Publié par Laisser un commentaire

Le droit à la vie, Marie Brume

.

Le droit à la vie

 

de Marie BRUME

.

 

.

éditions Baudelaire
27 place Bellecour
69002 LYON
Nombre de pages : 90
ISBN : 979-10-203-1513-7

12 euros

https://librairie.editions-baudelaire.com/autobiographie-memoires/1272-le-droit-a-la-vie-9791020315137.html

.

 

.

Quatrième de couverture

« Je ferme les yeux, j’attends tête basse ; ne surtout pas bouger, ni ouvrir les yeux. Je reste figée. Il me décoche une gifle, une seule, puissante, violente ; elle me terrasse, sans souffle, j’attends la sentence, mais elle ne vient pas ; la douleur envahit mon visage, des larmes coulent lentement. Maman, papa, j’ai mal. Pardon. J’ouvre les yeux, il est prostré devant moi, il s’excuse, m’explique, que je l’ai contrarié, et qu’il n’aime pas être contrarié. À nouveau, je me sens coupable, le chagrin désormais m’habite. »

.

 

.

Extrait :

Je ferme les yeux, je me tiens debout devant le commissariat. Il est 8 h 45 du matin, j’hésite à sonner, à me présenter. Je suis convoquée à 9 h 00 pour suspicion de non-présentation d’enfants. C’est la seconde fois que je suis convoquée.

Je me décide à sonner, la honte me submerge peu à peu ; cette sensation que j’ai éprouvée tant de fois par le passé. Je pénètre dans le commissariat, je me retrouve face à une jeune femme au sourire franc, je lui précise être convoquée pour 9 h 00. Elle me sourit et me demande « Madame Topin ? » Je lui retourne un sourire et rétorque « oui » en lui tendant ma pièce d’identité. Je patiente assise, quand j’entends mon nom prononcé par une femme d’origine antillaise, que j’ai déjà croisée dans le cadre du travail. Sa voix est dynamique, son visage aimable. Elle m’accompagne jusqu’à son bureau, elle me prie de m’asseoir, j’obtempère.

Je suis mal à l’aise, à nouveau la honte m’envahit. Elle me questionne, je réponds. A ses questions, je perçois en elle, un sen aigu du devoir. Au terme des questions administratives, elle me lit un écrit, des souvenirs me reviennent à l’esprit. La lassitude me gagne. Je vais devoir m’expliquer encore pour une plainte déposée le 27 décembre 2015. Intérieurement, je tremble, mais je me souviens  Noël passé chez ma soeur et reprendre la route pour être présente à la maison le dimanche matin.

.

.

Ce que j’en pense

J’ai lu ce récit. J’ai été bouleversé.

L’auteure raconte son vécu d’épouse d’un pervers narcissique, toute une partie de sa vie tragique.

Le style est alerte à l’égal du ressenti qu’elle a eu de ses évènements. C’est un livre dur, qui ne mâche pas ses mots. Toute la violence des coups, toute la perfidie de langage, toutes les subtilités des attitudes et des mots, tout est relaté avec force.

On ressent les morsures du mal qui ronge la femme.

Je suis conquis par ce livre. Il n’est pas long., il se lit vite.

Lisez ce livre sans modération.

.

L’AUTEURE

Marie BRUME.

L’éditeur n’indique rien sur l’auteure. C’est un pseudo.

.

 

.

 

Un livre à lire absolument !

 

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net – 17 octobre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

 

Publié par Laisser un commentaire

Portrait 1 — Croquedessin

D’après un modèle trouvé sur le site Pixelovely, tous les modèles y sont libres de droit, vous pouvez les dessiner, les peindre, les mettre en ligne, tout ce qu’ils demandent c’est de faire référence à leur site. Voilà qui est fait ! 😉 Réalisé rapidement au crayon sépia, mon objectif du jour était de travailler le […]

via Portrait 1 — Croquedessin

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Franck FOUQUET

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Franck FOUQUET

._MG_2983nbBD

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Franck FOUQUET.

Je suis un ancien juriste qui a tout quitté, il y a plus de vingt ans, pour devenir photographe puis Grand Reporter. 5 ans de Droit et tout le reste de travers, comme aurait dit Coluche…

 

2/ Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Après cinq années d’études en Droit, un DEA et un DESS, j’ai travaillé comme juriste au sein d’une très grosse entreprise française. Avant de tout quitter brutalement pour un changement de vie radical…

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Je suis un peu monomaniaque… En dehors de la photo et de l’écriture, peu de place pour d’autres arts. Ma passion ? La Nature et les animaux…

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de précis. Je suis assez sauvage en fait. J’aime cependant échanger lors de festivals lorsque je sens que la personne a la même sensibilité que moi…

J’ai participé à de nombreux festivals, fait de nombreuses expositions.

Assez présent sur les réseaux sociaux aussi où j’essaie de tenir une revue de presse quotidienne (déformation de mon ancienne vie) sur le ton de l’humour…

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres

Je rencontre beaucoup de gens que cela soit en vrai ou bien via les réseaux sociaux. J’ai la chance d’être relativement connu dans mon milieu et d’avoir un certain capital sympathie auprès de me lecteurs…

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Depuis plus de 20 ans, je parcours la planète que cela soit pour de l’actualité ou bien pour chercher la belle image de nature. J’ai commis plus de quinze livres, quelques-uns ont été des succès.

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ma dernière aventure – dirais-je plutôt – car œuvre me semble être de trop, c’est la réalisation d’un livre guide, le premier du genre, présentant une sélection des plus beaux endroits de France où s’offrir un tête à tête avec la Nature. Ce guide est orienté photo mais conviendra aussi à tous les amateurs de nature.

Ce sera le premier livre que je produis de A à Z et qui sortira chez Tau Éditions, une petite structure dont je suis à l’origine. Je cherche d’ailleurs pour cette première grande aventure quelques soutiens via un site de fonds participatifs :

https://www.kisskissbankbank.com/echappees-sauvages?ref=category

COUVBD

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

La plupart de mes livres ont été réimprimés mais sont épuisés. Ils étaient distribués dans toutes les bonnes librairies et sur internet. Il me reste quelques exemplaires qu’on peut se procurer via mon site internet www.franckfouquet.eu

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Aucune. Juste l’école de la vie et de la passion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Celui de toujours faire comme on le sent et de ne jamais perdre son âme…

 

11/ Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

Incontestablement : être sur le terrain à faire des images. Même quand c’est difficile et dur, je me sens mille fois mieux qu’ailleurs !

 

12/ Comment travaillez-vous ? Seul ?

Je travaille toujours seul. Lorsque je travaillais pour de l’actualité, il m’est arrivé de partager mes aventures avec un autre journaliste mais je préfère évoluer seul…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

J’ai ma muse… 😉

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Oui dans le passé, certains livres ont été des commandes mais le marché du livre, et surtout du livre photo, est devenu tellement difficile et sclérosé que les commandes sont devenues rares. Mieux vaut prendre l’initiative et se débrouiller par soi-même…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Ne pas en faire son métier ! Garder un job alimentaire et se faire plaisir à côté. Être à son compte en France comme photographe, actuellement, c’est se condamner à beaucoup de temps de paperasserie et moins de temps qu’on le voudrait sur le terrain…

 

16/ Quels sont vos peintres préférés ? Vos sculpteurs préférés ? Ou vos artistes préférés ?

Mon artiste préféré, c’est un photographe : Ansel Adams, le pape de la photo de paysage. Un génie !

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ? Lesquelles ?

La principale difficulté, c’est la santé du marché de l’édition, l’agonie du secteur de la presse et surtout l’extrême frilosité du milieu. On préfère refaire un Nième livre sur un sujet vu, revu et rerevu plutôt que de prendre le moindre risque en innovant un peu !

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Comme je le disais plus haut, j’achève « Échappées sauvages. Les meilleurs spots photo de France ». Je crois beaucoup à ce livre car il répond à une attente du public. Les rares personnes à avoir vu la maquette trouvent le projet super !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

À partir de mai 2016, le livre devrait être paru et je vais entamer ma tournée promotionnelle en participant à plusieurs festivals. Les dates seront communiquées sur mon site internet http://www.franckfouquet.eu

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur mon site internet et ma page Facebook (http://www.facebook.com/franck.fouquet)

————-

Le 11 mars 2016.

Franck FOUQUET

.COUVBD

.

.

.

Je remercie sincèrement Franck FOUQUET d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 15 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Frères jusqu’au dernier souffle, DELMER Nicolas et Damien

Un combat touchant contre la mucoviscidose !

Publié par Laisser un commentaire

NOTAIRES le droit est en guerre

NOTAIRES le monde est en guerre

.

De tout temps, j’ai proféré, notamment quand je faisais des formations en déontologie aux futurs notaires, qu’il y avait deux droits : LE DROIT DE LA PAIX, le nôtre le droit latin ou romano-germanique, et LE DROIT DE LA GUERRE, le droit anglo-saxon.

Je ne croyais pas si bien dire.

A preuve, l’article que vient de publier PASCAL LOROT, Président de l’Institut Choiseul, Directeur de la revue Géoéconomie, dans LE HUFFINGTON POST, en association avec le Groupe LE MONDE, le 28 septembre 2014, sous le titre :

.

Les notaires au cœur de la guerre mondiale des droits

.

En voici un court extrait :

.

Le notariat européen est aujourd’hui en danger. Le projet de réforme des professions dites réglementées vise à banaliser une profession unique qui se situe au cœur d’une vaste guerre d’influence entre droit anglo-saxon et droit européen continental.

Largement répandu dans l’Union européenne (21 des 28 États l’ont adopté), le notariat est au cœur du système juridique romano-germanique, qui est la norme en Europe continentale. Il constitue l’un des trois piliers de notre ordre juridique, aux côtés des magistrats et des avocats. Le notaire intervient, selon les pays, dans les domaines les plus divers du droit: contrats de mariages, statuts de sociétés, testaments, transactions immobilières… Officier public et ministériel, il est garant de la légalité de ces actes et de l’application équitable et impartiale des textes. Son authentification implique que l’acte jouit d’une force probante renforcée et lui confère la force exécutoire d’un jugement en dernier ressort. À ce titre, le notaire occupe une place privilégiée et primordiale dans le fonctionnement des sociétés de droit continental, où il est présent, et dans la vie des familles et des entreprises.

Remettre en cause la mission et la raison d’être du notaire, comme le souhaite ouvertement certains, reviendrait de fait à bouleverser profondément l’équilibre des pouvoirs judiciaires ….

.

La suite sur :

http://www.huffingtonpost.fr/pascal-lorot/greve-notaires_b_5868700.html?utm_hp_ref=tw

.

Notaires unissez-vous avec les autres professions libérales le 30 septembre 2014 pour conserver le DROIT DE LA PAIX !

.

Jean-Louis RIGUET septembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

Publié par Laisser un commentaire

REFORME DES PROFESSIONS REGLEMENTEES

Florence de GRAEVE-TINAUT me communique :

.

MERCREDI 17 SEPTEMBRE

NOTRE ETUDE SERA EXCEPTIONNELLEMENT FERMEE TOUTE LA JOURNEE

POUR VOUS, NOUS NOUS MOBILISONS

POUR LA PROTE CTION DE VOTRE SÉCURITE JURIDIQUE

POUR LA PROTE CTION D’UN SERVICE PUBLIC GARANTISSANT ,

à tous, un égal accès au droit.

TOUS LES NOTAIRES DE FRANCE et leurs collaborateurs

SE RASSEMBLENT À PARIS ET PARTOUT EN FRANCE.

UNE VIE SANS NOTAIRES ,

C’EST VOUS QUI EN FAITES LES FRAIS.

www.notaires.fr

 

Florence de GRAEVE-TINAUT

Notaire

 

41 Place de la Liberté Charles de Gaulle

84310 MORIERES LES AVIGNON

.

 

740x370

 

.

SKMBT_C22014090318361

.

Jean-Louis RIGUET septembre 2014

 

Publié par Laisser un commentaire

Professions réglementées : contre-attaque

Professions réglementées

 Adieu solidarité ! Adieu mutualisation ! Adieu sécurité !

France que tu es triste en ce moment !

.

Plus de trente professions réglementées concernées par un projet dément !

Une dérégulation par ordonnance et sans vote du Parlement !

Une déstabilisation de tout le paysage économique sans précédent !

On sait ce que l’on perd mais l’on ne sait jamais ce que l’on gagne.

Nombre d’entreprises, qui déjà n’en peuvent plus mais, vont être dans l’obligation de licencier et de fermer leurs portes !

Bien sûr, dans toute profession, il y a de belles entreprises qui attisent les jalousies. Mais le gros des troupes est toujours constitué d’entreprises moyennes qui peinent pour joindre les deux bouts. Sans compter les petites qui font des acrobaties pour sortir la tête hors de l’eau.

Parmi les professions concernées, il y a beaucoup d’artisans qui doivent en plus faire face au travail au noir. Cela se saurait s’ils étaient les plus riches de France.

On l’a bien vu avec les 35 heures. La diminution du temps de travail devait entraîner un partage du travail et combattre le chômage. Pour quel résultat ?

Il en sera de même avec une répartition différente. Ce n’est pas en saupoudrant que l’on fera avancer la machine.

Appauvrir les riches n’enrichit pas les pauvres !

Enlever les règles de sécurité fragilise toujours les mêmes les pauvres !

Plus on lève d’impôts moins l’Etat encaisse d’impôts !

Plus on met de contraintes moins la machine avance !

Adieu solidarité ! Adieu mutualisation ! Adieu sécurité !

France que tu es triste en ce moment !

.

 

La pétition de Philippe Fuzellier

de MEDIAPART

 

SIGNEZ LA PETITION

.

Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées

Bonjour!

J’ai lancé la pétition auprès du gouvernement sur le Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées » et j’ai besoin de votre aide pour la faire décoller.

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer? Voici le lien:

http://www.change.org/p/mr-le-premier-ministre-mmes-et-mrs-les-ministres-retrait-immédiat-de-la-réforme-sur-les-professions-réglementées

Voilà pourquoi c’est important:

Vous avez tous autour de vous un proche, un ami, un contact, qui exerce soit une profession libérale de droit, soit une profession libérale de santé,soit d’autres professions telles qu’artisans,ambulanciers, auto-écoles, taxis,…..

.

La suite :

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-fuzellier/060914/retrait-immediat-de-la-reforme-sur-les-professions-reglementees

.

 

Professions réglementées : les notaires contre-attaquent et appellent à manifester

Dans un contre-rapport publié, jeudi 4 septembre, les notaires toujours dans la ligne de mire de Bercy répondent aux réformes proposées par le Gouvernement. Au-delà des « erreurs de méthodologie ou de calcul », le document pointe la survalorisation par l’IGF de la rentabilité des actes immobiliers ainsi que la rémunération moyenne annuelle du métier. Ainsi, les 9.500 notaires français sont appelés à se rassembler le 17 septembre à Paris.

 Après avoir appris en juillet dernier, qu’ils figuraient bien dans le viseur de Bercy, – à l’instar de 37 autres autres professions comme les architectes ou les artisans – les notaires ont décidé de contre-attaquer le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) et les projets de réforme de l’exécutif, perçus comme une sérieuse menace pour leur profession. Une riposte qui se traduira par une manifestation, le 17 septembre prochain à Paris*, une première dans l’histoire de la profession.

« D’autant que le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a dit dès sa prise de fonction qu’il souhaitait poursuivre le travail de réforme annoncé par son prédécesseur sur les professions réglementées », nous indique Laurent Mompert, porte-parole du Conseil supérieur du notariat (CSN).

 « Le droit n’est pas une marchandise comme les autres »

Avant de pointer du doigt le Gouvernement :« Or, la méthode est plus que condamnable car on nous présente comme des rentiers dans ce document, ce qui est faux. Le seul véritable rentier dans cette histoire, c’est l’Etat, qui s’octroie 6 % des droits d’enregistrement sur les transactions immobilières. On parle de restituer du pouvoir d’achat aux Français, mais si l’Etat baissait ne serait-ce que d’un point et demi ces droits d’enregistrement – qu’il vient d’augmenter au mois de mars 2014 –, ce serait 1,5 milliard d’euros qui pourraient être redistribués aux Français. Je le répète : le droit n’est pas une marchandise comme les autres. »

Pour les notaires, qui ont rédigé un « contre-rapport » de 127 pages, le texte de l’IGF « ne peut servir de fondement à une réforme de la profession, de son organisation, de son tarif, et de ses domaines d’intervention », poursuit Laurent Mompert.  …

La suite sur :
.
http://www.batiactu.com/edito/professions-reglementees—les-notaires-contre-att-39005.php
.
.
Français, membres des professions réglementées, mobilisez-vous !
La France est en danger.
On veut casser ce qui marche bien.
La priorité est plutôt à réparer ce qui marche mal.
.
Jean-Louis RIGUET septembre 2014