La fontaine Molière par Les balades d’Alexandra

La fontaine Molière remplace la fontaine Richelieu qui, alimentée par la pompe à eau de Chaillot, était une des quinze fontaines dont la mise en place avait été ordonnée en 1671 par un arrêt du Conseil. Elle s’appuyait contre l’ancien n°43 qui formait un angle très aigu à la rencontre des rues Richelieu et Traversière, […]

via La fontaine Molière — Les balades d’Alexandra

La fontaine Molière par Les balades d’Alexandra

JL à l’écoute de … Jacques Grieu

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Jacques Grieu

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Jacques Grieu, ingénieur des TP né en… 1930 !!!

 

2/ Que faisiez-vous avant de peindre et d’écrire ?

Je dirigeais une petite entreprise de TP au Havre

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre autre passion ?

Dès ma retraite, peinture et surtout écriture. Joueur d’échecs et astronomie

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’ai été invité à des dizaines de Salon du livre (de 2000 à 2016) de Lille à Bordeaux et de Brive à Vannes. J’ai fait des centaines de séances de dédicaces en librairies et centres culturels. Fatigué, je diffuse maintenant mes recueils par internet, quelques libraires et un réseau de fans

 

5/ Faites-vous des rencontres que vous organisez comme des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

Plus maintenant

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’écrivez-vous ? Depuis quand peignez-vous ? Qu’avez-vous déjà peint ?

  1. Voir liste et photo jointes

 

7/ Quelles sont vos dernières œuvres dans l’une et l’autre discipline ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mes 4 derniers ouvrages sont des recueils de poèmes en autoédition

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

À mon adresse : 98 boulevard Clémenceau, 76600, Le Havre tel : 02 35 41 77 87.

J’en expédie toutes les semaines

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une ou de plusieurs écoles ?

Non

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Ne pas se prendre trop au sérieux en croyant que « c’est arrivé »

 

11/ Que préférez-vous faire comme œuvre dans chaque discipline ?

Depuis quelque temps des poèmes farfelus en alexandrins (néoclassiques rigoureux)

 

12/ Comment travaillez-vous ?

Pour la peinture : à domicile.

Pour l’écriture : sur MAC

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Partout, du lit à ma baignoire en passant par mes voyages

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Je dois en être à environ 30 000 ex (romans, et recueils) vendus avec 14 publications

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de livres, de peinture ?

Méfiez-vous comme de la peste des faux éditeurs (à compte d’auteur)

 

16/ Quels sont vos auteurs et peintres préférés ?

La Fontaine, Molière, Balzac, Marcel Aymé, Simenon, d’Ormesson, etc.

Les impressionnistes + Tanguy, Braque, Moontain, Pawel Kuczinsky, etc.

 

17/ Vos sculpteurs préférés ?

Giacometti, Rodin, Alfred Blondel, Henry Moore

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Le tome V (recueil)

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Mon prochain recueil (tome V) en avril 2018

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Partiellement sur Facebook et à travers mes mailings

Le 20 décembre 2017

Jacques Grieu

.

couv VERS À SOI

.

JACQUES GRIEU

Biographie

 

– Né le 15/07/30 à Lisieux, Calvados

– Habite Le Havre 76600 + Baden 56870 en été

– Marié, 3 enfants, 8 petits enfants.

– Ingénieur des TP

– Service militaire (34 mois) Chasseurs Alpins (dont moniteur ski) et Maroc

– Carrière au Havre dans le bâtiment

– Compétions de voile en d’Europe

– Autres hobbies : les échecs, la peinture, la littérature, l’astronomie

– Sports encore pratiqués : le golf, le ski

– Treize livres édités :

 

Chez A. SUTTON :

 – Brouillard en Baie de Seine  (Roman ) en 2004

 – Le Havre de A à Z  (Abécédaire sentimental)   en 2005

 – Vannes de A à Z     ( Abécédaire sentimental)  en 2006

 

AUX ÉDITIONS DU PIERREGORD :

 – Un Peu de Neige dans la Mer  (roman) en 2007                                                                Prix G. Flaubert, prix O. Mirbeau, prix B . Moitessier.

 – Le Foin du Diable (roman)  en 2008

 – Le Golfeur Foudroyé (roman) en 2009

– Doubles Vies (roman) en 2011

 – Le Sommeil des Justes (roman) en 2012

 

AUX ÉDITIONS DES 2ENCRES :

 – Echec et Mâts (roman) en 2013

 

AUTO-ÉDITION

– Recueil Maux à Mots (2015)

– Recueil Papiers de Vers (2016)

– Recueil Vers de Contact (2016)

– Recueil Vers à Soi (2017

 

 

.

VERS À SOI    ( 4ème de couverture)

Si la langue française est riche, avec un luxe de nuances fines et sensibles, elle est plutôt pauvre en vocabulaire. D’où les multiples sens attachés à beaucoup de ses mots courants. Ceci pour la plus grande joie de nos humoristes nationaux mais aussi pour le plus doux plaisir de l’auteur qui joue de ces ambiguïtés avec une subtile délectation. Un genre qui, évidemment, serait complètement intraduisible dans quelque autre langue que ce soit.

Ces vers, bien loin des accents élégiaques ou lyriques habituels d’une poésie dite « traditionnelle », se complaisent volontiers dans le drolatique, le farfelu et l’ironie teintée de philosophie. Le lecteur est souvent à mi-chemin entre humour noir, émotion nostalgique ou cruelle dérision.

Comme dans les trois Tomes précédents (Maux à Mots, Papiers de Vers et Vers de Contact), on y joue avec les mots, mais aussi avec les idées.  Les roses, les grises et les noires.

La politique, la météo, notre mode de vie, nos frayeurs, nos habitudes, nos carences, nos préjugés, nos tics et nos tabous, y sont tour à tour mis sur le gril à l’aimable cadence des alexandrins bien rythmés de ces quelque 85 nouveaux poèmes.

ISBN  978-2-9555076-3-6

13 €

.

CADEAU DE NOËL ?

Ami(e) lecteur (trice),

Le « succès » tout à fait inattendu de mon recueil (Maux à Mots) paru en décembre

2015 (on en est déjà à trois retirages et ce n’est pas fini), m’a encouragé à présenter une suite, toujours en auto édition.
Ce fût le « tome II » (Papiers de vers) qui a « marché » tout aussi bien, puis un tome III  (Vers de Contact)  paru en octobre 2016. Il fallait donc un tome IV,    (Vers à Soi ) qui paraît maintenant, en novembre 2017.

Même présentation, couverture, format, épaisseur et prix que les précédents.  Liseré couleur orange (après le lie de vin, le bleu, le vert).

Si vous avez apprécié les précédents, vous aimerez certainement le tome IV (nouvel ISBN : 978-2-9555076-3-6).

Ce recueil de 85 nouveaux poèmes inédits, peut donc être envoyé chez vous (bon de commande IV ci-joint, toujours à 13 € l’unité) dédicacé à votre nom, dès réception de votre modeste chèque.

Grand merci encore à tous les lecteurs qui m’ont fait confiance et qui continuent à le faire tous les jours.

                         Jacques Grieu

98 bd Clemenceau
76600 Le Havre

02 35 41 77 87
.

Les pensées volent haut mais les mots vont à pied ;

Les verbes et les noms ont de quoi tout brouiller.

Plusieurs sens à un mot est tare bien française,

Pour la plus grande joie de celui qui le pèse …

Il s’amuse avec lui et le fait rebondir,

Le lance et le reprend, sa moelle lui soutire,

Puis le relance encor comme un chat sa souris,

Et ne le laisse choir que quand il a tout dit.

Que l’inspiration s’offre, il ne faut s’y attendre :

Le poète la traque et court pour l’aller prendre.

Publier son recueil, c’est lancer son credo

Tout au fond d’un grand puits. Et attendre l’écho…

.

Je remercie sincèrement Jacques Grieu d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 21 décembre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Séverine de Possel-Deydier, auteur

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Séverine de Possel-Deydier

.de-possel

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Séverine de Possel-Deydier.

Cela fait vingt ans que j’écris en cachette et que je peins en secret, puis la vie, de mère de famille d’une part, professionnelle d’autre part m’a forcée à ranger cela de côté au fond d’un tiroir.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai été décoratrice, manager nationale itinérante d’une enseigne de meubles et de décoration. J’ai eu un restaurant avec mon mari, puis je suis tombée malade. Après trois lourdes opérations du dos, j’ai décidé de me remettre à l’écriture et de ressortir mes textes d’il y a quelques années pour les retravailler, passion depuis toujours avec la peinture. Aujourd’hui reconnue handicapée je ne peux plus travailler, alors je souhaite me consacrer entièrement à mes passions et vivre d’elles.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je pratique également la peinture, mon sujet de prédilection restant les fleurs, pour leurs couleurs, leurs senteurs, leur joie et la vie qu’elles renvoient autour d’elles.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Bonjour, j’attends beaucoup de partage, d’amour, de joie, le plaisir de s’apporter la joie et pourquoi pas les conseils d’une certaine expérience, pas toujours malheureuse. Je participe à divers salons où les rencontres sont souvent très enrichissantes mais je vais également à la rencontre du public lors de séances de dédicaces dans les diverses librairies : maisons de la presse, Cultura, et même France Loisirs.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

J’ai beaucoup de lecteurs qui me posent des questions et me demandent des conseils conjugaux à travers la messagerie privée de la page Facebook que j’ai créée pour tenir à jour mes actualités. Même parfois des parents qui me demandent comment aborder la sexualité et différentes facettes de celle-ci avec leurs ados. Je me suis d’ailleurs posé la question de créer un blog pour que les personnes puissent poser ouvertement les questions…

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai toujours écrit, j’avais 6 ans j’écrivais des poèmes, mais la littérature érotique j’ai commencé à 23 ans lorsque j’ai eu mes enfants. J’ai attendu 43 ans pour m’y remettre sérieusement et j’ai publié « Songes sans retour » éditions du Bord du Lot, sorti en juin 2016, « La deuxième vie de Boucle d’Or » publié fin octobre même éditeur (éditeur à compte d’éditeur).

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

« La Belle du Luxembourg ».

Ce roman traite de la sexualité vue par la jeunesse en mettant en avant la vision à la fois fraîche et détachée de l’Amour, du sexe, des sentiments d’un jeune homme de 20 ans. C’est non sans maladresse mais avec beaucoup d’émotions que Benjamin, un étudiant en droit nous confie ses ressentis et nous dévoile une version de ses désirs d’amour, de tendresse, dans un monde où tout devient consommable et où la limite entre le réel et le virtuel reste, parfois,  floue et imperceptible. Ce romantique des temps modernes apprend à découvrir son corps, son langage et son pouvoir à travers l’éveil de tous ses sens.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Chez Cultura, chez mon éditeur www.bordulot.fr rubrique érotisme et espaces culturels Leclerc. Peut-être commandé dans toutes les librairies puisque référencé sur chapitre.com et Rénov’livres, ainsi qu’Amazon.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Mes ouvrages sont publiés à compte d’éditeur, j’ai eu des propositions de publication à compte d’auteur mais le coup varie entre 1 200 et 4 000 €, en fonction des maisons d’édition. Il s’agit d’une très vaste arnaque qui vise à publier coûte que coûte un ouvrage même s’il n’est pas prêt à l’être (manque de maturité dans son dénouement, manque de fluidité dans l’écriture, problèmes de syntaxe, ou de grammaire, vocabulaire, orthographe), car même s’ils assurent s’occuper des corrections, la plupart des erreurs liées au français (figures de styles ou autres) ne sont jamais corrigées. Par conséquent cela peut donner une mauvaise image du livre et surtout de l’auteur.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Relire son œuvre depuis la fin pour retrouver plus facilement les fautes, les mots et phrases étant du coup, sorties de leur contexte, et l’histoire que l’on connaît par cœur n’ayant plus de sens on se concentre davantage sur les phrases les mots, répétitions, orthographe, grammaire, conjugaison, concordance des temps…

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Du livre érotique ou Romance pour adultes.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

J’imagine d’abord une histoire comme un film dans ma tête, et là j’ai tous les détails de décors, de lieux, d’environnements, de circonstances. Je vois même quels acteurs peuvent jouer le rôle de tel personnage, où je sais qui peut faire les musiques des téléfilms, je sais également dans quels lieux ils peuvent être tournés. Je sais où commence et où finit mon histoire, et ne déroge jamais de ma ligne de conduite qui doit suivre la logique de mon récit et non s’éparpiller dans des personnages, des lieux ou des descriptions inutiles pour l’intérêt de l’histoire et pour le cheminement des personnages.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages?

Mon inspiration vient de choses que je vois, de circonstances plus ou moins vécues, de fantasmes, de témoignages, de tout ce que je me documente autour de moi et de tous les conseils conjugaux que viennent me demander des lecteurs.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pas toujours, ils n’existent pas mais sont fortement influencés par des rencontres effectuées à différents moments de ma vie. Mes intriguent se construisent dans ma tête où tout se noue, se dénoue et au bout de quelques heures, parfois quelques jours, je teins mon histoire.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Aller au bout de son rêve et lorsque c’est fini, relire, puis relire, puis relire encore, avec un dictionnaire des synonymes, avec un dictionnaire, avec le Bescherelle pour limiter le nombre de fautes (fortement réducteur pour le lecteur).

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Racine, Molière, Jean de La Fontaine, Beaumarchais, Jean Giraudoux, mais aussi Maupassant, Stendhal, Balzac, Zola, Baudelaire, Rimbaud, Victor Hugo, Céline…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Corneille Le Cid, La Neige en deuil Henri Troyat.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, les suites des trois premiers puis sur les autres histoires où tous les personnages vont finir par se rencontrer, pour faire vivre ma SAGA !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Tous les samedis je suis en dédicace dans les Maisons de la Presse, Cultura et France Loisirs… jusque mi-mars, grand salon chapiteau du livre de Saint Cyr -Sur-Loire les 20 et 21 mai.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

On peut suivre mes actualités littéraires sur Facebook/Séverine De Possel-Deydier Auteure

On peut suivre mon actualité d’artiste peintre sur Facebook/peintureSéverinedePossel-Deydier Artiste peintre.

————-

Le 8 février 2017

Séverine de Possel-Deydier

.

 SONGES SANS RETOUR

De SEVERINE DE POSSEL-DEYDIER

 

Songes sans retour est une histoire mêlant émotions, sentiments, et amour charnel osé, voire très osé… Réalité ou fantasme? L’histoire vous dira tout sur la personnalité complexe et attachante d’Eva. Une histoire bouleversante sur la force des sentiments qui soulève la question de savoir jusqu’où sommes-nous prêts à aller par Amour ou pour plaire à l’autre?
Se fourvoyer n’est jamais sans conséquences…
Ce n’est pas Eva qui vous dira le contraire!
Il s’agit d’un roman court, efficace et facile à lire, que sauront apprécier autant les hommes que les femmes.
Vous reconnaîtrez-vous au travers de ces situations et de leurs personnages, dans votre réalité comme dans vos songes?

Depuis 20 ans, Séverine de Possel-Deydier partage ses passions entre écriture de romans érotiques et peinture, dans l’ombre d’une ascendance d’écrivain et de peintre. Après des moments difficiles et une santé fragile elle trouve dans l’écriture l’apaisement nécessaire;lui permettant d’exprimer son Amour pour la vie, l’Écriture et l’Art.

.

 

LA DEUXIÈME VIE DE BOUCLE D’OR

De SEVERINE DE POSSEL-DEYDIER

La Deuxième vie de Boucle d’Or, est le deuxième roman de Séverine de Possel-Deydier. Ce conte moderne, pimenté de scènes érotiques, relance le débat de l’Amour à tout âge et le regard porté sur les couples à forte différence d’âge. Peut-on porter le même Amour à 15 ou à 50 ans et comment définir la limite entre la permission et la perversion ? Anaïs arrive aux urgences suite à un terrible accident de scooter. Cette adolescente à la fois absente et omniprésente, va bouleverser les codes et amener Pierre, son chirurgien à se poser de troublantes questions : qui est le plus pervers ? Son meilleur ami qui couche avec sa femme dans son dos depuis plusieurs années, ou le sauveur fou d’Amour qui fantasme sur sa protégée ?

 

.

 

LA BELLE DU LUXEMBOURG

De SEVERINE DE POSSEL-DEYDIER

Après « Songes sans retour » et « La deuxième vie de Boucle d’Or ;», Séverine de Possel-Deydier a souhaité traiter la sexualité depuis un autre point de vue : celui de la jeunesse. « La Belle du Luxembourg» nous présente la vision à la fois fraîche et détachée de l’Amour, du sexe, des sentiments, d’un jeune homme de 20 ans.
C’est non sans maladresse mais avec beaucoup d’émotions que Benjamin, un jeune étudiant en droit nous confie ses ressentis et nous dévoile ses désirs d’Amour, de tendresse, dans un monde et un contexte où tout devient consommable et où la limite entre le réel et le virtuel reste parfois floue et imperceptible. Ce romantique des temps modernes apprend à découvrir son corps, son langage et son pouvoir à travers l’éveil de tous ses sens.

.

Je remercie sincèrement Séverine de Possel-Deydier d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 10 mars 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Êcrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Alexandra DELRUE

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Alexandra DELRUE

.DSC_0117

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Alexandra DELRUE. J’ai obtenu un bac Economique et Social à La Ciotat (13), puis une Maîtrise d’archéologie à l’université de Nanterre (92). J’ai travaillé sur les chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Je jouais aux cubes à l’école maternelle ! Plus sérieusement, je m’occupais de mes enfants. Je suis devenue bénévole dans diverses associations liées à l’enfance afin d’offrir des divertissements aux camarades de mes petits.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Rien. J’ai tenté le théâtre durant un temps mais j’ai cru faire mourir les spectateurs d’apoplexie tant ils riaient, ce qui est dommage quand il s’agit d’un drame.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’attends avant tout un partage d’opinion constructive sur mes ouvrages. Pour le moment j’ai limité ma publicité à la presse locale et à quelques salons. J’ai également créé un compte sur Facebook afin de dialoguer avec les lecteurs géographiquement éloignés.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui. Je participe à diverses foires ou salons afin de présenter mon dernier ouvrage.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai écrit ma première histoire à l’âge de 8 ans. Durant l’école primaire je me suis consacrée à rédiger des nouvelles fantastiques. Période collège rime avec poésie. Avec le lycée, je me suis attaquée au roman. J’ai même publié un thriller au moment du baccalauréat. Mes études supérieures, ma carrière professionnelle et mes enfants m’ont laissé moins de temps libre et mes écrits sont restés au grenier. A l’approche de la quarantaine, j’ai décidé de retourner vers ma passion.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Seconde Chance est un roman sentimental, un peu érotique pour certains lecteurs (quand un homme et une femme se rencontrent, ils ne jouent pas aux cartes). Au premier abord il s’agit de la rencontre entre Catherine, pédiatre, âgée de 40 ans, et Gabriel, instituteur, âgé de 27 ans. Ils vont devoir affronter les médisances et les préjugés de leur entourage (différence d’âge, statut professionnel, rangs sociaux…). J’ai surtout voulu mettre en avant le métier d’instituteur, critiqué et sévèrement puni par les parents, et peut-être méconnu. Mettre en avant aussi la perfidie des gens, la curiosité malsaine que certaines pratiquent sur les autres, sans penser aux conséquences.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur Amazon, Chapitre, Fnac, Décitre, et dans n’importe quelle librairie.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je ne suis pas passée par la filière habituelle de la société d’édition qui vous dicte ses lois, et se croit le droit de modifier votre ouvrage à sa convenance. Je suis publiée à compte d’éditeur donc je ne risque pas de critiquer. Ces systèmes permettent au plus grand nombre d’écrivains d’être publiés. Tout le monde a enfin sa chance d’être reconnu car le talent en France est immense.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

N’écoute pas les gens mais suis ton cœur car lui seul te sera fidèle et honnête. Fais tes choix par passion et non raison, car seule celle-ci donne la force d’affronter tous les obstacles (mon professeur d’histoire romaine à l’université d’Aix-en-Provence).

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Pour le moment, je me suis essayée à la poésie, au roman policier (guère convaincue), au roman sentimental, au témoignage, aux écrits archéologiques, aux guides touristiques axés sur l’histoire et l’architecture, au roman fantastique.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Question pleine d’ambiguïté. Dans un premier temps, je note toutes les idées sur un cahier que je structure en chapitre. Je fais ensuite des recherches sur les lieux, un métier… afin d’apporter plus d’authenticité à mon récit. Je malaxe tout ceci sur mon ordinateur et je l’envoie à diverses personnes pour avis. Je laisse reposer quelques semaines puis je le relie en me mettant dans le rôle du lecteur. Si je parviens à me faire happer par l’histoire alors je publie, sinon fin du parcours dans mon carton « ouvrages à peaufiner ».

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Facile : dans la vie de tous les jours. Chaque rencontre, chaque moment vécu, chaque phrase entendue chaque image visualisée, peuvent m’apporter l’inspiration. Pour Seconde chance tout est parti d’une phrase prononcée par une maman de l’école de ma fille : « le remplaçant est trop jeune pour enseigner ». De là je me suis interrogée sur le métier de remplaçant.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

En fait les personnages naissent d’eux-mêmes, quand j’ai besoin. Quand j’écris l’intrigue et qu’un personnage apparaît, j’ai aussitôt le visage de quelqu’un qui vient. Non hélas, les ¾ de mes protagonistes sont des gens réels que je prends plaisir à faire vivre dans un autre univers, le mien. Certains boudent aujourd’hui, d’autres continuent de me parler.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Lancez-vous ! Osez ! N’ayez plus peur du regard des autres, de leur opinion. Faites lire vos écrits quel qu’ils soient, voire publiez-les. Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Le plus important n’est-il pas de se plaire à soi-même ? Si vous êtes fier de votre travail, dites-le.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Je suis une grande amatrice de littérature dite populaire. La littérature est censée nous détendre, pas nous déclencher une migraine. J’aime bien J.K Rowling, Marc Levy (ses débuts), Tolkien, Jane Austen, Molière, Helen Fielding, Anne Robillard, Anne Rice, Christopher Paolini, Max Gallo, George R.R. Martin.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

L’intégrale 5 du Trône de Fer, de George R.R. Martin.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Toujours. Un nouveau roman sentimental, une revue archéologique et un guide touristique.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Une séance de dédicace au centre culturel du supermarché Leclerc de Saint-Clément (89). Je serai en visite au salon du livre de Gron le 15 novembre, sur le marché de Noël de Sens le 12 décembre. Si vous me croisez dans la rue, sur le marché ou ailleurs, n’hésitez pas à venir discuter.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Pour le moment sur Facebook uniquement.

————-

Le  30 octobre 2015

Alexandra DELRUE

.DSC_0121

.

sens

DSC_0047

DSC_0111

.

Je remercie sincèrement Alexandra DELRUE d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 06 novembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

 

JL à l’écoute de … Chris Lef – KRYSTEL

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Chris Lef – KRYSTEL

.

Sous l oeil de Jean bart

.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Christelle Josette Francine née Lefebvre, veuve Logez depuis 2007, née à Calais dans le département 62 le 9 juin 1965 à 12h (j’ai coupé l’appétit à tout le monde). Passionnée de livres dés l’âge de 10 ans et gourmande d’histoires qui m’ont fait voyager, maman de 5 enfants beaucoup plus tard, je prends la plume à l’âge de 15 ans pour me lancer dans la poésie.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Lecture, dessin, peinture.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Peinture, confection de costumes historique, couture, fabrication de bijoux en perles. Ma passion est la Cour de Louis XIV et Versailles et son Roi Soleil.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

De faire vivre mon « bébé livre » quand il est venu au monde en le lisant, j’aime la critique qu’elle soit positive ou négative (négative : elle fait progresser), je me fais connaître par la radio, le bouche à oreilles, mes connaissances, le rentre dedans, internet, bourses aux livres, libraires, bibliothèques et médiathèques… J’en omets surement.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

NON

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Depuis les années 80. J’ai écrit une bonne quinzaine d’ouvrages (historique, érotique, polar, sentimental, surréaliste).

 

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Roman policier coécrit avec un écrivain belge : Sous l’œil de Jean-Bart

L’intrique se situe à Dunkerque, dans la ville où je vis actuellement depuis 2 ans.

Résumé :

Dunkerque, 27 août 2014, Place Jean Bart.

Yorick Leroy retrouve Éva, son épouse, morte dans la salle de bains, la veille de leur dixième anniversaire de mariage. Accident ou suicide ?

Persuadé qu’il s’agit d’un crime, le commissaire Magnac ouvre une enquête. Les mensonges s’accumulent chez les antagonistes. Yorick mène une double-vie avec Petra, son ambitieuse maîtresse. David, son meilleur ami, ment aussi. Et même la caissière du supermarché Carrefour de St-Pol sur Mer ! Qu’ont-ils de si important à cacher ?

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Pour le moment chez moi… Rendement intégral sans donner 30% aux libraires

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je rêve d’être éditée à compte d’éditeur

Je publie mes livres à compte d’auteur depuis toujours tout en proposant mes textes à des éditeurs

Pas d’e-book

Pas de compte participatif qui revient plus cher qu’en passant par mon imprimeur fidèle et de qualité depuis longtemps.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Rester soi-même et naturelle en toutes circonstances et quelque soit la personne que l’on a en face de soi (ce que j’ai toujours appliqué et j’appliquerai toujours même si cela déplaît)

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

La Bible, les romans historiques, les textes philosophiques, ouvrages d’art pour la lecture.

Pour l’écriture : du drame historique ou récits érotiques

 

12/ Comment écrivez-vous ? 

Un chewing-gum dans la bouche, dans la nature verdoyante premier jet sur un brouillon manuel, puis second jet sur Word dans mon bureau, puis je laisse reposer mon travail, je le reprends un moment plus tard (une semaine voir un mois) et là avec mes outils dictionnaires j’étoffe. Je vais tâter le terrain si c’est un roman historique à Versailles pour m’imprégner des lieux par exemple, je m’isole totalement puis quand je suis saturée de solitude je vais vers le monde où je puise et me gave de situations, de mots, de comportements. (Molière était un grand observateur de son époque et je copie sur lui).

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Dans l’observation de mes congénères, de la nature, dans tous lieux, toutes circonstances, films, paroles, odeurs, bruits…

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Les idées me viennent souvent en faisant le ménage, parfois la nuit quand je me réveille, à l’issue d’un songe aussi, de la vue d’une belle fille ou d’une femme qui passe dans la rue, d’un parfum qui vole, d’une situation dont je suis témoins et je l’imagine autrement.

Mes personnages sont toujours fictifs mais liés à de vraies personnes et à de réels histoires ou contextes en général.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Quand la maladie de l’écriture apparaît avec tous ses symptômes alors il faut écrire, des personnes ont la guitare qui les démangent alors ils jouent, quand c’est la plume qui chatouille, il faut écrire, c’est qu’un don nous été donné pour que nous l’utilisions. Ne jamais oublié que tout le monde connaît les 7 notes de la gamme pourtant tout le monde ne peut pas faire d’opéra ! Quand on a l’art de manipuler les mots pour former des phrases qui mènent aux textes, il ne faut pas hésiter une seule seconde !!!  Pour un auteur, écrire c’est aussi vital que respirer.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Molière, Françoise Chandernagor, Marguerite Duras, Régine Desforges, Agatha Christie, Stephen King, Hitchcock et j’offense ceux que j’oublie ….Et aussi et surtout des auteurs inconnus, méconnus et non reconnus qui me demandent mon avis. Car beaucoup d’entre eux méritent plus que ce qu’ils reçoivent.

Je déteste Zola et Pagnol

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Ma Bible bien sûr débordante d’histoires de l’humanité où je puise parfois mon inspiration et un roman fantastique d’une jeune fille de 15 ans « Destin » d’Amélia Carpentier, j’adore et pour encourager cette auteure en herbe je serai son mécène pour cet été. Son histoire est merveilleuse et je tire mon chapeau pour ce premier ouvrage bien écrit et bien mené.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui : « Le retour de Lagardère », cette fois il sera déguisé en femme et non en bossu et l’action se déroule à la Cour de Louis XIV

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

NON

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Pas de renseignement pour le moment….

————-

Le  14 mai 2015.

Lefebvre Christelle veuve Logez alias KRYSTEL

.

Sous l oeil de Jean bart

.

Je remercie sincèrement Chris Lef  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 08 juin 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.