JL à l’écoute de … Nadine Richardson

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Nadine Richardson

.nadine richardson jpeg

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Nadine Richardson. Née le 10 avril 1971, j’ai passé mes 20 premières années à Brest ma ville natale. Le DEUG en poche, je suis partie en 1991 en Polynésie Française où je travaillais dans le domaine des médias. Retour professionnel en 2000 en France à Orléans puis nouveau départ à Tahiti en 2003 jusqu’en 2010. J’habite aujourd’hui à Tigy.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Animatrice radio de 1992 à 1994 à Fun Radio Tahiti, de 1993 à 1994 animatrice radio également sur SUN FM Tahiti (radio affiliée RTL), de 1994 à 2000 animatrice radio à NRJ Tahiti. Parallèlement, pigiste pour différents journaux du groupe Hersant Tahiti (La dépêche Dimanche/ Fenuaorama), de 2000 à 2003 animatrice radio à Vibration (Margot dans l’équipe du matin), de 2003 à 2008 directrice antenne NRJ Tahiti, de 2008 à 2011 auto entrepreneur (société de services à la personne), de 2011 à ce jour employée dans un groupe de protection sociale.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Je ne pratique aucun autre art, faute de temps. J’ai pendant 10 ans (de 8 à 18 ans) pratiqué la musique au Centre Breton d’Art Populaire (flûte à bec/ tin whistle/ flûte traversière irlandaise). J’ai pratiqué le théâtre un an en 2001. Si j’avais le temps, je pratiquerais à nouveau la musique et referais de la radio qui reste ma passion n°1.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de mes lecteurs si ce n’est qu’ils lisent mon livre et qu’ils m’en fassent une critique constructive afin de me permettre de me perfectionner et évoluer dans l’écriture. Le côté promotion est le rôle de mon éditeur. Je suis présente sur les salons afin d’offrir des séances de dédicaces et m’entretenir avec mes lecteurs.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Non, je ne fais pas ce genre de choses, mon livre (intrigue libertine) ne s’y prête pas vraiment. Mais je suis ouverte à toutes manifestations et événements, je me prête facilement au jeu. Ma curiosité fera que j’accepterais très certainement ce genre de choses si on me le proposait.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai commencé mon roman en août 2011. Je l’ai terminé en décembre 2011. Ensuite, j’ai passé plus d’un an et demi à le corriger et améliorer l’intrigue pour encore plus de suspens. « Fantasmes et Tourments en Sologne » est mon premier roman. Depuis, j’ai un autre roman en préparation que j’ai laissé en stand-by afin d’écrire un roman en binôme avec la complicité de C’est Nabum le Bonimenteur de Loire.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Fantasmes et Tourments en Sologne raconte l’histoire d’une femme seule, victime de harcèlement. Au début, elle prend les menaces à la légère puis très vite son angoisse va s’installer. Courageuse, elle décide de découvrir qui noircit son existence de la sorte et mène l’enquête. J’ai voulu une histoire réaliste qui pourrait arriver à n’importe quelle femme ordinaire en posant la question : qu’auriez-vous fait à sa place ? Mon livre s’équilibre entre suspens et scènes libertines (non vulgaires, je tiens à le signaler) parsemés d’un minimum d’humour.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur le site des Éditions du Jeu de L’oie, Espace Leclerc Fleury Les Aubrais, Librairie Volte Pages Olivet. (voir avec mon éditeur). J’en ai aussi en ma possession et en vends régulièrement à proximité de mon lieu de résidence. Pour cela, vous pouvez me laisser un message sur ma page Facebook « Nadine Richardson Écrivain »

https://www.facebook.com/Nadine-Richardson-%C3%A9crivain-233849646946542/

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je n’ai pas de position sur la question, cela fait trop peu de temps que j’évolue dans le domaine de l’édition. Très certainement que si j’avais l’argent et le temps nécessaires, je publierais à compte d’auteur. J’ai toujours été pour minimiser le nombre d’intermédiaires (et ce, dans tous les domaines) garant pour moi d’une atteinte plus facile de la satisfaction personnelle.

Je reste persuadée que l’e-book ne détrônera jamais le livre version papier. Alors me lire sur e-book pourquoi pas si cela peut m’apporter des lecteurs supplémentaires.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Ne compte que sur toi-même, sur ton courage, ta ténacité et ta persévérance. Personne ne fera les choses à ta place à moins d’y trouver un intérêt personnel. Ne te fais pas d’illusion, on naît seul et on meurt seul. Cela ne signifie pas qu’il faut vivre en solitaire mais garder toujours en tête que la vie sociale suppose un subtil équilibre entre donner et recevoir…

Ce n’est pas un conseil que l’on m’a donné, cette devise m’a été dictée par mon expérience et mon vécu.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Des romans et éventuellement des nouvelles, le reste m’ennuie.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Devant mon ordinateur. Casque sur les oreilles pour m’isoler de mon entourage avec Adèle en musique de fond. Lorsque j’écris, je peux passer toute une nuit sans m’arrêter, c’est souvent la fatigue qui me pousse à arrêter. Je n’ai pour le moment jamais connu l’angoisse de la page blanche (je croise les doigts pour que cela n’arrive jamais).

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Je puise mon inspiration dans mon imagination. Je passe mon temps à m’inventer des histoires que je couche ensuite sur le papier.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

À la base je crée une histoire, un fil conducteur. Ensuite, je me mets dans la peau de mes personnages, me demandant constamment comment j’aurais réagi à tel événement, j’aime décrire les émotions que souvent nous cachons par pudeur ou par honte. Je me laisse porter par les émotions (positives ou négatives) de mes personnages ce sont elles qui déterminent mon intrigue. Quant au suspense, j’aime amener mes lecteurs à se poser des questions, j’aime aussi à donner des infos juste pour les amener sur une fausse piste tout en semant l’intrigue de tout petits détails menant à la vérité. Ce n’est seulement qu’au moment du dénouement que les lecteurs réalisent à quel point ces détails étaient importants et que l’évidence était sous leurs yeux.

Mes personnages sont imaginaires mais toujours inspirés de personnes rencontrées dans ma vie. Un personnage regroupe souvent plusieurs facettes inspirées de plusieurs personnes que j’ai pu rencontrer sur ma route.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Je n’ai pas de conseils à donner, ne me considérant pas comme un écrivain mais plutôt comme « une raconteuse d’histoire ». Ma faiblesse reste mon style littéraire. Ma force réside dans mon imagination et ma facilité à retranscrire des émotions. Mon seul conseil serait peut-être de ne jamais arrêter de faire travailler son imagination et d’écouter ses rêves. Beaucoup d’idées m’arrivent la nuit en dormant.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Je n’ai pas d’auteurs préférés, je choisis une lecture pour l’histoire, non pour l’auteur.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker. Je viens juste de l’entamer. Je manque cruellement de temps pour la lecture.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

En ce moment, j’écris un roman avec C’est Nabum. Un roman mélangeant l’univers des contes à celui de l’intrigue policière. Je n’en dirai pas plus…

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Il faudrait se rapprocher de mon éditeur pour cette question.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur ma page Facebook « Nadine Richardson-écrivain » https://www.facebook.com/Nadine-Richardson-%C3%A9crivain-233849646946542/

et sur le site de mon éditeur Les éditions du Jeu de L’oie. http://www.votreinfolocale.fr/editions-jeu-oie/crbst_2.html

————-

Le 30 avril 2016

Nadine Richardson

.

Couverture Fantasmes.indd

.

Je remercie sincèrement Nadine Richardson d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 06 mai 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … Carole Duplessy-Rousée

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Carole Duplessy-Rousée

.C DUPLESSY- 2015

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Carole Duplessy-Rousée, bac littéraire, diplômée de l’université de Rouen en géographie des pays tropicaux, enseignante en lettres histoire et géographie, auteur de romans.

Je suis bénévole à la Société des Auteurs de Normandie (SADN) visible sur une page facebook. J’occupe le poste de secrétaire aux côtés de Michel de Decker, président et de 10 autres membres du conseils d’administration, chacun ayant son job au sein de la société qui a pour but de promouvoir le livre, la lecture et les auteurs en Normandie.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’enseigne.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

J’aime la peinture mais je ne pratique pas et j’adore l’histoire de l’art… J’aime le cinéma et la photo (que je pratique en amateur).

Ma passion est l’écriture.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je rencontre mes lecteurs dans les salons, les librairies, les médiathèques. J’aime recevoir leurs critiques (toutes !). Je réponds volontiers à leurs mails.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, essentiellement dans les médiathèques.

Parfois dans les salons, lors de cafés littéraires.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai commencé à écrire en 2008.

J’ai écrit 7 romans qui ont été publiés.

3 manuscrits sont prêts, rangés dans le tiroir en attendant la suite.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre est Place des Tilleuls.

À la fin des années 80, Bruel chantait Place des Grands Hommes, imaginant les retrouvailles de copains de lycée, 10 ans après le bac. Dans Place des Tilleuls, Stanislas, Gabriel et Milan ne se sont jamais perdus de vue. Trois hommes, trois vies, une amitié. Avec ses rires, ses disputes voire ses coups de gueule. Tout n’est pas si simple malgré la réussite professionnelle. Il faut composer avec les problèmes de chacun : une adolescente qui enchaîne les bêtises, une mère gravement malade, le face-à-face avec le cancer… et la résolution de questions existentielles face à l’approche de la cinquantaine, suscitant quelques peurs et interrogations. Place des Tilleuls, c’est un cocktail de personnages pétillants, fait de sourires et d’émotions.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Partout… en librairies, dans les grandes enseignes, sur Internet… et via les clubs tels que France Loisirs.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-books ?

Publier à compte d’auteur m’a permis de me faire connaître.

Ensuite je suis entrée chez Pygmalion, département de Flammarion.

Tout n’est pas négatif concernant le compte d’auteur, mais il faut veiller à ne pas se faire arnaquer. Il faut refuser le paiement de sommes astronomiques !

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Avoir du courage et de la confiance. Y croire.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

J’aime écrire des romans.

Je lis plutôt des biographies et des ouvrages historiques.

Je lis une quinzaine de romans chaque année, essentiellement pour le prix des Romancières.

Et j’aime relire des Maurice Leblanc…

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Je n’ai pas d’emploi du temps. J’écris quand je le peux, quand j’ai envie.

Ça doit rester un bonheur.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Mon inspiration… c’est la vie.

J’ai eu une commande. Une nouvelle pour le département de Seine-Maritime dans le cadre de l’opération Lire à la plage qui fêtait ses 10 ans.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Les personnages ont toujours existé un jour, quelque part. Ensuite, je les transforme, je les modèle.

Les intrigues sont aussi également celles de la vie.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Écrire ! Se lancer !

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Zola, Maupassant, Maurice Leblanc et pour les contemporains Didier Daeninckx, Joël Dicker…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Des romans dans le cadre de la sélection du prix des romancières (je suis membre du jury) dont je ne peux pas révéler les titres maintenant.

Mais je pourrai bientôt vous lister tous les ouvrages lus pour le prix 2016.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, je ne cesse jamais d’écrire.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Voici pour le printemps :

 

Dimanche 6 mars

Salon du livre de Montivilliers (76)

 

Dimanche 13 mars

Salon du livre de La Saussaye (27)

 

Samedi 2 et dimanche 3 avril

Salon du livre de Flers (61 Orne)

 

Vendredi 22, samedi 23 et dimanche 24 avril

Foire du livre de Saint-Louis (68 Haut-Rhin)

 

Samedi 30 avril

Salon du livre de Trévières (14 Calvados)

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur ma page Facebook

https://www.facebook.com/Carole-Duplessy-Rous%C3%A9e-ses-romans-son-actualit%C3%A9-135821613198337/?fref=ts

 

et sur mon site

http://www.caroleduplessy-rousee.com/

————-

Le 20 février 2016

Carole Duplessy-Rousée

.Place des Tilleuls couv'

.

TroisDamesDeCoeurEtAtoutPique PETITE

.

Caro D-R 2014 (2)

.

Le Silence d'Amarine couv'

.montage Carole modif

.

EXTRAIT

Place des Tilleuls, page 317

– J’irais bien marcher un peu avant le déjeuner, suggéra Suzana. Vous m’accompagnez ?

– Bien sûr ! répondit Stan.

Il avait saisi qu’elle avait envie de s’entretenir avec lui en tête à tête.

Il attrapa la laisse de Spartacus, le chien accourut. Ils sortirent de la maison, passèrent le portail pour emprunter le chemin de halage. C’était une assez belle journée. Pas très chaude pour un mois de juillet mais agréable pour une promenade.

– J’ai l’impression d’être un funambule, murmura Suzana quand ils se furent éloignés. Un funambule sur un fil invisible… un équilibriste dans le noir… J’avance du bout du pied, m’attendant à tout moment à la pire des chutes.

– Vos craintes sont normales. Une menace pèse sur vous. Ce serait inhumain de ne pas être effrayé. Vous parvenez à mettre des mots sur ce qui vous affole, c’est beaucoup. L’image que vous utilisez est la bonne, le malade est un funambule sur le fil de sa vie… Mais je suis là et mon ami, votre cancérologue, aussi. Nous tenons la lanterne qui permet d’éclairer la corde sur laquelle vous marchez. Vous ne la distinguez pas toujours cette lueur. Parfois vous vous sentez dans l’obscurité la plus complète. Pourtant nous sommes là, avec une petite lumière pour éclairer votre chemin.

Stanislas s’arrêta et il saisit les mains de Suzana. Il les caressa entre les siennes.

– Il n’y a rien de perdu, vous m’entendez ? Nous n’avons pas fini la partie.

Elle acquiesça.

– Ne dites pas oui pour me faire plaisir, implora-t-il. Dites-moi oui parce que vous me faites confiance !

– Il fut un temps où je croyais à tout. J’avoue que la foi me fuit  maintenant…

– Ce n’est pas le moment de lâcher, fit Stan. Au contraire. Il faut continuer à espérer.

Ils reprirent leur marche en silence.

– Parfois, j’ai envie d’une cigarette, fit soudain Suzana.

– Vous fumiez ! s’écria Stan, surpris. Ce n’est pas dans votre dossier.

– J’ai fumé quand j’avais vingt ans… J’ai vite cessé.

Stan soupira.

–  Je ne vous empêcherai pas de griller une cigarette si cela vous tente car ça ne changerait rien. Mais après tant d’années d’arrêt, ce serait bête de reprendre.

– Vous avez raison. J’ai des idées idiotes.

– Elles sont loin d’être idiotes. Elles se rapportent à votre passé, à des instants de votre existence que vous avez particulièrement aimés… ou détestés ! Le fantasme de la cigarette correspond-il à un souvenir heureux ou malheureux ?

Suzana ignora la question ; son regard sombre renseigna Stanislas qui poursuivit naturellement :

– Chez la plupart des patients, le cancer agit comme un miroir. Un miroir dans lequel on contemple les années écoulées, les bons et mauvais moments, en songeant que quoi qu’il arrive, plus rien ne sera jamais comme avant.

Suzana écoutait Stan sans ciller. Elle aimait quand il étalait les phrases avec franchise. Il ne cherchait pas à s’apitoyer, à la tromper. Il balançait les choses comme elles devaient l’être.

– Ça va mal finir pour moi, n’est-ce pas ? demanda-t-elle.

Il secoua la tête.

– Je n’en sais rien, répondit-il honnêtement. Je ne fais pas de prédictions. Je ne suis pas un augure mais un chirurgien. Aujourd’hui, je n’ai rien qui indique que le traitement ait fonctionné ou pas. Il faut attendre les examens et je vous rappelle que nous ne sommes pas au bout du protocole.

– Quand je suis dans le jardin, que je contemple les roses, je me dis que c’est la dernière fois que je vois de jolies fleurs…

– Je comprends. En tant que médecin et ami, je veux croire qu’il y aura beaucoup d’autres étés où vous reviendrez ici, place des Tilleuls, pour profiter du bord de l’eau.

– Vous me promettez la vérité si jamais… Vous ne me laisserez pas mourir à l’hôpital ?

– Je vous l’ai juré dès le départ. Je ne reviendrai pas sur ma parole. Il n’y aura jamais de mensonge entre nous. Nous faisons demi-tour ? Il va être l’heure de déjeuner.

Elle le suivit, tira sur la laisse pour que Spartacus se mît à son pas.

– Une dernière chose, fit-elle avant qu’ils ne franchissent le portail. Comment font ceux qui savent qu’ils vont partir lorsqu’ils ont un secret ? Le confessent-ils ? Le taisent-ils à tout jamais ?

Stan écarquilla les yeux.

– Vous avez le don de me déboussoler ! avoua-t-il.

Il réfléchit un instant puis reprit :

– Je répondrai à votre question par une question : est-ce que le fait de mentionner devant moi l’existence d’un secret ne prouve pas votre besoin de vous en soulager ?

Il saisit le bras de Suzana, l’accrocha au sien.

.

Place des Tilleuls couv'

.

Je remercie sincèrement Carole Duplessy-Rousée d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 22 février 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

JL à l’écoute de … C’est Nabum

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui C’est Nabum

.

Les Bonimenteries

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Je suis un autre, C’est Nabum pour vous servir. Personnage construit autour de l’écriture et de la Loire, de la scène et de la parole. Cet autre moi-même est mon double, mon pareil et mon dissemblable.

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

N’ai-je jamais fait autre chose qu’écrire ? Écrire pour des élèves, leur fabriquer des documents, des histoires déjà et surtout écrire avec eux.

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Je ne pense pas avoir une seule fois pratiqué un art. Je suis un artisan de l’écriture, de la chanson, du conte. Trop besogneux sans doute pour prétendre à plus

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends qu’une chose ; qu’ils me lisent. Je ne fais rien pour qu’ils viennent à moi, je suis incapable de me vendre. Je refuse les caméras et les journalistes. Je ne suis que contradiction et tourments. Ce sont mes textes qui vont à eux par la magie de la toile. Je reste alors caché derrière le personnage ….

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Des spectacles avec mes amis musiciens de LaBOuSol et parfois d’autres groupes qui m’offrent un espace d’expression. Je raconte la Loire, je conte et je Bonimente. L’oralité est mon royaume, moi qui, paradoxalement, suis un enfant de l’écriture?

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris quotidiennement depuis 5 ans. Je publie mes billets sur différents blogs. J’ai fini par accepter de publier un recueil de contes : Les Bonimenteries du Girouet aux éditions du Jeu de l’Oie. Mes textes de chanson vont sortir prochainement dans un petit livre disque.

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Le dernier et le premier. En parler serait assez curieux car c’est un livre à lire à haute voix ou bien à écouter. Je vous invite sur mon bateau de mots, mes histoires de Loire entre mensonges vrais et vérités fausses. L’imaginaire est mon compagnon, la folie ma raison.

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

C’est une bonne question. Dans quelques librairies qui font leur métier et par la poste en faisant appel à mon éditeur?

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

J’avoue ne jamais avoir songé à ces pratiques. J’avais bien assez d’orgueil pour croire qu’on viendrait me chercher et ce fut le cas.

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Respecte ta musique et ta forme. Il faut qu’on puisse reconnaître tes textes, qu’ils soient tous porteurs de ta manière. Ils n’ont pas besoin d’être signés pour t’être attribués.

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

            Je suis un lecteur de romans, presque exclusivement d’ailleurs et curieusement je n’écris que des billets, des contes, des fables, des chansons et des pamphlets. La distance du roman n’est pas pour moi.

 12/ Comment écrivez-vous ? 

Un mot ou un titre suffisent à déclencher le processus de création. Je laisse filer les doigts sur le clavier. C’est d’un jet que se construisent le plus souvent mes productions.

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

C’est là une question qui relève du mystère.

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je ne construis rien Je laisse filer l’histoire qui s’impose à moi au fur et à mesure de sa mise au monde.

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Surtout ne pas faire comme moi !

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Vialatte, Genevoix, Couté, Gide, Pérec, Hugo, Diderot, Gaudé, Benaquista, Pennac, Irwing, Coe et tant d’autres encore.

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Joël Dicker « La vérité sur l’affaire Harry Quebert »

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Chaque jour un nouveau projet.

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Des spectacles, des concerts, des séances autour du livre. Tout est prétexte à dire des histoires.

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur la toile. Cherchez C’est Nabum, il n’est pas très difficile de le croiser

————-

Le  13 décembre 2014.

C’est Nabum

.

Tous contes faits …

La fable de toutes les fables.

.

Je remercie sincèrement C’est Nabum  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 14 décembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

JL à l’écoute de … Pierre BASSOLI

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Pierre BASSOLI 

.

Pierre2

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Pierre BASSOLI                                            Voir ci-dessous

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai travaillé dans l’humanitaire (CICR) et j’étais musicien amateur (piano, synthétiseurs) dans différents groupes de jazz, jazz fusion et soul music.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

A une certaine époque j’ai peint (mais je n’ai plus le temps) et je pratique toujours le théâtre radiophonique (écriture de pièces, un peu de jeu et surtout enregistrement et montage sonore) Voir site internet du Théâtre de l’Oreille www.theatroreille.ch.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je fais principalement de la vente directe car, habitant la Suisse et ayant la majorité de mes lecteurs dans ce pays, ceux-ci sont méfiants vis-à-vis des payements par internet (Paypal et autres) et préfèrent m’acheter les livres directement. Quant aux médias, ils ne s’intéressent pas aux auteurs locaux et préfèrent parler des grosses machines de l’édition qui tirent à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Pas très souvent. J’en ai fait deux ou trois depuis que je suis publié.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Plus de 20 ans. J’écris des polars avec un personnage récurrent, le détective privé Arthur Nicot. Livres publiés : « Les Fils d’Omphale » – « Starnapping » – L’Inconnu de St-Joseph » et hors série Nicot : « Au Rendez-Vous du Hasard » (Prix Scriborom 2012). Mais depuis le temps que j’écris, j’en ai encore une bonne vingtaine en réserve. A paraître en principe en février 2015, deux histoires en un seul volume, les Arthur Nicot 4 et 5 : « Complice involontaire » et « L’Enlèvement au Bercail ».

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Le dernier écrit est l’Arthur Nicot N° 28 intitulé « Le Gang des Gorgones »

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Hélas pas en librairie… Uniquement à commander au Masque d’Or ou directement chez moi.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je suppose qu’à compte d’éditeur, c’est ce que nous vivons au travers des éditions du Masque d’Or. Dommage que nous ne soyons pas distribués… A compte d’auteur : inintéressant. A compte participatif, je ne connais pas. Quant aux e-book, pourquoi pas, mais rien ne vaut un bon vieux bouquin de papier que l’on a en mains.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

 

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Romans (principalement des polars) et des nouvelles

  

12/ Comment écrivez-vous ? 

A l’ordinateur.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Je pars sur une idée de base ou je m’inspire d’un fait divers et je brode dessus. J’ai eu une commande pour un livre collectif ayant comme thème les sept péchés capitaux. Le livre n’est pas sorti mais la nouvelle est publiée en ce moment dans le Scribe Masqué sous forme de feuilleton.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je ne fais pas de plan. Je pars sur une idée, quelque fois simplement un titre, et je me laisse emporter par mes personnages et mon imagination. Mes personnages sont bien sûr imaginaires, mais comme cela arrive à chacun de nous, ils sont souvent inspirés par des personnes que nous connaissons.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de conseils à donner, si ce n’est : laissez-vous emmener par votre imagination et par votre histoire. Cela pourra parfois vous conduire dans des endroits que vous n’imaginiez pas en commençant votre récit, à votre grand étonnement.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

C’est très vaste. Cela va de Dumas à Zola, en passant par Stéfan Zweig, Douglas Kennedy, San Antonio et Léo Malet et bien d’autres encore…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

« La Vérité sur l’Affaire Harry Québert » d’un auteur genevois comme moi qui s’appelle Joël Dicker et qui était sur les rangs pour le Goncourt il y a un ou deux ans.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je suis actuellement sur une saga mettant en scène trois familles à la campagne, sur une période allant de la fin du 19e siècle aux années 2000 avec en fond une légende fantastique tirée des Contes des Mille et une Nuits.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Une séance de dédicace dans une librairie à Genève, le 29 octobre.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Nulle part, hélas ! (Voir plus haut question 4 et ma réponse concernant les médias)

 

————-

 

Le  8 octobre 2014

Pierre BASSOLI

.

Au rendez-vous-du-hasard.

 

.

 

.

Je remercie sincèrement Pierre BASSOLI  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 15 octobre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.