Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Franck Buirod

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Franck Buirod

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Franck Buirod.

Je viens de publier mon premier roman aux éditions « In Octavo » et suis en représentation de ma nouvelle création théâtrale « De 7 à 77 ans » au théâtre du Funambule Montmartre.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

J’ai arrêté l’école très jeune (16 ans en 4e) ; de ce fait j’ai passé beaucoup de temps à vagabonder… m’ennuyer… j’ai commencé à m’instruire un minimum, en lisant des livres, en allant au théâtre.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre autre passion ?

Mes passions sont le théâtre, le cinéma, et (rien à voir) le foot. J’ai joué au PSG jusqu’à mes 17 ans.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je suis toujours très touché par la curiosité qu’ont les gens de découvrir ce que je crée. Je communique essentiellement sur les réseaux sociaux.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Non, cela ne s’est encore jamais produit.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis mes 20 ans. Au départ c’était des sketches pour la troupe de Pierre Palmade puis un court-métrage, des pièces de théâtre et maintenant ce roman « Mine de rien ».

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

C’est donc mon premier roman (et j’espère que ce n’est pas mon dernier). D’ailleurs merci pour le retour que vous en avez fait sur votre site.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur le site de la maison d’édition http://www.inoctavo-editions.com/livre-196-mine-de-rien et bien sûr le site de la FNAC.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je n’ai pas compris la question 9…

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

D’écrire comme je parle.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Au théâtre : des comédies en livre : des histoires vraies, réalistes et sensibles.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Avec un papier et un stylo.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Je m’inspire de ce que je ressens.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je m’inspire toujours de ce que je vois dans la vie.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

D’y croire et de faire. De ne jamais avoir peur de l’échec.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Clélie Avit. Je la cite elle car je viens de découvrir son roman « Je suis là ».

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Clélie Avit.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, encore une pièce de théâtre et le festival du court-métrage que j’organise chaque année à Bougival (78).

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Les lundis 21 h 00 et mardis 19 h 30 au théâtre du Funambule Montmartre pour ma pièce « De 7 à 77 ans ».Aucun texte alternatif disponible.

http://www.funambule-montmartre.com/de-7-a-77-ans/

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus, nuit et concertSur ma page Facebook Franck Buirod

https://www.facebook.com/franck.buirod

————-

Le 10 avril 2017

Franck Buirod

 

.

.

.

Je remercie sincèrement Franck Buirod d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 12 avril 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Êcrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Publié par Laisser un commentaire

MINE DE RIEN, Franck Buirod

MINE DE RIEN

Franck Buirod

Roman

 

 

IN OCTAVO éditions

128 pages – Octobre 2016 – Prix 15 €

ISBN 978-2-84878-217-1

http://www.inoctavo-editions.com/

.

 
 .

En quatrième de couverture, l’éditeur nous indique ce qui suit :

Une famille recomposée : la mère, sa fille et le beau-père, un célèbre romancier à succès.
Vient s’ajouter à ce trio Lise personnage ambigu du dernier roman d’Alain. Jusqu’au jour, où …
Une histoire d’amour qui se noue entre le beau-père et sa belle-fille. Une histoire d’amour qui ne se résume pas seulement à cette apparente immoralité.
Jalousies, mensonges, culpabilités et secrets s’invitent dans toutes les interactions sentimentales des personnages.
Un regard sans jugement sur le faux pas toujours possible, sur le pardon aussi, en tout cas une histoire qui ne peut laisser indifférent.
Extrait :

…Il existe une véritable complicité entre Alain et Marine qui vient maintenant le rejoindre dans la cuisine.
La tête entourée d’une serviette, elle discute avec lui tout en se séchant mécaniquement les cheveux.
Alain l’a connue très jeune, avant même qu’elle ne prononce ses premiers mots. Il n’a jamais véritablement remplacé son père décédé tragiquement lors d’une compétition d’équitation. Mais il y a toujours eu beaucoup de respect entre eux deux et la conscience claire de la place de chacun dans ce trio recomposé. Marine est la fille de Brigitte et Alain est l’homme de Brigitte.
La vie est ainsi faite et Marine a pleinement accepté cette situation. Force est de reconnaître qu’elle est d’une admirable intelligence et d’une rare élégance pour une adolescente d’à peine dix-sept ans…

 

.

 

.

http://www.inoctavo-editions.com/livre-196-mine-de-rien

.

Ce que j’en pense :

Ce livre est court, certes. Il ne traite pas longuement de la relation entre le beau-père et la belle-fille, certes. Mais pour moi, l’essentiel a été dit. Il relate les sentiments d’interdit ressentis par les personnages.

L’on peut regretter que telle ou telle facette de l’intrigue n’ait pas été approfondie. Mais est-ce nécessaire au final ? L’immoralité est bien campée. Peut-être qu’un développement plus long aurait abouti à du « patos ». A moins que certains lecteurs voudraient y trouver une réponse à leurs propres problèmes, ce qui n’était pas le sujet de ce livre.

Pour moi l’écriture est fluide. J’ai bien aimé la construction du texte et surtout la fin à laquelle je ne m’attendais pas.

Pour un premier roman, je trouve que l’auteur ne s’en est pas si mal sorti. Nul doute qu’il en écrira un second plus nourri.

.

Quelques mots sur l’auteur :

La quatrième de couverture nous explique que Franck Buirod a l’insolence de sa jeunesse et le goût des premières fois. Inspiré par l’amitié qui le liait à Guillaume Depardieu, il fait ses premiers pas aux cours Florent. Le théâtre bien sûr, si formateur, s’impose à lui avec sa suite logique, le cinéma. Il intègre à 21 ans la troupe de Pierre Palmade, où il écrit ses premiers sketchs.

En 2013, il réalise son premier court métrage « Train de nuit ».

En 2014, il écrit sa première pièce de théâtre « Le bistro du village », évoquant son enfance dans ce lieu si particulier, entouré des siens et des habitués du bar.

Il crée enfin en 2016 le premier festival de courts métrages de Bougival.

Lui vient alors l’envie d’écrire ce premier roman qu’il vous présente aujourd’hui.

S’il n’était pas fait pour les études, il est, à n’en pas douter, doué pour les arts et il se construit pas à pas dans la pratique de ces derniers.

Brillant touche-à-tout, mine de rien … il avance !

.

Franck Buirod est comédien, metteur en scène. Il est originaire de Bougival.

Pour en savoir plus, suivez ce lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Buirod

 

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 25 mars 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Myriam Watteau auteur compositeur

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Myriam Watteau

auteur compositeur

.13062276_10201543680111382_4969534208151110731_n

.

Myriam Watteau, artiste à multiples facettes, est soumise à la question, en tant que musicienne, auteur, compositeur.

Ainsi, fidèle, cette artiste talentueuse, amie de Douchka, travaille beaucoup avec  Stéphane Lellouche. Pour notre plaisir, elle a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses.

Nouvelle publication de cet article qui date de 2016.

.

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Myriam Watteau. Avant tout, je suis une saltimbanque artistique depuis l’âge de 13 ans. Ainsi, aux multiples facettes, j’évolue en petite actrice, danseuse, chanteuse et auteure au gré de mes aspirations.

Que faisiez-vous avant (ou parallèlement à) la pratique de votre art ?

En bref, rien, qu’un ennui parfait, aucune ouverture possible à 13 ans.

Avez-vous beaucoup de passions ?

Multiples… Une seule passion m’ennuie terriblement…

Réalisation d’un Court-métrage (Le couloir des anges) : direction du clip et comédienne : https://youtu.be/gftmygOhKxk

Auteure de livres (Corps de flamme préface d’Yves Boisset) FNAC

Préface Audio du livre https://youtu.be/DcxIOUTYwAI

Publication toute récente d’une série de livres (Un coffret de 6 livres), sur un sujet qui a toujours suscité mon intérêt le plus vif : l’interprétation des cartes. Tout d’abord, je considère (l’art d’interpréter les cartes) comme une science à laquelle j’ai été initiée de mes 8 ans à mes 13 ans. Donc, je vous en donne aujourd’hui les clés pour pouvoir réaliser seul (e) une consultation immédiate. Enfin, chaque livre qui compose la collection est destiné à une tranche d’âge en particulier et est organisé en sous-catégories de 8 thèmes. Ainsi, vous pourrez interroger les cartes concernant votre avenir professionnel, amoureux, familial, votre situation financière ou votre santé.

 

FNAC et Cultura

Teaser https://youtu.be/exgitiNCIt0

Borne Futura ludique

Puis, Borne Futura pour évènements et restaurants

Enfin, Borne Futura Parfumerie

Brevet récent de l’invention de plusieurs bornes Futura

Présentation au salon de Montpellier pour octobre 2016

 

Je suis auteur et compositeur

Auteur et compositeur des deux albums de Stéphane Lellouche, sortie septembre 2016

Et aussi, auteur et compositeur de mon album Délissya. L’érotisme s’offre tous les plaisirs ! Je suis une passionnée… de la vie !

Teaser https://youtu.be/WegOJ6cBaY4

Comment vous faites-vous connaître ?

Très difficile à dire. Aujourd’hui, l’égocentrisme prédomine sur le talent ! En un seul mot : La chance.

Faites-vous souvent des rencontres, des concerts, des manifestations quelconques ?

Énormément.

Depuis quand pratiquez-vous ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Chansons – Livres – Court-Métrage

Clips vidéo d’une de mes chansons Délissya

https://youtu.be/ltuxOUNp3w0

https://youtu.be/7RYD5q_SybY

Poésies

https://youtu.be/ULBDzKzFts4

https://youtu.be/wIunmj8lzx4

https://youtu.be/Q4bDZED9P-8

https://youtu.be/P2LKfyyrVlI

Quelle est votre dernière chanson ? CD ? Pouvez-vous nous en parler ?

Délissya – CD – Un univers aussi bien subjuguant que surprenant…  Et vous pouvez réserver l’album 2017 au prix de 8 euros au lieu de 13 euros durant « 3 mois » du 15 août au 30 décembre 2017 – Livraison du CD gratuite à partir de 10 septembre 2016.

Spectacle pour septembre 2016 :

La chorégraphie de mon concept Délissya Myriam Watteau
Pour le Show Délissya « Directeur Artistique Jean-Marc Cantal » ; par conséquent, les danseuses offriront une vision personnelle de la féminité ! D’agilité agrémentée d’élégance ! (Pole Danse Feux Lumières). De même, les danseurs de talents et d’impertinences se dévoileront enfin !
Le 27 août 2016 « la générale »
Nous mettrons les photos en ligne sur mon site et des extraits de l’album le 10 août !

Sortie de l’album de Stéphane Lellouche

Auteure et compositrice Myriam Watteau

Chansons (Jolie maman) sortie cette semaine – deux interprètes Myriam Watteau et Emmanuel Djob

 

Thaïs Charley chanson récente

Auteure et compositeur Myriam Watteau

https://youtu.be/6fqzmsvxVxE

 

Préparation d’un album pour fin d’année

Où peut-on se procurer vos réalisations ?

http://www.delissya.fr/crbst_0.html

Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Non

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Tourner le dos à la méchanceté et garder sa salive pour réaliser, aimer, donner !

Que préférez-vous faire comme style de musique ? 

Je suis auteure et j’aime tous les styles de musique, car à l’écoute, il y a toujours un déclencheur intéressant !

 

Comment travaillez-vous ?

Pour les chansons : un entretien avec le/la chanteur/se, ensuite je prépare d’abord un scénario et j’écris la chanson.

C’est différent pour les clips ou court métrage : c’est-à-dire, c’est comme une rafale visuelle.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Écrire est un véritable exutoire pour moi qui a connu plusieurs vies en une. Ainsi, c’est une façon d’« oublier » et d’exorciser mes vieux démons en laissant parler mon cœur. C’est également une vraie source de plaisir. Je trouve le moyen d’accéder à un nouvel espace indépendant de tout jugement. Certainement, mon travail de parolière ou d’écrivaine est aussi fort qu’une naissance. Et je me livre entière, passé et présent confondus, pour laisser fleurir un futur dans lequel je m’épanouis pleinement au gré de mes aspirations ainsi que dans la musique…

(Telle une lionne en cage avec sa douleur, sa souffrance qui m’ont fait grandir, évoluer sans complexe dans la rage de vaincre et de m’affranchir). De plus, je chante moi-même mes chansons dans mon concept de liberté d’expression, une drogue douce à laquelle je ne suis pas prête à renoncer.

Avez-vous eu des commandes à réaliser ?

Oui. Spectacle et signatures de mes livres Préface de livre Audio.

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre art ?

Le ou les vivre sans se poser de question… Sans se soucier des autres… Ainsi, il est préférable de se réaliser soi-même que d’avoir des regrets.

Quels sont vos auteurs préférés ? Chanteurs préférés ? Musiciens préférés ?

Trop de bons écrivains. Aussi, trop de bons chanteurs.  Encore, trop de bons musiciens. Après tout, j’aime le Jazz.

Quel est votre rêve le plus fou ?

Vivre…

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, plusieurs aujourd’hui. En ce moment, je prépare une chanson qui concerne les animaux et leurs souffrances (Histoire rapide : c’est Jimmy un cheval qui devient encombrant)…

Avec Douchka, dans mon studio d’enregistrement, nous préparons pour les auteurs des Préfaces de livre Audio avec option musique et bruitages. Et des déclarations personnelles. Aussi, des poésies.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui.

7 ou 8 octobre 2016 Lezignan ou Sommière le soir 20 heures 30

14 octobre 2016 Vendargues 34740 le soir 20 heures 30

22 octobre 2016 Mireval 34 le soir 20 heures 30

30 octobre 2016 Au Pasino de la Grande Motte 34 à 17 heures

19 novembre 2016 Lunel à 14 heures

26 novembre 2016 Sauvian le soir 20 heures 30

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos concerts ?

Sur mes réseaux et sur mon site Internet

Le 1er août 2016

Myriam Watteau

.IMG_5010

.11728774_1616752651944008_3096830800074053727_o

.

IMG_9873IMG_9941

.

IMG_9947IMG_9942

.

Je remercie sincèrement Myriam Watteau d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 03 août 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Karine Isambert

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Karine Isambert

.Portrait N&B

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ? Votre activité principale ?

Karine ISAMBERT.

Je suis comédienne et je monte également des pièces avec ma société de production. Depuis peu, j’ai également appris à réaliser et je chante. J’ai été formée au Cours Florent et à l’Actor’s Studio après une carrière de mannequin. Puis, je me suis formée pour produire des spectacles. Ce qui m’intéresse, c’est vraiment l’art sous toutes ses formes et avoir la possibilité de m’exprimer et de développer mes potentialités et permettre également aux autres de le faire. Je donne aussi des cours de théâtre à des professionnels et des non-professionnels.

 

 

2/ Que faisiez-vous avant (ou parallèlement à) la pratique de votre art principal ?

J’ai toujours été dans l’artistique. J’ai fait différentes choses dans ce domaine, comme par exemple être lectrice à la Société des Auteurs (SACD). J’ai commencé tôt d’une certaine manière, même si cela était un hasard total. À 12 ans, j’ai été repérée par une cliente de mes parents, qui avait un cabinet d’assurances, pour présenter une émission de radio tous les samedis soir. C’est une expérience qui a duré un an et que j’ai dû arrêter à cause de jalousies à l’école que je vivais très mal, ce qui faisait chuter mes résultats scolaires. Ensuite, j’ai étudié la communication à la Sorbonne Nouvelle option cinéma, pendant que je faisais du mannequinat et plus tard, j’ai obtenu une licence en psychologie. Je jouais au théâtre en même temps dans une comédie qui s’appelle « Le Carton » mise en scène par Éric Hénon.

La seule chose que j’ai faite comme travail en dehors d’une activité artistique, c’est de garder des enfants et au final, c’est peut-être l’activité la plus artistique ! Ce sont les meilleurs comédiens. Ils se mettent dans la peau d’une princesse ou d’un pompier sans se poser de question…

 

3/ Qu’aimez-vous ou que pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Je pense que la musique est un art supérieur. Et j’aurais aimé poursuivre dans cette voie. J’ai dû abandonner le piano au collège. J’apprends à chanter. C’est une passion que j’avais étouffée et qui me rattrape. Je prépare quelques chansons avec un musicien extrêmement talentueux, Sébastien Kaminsky, et qui vivra verra… Cela fait 3 ans qu’il pense que je vais y arriver… Alors je m’accroche même si je désespère souvent. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne m’a pas choisie pour ma technique vocale mais parce que, par rapport à mon vécu et en tant qu’interprète, je comprends bien les chansons qu’il me propose, leur univers et je pense faire passer une émotion…

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ? Avez-vous eu des prix ?

Personnellement, je n’aime pas trop le terme d’admirateurs. J’aime bien penser que nous sommes dans un échange. Je me pose plutôt la question d’être à la hauteur de ce que je veux exprimer parce que je sais que c’est ce que les gens qui m’apprécient attendent. Nous vivons une période assez sclérosante qui sera inscrite comme l’une des moins créatives de l’Histoire apparemment. Parce que le commercial a pris le pas sur l’art. Pourtant, les gens attendent que cela bouge, que cela vive, qu’il y ait de la création, des œuvres intemporelles et des idées à tous niveaux pour sortir de cette situation. J’essaie d’avancer en ayant une éthique et en étant honnête dans mes choix à tous niveaux. Je crois beaucoup au fait que seules les choses qui sont faites avec de belles intentions résistent au temps.

Je me suis fait un peu connaître lorsque j’étais mannequin via des magazines puis en faisant des jingles pour TF1 et en jouant au théâtre. Maintenant, je suis active sur Facebook et j’ai déjà rencontré des personnes suite à des échanges. Parfois, ce sont des personnes que j’admire aussi. Je ne crois pas avoir eu de prix à part en 3e. Je n’aime pas trop le système de récompense même si c’est toujours flatteur.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des dédicaces, des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

Je fais beaucoup de rencontres mais je fais peu de dédicaces …

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous ? Qu’avez-vous déjà réalisé ? Écrit ?

Je pratique donc professionnellement en tant que comédienne depuis 2001. J’ai déjà beaucoup écrit mais je travaille encore mon écriture, des textes de chansons, une pièce de théâtre qui est une comédie… Je verrai donc plus tard pour être publié.

J’ai cependant écrit et réalisé ce court-métrage « La Victoire » évoquant les attentats avec Frédéric Vignale qui m’a fortement encouragé et poussé à le faire. Mais cela s’est fait tellement vite que c’est moi qui aie du mal à comprendre que j’ai pu aller au bout de ce petit film…

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ma dernière œuvre est la réalisation du clip de la chanson « Pornographie d’une actrice blessée ». Elle parle des rêves et déceptions d’une actrice qui ne se sent pas assez forte pour recevoir les rejets et la dureté de cette profession ou encore de copiner pour avoir des rôles, etc.

D’une certaine manière, son rêve tourne au cauchemar et elle ne peut s’exprimer réellement.

Je suis très sensible à cette chanson. Ce sont les paroles de Sébastien Kaminsky mais j’ai eu 1 000 fois envie de dire cela. J’ai été très touchée quand il me l’a envoyé. J’essaie donc de mettre beaucoup de moi-même dans cette chanson et dans la réalisation du clip.

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ? Vous entendre ? Vous voir ?

Il est encore possible de voir le court-métrage « Je suis la victoire » sur le site du Festival Nikon. Il dure 2 minutes 20 et est en noir et blanc.

Je vais bientôt enregistrer en studio la chanson « Pornographie d’une actrice blessée » ainsi que deux autres chansons. Pour l’instant, on peut l’entendre sur Facebook et bientôt sur Youtube en attendant avec un clip que je réalise pour internet. Mais je réaliserai bientôt le clip au format TV qui sera comme une petite histoire .

Mon deuxième court-métrage sera proche du premier. Il traite d’un sujet difficile sur lequel je souhaite interpeller les gens.

Je produis et mets en scène quelques pièces en ce moment, dont « Phèdre » au théâtre Aire Falguière en juin avec des comédiens que je coache ou la comédie « Oscar in Love » que j’ai déjà montée. Mais je ne joue pas dedans. Je me repose, je suis derrière et je laisse les comédiens ou apprentis comédiens s’exprimer. Cela est un plaisir aussi fort de les voir s’épanouir que de le faire moi-même, voire plus fort en fait.

 

9/ Appartenez-vous ou vous recommandez-vous d’une école ?

Oui. Très clairement pour moi il y a une complémentarité dans la manière de travailler des Américains et des Français. J’ai suivi beaucoup de stages d’Actor’s Studio avec Jack Waltzer qui travaille avec Sigourney Weaver, Dustin Hoffman, etc. Ils ont une vraie vision de leur métier.

Cela peut cependant être déstabilisant de se jeter dans ce type de cours sans formation préalable et le cours Florent peut être intéressant pour se connaître soi-même. Il y a un cours à Paris qui réunit les deux méthodes de mon point de vue, c’est l’Atelier International du Théâtre. Je pense que l’ambiance gagnerait à être plus chaleureuse mais, au niveau des cours, c’est vraiment bien.

Sinon, j’ai ma société de formation de comédiens et de production Revenescences. Je donne aussi des cours et je suis entourée d’autres comédiens qui me remplacent parfois et de réalisateurs… Le but est de professionnaliser les spectacles pour ceux qui le souhaitent…

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Ou que vous seriez prête à donner ?

En ce qui concerne le théâtre, je cite souvent la phrase de Jean-Pierre Martineau, le professeur de Juliette Binoche : « Ta force est là, en toi. En voulant démontrer que tu la possèdes, tu ne fais que l’affaiblir ». Juliette Binoche parle beaucoup d’être ancrée lorsque l’on joue et Dustin Hoffman d’être dans son axe. Ce sont des notions qui me parlent et que j’essaie de transmettre.

 

11/ Que préférez-vous faire comme style d’œuvre ou d’activités ?

J’ai joué dans pas mal de comédies et aussi dans des pièces classiques. Je n’ai pas vraiment de style, j’aime rire et être touchée. Je vais vers des œuvres qui me semblent avoir un sens, me touche ou m’offre un angle de réflexion qu’elles soient décalées ou pertinentes.

 

12/ Comment travaillez-vous ? Préférez-vous travailler seul (e) ou en groupe ?

Cela dépend des moments mais j’ai besoin de beaucoup de temps, seule. Quand je travaille avec les autres, j’aime que ce soit un échange. Je n’aime pas la rivalité, la compétition ; c’est une perte de temps inutile qui nuit au travail et je ne comprends pas les gens que ça booste.

 

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Pour votre jeu de rôle, pour vos scénarios ?

J’aime les jeux d’acteurs du cinéma de Jean-Jacques Beineix, Audiard, Cassavetes. J’aime l’interprétation de Juliette Binoche, la classe de Fanny Ardant, la liberté de Marilyn Monroe et la façon d’être une femme de Caroline Cellier, toujours sensuelle malgré les années qui passent.

Ce sont de beaux exemples de femmes pour moi. Comme j’ai travaillé dans le mannequinat qui était très dur avec l’âge des femmes, j’aime beaucoup m’inspirer d’actrices qui s’accordent bien avec le temps et j’espère qu’en continuant à poser pour des photos, j’incite les autres femmes à se sentir bien même si on n’a plus 20 ans !

Pour mes références en tant que réalisatrice, je m’inspire de la Nouvelle Vague. J’aime beaucoup aussi Roberto Benigni (La vie est belle) et dans un autre genre les frères Cohen.

J’aime aussi le comique, par exemple le jeu de Pierre Richard. Je le trouve phénoménal. Dans un autre registre le film « La Crise » de Coline Serreau qui avait 20 ans d’avance dans sa vision de la société …

Ce qui m’inspire, c’est souvent ce qui me touche et qui traverse les années comme l’interprétation de Brel, l’émotion de Romy Schneider…

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre à réaliser ? Qu’aimeriez-vous que l’on vous demande de réaliser ? De jouer ? Plusieurs axes sont possibles dans votre métier. Avez-vous envie de produire, de réaliser, de jouer au théâtre ?

Oui, j’ai eu beaucoup de commandes de réalisation suite à l’accueil de mon court-métrage « La victoire » et même jusqu’à une proposition de filmer des candidats à la présidentielle 2017 interviewés sur les conditions de détentions. Mais cela ne s’est pas fait, faute de budget. Il est question que je fasse aussi certaines interviews et le making-of d’un film. Je travaille avec un écrivain sur l’adaptation cinématographique de son livre…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre ou de vos arts ?

Je donnerai comme conseil aux gens d’une manière générale de garder leur curiosité, leur force de vie et leur joie de vivre intactes, de se laisser porter, de ne pas se laisser envahir par la morosité.

 

16/ Quels sont vos auteurs ou compositeurs préférés ? Vos artistes préférés ?

Dans le désordre, toutes disciplines et époques confondues : Chopin, Mozart, Vivaldi, Van Gogh, Kurosawa, Bergman, Munch, Brel, Victor Hugo, Chaplin, Dalida, Annie Girardot, Binoche, Bonnaire, Naomi Watts, Dustin Hoffman, Léonardo Di Caprio, Brando, Magimel, Dupontel, Sia, Annie Lennox …

 

17/ Quelle est la dernière activité artistique que vous ayez vécue ? Pouvez-vous nous en parler ? Pourquoi l’avoir choisie ?

C’est la réalisation du clip « Pornographie d’une actrice blessée », je mets plus de temps que prévu tant les idées affluent …

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, il y a pas mal de projets en perspective et il m’est difficile de faire des choix en ce moment.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Le 11 juin 2016, je mets en scène une version de Phèdre de Racine à l’Aire Falguière.

Dans le même théâtre, une reprise de la comédie « Oscar in Love » que j’ai mise en scène et que je produis…

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

Sur mon site Revenescences. J’avoue être plus active sur Facebook mais je vais publier sur mon site des mini-reportages, interviews, extraits de répétitions au théâtre, tournage, séances photos…

www.revenescences.com

Et sur IMDB : http://www.imdb.com/

————-

Le 14 mars 2016

Karine Isambert

.

 

.

IMG_7337 2_Fotor

.

Carlotta s

.

nature

.

4499_1144940499333_7857299_n

.

10494741_498929650240545_3240896015685169132_n

.

12107273_733624643437710_7765976152267323637_n

.

nature_DSC8946

.

_DSC8948

.

12834797_213727465649542_342103686_n-2

 

.

19058_1313566554879_2369568_n-2_Fotor988786_759976774135830_441281145942253159_n

 

.

21482_10207792786553257_5305697574560472066_n-2

.

Je remercie sincèrement Karine Isambert  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

librebonimenteur.net

.

Jean-Louis RIGUET 18 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

« MY TREE » DE SARA SIADATNEJAD

La nature tient à peu de choses. Elle est essentielle. C’est la vie. Prenons-en soin !