Rétrospective du Festival du livre de Mennecy

J’étais présent les deux jours au

FESTIVAL DU LIVRE ET DE LA BD

de l’Île de France à MENNECY

Les 3 et 4 février 2018

.

.

Gymnase René Guitton

Boulevard Charles de Gaulle

Pour en savoir plus :

http://www.salondulivreidf.com/

.

Pour l’occasion, la salle d’armes PREM’EDIT

avait réuni ses trois mousquetaires mais ils étaient quatre :

Gérard Porcher, Richard Taillefer,

Guy Alamarguy et Jean-Louis Riguet

.

Pêle-mêle de ces deux journées formidables

.

 

.

Pour en savoir plus :

http://www.salondulivreidf.com/

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 11 février 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Salon du livre à Mennecy

Je serai présent les deux jours au

FESTIVAL DU LIVRE ET DE LA BD

de l’Île de France à MENNECY

Les 3 et 4 février 2018

.

.

Gymnase René Guitton

Boulevard Charles de Gaulle

Pour en savoir plus :

http://www.salondulivreidf.com/

 

 

.

Pour en savoir plus :

http://www.salondulivreidf.com/

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 22 janvier 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

 

 

Réjouissances à Honfleur, Olivier Polard

RÉJOUISSANCES A HONFLEUR…

Olivier Polard

Roman

IN OCTAVO éditions

310 pages – Janvier 2017 – Prix 20 €

ISBN 978-2-84878-219-5

http://www.inoctavo-editions.com/

.

 .

En quatrième de couverture, l’éditeur nous indique ce qui suit :

Un boucher Hongrois s’installe à Honfleur. Deux ans plus tard, Laszlo, dont le commerce est frappé par la crise économique et l’arrivée d’un concurrent, commet un crime par… désœuvrement.
Ses amis, sensibles à ses remords, décident de ne pas le dénoncer mais aussi de contrecarrer l’enquête de police par tous les moyens.
Cette histoire qui commence comme un roman policier est en réalité un récit burlesque : pas un seul moment de répit entre les tribulations de notre boucher de Honfleur et l’épopée de ses quatre pieds nickelés d’amis !L’auteur Olivier Polard doit assurément être un lointain cousin de Blake Edwards ou de David Lodge car il enchaîne à tout rompre les situations les plus rocambolesques, les plus folles, les plus improbables dans ce roman à l’humour ravageur.
Ne passez surtout pas à côté de ce petit bijou délicieusement amoral et tellement jubilatoire.

Extrait :

…Laszlo était fier de s’appeler Herczogejdi.
C’était un nom honorable et honoré dans son pays natal car, outre ses ancêtres Magyars, il comptait également dans sa famille un grand-père mort en héros pendant l’invasion soviétique.
Or, l’instituteur qui arborait en face de lui un sourire timide venait, cette fois, de lui donner du « M. Harzojy ? », nom d’un traître honni du peuple hongrois.
Le boucher attrapa son tranchoir et l’abattit violemment sur son plan de travail en rugissant.
— Dehors. Tout de suite !…

 

.

.

http://www.inoctavo-editions.com/livre-198-rejouissances-a-honfleur-

.

Ce que j’en pense :

Olivier POLARD porte bien son nom. Cet auteur de polar nous raconte une histoire rocambolesque dans une suite incessante de péripéties et de rebondissements délirants. Où va-t-il chercher tout cela ?

Beaucoup de choses sont évoquées : un boucher talentueux qui devient boucher par inadvertance, des amis serviables à un point non imaginable, une police complètement dépassée par les événements et un tantinet illégale, des élus que l’on n’ose pas qualifier de carriéristes.

Les situations sont pittoresques malgré les crimes horribles. Ce ne sont pas des amis de toujours mais ils vont le devenir. Aucune morale dans ce livre, il s’agit simplement de sauver sa peau. Il y a des histoires d’éboueurs qui passent trop tôt ou trop tard devant la maison du maire au grand dam de sa femme, des histoires de peinture et de peintre éméché.

Ce livre reflète assez bien l’ambiance des peurs contre l’étranger ou simplement de celui qui naît dans le village voisin. Les descriptions sont assez précises pour sentir les bons ou mauvais sentiments. Il est amoral dans la mesure où il relate la non dénonciation de crime mais sympathique dans la mesure où il conte une belle histoire d’amitié.

Un roman policier burlesque, sans répit !

Ce premier essai est excellent, bien écrit, sans ennui. La plume est acérée, la prose vive, rapide et légère.

.

Quelques mots sur l’auteur :

La quatrième de couverture nous explique que Olivier POLARD, auteur de son premier roman Réjouissances à Honfleur… , est le Lauréat du speed-editing 2016 du salon du livre d’Île de France de Mennecy (91).

Olivier POLARDD’origine bretonne, Olivier POLARD a grandi au cœur du vignoble Angevin. Résidant actuellement en Seine-et-Marne, il partage son temps libre entre l’œnologie, la peinture et la musique.
Réjouissances à Honfleur est son premier roman et certainement pas son dernier…
Il n’a pas choisi la facilité en mariant intrigue et humour, cependant ce coup d’essai réussi nous annonce, à n’en pas douter, d’autres plaisantes histoires.

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 18 avril 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Les Tamalous, Alexandra Pasquer-Schurder


LES TAMALOUS

Alexandra Pasquer-Schurder

Roman

Les Tamalous

Changeront-elles de vie à 70 ans ?

Fortuna éditions

252 pages – Septembre 2015 – Prix 16.90 €

ISBN 978-2-87591-073-8

http://editionsfortuna.blogspot.fr/

.

 
 .

En quatrième de couverture, l’éditeur nous indique ce qui suit :

 

Trois septuagénaires un peu brinquebalantes ont des maux de leur âge mais aussi des envies. Yvettes, vraie midinette, rêve d’un nouvel amour à Paris. Alicia, obsédée par l’argent, ne se sent bien qu’en représentation. Angèle, gravement malade, joue sa survie en Bretagne.

L’arrivée de Ferdinand, un lointain amant richissime en mal de paternité, les confronte à un choix : accepteront-elles de lui créer un héritier ? De remettre en question leur existence passée ?

C’est l’histoire des Tamalous, des destins croisés du troisième âge, porteurs de vie et d’espoir !

.

http://club.editionsfortuna.net/index.php/editions-fortuna/les-livres-fortuna/les-tamalous-detail

.

Ce que j’en pense :

J’ai bien aimé ce livre qui se lit vite en raison de l’écriture qui est très alerte. Les phrases sont courtes et rapides. Le style est aussi alerte que l’auteure. Les mots sautent comme un cabri, ce que j’ai vu faire à l’auteure sur la scène du Salon du livre de Mennecy en février 2017.

Les portraits des personnages sont bien campés. On sent une longue étude et d’attention de l’être humain. Normal car l’auteure travaille dans la communication.

Le ton n’est pas vraiment décalé. L’on sent l’étude du comportement humain parfois déconcertant ou féroce, mais souvent proche du réel. Il est aussi être léger et émouvant.

La question que pose Alexandra est de savoir si l’on est vieux à 70 ans ? Sujet au combien d’actualités ! L’auteure parle de cet âge charnière dans une intrigue qui est une intrusion dans le monde des seniors. Elle n’hésite pas à aborder des thèmes autour de la nutrition, du respect des prescriptions, du soutien de l’entourage, de la place des femmes et des aînés dans la société et de la transmission dans le cadre de l’héritage.

Trois portraits de femmes commencent le livre : celui d’Yvette, celui d’Angèle et celui d’Alicia. Trois vies différentes mais réussies. Puis, un portrait d’un homme, Ferdinand qui a un souci : à qui transmettre sa fortune puisque officiellement il n’a pas d’enfant. Il se met en quête d’un héritier, avec des méthodes particulières pour ne pas être dérangeantes.

L’auteure est entrée dans les détails. Les détails de la vie de chacune des femmes : les émois d’une femme amoureuse avec ses désirs, la tristesse face à la maladie, la vie des femmes actives, des femmes au foyer, des femmes qui font attention à elles ou pas, des soucis de santé.

.

Quelques mots sur l’auteure

Alexandra Pasquer-Schurder est née au Canada en 1968. Elle a appris à lire et à écrire en faisant le tour du monde avec ses parents. Elle a été formée au CELSA en Communication et à Paris I Sorbonne en Science politique, avant de devenir journaliste de presse écrite. Aujourd’hui, elle dirige la communication d’un groupe spécialisé dans le logement social.

Alexandra est d’une grande vitalité et a foi dans l’optimiste. Elle a un grand sens de l’observation et de capacité d’écoute. Elle est plus que persuadée que la vie vaut la peine d’être vécue et que les péripéties humaines sont les grains de beauté de l’existence, dont les envies et les espoirs sont vivants.

Les lecteurs seront surpris en lisant ce livre qui est une contribution au début sur la silver économy et la place des aînés dans la société.

.

 

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Pasquer-Schurder, cliquer sur :

https://www.les-tamalous.com/

et aussi sur

https://librebonimenteur.net/2017/02/14/jl-a-lecoute-de-alexandra-pasquer-schurder-romanciere/

.

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 17 mars 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

 

Salon du Livre de l’île de France à Mennecy

Je serai présent les deux jours au

 

.

Pour en savoir plus :

http://www.salondulivreidf.com/

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 13 Janvier 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Emma Kemy

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Emma Kemy

.J68B0951

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Emma Kemy. Après l’obtention de mon Bac Commercial, j’ai été 2 ans et demi Téléprospectrice. En 1998, je suis rentrée dans l’Education Nationale en tant qu’Aide Éducatrice et aujourd’hui j’y exerce toujours, comme AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire).

 

2/ Que faisiez-vous avant (ou parallèlement) la pratique de votre art ?

Je respirais la vie !

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous d’autre ?  Quelle est votre passion ?

J’aime la danse, je passe mon temps à danser et ce, depuis ma tendre enfance. Ma Mamounette aime me raconter que j’ai marché lors de la fête nationale de Kinshasa. Le pays était en ébullition ambiance « faire la fête comme jamais » et moi, à 4 pattes, au milieu de mes yayas (grands frères) me disant c’est aujourd’hui et pas demain. Quand tout à coup, la petite Emma s’est retrouvée sur ses deux pieds en mode soukouss Moonwalk et n’a plus jamais cessé de danser, hi hi hi !

 

Ma passion, c’est la musique car on ne peut danser sans mélodie. En dehors de mes projets en solo (préparation de mon album), je suis chanteuse dans un groupe Afro-Caribbean Métal Kréol et ma bouffée d’oxygène, c’est le vendredi soir de retrouver les musiciens pour la répétition générale !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je vais d’abord répondre à la seconde et la troisième question. J’essaie de me faire connaître via les réseaux sociaux (Youtube, Facebook…) et dans la rue, je n’hésite pas à dégainer mes flyers pour inviter les gens à aller découvrir mon univers. Maintenant, qu’est-ce que j’attends d’eux… ? Juste un clic, un partage avec leur entourage et des mots d’encouragement ou de critique constructive si possible.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des concerts, des manifestations quelconques ?

Avec mon groupe, on fait régulièrement des prestations (Fête de la musique, Noël chanté…). Côté solo, je commence également à montrer le bout de mon nez ou le bout de mon micro, au choix, puisque cette interview est le résultat d’une prestation lors du Salon des Auteurs à Mennecy.

 

Les rencontres ne manquent jamais et c’est tellement enrichissant. L’une de mes plus belles rencontres, c’est ma collaboration avec la merveilleuse Auteure Angela Soumahoro ainsi que l’Arrangeur et Producteur Ange Petit. Avec Angela, nous nous sommes connues sur les bancs de l’école, elle Professeur des Ecoles et moi AVS. Lorsque j’ai feuilleté son premier recueil et que je suis tombée sur le texte de « Petit Roi », j’ai compris qu’il fallait que je trouve une mélodie pour en faire une chanson, car qui ne connait pas un Petit Roi dans son entourage ?

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

À 10 ans, avec mon super micro bling bling (le fouet à œufs de Mamounette), je donnais déjà des grands spectacles, sur le balcon familial du 13éme étage, qui offrait une vue panoramique sur la ville de Saint Maur des Fossés. Une partie de Créteil profitait également des prestations. Mes admirateurs étaient nombreux : pigeons, lampadaires, maisons, immeubles, la Marne, sans oublier les arbres et les voitures qui n’avaient pas de temps à me consacrer ! ! ! C’était des instants magiques dans mes souvenirs d’enfant, hi hi hi !

– En 2012, j’ai fait les chœurs dans le single « Débordé » de Roméo Featuring Patson (l’humoriste de chez Jamel Comedy Club).

– 2015, mon premier single « Pendant des heures », suivi par le tournage du clip vidéo, dont une partie a été réalisée dans la demeure de la Grange aux Bois à Yerres.

– Présentation du clip et du making of  en juin 2015, salle des fêtes l’Astral à Montgeron.

– 3 featuring dans l’album « Ma légende personnelle » du rappeur Essonnien Doumam’s.

 

7/ Quelle est votre dernière chanson ?  CD ?  Pouvez-vous nous en parler ?

« Petit Roi », le texte d’Angela Soumahoro, est mon dernier titre mais comme le clip n’est pas encore réalisé je vais vous parler de la chanson « Pendant des heures », mijotée sur une musique Pop Dance. Le clip vidéo s’inspire de la mouvance kawaii, qui signifie « mignon » en Japonais, avec des Lolitas. Je ne vous en dis pas plus, motus et bouche cousue…

 

Je remercie mon équipe de choc Slamspider Deejay pour la musique, Sébastien Ricci de chez Collimateur Audiovisuel pour la réalisation de ce clip original en Motion Design et enfin mes magnifiques Lolitas (Taiseiyou Lapin, Opaline Rose, Claire Hilarion, Fleur de Péché, Emmanuel Riou et Emily Chabault) pour leur prestation et soutien.

 

8/ Où peut-on se procurer vos réalisations ?

Motus et bouche ouverte, hi hi hi !

Emma Kemy sur Youtube

Facebook Emma Kemy pour découvrir cet univers du kawaii.

 

9/ Appartenez-vous ou vous recommandez-vous une école ?

Je pense que l’une des meilleures écoles, c’est aussi l’expérience des personnes que l’on va côtoyer qui vont nous enrichir de leur savoir, technique et Sagesse. C’est donc l’école de la vie !

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous-ayez reçu ?

Ne jamais baisser les bras et garder la foi.

 

11/ Que préférez-vous faire comme style ? Composez-vous ? Faites-vous les textes ?

Je ne veux guère être cantonnée dans un style car la musique, pour moi, rime avec danse, et « je veux danser la terre voire l’univers ». Je compose et j’écris.

 

12/ Comment travaillez-vous ?

En règle générale, j’ai toujours une petite mélodie qui me trotte dans la tête. Dans le métro, il me suffit de lire un panneau publicitaire pour déjà commencer une composition. Ça peut également être une décision que je vais prendre, de me poser tranquillement, et d’écrire un texte sur une de ces mélodies.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration dans mon vécu et la vie en générale.

 

14/ Avez-vous eu des commandes à réaliser ?

Des textes en Lingala ma langue maternelle pour des morceaux.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre art ?

De ne jamais cesser de chanter car la musique est une thérapie naturelle contre beaucoup de maux et mots aussi… hi hi hi.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ? Chanteurs préférés ? Musiciens préférés ?

Un jour à l’époque des Cro-Magnon, mon professeur de Gestion, Monsieur Dieudonné Toua, que je me permets de citer car c’est un homme formidable, nous a posés une question, à savoir qui ne lisait pas. Nous étions nombreux à lever le doigt. Sa réponse fut : « Non, vous lisez tous, rien que quand vous avez pris le métro pour venir ici, vous avez déjà lu une dizaine de panneaux publicitaires, sans compter vos leçons ».

Cette réponse m’avait beaucoup confortée. Je lis plutôt les journaux et lorsqu’on me recommande un livre, je vais piocher tous les renseignements sur internet. Mais, depuis ma collaboration avec Angela Soumahoro, je commence à m’intéresser aux livres car j’ai eu le privilège de côtoyer des Auteurs d’exception.

En musique, je vais en citer quelques-uns seulement, sinon on va y passer la nuit. Michaël Jackson bien évidemment, Mbilia Bel, Whitney Houston, Céline Dion et Mylène Farmer.

 

17/ Quel est votre rêve le plus fou ?

Oh la la… Mon rêve le plus fou, c’est de faire Paris / Kinshasa à pieds et en 7 jours et, évidemment que je plaisante !

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Les projets ne manquent jamais, c’est plutôt comment faire pour que mes projets se concrétisent ?

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Il y a des propositions qui ne sont pas encore confirmées.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos concerts ?

Sur mon Facebook Emma Kemy.

————-

Le 28 février 2016

Emma Kemy

.

Une interprétation de Emma Kemy :

Pendant des Heures [CLIP OFFICIEL] (Music Video Official)

https://www.youtube.com/watch?v=xPmYfwgNLJg

.photo media

.

Emma Kemy au Tokyo Crazy Kawaii

https://www.youtube.com/watch?v=wGKMi627BXY

.

.

Je remercie sincèrement Emma Kemy d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 29 février 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Souvenirs du salon du Livre et de la BD de Mennecy 2016

Souvenirs

du salon du Livre et de la BD

de Mennecy 2016

.

AFFICHE MENNECY 2015

.

De belles rencontres : comme les quatre mousquetaires ils étaient cinq : 

Richard Taillefer, Gérard Porcher, Jean-Pierre Gisselbrecht, Reza Hiwa et Jean-Louis Riguet.

12654202_980662288675618_6186686960266708351_n

.

20160206_133148

.

20160206_133157

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 12 février 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.