Publié par Laisser un commentaire

Augustin aime L’Asso

AUGUSTIN aime L’ASSO

.

Augustin ma bataille de Loigny, L’Association des Bouts des Lignes (et Délire Très Mince parution en avril 2014) seront présents au Salon du Livre de Mazamet, aux côtés d’auteurs prestigieux.

.

Première couverture Augustin
Première couverture Augustin

.

AUGUSTIN ma bataille de Loigny a été présenté et dédicacé

par Jean-Louis RIGUET

AU SALON DU LIVRE A PARIS 2013

Sur le Stand  des EDITIONS DEDICACES

Il en reste une vidéo :

.

.

AUGUSTIN a eu aussi les honneurs des radios :

.

lauteur-jean-louis-riguet-diffuse-premiere-ch-L-OV_xwT

. Présentation Orléans en 1870

. L’Armée de la Loire

. Gambetta et la libération d’Orléans

. Les Fougeron et le Château de Villeprévost

. La chapelle de Villeprévost

. Présentation d’Augustin ma bataille de Loigny, Coup de Coeur de France Bleu Orléans

.

logo-dedicaces_vip-2

.

Et aussi sur RADIO DEDICACES :

.

http://dedicaces.info/radio-dedicaces/

.

.lauteur-jean-louis-riguet-diffuse-premiere-ch-L-OV_xwT

.

5 chroniques du Patrimoine incluses dans mon roman humoristique

L’Association des Bouts de Lignes

avec Leslie sur France Bleu Orléans

Ont successivement  évoqué les spécialités de l’Orléanais suivantes :

La Poire d’Olivet dont l’origine remonte au sixième siècle. A l’époque, elle s’appelait « Bon Chrétien »

Le Cotignac dont les filles du roi Louis XV raffolaient et les macarons aux fruits d’Orléans

Le vin d’Orléans et d’Orléans-Cléry Appellation Contrôlée dont l’origine remonte aux Capétiens, à Saint-Mesmin

Les cloches Bollée, tous maîtres Santiers de père en fils depuis 1715

La truffe de Pithiviers depuis 1855 et l’andouillette de Jargeau depuis l’époque gallo-romaine sous le  nom de « dodium » ou de « redonda ».

.

Première de couverture L'Association des Bouts de Lignes
Première de couverture L’Association des Bouts de Lignes

.

L’essai DELIRE TRES MINCE paraîtra en avril 2014 aux Editions du Masque d’Or

.

.

http://www.scribomasquedor.com/

http://www.dedicaces.ca

http://librebonimenteur.net/

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .

Publié par Laisser un commentaire

L’Asso et France Bleu – Chronique 2 Les Cloches

.

lauteur-jean-louis-riguet-diffuse-premiere-ch-L-OV_xwT

.

Chaque semaine, FRANCE BLEU ORLEANS tient une chronique sur le patrimoine de la région Orléanaise relatée notamment dans les livres qui paraissent.

Cette chronique est en général diffusée tous les jours vers 13h30. Elle est suivie d’une question et le premier auditeur qui apporte la réponse dans les cinq minutes suivantes a le plaisir de gagner le livre en question.

L’Association des Bouts de Lignes a été jugée comme présentant suffisamment de propos sur le patrimoine historique de la région d’Orléans pour avoir l’honneur de réaliser cinq chroniques. Diffusée du lundi au vendredi, un livre a été gagné chaque jour.

Leslie Schoofs s’est prêtée au jeu avec gentillesse et compétence. Merci à elle. Voici le résultat pour la chronique sur les Cloches, etc.

.

.

Les Cloches

 Sur la région d’Orléans, les cloches, c’est la Fonderie de Cloches Bollée établie à Saint-Jean-de-Braye.

Pour fabriquer une cloche, il d’abord faire le calibre. On commence par tracer les profils des moules. En général, il en est fait trois dans une planche de hêtre. La cloche sera ensuite fondue dedans.

La Maison Bollée est la seule au monde à faire cette opération avec un pantographe.

Un pantographe. C’est une invention d’Amédée Bollée l’a créé en 1883.

Il a aussi découvert la méthode d’analyse harmonique. C’est pour le son de la cloche. Cette méthode permet de connaître le nombre de vibrations du timbre. Amédée Bollée a trouvé cette méthode en 1866.

C’est grâce à son savoir-faire et à son inventivité que la Maison Bollée a perduré.

Les « Bollée » sont arrivés à Saint-Jean-de-Braye en 1838.

Auparavant, ils étaient des fondeurs ambulants depuis 1715.

Ils sont originaires du berceau des fondeurs de cloches, à Breuvannes en Haute-Marne.

Ils sont tous Maître Santier, de père en fils.

Les santiers sont ceux qui fabriquent les cloches. Nous en sommes à la huitième génération ici, dans les mêmes locaux qu’au départ.

Je ne peux pas dire qui a inventé les cloches. Je sais que l’on en parle dans la Bible. Il y est dit que les robes des grands prêtres avaient des clochettes d’or. Mais je suis certain que les cloches existaient auparavant. Les Chinois en avaient l’usage 2300 ans avant Jésus-Christ.

Désormais, certaines cloches sont pilotées à distance, par le système GPS. Le modernisme a aussi envahi les cloches.

.

Voilà pour cette chronique.

.

Première de couverture L'Association des Bouts de Lignes
Première de couverture L’Association des Bouts de Lignes

.

Rappelons que L’ASSOCIATION DES BOUTS DE LIGNES

a reçu le prix SCRIBOROM 2013

et qu’il est publié aux EDITIONS DU MASQUE D’OR

http://www.scribomasquedor.com/

.

http://www.sgdl-auteurs.org/jeanlouis-riguet/

http://www.m-e-l.fr/jean-louis-riguet,ec,1053

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

http://www.scribomasquedor.com/

http://www.dedicaces.ca

http://librebonimenteur.net/

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .

Publié par Laisser un commentaire

L’Asso à France Bleu Orléans

.lauteur-jean-louis-riguet-diffuse-premiere-ch-L-OV_xwT

.

J’ai enregistré 5 chroniques du Patrimoine

incluses dans mon roman humoristique

L’Association des Bouts de Lignes

avec Leslie sur France Bleu Orléans

Elles seront diffusées la semaine prochaine

du lundi 11 novembre au vendredi 15 novembre

 à 13h34

Un livre sera à gagner chaque jour

si l’auditeur trouve la réponse à la question

qui sera posée à l’issue de la chronique.

Vont être successivement (l’ordre ci-après peut être modifié) évoquées les spécialités de l’Orléanais suivantes :

La Poire d’Olivet dont l’origine remonte au sixième siècle. A l’époque, elle s’appelait « Bon Chrétien »

Le Cotignac dont les filles du roi Louis XV raffolaient et les macarons aux fruits d’Orléans

Le vin d’Orléans et d’Orléans-Cléry Appellation Contrôlée dont l’origine remonte aux Capétiens, à Saint-Mesmin

Les cloches Bollée, tous maîtres Santiers de père en fils depuis 1715

La truffe de Pithiviers depuis 1855 et l’andouillette de Jargeau depuis l’époque gallo-romaine sous le  nom de « dodium » ou de « redonda ».

Puis le samedi 16 novembre 2013 à 18h09

je serai en direct sur France Bleu Orléans avec Leslie

pour la présentation de mon roman d’enquête humoristique

L’Association des Bouts de Lignes

avec un nouveau livre à gagner

.

Première de couverture L'Association des Bouts de Lignes
Première de couverture L’Association des Bouts de Lignes

.

http://www.sgdl-auteurs.org/jeanlouis-riguet/

http://www.m-e-l.fr/jean-louis-riguet,ec,1053

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

http://www.scribomasquedor.com/

http://www.dedicaces.ca

http://librebonimenteur.net/

.

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .