Publié par Laisser un commentaire

Romance, Le fil d’Ariane, dans Pétales éclectiques

Extraits de Pétales éclectiques

.

ROMANCE

.

A

.

Grande et blonde

Aucune incompatibilité

Pour écrire des romans

.

B

.

Le fil d’Ariane[1]

.

Patiemment Ariane a tiré de son fil

Des mots évocateurs assemblés de façon subtile

Avec son crayon fétiche en bois

.

La matière est noble

L’élégance est intelligente

.

Le fil d’Ariane caresse en toute simplicité

Le bois lustré qui chauffe son lit

Et nourrit ses perles d’excellence

.

Les mots s’entremêlent

Pour décrire ce bois finement ciselé

Qui anime le rouet dont s’échappe

Le fil qu’Ariane s’évertue à tisser

.

[1] Hommage à Ariane Bois, écrivaine, Lauréate de plusieurs prix littéraires

 

 .

 La suite à lire dans :

.

PÉTALES ÉCLECTIQUES

Recueil de Textes

.petales-eclectiques-couverture

.

« Le poète cogne, cabosse, rafistole

Il dérange, charme, console

Amusé, il instille des vérités, des doutes

Silence brutal, applaudissements, soulagement »

.

Des sujets forts comme ceux qui touchent à l’infortune des personnes, des hommages à des artistes et enfin des thèmes plus légers : les mots restent ciselés dans la douleur ou la légèreté.

L’auteur évoque « la barbarie inadmissible dans son inutilité » ou encore « la frayeur coiffe la ville de noirceur ». Il écrit le « poète cogne, cabosse, rafistole » ou encore « alors la femme peintre claquemure ». Il parle des « fleurs qui sont un bonheur pour l’Homme » et de la neige sur laquelle « on marche réticent à pas feutrés ».

Le lecteur passe d’un sujet à l’autre et d’une forme à l’autre. S’y mêlent des pensées, des poèmes et des haïkus.

Pétales Éclectiques, un recueil varié, diversifié et inégal dans le fond et dans la forme.

.

Éditeur : PREM’EDIT

ISBN : 9 791091 321587

http://www.prem-edit.com/accueil/boutique-p%C3%A9tales-%C3%A9clectiques/#cc-m-product-14585188225

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 25 novembre 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Le fil d’Ariane

Salon Mazamet 2016 - 2

.

.

Le fil d’Ariane*

.

.

Patiemment Ariane a tiré de son fil

Des mots évocateurs assemblés de façon subtile

Avec son crayon fétiche en bois

.

La matière est noble

L’élégance est intelligente

.

Le fil d’Ariane caresse en toute simplicité

Le bois lustré qui chauffe son lit

Et nourrit ses perles d’excellence

.

Les mots s’entremêlent

Pour décrire ce bois finement ciselé

Qui anime le rouet dont s’échappe

Le fil qu’Ariane s’évertue à tisser

.

Dans Mazamet l’ancienne lainière perdue

Au milieu d’auteurs méconnus

La blondeur de ses cheveux défaits

Dans un ordre incomplet

Caresse le bleu de ses épaules

.

La fébrilité de l’attente impatiente la dame

L’émotion poignante s’aventure dans la salle

À la mesure du temps qui reste à s’écouler

.

À la fin de l’annonce officielle

Le rouet de bois tisse son fil d’Ariane

Sans précipitation l’étire gracieusement

En montant les marches de l’estrade

.

Le dos que j’avais en point de mire

Laisse la place à l’autre versant

Ensoleillé par des yeux lumineux

Haussés de la beauté d’un sourire radieux

.

Ariane boit les mots de la distinction

Cassés par un tonnerre d’applaudissements

Dans un coton douillet, elle hume absente

Les perles humides de la rivière de la récompense

.

Le cœur des amateurs attentifs en suspens

Le luxe de la simplicité chauffe sa voix

Les trompettes l’accompagnent

Sous la voûte étoilée de la célébrité discrète

.

La gentillesse remercie avec le sourire de l’intelligence

La tendresse froisse le cœur de l’observateur

Avant que le bois ne sectionne le fil d’Ariane

Perdue dans la certitude de son émotion passagère

.

.

.

.

* Hommage à Ariane Bois, écrivaine

Lauréate de plusieurs prix littéraires

.

.

.

.

© 26 mai 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 26 mai 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par 2 commentaires

Au fil du temps

.

Au fil du temps

Sablier

Au fil du temps

Au fil du temps, les années se succèdent. Elles passent les unes après les autres. Elles ne se doublent jamais. Celle qui s’éteint conserve à jamais ses souvenirs. Celle qui naît atteint ceux qui arrivent.

Bien qu’elles soient plus ou moins nombreuses selon le décompte fait par les religions, elles n’en ont cure. Elles s’enchaînent depuis des lustres. Sans jamais revenir en arrière. Elles ne connaissent que la marche en avant.

Elles ne savent pas s’arrêter. Toujours en mouvement. Elles vont plus ou moins vite selon le calendrier. Elles sont plus ou moins longues en fonction de l’époque. Mais elles sont toujours là.

Ce sont les hommes qui ont fait la division du temps. Une division artificielle dont le soleil se fiche éperdument. Lui qui tourne toujours sur lui-même et entraîne la terre à tourner autour de lui, impassible devant les humeurs des hommes.

Cette nuit, l’humanité va franchir virtuellement une ligne de démarcation et réellement passer de 2015 à 2016.

2015 va mourir. Vive 2016.

.

cadran solaire

 

.

Au fil du temps

.

Au fil de l’écoulement des ans

Le temps s’étire lentement

Dans une atroce langueur

Ou un joyeux enchantement

.

Inexorablement le temps passe

La terre tourne toujours dans le même sens

Le soleil se lève toujours à l’est

Et se couche toujours à l’ouest

.

Certes rien n’est linéaire

Les aspérités s’exercent à s’exacerber

Les rugosités essaient de s’adoucir

Il fait plus chaud, plus froid

Le climat se réchauffe ou se refroidit

Mais l’homme râle en permanence, jamais content

.

Prendre le temps comme il vient

Se réjouir de la douceur d’un sourire

Pleurer de la beauté d’un poème

S’émouvoir du galbe des rondeurs affriolantes

.

Vivre le temps présent comme il vient

C’est profiter de chaque minute, de chaque instant

Car le passé est derrière, il passe son temps à s’estomper

L’avenir est devant, inconnu il arrive trop vite

Le présent est si court qu’il n’existe déjà plus

.

Je préfère le sourire à la colère, les rires aux pleurs, le présent au passé

.

© Jean-Louis Riguet

31 décembre 2015

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 31 décembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.