Les Chicoufs, Alexandra Pasquer

LES CHICOUFS

Alexandra Pasquer

Roman

 

Les Chicoufs

Rendront-ils fous leurs grands-parents ?

Fortuna éditions

256 pages – Novembre 2017 – Prix 15.90 €

ISBN : 978-2-87591-188-9

Site Internet :

https://www.chicoufs.com/

 

https://club.editionsfortuna.net/index.php/editions-fortuna/les-livres-fortuna/les-chicoufs-detail

.

 
 .

En quatrième de couverture, l’éditeur nous indique ce qui suit :

Une famille bretonne enverrait bien ses marmots passer l’été dans la ferme de Papy. Même envie pour des Savoyards, dont les rejetons sont en mal de vacances chez Grand-Papa… Quels stratagèmes imaginer pour rapprocher les aïeuls de leurs petits-enfants ? Les Chicoufs tissent des liens parfois inattendus entre parents, grands-parents et petits-enfants !

Les plus ingénieux ne sont pas ceux qu’on croit… Un roman drôle et bienveillant, qui vous transporte dans le monde des seniors en quête d’amour et d’espérance. Pour donner un nouveau sens aux liens intergénérationnels !

 

.

Alexandra en dédicaces pour son premier livre LES TAMALOUS

http://club.editionsfortuna.net/index.php/editions-fortuna/les-livres-fortuna/les-tamalous-detail

.

Extraits

Extrait 1
« A l’heure des questionnements professionnels pour toute la couvée, ça n’arrangeait pas la fratrie de bousculer le train-train habituel des périodes de repos traditionnelles. En y pensant, même pour Julien, l’année s’organisait toujours en fonction des vacances de la zone A ! S’il y avait bien un texte sacré, dans notre société, c’était le calendrier scolaire du Journal Officiel… Julien cogitait sur cette idée, tandis que Maude se caressait le menton en regardant le plafond. Ils effectuaient de nouveau le tour du monde en pensées, lorsqu’Arnaud se leva brusquement. Inspiré, les bras au ciel, il venait de franchir la ligne d’arrivée. Le drapeau quadrillé noir et blanc des 24 heures du Mans s’agitait frénétiquement. Il tenait l’idée de génie. L’idée du siècle. L’idée à la Steve Jobs. L’idée dont sa soeur et son frère le remercieraient éternellement. »

Extrait 2
« Ernest avait bien compris qu’il servirait de cobaye avec sa réunion estivale de grand-papa. Quelle idée lui avait traversé l’esprit lors de ce dîner avec sa nouvelle chérie ! Insensé. Il avait carrément perdu la tête durant ce repas. Il n’avait quasiment rien mangé, trop préoccupé par la femme qui lui faisait face. Il avait envie de la dévorer. Sa pilule bleue n’y était pas étrangère… »

 

.

Ce que j’en pense :

J’ai bien aimé ce livre dont l’écriture est très alerte. Les phrases sont courtes et rapides.

Les portraits des personnages sont bien campés. On sent une étude attentive des relations humaines en milieu urbain. L’auteure n’est pas indifférente aux petits malheurs qui peuvent arriver dans la vie courante. L’auteure travaille dans la communication donc dans l’observation et la retranscription de son ressenti.

Le ton n’est pas vraiment décalé. Mais le comportement humain est parfois déconcertant ou féroce, et les analyses proches du réel. Il est aussi être léger et émouvant.

La question qu’Alexandra avait posée dans son premier livre Les Tamalous était de savoir si l’on est vieux à 70 ans ?

Cette fois-ci, elle a pensé à un business plan pour rapprocher les aïeuls des petits-enfants, ou l’inverse, dont elle a imaginé le financement. Il ne vous reste qu’à créer la société et l’activer. Je rigole bien sûr.

Lisez ce livre, vous ne serez pas déçu. Il vous mettra de bonne humeur.

 

L’auteure

Alexandra est né à Montréal, au Canada, en 1968. La première fois qu’elle arrive sur le sol français, elle est dans un couffin porté par ses parents après avoir navigué sur un bateau qui accoste au port du Havre en pleine grève des dockers.

Elle fait le tour du monde pendant un an, au travers de l’Europe et de l’Afrique du Nord.

Puis elle a grandi en région parisienne et fait des études de journalisme et de science politique à Paris.

Elle est devenue journaliste de presse écrite avant de rejoindre la communication d’entreprise en 1997 pour diriger la communication d’un groupe spécialisé dans le logement social.

Alexandra est d’une grande vitalité et a foi dans l’optimiste. Elle a un grand sens de l’observation et de capacité d’écoute. Elle est plus que persuadée que la vie vaut la peine d’être vécue et que les péripéties humaines sont les grains de beauté de l’existence, dont les envies et les espoirs sont vivants.

Les lecteurs seront surpris en lisant ce livre qui est une contribution au début sur la silver économy et la place des aînés dans la société.

Avec ce livre LES CHICOUFS, Alexandra Pasquer continue son immersion chez les seniors, avec tendresse et acidité.

.

 

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Pasquer-Schurder, cliquer sur :

https://librebonimenteur.net/2017/02/14/jl-a-lecoute-de-alexandra-pasquer-schurder-romanciere/

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 09 janvier 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.