Les jours où je suis née, de Valérie François

.

Les jours où je suis née

 

de Valérie François

.

 

.

Bookélis

Date de publication : 04/10/2018
Dimensions : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 464
Collection : Roman
ISBN : 978-2-8221-0067-0

EAN : 9782822100670

Broché :19 €

Livre numérique

https://www.bookelis.com/romans/33408-Les-jours-ou-je-suis-nee.html

 

.

Quatrième de couverture

Depuis toujours, la petite Vietnamienne Luu-Ly dissimule ses cheveux trop blonds sous son foulard. Pourquoi n’a-t-elle pas hérité de la beauté exotique de sa mère ?
Lorsqu’elle découvre enfin la vérité, il est trop tard. Placée dans un orphelinat, son seul moyen de survie est… le silence.
C’est à l’âge de quinze ans qu’un riche homme d’affaires venu de New York lui offre ce qu’elle n’espérait plus.
Devenue Lily-Rose Becker, va-t-elle pouvoir recoller les morceaux d’une vie brisée ? Parviendra-t-elle à tenir la promesse faite à sa mère lorsqu’elle était enfant ? Et surtout, doit-elle faire confiance à l’irrésistible et mystérieux John Walker ?
Un récit passionné et passionnant qui touche directement au cœur, où le suspense voisine avec l’humour, où l’évasion côtoie les grands sentiments. Indispensable !

.

.

Extraits :

En arrivant enfin, Minh-Tâm essoufflée et affolée jeta littéralement son vélo contre un muret en pierre. Sa toute petite fille, blottie contre sa poitrine, ressemblait à présent à une poupée de chiffon dont tous les membres paraissaient disloqués. Elle n’avait pas survécu, Minh-Tâm le savait, mais elle la berçait, espérait et lui parlait. Elle savait que le maigre filet de vie avait quitté ce corps trop petit et si fragile. Elle avait  pourtant prié, encore et encore :
– Patience, petit ange. Tiens bon, ça va aller ! Je t’en supplie, pense à ton papa !

Les larmes lui piquaient à nouveau les yeux, mais elle voulait garder espoir, le docteur saurait quoi faire… forcément. Il allait sauver son bébé, la féliciter d’avoir mis au monde une fillette si forte et si parfaite, puis elle ramènerait leur enfant à Cao-Minh qui serait tellement fier d’elle…
Elle allait s’élancer vers l’entrée du dispensaire quand Minh-Tâm aperçut une jeune femme blanche, un nouveau-né dans les bras, prête à pénétrer dans l’hôpital de fortune. Le bébé poussait des cris stridents tandis que, dans un landau, un autre nouveau-né dormait à poings fermés. C’est à ce moment-là que le vacarme éclata et la coupa dans son élan. Des hurlements incompréhensibles et des cris de terreur se firent entendre depuis le dispensaire. Le corps de la femme blanche se figea également.

 

Peu à peu, la petite Luu-Ly – que j’étais – grandissait et des petits cheveux fins et blonds commençaient à parsemer ma petite tête pâle. Les regards changèrent lorsque Minh-Tâm croisait les gens dans la rue avec « sa » fille. Puis, des rumeurs commencèrent à circuler, elles prirent rapidement de l’ampleur et Minh-Tâm sentit ostensiblement le comportement de Cao-Minh se modifier.
Il devint silencieux et distant, aussi bien envers elle qu’envers moi.
Lorsque nous sortions dans le village, en « famille », elle sentait son mari mal à l’aise et effacé, comme s’il tentait de se rendre invisible. Elle percevait nettement la douleur qui se propageait en lui, jour après jour, grandissante, jusqu’à devenir dévorante.
Plus mes cheveux poussaient, plus Cao-Minh s’éloignait, plus elle avait mal. De mon côté, je m’épanouissais, drôle, belle et intelligente sous mes cheveux blonds et ma peau de porcelaine…
Selon ma mère, bien sûr ! Évidemment, elle ne pouvait se confier à personne, elle était bien trop empêtrée dans son mensonge, mais surtout… comment rouvrir « la parenthèse » ? Comment se remémorer la mort de son bébé ? Comment expliquer sa folle décision ? Comment pourrait-elle justifier son acte ? Pourtant Thihaly, qui l’avait aidée à accoucher, avait essayé de savoir et de la faire parler.

 

.

Ce que j’en pense

L’histoire est prenante et fait voyager, au propre comme au figuré. On sent que l’auteure est passionnée par les voyages, les gens, les cultures. L’analyse des personnages est détaillée sans complaisance. Les soubresauts ne manquent pas tout au long de la narration.

L’on suit avec impatience l’évolution dans sa vie de Luu-Ly, cette petite Vietnamienne aux cheveux blonds, depuis sa naissance jusqu’à la réalisation de son grand amour. Nous sommes happés par l’histoire de Luu-Ly, devenue Lily-Rose, qui nous tient en haleine du début à la fin.

Cette belle histoire m’a subjugué. Très émouvante, captivante, cette intrigue est pleine de rebondissements, avec des personnages consistants et attachants qui font découvrir l’amour, l’amour sous différentes formes, dans les difficultés de la vie et malgré les différences.

Ce livre est bien écrit, bien construit, sans fautes d’orthographe, avec des virgules, comme il se doit, devant, mais et car.

Tout cela contribue à faire une lecture très agréable.

Si vous voulez passer un moment délectable, plongez-vous sans délai dans ce livre que je recommande.

Lisez ce livre sans modération.

.

L’AUTEURE

 

 

En savoir plus sur Valérie François :

 

https://librebonimenteur.net/tag/valerie-francois/

 

 

.

.

Un livre à lire absolument !

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net – 15 novembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

Une création à ne pas manquer

Lundi 16 avril 2018

un post à ne pas manquer

pour une nouvelle création littéraire

 

© Jean-Louis RIGUET 14 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Climat sur mesure, Christel Lacroix

Climat sur mesure

Au soleil du septième sous-sol

Christel Lacroix

Edition Au Pays Rêvé

Collection H & D

EAN 139782918966418

ISBN 978-2-918966-41-8

Publication Octobre 2017 – 269 pages – Prix 22,00 €

.

 

.

Quatrième de couverture

Portugal: Elea, météorologue, membre actif de la confrérie de Coimbra. Antonio, historien en charge de la traduction d’un étrange manuscrit New-York : Merik, océanologue climatologue aux yeux bleus Planète : la Terre Température : en chute vertigineuse

De la Maison Blanche à la traversée épique d’une New-York en perdition, de courbes sismiques en températures négatives, de vitraux de cathédrale en désordre mondial à éviter, leurs routes vont se croiser, leurs cœurs vont se parler. C’est au cours d’un périple de la dernière chance et à travers le Manuscrit des Reines revenu du fin fond des siècles, qu’ils apprendront à appréhender leur nouveau monde et à le préserver. Une histoire d’amour désorientée, où le gel fait fondre les cœurs… Mais aussi un thriller scientifique et historique sur le climat et l’avenir de l’Humanité…

.

Pour en savoir plus :

https://christellacroix.blogspot.fr/p/jai-entendu-respirer-les-couleurs-vous.html

.

Christel a eu la gentillesse de répondre à mes questions :

 

1.- Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

J’ai écrit ce livre pour plusieurs raisons, comme tous mes autres romans d’ailleurs.

Tout d’abord pour le plaisir de partager mon univers de mots avec les lecteurs qui souhaitent y vivre quelques instants d’apesanteur. Écrire est une vie et c’est aussi une offrande.

 

Mais au-delà de l’histoire romancée que l’on découvre au fil des pages, se cache toujours un message. Le lecteur participe à la réflexion et essaie, à travers son interprétation et son ressenti personnel, de proposer inconsciemment des solutions.

 

« Une histoire de romance

pour éveiller une conscience »

 

La question que je pose à la fin de ce livre est la suivante :

Quels sacrifices, nécessaires à la survie de notre civilisation, nous serions individuellement et collectivement prêts à faire si un tel changement climatique venait à survenir ?

 

2.- J’ai cru comprendre que vous aviez des inquiétudes par rapport à l’avenir de notre planète. Pourquoi ?

Avant de commencer la rédaction de ce roman, je me suis largement renseignée sur le climat et son évolution, sur les dérèglements et analyses de celui-ci, sur le contenu et le suivi des différents rassemblements COP ayant eu lieu. Vous trouverez d’ailleurs plusieurs liens dans la bibliographie en fin de livre.

J’ai ainsi voulu mettre l’accent sur ce côté très scientifique du dérèglement climatique dont nous parlons quotidiennement en romançant son évolution rapide vers une glaciation soudaine de l’ensemble de la Planète.

Peu de personnes prennent le temps de se pencher sur ce côté scientifique plutôt rébarbatif il faut bien l’avouer, mais beaucoup parlent du climat et de son changement. En écrivant ce livre, j’ai voulu désacraliser ce côté ennuyeux et l’exposer simplement à travers une histoire romancée.

 

3.- Pour parler de l’avenir, il me semble que vous vous êtes beaucoup appuyée sur le passé. Ne s’agit-il pas d’un éternel recommencement ?

Sur l’échelle du temps, si nous considérons un ratio temporel de 24 heures, l’Homme n’est présent sur Terre que depuis deux minutes seulement et dans cet infime instant il est devenu à lui seul le pire ennemi de sa planète.

L’Histoire avec un H majuscule a souvent énoncé cette probabilité de changement climatique. Les scientifiques de tout temps se sont penchés sur le sujet et ont toujours essayé de mettre l’homme en garde face à ses dérives, dérives dont la spirale devient de plus en plus importante depuis le dernier siècle.

Devons-nous enfin agir ou nous laisser emporter ?

Réfléchissons donc en toute humilité.

Sommes-nous capables de changer l’Histoire ?

 

4.- Manifestement, vous avez peur de catastrophes d’ampleur pour notre Terre, comme la perte du Soleil. Votre livre est-il complètement dans la fiction ?

Ceci est une pure anticipation de romancière mais la question se pose : pensez-vous que cela puisse réellement se passer ?

C’est tout ce que je répondrais à cette question.

 

5.- Avez-vous d’autres projets littéraires dans ce même genre ?

Actuellement je suis en relecture pour un recueil de poésies et pour un roman abordant l’énigmatique sujet de l’Atlantide.

Je commence également à élaborer et échafauder des idées directrices et des séquences pour une suite de CLIMAT SUR MESURE, sur la vie et l’adaptation possible sur une planète ayant sombré dans un cataclysme climatique glacé.

Je terminerai cette interview par cette phrase de Jean Tardieu, qui conclut CLIMAT SUR MESURE et qui ouvrira la première page de sa suite :

« C’est le commencement, le monde est à repeindre, l’herbe veut être verte, elle a besoin de mes regards. »

 

*        *

*

 

Je remercie vivement Jean-Louis Riguet d’avoir consacré du temps à réaliser cette interview afin d’ouvrir une fenêtre sur mon monde imaginaire, celui que je veux vous offrir, celui qui doucement vous invitera à vous poser des questions : les vôtres…

.

Qui est Christel Lacroix ?

Christel Lacroix est née à Castres dans le Tarn et habite un petit village près de Toulouse. Ayant validé des études scientifiques comme Docteur en Pharmacie, elle a travaillé en tant que chercheuse en Industrie, et s’est construite petit à petit une vie d’écriture en parallèle pour devenir chercheuse de mots. Elle a toujours aimé ce défi que l’auteur s’impose, cette exigence et cette pression jusqu’au point final. Funambule de l’entre deux mondes, équilibriste sur le fil entre le réel et l’imaginaire, elle écrit des romans mais aussi de la poésie.

 

 

Pour en savoir plus sur Christel Lacroix :

https://librebonimenteur.net/2017/01/17/jl-a-lecoute-de-christel-lacroix/

.

Lisez ce livre étonnant ! J’ai bien aimé.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

© Jean-Louis RIGUET 13 février 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

 

Le soleil qui rend fort Idéelle

. . AU SOLEIL . . Ce qui ne me tue pas Me rend forte On pourrait en venir aux mains Je suis à celui qui me transporte Je reste tant que l’on me supporte Où je reprends seule le chemin Malgré les risques que cela comporte Avec toi j’irai bien Même sans toi j’irai […]

via Je suis à celui qui me transporte … — Le monde est dans tes yeux …

Une raison d’être, Alexandra Delrue

Une raison d’être

Alexandra Delrue

Roman sentimental érotique

BoD éditions

256 pages – 15 Euros,

ISBN : 9 782322 158089

.

 

.

Quatrième de Couverture

L’exposition de Sofia connaît un franc succès. Les visiteurs sont nombreux, les critiques élogieuses et les ventes s’annoncent fructueuses. Une seule personne manque à son bonheur : son frère Silvano. Il est absent. Il ne viendra pas. Il vient de se suicider. Dès lors, la vie de la jeune femme perd tout son sens. Elle n’a plus d’espoirs, de repères, de raison d’être. Lentement, elle va sombrer dans la dépression, penser au suicide, finir tétraplégique. L’histoire de la Napolitaine pourrait s’arrêter là, une femme enchaînée à un fauteuil roulant dans l’attente de la mort. Pourtant, son destin va basculer avec l’arrivée d’Éric Kaempfert, kinésithérapeute séduisant et expérimenté. Avec son franc-parler et son charme, il va l’aider à surmonter son chagrin, les épreuves liées à sa rééducation, à retrouver son autonomie et à voir l’avenir avec sérénité.

.

Un extrait :

 

Une vieille femme est penchée au-dessus de moi. Elle me parle, du moins ses lèvres bougent, mais je n’entends rien. Mon corps raide et lourd ne me fait plus souffrir. Je ne respire presque plus et me concentre sur les battements de mon coeur. Ils sont rapides. 1, 2, 3, 4, 5… si rapides que je perds le fil. Un homme et une femme sont accroupis près de moi. Je ne les connais pas. Que veulent-ils ? Je crois qu’ils crient, du moins leurs visages sont crispés. Être si jeunes et si remontés ! Je leur souris, enfin je crois, pour les rassurer. Je vais bien, ne vous inquiétez pas. Tout est bientôt fini. Je suis en paix, car je vais bientôt le rejoindre. Il m’attend. Dans le souci de me contrarier ou par sadisme, l’homme me gifle à plusieurs reprises. Je fronce les sourcils de contrariété, car honnêtement, je n’ai rien senti. Pour qui ce freluquet se prend-il ? Ne sait-il pas qu’il est interdit de frapper un homme déjà à terre ? La femme prend l’une de mes mains et y enfonce son stylo. Quelle bande de cinglés ces deux-là ! Vont-ils me découper en morceaux pour me donner à leurs chiens ?

.

Ce que j’en pense

Ce livre est passionnant humainement parlant. Le titre est très adapté à ce roman sentimental érotique.

Sofia est dépressive et elle est victime d’un accident qui la conduit chez un kinésithérapeute dans une clinique appropriée. L’histoire pourrait être banale mais l’amour s’en mêle.

Les progrès vers la guérison vont au même rythme que ceux de l’amour entre… L’on se pose tout au long du livre deux questions : Sofia va-t-elle remarcher normalement ? Sofia va-t-elle arriver à ses fins avec son guérisseur ?

La raison d’être est une histoire bouleversante et pose une question : l’Amour peut-il guérir ? Au-delà, Être dans le sens d’exister et de vivre, au contraire d’avoir, impose-t-il de vivre dans l’Amour ?

Bref, je me suis attaché à ce livre excellent dont l’érotisme est omniprésent comme le sel est dans la mer. Je pense que ce n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains car la part érotique est importante. Sofia joue ce jeu d’une manière sensuelle.

 

Lisez-le !

.

 

.

L’auteur

Titulaire d’un bac économique et social et d’une Maîtrise d’archéologie à Nanterre, elle a travaillé sur des chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif. Elle avait auparavant étudié l’histoire à l’université d’Aix-en-Provence.

Elle enseigne à Sens et surtout écrit car elle n’en est pas à son premier livre.

Elle a publié Seconde Chance, un roman sentimental, un peu érotique pour certains lecteurs (quand un homme et une femme se rencontrent, ils ne jouent pas aux cartes).

Changeant de sujet, elle vient également de publier un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles… Elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

 

.

 

.

Pour en savoir plus sur l’auteur, suivez ce lien :

https://librebonimenteur.net/2015/11/06/jl-a-lecoute-de-alexandra-delrue/

.

 

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 04 octobre 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Le Poème de la semaine n° 27

.

Le Poème de la semaine n° 27

.

 

.

Je suis accro

.

Je suis accro

Je suis accroché

Cet été crie mon amour

J’ai mal de vivre

.

Tu m’as attrapé

Mon corps s’étiole après toi

Tu es mon hiver

.

Mon amour pour toi

Donne-moi une seule caresse

Refuser l’enfer

.

Je suis accro

Accro je crie mon amour après toi

Je suis accro à toi pour toujours

.

À ta silhouette à ton corps je suis accro

À tes cheveux à ta voix je suis accro

Je crie mon amour après toi

.

À ton front à tes yeux je suis accro

À ta bouche à tes lèvres je suis …

.

La suite sur :

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 23

.

.

Le Poème de la semaine n° 23

.

 

 

 

.

Je hais la haine (haïkus)

.

Je hais la haine

Ce soir le crabe m’habite

Pourtant je l’aime

 

Cancer des pensées

La haine comme un …

 

.

La suite sur :

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 22

.

.

Le Poème de la semaine n° 22

.

 

 

 

.

Je hais la haine

.

Je hais la haine

La haine aussi forte, plus peut-être

Que l’amour, l’amour passion

.

Quand l’amour se déchire,

Se rompt d’un coup de poignard

Il ne reste que la haine

.

La haine, ce cancer des pensées

Ce crabe du cerveau

Ce mangeur de …

 

.

La suite sur :

https://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

Le Poème de la semaine n° 12

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 12

.

.

III

TRUISME

A

Le truisme est une vérité.

L’altruisme, contraire de l’égoïsme, pousse à se montrer généreux et désintéressé pour les autres.

L’égoïsme, c’est la même chose mais pour soi.

Un geste d’amour pour les autres ou pour soi ?

B

Égoïsme et altruisme

L’amour de soi n’est pas égoïsme.

L’amour des autres n’est pas altruisme.

Je me permets d’être comme je suis.

Je ne vis que par et pour les autres.

Je ne m’aime pas, je suis égoïste.

Je m’aime, je suis altruiste.

Je m’occupe de mon propre plaisir.

Je suis généreux envers les autres.

M’aimer, c’est me …

.

La suite en suivant le lien suivant :

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

MINE DE RIEN, Franck Buirod

MINE DE RIEN

Franck Buirod

Roman

 

 

IN OCTAVO éditions

128 pages – Octobre 2016 – Prix 15 €

ISBN 978-2-84878-217-1

http://www.inoctavo-editions.com/

.

 
 .

En quatrième de couverture, l’éditeur nous indique ce qui suit :

Une famille recomposée : la mère, sa fille et le beau-père, un célèbre romancier à succès.
Vient s’ajouter à ce trio Lise personnage ambigu du dernier roman d’Alain. Jusqu’au jour, où …
Une histoire d’amour qui se noue entre le beau-père et sa belle-fille. Une histoire d’amour qui ne se résume pas seulement à cette apparente immoralité.
Jalousies, mensonges, culpabilités et secrets s’invitent dans toutes les interactions sentimentales des personnages.
Un regard sans jugement sur le faux pas toujours possible, sur le pardon aussi, en tout cas une histoire qui ne peut laisser indifférent.
Extrait :

…Il existe une véritable complicité entre Alain et Marine qui vient maintenant le rejoindre dans la cuisine.
La tête entourée d’une serviette, elle discute avec lui tout en se séchant mécaniquement les cheveux.
Alain l’a connue très jeune, avant même qu’elle ne prononce ses premiers mots. Il n’a jamais véritablement remplacé son père décédé tragiquement lors d’une compétition d’équitation. Mais il y a toujours eu beaucoup de respect entre eux deux et la conscience claire de la place de chacun dans ce trio recomposé. Marine est la fille de Brigitte et Alain est l’homme de Brigitte.
La vie est ainsi faite et Marine a pleinement accepté cette situation. Force est de reconnaître qu’elle est d’une admirable intelligence et d’une rare élégance pour une adolescente d’à peine dix-sept ans…

 

.

 

.

http://www.inoctavo-editions.com/livre-196-mine-de-rien

.

Ce que j’en pense :

Ce livre est court, certes. Il ne traite pas longuement de la relation entre le beau-père et la belle-fille, certes. Mais pour moi, l’essentiel a été dit. Il relate les sentiments d’interdit ressentis par les personnages.

L’on peut regretter que telle ou telle facette de l’intrigue n’ait pas été approfondie. Mais est-ce nécessaire au final ? L’immoralité est bien campée. Peut-être qu’un développement plus long aurait abouti à du « patos ». A moins que certains lecteurs voudraient y trouver une réponse à leurs propres problèmes, ce qui n’était pas le sujet de ce livre.

Pour moi l’écriture est fluide. J’ai bien aimé la construction du texte et surtout la fin à laquelle je ne m’attendais pas.

Pour un premier roman, je trouve que l’auteur ne s’en est pas si mal sorti. Nul doute qu’il en écrira un second plus nourri.

.

Quelques mots sur l’auteur :

La quatrième de couverture nous explique que Franck Buirod a l’insolence de sa jeunesse et le goût des premières fois. Inspiré par l’amitié qui le liait à Guillaume Depardieu, il fait ses premiers pas aux cours Florent. Le théâtre bien sûr, si formateur, s’impose à lui avec sa suite logique, le cinéma. Il intègre à 21 ans la troupe de Pierre Palmade, où il écrit ses premiers sketchs.

En 2013, il réalise son premier court métrage « Train de nuit ».

En 2014, il écrit sa première pièce de théâtre « Le bistro du village », évoquant son enfance dans ce lieu si particulier, entouré des siens et des habitués du bar.

Il crée enfin en 2016 le premier festival de courts métrages de Bougival.

Lui vient alors l’envie d’écrire ce premier roman qu’il vous présente aujourd’hui.

S’il n’était pas fait pour les études, il est, à n’en pas douter, doué pour les arts et il se construit pas à pas dans la pratique de ces derniers.

Brillant touche-à-tout, mine de rien … il avance !

.

Franck Buirod est comédien, metteur en scène. Il est originaire de Bougival.

Pour en savoir plus, suivez ce lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Buirod

 

.

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Jean-Louis RIGUET 25 mars 2017

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’écrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.