Entretien avec le photographe Gérard CATALA

 

Entretien avec Gérard CATALA

 

 

Librebonimenteur a posé quelques questions à Gérard Catala, photographe

.

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Gérard CATALA, né le 12 mars 1944 à Constantine (Algérie).

 

Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Après une formation d’ingénieur TP et un Master Management de l’IAE d’Aix en Provence, j’ai été dirigeant de société jusqu’en 2004.

 

Qu’aimez-vous ou que pratiquez-vous comme autre art ? Quelles sont vos passions ?

Je suis passionné de photographie et d’art graphiques depuis l’âge de 12 ans. Mes voyages m’ont permis d’exprimer les ambiances des lieux, mais aussi et surtout les émotions des rencontres à travers une photothèque de plusieurs milliers de photographies.

J’ai, depuis une quinzaine d’années, pu me consacrer au dessin. En premier lieu par des aquarelles que j’ai progressivement déstructurées, puis par de l’acrylique tournée exclusivement vers l’abstrait. J’envisage en ce moment de travailler en « Paint pouring » dans ce domaine.

Parallèlement j’ai réalisé quelques livres photo de voyage ou de collages et montages informatiques avec commentaires. J’ai également écrit trois livres autobiographiques sur différentes périodes familiales.

 

Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre « Enfance », écrit en même temps qu’un livre photo de voyage sur la Birmanie, est un bref cri autobiographique retenu pendant’ de longues années qui raconte une errance entre deux parents séparés et vivant chacun sur une rive différente de la Méditerranée.

Ma dernière peinture « Fos sur mer » s’applique à casser les codes couleurs de cette région pour dénoncer la pollution.

 

 

 

 

 

 

Où peut-on se procurer vos réalisations ?

Me considérant comme un artiste « amateur » je n’ai pas la volonté d’obtenir une reconnaissance, ni de me soumettre à la communication et au marketing auquel est contraint un véritable article artiste qui veut vivre de son Art. Je partage donc ce que je réalise sur les réseaux sociaux et participe à quelques rencontres lorsque l’on me le demande.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

L’inspiration (le terme est pompeux) se trouve dans la beauté du monde et dans les regards des gens.

 

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Le seul conseil que je puisse donner est celui d’aimer ce que l’on photographie, que l’on dessine, ou que l’on décrit.

 

Quels sont vos artistes et œuvres préférés ?

Cette question est la plus terrible, car elle est forcément restrictive.

 

 

Baudelaire, poésie

 

Camus, littérature

 

Nicolas de Stael, peinture

 

Steve McCurry, photographie

 

Sofia Coppola, cinéma

 

 

Aquarelle de la série « Mes endormies »

 

 

 

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Un livre regroupant des anecdotes de divers voyages, regroupées autour d’un « retour à Bénarès » que j’envisage de faire cette année et d’autres peintures et photos bien sûr.

 

 

 

Où peut-on suivre vos actualités ?

Vos expositions ?

 

 

 

 

https://www.flickr.com/photos/146449547@N03/albums

 


 

Le 27 août 2018

Gérard Catala

 

Merci beaucoup Gérard pour cet entretien.

 

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 12 septembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Montmeyan en Poévie, programme du vendredi 3 août 2018

Vous aimez la poésie, vous aimerez la PoéVie

Des poètes, des artistes vous attendront à

 

MONTMEYAN EN POéVIE

Les 3, 4 et 5 Août 2018

.

 

Programme du 03 août 2018

.

Présentation de la matinée par Christophe Forgeot sur la Place de la Forge

Christophe Forgeot est un auteur et comédien. Il enseigne l’écriture théâtrale à l’Université du Sud Toulon-Var. Le temps du Festival Montmeyan en Poésie, il se glissera dans la peau de Monsieur Loyal, pour présenter et animer, Place de la Forge, les « rencontres du matin ».

 

A 10 h 00, rencontre avec Pierre Perrin

Pierre Perrin est né en 1950. Il est « l’artisant-directeur général » de la revue Possibles, visible sur le net depuis 2015. Auteur de La Maladie humaine, revue Autre Sud, numéro 18, Septembre 2002, Une Mère – Le Cri retenu, Prix du Livre Comtois, aux éditions Le Cherche Midi en 2001. En 1996, prix Kowalski de la ville de Lyon, pour la Vie crépusculaire.

 

A 11 h 00, récital de Guy Allix

Guy Allix, né en 1953, est un poète et un écrivain libertaire français. Il est un fidèle de Montmeyan en PoéVie – festival. Derniers livres : Le sang le soir, préface de Lucien Noullez, éditions Le Nouvel Athanor, 2015 (prix François-Coppée de l’Académie française 2016). Poèmes pour Robinson, illustrations d’Alberto Cuadros, éditions SOC & FOC.

 

A 12 h 00, inauguration du festival

Le festival sera déclaré officiellement ouvert par le Président de LAPCA et le Maire de Montmeyan avant le pot de l’amitié.

 

 

Au Café de France, lectures et rencontres présentées par Karim Boudjemaa

Karim Boudjemaa, lui aussi, délaisse la plume le temps du Festival de Montmeyan. Vous le retrouverez cependant chaque après-midi au Café de France, non pas au comptoir mais dans l’arrière salle, où il assurera la présentation des lectures de ses amis poètes.

15 h 00 Colette Gibelin et Magda Igyarto

Colette Gibelin, née à Casablanca, est une poète française. Elle fait le choix d’une poésie lyrique, traversée de préoccupations existentielles. Ses derniers livres : J’ouvre la fenêtre en 2014 aux éditions Amateurs Maladroits et en 2016 Mémoires sans visages et autres textes, illustrés par Françoise Rohmer, éditions du Petit Véhicule.

 

Magda Igyarto n’a jamais dissocié peinture et écriture. Ses recueils sont souvent sur le thème de l’eau ou sur les discriminations et les violences infligées aux femmes. Entre 2016 et 2017, elle publie, aux éditions Le Petit Véhicule, Clichés en noir et blanc et des graines germeront sur leurs pas, poèmes, photographies de Sonio Ciafardini « Esse ».

 

Illustration du profil de Jean jacques Castex

Atelier Castex à Montmeyan

Jean Jacques Castex sculpteur, peintre, poète, galeriste, recevra

 

18 h 30 Gérard Catala photographies

Gérard Catala. Montmeyan, c’est le village de son enfance, des souvenirs qui ne vous lâchent jamais. Gérard, c’est un passionné de photographie et d’arts graphiques. Son travail qu’il nous restitue sur Facebook nous fait courir le monde à travers une exceptionnelle originalité.

 

Vernissage de l’exposition

 

Salle de la Coopérative

20 h 30 La Grande Soirée

Lectures par Jean-Paul Klée et Daniel Biga
Récital de Marie Volta

 

Jean-Paul Klée est né en 1943. Enseignement, militant de l’écologie, il s’est engagé contre la dangerosité des collèges Pailleron. Il est aussi remarquable en poésie que dans les pages de son immense journal. Ses derniers livres : Manoir des mélancolies, éditions Ardensen. Coeur qui comme le mien ira décoloré parmi les fleurs, éditions des Vanneaux.

 

 

Daniel Biga est né en 1940, il a enseigné dans les écoles d’art de Nice, de Nîmes puis à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Nantes. Depuis 2005, il vit dans le midi. En 2013, la revue Friches lui consacre un dossier. Le Cherche Midi réédite l’Amour d’Amirat, Né nu, Killroy was here et Oiseaux mohicans. Voir également Séparation aux éditions Gros Textes.

 

Marie Volta ancre sa vie entre chanson et poésie. Premier Prix Louis Amade en 1997, Grand Prix de la RATP en 2016, cofondatrice et organisatrice pendant huit ans du festival Intégrale Brassens, à Paris. Ses dernières parutions : « Les jours, les heures » et « Petits et grands cadeaux arrivés pieds nus » en 2016 (La Petite Marguerite), L’odyssée de la Baltique en 2018 (Jacques Flament éditions) et son dernier album « Paris-Bamako », Stellair’Umeurs en 2015.

 

Avec les poètes Jean-Paul Klée et Daniel Biga, Marie Volta la chanteuse sera présente sur scène lors de la Grande Soirée du vendredi 03 août.

 

.

Durant les trois jours du Festival de 10 h 00 à 20 h 00

 

Marché aux livres de PoéVie sur la Place du Puits Neuf

Exposition des photos de Gérard Catala à l’atelier Castex

Dans les rues du village : ateliers d’écriture, animations musicales avec le concours de Roger et Agnès Courdavault Duhamel

Agnès et Roger Duhamel L’orguenville… « Le tourneur de manivelle ignore souvent pourquoi il le fait. Il croise un jour une jolie ritournelle et se retrouve contaminé jusqu’au bonheur. » Au fil des ans, ils sont devenus des incontournables de Montmeyan en PoéVie et seront encore présents cette année pour le bonheur et pour le rire…

 

Dimanche 5 août 2018 : « Arts dans la Rue«  sous l’égide de l’association « Les Forgerons »

 

.

Venez nombreux les soutenir !

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 07 juin 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.