Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Chris Lef – KRYSTEL

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Chris Lef – KRYSTEL

.

Sous l oeil de Jean bart

.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Christelle Josette Francine née Lefebvre, veuve Logez depuis 2007, née à Calais dans le département 62 le 9 juin 1965 à 12h (j’ai coupé l’appétit à tout le monde). Passionnée de livres dés l’âge de 10 ans et gourmande d’histoires qui m’ont fait voyager, maman de 5 enfants beaucoup plus tard, je prends la plume à l’âge de 15 ans pour me lancer dans la poésie.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Lecture, dessin, peinture.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Peinture, confection de costumes historique, couture, fabrication de bijoux en perles. Ma passion est la Cour de Louis XIV et Versailles et son Roi Soleil.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

De faire vivre mon « bébé livre » quand il est venu au monde en le lisant, j’aime la critique qu’elle soit positive ou négative (négative : elle fait progresser), je me fais connaître par la radio, le bouche à oreilles, mes connaissances, le rentre dedans, internet, bourses aux livres, libraires, bibliothèques et médiathèques… J’en omets surement.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

NON

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Depuis les années 80. J’ai écrit une bonne quinzaine d’ouvrages (historique, érotique, polar, sentimental, surréaliste).

 

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Roman policier coécrit avec un écrivain belge : Sous l’œil de Jean-Bart

L’intrique se situe à Dunkerque, dans la ville où je vis actuellement depuis 2 ans.

Résumé :

Dunkerque, 27 août 2014, Place Jean Bart.

Yorick Leroy retrouve Éva, son épouse, morte dans la salle de bains, la veille de leur dixième anniversaire de mariage. Accident ou suicide ?

Persuadé qu’il s’agit d’un crime, le commissaire Magnac ouvre une enquête. Les mensonges s’accumulent chez les antagonistes. Yorick mène une double-vie avec Petra, son ambitieuse maîtresse. David, son meilleur ami, ment aussi. Et même la caissière du supermarché Carrefour de St-Pol sur Mer ! Qu’ont-ils de si important à cacher ?

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Pour le moment chez moi… Rendement intégral sans donner 30% aux libraires

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je rêve d’être éditée à compte d’éditeur

Je publie mes livres à compte d’auteur depuis toujours tout en proposant mes textes à des éditeurs

Pas d’e-book

Pas de compte participatif qui revient plus cher qu’en passant par mon imprimeur fidèle et de qualité depuis longtemps.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Rester soi-même et naturelle en toutes circonstances et quelque soit la personne que l’on a en face de soi (ce que j’ai toujours appliqué et j’appliquerai toujours même si cela déplaît)

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

La Bible, les romans historiques, les textes philosophiques, ouvrages d’art pour la lecture.

Pour l’écriture : du drame historique ou récits érotiques

 

12/ Comment écrivez-vous ? 

Un chewing-gum dans la bouche, dans la nature verdoyante premier jet sur un brouillon manuel, puis second jet sur Word dans mon bureau, puis je laisse reposer mon travail, je le reprends un moment plus tard (une semaine voir un mois) et là avec mes outils dictionnaires j’étoffe. Je vais tâter le terrain si c’est un roman historique à Versailles pour m’imprégner des lieux par exemple, je m’isole totalement puis quand je suis saturée de solitude je vais vers le monde où je puise et me gave de situations, de mots, de comportements. (Molière était un grand observateur de son époque et je copie sur lui).

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Dans l’observation de mes congénères, de la nature, dans tous lieux, toutes circonstances, films, paroles, odeurs, bruits…

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Les idées me viennent souvent en faisant le ménage, parfois la nuit quand je me réveille, à l’issue d’un songe aussi, de la vue d’une belle fille ou d’une femme qui passe dans la rue, d’un parfum qui vole, d’une situation dont je suis témoins et je l’imagine autrement.

Mes personnages sont toujours fictifs mais liés à de vraies personnes et à de réels histoires ou contextes en général.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Quand la maladie de l’écriture apparaît avec tous ses symptômes alors il faut écrire, des personnes ont la guitare qui les démangent alors ils jouent, quand c’est la plume qui chatouille, il faut écrire, c’est qu’un don nous été donné pour que nous l’utilisions. Ne jamais oublié que tout le monde connaît les 7 notes de la gamme pourtant tout le monde ne peut pas faire d’opéra ! Quand on a l’art de manipuler les mots pour former des phrases qui mènent aux textes, il ne faut pas hésiter une seule seconde !!!  Pour un auteur, écrire c’est aussi vital que respirer.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Molière, Françoise Chandernagor, Marguerite Duras, Régine Desforges, Agatha Christie, Stephen King, Hitchcock et j’offense ceux que j’oublie ….Et aussi et surtout des auteurs inconnus, méconnus et non reconnus qui me demandent mon avis. Car beaucoup d’entre eux méritent plus que ce qu’ils reçoivent.

Je déteste Zola et Pagnol

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Ma Bible bien sûr débordante d’histoires de l’humanité où je puise parfois mon inspiration et un roman fantastique d’une jeune fille de 15 ans « Destin » d’Amélia Carpentier, j’adore et pour encourager cette auteure en herbe je serai son mécène pour cet été. Son histoire est merveilleuse et je tire mon chapeau pour ce premier ouvrage bien écrit et bien mené.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui : « Le retour de Lagardère », cette fois il sera déguisé en femme et non en bossu et l’action se déroule à la Cour de Louis XIV

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

NON

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Pas de renseignement pour le moment….

————-

Le  14 mai 2015.

Lefebvre Christelle veuve Logez alias KRYSTEL

.

Sous l oeil de Jean bart

.

Je remercie sincèrement Chris Lef  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 08 juin 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.net/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

 

Publié par Laisser un commentaire

L’Asso et France Bleu – Chronique 2 Les Cloches

.

lauteur-jean-louis-riguet-diffuse-premiere-ch-L-OV_xwT

.

Chaque semaine, FRANCE BLEU ORLEANS tient une chronique sur le patrimoine de la région Orléanaise relatée notamment dans les livres qui paraissent.

Cette chronique est en général diffusée tous les jours vers 13h30. Elle est suivie d’une question et le premier auditeur qui apporte la réponse dans les cinq minutes suivantes a le plaisir de gagner le livre en question.

L’Association des Bouts de Lignes a été jugée comme présentant suffisamment de propos sur le patrimoine historique de la région d’Orléans pour avoir l’honneur de réaliser cinq chroniques. Diffusée du lundi au vendredi, un livre a été gagné chaque jour.

Leslie Schoofs s’est prêtée au jeu avec gentillesse et compétence. Merci à elle. Voici le résultat pour la chronique sur les Cloches, etc.

.

.

Les Cloches

 Sur la région d’Orléans, les cloches, c’est la Fonderie de Cloches Bollée établie à Saint-Jean-de-Braye.

Pour fabriquer une cloche, il d’abord faire le calibre. On commence par tracer les profils des moules. En général, il en est fait trois dans une planche de hêtre. La cloche sera ensuite fondue dedans.

La Maison Bollée est la seule au monde à faire cette opération avec un pantographe.

Un pantographe. C’est une invention d’Amédée Bollée l’a créé en 1883.

Il a aussi découvert la méthode d’analyse harmonique. C’est pour le son de la cloche. Cette méthode permet de connaître le nombre de vibrations du timbre. Amédée Bollée a trouvé cette méthode en 1866.

C’est grâce à son savoir-faire et à son inventivité que la Maison Bollée a perduré.

Les « Bollée » sont arrivés à Saint-Jean-de-Braye en 1838.

Auparavant, ils étaient des fondeurs ambulants depuis 1715.

Ils sont originaires du berceau des fondeurs de cloches, à Breuvannes en Haute-Marne.

Ils sont tous Maître Santier, de père en fils.

Les santiers sont ceux qui fabriquent les cloches. Nous en sommes à la huitième génération ici, dans les mêmes locaux qu’au départ.

Je ne peux pas dire qui a inventé les cloches. Je sais que l’on en parle dans la Bible. Il y est dit que les robes des grands prêtres avaient des clochettes d’or. Mais je suis certain que les cloches existaient auparavant. Les Chinois en avaient l’usage 2300 ans avant Jésus-Christ.

Désormais, certaines cloches sont pilotées à distance, par le système GPS. Le modernisme a aussi envahi les cloches.

.

Voilà pour cette chronique.

.

Première de couverture L'Association des Bouts de Lignes
Première de couverture L’Association des Bouts de Lignes

.

Rappelons que L’ASSOCIATION DES BOUTS DE LIGNES

a reçu le prix SCRIBOROM 2013

et qu’il est publié aux EDITIONS DU MASQUE D’OR

http://www.scribomasquedor.com/

.

http://www.sgdl-auteurs.org/jeanlouis-riguet/

http://www.m-e-l.fr/jean-louis-riguet,ec,1053

http://nouvelles-masquedor.e-monsite.com/

http://www.scribomasquedor.com/

http://www.dedicaces.ca

http://librebonimenteur.net/

.

Jean-Louis RIGUET

Membre de la Société des Gens de Lettres et du Bottin International des Professionnels du Livre

Sociétaire de la Maison des Ecrivains et de la Littérature

 .