Publié par Un commentaire

Meilleurs vœux pour l’année nouvelle

LIBREBONIMENTEUR

vous souhaite une excellente année 2017

.

images

images

.

2016  –  2017

.

2016 termine sa course morbide

Ferme ses yeux de larmes

Sur les tristesses d’un monde désabusé

Que l’on voudrait espérer abandonnées

.

Sa marche s’arrête sans regrets

Pour une année nouvelle

Que tous espèrent meilleure

.

Après les catastrophes meurtrières

Que ni les regrets ni les remords n’effacent

L’espoir renaissant d’une 2017 meilleure

Verra-t-il un jour de liesse

.

Où chacun respectera l’autre

A défaut de l’aimer davantage

.

Où la tolérance sera plus vive

Plus profonde, plus sincère

.

Où les guerres fratricides cesseront

Au-delà d’une trêve fragile

.

Où d’impuissantes religiosités

Arrêteront les combats inutiles

.

La dissonance est source de malheur

De destruction et de désastre

L’entente est source de bonheur

De construction et d’harmonie

.

Que 2017 distribue à tous

Le respect, l’éducation

La connaissance et la culture

Seuls vecteurs de paix

.

Sans oublier la sagesse, la tolérance

Et l’amour même timide de l’autre

De tous les autres

.

© 31 décembre 2016 – Jean-Louis Riguet

.

images

.

MEILLEURS VŒUX A TOUTES ET A TOUS

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 31 décembre 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Ces poètes seront à Montmeyan en PoéVie

MONTMEYAN en POéVIE

.

Montmeyan en Poévie, Festival des nuits d'été

.

Les 5 et 6 août 2016, vous aurez le plaisir de venir écouter, rencontrer, discuter avec ces poètes et bien d’autres encore. Vous pourrez même acheter leurs œuvres avec une dédicace.

Les rues moyenâgeuses de Montmeyan vous accueilleront avec plaisir avant de s’échanger entre elles des secrets. Elles recevront non seulement des poètes les 5 et 6 août mais aussi le 7 août des artistes peintres et sculpteurs et vous pourrez vous initier aux différents ateliers.

Tout le village médiéval vous attend pour le Festival de PoéVie pour ces deux nuits d’été autour de la poésie, de la peinture et des arts.

.

Nota : Faites un premier clic sur le lien vous arrivez sur l’article dans librebonimenteur et un deuxième clic sur le lien et vous arrivez sur l’article dans BlastingNews. Merci !

.

RICHARD TAILLEFER, UN POÈTE DÉBRAILLÉ

Poète débraillé mais aussi engagé, créateur de Montmeyan en PoéVie, un festival consacré à la poésie

http://librebonimenteur.net/2016/06/16/richard-taillefer-obtient-un-article-dans-blastingnews/

.

CARJO MOUANDA UN POÈTE ÉCORCHÉ VIF QUI « CRI DE DOULEURS »

Le Génie Informatique mène à la poésie en « Couleur Douloureuse » et entonne « Le Chant des Indignés »

http://librebonimenteur.net/2016/06/21/carjo-mouanda-obtient-un-article-dans-blastingnews/

.

THOMAS CHALINE, GUITARISTE, POÈTE, BIOGRAPHE

 

Thomas Chaline le poète-voyageur, co-auteur de la biographie « Tal, le sens de sa vie »

http://librebonimenteur.net/2016/06/27/thomas-chaline-un-article-dans-blastingnews/

.

MARINA NICOLAEV ROUMAINE MAIS FRANÇAISE DE CŒUR

Une femme touche à tout en art : architecte, écrivaine, traductrice, poète, peintre, plasticienne.

http://librebonimenteur.net/2016/07/01/marina-nicolaev-artiste/

.

ERIC DUBOIS, POÈTE, PEINTRE, CHRONIQUEUR, BLOGUEUR, AU PARCOURS DE MONSIEUR TOUT LE MONDE

 Candidat perpétuel à l’Académie Française, encore mortel et militant actif de la cause poétique

http://librebonimenteur.net/2016/07/05/eric-dubois-sur-blastingnews/

.

AGNÈS COURDAVAULT-DUHAMEL, TOURNEUR D’ORGUE DE BARBARIE, POUR UNE MUSIQUE MÉCANIQUE

Chanteuse, poétesse, Agnès, toute une vie sur le trottoir à tourner l’orgue de Barbarie, peut-être originaire d’Italie.

http://librebonimenteur.net/2016/07/07/les-duhamel-tourneurs-dorgue-de-barbarie-un-article-dans-blastingnews/

.

CHRISTOPHE FORGEOT, TRANSMETTEUR AU SERVICE DE L’ART ET DE L’ÉDUCATION

Un poète qui prône le « je suis parce que nous sommes », comme Nelson Mandela en Afrique du Sud.

http://librebonimenteur.net/2016/07/09/christophe-forgeot-un-article-dans-blastingnews/

.

JEAN-JACQUES CASTEX, DE LA KINÉ À L’ART, EN PASSANT PAR L’INDE ET LE NÉPAL

Peintre, sculpteur, arts plastiques et lignes d’écriture, un Opinel à la main

http://librebonimenteur.net/2016/07/12/jean-jacques-castex-obtient-un-apercu-de-son-oeuvre-sur-blastingnews/

.

Et beaucoup d’autres poètes aussi excellents.

.

.

A très bientôt sur site. Merci d’avance !

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 21 juillet 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Un commentaire

Christophe Forgeot, un article dans BlastingNews

CHRISTOPHE FORGEOT, TRANSMETTEUR AU SERVICE DE L’ART ET DE L’ÉDUCATION

.

 imgres

.

Un poète qui prône le « je suis parce que nous sommes », comme Nelson Mandela en Afrique du Sud.

.

photo

.

Christophe Forgeot a longtemps vécu en région parisienne, à Sarcelles, puis il a voyagé à travers la France. L’un de ses pieds repose en Touraine à La Guerche, l’autre en Provence. Il vit à Garéoult.Mais il a aussi parcouru le monde. Il a rencontré une trentaine de pays. Notamment il a participé à une action humanitaire avec l’Unicef, au Burkina Faso, un an après l’assassinat deThomas Sankara.

 

Homme du monde, le cosmos est sa seule communauté. Les trois choses les plus importantes de sa vie sont l’amour, le jardin et la poésie. Il aime ses enfants, sa famille, sa compagne. Il parcourt la nature, la marche, la campagne, la forêt, la montagne, les rivières, la mer, et profite des animaux, de la gastronomie, des fleurs, des …

La suite sur :

http://fr.blastingnews.com/culture/2016/07/christophe-forgeot-transmetteur-au-service-de-l-art-et-de-l-education-001006745.html

.

le voisin couv recto

.

N’oubliez pas de noter l’article et de venir entendre Christophe à Montmeyan !

.

eff05-couv2bhaikus2bdu2bvoyage2bforgeot

.

© Jean-Louis Riguet 09 juillet 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres  et membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Publié par Laisser un commentaire

Christophe Forgeot

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Christophe Forgeot

.Photo du profil de Christophe FORGEOT

.

1/  Quel est votre parcours  ?

Christophe Forgeot. Au carrefour de l’art et de l’éducation : auteur de recueils de poèmes, de pièces de théâtre, de fiction, de nouvelles et détient un DEA de Sciences de l’éducation.

2/  Avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture, que faisiez-vous ?

Actuellement, je suis responsable de formation dans une association d’insertion professionnelle de personnes en difficulté, chargé de cours à l’Université du Sud Toulon-Var et enseignant vacataire à La Croix-Rouge française.

3/ Quelle est votre passion  ?

Poésie, théâtre, nouvelles…

4/ Attendez-vous quelque chose de vos lecteurs, admirateurs  ? Comment vous faites-vous connaître  ? Comment allez-vous à leur rencontre  ?

Admirateurs  ?!! C’est un trop grand mot  ! Disons que quelques personnes suivent et apprécient mes ouvrages. J’ai quelques fidèles, ce qui m’enchante. Bien sûr, je les en remercie du fond du cœur.

Egalement, je participe à la vie de la poésie et du théâtre dans les médiathèques, les librairies, les établissements scolaires, en France et dans d’autres pays (Tchad et Slovaquie notamment). Aussi, je lis mes textes régulièrement en public. Bien sûr, je fais des salons, des fêtes, des lectures-concerts avec des musiciens professionnels. J’écris  !

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages  ?

Oui, beaucoup, je vous renvoie à mon site à ce sujet  : christopheforgeot.fr

6/ Christophe Forgeot, depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit  ?

J’écris depuis l’âge de 13 ans. Pour l’instant, j’ai écrit 11 ouvrages et je participe depuis des années à des anthologies et des revues. Notamment, j’ai participé à l’anthologie Monsieur Mandela (éditions Panafrika, Silex, Nouvelles du Sud, 2013), La poésie érotique française du Moyen Age à nos jours (Hermann, 2010), Pour Haïti (Desnel, 2010) et Visages de poésie (Raphaël de Surtis, 2010). Mes derniers ouvrages édités sont Haïkus du voyage (Editions du Petit Véhicule, 2015), Saisir la route (Jacques André éditeur, 2013), Le Voisin (Encres de Siagne, 2013), Porte de la paix intérieure (L’Harmattan, 2009) et Murmures d’Eros (Wallâda, 2008).

De plus, j’écris également des notes de lecture pour les revues Interventions à Haute Voix (Chaville), Phoenix (Marseille) et Les Cahiers du sens (Paris).

7/ Quel est votre dernier livre  ? Pouvez-vous nous en parler  ?

Haïkus du voyage, illustrés par Nicolas Geffroy, avec une préface de Jacques Ferlay, aux Éditions du Petit Véhicules (Nantes).

Celui qui en parle bien, c’est Richard Taillefer, dans une note de lecture à paraître dans la revue Skené (Italie)  :

Voici un beau livre de caractère. Une magnifique couverture, comme à l’ancienne, avec une remarquable Illustration de Nicolas Geffroy. Dessins que l’on retrouvera tout au long de cet ouvrage d’une centaine de pages, lors des dix entrées de chapitre, comme autant de moyens de transport et d’invitations au départ.

Un carnet en poche et pour tout bagage, un canif, certainement un opinel, une gourde et un crayon à mine. Tranches de vie. Vision d’un monde contemporain avec ces petites choses quotidiennes, ces difficultés d’intégrations, de résonance à l’autre, de réappropriation de soi. Seul parfois, dans un hall d’aéroport, pour un embarquement immédiat, vol sept cent quarante, et le matin qui s’éloigne. Quelque part dans le compartiment d’un train, un homme reconstruit son puzzle à travers les méandres de sa vie et les soubresauts du ballast. Le regard de Christophe Forgeot ne s’attarde pas, mais rien ne lui échappe.

Haïkus du voyage

Ses haïkus du voyage nous entraînent dans un tourbillon perpétuel. Ils nous invitent à revisiter nos propres pas sur cette longue route sans fin où l’on a semé nos petits cailloux blancs ou noirs. Tel un colporteur aux yeux éblouis, l’auteur à la recherche de l’insolite emporte avec lui la mémoire de tous ces visages et pays traversés. Les heures complices défilent, tandis-que le décor s’effile dans une improbable biodiversité des moyens de transport. Il court après le monde de toutes les façons possibles et imaginaires, mais c’est d’abord l’exploration de soi-même qui le guide. Le poète tel que le petit prince nous ouvre ses ailes pour nous permettre de nous envoler avec lui. Car l’important arrive toujours au terme de la route ou pas.

Richard Taillefer

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

En librairie pour certains, en m’écrivant à christophe.forgeot@free.fr pour d’autres.

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif  ? Aux e-book  ?

Je milite contre le compte d’auteur depuis toujours. Et je soutiens depuis de très nombreuses années (25 ans environ), le travail de L’Oie Plate (anciennement le CALCRE) qui a fait et qui continue de faire un travail remarquable en la matière, notamment en éditant toujours un Annuaire à l’Usage des Auteurs Cherchant un Editeur (AUDACE). C’est un annuaire documenté dans lequel on trouve non seulement des informations sur les éditeurs mais aussi des avis souvent très justifiés.

Feu AUDACE

Grâce à cet annuaire, j’ai trouvé deux de mes éditeurs. J’ai pratiqué aussi, pour deux autres de mes recueils, la souscription. La souscription me paraît un bon compromis. Le e-book ne m’attire pas  : j’ai du mal à lire longtemps sur écran. Et puis je suis trop amoureux des livres, de leur odeur, de leur texture. J’aime toucher la couverture, les pages. Parfois, quand je suis transporté, il m’arrive d’embrasser un livre  ; bref, je ne me vois pas embrasser un écran  ! Ainsi, j’ai une relation aussi charnelle avec un livre… ce que jamais un ouvrage sur écran ne pourra me donner.

10/ Avez-vous reçu un conseil important, pas forcément pour les livres  ?

Joker

11/ Que préférez-vous écrire ou lire  : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies  ?

Des poèmes, des nouvelles, des histoires de vie d’hommes et de femmes engagés, des témoignages, des romans…

12/ Christophe Forgeot,  comment écrivez-vous ? 

Assis.

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages  ?

3 choses me font vivre sur cette Terre.

Le jardin : c’est-à-dire la nature, la gastronomie, la marche, la campagne, la forêt, la montagne, les fleurs, les abeilles, les ruisseaux, les rivières, la mer…

L’amour : de mes enfants, de ma famille. Mais aussi d’une compagne: la complicité, la tendresse, la créativité en amour, la joie d’être ensemble…

La poésie : la poésie (celle que je lis et celle que j’écris) et l’art en général, le théâtre, la musique…

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Pour mes fictions, les personnages sont imaginaires… mais on n’écrit jamais à partir d’une table rase…

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Lire les poètes d’hier ET d’aujourd’hui si vous écrivez des poèmes. Lisez les revues, il en existe beaucoup (cf. ARLIT, l’annuaire des revue de L’Oie Plate). Et puis, lisez vos textes à voix haute.

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

René Guy Cadou, Guillevic, Christian Bobin, Mohammed Dib, Rabah Belamri, Colette Gibelin, Marcel Migozzi, Colette Nys-Mazure, Jean Rousselot, Paul Eluard et tant d’autres…

17/ Christophe Forgeot, que lisez-vous en ce moment  ?

La Vie offerte de Gilbert Renouf (éditions Tipaza).

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, plusieurs…

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Le 18 septembre, le vernissage de l’exposition de photographies qui regroupe 33 photographes de 21 nationalités et dans laquelle je présente deux poèmes (inspirés de deux photos), grâce à l’initiative de Pierre-Jean Blazy et de Marie Gay de l’association Les Mots d’Azur (dans le cadre du Fest’in Val, le festival international de Valbonne, dans les Alpes-Maritimes); le 20 septembre, le Salon littéraire du Cannet-des-Maures; les 3 et 4 octobre, le Festival du livre de Mouans-Sartoux…

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions  ?

Sur mon site  : http://christopheforgeot.fr/

Merci de votre attention.

————-

Le 14 septembre 2015

Christophe Forgeot

.

eff05-couv2bhaikus2bdu2bvoyage2bforgeot

.

le voisin couv recto

.

.

.saisir-route.jpg

.

.

.

Je remercie sincèrement Christophe Forgeot d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 15 septembre 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

.

Publié par Laisser un commentaire

La perle et la coquille, HASHIMI Nadia

Fresque familiale afghane !

Publié par Laisser un commentaire

Laissons les livres libres…

Les intégristes de tous bords sont capables de tout !

Publié par Laisser un commentaire

Moi, Malala, YOUSAFZAI Malala

Un roman courage sur l’égalité des sexes

Publié par Laisser un commentaire

Gipsy Blues, VAUTRIN Jean

Un gitan qui veut devenir sédentaire !

Publié par Un commentaire

JL à l’écoute de … Pierre DURIOT

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Pierre DURIOT

.

riguet01

.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

 DURIOT PIERRE : Sportif à l’origine, parti et rapidement revenu des métiers du sport, j’ai continué à pratiquer plusieurs disciplines en compétition avant de passer le concours de l’Ecole Normale d’instituteurs en 1982, il faut bien vivre. Mais ce métier m’a plu et je l’ai enrichi en améliorant mon niveau d’études à BAC + 5 afin de devenir maître spécialisé dans le traitement de la difficulté scolaire, mon actuel métier. J’ai également continué une pratique sportive très assidue.

 2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

En fait j’ai toujours écrit puisque parallèlement à mon métier d’enseignant j’ai été et suis toujours journaliste indépendant, principalement pour la presse quotidienne régionale, pour des magazines également et la presse d’entreprises. Je pratique aussi  la peinture, depuis toujours et plusieurs disciples sportives adaptées à mon âge au fil des ans

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Mes deux pratiques artistiques favorites sont la peinture et l’écriture ce sont des passions mais elles cohabitent avec les sports aériens et subaquatiques, également pratiqués de manière passionnelle.

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de particulier mais reste à l’écoute de ce que l’on peut attendre de moi et ai fait de la disponibilité une manière de vivre. Je me fais connaître par Facebook, mes blogs, des conférences, des animations ou des écrits d’actualité dans les journaux.

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Oui, je donne des conférences pratiques sur l’aide aux parents dans le désarroi éducatif, tiens des séances de dédicaces et exerce comme consultant médias sur les questions « enfance », « Education », « Jeunesse ».

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis l’adolescence avec un début sous forme d’histoires pour enfants. Puis de très nombreux articles de presse et magazines, avec photos, des publicités et contenus web pour des entreprises et huit livres, essais, romans, histoires.

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre est intitulé « Comment l’éducation change la société », paru chez Harmattan en mai . Il décortique l’influence des nouvelles formes éducatives sur l’ensemble de la société.

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Ils sont en vente partout, dans toutes les librairies, sur Internet et à l’international dans les pays francophones, Belgique, Suisse, Québec, Afrique du Nord et subsaharienne francophone.

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je n’ai pas trop d’avis, ne suis pas contre les e.books, pensant qu’ils ne mettent absolument pas les versions papier en danger.

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Ne pas me soucier du regard des autres.

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

 J’aime les essais, l’actualité, les romans, dans cet ordre.

12/ Comment écrivez-vous ? 

A l’ordinateur, par petits morceaux (je ne suis pas très courageux), souvent dans les bars en buvant un café.

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Ce n’est pas présomptueux mais je n’ai pas à « puiser » l’inspiration, elle est tout le temps là, en peinture ou écriture. Je n’ai pas eu commande d’ouvrages mais plutôt d’articles.

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Les intrigues de mes deux romans sont incluses dans l’actualité réelle ou se réfèrent à des événements réalistes, romancés pour l’occasion. Chaque personnage contient un peu de moi mais aussi un peu de gens proches ou que je connais, amis ou ennemis d’ailleurs.

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Travailler le vocabulaire, le rythme, vider ses tripes, écrire pour soi et pas pour le lecteur à venir, se foutre de la manière dont ce sera perçu et produire quelque chose qui vous ressemble.

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Henri Laborit, Hermann Hesse, Joseph Stiglitz, Van-Vogt, K .Dick, Houellbecq…

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Laurent Obertone : La France Orange Mécanique

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui.

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Des dates expositions de peintures sur le dernier trimestre 2014 et une conférence.

20/ Où on peut suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur mes site et blogs http://www.lespeintresdenevers.comHYPERLINK  et http://lespeintresdenevers.wordpress.com

————-

Le  04/10/2014

Pierre Duriot

.

riguet02riguet05riguet03riguet04

.

.

Je remercie sincèrement Pierre Duriot d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 07 octobre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.