Publié par Un commentaire

Règlement de conte sur la Loire, Nadine Richardson – C’est Nabum

Règlement de conte

sur la Loire

Nadine Richardson – C’est Nabum

 

Un Roman publié chez

 éditions Cockritures

404 pages – 15 €

ISBN : 979-10-95691-04-4

http://cockritures.fr/reglement-de-conte-sur-la-loire/index.html

.

Quatrième de Couverture

Quand une ancienne professionnelle des médias et un conteur des bords de Loire se rencontrent, leur amour de la langue et leur imagination entrent en symbiose. Les regards et les styles littéraires s’harmonisent alors pour plonger le lecteur dans les mystères d’une intrigue sanglante. Le meurtrier sème la terreur et communique par des contes ligériens où le fleuve, avec ses couleurs et ses odeurs, est un personnage à part entière.

Original dans sa construction, machiavélique dans son dénouement, ce roman nous dévoile une authentique machination où le psychopathe n’est peut-être pas celui que l’on croit…

 

.

Préface

Quand C’est Nabum m’a contactée pour préfacer son roman, ce fut une divine surprise.

Etonnée d’être sollicitée par celui qui, dans ses célèbres Chroniques ovales, est prompt à épingler les élus locaux dont je suis. C’est Nabum aime la politique, mais se méfie des « politiques ». Cependant, j’aime ce personnage qui va pieds nus. Sauvage, sensible, injuste, généreux, grinçant, imprévisible… Il ressemble à la Loire, qu’il raconte à qui veut bien prendre le temps de l’écouter.

Je m’attendais donc à découvrir un roman naturaliste, disséquant la vie ligérienne. Mais c’eût été trop facile, voire attendu. Ce Règlement de conte sur la Loire est en fait, un thriller, et il a été écrit par deux auteurs ! Ecrire à quatre mains est en soi un exercice périlleux et complexe, sans doute encore plus quand il réunit une femme de radio et un conteur. Nadine Richardson et C’est Nabum forment donc ce couple improbable. Elle est bretonne, lui ligérien, elle aime l’immédiateté, lui la lenteur. Leurs deux mondes, apparemment irréconciliables, se mêlent pourtant pour ne produire qu’une seule et même musique, au rythme des contes. Impossible de savoir de quelle main provient l’évidente féminité de l’écriture voluptueuse de ce polar…

Nadine Richardson a créé des personnages dont la noirceur et la profondeur sont à la hauteur de la majesté du fleuve (le Bonimenteur de Loire dirait la rivière). Et l’intrigue fonctionne, nous bouscule… de l’amour à la mort.

Il y a de la poésie dans cette histoire. Il y a de l’émotion, comme celle que l’on peut ressentir en découvrant le méandre de Guilly ou le pont de l’Europe à Orléans.

Nathalie Kerrien

Adjointe chargée de la culture à la ville d’Orléans

Ancienne présentatrice du journal régional de France 3.

.

Commentaire

C’est un roman d’enquête avec des morts et encore des morts. L’on comprend alors pourquoi le titre du livre est en rouge. Mais c’est aussi une histoire d’amour. De l’amour il y en a régulièrement. On passe d’une enquête à un conte, à un échange de mails, à des scènes d’amour.

La vie est complexe en général, mais là c’est complexe parce que l’on ne sait pas si l’on piste une histoire de meurtres ou une histoire d’amour. Les deux sont imbriqués l’un dans l’autre. Les contes, de vrais contes ligériens, tentent d’apporter des débuts de solution, mais les indices sont subtils.

Je ne pensais pas que cette petite bretonne fût aussi passionnée d’amour ni aussi sanguinaire à moins que ce ne fût la passion ligérienne du conteur qui en soit la raison. Le suspens vit et se nourrit d’amour, de vengeance, de haine, de repentance.

L’on sent bien au fil des pages qu’un amour semble sinon impossible du moins difficile. Même si l’on croit deviner la fin, elle n’est dévoilée que dans les dernières pages après une enquête sur les bords de Loire dans une quête désespérée d’une passion impossible.

L’écriture à deux mains ne se sent pas à la lecture du livre, même si j’ai une petite idée de qui a écrit quoi.

Si vous aimez vous perdre dans les méandres d’intrigues, alors n’hésitez pas, lisez-le. J’espère que vous retrouverez votre chemin.

 

.

Les auteurs

Originaire de Bretagne, loiretaine d’adoption, Nadine Richardson a travaillé dans le domaine de la radio, notamment en animant le courrier des auditeurs. Elle y a sondé les coeurs, comprenant la complexité des relations intimes. Quoi d’étonnant alors que ses romans explorent les tréfonds de l’âme humaine par le truchement d’intrigues haletantes et captivantes.

C’est Nabum est né non loin du château de Sully-sur-Loire. Il a grandi sur la place du village, entre le marché et les foires. C’est là qu’il a puisé son amour de la langue et du récit, des histoires et de la parole. C’est en arpentant les berges de la Loire que sont nés ses rêves et ses Bonimenteries pour faire de lui un conteur ligérien, un passeur de mots.

.

Si vous voulez en savoir plus sur :

Nadine Richardson

https://librebonimenteur.net/2016/05/06/jl-a-lecoute-de-nadine-richardson/

C’est Nabum

https://librebonimenteur.net/2014/12/14/jl-a-lecoute-de-cest-nabum/

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 18 décembre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … SOLIDEX

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui SOLIDEX

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

.

1/ Quel est le nom de votre association ? Quels sont les responsables ? Quel est leur parcours ?

Notre association se nomme Solidex, il s’agit de la contraction de Solidarité et de Solex. À ce jour, elle compte 6 membres :

 

  • Claire Eygun : 28 ans, Architecte – Aventurière Solidex #1 « A dos de Solex »
  • Baptiste Poisbeau : 26 ans, Chef d’équipe piquettage FTTH – Aventurier Solidex #1 « A dos de Solex »

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Clément Belin : 26 ans, Auto Entrepreneur – Aventurier Solidex #1 « A dos de Solex » et Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Amandine Pergeaux : 25 ans, Chargée de communication – Aventurière Solidex #1 « A dos de Solex » et Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Antoine Le Moal : 26 ans, Auto Entrepreneur – Aventurier Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Aurélien Simon : 30 ans, Informaticien – Webmaster pour Solidex #1 et #2

 

2/ Quel est le but de votre association ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre association a pour but de porter des projets d’aventure porteurs de valeurs positives. Dans un second temps, notre but est de réaliser des documentaires de ces aventures afin de déployer un maximum ces valeurs au grand public.

 

3/ Quelles sont vos valeurs ?

Nous n’avons pas une liste exhaustive de nos valeurs, du moment qu’elles sont positives. Cependant, notre marque de fabrique est la solidarité. Nous l’avons portée durant nos deux aventures et souhaitons la porter encore longtemps. Durant nos deux projets, les valeurs mises en avant étaient principalement l’ouverture sur l’autre, le partage, le respect de l’environnement et l’optimisme.

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à la rencontre des sympathisants ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences ?

Pour nous faire connaître, nous misons principalement sur les rencontres humaines. Tout d’abord en allant vers les autres durant nos aventures. Ensuite, nous comptons beaucoup sur les festivals de films d’aventures pour se faire connaître du plus grand nombre. Enfin, nous sommes également présents sur les réseaux sociaux.

 

5/ Il existe un collectif « Je nettoie ma Loire » à Orléans. Comment l’avez-vous connu ? Travaillez-vous avec lui ?

Pour notre projet #2 « Jetez-vous à l’eau », notre objectif était de rencontrer et de mettre en lumière des acteurs qui agissent en faveur de la Loire. Nous avons donc forcément fait une halte au collectif « Je nettoie ma Loire ». C’est l’enthousiaste Maddy, initiatrice du collectif qui nous a contactés sur Facebook pour collaborer ensemble. L’espace d’un week-end, nous avons découvert le collectif et ses actions. Nous avons également fait un ramassage collectif

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

avec plusieurs bénévoles.

 

6/ Pouvez-vous nous raconter votre première aventure ?

En 2013, nous avons réalisé la première aventure de l’association Solidex. Notre objectif était de traverser l’Europe en Solex en réalisant des actions de solidarité. Partis de Saint Nazaire pour rejoindre Istanbul, nous avons fait différentes haltes spontanées et programmées dans des associations ayant besoin d’un coup de main. Notre ambition était de partir à la rencontre de nos voisins européens et faire transpirer l’image d’une Europe humaine et non seulement économique. Durant ces deux mois, nous avons réalisé plus de 4200 km et dormi chez l’habitant pour tisser des liens et dégager des ondes positives.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De cette expédition, un documentaire a été réalisé par France 3 afin de faire rayonner notre message et proposer un contenu alternatif.

 

7/ Quelle est votre seconde aventure ? Pouvez-vous nous en parler ?

Pour notre seconde aventure, nous avons décidé de partir en France. Dans de nombreux festivals d’aventures, nous

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

avons visionné des documentaires issus de périples réalisés à l’étranger. Pour cette seconde aventure, nous avons mis un point d’honneur à démontrer que l’aventure peut également se vivre en France et être accessible à tous.

 

De là est naturellement né notre second projet : descendre la Loire en canoës pour ramasser les déchets. Mais au-delà de ce projet, nous souhaitions également partir à la rencontre des Ligériens et organismes œuvrant pour la Loire.

 

N’étant pas spécialement « écolos », nous voulions démontrer que chacun à son échelle peut agir pour l’environnement et cela quotidiennement.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le 1er juin, nous sommes donc partis de Laval en Mayenne (lieu de l’usine de fabrication de nos canoës pliants Nautiraid). Canoës sur le dos, nous sommes tous trois partis en auto-stop direction le Mont Gerbier de Jonc. Nous avons choisi ce mode de transport dans le but de démontrer une fois de plus la solidarité qui pouvait briller en France.

Et c’est en seulement 9 voitures et 2,5 jours de stop que nous avons parcouru les 650 km qui nous séparaient de la source de la Loire.

C’est après avoir marché 12 km et avec nos 80 kg de chargement que nous avons rencontré un niveau d’eau suffisant pour déplier nos embarcations. Notre descente des 1 000 km de Loire pouvait enfin commencer.

 

Durant ces deux mois d’aventure, nous avons organisé plus de 13 événements avec des organismes ligériens afin de faire de la sensibilisation au respect de l’environnement. Nous avons entre autres organisé des ramassages collectifs ouverts à tous et animé des classes pour sensibiliser les plus jeunes.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

8/ Où peut-on connaître vos réalisations ?

Vous pouvez retrouver les teasers de nos aventures sur notre chaîne Youtube « Solidex », mais également sur notre site www.solidex.fr et notre page Facebook « Solidex ».

Le documentaire « Sans peur et sans frontière » de notre première aventure a été diffusé sur France 3 et n’est pas disponible à la vente/location.

 

Cependant, un livre « A dos de Solex » a été écrit par Clément Belin qui retrace l’aventure selon sa vision et ses ressentis.

Vous pouvez voir notre premier documentaire dans des festivals de films d’aventures.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

9/ Vous avez choisi la Loire. Pourquoi ?

Comme évoqué précédemment, pour cette aventure, nous souhaitions partir à l’aventure en France. La Loire s’est très vite présentée comme le terrain de jeu idéal. Elle était pour nous l’occasion de rencontrer un maximum de personnes puisque la Loire est le plus long fleuve de France avec ses 1 012 km. Chargé d’histoires, ce fleuve majestueux est également considéré comme le dernier fleuve sauvage d’Europe. Nous sommes donc partis à la conquête de ce que pouvait être un fleuve sauvage de nos jours.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Si nous devions retenir un conseil qui nous a souvent été communiqué, c’est de continuer de faire ce que nous faisons. C’est-à-dire, essayer de transmettre des valeurs positives, de partage et d’optimisme.

 

11/ Savez-vous où vous mènera votre prochaine aventure ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, nous revenons tout juste de notre descente de Loire. Nous souhaitons nous laisser du temps avant de repartir à l’aventure. En effet, les messages à transmettre de cette expérience sont nombreux et nous souhaitons prendre notre temps pour les diffuser le mieux possible à qui voudra l’entendre.

Nous ne voulons pas faire des projets pour faire des projets mais pour les vivre pleinement.

 

12/ Comment travaillez-vous ?

Étant tous situés dans différentes villes, nous travaillons très souvent à distance. Lors de la préparation d’un projet, chacun s’occupe d’une partie bien définie (communication, recherche de partenaires, logistique…).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

13/ Où puisez-vous votre inspiration pour vous attaquer à un fleuve ou un site particulier ? S’agit-il d’une décision collective ?

En traversant l’Europe à Solex, nous sommes partis de Saint-Nazaire et avons longé la Loire. En choisissant ce fleuve, c’était pour nous l’occasion de retrouver des paysages qui nous avaient marqués quelques années auparavant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais c’est aussi un clin d’œil, cette fois-ci de terminer une aventure où nous l’avons commencée il y a 4 ans, à Saint Nazaire. Sans oublier le fait que la Loire est également le dernier fleuve sauvage d’Europe.

 

14/ Avez-vous eu des commandes de ramassage de déchets ?

Non, nous n’avons pas eu de commande de ramassage de déchets. Nous avons organisé des ramassages en collaboration avec des organismes présents sur des villes ligériennes.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux sympathisants?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chacun à son échelle peut aider.

Il ne faut pas sous-estimer l’impact de chacun.

Il faut certes ramasser des déchets mais il faut surtout changer nos modes de consommations (en achetant des bouteilles en verre consignées, du vrac…).

 

16/ Combien de déchets avez-vous collectés ? Qu’en faites-vous ?

Durant nos deux mois d’aventures nous avons ramassé près de 1 200 kg de déchets. Ce poids a été atteint grâce à nos ramassages au quotidien en pagayant sur la Loire et grâce aux ramassages collectifs.

 

Nous avions au préalable contacté les mairies des villes traversées pour leur demander de récupérer nos déchets.

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer les collectes ? Lesquelles ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Non, nous n’avons rencontré aucunes difficultés particulières. Ramasser des déchets est un geste simple, qui peut se faire partout et à tout moment donc pas de soucis.

 

Cependant, dans nos canoës, nous ramassions uniquement des déchets visibles à la surface de l’eau, ou bien sur les rives afin de ne pas renverser les embarcations ou risquer de se blesser au fond de l’eau.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ? On parle d’un documentaire.

Aujourd’hui notre troisième aventure est de faire le documentaire de notre aventure en canoës. En effet, durant cette expédition, nous avons tourné des images et à ce jour nous cherchons des financements pour nous aider à réaliser le documentaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour cela, nous avons une campagne de financement participatif. Le principe est simple, faire un don à notre association Solidex en échange d’une contrepartie (un DVD, un t-shirt bio floqué, une projection du futur documentaire…).

 

Voici le lien de la collecte, on compte sur votre solidarité pour nous donner un coup de pouce.

 

https://www.helloasso.com/associations/solidex/collectes/trois-colibris-sur-la-loire

 

Notre objectif est de diffuser par la suite ce documentaire dans des écoles pour faire de la sensibilisation auprès des plus jeunes.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ? Comment voyez-vous l’avenir de l’association Solidex ?

Vous pouvez nous retrouver au Festival International du film d’aventure à La Rochelle du 17 au 19 novembre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Concernant l’avenir, nous espérons que notre association grandira et ouvrira ses portes à de nouveaux aventuriers désireux de véhiculer des valeurs positives.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur notre site internet : http://solidex.fr

Sur notre page Facebook : Solidex : https://www.facebook.com/Asso.Solidex/

————-

Le 22 octobre 2017

Amandine Pergeaux

Clément Belin

Antoine Le Moal

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

.

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

.

Je remercie sincèrement Amandine Pergeaux, Clément Belin, Antoine Le Moal, d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

 

 

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 24 octobre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Du sport au stylisme Myriam Rahali

Du sport de haut niveau au stylisme.

Une performance !

.

Myriam IMG_3070

.

MYRIAM RAHALI

Styliste

.

Une jeune styliste de talent

Après le sport de haut niveau, Myriam Rahali, jeune styliste de talent, s’est confié à FDM TV dans l’émission Valeurs avec Mathieu Toulza-Dubonnet :
https://www.youtube.com/watch?v=SkcUPlnelQo

.

Le parcours d’une championne, du sport au stylisme

Quelques semaines auparavant, Myriam Rahali nous avait donné quelques pistes sur sa nouvelle activité de STYLISTE.

Voilà ce que nous dit Myriam Rahali de son parcours.

J’étais à la Fac pour faire une Licence Staps, j’étais un peu perdue. Dans le milieu sportif depuis mon plus jeune âge, je pensais qu’orienter mes études dans ce même sens était la bonne décision…

Il fallait penser à se reconvertir dans une activité qui me plaise. J’ai longuement réfléchi et j’ai opté pour le stylisme.

Ce que j’aime dans le stylisme

Ce que j’aime dans le stylisme, c’est cette histoire sans fin qui se répète de manière différente. Rechercher, créer, recréer…formes, couleurs, matières. La matière, ce que j’aime le plus. On peut la manipuler et suivant sa texture on obtient des formes, des contrastes…

Je me fais connaître via les réseaux sociaux, un moyen assez efficace et peu coûteux. C’est assez étrange mais je les rencontrais sur les tatamis ;-), ceux qui me suivaient quand j’étais athlète me suivent encore aujourd’hui dans cette passion totalement différente.

Je citerai pour exemple Eunice Barber

Je débute… j’ai commencé avec un défilé de mode au cœur d’un Dojo en partenariat avec mon club l’USO et ses partenaires. Je travaille plus particulièrement sur des éditos ; pour des magazines de Mode.

J’ai mon entreprise depuis 2014, mais je travaille comme Créatrice depuis Novembre 2015. Auparavant, je travaillais pour des marques, également pour des sportifs souhaitant développer des gammes de vêtement de sport. Je citerai pour exemple Eunice Barber.

C’était en 2016

Aujourd’hui, je travaille sur un éditorial pour American Fashion Magazine. En quelques mots, c’est une collection Printemps/Été 2016 sous le thème “Candeur Champêtre”… couleurs pastel, matières fluide, jardins épicuriens… 🙂

Je travaille sur commande, sur rendez-vous à mon atelier de Neuilly Sur Seine, toutes les infos sur mon site web:

www.myriam-styliste.com.

Je préfère travailler sur la Robe, une pièce maîtresse dans la garde-robe d’une femme. Je fais du sur mesure ; donc j’ai souvent des demandes. Une Robe, non pas destinée à la porter quotidiennement, mais une Robe à exposer telle une œuvre d’art.

Je travaille seule, avec quelques sous-traitants. Généralement je préfère travailler seule, mais j’ai une équipe d’artiste, Talents Brut, avec qui je me perfectionne et qui m’aide à avancer.

J’ai toujours mené en parallèle ma carrière d’athlète et le stylisme. Cela s’est fait tout naturellement.

Rappelons les titres en Jujitsu de Myriam Rahali 

4 fois championne de France 2011, 2012, 2013, 2014
2 fois vice championne d’Europe 2011, 2012
Vice championne du Monde en 2011 et 3 ème en 2014, 5 ème en 2015
5 ème des Jeux Mondiaux de Cali en Colombie en 2013
2 fois vainqueur du tournois international de Paris, 2012, 2014
.
Souhaitons bon vent à Myriam.
.
.
Une création de Myriam Rahali
Une création de Myriam Rahali
Dessin de Myriam Rahali
Dessin de robes de Myriam Rahali
.
Myriam Rahali du sport de haut niveau au stylisme
Myriam Rahali
 

.

Myriam Rahali s’était déjà confié à librebonimenteur.net dans la chronique JL à l’écoute de…

https://librebonimenteur.net/4ejb

.

Jean-Louis RIGUET 09 mars 2016, mis à jour le 15 novembre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Librebonimenteur.net vous recommande :

Histoire des rues de Paris : https://librebonimenteur.net/gvns

Serge-Eric Durman : https://librebonimenteur.net/l6dw

Magali Guyot : https://librebonimenteur.net/3c6y

Daniel Moline : https://librebonimenteur.net/cz9f

 

Tous mes livres sur la boutique de l’écriveur : https://librebonimenteur.net/yddb

Publié par Laisser un commentaire

Jean-Roch Coignet, capitaine de Napoléon Ier

Jean-Roch Coignet, capitaine de Napoléon Ier

Un essai historique de Thierry ROLLET

Publié aux Editions du Masque d’Or

Collection La France en Guerre

Réédition 2011

ISBN : 978-2-915785-95-1

170 pages

Prix 18 euros

.

Jean-Roch COIGNET est un illustre inconnu élevé entre le Morvan et la Puisaye au domicile des parents qu’il déserte dès l’âge de 8 ans.

Il commence par travailler comme un homme dans la France de l’époque, dans les champs et les bois, s’épuise dans des petits boulots des champs, puis comme valet de ferme.

Puis, il va guerroyer avec Napoléon, partout en Europe. Parti de rien, sans même savoir ni lire ni écrire, il sera un grenadier, un grognard, de la Garde impériale et terminera comme capitaine.

Il sera, selon lui, le premier chevalier de la Légion d’Honneur.

Tous ses souvenirs ont été écrits par lui dans plusieurs cahiers d’écolier en 1851 sous le titre CAHIERS DU CAPITAINE COIGNET.

.

Thierry ROLLET nous conte l’histoire de Jean-Roch COIGNET dans cet ouvrage remarquable en commentant, analysant et discutant, les cahiers du Capitaine Coignet, avec sa manière habituelle.

Des phrases claires, nettes et sans bavures.

Il en profite aussi pour raconter l’épopée napoléonienne telle qu’elle a été ressentie par le Capitaine Coignet lui-même.

Vous parcourrez la France, mais aussi l’Italie, l’Espagne, la Russie, toutes les batailles telles que Marengo, Austerlitz, Wagram, Waterloo … Vous suivrez cet homme extraordinaire sur tout son parcours auprès d’un homme d’Etat français lui aussi extraordinaire.

.

 

.

Quant à Thierry ROLLET, on ne le présente plus. C’est un passionné d’histoire, d’une culture impressionnante.

Si vous voulez en savoir plus sur Thierry ROLLET suivez le lien :

http://ecrivainthierryrollet.e-monsite.com/

.

.

JEAN-ROCH COIGNET, CAPITAINE DE NAPOLEON 1er

QUI EST-CE DONC ?

JEAN-ROCH COIGNET : un nom d’illustre inconnu…

POURTANT, QUELLE EPOPEE NA-T-IL PAS VECUE, cet homme qui a connu de son temps une gloire sans pareille !

La suite sur : http://ecrivainthierryrollet.e-monsite.com/pages/mon-best-seller-jean-roch-coignet-capitaine-de-napoleon-ier.html

.

Un ouvrage bien écrit pour les amateurs d’histoire.

.

© Jean-Louis Riguet Juin 2014 Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens : http://www.scribomasquedor.com/

http://librebonimenteur.net/

http://www.riguetauteurlivres.com/