JL à l’écoute de Sandra Rastoll

Une formatrice en rédaction web se confie


JL à l’écoute de …

Aujourd’hui … Sandra Rastoll

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Bonjour, je suis Sandra Rastoll. Mon parcours a connu plusieurs virages parfois à 180 degrés, parfois à moins. Je suis aujourd’hui formatrice en rédaction web, une activité qui débute pour moi avec cette nouvelle année. Depuis plus de 7 ans maintenant, je suis auteur, rédactrice web (justement), ghostwriter… Bref… tout ce qui touche à l’écriture de près ou de loin, qu’elle soit destinée à être imprimée sur papier ou lue sur le web.

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Avant… bien avant d’écrire, dans ma première vie, j’étais comptable. Depuis une dizaine d’années, je ne vis que de l’écriture sous toutes ces formes avec une préférence pour l’écriture des romans, des biographies et la rédaction web.

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ?

En réalité, tous les autres arts m’intéressent. Si je le pouvais, je ferais de la sculpture, de la poterie ou encore du théâtre. Je peins de temps à autre aussi et j’aime découvrir de nouveaux talents, quelle que soit la discipline.

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de mes lecteurs. Je fais uniquement les choses par plaisir. Alors, quand mon livre plaît, quand mon article cartonne sur le web… c’est que du bonus et toujours une belle surprise.

Je n’ai pas de recettes miracles pour me faire connaître (bon oui, un petit peu quand même puisque mon métier de rédactrice web me fait connaître les coulisses du web. Donc je me sers des outils disponibles et des compétences de mon métier pour promouvoir mon site, etc.). Mais avant tout, je crois que ce qui fait la différence, c’est d’être authentique. C’est sans doute pour cela que les recettes toutes prêtes qui marchent pour les uns ne fonctionnent pas pour les autres. Rien ne sert de copier. Il faut juste apprendre et comprendre le web (d’un point de vue technique) et savoir être vrai.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

J’en ai fait par le passé. Et c’était génial ! Mais j’ai arrêté. Cependant, comme cela me manque trop, je mets en place dès le début de cette année, un rendez-vous hebdomadaire avec mes abonnés via le live Facebook sur le sujet des coulisses du web. Ce sera un moyen d’échanger « en direct ».

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis longtemps maintenant. Mon premier « vrai » écrit était une pièce de théâtre à mes 17 ans. Réellement, j’ai écrit pour être publiée à partir de 2008. Comme j’ai exploité pas mal de filons de l’écriture, j’ai écrit des romans, des biographies et même un roman à plusieurs mains. Pour mon métier de rédactrice, j’écris régulièrement pour le web sur différents sujets, mais mes préférés sont les tutos sur les travaux de construction, les articles de développement personnel et les vêtements enfants. Peut-être m’avez-vous lu sans le savoir, car une rédactrice ne signe pas ses articles de son nom.

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon dernier livre remonte à 2017. Il s’agit d’une quête menée par deux femmes à cent ans d’intervalle pour retrouver et retracer l’histoire du bébé volé à l’une d’elles. L’histoire est narrée à deux voix, celles des deux femmes dont l’une vit à notre époque et l’autre a vécu au début des années 1900. C’était passionnant à écrire, changer de ton à chaque chapitre, trouver le fil conducteur entre les faits d’antan et l’enquête d’aujourd’hui… Je vous donne le titre ? « L’âme de fond ».

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur Amazon exclusivement. Quand j’ai débuté dans l’écriture, mes premiers romans étaient édités par des maisons d’édition classiques, d’où les nombreuses dédicaces en librairie et les salons que j’ai eu l’occasion de faire. Mais par la suite, j’ai voulu tenter l’autoédition. J’ai donc racheté tous mes droits sur mes quatre premiers livres et je me suis tournée vers Amazon, le géant en la matière. Mes livres ne sont donc maintenant en vente que sur ce site.

9/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, tout à fait. Comme je le disais au début de l’interview, j’ai décidé de lancer mon organisme de formation en rédaction web. Après tout… c’est mon métier depuis plus de 7 ans maintenant. Il est temps de partager mes connaissances, d’autant que c’est un secteur qui recrute et qui peut intéresser beaucoup de personnes à plusieurs niveaux.

10/ Comment cela fonctionne-t-il ? Expliquez-moi.

C’est très simple. Il se trouve que la rédaction web est à la base de tous les contenus écrits sur le web. Quand vous lisez un article sur la rénovation de votre salle de bain, un descriptif produit sur le dernier jean à la mode ou encore quand vous voyez un texte sur le dernier thriller d’un parfait inconnu, il y a de la rédaction web derrière.

Que vous ayez envie d’en faire votre métier ou tout simplement d’en maîtriser les bases pour rendre visible votre livre, votre blog ou tout autre produit sur le web, l’écriture digitale est la base.

Elle combine les mots pour séduire les internautes, les interpeller, les faire rire ou réfléchir avec des mots clés pour mettre Google dans sa poche.

C’est ça le métier de rédacteur web. C’est savoir jouer avec tout ça pour rendre un texte visible, le faire lire et amener l’internaute à interagir avec la publication et derrière… pourquoi pas ?… acheter un livre ou toute autre chose.

Vous comprenez pourquoi l’écriture web est au centre de tout ce qui se fait sur internet. C’est un métier super passionnant basé sur l’écriture [ce qui est encore mieux quand on aime écrire] et c’est cela que j’ai envie de partager aujourd’hui par le biais de formation. J’ai donc créé un organisme de formation référencé auprès du répertoire des organismes de formation et je propose des formations en e-learning.

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Au risque de décevoir Jean-Louis, je n’aime lire que des romans. Parfois des nouvelles… mais cela ne va pas plus loin.

12/ Comment écrivez-vous ?

J’écris sur mon canapé avec mon chien couché à côté (parfois sur) moi. Souvent, c’est très tôt le matin. Je me lève vers 4 ou 5 h et ma journée commence avec les mots et une tasse de thé. C’est là où je suis le plus productive. L’après-midi, je préfère me promener.

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

L’inspiration n’est jamais en panne chez moi… parce que quand elle décide de me fuir, je pars faire un tour en forêt avec mon chien et au retour, tout est déjà plus clair dans mon esprit. J’utilise des techniques issues de l’EFT et de la PNL afin de toujours me renouveler et optimiser mes écrits. Pour ce qui est des livres, l’inspiration me vient d’un mot, d’une idée, d’un fait divers qui me heurte, me touche, me fait réagir… et là, la machine se met en marche et ne s’arrête que quand le « bébé » est prêt à sortir.

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Mes intrigues se forgent pratiquement à mon insu. C’est mon subconscient qui travaille pendant des jours, des, semaines parfois afin de tout ordonner du début à la fin sans incohérence. Quant aux personnages, je m’inspire souvent de gens que je croise, aux caractères bien trempés.

 

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ? Ou à ceux qui souhaiteraient vivre de leur plume ?

Je leur conseillerai de trouver un métier qui soit en rapport avec leur passion. Perso, j’ai réalisé que j’avais besoin de mettre l’écriture au centre de mon activité professionnelle à 38 ans. J’ai cherché à l’époque un job où écrire était au centre, mais aussi qui me permettrait de travailler de chez moi. Je voulais être plus présente pour mes enfants. Bref… un eldorado que je ne pensais pas pouvoir atteindre. Et j’ai cherché quel métier je pouvais bien faire de chez moi avec l’écriture au centre. J’ai donc essayé plusieurs pistes :

  • Auteur : cela ne paie pas et ne permet pas de vivre, sauf rares exceptions
  • Animatrice d’ateliers d’écriture : c’est super chouette et très enrichissant humainement, mais il faut trouver les médiathèques qui acceptent de vous recevoir pour tenir les ateliers [et vous payer aussi accessoirement pour animer les ateliers]
  • Ghostwriter : difficile de percer dans le monde du roman comme gostwriter pour un problème de mise en relation. Par contre, ce métier fait partie intégrante de mon métier de rédactrice web dans la mesure où je rédige les livres de mes clients [ce ne sont pas des romans, mais plutôt des livres de bien-être, de marketing ou encore de développement personnel].
  • Coach littéraire : sympa, mais pas de retombée suffisante pour vivre avec un salaire correct
  • Rédactrice web : après des débuts chaotiques [car il n’y avait pas de formation sur ce sujet] et quand j’ai compris comment cela marchait avec des bouts de formation en référencement naturel [SEO], marketing digital et rédaction web, c’est devenu très vite mon métier principal et je m’éclate… car j’écris tous les jours, je stimule mon intellect sur plein de sujets différents et j’apprends encore et toujours, car le web est en évolution constante. Bref… pour moi, c’est le job parfait.

Pour en revenir à mon conseil à ceux qui aiment écrire : n’attendez pas pour réaliser vos rêves et choisir une carrière qui vous ressemble. Il y a toujours un moyen d’y parvenir.

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

En ce moment, mon auteur préféré est Bernard Werber. Je dis en ce moment, car selon mes humeurs et mes envies, cela change. Il n’y a pas si longtemps, c’était Dan Brown, mais je ne suis pas contre un petit Paolo Coelho de temps en temps alterné avec un John Gresham ou un roman feel-good.

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Bernard Werber ! Quelle surprise ! 

18/ Je reviens sur votre nouveau projet. Avez-vous l’intention de proposer des services qui pourraient intéresser des blogueurs débutants ?

Oui, tout à fait. Je lance d’ailleurs dès le début janvier, des modules « à la carte » pour les blogueurs. Donc, une personne qui souhaiterait par exemple comprendre le référencement avec les mots clés (clin d’œil à Jean-Louis) et l’appliquer pour son blog ou encore maîtriser le storytelling pour créer un univers autour de son livre trouvera son bonheur à travers mes formations. Mais attention. Je ne propose pas, comme beaucoup, de modèles à trous qu’il suffit de copier et de remplir.

Pour reprendre ce que je disais un peu plus haut sur « l’authenticité », je pense que chacun possède sa marque de fabrique personnelle. Je donne donc les outils et les connaissances nécessaires au blogueur pour utiliser le référencement naturel et devenir l’ami de Google entre autres. Après, c’est à lui de faire sa sauce avec sa personnalité pour se démarquer et créer son audience qualifiée.

Je ne vends pas de rêve, je vends des outils. De même, si un blogueur n’a pas envie de suivre une formation complète, mais désire des conseils et approfondir des points précis pour son blog, je mets en place, toujours à partir de janvier, des séances de coaching personnalisées. 

EXTRAIT EBBOK GRATUIT

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui ! Avec toutes les nouveautés qui arrivent pour janvier, j’ai des dates d’événement.

Déjà, vous pourrez me retrouver en live tous les jeudis sur ma page FB pour 20 minutes sur les coulisses du web. Je donnerai des astuces, des conseils ou encore approfondirai un point pour que chacun comprenne comment fonctionnent les écrits sur le web et puisse améliorer ses contenus.

Je vous invite aussi à vous inscrire à ma newsletter afin de connaître les dates de mise en ligne des modules « spécial blogueur » et des formations rédaction web « nouvelle mouture ». Cela vous donne accès aussi à des articles et des conseils exclusifs.

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

Vous pouvez suivre mon actualité sur mon site https://superwriterweb.fr (je vous conseille de vous abonner).

Vous pouvez également me suivre sur ma page FB https://www.facebook.com/SandraSuperWriter/ ou sur mon profil FB tout simplement.

Je vous fais plein de bises,

Je vous souhaite une très belle année (même si ça fait cliché, c’est sincère).

Merci de m’avoir lue.

Merci, Jean-Louis, pour ton invitation,

À bientôt !

————-

Le 7/01/2019

Sandra Rastoll.

.

.

Je remercie sincèrement Sandra Rastoll d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

© Jean-Louis RIGUET 09 janvier 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet
https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Dynamique des personnages secondaires

Ne pas oublier tous les personnages de l’histoire !