Publié par Laisser un commentaire

De 7 à 77 ans, de Franck Buirod, Théâtre du Funambule

De 7 à 77 ans

Pièce de Franck Buirod

Théâtre du Funambule

53 rue des Saules à 75018 PARIS

.

Quand un petit-fils et son grand-père se rencontrent vraiment

.

.

Les séances ont lieu le samedi à 17 h 30, le dimanche à 16 h 00, le lundi à 21 h 00 et le mardi à 19 h 30.

Réservez sur :    http://www.funambule-montmartre.com

ou par téléphone : 01 42 23 88 83

.

Le sujet :

Quand un petit-fils privé de son smartphone adoré passe une semaine avec son grand-père bien-aimé, on assiste à une comédie très sentimentale !

Le déroulé :

Franck entretient depuis sa plus tendre enfance une relation épistolaire avec son grand-père Denis. Ce dernier aimerait bien que son unique petit-fils vienne lui rendre visite.

C’est un jour chose faite, mais le choc des générations ne tarde pas à produire ses effets.

Franck est rivé à son téléphone portable et on s’imagine que le séjour va être un enfer pour les deux.

Le grand-père propose alors un deal à son petit-fils qui l’accepte : Franck est privé de son téléphone pour une semaine.

Ce séjour ne sera pas qu’une simple partie de pêche. Les échanges fusent, tout y passe : la transmission, la fin de vie, les doutes de la jeunesse, l’amour, le sexe, les relations humaines…

Franck était venu récupérer 100 euros, il repartira avec une bien plus grande richesse et une maturité salvatrice.

.

Les faiseux :

Cette comédie « très très » sentimentale est de Franck Buirod, avec une mise en scène de Serge Bonafous et une musique originale de Xavier de Beukelaer.

Les interprètes sont Franck Buirod qui joue Franck et Denis Obitz qui joue Denis. Ce dernier alterne avec Didier Forest.

.

.

J’ai vu et adoré la pièce. Celle-ci reflète bien la période actuelle. Il y a une grande nostalgie dans ce monument et l’on pourrait penser que l’auteur est le plus vieux, mais que nenni, c’est l’inverse.

Le décor est spartiate et donne tout son relief au texte à en devenir une image actuelle. A la question « peut-on vivre sans téléphone ? » Franck Buirod apporte une réponse qu’il faut découvrir. Pour ma part, je pense que « oui » l’on peut se passer de téléphone, ne serait-ce que pour reposer son cerveau et prendre conscience des autres choses qui sont tout aussi importantes que de savoir où l’on se trouve. Et pourtant, moi aussi, je succombe à cette magie !

.

Cette pièce est très émouvante et touchante. Les interprètes sont excellents. Un tendre papy et un petit-fils pas si dévergondé que cela. La délicatesse du sujet est impressionnante pour un auteur si jeune. Une opposition réussie entre un grand-père en fin de vie et un petit-fils en construction en quête de bonheur comme tout un chacun. Un ton juste. Une affection pudique. Une sensibilité légère.
Un jeu sensible, touchant, merveilleux, naturel.
Un vrai bonheur pour un agréable moment de théâtre, plein de tendresse.
Je vous recommande cette pièce qui m’apparaît être d’une vraie justesse de ton.

.

Pour en savoir plus sur Franck Buirod :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Buirod

Plusieurs articles sur ce blog concernent Franck Buirod.

Voici ce que dit Franck Buirod de Denis Obitz :

Je joue ma nouvelle pièce de théâtre « De 7 à 77 ans »  avec un comédien une pièce que j’ai spécialement écrite pour lui. J’ai une affection inconditionnelle envers Denis Obitz, c’est un véritable plaisir de partager ces moments-là avec lui.

Pour en savoir plus sur Didier Forest :

https://didierforest.book.fr/

 

 

 

 

.

 

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 26 octobre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Franck Buirod, comédien

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Franck Buirod

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Franck BUIROD.

Je viens de publier mon premier roman aux éditions « In Octavo » et suis en représentation de ma nouvelle création théâtrale « De 7 à 77 ans » au théâtre du Funambule Montmartre.

2/ Quelle est votre activité principale ? Que faisiez-vous avant votre activité principale ?

J’ai arrêté l’école très jeune (16 ans en 4e) de ce fait j’ai passé beaucoup de temps à vagabonder… m’ennuyer… j’ai commencé à m’instruire un minimum, en lisant des livres, en allant au théâtre.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme art ou autres ? En un mot, quelles sont vos passions ?

Mes passions sont le théâtre, le cinéma, et (rien à voir) le foot. J’ai joué au PSG jusqu’à mes 17 ans.

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Qu’attendez-vous de vos fans ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je suis toujours très touché par la curiosité qu’ont les gens de découvrir ce que je crée. Je communique essentiellement sur les réseaux sociaux.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur votre activité ou autres thèmes ?

Non, cela ne s’est encore jamais produit.

 

6/ Quel est le genre de pièces ou de films que vous aimez jouer ou réaliser ? Que préférez-vous interpréter : comédie, tragédie ou autres genres ?

Des comédies.

 

7/ Pourquoi avez-vous particulièrement retenu ce genre ?

J’aime entendre une salle rigoler.

 

8/ Quelle est la dernière activité artistique que vous ayez vécue ? Pouvez-vous nous en parler ? Pourquoi l’avoir choisie ?

Ma nouvelle pièce de théâtre « De 7 à 77 ans » je joue avec un comédien une pièce que j’ai spécialement écrite pour lui. J’ai une affection inconditionnelle envers Denis Obitz, c’est un véritable plaisir de partager ces moments-là avec lui.

http://www.funambule-montmartre.com/de-7-a-77-ans/

 

9/ Si vous n’aviez pas choisi votre spécialité, qu’auriez-vous aimé faire ?

Footballeur et bien charcutier. Très surprenant pour un auteur…

 

10/ Êtes-vous plutôt théâtre ou cinéma ? Est-ce pour vous complémentaire ?

Les deux mon général !

 

11/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

D’être sincère.

 

12/ Que préférez-vous jouer comme personnage ?

Des personnages sincères et sensibles.

13/ Comment vous organisez-vous ? Votre métier déborde-t-il sur votre vie personnelle ?

Cela dépend des périodes. Mais j’aime bien « faire relâche » et faire des pauses d’écriture pour sortir un peu de ma bulle et profiter des choses de la vie.

 

14/ De quelle école vous réclamez-vous ? Ou de quelle pensée ?

L’école de la vie. Elle n’a pas de règles, c’est nous qui les fabriquons.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre spécialité ?

D’y croire. Et de s’intéresser aux autres. Cela aide pour avancer.

 

16/ Quels sont vos auteurs, comédiens ou directeurs d’acteurs préférés ?

Je me suis beaucoup inspiré de Guillaume Depardieu car j’ai eu la chance de le connaître quand j’étais jeune. Le bistrot de mes parents était sa deuxième maison (pour ne pas dire sa première).

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Clélie Avit.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, encore une pièce de théâtre et le festival du court-métrage que j’organise chaque année à Bougival (78).

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Les lundis 21 h 00 et mardis 19 h 30 au théâtre du Funambule Montmartre pour ma pièce « De 7 à 77 ans ».

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

Sur ma page Facebook Franck Buirod.

————-

Le 20 avril 2017

Franck Buirod

.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Buirod

.

.

.

https://librebonimenteur.net/2017/04/12/jl-a-lecoute-de-franck-buirod/

.

.

 

.

.

 

.

.

Je remercie sincèrement Franck Buirod d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 23 avril 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Un commentaire

Fleur de Cactus au CADO D’ORLEANS

FLEUR DE CACTUS

de Barillet et Grédy

.

7 Nominations aux Molières 2016

Le Molière de la meilleure comédienne dans un spectacle privé pour Catherine Frot pour son rôle dans Fleur de Cactus mis en scène par Michel Fau.

 

fleur-de-cactus-1

.

Avec une Mise en Scène de Michel FAU

.fleur-de-cactus-2

 

.

FLEUR DE CACTUS

Ce qu’en dit le programme :

Mensonges, quiproquos et portes qui claquent, Fleur de cactus est une comédie dans la plus pure tradition du théâtre de boulevard. Ce vaudeville de 1964 signé Barillet et Gredy qui eut un phénoménal succès auprès du public, pimente avec piquant et une bonne dose de dérision, le portrait de nos névroses et de nos contradictions.
Cette mise en abyme décalée des travers de notre société, véritable partition musicale où un esprit débridé alterne avec une émotion raffinée, fut portée par de grandes interprètes comme Sophie Desmarets, Lauren Bacall et Ingrid Bergman.
Aujourd’hui, Catherine Frot, qui «possède la fantaisie mélancolique, la virtuosité burlesque et le décalage poétique pour incarner ce répertoire», comme le dit son metteur en scène, prend brillamment leur relève et réinvente le rôle. Michel Fau a choisi de situer la pièce à l’époque de sa création, pour garder une esthétique sophistiquée comme dans un film de Jacques Tati, et tout le charme acidulé des films de Blake Edwards. Une fois de plus, Fleur de cactus rencontre un vif succès. Cette fleur a été l’évènement théâtral de la saison dernière.

.fleur-de-cactus-1

 

.

Les interprètes avec le lien pour mieux les connaître :

Catherine FROT qui joue Stéphane

https://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_Frot

Michel FAU  qui joue Julien

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Fau

Mathilde BISSON qui joue Antonia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mathilde_Bisson

Patrick LIGARDES qui joue Norbert

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Ligardes

Wallerand Denormandie qui joue Igor  

http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/402013-wallerand-denormandie.html

Marie-Hélène Lentini qui joue Madame Durand-Benechot

http://www.agence-playtime.fr/fiche.php?n=marie-helene-lentini&fid=177

Frédéric Imberty qui joue Monsieur Cochet

http://www.compagniesebastienazzopardi.com/Frederic-IMBERTY_a8.html

Audrey Langle qui joue Le Printemps de Botticelli

http://www.agence-playtime.fr/fiche.php?n=audrey-langle&fid=464

.fleur-de-cactus-2

 

.

Décor Bernard Fau assisté d’Emmanuel Charles

 Lumières Joël Fabing

Costumes David Belugou

Maquillages Pascale Fau

Assistant à la mise en scène Damien Lefèvre

.

fleur-de-cactus-1

.

 

Julien est un dentiste qui ne fait que courir après les jupons.

Stéphane est une secrétaire dévouée à son arracheur de dents. Elle fuit les hommes.

Antonia, une jeune bimbo qui a fait tourner la tête de Julien,  veut l’épouser.

C’est le début d’une série de quiproquos, avec des inventions qui s’ajoutent aux inventions.

Pourtant, en secret bien gardé puisqu’ils n’osent pas se l’avouer à eux-mêmes, Julien et Stéphane s’aiment.

Une comédie de boulevard superbement jouée qui n’a pas vieillie car elle a été créée en 1964 avec Sophie Desmarets et Jean Poiret.

Michel Fau étale ses couleurs multicolores empreintes  de jus de citron.

Catherine Frot est sublime et nous dévoile tous ses talents, son art subtil, son jeu parfait et sa simplicité.

Un vaudeville pour un mariage qui nous emmène loin, très haut, qui nous promène entre l’audace et la soumission, entre la folie légère et le burlesque.

Pendant plus de deux heures, on est avec eux sur scène, le temps passe à une vitesse vertigineuse. On s’amuse, on rit, on applaudit.

Bravo aux interprètes qui donnent tout d’eux-mêmes pour le plaisir des spectateurs.

.

Rappelons que le CADO est subventionné par la Ville d’Orléans et le Département du Loiret.

.

© 30 janvier 2017 – Jean-Louis Riguet

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 30 janvier 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Publié par Laisser un commentaire

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons – Emily Blaine

Une comédie romantique !