Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … SOLIDEX

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui SOLIDEX

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

.

1/ Quel est le nom de votre association ? Quels sont les responsables ? Quel est leur parcours ?

Notre association se nomme Solidex, il s’agit de la contraction de Solidarité et de Solex. À ce jour, elle compte 6 membres :

 

  • Claire Eygun : 28 ans, Architecte – Aventurière Solidex #1 « A dos de Solex »
  • Baptiste Poisbeau : 26 ans, Chef d’équipe piquettage FTTH – Aventurier Solidex #1 « A dos de Solex »

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Clément Belin : 26 ans, Auto Entrepreneur – Aventurier Solidex #1 « A dos de Solex » et Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Amandine Pergeaux : 25 ans, Chargée de communication – Aventurière Solidex #1 « A dos de Solex » et Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Antoine Le Moal : 26 ans, Auto Entrepreneur – Aventurier Solidex #2 « Jetez-vous à l’eau »
  • Aurélien Simon : 30 ans, Informaticien – Webmaster pour Solidex #1 et #2

 

2/ Quel est le but de votre association ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre association a pour but de porter des projets d’aventure porteurs de valeurs positives. Dans un second temps, notre but est de réaliser des documentaires de ces aventures afin de déployer un maximum ces valeurs au grand public.

 

3/ Quelles sont vos valeurs ?

Nous n’avons pas une liste exhaustive de nos valeurs, du moment qu’elles sont positives. Cependant, notre marque de fabrique est la solidarité. Nous l’avons portée durant nos deux aventures et souhaitons la porter encore longtemps. Durant nos deux projets, les valeurs mises en avant étaient principalement l’ouverture sur l’autre, le partage, le respect de l’environnement et l’optimisme.

 

4/ Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à la rencontre des sympathisants ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences ?

Pour nous faire connaître, nous misons principalement sur les rencontres humaines. Tout d’abord en allant vers les autres durant nos aventures. Ensuite, nous comptons beaucoup sur les festivals de films d’aventures pour se faire connaître du plus grand nombre. Enfin, nous sommes également présents sur les réseaux sociaux.

 

5/ Il existe un collectif « Je nettoie ma Loire » à Orléans. Comment l’avez-vous connu ? Travaillez-vous avec lui ?

Pour notre projet #2 « Jetez-vous à l’eau », notre objectif était de rencontrer et de mettre en lumière des acteurs qui agissent en faveur de la Loire. Nous avons donc forcément fait une halte au collectif « Je nettoie ma Loire ». C’est l’enthousiaste Maddy, initiatrice du collectif qui nous a contactés sur Facebook pour collaborer ensemble. L’espace d’un week-end, nous avons découvert le collectif et ses actions. Nous avons également fait un ramassage collectif

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

avec plusieurs bénévoles.

 

6/ Pouvez-vous nous raconter votre première aventure ?

En 2013, nous avons réalisé la première aventure de l’association Solidex. Notre objectif était de traverser l’Europe en Solex en réalisant des actions de solidarité. Partis de Saint Nazaire pour rejoindre Istanbul, nous avons fait différentes haltes spontanées et programmées dans des associations ayant besoin d’un coup de main. Notre ambition était de partir à la rencontre de nos voisins européens et faire transpirer l’image d’une Europe humaine et non seulement économique. Durant ces deux mois, nous avons réalisé plus de 4200 km et dormi chez l’habitant pour tisser des liens et dégager des ondes positives.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De cette expédition, un documentaire a été réalisé par France 3 afin de faire rayonner notre message et proposer un contenu alternatif.

 

7/ Quelle est votre seconde aventure ? Pouvez-vous nous en parler ?

Pour notre seconde aventure, nous avons décidé de partir en France. Dans de nombreux festivals d’aventures, nous

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

avons visionné des documentaires issus de périples réalisés à l’étranger. Pour cette seconde aventure, nous avons mis un point d’honneur à démontrer que l’aventure peut également se vivre en France et être accessible à tous.

 

De là est naturellement né notre second projet : descendre la Loire en canoës pour ramasser les déchets. Mais au-delà de ce projet, nous souhaitions également partir à la rencontre des Ligériens et organismes œuvrant pour la Loire.

 

N’étant pas spécialement « écolos », nous voulions démontrer que chacun à son échelle peut agir pour l’environnement et cela quotidiennement.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le 1er juin, nous sommes donc partis de Laval en Mayenne (lieu de l’usine de fabrication de nos canoës pliants Nautiraid). Canoës sur le dos, nous sommes tous trois partis en auto-stop direction le Mont Gerbier de Jonc. Nous avons choisi ce mode de transport dans le but de démontrer une fois de plus la solidarité qui pouvait briller en France.

Et c’est en seulement 9 voitures et 2,5 jours de stop que nous avons parcouru les 650 km qui nous séparaient de la source de la Loire.

C’est après avoir marché 12 km et avec nos 80 kg de chargement que nous avons rencontré un niveau d’eau suffisant pour déplier nos embarcations. Notre descente des 1 000 km de Loire pouvait enfin commencer.

 

Durant ces deux mois d’aventure, nous avons organisé plus de 13 événements avec des organismes ligériens afin de faire de la sensibilisation au respect de l’environnement. Nous avons entre autres organisé des ramassages collectifs ouverts à tous et animé des classes pour sensibiliser les plus jeunes.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

8/ Où peut-on connaître vos réalisations ?

Vous pouvez retrouver les teasers de nos aventures sur notre chaîne Youtube « Solidex », mais également sur notre site www.solidex.fr et notre page Facebook « Solidex ».

Le documentaire « Sans peur et sans frontière » de notre première aventure a été diffusé sur France 3 et n’est pas disponible à la vente/location.

 

Cependant, un livre « A dos de Solex » a été écrit par Clément Belin qui retrace l’aventure selon sa vision et ses ressentis.

Vous pouvez voir notre premier documentaire dans des festivals de films d’aventures.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

9/ Vous avez choisi la Loire. Pourquoi ?

Comme évoqué précédemment, pour cette aventure, nous souhaitions partir à l’aventure en France. La Loire s’est très vite présentée comme le terrain de jeu idéal. Elle était pour nous l’occasion de rencontrer un maximum de personnes puisque la Loire est le plus long fleuve de France avec ses 1 012 km. Chargé d’histoires, ce fleuve majestueux est également considéré comme le dernier fleuve sauvage d’Europe. Nous sommes donc partis à la conquête de ce que pouvait être un fleuve sauvage de nos jours.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Si nous devions retenir un conseil qui nous a souvent été communiqué, c’est de continuer de faire ce que nous faisons. C’est-à-dire, essayer de transmettre des valeurs positives, de partage et d’optimisme.

 

11/ Savez-vous où vous mènera votre prochaine aventure ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, nous revenons tout juste de notre descente de Loire. Nous souhaitons nous laisser du temps avant de repartir à l’aventure. En effet, les messages à transmettre de cette expérience sont nombreux et nous souhaitons prendre notre temps pour les diffuser le mieux possible à qui voudra l’entendre.

Nous ne voulons pas faire des projets pour faire des projets mais pour les vivre pleinement.

 

12/ Comment travaillez-vous ?

Étant tous situés dans différentes villes, nous travaillons très souvent à distance. Lors de la préparation d’un projet, chacun s’occupe d’une partie bien définie (communication, recherche de partenaires, logistique…).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

13/ Où puisez-vous votre inspiration pour vous attaquer à un fleuve ou un site particulier ? S’agit-il d’une décision collective ?

En traversant l’Europe à Solex, nous sommes partis de Saint-Nazaire et avons longé la Loire. En choisissant ce fleuve, c’était pour nous l’occasion de retrouver des paysages qui nous avaient marqués quelques années auparavant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais c’est aussi un clin d’œil, cette fois-ci de terminer une aventure où nous l’avons commencée il y a 4 ans, à Saint Nazaire. Sans oublier le fait que la Loire est également le dernier fleuve sauvage d’Europe.

 

14/ Avez-vous eu des commandes de ramassage de déchets ?

Non, nous n’avons pas eu de commande de ramassage de déchets. Nous avons organisé des ramassages en collaboration avec des organismes présents sur des villes ligériennes.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux sympathisants?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chacun à son échelle peut aider.

Il ne faut pas sous-estimer l’impact de chacun.

Il faut certes ramasser des déchets mais il faut surtout changer nos modes de consommations (en achetant des bouteilles en verre consignées, du vrac…).

 

16/ Combien de déchets avez-vous collectés ? Qu’en faites-vous ?

Durant nos deux mois d’aventures nous avons ramassé près de 1 200 kg de déchets. Ce poids a été atteint grâce à nos ramassages au quotidien en pagayant sur la Loire et grâce aux ramassages collectifs.

 

Nous avions au préalable contacté les mairies des villes traversées pour leur demander de récupérer nos déchets.

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer les collectes ? Lesquelles ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Non, nous n’avons rencontré aucunes difficultés particulières. Ramasser des déchets est un geste simple, qui peut se faire partout et à tout moment donc pas de soucis.

 

Cependant, dans nos canoës, nous ramassions uniquement des déchets visibles à la surface de l’eau, ou bien sur les rives afin de ne pas renverser les embarcations ou risquer de se blesser au fond de l’eau.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ? On parle d’un documentaire.

Aujourd’hui notre troisième aventure est de faire le documentaire de notre aventure en canoës. En effet, durant cette expédition, nous avons tourné des images et à ce jour nous cherchons des financements pour nous aider à réaliser le documentaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour cela, nous avons une campagne de financement participatif. Le principe est simple, faire un don à notre association Solidex en échange d’une contrepartie (un DVD, un t-shirt bio floqué, une projection du futur documentaire…).

 

Voici le lien de la collecte, on compte sur votre solidarité pour nous donner un coup de pouce.

 

https://www.helloasso.com/associations/solidex/collectes/trois-colibris-sur-la-loire

 

Notre objectif est de diffuser par la suite ce documentaire dans des écoles pour faire de la sensibilisation auprès des plus jeunes.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ? Comment voyez-vous l’avenir de l’association Solidex ?

Vous pouvez nous retrouver au Festival International du film d’aventure à La Rochelle du 17 au 19 novembre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Concernant l’avenir, nous espérons que notre association grandira et ouvrira ses portes à de nouveaux aventuriers désireux de véhiculer des valeurs positives.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur notre site internet : http://solidex.fr

Sur notre page Facebook : Solidex : https://www.facebook.com/Asso.Solidex/

————-

Le 22 octobre 2017

Amandine Pergeaux

Clément Belin

Antoine Le Moal

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

.

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

.

Je remercie sincèrement Amandine Pergeaux, Clément Belin, Antoine Le Moal, d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

 

 

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 24 octobre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Un autre bandeau … — Le monde est dans tes yeux …

. . Elle relut la lettre. L’auteur inconnu lui proposait un jeu à la fois pervers et intriguant : il voulait devenir son ami le plus intime, son confident, mais ne voulait pas révéler son identité. Elle devait deviner qui il était. Etait-il trop timide pour l’aborder ? Etait-il trop laid ou trop vieux ? […]

via Un autre bandeau … — Le monde est dans tes yeux …

Publié par Laisser un commentaire

JL à l’écoute de … Franck FOUQUET

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Franck FOUQUET

._MG_2983nbBD

.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Franck FOUQUET.

Je suis un ancien juriste qui a tout quitté, il y a plus de vingt ans, pour devenir photographe puis Grand Reporter. 5 ans de Droit et tout le reste de travers, comme aurait dit Coluche…

 

2/ Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Après cinq années d’études en Droit, un DEA et un DESS, j’ai travaillé comme juriste au sein d’une très grosse entreprise française. Avant de tout quitter brutalement pour un changement de vie radical…

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Je suis un peu monomaniaque… En dehors de la photo et de l’écriture, peu de place pour d’autres arts. Ma passion ? La Nature et les animaux…

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Je n’attends rien de précis. Je suis assez sauvage en fait. J’aime cependant échanger lors de festivals lorsque je sens que la personne a la même sensibilité que moi…

J’ai participé à de nombreux festivals, fait de nombreuses expositions.

Assez présent sur les réseaux sociaux aussi où j’essaie de tenir une revue de presse quotidienne (déformation de mon ancienne vie) sur le ton de l’humour…

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres

Je rencontre beaucoup de gens que cela soit en vrai ou bien via les réseaux sociaux. J’ai la chance d’être relativement connu dans mon milieu et d’avoir un certain capital sympathie auprès de me lecteurs…

 

6/ Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Depuis plus de 20 ans, je parcours la planète que cela soit pour de l’actualité ou bien pour chercher la belle image de nature. J’ai commis plus de quinze livres, quelques-uns ont été des succès.

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Ma dernière aventure – dirais-je plutôt – car œuvre me semble être de trop, c’est la réalisation d’un livre guide, le premier du genre, présentant une sélection des plus beaux endroits de France où s’offrir un tête à tête avec la Nature. Ce guide est orienté photo mais conviendra aussi à tous les amateurs de nature.

Ce sera le premier livre que je produis de A à Z et qui sortira chez Tau Éditions, une petite structure dont je suis à l’origine. Je cherche d’ailleurs pour cette première grande aventure quelques soutiens via un site de fonds participatifs :

https://www.kisskissbankbank.com/echappees-sauvages?ref=category

COUVBD

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

La plupart de mes livres ont été réimprimés mais sont épuisés. Ils étaient distribués dans toutes les bonnes librairies et sur internet. Il me reste quelques exemplaires qu’on peut se procurer via mon site internet www.franckfouquet.eu

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Aucune. Juste l’école de la vie et de la passion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Celui de toujours faire comme on le sent et de ne jamais perdre son âme…

 

11/ Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

Incontestablement : être sur le terrain à faire des images. Même quand c’est difficile et dur, je me sens mille fois mieux qu’ailleurs !

 

12/ Comment travaillez-vous ? Seul ?

Je travaille toujours seul. Lorsque je travaillais pour de l’actualité, il m’est arrivé de partager mes aventures avec un autre journaliste mais je préfère évoluer seul…

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

J’ai ma muse… 😉

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Oui dans le passé, certains livres ont été des commandes mais le marché du livre, et surtout du livre photo, est devenu tellement difficile et sclérosé que les commandes sont devenues rares. Mieux vaut prendre l’initiative et se débrouiller par soi-même…

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre discipline ?

Ne pas en faire son métier ! Garder un job alimentaire et se faire plaisir à côté. Être à son compte en France comme photographe, actuellement, c’est se condamner à beaucoup de temps de paperasserie et moins de temps qu’on le voudrait sur le terrain…

 

16/ Quels sont vos peintres préférés ? Vos sculpteurs préférés ? Ou vos artistes préférés ?

Mon artiste préféré, c’est un photographe : Ansel Adams, le pape de la photo de paysage. Un génie !

 

17/ Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ? Lesquelles ?

La principale difficulté, c’est la santé du marché de l’édition, l’agonie du secteur de la presse et surtout l’extrême frilosité du milieu. On préfère refaire un Nième livre sur un sujet vu, revu et rerevu plutôt que de prendre le moindre risque en innovant un peu !

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ? Pouvez-vous nous en parler ?

Comme je le disais plus haut, j’achève « Échappées sauvages. Les meilleurs spots photo de France ». Je crois beaucoup à ce livre car il répond à une attente du public. Les rares personnes à avoir vu la maquette trouvent le projet super !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

À partir de mai 2016, le livre devrait être paru et je vais entamer ma tournée promotionnelle en participant à plusieurs festivals. Les dates seront communiquées sur mon site internet http://www.franckfouquet.eu

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur mon site internet et ma page Facebook (http://www.facebook.com/franck.fouquet)

————-

Le 11 mars 2016.

Franck FOUQUET

.COUVBD

.

.

.

Je remercie sincèrement Franck FOUQUET d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, comédien, théâtreux, en un mot artiste  sans discrimation de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 15 mars 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Cabale Pyramidion, DELAGE Samuel

Une aventure en Egypte !

Publié par Laisser un commentaire

Prime time, MARTEL Jay

Le Sauveur de la Terre !

Publié par Laisser un commentaire

LE PRIX « NOS LECTEURS ONT DU TALENT » DES EDITIONS CHEMIN VERTS

Troisième année pour ce prix !

Publié par Laisser un commentaire

Le pouls des anges, CARRION Stéphane

Pour les fans d’Histoire et de théologie !

Publié par Laisser un commentaire

L’auteure Annie Perreault et Élisabeth Gagnon Tremblay participent actuellement au Trophée Roses des Sables, au Maroc

AUGUSTIN ma bataille de Loigny de Jean-Louis Riguet participe à cette aventure !

Publié par Laisser un commentaire

La Médiatrice de l’Enfer, Thierry Rollet

LA MEDIATRICE DE L’ENFER

Un roman fantastique de Thierry Rollet

aux Editions Dédicaces

.

Titre : La médiatrice de l’Enfer

Editeur : Les Editions Dédicaces

Genre : roman fantastique

Pages : 88

.

C’est le 40ème livre de Thierry Rollet.

.

Médiatrice Enfer

.

Un sauveur m’est-il envoyé ???

Satan, lui aussi, s’était paré de l’affable sourire d’un sauveur, lorsqu’il m’avait rencontrée pour la première fois … C’était dans un endroit qui pourrait guérir tout visiteur citadin de l’enfer factice des villes modernes, afin de mieux recréer, avec une patiente brutalité, le seul véritable empire des ténèbres …

Une simple fermette, rêvée, désirée, assez péniblement achetée …

Hideusement habitée !!!

.

Voilà comment commence ce livre, avant même le Prologue !

.

L’histoire se passe dans une maison de campagne, en pleine compagne, dénommée La Morvandière.

Lizzie, dès le premier jour de l’emménagement, est sujette à des malaises, et devient quasiment possédée du Diable.

Elle accueille à son foyer une petite jeune fille, une adolescente à peine pubère, qui va se transformer en monstre. Il faut se méfier de l’eau qui dort. La jolie petite fille, douce, sage, se mue bientôt en monstre, véritable déesse de l’Enfer.

Cauchemars, influence démoniaque, hideux secret, sanctuaire de l’enfer. Thierry Rollet nous promène parmi ces tourments.

Moi qui ne suis pas fana du fantastique, j’avoue avoir dévoré ce livre beaucoup plus rapidement que je ne l’aurais cru.

Si vous dormez trop, n’hésitez pas à lire La médiatrice de l’enfer juste avant votre coucher, vous passez une  nuit blanche.

Thierry Rollet m’a écrit qu’il pouvait y avoir dans le fantastique de la poésie et de l’aventure. Je crois bien qu’il a raison.

.

La médiatrice de l'Enfer

.

Une critique de Nidal Jemoudi : La médiatrice de l’enfer, de Thierry Rollet, est un roman profondément humaniste qui pousse à la réflexion

Le chroniqueur marocain Nidal Jemoudi a écrit une très belle critique au sujet de l’un des livres de Thierry Rollet. Cette critique, qui porte le titre de : « La médiatrice de l’enfer, de Thierry Rollet, est un roman profondément humaniste qui pousse à la réflexion », vient d’être publiée sur le blogue À propos de tout et de rien. Ce blog francophone possède un très haut niveau d’achalandage (PR4). Il apporte donc une visibilité importante au livre de l’auteur. Voici un extrait de l’article :

Dans ce livre, Thierry Rollet a choisi la façon romanesque pour traiter un sujet de société sensible et délicat qui a fait couler beaucoup d’encre : l’adoption des enfants.

Accaparés par la fièvre de leur nouvelle installation campagnarde, Lezzie et Fred, un couple heureux qui n’arrive pas à avoir d’enfants après 5 ans de mariage, décident finalement d’en adopter un.

Quelques jours plus tard, la bonne nouvelle est annoncée : ils ont obtenu l’agrément préfectoral pour l’adoption de l’enfant. Alors, le couple

 

la suite sur :

http://dedicaces.info/2014/02/01/une-critique-de-nidal-jemoudi-la-mediatrice-de-lenfer-de-thierry-rollet-est-un-roman-profondement-humaniste-qui-pousse-a-la-reflexion/

.

Une critique sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=hPzxoTL_sDc

.

 

Accueil

//

THIERRY ROLLET

Né à REMIREMONT (VOSGES) en 1960, je me consacre à la littérature depuis l’âge de 15 ans. Sociétaire des Gens de Lettres de France, j’ai publié mon 1er ouvrage à 21 ans, j’en suis actuellement à mon 31ème ouvrage publié. D’abord enseignant, j’ai fondé en 1999 l’entreprise SCRIBO : www.scribomasquedor.com , qui s’occupe de diffusion de livres, de conseils littéraires aux auteurs désireux d’être publiés, d’édition avec sa filiale : les Éditions du MASQUE D’OR, de formation en français/anglais et d’un atelier d’écriture. J’ai publié des romans, des recueils de nouvelles, des récits historiques, ainsi que de nombreuses nouvelles en revues et sur Internet.

En savoir plus :

http://ecrivainthierryrollet.e-monsite.com/

 

.

 

http://www.dedicaces.ca

http://www.scribomasquedor.com/

http://librebonimenteur.net/

 http://www.riguetauteurlivres.com/

.

© Jean-Louis Riguet août 2014

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

.