A l’heure …

L’angoisse de mes incertitudes !

Le monde est dans tes yeux ...

A l’heure où la nuit tombe en nous enveloppant de son manteau de doutes, d’angoisses, d’incertitudes, je me surprends à soulever, tout doucement, le voile de mon ignorance, celle qui n’est que mienne …

*** Idéelle, 28 octobre 2014 ***

View original post

… A l’heure …

Toc-toc, toc-toc, fait le cœur !

Le monde est dans tes yeux ...

… A l’heure de s’enfoncer dans la nuit,
Dans ce silence si plein de Vie,
Resonnent et déraisonnent, avec fureur

Les battements étonnés de nos coeurs …

*** Idéelle, 1er novembre 2015 ***

View original post

Petit vent frais

Il ne faut pas aller trop vite !

Catimini Plume

Le petit vent frais
Chuchote au Printemps
Qu’il n’est pas encore l’heure

View original post

L’heure du bilan

Annette ne se fatigue jamais !

Ninannet's Blog

 

« Le talent n’est presque rien et l’expérience est tout, que l’on acquiert à force de modestie et de travail » de Patrick Süskind

 

 

 

Hier clôture du salon du livre « Lire en vacances » de l’Espace Culturel à Montauroux.

 

Lorsque le Directeur de l’Espace Culturel et la Responsable de la Culture Alexandra m’ont proposé de m’associer à l’organisation de ce premier salon, j’ai bien évidemment accepté avec plaisir et fierté.

 

Je le devais à « Gustave », « Lettre à pépé Charles » et « Charles et Aurélien », ma trilogie fétiche.

 

Je le devais à toute l’équipe de l’Espace Culturel du Centre Leclerc qui s’occupe si bien de nos livres mais aussi de tout ce qui touche à la Culture, l’informatique, la téléphonie.

 

Tout d’abord je voudrais remercier tous les auteurs qui ont accepté spontanément et en toute amitié mon invitation de participer à ce premier salon. Et bien sûr…

View original post 226 mots de plus

Matin cool heure

La montagne est belle aussi quand il fait beau.

L'ancolie bleue

 
Je sais, c’est du déjà vu ici. Normal, c’est le chemin qui me mène au boulot et dont j’ai déjà publié les petits bonheurs qu’il m’apporte au fil des jours. Hier matin, à la vue de cette lumière, de ce soleil, j’ai eu envie de passer par la route qui me plaît tellement, bien qu’elle me rallonge de quelques kilomètres. Au point où j’en suis, je ne suis plus à 5 kms près.
Je me suis retrouvée dans une belle ambiance qui donnait envie de changer de chaussures, de garer la voiture et de partir à travers champs. J’ai garé la voiture, je me suis arrêtée en gardant mes chaussures de « ville ».
J’ai pris le temps d’inspirer bien fort cet environnement. Là, la magie a opéré instantanément. Quand on inspire une odeur mentholée, une vague de fraîcheur envahie nos bronches; ici,  il s’agissait d’une vague de bonheur.
J’adore cette sensation qui rend…

View original post 301 mots de plus