Publié par Laisser un commentaire

Disponibilités Augustin

.

En Région Centre, il est possible de se procurer

AUGUSTIN ma bataille de Loigny de Jean-Louis RIGUET

dans les points de vente suivants :

.

Maison de la Presse de Janville

M. Christian NAOUR

8 Place Georges Clémenceau

28310 JANVILLE

FRANCE

Tél. : 02.37.90.04.95

.

Laured-Eurl

8 Place Eglise
41240 Ouzouer-le-Marché
FRANCE

Tél.: 02.54.82.52.57

.

Maison de la Beauce

Place de Beauce

28140 Orgères-en-Beauce

FRANCE

Tél. : 02.33.99.75.58

.

Les Temps Modernes

57 rue Notre-Dame de Recouvrance

45000 Orléans

FRANCE

Tél.: 02.38.53.94.35

.

Librairie Volte Pages

31 Place Louis Sallé

45160 OLIVET

FRANCE

Tél. : 02.38.88.23.59

.

Si le roman n’est pas sur place, les responsables sauront où se le procurer.

.

Et aussi sur internet :

AUGUSTIN ma bataille de Loigny, un roman de Jean-Louis RIGUET, à :

www.dedicaces.ca

Amazon.CA : www.amazon.ca/gp/product/1770762159

Abebooks.FR : www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=8210382269

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

.

Première couverture Augustin
Première couverture Augustin

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Magazine
Magazine
Cartes Postales
Cartes Postales
Cartes Postales
Cartes Postales
Publicité
Publicité
Boite liseuse
Boite liseuse
Enveloppe liseuse
Enveloppe liseuse
Cartes dédicaces
Cartes dédicaces
Publié par 2 commentaires

Rencontre avec Daniel Gelis Peintre

Daniel GELIS est un peintre représentatif de l’Ecole de la Loire à Orléans.

A sa demande, après que je lui eusse remis un exemplaire de mon roman AUGUSTIN ma bataille de Loigny, Daniel Gélis a provoqué cette rencontre car il souhaitait s’entretenir de la vie en 1870, année qu’il considère comme étant charnière entre les anciens et nouveaux temps.

La rencontre avec Daniel Gélis a eu lieu le 28 janvier 2013, d’abord à son atelier, puis autour d’une bonne table, en bord de Loire.

Merveilleuse peinture

Sa peinture est merveilleuse, toute en nuances intéressantes. Nous avons parlé de tout et de rien. Surtout de la vie à la campagne dans les années 1850 et après. Cette période annonce la fin d’une ère et le début de l’ère moderne, après la chute de l’Empire. Les techniques modernes commencent à se mettre en place. Le train arrive mettant fin à la suprématie de l’eau à Orléans et de ses bateaux sur La Loire. Les techniques de culture se mettent à évoluer un peu plus tard avec une motorisation de plus en plus importante.

Daniel Gelis - Paysage Sologniot

Daniel Gélis aime les pages de mon roman, AUGUSTIN ma bataille de Loigny,

Celles qui traitent de la vie en Beauce au 19éme siècle et lui rappellent les discussions avec son père et son grand-père. Les expressions et les impressions lui paraissent en adéquation avec ses souvenirs. Il a notamment  » apprécié les descriptions justes du comportement des habitants de notre région et les récits d’anecdotes sur la vie quotidienne dans les campagnes … Ces moments rapportés à l’intérieur du récit historique le rendent très vivant. La France des années 1848/1850 était encore très paysanne et mes ancêtres locaux m’ayant beaucoup « conté », je me suis souvent retrouvé dans votre « fiction » sur … 1870″.

Moi, petit auteur inconnu, je suis très fier de cette rencontre et de cet échange enrichissant. Je remercie cet immense artiste d’avoir pris de son temps pour m’entretenir de mes quelques lignes, bien minuscules à coté de son oeuvre impressionnante.

Afficher l'image d'origine

Quelques rappels :

Daniel Gélis est un artiste peintre mondialement connu, symbolisant l’Ecole de la Loire.

Précoce, il fait sa première exposition à Paris à l’âge de 27 ans. Depuis, il a été le lauréat de plusieurs prix parmi lesquels Fondation Taylor, Prix Jean Meunier du Gemail, Prix Monet Beaux-Arts, Médaille d’Or des Artistes Française à Paris.

Daniel Gélis est sociétaire de plusieurs salons parisiens. Citons Artistes Français, Salon dessin et peinture à l’eau, Salon Automne, Société Nationale des Beaux Arts.

Plusieurs commandes publiques lui ont été passées :

Conseil Général du Loiret, Préfecture du Loiret, Préfecture de Seine et Marne, Musée de Chollet, Mairie de Villevêque, Collection Musée National.

Daniel Gélis a une impressionnante série d’expositions, plus de 120 dans le monde entier. Je citerai en Europe : Paris, Province, Amsterdam, Moscou, Allemagne, Italie, Suisse ; Amérique du Nord : Washington, New-York, Canada. En Chine : Singapour. Dans les Iles : Tahiti, Nouvelle Calédonie. En Afrique : Côte d’Ivoire, Gabon, Sénégal.

J’en garde un excellent souvenir de cet échange avec ce monstre de la peinture.

Jean-Louis Riguet

.

image (20)

.

Liens :

http://librebonimenteur.net/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres

Publié par Laisser un commentaire

Le Passant – nouvelles-masquedor

jl.jpg   Jean-Louis RIGUET

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

le Passant   

Chaque matin, à la même heure, le narrateur voit passer devant sa fenêtre un passant. Il se pose des questions … d’autant plus que le passant repasse le soir, à la même heure, dans l’autre sens …

 

Lisez un extrait du Passant

Le Passant
(Jean-Louis RIGUET)

Chaque matin, cinq jours par semaine, à 6 h 15, qu’il fasse beau, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il ne
fasse rien, le passant passe, de l’autre côté de la rue, toujours dans le même sens. Juste une ombre fugitive
qui arrive à me surprendre et qui disparait aussi vite qu’elle est venue, discrètement, sans bruit,
furtivement. Quelle est sa destination ?
Tous les matins que Dieu fait et qui m’obligent à me rendre au travail, en préparant mon café, seul
dans ma cuisine, souvent dans la pénombre, je vois passer ce passant. Ce qui m’intrigue c’est le sens de sa
marche. Dans l’autre sens, il irait vers la ville, cela s’expliquerait facilement. Il irait au travail car il
commence très tôt le matin. Mais dans ce sens-là, je ne vois pas.
Le passant marche rapidement, il ne baguenaude pas. J’en déduis qu’il est pressé, il a forcément un
horaire à respecter. Il est vrai qu’à l’autre bout du village, dans ce sens-là, il y a un arrêt de bus, mais de
l’autre côté aussi. S’il se dirige vers la ville, sûrement que cet arrêt de bus est plus près que l’autre. Mais il
est le seul passant à faire cela tous les jours travaillés, d’une manière très ponctuelle. Tout le reste du
temps, tôt le matin, la rue est déserte.
S’il prend le bus, deux directions lui sont possibles :
Soit il va dans le village d’à côté, vers l’est, mais habillé en costume de ville il doit travailler dans un
bureau, il est trop tôt. Il n’a que cinq kilomètres à faire. Cependant, il est peut-être obligé de pousser
jusqu’au village suivant, mais je n’y vois pas de bureaux. Le passant doit obligatoirement laisser derrière lui
ce village pour aller à celui d’après. Il est vrai qu’il a plus de chance de rencontrer une entreprise avec des
bureaux. Il pourrait y être vers 7 h 15 – 7 h30. C’est plausible. Ensuite c’est la campagne. Ou alors, il va
jusqu’au prochain village pour emprunter un autre moyen de transport en commun pour aller dans la
grande ville située au nord. Mais pourquoi ? Puisque l’autre bus l’amène directement dans la grande ville.
Soit il se rend dans la grande ville, au nord, et il arrivera vers 7 h, très tôt pour travailler dans un
bureau. À moins qu’il prenne ce bus de très bonne heure qui le conduit à la gare pour prendre un train qui
l’amènera jusqu’à Paris vers 8 h – 8 h 30.
Dans les deux cas, pour quoi part-il si tôt par un bus à destination soit d’un village, soit la grande
ville, soit de Paris ? Pour quoi faire ? Le Passant devenu passager redeviendra passant jusqu’à son lieu de
destination finale pour accomplir une activité qui lui seul connaît. Dans un bureau, il y a mille activités
différentes possibles et envisageables, dans n’importe quel domaine, pour n’importe quelle tâche ou
fonction. Son activité peut être lucrative ou pas, intéressante ou pas, enrichissante ou pas, conviviale ou
pas. Comment savoir, rien qu’en voyant passer un passant ?
L’on peut échafauder mille choses, mille possibilités, mille aventures, toutes plus abracadabrantes
les unes que les autres. Il est certain qu’à priori, certains métiers peuvent être éliminés d’office, tous ceux
qui touchent au monde de la nuit, souvent au monde artistique qui préfère le soir au matin, tous ceux qui
touchent la direction générale des grosses entreprises qui se véhiculent autrement que par les transports
en commun, tous ceux qui ont une activité ne nécessitant pas de déplacements lointains réguliers. Même
en retirant ces métiers, le nombre de possibilités reste impressionnant. La seule certitude est que le
passant passe.
Une autre question peut venir au cerveau. Si ce passant fait un long trajet, le matin de bonne
heure, pour aller à Paris, se confiner dans un bureau, respirer de la mauvaise poussière de papiers
commerciaux, c’est sûrement parce qu’il y trouve un intérêt quelconque. Peut-être espère-t-il une
économie, malgré les frais de transport, résultant de la vie jugée moins chère en province ? Peut-être
bénéficie-t-il d’une meilleure qualité de vie ? Peut-être est-il un cumulard, la vie moins chère plus une
meilleure qualité de vie ? Encore que la qualité de vie soit entachée de la fatigue due aux différents trajets,
car je suppose que s’il part le matin, il revient le soir par la même locomotion, puisque je le revois le
lendemain matin.

.
Lisez la suite dans le Passant
En vente sur le site  :

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

.

AUGUSTIN ma bataille de Loigny, un roman de Jean-Louis RIGUET, en vente par internet à :

www.dedicaces.ca

Amazon.CA : www.amazon.ca/gp/product/1770762159

Abebooks.FR : www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=8210382269

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Publié par Laisser un commentaire

AUGUSTIN EN CHRONIQUES

France bleu orléans

FRANCE BLEU ORLEANS

a fait l’honneur et le plaisir d’inviter l’auteur Jean-Louis Riguet

à réaliser des chroniquessur ses antennes pendant toute une semaine de novembre 2012

pour le patrimoine culturel contenu dans son roman

AUGUSTIN ma bataille de Loigny

Après chaque émission un livre a été gagné par un auditeur

Première Chronique lundi 12 novembre 2012

France bleu orléans01 Piste 1

Deuxième Chronique mardi 13 novembre 2012

France bleu orléans02 Piste 2

Troisième Chronique mercredi 14 novembre 2012

France bleu orléans03 Piste 3

Quatrième Chronique jeudi 15 novembre 2012

France bleu orléans04 Piste 4

Cinquième Chronique vendredi 16 novembre 2012

France bleu orléans05 Piste 5

Finale Chroniques samedi 17 novembre 2012

France bleu orléans06 Piste 6

AUGUSTIN ma bataille de Loigny, un roman de Jean-Louis RIGUET, en vente par internet à :

www.dedicaces.ca

Amazon.CA : www.amazon.ca/gp/product/1770762159

Abebooks.FR : www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=8210382269

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Publié par Laisser un commentaire

AUGUSTIN dans l’Echo Républicain

AUGUSTIN ma bataille de Loigny à l’honneur dans

L’ECHO REPUBLICAIN DU 30 SEPTEMBRE 2012

 

Première de couverture d’AUGUSTIN ma bataille de Loigny en vente aux EDITIONS DEDICACES

« Un devoir de mémoire pour Loigny » 

Le roman historique romancé de Jean-Louis Riguet retrace l’ambiance de l’époque, lors de cet épisode tragique, qu’a connu le village de Loigny-la-Bataille. – Vatel Gladys

À l’occasion de la publication de son premier roman Augustin, ma bataille de Loigny, aux éditions Dédicaces, Jean-Louis Riguet livre ses impressions, et déjà, ses nouveaux projets.

Entretien de jean-Louis Riguet avec Gladys Vatel Journaliste

Notaire de profession, comment êtes-vous venu à l’écriture ? Autodidacte, j’ai commencé à travailler à l’âge de 15 ans et demi. Après avoir obtenu l’examen aux fonctions de notaire, j’ai repris une étude notariale. J’ai toujours eu la passion de l’écriture, mais je n’ai jamais pu aller jusqu’au bout. Au décès de ma femme en 2004, j’ai recommencé à écrire puis tout s’est enchaîné. Thierry Rollet, un agent littéraire, a organisé un concours littéraire sur la guerre auquel j’ai participé. Et c’est ainsi qu’a commencé l’écriture de ce roman.

Pourquoi le choix de ce sujet ? Lors de mes fonctions de notaire, j’ai eu pour client, la famille Fougeron, propriétaire du château de Villeprévost, à Loigny-la-Bataille. L’un des ancêtres de cette famille a été le prédécesseur de mon étude notariale. C’est ainsi qu’a germé l’idée de coucher sur le papier, cette bataille sanglante en romançant les faits et en mettant en scène la famille Fougeron.

Pouvez-vous expliquer le contexte de cette bataille ? Lors de la Guerre de 1870, Loigny a connu des affrontements sanglants entre les franco-prussiens. Certes, cette bataille meurtrière du 2 décembre 1870, n’a duré qu’un seul jour mais cela a suffi pour dévaster la ville et faire 15.000 victimes. Le château de Villeprévost a été réquisitionné par les Prussiens et transformé en un hôpital de campagne. Dans ce roman, tous les faits historiques sont réels. La bataille est même racontée heure par heure. Cette bataille a marqué les esprits. C’est pourquoi, la ville a changé son nom. De Loigny, elle est devenue Loigny-la-Bataille. D’ailleurs, aujourd’hui, le devoir de mémoire se retrouve par ce changement de nom mais aussi par la création d’un musée.

Augustin occupe une place centrale dans votre roman. Quel rôle joue-t-il ? Augustin est l’ancien régisseur du château, maintenant à la retraite. Lorsque le château a été réquisitionné, Augustin s’est occupé des blessés. De là, il va se livrer à des confidences sur la vie au château avant la bataille. Augustin est entouré des propriétaires du château, Émile et Marie-Amélie Fougeron, et d’un autre couple au service du château qui adoptera un enfant, Louise. Malgré les épisodes meurtriers, une romance amoureuse va naître.

Avez-vous d’autres projets d’écriture ? J’ai écrit mon autobiographie, La vie en archives d’un petit gars, qui sera publié en 2013 en France, mais qui est d’ores et déjà parue pour une oeuvre humanitaire à Bethléem. J’ai un autre roman en cours d’écriture, qui allie humour et suspens. Mon prochain projet sera d’écrire un recueil de nouvelles.

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

……

AUGUSTIN  ma bataille de Loigny est en vente aux Editions Dédicaces : http://www.dedicaces.ca/

Auteur : Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Editeur : EDITIONS DEDICACES  à Montréal (Québec)

Nombre de pages : 180

Numéro ISBN : 1770762159

.

……

Livre disponible chez : www.dedicaces.ca

Amazon.CA : www.amazon.ca/gp/product/1770762159

Abebooks.FR : www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=8210382269.

.

Publié par Laisser un commentaire

Une nouvelle capsule sur France Bleu Orléans

Première de Couverture
Augustin ma bataille de Loigny

…..

Le samedi 19 octobre 2012, Gaël PENIN recevait, sur les ondes de France Bleu Orléans, Françoise qui avait lu mon roman AUGUSTIN ma bataille de Loigny, dans les chroniques Auditeurs-Découvreurs.

Françoise raconte son ressenti en une minute et demie.

Augustin n’a pas à en rougir et remercie très sincèrement Françoise.

.

…..

….

.

ÉCOUTEZ LA CAPSULE À FRANCE BLEU ORLÉANS

Jean-LouisRIGUET_FranceBleue_2012-10-13.mp3

Editions Dédicaces | 17 octobre 2012 at 18 h 18 min | Catégories: – PresseEd. Dédicaces | URL: http://wp.me/pN99S-1FR
.
……
AUGUSTIN  ma bataille de Loigny est en vente aux Editions Dédicaces : http://www.dedicaces.ca/
Auteur : Jean-Louis RIGUET
Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre
Editeur : EDITIONS DEDICACES  à Montréal (Québec)
Nombre de pages : 180
Numéro ISBN : 1770762159

.

……

Livre disponible chez : www.dedicaces.ca

Amazon.CA : www.amazon.ca/gp/product/1770762159

Abebooks.FR : www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=8210382269.

.

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

Publié par Laisser un commentaire

Un article dans La République du Centre

AUGUSTIN ma bataille de Loigny à l’honneur

Un devoir de Mémoire pour Loigny

ARTICLE PARU DANS LA REPUBLIQUE DU CENTRE DU 29 SEPTEMBRE 2012 (traduction)

 Région Pithiverais-Beauce

LOIRET > PITHIVERAIS-BEAUCE > LOIGNY-LA-BATAILLE 

« Un devoir de mémoire pour Loigny »

Le roman historique romancé de Jean-Louis Riguet retrace l’ambiance de l’époque, lors de cet épisode tragique, qu’a connu le village de Loigny-la-Bataille. – Vatel Gladys

À l’occasion de la publication de son premier roman Augustin, ma bataille de Loigny, aux éditions Dédicaces, Jean-Louis Riguet livre ses impressions, et déjà, ses nouveaux projets.

Entretien

Notaire de profession, comment êtes-vous venu à l’écriture ? Autodidacte, j’ai commencé à travailler à l’âge de 15 ans et demi. Après avoir obtenu l’examen aux fonctions de notaire, j’ai repris une étude notariale. J’ai toujours eu la passion de l’écriture, mais je n’ai jamais pu aller jusqu’au bout. Au décès de ma femme en 2004, j’ai recommencé à écrire puis tout s’est enchaîné. Thierry Rollet, un agent littéraire, a organisé un concours littéraire sur la guerre auquel j’ai participé. Et c’est ainsi qu’a commencé l’écriture de ce roman.

Pourquoi le choix de ce sujet ? Lors de mes fonctions de notaire, j’ai eu pour client, la famille Fougeron, propriétaire du château de Villeprévost, à Loigny-la-Bataille. L’un des ancêtres de cette famille a été le prédécesseur de mon étude notariale. C’est ainsi qu’a germé l’idée de coucher sur le papier, cette bataille sanglante en romançant les faits et en mettant en scène la famille Fougeron.

Pouvez-vous expliquer le contexte de cette bataille ? Lors de la Guerre de 1870, Loigny a connu des affrontements sanglants entre les franco-prussiens. Certes, cette bataille meurtrière du 2 décembre 1870, n’a duré qu’un seul jour mais cela a suffi pour dévaster la ville et faire 15.000 victimes. Le château de Villeprévost a été réquisitionné par les Prussiens et transformé en un hôpital de campagne. Dans ce roman, tous les faits historiques sont réels. La bataille est même racontée heure par heure. Cette bataille a marqué les esprits. C’est pourquoi, la ville a changé son nom. De Loigny, elle est devenue Loigny-la-Bataille. D’ailleurs, aujourd’hui, le devoir de mémoire se retrouve par ce changement de nom mais aussi par la création d’un musée.

Augustin occupe une place centrale dans votre roman. Quel rôle joue-t-il ? Augustin est l’ancien régisseur du château, maintenant à la retraite. Lorsque le château a été réquisitionné, Augustin s’est occupé des blessés. De là, il va se livrer à des confidences sur la vie au château avant la bataille. Augustin est entouré des propriétaires du château, Émile et Marie-Amélie Fougeron, et d’un autre couple au service du château qui adoptera un enfant, Louise. Malgré les épisodes meurtriers, une romance amoureuse va naître.

Avez-vous d’autres projets d’écriture ? J’ai écrit mon autobiographie, La vie en archives d’un petit gars, qui sera publié en 2013 en France, mais qui est d’ores et déjà parue pour une oeuvre humanitaire à Bethléem. J’ai un autre roman en cours d’écriture, qui allie humour et suspens. Mon prochain projet sera d’écrire un recueil de nouvelles.

Propos recueillis
par Gladis Vatel Journaliste

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://librebonimenteur.net/

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Publié par Laisser un commentaire

Entrevue à France Bleu Orléans

Première de Couverture
Augustin ma bataille de Loigny

Livre en vente sur le site des EDITIONS DEDICACES : http://www.dedicaces.ca/


Jean-Louis Riguet en entrevue à la radio de France Bleu Orléans

Posted: 26 Sep 2012 09:06 AM PDT

Le 7 septembre dernier, Jean-Louis Riguet obtenait une entrevue à la radio de France Bleu Orléans, en France. Dans celle-ci, ce dernier nous parle de son tout premier roman, intitulé : “Augustin, ma bataille de Loigny“, paru aux Éditions Dédicaces. Jean-Louis Riguet est né en 1947 dans le Poitou. Autodidacte, il embrasse sa vie professionnelle à l’âge de 15 ans. Pendant 50 ans, de la Vienne jusqu’à Orléans en passant par l’Eure-et-Loir et Paris, il reste au service du notariat français avant de se consacrer à l’écriture. Jean-Louis Riguet prépare actuellement la sortie d’un deuxième roman, intitulé : “La Vie en Archives d’un petit gars”.

ÉCOUTEZ L’ENTREVUE À

FRANCE BLEU ORLÉANS

Lien– EntrevuesEd. Dédicaces