Publié par Laisser un commentaire

Encore d’autres poètes invités à Montmeyan en PoéVie

MONTMEYAN en POéVIE

.

Montmeyan en Poévie, Festival des nuits d'été

.

Les 5 et 6 août 2016, vous aurez le plaisir de venir écouter, rencontrer, discuter avec ces poètes et bien d’autres encore. Vous pourrez même acheter leurs œuvres avec une dédicace.

Les rues moyenâgeuses de Montmeyan vous accueilleront avec plaisir avant de s’échanger entre elles des secrets. Elles recevront non seulement des poètes les 5 et 6 août mais aussi le 7 août des artistes peintres et sculpteurs et vous pourrez vous initier aux différents ateliers.

Tout le village médiéval vous attend pour le Festival de PoéVie pour ces deux nuits d’été autour de la poésie, de la peinture et des arts.

.

La poète Françoise Geier

.photo Françoise Geier

Source :

http://www.m-e-l.fr/,ec,971

.

Poète-diseur, nouvelliste, photographe, elle participe à de nombreuses anthologies, livres d’artistes, revues francophones papier et internet, mails-art internationaux.

Après des séjours à Rome, Londres et Salzbourg, elle reprend des études d’anglo-américain à l’Université de Paris VIII-Vincennes et commence à écrire des contes et nouvelles pour enfants-adultes.

Suivent des publications de textes libres et des poèmes dans des revues d’écriture contemporaine.

.

La poète Colette Gibelin

Colette Gibelin après avoir passé son enfance à Casablanca (Maroc), elle vit actuellement près de Brignolles, dans le Var, où elle a été professeur de lettres.

Elle a fait le choix d’une poésie lyrique, traversée de préoccupations existentielles, un chant des profondeurs, et accorde une attention particulière à la musique des vers, travaillant rythmes et sonorités.

Elle a obtenu en l’an 2000 le prix Troubadours, pour son recueil « Vivante Pierre ».

Elle est régulièrement invitée à des festivals de poésie comme Lodève ou Sète.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colette_Gibelin

 .

La poète Abbassia Naïmi

.

.

Abbassia Naïmi a grandi à Oran jusqu’à l’âge de 32 ans. Puis, contrainte à quitter l’Algérie, sa terre natale, prise en otage par la régression obscurantiste, elle choisit la France.

Grâce à son courage et sa persévérance, elle choisit la voie de la création poétique pour se réconcilier avec l’espèce humaine et ce monde malade.

A la tête des éditions Lire et Méditer, elle est l’auteur de nombreux recueils :

. Les mots qui ne veulent pas se taire.

. De l’amertume fleurissent les jasmins.

. Au-delà de la souffrance …

. L’espoir.

. Semence.

.

Le poète Jean-Luc Moreau Romain

.

Photo dans Abawé à l’Armée du Salut – Collectif d’artistes

.

Peintre et calligraphe, Jean-Luc Moreau Romain transcende toute la musicalité des mots pour leur conférer une beauté poétique redécouverte, sur papier, toile, peau, tissus.

Sa peinture dévoile des êtres, des corps ou des paysages dans une ambiance chaude et intime.

Dans la calligraphie, il ne revendique pas une conception artisanale qui cultiverait le beau-faire et la technique. Il restaure sa musique propre et organise l’ensemble comme une chorégraphie, guidé par des injonctions mélodiques et rythmiques.

https://www.youtube.com/watch?v=TAibTqfHReM

.

Et beaucoup d’autres poètes aussi excellents.

.

.

A très bientôt sur site. Merci d’avance !

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 24 juillet 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Sourire

sourire: Belle jeune femme sourire et des dents. Gros plan

.

Sourire

.

.

Comme un bonheur

Un sourire

Change l’humeur

.

Comme un éclat de lumière

Un sourire illumine

Celui qui le donne

Celui qui le reçoit

.

Comme une preuve d’humanité

Un sourire apaise

Encourage

Pardonne

.

Comme un espoir

Un sourire donne le moral

Réconforte

Soigne

.

Comme une valeur rare

Un sourire enrichit l’autre

Au donneur ne coûte rien

.

Un sourire

Gratuit est richissime

Un remède pour une autre vie

.

© 1er avril 2016 – Jean-Louis Riguet

 

 .

Jean-Louis RIGUET 1er avril 2016.

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Abbassia Naïmi sera à MONTMEYAN EN POéVIE

Abbassia Naïmi

à MONTMEYAN EN POéVIE

.

Poévie affiche2016

.

La poète Abbassia Naïmi

sera présente au festival de poésie

MONTMEYAN EN POEVIE

au mois d’août 2016

.

.

Abbassia Naïmi est née à Sidi Bel Abbès en Algérie.

Elle a grandi à Oran jusqu’à l’âge de 32 ans. Puis, contrainte à quitter l’Algérie, sa terre natale, prise en otage par la régression obscurantiste, elle choisit la France.

Grâce à son courage et sa persévérance, elle choisit la voie de la création poétique pour se réconcilier avec l’espèce humaine et ce monde malade.

A la tête des éditions Lire et Méditer, elle est l’auteur de nombreux recueils :

. Les mots qui ne veulent pas se taire.

. De l’amertume fleurissent les jasmins.

. Au-delà de la souffrance …

. L’espoir.

. Semence.

 

(Source : affiche du festival)

.Poévie CV2poetes2016

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 16 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par 2 commentaires

Le Chant des Indignés, Carjo Mouanda

Le Chant des Indignés

Carjo Mouanda

.

.

 

Un recueil de poésie publié dans la collection Empreintes

aux éditions LA DOXA éditeur militant

Groupe société OrigraphCom

.

60 pages – 10 euros

ISBN : 9 782917 576700

Pour l’acheter :

http://www.ladoxa-editions.com/contact/poesie/

Depuis 2008, La Doxa Editions publie de la littérature engagée et militante sur des sujets de société. Partie de l’autoédition, la maison accueille désormais des auteurs francophones de toutes origines, soucieux d’inscrire leurs convictions et leur lutte contre les préjugés, les injustices et les maladies sociales dans une œuvre littéraire. Chez La Doxa, l’engagement se trouve dans les genres littéraires majeurs : romans, nouvelles, essais, pamphlets, contes et histoires, mais aussi des thématiques spécialisées comme l’éducation, l’entrepreneu…

La suite sur : http://www.ladoxa-editions.com/equipe/

.

Rappelons tout d’abord qui est Carjo Mouanda. C’est un poète francophone né le 05 avril 1980 à Pointe-Noire au Congo.

Il fait des études secondaires au Congo puis universitaires au Sénégal.

Il est actuellement un manager dans une société de prestations de services. Il occupe les fonctions de Bussiness Developement Manager à Dynamic Investment à Pointe-Noire.

Il est sensible à l’univers poétique dès le collège. Il trouve dans cette forme une manière d’expression libre pour exprimer l’indignation, la révolte et le désir ardent de vérité.

Carjo Mouanda est un poète militant qui veut éveiller par son art les consciences. Il souhait braver le silence, l’injustice, l’opprobre et la désolation.

 

Si vous voulez en savoir plus sur Carjo Mouanda, cliquez sur le lien suivant :

https://librebonimenteur.net/2014/10/24/jl-a-lecoute-de-carjo-mouanda/

.

Carjo Mouanda s’est commis de plusieurs ouvrages jusqu’à maintenant :

Les Cygnes de l’Aube, Anthologie de poètes du monde, 2011

Cri de Douleurs, Recueil de poèmes, 2013

Sourds à l’appel de la Nature, Anthologie de poètes du monde, 2014

.

Aujourd’hui, Carjo Mouanda nous gratifie d’un nouveau recueil pour notre plus grand plaisir et pour crier son désarroi.

 

La quatrième de couverture nous renseigne sur ce qu’il a voulu faire :

« Le chant des Indignés est une expression de l’être marginalisé qui se veut exprimable dans une poétique des mots au-delà de l’angoisse, du mépris, du chagrin, de la douleur et du déclin.

« Sang immortel

De cette chaire mortelle

As-tu perdu la saveur sacrée

Des envies des vies qui vivent ? »

Le poète s’interroge, et réaffirme ses émotions, ses douleurs au travers de l’art dans une configuration poétique de l’existentialisme et de l’euphémisme.

Carjo Mouanda exprime son engagement par les mots poétiques contre l’injustice, la guerre, l’opprobre, la barbarie, la désolation et la misère. »

.

Carjo

Carjo Mouanda

.

La Préface est réalisée par la poétesse Marina Nicolaev, née à Bucarest en Roumanie. C’est aussi une architecte roumaine diplômée à Paris, écrivaine, traductrice, poète, ayant obtenu des prix et aussi journaliste artistique et littéraire.

Marina Nicolaev a écrit nombre de poèmes, plusieurs recueils, dont certains sont primés Elle publie des dessins, des gravures et rédige de nombreuses préfaces pour des auteurs poètes connus.

Je ne vais pas la reproduire intégralement ici mais juste citer quelques passages.

« La poésie militante c’est un travail noble, dans le vrai sens du terme, qui crayonne les idées et l’avenir de l’homme contemporain engagé directement et inconditionnellement dans la lutte sociale, c’est une forme de la liberté pure dans ce monde injuste et inégal. »

 « Ainsi la Poésie, c’est le chemin vers la libération et les Poètes sont tous recrutés dans le combat permanent pour l’atteindre. »

« Carjo Mouanda nous révèle ses douleurs les plus profondes, en exposant la cartographie de son angoisse existentielle. »

 « Son pays sacré africain, la scène tragique des guerres civiles, des conditions de survie dramatiques, cruelles, inhumaines, il l’exprime dans « les pleures amères ».

 « En criant toute sa révolte, Carjo Mouanda garde dans son cœur déchiré l’image effroyable, choquante de cette Afrique en larmes, toute la souffrance de son peuple affaibli, macéré de pauvreté et famine. »

 « Ses pensées sont imprégnées de la vraie croyance dans un monde africain relié aux valeurs irréfutables de la civilisation, à la beauté impondérable des rêves, à la fierté d’être simultanément, Africain et Poète de son temps. »

 

Pour l’intégrale de la préface, il faudra se reporter au recueil Le Chant des Indignés.

.

Marina

Marina Nicolaev

.

Commentaire :

J’ai lu ce recueil et j’ai ressenti un cri, une douleur, une révolte.

Les larmes du poète ne coulent pas, sa voix ne se tait pas, sa force se dénonce, le tout à un goût amer de sang souillé « Mes larmes refusent de tomber pour la justice/Ma voix refuse de se taire dans la luminosité/Ma force dénonce ce jeu débile qui laisse sur la langue/Un goût amer du sang humilié et fusillé » (Affliction)

Le poète s’interdit l’espoir : « De gaza défiguré, se lève un cri inoffensif/D’un peuple sans terre et sans identité/Abandonné aux sentiments insincères du monde/Qui accable le dialogue par des bombardements » (L’espoir Interdit)

Il crie à l’horreur des massacres : « La nature chante sous nos yeux insolites/Elle est triste et froide sur nos crimes/Les enfants sont massacrés par les talibans/Pour avoir accepté d’aller à l’école/Et être le flambeau national de demain » (L’horreur).

Carjo Mouanda crie toute sa révolte tout au long du recueil. Son cœur est déchiré par tant de malheurs. Il pleure son Afrique et toute la souffrance de son peuple meurtri. Il nous retourne les tripes tant sa souffrance est douloureuse de voir son pays, ses pays, privé de liberté. Il se demande pourquoi les peuples ne peuvent pas s’entendre. Il crie au pacifisme et dénonce la famine. Il en a honte.

Son cœur saigne et il le fait savoir.

Carjo Mouanda nous parle aussi de la France, de Montmeyan (Var) où j’ai fait sa connaissance en 2014. Voici ce qu’il en dit : « L’heure s’était égarée sur les terres de Montmeyan/Pour éclaircir ma plume/Dans une joie festive faite de poésie et de rire/Je réalisais l’hospitalité et la chaleur humaine/Une belle leçon qu’offre cette patrie des rimes/Qui devient un univers de la libre pensée » (Montre-toi).

Il faut dire que Montmeyan, c’est tous les deux ans deux jours entiers au service de la poésie à tel point que le festival s’appelle Poévie en Montmeyan. C’est une initiative d’un autre grand poète Richard Taillefer.

Mais, le poète ne se décourage pas. Bien au contraire « Courage, poète/Lève-toi/Prends ta plume/Et écris aux tiens/Ecris-leur/Et écoute ton cœur/Qui entonne le chant des guerriers/ » (Courage poète).

J’apprécie ces poèmes dont les mots sont travaillés et ciselés à la circonstance.

Je ne peux que vous recommander de vous procurer cet excellent recueil Le Chant des Indignés.

C’est un bon investissement pour l’âme.

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 14 septembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Publié par 2 commentaires

Nos étoiles contraires, GREEN John

Pas moins de cinq distinctions pour ce roman !

Publié par Laisser un commentaire

Patients, Grand Corps malade

Le récit d’un homme cabossé !

Publié par 2 commentaires

Nouvelles je vous aime

Les lecteurs parlent souvent des livres. Ils préfèrent les romans, les essais. Mais ils ne vantent jamais les nouvelles. Moi j’aime les nouvelles. Je ne parle pas de celles publiées par les médias. Je ne parle pas des nouvelles de la météo, ni des actualités, ni des faits divers. Je parle des vraies nouvelles.

C’est un art difficile à réaliser. Il faut trouver une accroche, construire un corps intéressant et imaginer une fin à peine esquissée au début et imprévue en réalité.

.

L’inspiration ne vient pas toujours le moment venu, le moment où il faudrait qu’elle arrive. Alors, la page blanche reste blanche.

L’encre sèche avant d’avoir parcouru les quelques lignes qui auraient dû sortir. Malgré tout, des mots s’additionnent aux mots pour former des phrases dont certaines ne veulent rien dire.

Il faut être humble.

C’est dans ces moments que l’on comprend toute la difficulté, toute la souffrance des écrivains, des auteurs.

Le cerveau ne fournit rien et pourtant il faut écrire.

Alors les doigts s’agitent sur le clavier. La machine fait le reste. Ce soir, rien ne vient. Ce sera pour une autre fois…. espérons-le.

Il faut garder espoir. L’espoir fit vivre. Il permet d’envisager quelque chose de plus ou de différent. Il combat le néant, ce rien. On dit que le rien n’existe pas et pourtant … il pèse lourd, parfois très lourd. Ce n’est pas rien.

Boniment que tout cela. Peut-être … mais n’y a-t-il pas un fond de vérité ?

.

Un auteur rencontre cela quand il vient de terminer un gros ouvrage, comme un roman ou un essai.

Avant d’entamer un autre ouvrage important, c’est souvent le vide. Je le comble comme je le peux.

Pour cela, j’aime bien écrire des nouvelles. Un peu de recherches, une accroche, un corps, une fin imprévue. Voilà, c’est prêt. Cela, c’est la théorie, car, en pratique, la difficulté est toujours là. Difficile d’écrire une nouvelle.

Pourquoi les gens n’aiment pas les nouvelles ? C’est à chaque fois une aventure différente, avec un récit souvent sympa et une fin étonnante, non attendue.

Pourquoi faut-il avoir un nom à consonance anglosaxonne pour que les gens s’y intéressent ? Les français sont-ils si nuls ?

Moi, j’aime les nouvelles, j’aime en écrire, j’aime y travailler.

Essayez, vous verrez, vous aimerez.

.

Tentez le coup avec les miennes

Il y en a cinq pour l’instant.

Vous ne risquez pas grand chose : 6 euros chaque.

En vente sur le site  :

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

.

.

Liens :

http://dedicaces.org/2012/08/05/augustin-ma-bataille-de-loigny-chez-dedicaces/

http://dedicaces.org/2013/02/24/actualites-daugustin/

http://www.lulu.com/shop/jean-louis-riguet/augustin-ma-bataille-de-loigny/paperback/product-20298977.html

http://librebonimenteur.net/

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

http://www.scribomasquedor.com/

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .