête

Pour d’autres les blessures commencent

.

La ville est en pleurs et en colère

La nation est en larmes de courroux

.

© 16 juillet 2016 – Jean-Louis Riguet

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 16 juillet 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Jean-Jacques Castex obtient un aperçu de son oeuvre sur Blastingnews

JEAN-JACQUES CASTEX, DE LA KINÉ À L’ART, EN PASSANT PAR L’INDE ET LE NÉPAL

JJface - Copie

Peintre, sculpteur, arts plastiques et lignes d’écriture, un Opinel à la main

IMG_0503

Jean-Jacques Castex, c’est un génial touche-à-tout. Il ne faut pas confondre avec le Jean-Jacques Castex, le sculpteur français qui fit l’Expédition d’Egypte. Ce dernier vécut de 1731 à 1822 après avoir modelé un Zodiaque et accompli un projet pour un Tombeau du Général Kléber. Il est resté célèbre pour avoir sculpté une inscription fameuse sur la pierre du grand temple de Philae en 1799. Ce n’est pas parce que l’on a du talent que l’on devient riche. Il mourut dans la misère à Paris.

 

Non, moi je veux parler du Jean-Jacques Castex qui est bien vivant à ma connaissance. Il vit à Montmeyan dans le Var et a un atelier-galerie à Aups et une autre boutique-atelier-galerie qu’il vient d’ouvrir à Montmeyan. Rappelons que Montmeyan est un petit village moyenâgeux superbe, traversé par une rue principale. Il reste des marques du passé.

 

Jean-Jacques Castex a commencé par des études de kinésithérapie à Nice avant d’enchaîner avec des études Psychorelaxation et l’apprentissage des massages. Tout cela l’a conduit à voyager très loin. Il s’est pris pour un aventurier et a …

La suite en suivant le lien :

http://fr.blastingnews.com/culture/2016/07/jean-jacques-castex-de-la-kine-a-l-art-en-passant-par-l-inde-et-le-nepal-001006949.html

.

IMG_0448

.

Page_1

.

© Jean-Louis Riguet 12 juillet 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres  et membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

JL à l’écoute de … Anne-Marie TORRISI

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Anne-Marie TORRISI

.IMG_8898

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle ANNE MARIE TORRISI.

Mon parcours est atypique concernant l’art pictural, en ce sens que je n’avais aucune prédisposition pour cet art si merveilleux que je ne connaissais pour ainsi dire pas.

En fait, c’est la médiumnité qui m’y a conduite il y a quelques années maintenant, à l’âge adulte. C’est un peu comme si je m’étais réveillée un matin avec des tubes de peintures et des pinceaux dans les mains. C’est ainsi que j’ai commencé à peindre, sans avoir pris aucun cours de dessin ou de peinture quels qu’ils soient.

 

2/ Que faisiez-vous avant (ou parallèlement à) la pratique de votre art ?

Avant de commencer à peindre j’étais, et suis toujours du reste, économiste de la construction, domaine donc parfaitement étranger à cet art.

 

3/ Qu’aimez-vous ou que pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

À vrai dire je n’ai aucune autre passion que celle de peindre depuis que je l’ai découverte, et en suis devenue complètement « addict ».

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Les réseaux sociaux tels Facebook notamment, m’ont permis d’avoir une ouverture très large, ainsi que mon site internet. De nombreux fans de tous pays ou horizons visitent et me suivent sur ma page FB ou sur mon site.

Il m’est toujours extrêmement agréable de constater que mes œuvres sont vues et appréciées dans le monde entier.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des dédicaces, des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

Effectivement, et cela vient en complément de mon site ou des réseaux sociaux, mes œuvres sont vues dans de nombreux salons, expositions, galas ou galeries tout au long de l’année et en différents lieux, tant en France qu’à l’étranger.

Certains magazines prestigieux spécialisés dans l’Art en général ou dans l’art pictural en particulier, m’ont fait l’honneur à plusieurs reprises de publier des interviews ou des articles élogieux, ainsi que des photos de certaines œuvres.

Plusieurs articles ont également été diffusés dans la presse locale telle Nice Matin.

Il m’arrive aussi bien sûr lors des expositions notamment, de rencontrer avec plaisir des personnes qui découvrent mes œuvres, et qui souhaitent m’interroger sur leur signification ou me faire part de leur appréciation.

Des admirateurs qui me suivent sur les réseaux sociaux sont également ravis de me rencontrer lors des salons ou expositions quand elles ont lieu dans leur ville ou à proximité.

Certains acquéreurs ont éprouvé le besoin de venir chercher eux-mêmes l’œuvre qu’ils ont choisi de posséder, et ont souhaité me rencontrer et pouvoir visiter mon atelier.

Cela est toujours une grande émotion pour moi de lire le bonheur dans leurs yeux lorsqu’ils découvrent la toile qu’ils n’ont vue jusque-là qu’en virtuel quelquefois. Il m’est arrivé de voir des personnes émues aux larmes et c’est un grand bonheur pour moi également de constater que tout ce que j’ai voulu transmettre dans mes toiles a bien été perçu par l’acquéreur.

Cela me permet aussi de laisser partir mes créations qui sont beaucoup de moi-même et comportent tellement d’émotions et de joies, étant assurée qu’elles seront choyées comme je le souhaite par leur nouveau propriétaire.

La vente par internet fonctionne très bien, mais je dois reconnaître que les expositions me font rencontrer des personnes qui apprécient ce que je fais, et cela me laisse toujours le souvenir de très agréables moments d’avoir pu échanger en direct et me rapprocher d’eux.

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous ? Qu’avez-vous déjà réalisé ? Écrit ?

Comme je vous l’ai déjà dit, mon aventure a commencé à l’âge adulte. J’ai commencé à peindre il y a plusieurs années et de façon ininterrompue depuis. Il y a des années où j’ai créé plus de cent œuvres par an. Mes créations sont de toutes tailles aussi bien que sur divers supports (vases, tables, meubles, vitres, mugs, etc..).

Les premières toiles étaient en acrylique mais très vite je suis passée à l’huile et depuis elles sont toutes peintes de cette manière, certaines avec des incrustations de divers matériaux comme des plumes par exemple.

L’idée d’écrire un livre racontant mon histoire atypique est en train de mûrir doucement dans mon esprit. Il se peut qu’un jour je finalise ce projet mais pour l’instant je suis vraiment trop absorbée par le plaisir de peindre, et tellement d’idées se bousculent encore dans mon esprit à projeter sur les toiles…

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

À ce jour ma dernière œuvre s’intitule « Face à la mer ». Il s’agit d’une toile inspirée par ma magnifique ville d’adoption, Nice, où je suis arrivée avec ma famille à l’âge de 4 ans.

Elle représente des caractéristiques typiques de notre belle ville : tout d’abord l’aigle figurant sur les armoiries de Nice, surmonté de sa couronne comtale (Comté de Nice), le soleil azuréen qui nous réchauffe tous de ses doux rayons, les touristes qui nous font le plaisir, quel que soit le moment de l’année, de nous rendre visite pour venir apprécier notre superbe ville, les poissons indiquant que la mer est là, toute proche, et bien sûr les fameuses chaises bleues de la Promenade des Anglais sur lesquelles tout un chacun peut se poser un long moment pour apprécier la mer et l’horizon, là-bas, tout au bout de la mer.

Cette toile inspire la quiétude, le bien-être et la détente que l’on ressent lorsqu’on est en vacances dans un lieu magique comme l’est notre ville.

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ? Vous entendre ? Vous voir ?

Mes œuvres peuvent être acquises à partir de mon site : annemarietorrisi.com, ou de ma page Facebook : Torrisi Anne Marie artiste peintre médiumnique, à partir desquels on peut me contacter facilement par mail ou procéder à un règlement par Paypal par exemple.

On peut également me rencontrer lors des vernissages de certaines expositions dont le calendrier figure sur mon site ou ma page Facebook, mais aussi à mon atelier, sur rendez-vous uniquement.

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Autodidacte et heureuse de l’être, je n’ai pratiqué aucune école d’art et serais donc bien en peine de pouvoir recommander un établissement quel qu’il soit.

C’est peut-être du reste ce qui me permet d’avoir une totale liberté de création, tant dans les formes que dans les couleurs ou encore les proportions. Je ne suis bloquée par aucun a priori, aucune contrainte, aucune règle.

Mes toiles ne sont pas régies par la réalité, bien triste, bien rigide ou bien ennuyeuse quelquefois, mais nous transportent dans des mondes de rêves colorés et tendres ou humoristiques qui redonnent « la pêche » et permettent de nous évader de notre condition terrestre.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Cela fera sourire certains sceptiques, mais les conseils que j’ai reçus dans ce domaine ne m’ont pas été dispensés par un professeur puisque je n’ai pris aucun cours et n’ai fréquenté aucune école, mais venaient de ce que l’on appelle communément « l’au-delà » et m’ont été communiqués au moyen de ma médiumnité, soit par écriture automatique soit par visions. Le plus important de ces conseils était de surtout rester moi-même, de respecter ma personnalité et de ne pas me poser de questions mais faire, et que toute œuvre crée l’est pour quelqu’un en particulier, qui viendra à elle le moment venu.

 

11/ Que préférez-vous faire comme style d’œuvre ou d’activité ?

L’art naïf, l’art singulier m’attirent particulièrement, quel qu’en soit le support.

 

12/ Comment travaillez-vous ? Préférez-vous travailler seul (e) ou en groupe ?

Le moment privilégié pour me consacrer à ma passion est évidemment le soir, voire la nuit lorsque tout le monde dort et que je suis seule, moment où je peux me déconnecter complètement de la réalité. Le travail en groupe ne me conviendrait absolument pas car j’ai besoin, au contraire, d’être en dehors de tout pour me laisser aller à ma création.

C’est là que le temps s’arrête et n’a plus d’emprise sur moi. Oui j’aime créer seule dans le silence de la nuit.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, mes inspirations me viennent par écriture automatique (au début surtout) et maintenant par flashs. Cela peut se produire à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, même si je ne suis pas spécialement en attente d’un message, même si je ne pense pas spécialement à mes peintures.

Les images arrivent, très nettes, avec la toile finie, ou des améliorations à apporter à celles qui sont en cours. Il me plaît aussi d’écouter certaines personnes, qui parfois m’inspirent tout d’un coup un thème de tableau par exemple.

La peinture m’a ouvert une autre façon de voir mes semblables, de voir certaines choses, certains détails invisibles pour d’autres.

Lors d’une proposition pour une exposition dans une joaillerie de la Place Vendôme par exemple, une multitude d’images se sont bousculées dans ma tête et cinq œuvres ont ainsi été créés.

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre à réaliser ? Qu’aimeriez-vous que l’on vous demande de réaliser ?

Il m’est arrivé effectivement d’avoir des commandes particulières de portraits par exemple, ou de portraits de familles, mettant en exergue les hobbies, ou métiers ou traits de caractère de chacun.

J’étudie bien entendu toute demande.

Plusieurs projets me trottent dans la tête, que j’aimerais bien voir se concrétiser, comme peindre une toile pour le service pédiatrique d’un hôpital, ou organiser un atelier peinture avec des enfants hospitalisés, ou des enfants défavorisés.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre ou de vos arts ?

Une œuvre d’art doit susciter chez la personne qui la regarde divers sentiments et ce qui prime chez moi c’est de pouvoir exprimer des sentiments de bien-être, de joie, d’humour, de beauté ou éveiller certains souvenirs que l’on a plaisir à se remémorer. Mes œuvres pourraient être aussi des antidépresseurs.

On ne peut acquérir une œuvre juste parce que les couleurs sont belles ou les formes originales. La sensation doit être plus forte et parler au plus profond de soi pour que cet amour commun puisse perdurer dans le temps, sans lassitude.

 

16/ Quels sont vos auteurs ou compositeurs préférés ? Vos artistes préférés ?

Je ne pourrais répondre à cette question car le choix est vaste et mes goûts assez éclectiques.

Pour ce qui est des chanteurs j’apprécie les beaux textes, mais aussi les belles mélodies ou les airs entraînants.

 

17/ Quelle est la dernière activité artistique que vous ayez vécue ? Pouvez-vous nous en parler ? Pourquoi l’avoir choisie ?

La dernière activité artistique à laquelle j’ai participé, a eu lieu le 18 mai dernier, jour de mon anniversaire.

C’était lors d’un gala « La nuit de l’Orient » au Carlton à Cannes, pendant le Festival de Cannes. Ce gala était organisé en faveur des enfants du Liban. Moi-même Maman de 4 enfants, je ne pouvais rester insensible à cette cause. Ma participation a été de faire don d’une reproduction numérotée et signée par moi, d’une de mes œuvres : « Amour de Soi », qui figure d’ailleurs en couverture du magazine Connexions des Arts n° 9 qui a circulé tout le temps du festival.

Cette reproduction a été vendue aux enchères, et c’est en la personne d’un Saoudien qu’elle a trouvé preneur après une belle envolée d’enchères.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Pleins de projets à réaliser bien sûr !!! Sur le plan peinture, une œuvre n’est pas encore terminée, que déjà d’autres idées arrivent. C’est comme une grossesse, comme un fœtus qui grandit au fil du temps jusqu’à sa naissance, et là c’est une joie incommensurable. Tout au long de cette gestation je parle à mes futures œuvres, aux personnages qu’elle représente et c’est une communion extrême.

C’est pourquoi la vente d’une réalisation est toujours entremêlée de joie et en même temps de crainte et de douleur de la séparation.

Mais c’est toujours le bonheur qui prédomine et me pousse à créer sans arrêt.

Je vous ai déjà dévoilé certaines choses qui me tiennent à cœur de voir se concrétiser : enfants, hôpitaux, livre.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Tout prochainement, du 6 au 28 août 2016 j’exposerai à l’Espace Saint-Nazaire de Sanary-Sur-Mer dans le Var, puis au Palais des Expositions à Nice du 14 au 16 octobre au salon Art3F.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

Les personnes pouvant aller sur internet peuvent « aimer » ma page Facebook : Torrisi Anne Marie artiste peintre médiumnique, sur laquelle ils retrouveront toutes mes actualités et agenda des expositions où mes œuvres seront exposées.

Les commentaires sont les bienvenus.

www.facebook.com/Torrisi-Anne-Marie-artiste-peintre-médiumnique-128949150638502/

http://www.annemarietorrisi.com/

————-

Le 13 juin 2016.

Anne-Marie TORRISI

.

.amour de soi (3)

.

IMG_9390

.

IMG_9472

.

IMG_9479

.

Je remercie sincèrement Anne-Marie TORRISI d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 14 juin 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

 

JL à l’écoute de … Annette Lellouche

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Annette Lellouche

.

10671267_382425691914145_3999901540102840005_n-1.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Annette Lellouche. Autodidacte. Employée de bureau, dactylo, Secrétaire, DRH, Femme d’affaires.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Femme d’affaires, puis retraite

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

 

La peinture et la lecture

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Qu’ils me lisent et qu’ils me disent s’ils ont aimé.  Le meilleur moyen de se faire connaitre c’est les dédicaces, le contact direct. Je vais à leur rencontre avec pour seules armes mon sourire et ma passion. Et le courant passe.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Avec mon premier recueil de nouvelles, j’ai animé un débat à Saint Raphaël, la ville qui m’a faite, avec deux autres femmes auteur sur « comment on devient auteur ». Face à une salle comble, aux questions qui fusaient, j’ai compris que je démarrais une nouvelle vie.

Avec mon second livre, j’ai fait des débats avec des scolaires au sujet d’internet sa magie et ses dérives (mon roman « Retourne de là où tu viens »).

Je vais faire une conférence, animée par Monique Marta poétesse, le 14/10 au Vieux Nice à la Maison des Associations. Thème de la conférence : Auteur – éditeur.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

j’ai commencé à fréquenter un atelier d’écriture en 2007, puis une école d’écrivain en 2008.

– Avril 2010 parution d’un recueil de nouvelles « Entrez dans la danse » (vite épuisé)

– Février 2011 « retourne de là où tu viens » récit autobiographique (3fois réédité suite au coup de coeur des Écrivains en Provence, salon prestigieux Fuveau)

– Novembre 2011 une saga romanesque « Un soir d’été en Sardaigne » Coup de coeur des bibliothécaires de la médiathèque de St Raphaël

– Avril 2012 1er volet d’une trilogie provençale « Gustave » (réédité)

– Mars 2013 2ème volet « Lettre à pépé Charles » (réédité)

– Novembre 2013 3ème volet « Charles et Aurélien »

– Octobre 2014 « La clé de l’embrouille » Suspense psychologique

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre est un suspense psychologique « La clé de l’embrouille ». Dolorès est employée de maison chez Madame. À première vue tout les oppose:

la course aux heures de ménage de l’une et la situation confortable de l’autre ;

le caractère timoré de Dolorès et celui excessif de Madame. 
Elles vont s’apprivoiser et de leurs différences naitra leur détermination de ne plus accepter leur souffrance telle une fatalité. 
Dolorès refuse de payer l’addition pour un raté de la médecine qui l’handicape.

Madame veut réparer une erreur de jeunesse qui la brise. 
Quand le hasard met Alain, un jeune homme en quête d’identité sur leur chemin, alors vérités et mensonges se confondent. Qui est qui, et pourquoi ? 
Vont graviter autour de ces trois personnages pris dans la tourmente, des acteurs secondaires dont le rôle est principal. C’est la clé de l’embrouille. 
Dolorès atteindra-t-elle son but, Madame comblera-t-elle son manque et Alain retrouvera-t-il son identité ? Amour, Humour et Suspense se côtoient allègrement.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Espace Culturel des Centre Leclerc : Montauroux, Vence, Cogolin

Espace Culturel Hyper U à St Maximin La Ste Baume

Librairie Presse Boulouris (St Raphaël)

Librairie Presse XVème corps à St Raphaël

Librairie Presse à St Aygulf

La FNAC.com

Dilicom et les librairies adhérentes à Dilicom.

Et bien sûr chez A5 EDITIONS – http://a5editions.fr , paiement sécurisé Paypal ou par chèque. Expédition sous 48h en port franco. dédicace à la demande et marque page offert.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Le compte d’auteur est à proscrire. Le compte d’éditeur pourquoi pas mais à condition qu’il y ait un distributeur/diffuseur. Sinon je fais mieux toute seule. En auto éditée ma préférence, pour être libre de publier à ma fréquence et avec ma liberté totale des sujets.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Toujours maintenir le cap, ne jamais reculer. Et se faire confiance (pas toujours facile)

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

 Je lis tout ce qui me tombe sous la main et ce depuis l’âge de 4ans.

  

12/ Comment écrivez-vous ?

 Directement sur l’ordinateur 

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Tout m’inspire. Je suis une éponge.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

L’auteur qui me dira que tout est imaginaire, je refuserai de le croire. On part toujours de quelque chose, d’un mot, d’un fait divers et immanquablement on glisse une situation vécue.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

 Patience, courage, persévérance

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Je n’en ai pas. J’aime lire.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Eric Fottorino

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je viens juste de publier mon 7ème opus que déjà dans ma tête chahute mon 8ème roman.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

je m’arrêterai à mi-novembre pour ne pas faire trop long :

– 11/10 Espace Culturel de l’Hyper U à St Maximin (83) de 10h à 18h

– 14/10 Conférence à la Maison des Associations organisée par la Poétesse Monique Marta de 18 H à 20h : thème l’auteure, l’éditrice.

– 18/10 Espace Culturel du Centre Leclerc à Vence (06) de 10h30 à 18h

– 19/10 Cultura Plan de Campagne (13) de 10h à 18h

– 24/10 Espace Culturel du Centre Leclerc de Montauroux (83) de 9h à 18h30

– 25/10 Librairie presse de Cagnes S/Mer (06) (de 9H à 12H)

– 8-9/11 salon du livre à St Ambroix (30)

– 15/11 (Matin) Librairie Arcadia Marseille 12ème de 10h à 13h

– 15/11 (A.M.) 22ème Carré des Écrivains à Marseille (13) Centre Bourse (FNAC) de 14h à 19h. « La clé de l’embrouille » est en compétition au « Prix des Marseillais »

 

20/ Où on peut suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Mon site : http://a5editions.fr

mes blogs : ninannet’s blog (wordpress)

http://ninanet.vip-blog.com

————-

Le 9/10/2014

Annette Lellouche

.

La clé de l'embrouille

.

img015

.

 

.

la_cle_de_l_embrouille

.

Je remercie sincèrement Annette Lelouche  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 16 octobre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.