Publié par Laisser un commentaire

Intissar HADDIYA médecin auteure

Intissar HADDIYA n’est pas qu’une grande spécialiste de la médecine néphrologique, c’est aussi une écrivaine qui a publié plusieurs livres. Elle parcourt le monde et fait des conférences. Cette interview date de décembre 2016, depuis elle a publié d’autres livres. Régulièrement en France, vous pourrez la rencontrer au hasard des salons du livre auxquels elle participe.

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Intissar HADDIYA

Intissar Haddiya médecin auteure
Intissar Haddiya médecin auteure

.

.

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Intissar HADDIYA – Je suis médecin néphrologue et auteur marocaine née en 1981. Actuellement, Je suis professeur agrégé de néphrologie à la faculté de médecine et de pharmacie d’Oujda-Maroc.

À côté des actions de soin, d’enseignement et de recherche, les activités associatives occupent une place prépondérante dans mon métier. De ce fait, j’ai pris part, depuis quelques années, au travail associatif, en tant que membre des associations de soutien des insuffisants rénaux au Maroc. D’un autre côté, l’écriture est une activité qui me passionne. Je m’y adonne depuis l’enfance. C’est un magnifique moyen d’expression, d’échange et de partage des idées qui me procure beaucoup de sérénité et un certain équilibre en compensant la difficulté de mon métier.

Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Parallèlement à l’écriture, J’exerce mon métier de médecin néphrologue et enseignant chercheur. Mon quotidien est axé en grande partie autour de mon activité clinique, au contact des patients et leurs familles, mes collègues médecins et infirmiers, les étudiants en médecine, etc. L’hôpital est un univers à part. Une ambiance singulière où plusieurs destins convergent de façons très différentes et souvent inattendues. D’ailleurs, c’est l’une de mes sources d’inspiration.

.

Au fil des songes par Intissar Haddiya, médecin néphrologue et auteure
Au fil des songes par Intissar Haddiya, médecin néphrologue et auteure

.

Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre autre passion, Intissar ?

J’aime beaucoup la peinture avec une préférence particulière pour la peinture d’histoire, un genre qui représente des scènes de vies à des époques différentes de l’histoire de l’humanité. C’est un témoignage pictural qui permet de mieux connaître le mode de vie et le système de valeurs qui prévalaient dans différentes civilisations à différentes époques. C’est un magnifique voyage dans le passé. J’aime aussi le cinéma et le théâtre. Woody Allen et Youssef Chahine comptent parmi mes scénaristes préférés. Par ailleurs, mon autre passion est naturellement la lecture.

Qu’attendez-vous de vos lecteurs ?

Camus disait : « tout artiste (auteur) désire être reconnu, je le désire aussi ». Pour ma part, je dirai que je souhaiterais que mes messages parviennent aux lecteurs. Écrire et a fortiori publier, est une manière d’aller vers les autres, de s’ouvrir aux autres et d’échanger avec eux, c’est aussi dévoiler différentes facettes de sa personnalité et accepter de se soumettre à la critique et au jugement de l’autre.

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, je fais bien sûr des rencontres dédicaces, des lectures, des conférences et des interviews. Je participe également à des émissions culturelles et aux salons littéraires.

Depuis quand écrivez-vous ? Intissar Haddiya qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis l’enfance inspirée par les romans de jeunesse que je lisais à l’époque tels Charlie et la chocolaterie et Moi, boy de Roald Dahl, un auteur Norvégien qui m’a beaucoup marqué dans mon enfance. Adolescente, j’ai participé à plusieurs concours littéraires et remporté des prix. En 1999, j’ai signé un contrat avec la prestigieuse maison d’édition Cambridge University Press (New York) qui a publié mes essais et nouvelles en langue anglaise. Et en 2016, je publie mon premier roman en Français aux éditions « Saint-Honoré » à Paris.

 

Pouvez-vous nous parler de l’un de vos livres ?

C’est un roman intitulé « Si Dieu nous prête vie », qui raconte le vécu et les préoccupations d’un groupe de patients partageant la même séance de dialyse. C’est un roman qui donne la parole aux patients et à travers leurs interactions, leurs joies et leurs peines, se dégage une facette méconnue de ces personnes attachantes qui s’accrochent à la vie et partagent des espérances communes en dépit des divergences de leurs histoires personnelles. Un récit de vie, qui dénude ingénument la détresse et les contraintes liées à la dialyse tout en soulignant la difficulté d’accès à la greffe d’organe.

.

Intissar Haddiya publie Si Dieu nous prête vie
Intissar Haddiya publie Si Dieu nous prête vie

.

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

En France, mon roman existe dans des librairies répertoriées sur le site les libraires.fr. Je citerai à titre d’exemple, la librairie Cedipresse Paris 15e, librairie Carrefour Bercy 2. Au Maroc aussi, le livre est disponible dans plusieurs librairies. Par ailleurs, il peut être procuré aisément, sur commande, dans l’ensemble des librairies dans les pays francophones.

D’un autre côté, il est disponible sur plusieurs plateformes, Amazon, Fnac, furet du nord… qui proposent l’ouvrage aussi bien en format Kindle et broché.

Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je suis convaincue qu’il existe des ouvrages intéressants qui ne trouvent pas leur place dans l’édition classique. De ce fait, je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’un auteur publie et édite son ouvrage à ses propres frais pour faire connaître son travail. Toutefois, c’est un processus assez lourd. C’est très difficile d’arriver au lecteur lorsque l’on n’a pas la chance d’avoir le label d’un éditeur.

Pour ce qui est de l’e-book, il fait partie de l’évolution technologique appliquée à la lecture. Je n’en ai pas vraiment d’usage. Personnellement, je préfère de loin la version papier.

Intissar, avez-vous reçu un conseil important ?

« Personne n’est assez grand pour être indépendant des autres » une citation des frères Mayo (fondateurs de la Mayo Clinic)

.

L'inconnue, un livre d'Intissar Haddiya, médecin et auteure
L’inconnue, un livre d’Intissar Haddiya

.

Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

En matière de lecture et d’écriture, je touche un peu à tout, la poésie, les essais, les nouvelles et le roman. Néanmoins, j’ai une préférence particulière pour le roman.

Comment écrivez-vous ?

Je ne me force jamais à écrire. Je n’écris que lorsque j’en éprouve le besoin, lorsque je me sens réellement inspirée, lorsque j’ai des choses à raconter, des choses que je dois absolument extérioriser. Cela arrive quand même assez souvent. Toutefois, je n’ai pas de rituel bien défini. D’ailleurs, j’écris lorsque j’ai du temps à la marge de mon activité clinique qui est assez prenante.

Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Mon inspiration je la puise de mon vécu, du quotidien, des différents phénomènes sociaux qui se déroulent sous mes yeux. Mes idées proviennent également de mes différentes lectures.

Pour ce qui est des commandes d’ouvrages, non, je n’ai jamais écrit sur commande.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Mes personnages sont tous fictifs mais inspirés de la réalité. De ce fait, je construis les personnages sur des personnes existantes dont je crois cerner les principaux traits de caractère. La plupart du temps, mes personnages sont composites. Il s’agit d’un mélange de plusieurs caractéristiques psychosociologiques. Concernant les intrigues, elles sont souvent basées sur des faits réels.

Donneriez-vous un conseil aux amateurs d’écriture ?

Écrivez pour vous-même et non pour se faire publier et plaire au lecteur. Soyez vous-même dans l’écriture, restez spontanés. Je crois que lorsqu’un texte est sincère, il parvient aisément à toucher et émouvoir.

.

L'inconnue, un livre d'Intissar Haddiya, médecin et auteure
L’inconnue, un livre d’Intissar Haddiya
Au fil des songes par Intissar Haddiya, médecin néphrologue et auteure
Au fil des songes par Intissar Haddiya, médecin néphrologue et auteure

.

.

Avez-vous des auteurs préférés?

J’ai plusieurs auteurs préférés d’horizons et origines très variés, il y a les maghrébins Tahar Benjelloun et Yasmina Khadra ; l’égyptien Najib Mahfoud ; les germaniques Stefan Zweig et Franz Kafka et les afro-américains Toni Morisson, Langston Hugues et James Baldwin.

Que lisez-vous en ce moment ?

En ce moment, je lis « God help the child » de Toni Morisson. Très fort et très émouvant. Ce que j’aime chez Toni Morisson, c’est la simplicité du texte, la spontanéité de l’écriture et le fait de mettre en avant des personnages noirs de sexe féminin et de leur octroyer des rôles principaux. Cela ne s’est pratiquement jamais fait auparavant, du moins pas de la même manière. C’est assez singulier en matière de littérature.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, en effet, je suis sur d’autres projets. L’écriture est une activité qui fait partie intégrante de mon quotidien.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

J’essaie d’utiliser les moyens modernes de communication. Je suis sur Tweeter @Haddiyaintissar, Facebook (intissar haddiya) et Instagram (intissarhaddiya) où j’annonce les différentes parutions et évènements à venir. J’échange et interagis avec les lecteurs assez régulièrement aussi à travers ces réseaux sociaux.

Le 10 décembre 2016

Oujda-Maroc

Intissar HADDIYA

Propos recueillis par librebonimenteur.net le 10 décembre 2016 et aménagé  le 06 novembre 2019

.

Intissar-Haddiya a publié SI DIEU NOUS PRÊTE VIE
Intissar-Haddiya a publié SI DIEU NOUS PRÊTE VIE

.

Vous pouvez vous le procurer chez l’éditeur à l’adresse suivante :

http://www.editions-saint-honore.com/tag/intissar-haddiya/

.

L'inconnue, un livre d'Intissar Haddiya, médecin et auteure
L’inconnue, un livre d’Intissar Haddiya

.

Intissar Haddiya en dédicaces
Intissar Haddiya en dédicaces
Intissar Haddiya
Intissar Haddiya

.

.

Je remercie sincèrement Intissar HADDIYA d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

La boutique de l’écriveur : https://librebonimenteur.net/pw4n

.

© Jean-Louis RIGUET 12 décembre 2016 modifié le 06 novembre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Colette Gibelin sera à MONTMEYAN EN POéVIE

Colette Gibelin

à MONTMEYAN EN POéVIE

.

Poévie affiche2016

.

Le poète Colette Gibelin

sera présent au festival de poésie

MONTMEYAN EN POEVIE

au mois d’août 2016

.la photo de profil de Colette Gibelin

.

Colette Gibelin est née en 1936 à Casablanca (Maroc), où elle a passé son enfance.

Elle vit actuellement près de Brignolles, dans le Var, où elle a été professeur de lettres.

Elle a fait le choix d’une poésie lyrique, traversée de préoccupations existentielles, un chant des profondeurs, et accorde une attention particulière à la musique des vers, travaillant rythmes et sonorités.

Elle a obtenu en l’an 2000 le prix Troubadours, pour son recueil « Vivante Pierre ».

Elle est régulièrement invitée à des festivals de poésie comme Lodève ou Sète.

(Source : affiche du festival)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colette_Gibelin

.Poévie CV2poetes2016

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 04 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

les tribulations du dernier Sijilmassi, LARAOUI Fouad

Où se trouve la place d’Adam ?

Publié par 2 commentaires

Roses des Sables Trophée

AUGUSTIN ma bataille de Loigny  participe à ce trophée

Une initiative de Guy BOULIANNE, Président Directeur général des Editions Dédicaces

Voici une partie de la publication faite les Editions dédicaces inc. le 26 décembre 2013 sur le site du Bottin International des Professionnels du Livre

Trophée Roses des Sables : Près de 300 prix ont été gagnés pour financer Annie Perreault et Élisabeth Gagnon Tremblay…

annie-perreault_630x359

Et voilà ! Le méga tirage de plus de 300 prix a bien eu lieu afin de financer Annie Perreault et Élisabeth Gagnon Tremblay qui participeront au prochain Trophée Roses des Sables, un Rallye 4X4 exclusivement dédié aux femmes. Ce rallye aura lieu au mois d’octobre 2014. Pour cette occasion, les Éditions Dédicaces ont remis aux deux sportives une valeur supérieure à 750 $CA (± 530 EUR) en prix, dont les livres suivants : « Platon le Suricate », par FanFan et Schmurl, « Fallait-il tuer Socrate »« Nouveaux propos sur le bonheur » et « Pourquoi encore la psychanalyse », par Georges Botet Pradeilles, « Les forces de l’abîme » et « Les remous des profondeurs », par Laurent Noerel, « Augustin, ma bataille de Loigny », par Jean-Louis Riguet »« Moi, Emile Milliard », par Bernie Palmer et beaucoup plus encore… Notre maison d’édition a aussi donné une copie de sa liseuse numérique (valeur : 140$) et 5 exemplaires du livre« Platon le Suricate » pour l’organisme « Les enfants du désert » au Maroc.

Voici un compte rendu du tirage qui nous a été envoyé par Les Sablotines elles-mêmes :

Le MÉGA tirage des Sablotines s’est déroulé jeudi le 19 décembre à 7h30. 118 personnes ont acheté un billet au coût de 20$ qui leur donnait droit à un cadeau assurément qui couvrirait au moins ce montant. Chacun des participants avait la chance de choisir son prix. Le premier pigé choisissait en premier, le deuxième pigé choisissait ensuite, etc. tous l’un après l’autre. Pour faciliter le jumelage de prix, chacun des participants avait remis au préalable une feuille contenant leur choix préféré numéroté de 1 à 15.

Bien des prix figuraient sur la liste et il y en avait pour tous les goûts. Cela allait du démarreur à distance à l’aspirateur, en passant par la conduite de voiture de luxe, des paniers cadeaux et bien sûr plus de 25 livres offerts par les Éditions Dédicaces.

Donc, le tirage a eu lieu au pénitencier maximum de Donnacona où travaille Annie comme agente correctionnelle, devant 50 agents de la paix où la majorité des participants travaillent. La famille, les amis ont également encouragé notre équipe. Annie Perreault a demandé à une agente d’effectuer le tirage et de numéroter tous les billets en ordre de pige. Après avoir pigé et numéroté les billets de 1 à 118, Annie s’est installée avec tous les billets et les feuilles de pré-choix et a pris le billet No.1 et sa feuille et elle a regardé le 1er choix du gagnant. Au 2ème billet, elle a regardé son 2ème choix et vu si le choix préféré du gagnant était là, sinon elle passait à son deuxième choix ainsi de suite. Étant donné que les choix étaient assez différents les uns des autres, Annie a fait ainsi jusqu’au 90 ème billet. Arrivée là, elle devait appeler quelques-uns des gagnants puisque leurs choix étaient tous épuisés, mais ils pouvaient continuer de choisir tout de même dans les prix restants.

Ainsi, Mme Catherine Gauthier, Mme Mélanie Villeneuve, Mme Lynda Lanouette et Mme Sophie Beaulieu se sont mérités des livres des Éditions Dédicaces. C’est Mme Odette Duranleau qui a remporté la liseuse numérique des Éditions Dédicaces. Vous pouvez voir l’ensemble des gagnants en cliquant sur ce lien.

Un gros merci aux Éditions Dédicaces qui se sont joints à cette équipe des Roses des Sables 2014 qui iront faire une compétition de 4X4 dans le désert marocain du 9 au 19 octobre 2014. Grâce à leur soutien, elles ont pu amasser 2360$ grâce à ce tirage.

Et en supplément, les Éditions Dédicaces ont donné plusieurs livres pour enfant qu’elles remettront aux enfants dans un village marocain sur place parrainé par l’organisme Les Enfants du désert qui s’occupe année après année d’un village défavorisé.

Nous vous rappelons que les Éditions Dédicaces sont l’un des « Commanditaires OR » des deux sportives. En échange de cela, le logo de la maison d’édition est apposé sur la page Facebook et les deux sites internet de Annie Perreault et de Élisabeth Gagnon Tremblay… sur leur véhicule au Québec… ainsi que sur leur 4X4 au Maroc PENDANT UN AN.

.

Cette action et cet article méritaient d’être relayés. C’est fait. Un grand merci à Guy Boulianne.

.

Première couverture Augustin
Première couverture Augustin

.

http://www.sgdl-auteurs.org/jeanlouis-riguet/

http://www.m-e-l.fr/jean-louis-riguet,ec,1053

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

http://www.scribomasquedor.com/

http://www.dedicaces.ca

http://librebonimenteur.net/

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .