JL à l’écoute de … Jean-Luc Dousset

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Jean-Luc Dousset

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Jean-Luc Dousset

Né le 25 août 1965 à Toulouse Mort le ?? ?? à ???

Pas encore marié, mais peut-on désespérer ou… espérer… Pas d’enfants, mais peut-on espérer… ou désespérer.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

DEA (Bac +5) d’Histoire à Toulouse et Montpellier, puis l’école de journalisme « Nouvelles » à Nice.

Un stage à l’Express, un métier de journaliste au Médecin du Midi, à La Dépêche du Midi et à Centre presse, et un tournant vers l’activité d’écriveur (pour reprendre ce joli terme).

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je pratique le yoga et la méditation, qui révèle de l’art, comme seuls sports. Je n’affectionne pas le Sport !!

Aime le théâtre, la lecture et l’absurde !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Admirateurs ??? Qu’est-ce que c’est ? Lecteurs ??? Il y en a !!! Pas assez nombreux, il est difficile de faire connaître ses écrits

Je suis heureux lorsque mes personnages oubliés suscitent l’enthousiasme !

Je fréquente quelques salons, dont celui de Mazamet où j’ai eu la très grande joie de faire la connaissance, grâce à un ami cher Philippe de Riemaecker, d’un certain Jean-Louis Riguet !! Un homme de cœur ! Et où j’ai eu le plaisir de recevoir cette année (2017) le Prix Conseil Régional Occitanie pour Ferdinand le débile.

Je me promène un peu sur les réseaux sociaux, me balade sur quelques blogs !

J’ai eu la chance en 2016 de participer au Salon du livre d’Histoire de Bruxelles et j’y serais présent pour l’édition 2017.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Non, pas eu trop l’occasion de ces interventions, mais si jamais des offres venaient… N’hésitez pas !!!

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Déjà quatre ans… Le temps… Je ne le vois pas passer…

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ferdinand ou le débile, ou l’histoire d’un Empereur d’Autriche, roi de Hongrie… accablé de tares liées à la consanguinité des Habsbourg, manipulé par Metternich, qui a abdiqué pour son neveu François-Joseph le mari de Sissi. Le parcours d’un homme émouvant injustement « oublié » pour ne pas dire caché !

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Par internet, Amazon, Fnac… sur le site des Éditions Jeanne d’Arc… Ou en commande chez son libraire.

https://www.eja-editions.com/fiche-produit.php?id_produit=181

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Méfiance ! Souvent des « marchands de rêves » qui profitent du fantasme lié à l’écriture et de posséder un livre à son nom…

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Je ne m’en souviens plus !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Des biographies ! Pas d’autobiographie ! Bien que ce soit à la mode !

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Avec les doigts… Et beaucoup de patience pour se documenter…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Le hasard ! Il fait parfois… Pour mon petit dernier, Ferdinand le débile, en 2016 était commémorée la mort de l’Empereur François-Joseph. Je me suis demandé qui était sur le trône d’Autriche avant lui… ET c’était Ferdinand !

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pour l’instant, ils sont bien réels, je tiens seulement à les évoquer, raconter leur existence romanesque dans les conditions du roman. Mais tout ce qui est écrit est véridique. Les narrateurs sont fictifs…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Persévérer…

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Les classiques, puis, un faible pour Maurice Leblanc et la série des Arsène Lupin… et TINTIN !!

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

L’intégrale de Fantomas (collection Bouquins) de Pierre Souvestre et Marcel Allain paru en feuilleton dans les années 1913…et n’a rien à voir avec les films avec Louis de Funès.

Je relis Jean Teulé « Je, François Villon ».

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je finis l’écriture de ma prochaine biographie consacrée à un autre personnage méconnu ! Il s’agit d’un Toulousain ! Marius Cazeneuve… Patience…

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Le 3 juillet, je serais au Salon de Mirepoix dans l’Ariège. Puis été calme… mais vous pouvez lire Philibert, Campana, Ferdinand tranquillement et me laisser vos commentaires.

 

En octobre, le 8 à Buzet sur Baïse, le 15 octobre en Belgique, tout près de Bruxelles au Château de la Hulpe, le dernier week-end d’octobre au Salon des Gourmets de lettres à Toulouse.

Et le 1er week-end de décembre au Salon du livre d’Histoire de Bruxelles !

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur Facebook, ou en me laissant vos coordonnées sur mon mail…

jeanluc.dousset@free.fr

————-

Le 7 juin 2017

Jean-Luc Dousset

.

.

 

 

.

Je remercie sincèrement Jean-Luc Dousset d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 17 juin 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Olivier Démoulin, auteur

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Olivier Démoulin

.olivierdemoulincasquettespringsteen1

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Olivier Démoulin. Je suis né à Bordeaux en 1969. Je suis licencié en Droit Public à Montpellier, diplômé de Sciences Po Bordeaux et de l’École de Journalisme de Marseille. J’habite aujourd’hui dans l’Hérault, dans la station balnéaire qui sert de décor à mon dernier livre : La Grande Motte.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai été attaché de presse en ambassade (à l’île Maurice), chargé de communication dans différentes structures (deux collectivités, une compagnie aérienne). J’ai aussi été journaliste, quelques années, en presse écrite et en radio (par exemple à Radio Maritima, à Martigues). Je commentais, notamment, les matchs de foot de Ligue 1 et Ligue 2.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Gamin, je voulais être footballeur. J’ai aussi pratiqué le tennis. Dans les deux cas, mes idoles Johan Cruyff et Jimmy Connors me sont vite apparus inatteignables ! Sinon, j’aurais adoré être peintre ou musicien, mais comment passer après Vincent Van Gogh et Bruce Springsteen ?

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

De mes lecteurs, j’attends tout car je leur dois tout ! Je suis essentiellement un auteur du « bouche-à-oreille ». Je « bénis » mes lectrices et lecteurs chaque jour (même si je suis athée), car chaque personne qui achète l’un de mes livres me fait un vrai « cadeau de Dieu » : c’est me permettre de continuer à vivre de ma passion ! Je rencontre mes lecteurs en Salons du Livre, en librairies, en bibliothèques… partout où l’on m’invite !

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, avec grand plaisir. Parmi mes souvenirs originaux : en 2009, en Dordogne, une journée de conférences sur les troubadours du XIIe siècle où, au milieu d’historiens renommés, j’ai expliqué pourquoi, malgré le titre de mon roman « Je hais les troubadours », j’adorais ces derniers. Au terme de la journée, j’ai dédicacé tous mes exemplaires de cet ouvrage.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Enfant, je lisais à mes petits frères et petites sœurs une histoire à épisodes de ma création… que je n’ai jamais finie. Enfant, je vendais (un franc le numéro) un journal de foot… gentiment imprimé par le curé de mon village.couvfootsaintetiennegde

Je suis écrivain à temps plein depuis 2006. À ce jour, je suis l’auteur de 13 livres, tous parus chez l’éditeur indépendant GRRR… ART : 7 romans « à suspense » et 6 recueils de nouvelles « tout foot ». Au niveau national, mes plus gros succès sont « L’homme qui épousa New York », « Sur la route avec Springsteen », « Dieu créa le foot à Saint-Étienne » et « Relève-toi ! ».

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

« Relève-toi ! » met en scène deux femmes, Mathilde et Solène, abîmées par la vie. Pas à pas, elles se reconstruisent dans le sud de la France. C’est un beau roman, positif et joyeux sur un thème douloureux : la résilience. J’ai reçu beaucoup de mails, notamment de femmes, qui m’ont écrit « je suis Mathilde » ou « je suis Solène ». Pour un auteur, il n’existe pas de plus belles récompenses !

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Dans de rares librairies, sur Amazon et Fnac.com. Mais le chemin le plus sûr et le plus court, que je conseille, reste le site de mon éditeur GRRR… ART, il vous envoie mes livres sous 3 jours, par La Poste, sans frais de port pour la France métropolitaine : http://www.grrrart-editions.fr

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Les éditeurs à compte d’auteur sont à éviter, mieux vaut encore s’autoéditer. La plupart de mes livres sont en e-book, mais je touche 0,00 euro sur leurs ventes donc, si vous voulez me faire plaisir, achetez-les en format papier !

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Je ne vais pas vous parler d’un conseil mais d’une rencontre « déclic » pour ma carrière d’auteur. Quand mon premier roman est sorti (« Dans mon Ventre »), le responsable d’une association littéraire, féru des écrivains « starlettes parisiennes » et des auteurs « fils de », m’a dit, les yeux dans les yeux : « vu votre parcours, je ne vous considérerais jamais comme un écrivain ». J’ai alors compris que, dans ce milieu ultra fermé et largement incestueux, peu de portes s’ouvriraient facilement ! Cela m’a doté de la rage de vaincre nécessaire et indispensable pour avoir une chance, comme c’est le cas aujourd’hui, de vivre de ma plume. Finalement, (presque) merci à lui !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Écrire : des romans et des recueils de nouvelles.

Pour lire : des biographies de personnages historiques et politiques.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Toute la journée quand mon inspiration me le permet… sauf quand je dédicace ! Mes plans sont écrits au stylo sur papier, « à l’ancienne ». Puis, c’est évidemment l’ordinateur : avoir été journaliste radio m’a appris à taper plus vite « que mon ombre » !

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Cette formule de Nietzsche me résume bien : « l’enfant que j’étais est le père de l’adulte que je suis ». Je m’inspire de mon enfance, de mon adolescence (surtout dans « Sur la route avec Springsteen ») et, aujourd’hui, de tout et tout le monde, car un auteur est une « éponge ».

Mes 6 livres de la collection « Dieu créa le foot » (sur la glorieuse histoire des clubs de Saint-Étienne, Nantes, Bordeaux, Paris-SG, Lyon et Marseille) étaient une idée et une commande de mon éditeur Georges Grard.

couvsurlarouteavecspringsteengdeEn réalité, mon roman « Sur la route avec Springsteen » l’était également, car c’est mon éditeur qui m’a dit, un jour : « qu’attends-tu pour écrire sur ton idole de jeunesse, ce Springsteen qui t’a tant aidé à grandir ? »

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je construis mes intrigues dans des plans très détaillés qui, une fois l’écriture commencée… explosent littéralement en vol, mais j’ai quand même besoin d’eux, comme des béquilles. Je fais des fiches sur tous mes personnages (idée empruntée à l’immense Simenon). Tous mes personnages sont imaginaires… mais je ne les aurais pas inventés si je n’avais pas eu la vie que j’ai eue !

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrivez, écrivez et écrivez encore ! Et, plus encore : réécrivez et réécrivez ! Car, écrire, c’est surtout réécrire ce que l’on a commencé à écrire de manière imparfaite.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Quelques-uns, de mon enfance à aujourd’hui : Marcel Pagnol, Alex Haley, Georges Simenon, Stephen King, Stefan Zweig, Haruki Murakami… et Bruce Springsteen (oui, car il vient d’écrire sa formidable autobiographie).

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Plusieurs ouvrages sur un thème qui me passionne : la réincarnation (vivement nos prochaines vies ?).

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Mon 14e livre, et 8e roman, est en cours d’écriture. Il sortira chez GRRR… ART fin 2017. J’ai l’impression que ce sera le meilleur roman que je n’ai jamais écrit… mais je me trompe peut-être complètement (qui peut être objectif avec ses propres ouvrages ?).

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui. La Foire du Livre de Bruxelles du 9 au 13 mars 2017, sur le stand 338 (GRRR… ART).

Puis je serai au Salon du livre de Frontignan (Hérault) le samedi 18 mars 2017.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur www.grrrart-editions.fr/demoulin

Sur mes pages Facebook.

————-

Le 9 février 2017.

Olivier Démoulin.

.couvsurlarouteavecspringsteengde

.couvlhommequiepousanygde

.relevetoi1erecouvokgrrrartdemoulinjpg

.couvfootsaintetiennegde

.

Je remercie sincèrement Olivier Démoulin d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 11 février 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Êcrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

 

JL à l’écoute de … Ariane Bois

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Ariane Bois

.BERNAY-Sortie-du-4e-livre-dAriane-Bois

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Ariane Bois

Après hypokhâgne, je suis entrée à Sciences Po Paris. Je suis ensuite partie vivre à New York où j’ai obtenu un Masters de journalisme de l’université de New York, une expérience formidable ! De retour à Paris, j’ai travaillé en radio, à la TV et ensuite dans la presse magazine pendant 27 ans. Aujourd’hui je collabore à Psychologies Magazine, à des sites et des journaux littéraires et j’écris mes livres. Le sixième sortira au printemps 2017.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai toujours écrit, depuis l’âge de dix ans.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je fais partie d’une troupe de théâtre amateur et je joue avec bonheur.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’attends de mes lecteurs qu’ils m’apportent des éclairages sur le texte auquel je n’avais pas pensé… Je les rencontre à des salons du livre, en librairies, sur ma page Facebook.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, et c’est une grosse part du travail d’écrivain ! Pour Le gardien de mes frères, le dernier roman sorti en janvier 2016, j’ai dû animer une douzaine de conférences à Paris, en province et jusqu’à New York et en Israël. C’est un gros travail mais très enrichissant et les rencontres sont souvent formidables !

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

À l’âge de dix ans, j’ai gagné le prix de la meilleure rédaction de France et je n’ai jamais arrêté depuis ! J’ai eu la joie de remporter sept prix littéraires avec quatre romans et un recueil de nouvelles.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Le gardien de mes frères (éditions Belfond) raconte la trajectoire d’un jeune garçon, Simon Mandel, qui a 16 ans en 1939 et va s’engager dans la résistance. Blessé au maquis, il acceptera une mission restée confidentielle après guerre : aller chercher les enfants juifs cachés dans les fermes, les couvents, les orphelinats, quand leurs parents ne rentreront pas des camps. C’est une histoire de résistance et de résilience qui a remporté 4 prix : celui de Mazamet, celui de Castres, celui André Armengaud de la ville de Vabre et le prix Wiso 2016.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

En librairies, sur Amazon et sur Kindle. Certains de mes ouvrages ont été traduits en hollandais, en turc ou. en coréen !

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je n’en ai pas.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Suis ton intuition et fais-toi confiance. Tu peux y arriver !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Je lis beaucoup de romans étrangers car je suis lectrice de manuscrits en anglais pour des maisons d’édition et je lis pour mon travail de journaliste nombre d’essais en psychologie, santé, éducation, spiritualité. Je suis membre de quatre jurys littéraires donc je lis la sélection de ceux-ci. Comme vous le voyez, je lis pour vivre et je vis pour lire !

 

12/ Comment écrivez-vous?

Tous les matins, de 8 h 00 à 12 h 30 après avoir réveillé mes enfants. J’écris à la main, dans des cahiers et je rature beaucoup, j’ajoute des Post-It. Je ne passe qu’à l’ordinateur après et je tape très lentement…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

J’ai écrit mon premier roman Et le jour pour eux sera comme la nuit, qui a obtenu trois prix littéraires, après un drame familial. Ensuite j’ai exploré la vie de mes grands-parents et de ma mère qui fut un personnage de roman. J’aime partir de l’intime pour essayer d’atteindre l’universel.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

J’aime mélanger des personnages fictifs et des personnages bien réels et historiques. C’est ce que j’ai fait dans Le gardien, en dessinant le portrait de certains résistants bien connus et de Simon, que j’ai inventé. Dans mon prochain texte, qui se passe à New York, je procède de la même façon. J’aime quand la petite histoire rejoint l‘Histoire avec une grande hache, comme disait joliment Perec.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrire tous les jours, sans se soucier du regard des autres et écrire vrai, sans se cacher derrière les mots des autres. Chaque livre est après tout autobiographique.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Il y en a tant ! J’aime beaucoup les Anglo-Saxons : Philip Roth, Joyce Carol Oates, Michael Cunningham, Stewart 0 Nan, Barbara Pym, Anita Brookner, Pat Conroy, Anita Brookner, Barbara Pym…

En France j’aime Lionel Duroy, Jean Marc Parisis, Laurent Mauvignier, Emmanuel Carrère et tant d’autres…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Je finis le Lionel Duroy de la rentrée, formidable et je lis des auteurs américains, souvent des premiers romans, pour le Prix Lucien Barrère du festival de Deauville dont je suis jurée.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, je termine un roman-fleuve et choral qui se passe à New York.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Je serai à Metz le 27 juin et à Nancy le 16 novembre pour des conférences, à Tours le 23 septembre.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

J’ai une page Facebook à mon nom et mon éditeur Belfond se charge de la communication.

https://www.facebook.com/ariane.boisheilbronn

http://www.belfond.fr/livre/litterature-contemporaine/le-gardien-de-nos-freres-ariane-bois

————-

Le 20 juin 2016

Ariane Bois

.9782714471048

.0

.

Je remercie sincèrement Ariane Bois d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET ??? juin 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.