Publié par Laisser un commentaire

Des poèmes sur le Covid

19 poèmes sur le Covid 19

Didier Colpin, un poète prolixe, vient de publier deux recueils de chacun 19 poèmes sur le Covid 19.

Le premier est paru le 16 avril, après la fin théorique prévue initialement le 15. Mais le Covid ne s’est pas arrêté là. Dans la foulée, notre poète a récidivé avec un nouveau recueil sorti le 29 avril.

Le tour de force réside également dans les deux préfaces, qui sont de deux auteurs différents.

 

19 poèmes sur le covid-19 de Didier Colpin
19 poèmes sur le covid-19 de Didier Colpin, préface de Loan Diaz

Préface de ce recueil

Préface
Loan DIAZ

De toutes les qualités que l’on prête à la poésie, il apparaît aujourd’hui que s’il fallait n’en retenir qu’une, c’est celle de la guérison : il n’y a pas de remède à la vie ni même à la mort, mais il y a le poème. Et le poème s’adresse à ceux qui ont besoin de lui.
Le poète est peut-être le premier à en avoir besoin, pour s’exorciser d’une souffrance intimement collective qu’il porte au creux du cœur où il trempe sa plume, car c’est souvent dans ce creuset que naît cette poésie fragile, jaillie des circonstances, ce verbe chauffé à blanc par les réactions brutes que suscite l’actualité brûlante ; d’ailleurs, écrire n’est-ce pas une manière d’éviter de s’y consumer ?

Le virus va bien caché

« Le virus va bien caché
Nous imposant son programme
Il faudrait se dépêcher
De vite éteindre sa flamme »

Mais un poète qui n’écrirait que pour lui-même n’en serait pas un. Ce qu’il recueille, il ne le garde pas jalousement. Il l’offre en un recueil comme on tend une main, comme on pose une paume chaleureuse sur une plaie…

Le titre est en lui-même tout un programme périlleusement magnifique, qui doit être abordé humblement : écrire la douleur collective dans l’isolement et ce au cœur d’une situation qui nous dépasse.

Tous ses beaux laïus

« C’est notre orgueil qui succombe
Avec tous ses beaux laïus… »

Ainsi c’est, je crois, ce qu’a tenté de faire Didier Colpin dans ce recueil : une expérience d’humilité. Sa poétique forgée dans le vif nous donne à lire sa tentative pour rencontrer l’altérité en souffrance, grâce à l’extension du domaine de sa subjectivité où le « je » se perd pour venir trouver l’Humain et ainsi tisser avec les mots les ponts qui vaincront la distance et seront les voies de la réinvention des rapports humains que la pandémie a bouleversée :
« Maintenant
On est seul mais tous ensemble
On est seul mais tous en bloc »

Humilité aussi

Humilité aussi, parce que ce parti pris audacieux de faire poème avec les événements d’actualité revient à faire un geste sans lendemain. Mais c’est précisément parce qu’il se fait en pure perte que ce don est sincère, et qu’il peut résonner aux creux des blessures pour les apaiser, sans prétendre jamais n’être plus que ce qu’il est : une tentative de guérison.
Je vois aussi ces 19 poèmes comme une manière de rendre mots pour maux à ce « Covid 19 », et un moyen de ne pas se dérober alors que l’on ne voudrait que fermer les yeux et se répéter que tout cela n’est qu’un mauvais rêve.
Oui, point de fuite dans cette poésie qui s’accroche aux aspérités du mal pour mieux le défier, alors même qu’il glisse, nous échappe, non pas parce qu’il est invisible, mais parce qu’il est insupportable à regarder en face :
« Pas une ombre de virus
Sur les gentils prospectus
Riches en belles paroles
Malheureusement frivoles… »

Glissant comme une anguille

Mais ce que l’on observe ici, c’est que les rôles s’inversent et alors que le retournement s’opère, le face à face avec l’indicible s’amorce : les mots dévorent les maux qui fuient. C’est là, peut-être, le premier pas vers la rémission que cette mise en déroute du virus.
« Errant sans terminus
Le coronavirus
Dissimulé resquille
Glissant comme une anguille… »

19 poèmes qui approchent la maladie

Ce sont donc 19 poèmes qui approchent la maladie sous un angle d’attaque différent, pour la mettre à genoux et esquisser, même si cela ne doit tenir que du murmure, une voie vers la guérison.
Au bout du chemin, il n’est pas question d’éviter les larmes mais bien de ne pas céder à l’alarme, de rester humain (car on ne l’est jamais trop) face à cette mort que l’on ne peut plus éviter au quotidien. Ainsi, la raison d’être de ce recueil est d’introduire juste ce qu’il faut de silence dans le vacarme pour ne pas céder à la frénésie : vaciller au cœur de la tempête oui, mais sombrer jamais. Après la tourmente, nous nous retrouverons comme la mer retrouve toujours le rivage.
« Aujourd’hui l’important c’est toi dans un beau ‘nous’
Et plus ce trompe l’œil où nous étions dissous…
Une onde te le dit car la mer se retire »

L.D. Avril 2020

Auteur de sept ouvrages,

Loan Diaz fonde en 2018 «POÉTISTHME», revue expérimentale dédiée à la réflexion sur la poésie comme dénominateur commun, dans le but « d’établir, par une sorte d’alchimie du verbe et du cœur, une langue du cœur pour le cœur, nommée « poétisthme » ». Il revendique et théorise aujourd’hui un « réalisme lyrique, confluence entre la parole policée par l’usage
commun et l’obliquité du lyrisme ».

Assembleur de nuées à la petite semaine

Autoproclamé « Assembleur de nuées à la petite semaine », Loan Diaz embarque à bord du bateau ivre de la poésie après avoir découvert Rimbaud et commence dès lors à composer des vers à l’instinct. C’est en 2014 que paraît Somnium son premier livret qu’il juge rétrospectivement comme un « conglomérat maladroit de mots naïfs et révoltés dont le mérite est de m’avoir appris à donner de la voix ». Il poursuit sa navigation sur les vives-eaux de la vie au compas de la plume, en grandissant en écrivant.

faire rimer écriture de Soi et Altérité

C’est dans cet élan qu’il produit des vers éclectiques dont la chair mue au gré du temps sans pour autant perdre de vue ce qui constitue la colonne vertébrale de sa poésie : faire rimer écriture de Soi et Altérité. Il fait paraître plusieurs feuillets sur des presses indépendantes qu’il diffuse de la main à la main, ayant à cœur de « poétiser le quotidien», et de façonner une poésie qui soit un lien privilégié de l’humanité, convaincu que « La poésie doit être humaine. Si elle n’est pas humaine, ce n’est pas de la poésie. » (V. Aleixandre). Pendant quatre ans il compose son « prélude poétique » qu’il nomme aussi ses « poésies de l’innocence » jusqu’à la parution de Conversation avec l’Autre Je qui pose la dernière pierre à cet « édifice qui n’est que moi »

 

19 poèmes sur le Covid 19

Extrait du recueil

FANTASMAGORIE ? RÉALISME ?

Errant sans terminus
Le coronavirus
Dissimulé resquille
Glissant comme une anguille…


Il va s’invite ici
Sans l’ombre d’un souci
Dans ces inquiétudes
Où vont nos certitudes ?


Hier et ses fléaux
Pères de grands chaos
Est-il là dans l’attente
Avec l’âme battante ?

 

Didier Colpin poète
Didier Colpin auteur prolixe de poèmes

L’auteur Didier Colpin

Sélection de poèmes
Mars/ avril 2020

Didier COLPIN est né en 1954 dans une petite ville de l’Ouest de la France.
Il a découvert l’écriture et la poésie « sur le tard », en 2010.
Depuis elle est devenue sa compagne de tous les jours…
Deux muses aiment venir le hanter : la Femme et la mort ou dit autrement l’amour et le sens de la vie.
La poésie est pour lui le contraire de Twitter et de sa rapidité. Elle est un arrêt sur image… Sur un émoi sur un trouble sur la Beauté sur la laideur.
Le tout vu, ressenti à travers le prisme qu’est son regard où deux plus deux ne font pas toujours quatre…
Par le petit côté de sa lorgnette…
Il écrit sans chercher à échapper à ses propres contradictions, en suivant l’objectivité de sa subjectivité (à moins que ce ne soit le contraire) et en essayant, avec plus ou moins de ‘succès’, de respecter l’esprit de la prosodie classique, passionnant Rubik’s Cube, vaste gnose, vaste   ésotérisme…
Mais sa poésie n’a que peu de ponctuation : il aime l’aspect épuré de poèmes ainsi dénudés.

.

Pour acheter le recueil 

.

.

© Jean-Louis RIGUET  19 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur

Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire un livre.

Faites part de votre expérience dans un commentaire au bas de cet article.

.

Publié par Laisser un commentaire

Performance de l’autoédition

La performance de l’autoédition en question dans cet article qui évoque également l’appel aux lecteurs des éditeurs indépendants

Les auteurs autoédités ne seraient pas satisfaits des performances de leurs livres.

Ce n’est pas moi qui le dit. Une étude publiée par Livreshebdo, à laquelle je renvoie,  annonce que deux tiers des auteurs autoédités ont gagné moins de 500 euros.

Et ajoute également que plus de la moitié d’entre eux n’apprécient pas les performances de leurs livres.

C’est la plate-forme Books on Demand, BoD, qui a fait l’étude.

.

Augustin ma bataille de Loigny un docu-fiction de Jean-Louis Riguet
Augustin ma bataille de Loigny un docu-fiction de Jean-Louis Riguet, chez BoD

.

Performance mesurée : moins de 500 euros

Les deux tiers des auteurs français qui s’autoéditent auraient selon cette enquête encaissé moins de 500 euros de revenus pour la vente de leurs livres. Et, de plus, 55 % ne seraient pas satisfaits par la performance de leurs bouquins.

Cette enquête reflète une situation à un moment donné. Elle a été menée en ligne auprès de 3230 auteurs européens, dont 367 en France. Ce n’est pas neutre.

Choix des thématiques

L’étude réalisée révèle une surreprésentation des livres de genre. Inversement, la littérature blanche dans la fiction est sous-représentée.

Ce qui domine, c’est la science-fiction et la fantasy pour environ un quart des livres. Le polar vient ensuite pour un cinquième avant la romance pour seulement quinze pour cent.

Les ouvrages spécialisés et la non-fiction représentent un quart des publications.

Littérature de genre

Voilà ce que nous explique Emmanuel Guillot :

Qu’est-ce que la littérature de genre ? Tout simplement les œuvres écrites auxquelles on reconnaît une finalité esthétique (définition issue du Larousse) et correspondant à des thèmes ou univers bien particuliers comme par exemple le polar, la science-fiction ou la fantasy – vous savez, ces contes de fées modernes dont l’un des représentants les plus connus n’est autre que Harry Potter. Certaines élites intellectuelles qualifient ces genres de « paralittérature » de la même manière que l’on parle de parapsychologie : un succédané n’ayant rien avoir avec la science ou la psychologie et se constituant en réalité d’un tissu d’élucubrations. De la même manière, la littérature de genre ne serait, si l’on schématise un peu, qu’un ersatz dépourvu de tout fondement solide.

Lire la suite de cet article

Littérature blanche

Voici que wikipédia nous raconte sur la littérature blanche, ou littérature générale, qui est la littérature qui ne relève pas de la littérature de genre, en particulier de la science-fiction ni surtout du roman policier, qui par opposition constitue la littérature noire. La littérature blanche est souvent jugée d’un niveau littéraire supérieur à la noire, notamment à cause des « littératures de l’imaginaire » englobées par cette dernière souvent considérées péjorativement comme étant des romans de gare, ceci étant sujet à de vifs débats au sein de la communauté littéraire. En France, on l’associe souvent à la collection Blanche des Éditions Gallimard, qui en est une spécialiste.

.

Première de couverture de Le Baron de la disette, un roman de fiction basé sur un fait réel, de Louis-Jean Teugir
Première de couverture du livre Le Baron de la disette, un roman de fiction basé sur un fait réel, de Louis-Jean Teugir

.

Technique de commercialisation

Les autoédités déploient des techniques de marketing qui, le plus souvent, consistent à se passer d’intermédiaire commercial. Cela coûte cher. Tout dépend du résultat qu’il y a en face.

Il semblerait qu’un peu plus de la moitié des auteurs autoédités ne s’activent pas plus d’une heure par semaine à la promotion de leurs livres. Plus d’un tiers y consacreraient entre une et quatre heures par semaine. Toutefois, l’étude relève que cette moyenne pour le temps commercial serait un peu plus élevée que dans les autres pays européens.

C’est peu finalement pour du marketing, mais c’est beaucoup de temps pour l’auteur.

Pour l’autoédition, l’effort est mis sur les sites personnels

Presque la moitié des auteurs autoédités ont un site personnel pour se faire connaître. Mais cela ne les empêche pas d’utiliser les séances de dédicaces (38 %), l’envoi d’exemplaires de service de presse (34 %) ou de communiqués de presse (29 %).

Ce sont les mêmes techniques finalement que les éditeurs.

Mais, seulement 24 % recourent à la publicité en ligne !

La performance sur les réseaux sociaux

Par contre, les auteurs en autoédition utilisent les réseaux sociaux. Arrive en premier FaceBook, utilisée par les trois quarts d’entre eux. Vient ensuite Instagram avec 44 % et Twitter avec 31 %. Youtube n’est pratiqué qu’à 20 %.

Cependant, ils consacrent peu de temps à cette promotion. Le plus souvent les auteurs autoédités (57 %) y passent moins d’une heure par semaine et moins d’un quart quatre heures ou plus par semaine.

Ces résultats sont constatés dans les autres pays européens.

.

Le château du Rondon d'Olivet raconte... son histoire de France livre de Jean-Louis Riguet aux éditions du Jeu de l'Oie
Le château du Rondon d’Olivet raconte… son histoire de France, livre de Jean-Louis Riguet, publié aux éditions du Jeu de l’Oie en 2018

.

Les éditeurs indépendants en crise également

Les grands groupes d’édition se plaignent et le font savoir. Mais les éditeurs indépendants ne sont pas moins touchés et adressent au public un appel aux lecteurs. Ils veulent faire savoir qu’il y a plusieurs façons de consommer des livres. Et ils clament que ce n’est pas la même chose d’acheter chez un gros éditeur ou chez un petit.

La surabondance, ces dernières années, était la norme et avait une vitalité importante. L’offre était pléthorique et sans cesse renouvelée. La surproduction est semble-t-il atteinte. Elle est néfaste pour l’environnement. Les librairies sont inondées. La production de qualité est souvent noyée et par conséquent écourte la vie des livres. Le pilonnage n’a jamais aussi bien fonctionné.

Et les auteurs vivent de plus en plus souvent dans la précarité.

Tous vont payer un lourd tribut à la crise, les auteurs, les éditeurs indépendants, les libraires. La création s’appauvrira.

Si la performance de l’autoédition n’est pas excellente, celle des éditeurs indépendants risque de subir le même sort.

Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l'auteur Jean-Louis Riguet

.

© Jean-Louis RIGUET  12 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Publié par Laisser un commentaire

La brèche dans le bitume crevé

La brèche dans le bitume crevé

Il était beau ce bitume tout neuf, encore fumant au soleil de juin après l’ondée. Impossible de savoir ce que j’allais écrire car je m’extasiais devant ce spectacle. En effet, une petite brèche s’ouvrait, toute petite au-début. Mais elle prenait de l’ampleur. L’ouverture se faisait plus grosse jusqu’à devenir crevasse.

Une fleur rouge passait sa tête dans l’embrasure, timide, mais avec des yeux écarquillés. Elle découvrait les misères du monde. Toute fraîche et ingénue, elle portait son regard sur ce monde confiné par peur d’un coronavirus que personne n’avait vu venir. A moins que, peut-être ?…

Elle se demandait cette petite fleur rouge pourquoi son jouet était cassé. Une réponse lui indiqua que la cupidité était sûrement responsable. Une autre lui dit que l’argent détruisait tout. Une troisième lui précisa que le pouvoir corrodait tout. Enfin, une quatrième lui donna l’idée que la luxure favorisait les réjouissances maléfiques. Bref, elle se demandait qui était responsable.

Que celui qui sait se dénonce ?

Bien sûr, un silence lourd et froid fut la réponse à cette question. Alors, des accusations furent lancées, des invectives aussi. Mais où sont les preuves, demandaient certains ? Un crime contre l’humanité proposèrent certains.

Alors, la petite fleur rouge s’aventura à explorer la situation en indiquant qu’il valait mieux se tourner vers l’avenir et réfléchir aux solutions bénéfiques. Avancer vers un système plus vertueux répondrait peut-être aux événements. Pourquoi ne pas envisager de produire sur le sol national tout que le pays a besoin, ce qui aurait pour vertu de donner du travail à beaucoup ? Pourquoi ne pas envisager de prévoir des capacités de réponse aux différents problèmes posés, comme les besoins des hôpitaux, les nécessités de culture, les obligations de nourriture et de logement ? Chercher des réponses aux questions environnementales ? 

Une fois tout cela remplit, les exportations pourront reprendre.

Mais la petite fleur réalisa soudain que c’était difficile et peut-être même impossible. Alors, elle commença à dépérir, à se flétrir. Alors, la brèche se mit à se refermer. Bientôt le bitume retrouva sa beauté, fumant au soleil de juillet.

L’on avait cru pouvoir résoudre les incongruités du pays, mais une fois de plus les forces maléfiques gagnèrent une bataille. Mais une bataille n’est pas la guerre.

Il faudra énormément de temps pour le trio finisse par capituler.

Haîku et photos

Après cette vision catastrophique, voyons deux interprétations plus belles.

La première est un haïku de Catimini Plume, la seconde des photos de Valérie Lafontaine pour l’ancolie bleue 2.

.

.

Bitume crevé par Catimini Plume

Le bitume crevé
Le bitume crevé place aux fleurs

.

Bitume crevé

tendres pousses écarlates ~

les coquelicots

.

via Bitume crevé — Catimini Plume

La brèche par Val Lafontaine pour l’Ancolie Bleue 2

La brèche
La brèche dans la montagne

.

Hier, elle est apparue. La brèche. L’ouverture d’une brèche est un appel à se perdre dans les brumes mouvantes. L’entrée, furtive ne laisse pas le temps de réfléchir. Seuls l’attrait et l’élan sont les clés pour le passage derrière le rideau. La réflexion ferme la porte à ces lieux. SAUTE Le rideau de brume, vif, […]

.

via La brèche — l’ancolie bleue 2

.

© Jean-Louis RIGUET  06 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Le Baron de la disette, un roman de Louis-Jean Teugir
Le Baron de la disette, un roman de Louis-Jean Teugir
Une enquête dans les spécialités Orléanaises
Éliminations pour un héritage, un roman d'enquête historique de Jean-Louis Riguet
Publié par Laisser un commentaire

Auteurs, plus de livres, des best-sellers pas sûr ?

 Vous avez en tête d’écrire un livre. Ce sera un best-seller à n’en pas douter. C’est sûr, vous êtes un futur auteur à succès. Vous mettez toutes vos chances de votre côté, votre idée d’intrigue est géniale, vous avez déjà écrit dix pages. Il n’est pas question de vous enlever vos illusions ni votre enthousiasme.  Dans cet article, il est précisé quelques indices sur l’activité du livre en France. Allez, bon courage, c’est votre passion, ne vous découragez pas !

Plus d’auteurs, plus de livres, moins de lecteurs

Plus de livres, moins de lecteurs, c’est le constat actuel.

En vingt-cinq ans, l’on s’aperçoit deux fois plus de livres publiés, mais des tirages deux fois moins élevés.

Les livres sortent dans l’indifférence totale. La médiatisation n’existe que pour les auteurs déjà connus et ceux qui reçoivent des prix importants.

Pour qu’un livre se vende, il doit être disponible, c’est-à-dire en stock. Et celui-ci tourne de plus en plus rapidement. Une nouveauté en chasse une autre qui n’a pas trouvé son public la semaine précédente.

Dans les plus grandes librairies physiques, le nombre de titres disponibles serait de l’ordre de 50 000. Mais, la plupart des librairies font au maximum cent mètres carrés, de sorte que le stock tombe autour de 15 000 maximum.

Première de couverture de Le Baron de la disette, un roman de fiction basé sur un fait réel, de Louis-Jean Teugir
Première de couverture du livre Le Baron de la disette, un roman de fiction basé sur un fait réel, de Louis-Jean Teugir

Le lectorat vieillit. Moins de lecteurs pour plus de livres

Une telle profusion de livres n’est pas absorbable par le public. Les Français lisent de moins en moins. Moins de 60 % de ceux-ci ont lu un livre dans l’année.

Il est vrai que c’est un loisir de luxe. Les cadres lisent plus. Les lecteurs les plus nombreux sont des lectrices.

Il est bien dommage que les gens ne privilégient pas la nourriture spirituelle, celle qui enrichit, celle qui ouvre des horizons, celle qui combat les racismes en tous genres.

.

Première de couverture de Le Château du Rondon d'Olivet raconte... son histoire de France, un livre de Jean-Louis Riguet
Première de couverture du livre Château du Rondon d'Olivet raconte son histoire de France

Les chiffres du livre ne sont pas bons

On ne lit pas deux fois plus parce que l’on publie deux fois plus de livres.

Dans les maisons d’importance, les tirages ont été divisés par deux, de même que les ventes. Un livre s’édite désormais à moins de 6000 exemplaires, mais il ne s’en vend qu’environ 4000. Je ne parle pas des auteurs bien médiatisés qui en vendent plusieurs dizaines de milliers. Ce sont des exceptions.

Même dans des maisons comme Gallimard ou Grasset, en passant par d’autres, connues, beaucoup de livres se vendent à moins de 500 exemplaires, voire à moins de 250 exemplaires. Même, certains ne trouvent acquéreurs qu’à moins de 100 exemplaires.

C’est pourquoi certains auteurs accusent les éditeurs de trafiquer les chiffres de vente.

Premier Prix Roman Terroir à Mazamet
Récompense : Prix Roman Terroir 2018 au salon international du livre de Mazamet pour les Récits Historiques des quais d'Orléans

Des auteurs nombreux, mais pauvres

Les vocations sont exponentielles. De plus en plus de gens écrivent. Et ils écrivent pour être publiés. Certains s’en servent comme un développement personnel.

Le nombre d’écrivains augmente. Mais ils sont de plus en plus pauvres à cause de la mévente. Une majeure partie ne dispose pas d’un revenu supérieur à 700 euros par mois pour ceux qui dépendent de l’Agessa (Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs).

Même les éditeurs souffrent. Ils sont obligés de miser sur une importante quantité de livres pour que ceux qui marchent financent les autres. Souvent, dans les maisons d’édition connues, mais pas forcément les plus grandes, un premier roman se titre à 3000 exemplaires, mais peut se vendre à 500. Et ce, sauf si vous avez la chance de tirer le gros lot avec un auteur qui rencontre son public. Dans ce cas, vous pouvez arriver à 300 000 exemplaires.

.

Eliminations pour un héritage, un roman d'enquête dans les spécialités orléanaises, par Jean-Louis Riguet
Eliminations pour un héritage, un roman d'enquête dans les spécialités orléanaises, par Jean-Louis Riguet

Que gagne un auteur pour un livre imprimé publié par un éditeur ?

Pour un livre imprimé publié par un éditeur à compte d’éditeur, la répartition des gains et des coûts est environ celle-ci.

Si un livre est vendu 20 €, l’auteur touchera de 1,60 à 2,40 €, l’éditeur de 3,40 à 5 €, l’imprimeur 2 €, le libraire 6,60 €, le diffuseur 4,40 € et l’état pour la TVA 1,10 €.

Bien sûr, c’est une moyenne, tous livres confondus.

Si certaines maisons proposent systématiquement des droits à 10 %, beaucoup imposent des pourcentages par rapport au nombre d’exemplaires vendus. Par exemple 6 % sur les 3000 premiers exemplaires, 7 % pour les 3000 suivants, 8 % pour les 3000 d’après, etc., jusqu’à 12 % à partir de 30000e.

Alors, il faut bien se rendre compte que l’auteur sans notoriété ne touchera pas grand-chose, car il est très fréquent, souvent habituel, que moins de 1000 exemplaires sont vendus. Il y a des flops très connus, même pour des stars de l’édition avec moins de 300 livres.

Certitudes indécises, recueil de poésie de Jean-Louis Riguet
Recueil de poésie Certitudes indécises de Jean-Louis Riguet

Prenons un exemple de calcul des droits d’auteur pour un livre

Si vous comptez faire fortune avec vos livres, réfléchissez-y à deux fois. Je vous propose le calcul suivant. Vous vendez 650 exemplaires (ce qui est déjà une bonne moyenne pour un inconnu) au prix de 20 € hors taxes pour faciliter les choses.

Dans le cas d’un droit d’auteur progressif, vous encaisserez 20 € x 6 % x 650 ex = 780 €.

Si le droit d’auteur fixe est de 10 %, cela donne 20 € x 10 % x 650 ex = 1300 €.

Et vous ne touchez cette somme qu’environ 18 mois après la parution puisque les revenus ne sont déterminés qu’un an après le lancement. Après cette année, il faut ajouter le temps de traitement de la comptabilité, de récupération des invendus, etc.

Tout ça, après un an de travail au minimum !

Augustin ma bataille de Loigny un docu-fiction de Jean-Louis Riguet
Augustin ma bataille de Loigny un docu-fiction de Jean-Louis Riguet, chez BoD

Et en cas d’autoédition d’un livre ?

Vous pensez avoir trouvé la solution à cette problématique. Il s’agit de l’autoédition. Cette question est très ardue, car il y a autant de cas de figure qu’il y a d’auteurs et de livres.

L’autoédition nécessite une mise de fonds non négligeable, notamment pour un livre papier, sans aucune garantie de retour sur investissement. Prévoyez un budget compris entre 200 et 2000 €.

Certes, l’édition numérique ne coûte pas grand-chose. Les perspectives de succès commercial existent si le public apprécie. Si le livre est bon, les gains potentiels sont énormes, mais peu d’auteurs reçoivent la consécration. Certains y arrivent pourtant.

Mais, en général, pour votre premier livre auto édité, vous ne vendrez qu’un très faible nombre de livres, et moins de livres papier que de livres numériques.

Pour mieux vendre, cela implique de procéder activement à une promotion. Mais peu de librairies acceptent de présenter des livres auto édités.

En organisant des séances de dédicaces ou de lectures, vous pourrez écouler quelques livres. Si vous avez de la chance, vous pourrez rencontrer des journalistes qui parleront de votre œuvre.

Coquecigrues par mégarde, un recueil de poèmes et de haïkus de Jean-Louis Riguet
Coquecigrues par mégarde, un recueil de poèmes et de haïkus de Jean-Louis Riguet

Un temps de préparation très long en autoédition pour un livre

Auteur en autoédition, vous avez du pain sur la planche. Vous devez tout prévoir de A à Z.

Tout d’abord, il faut commencer par la rédaction du manuscrit ou tapuscrit. Mais à partir de là, démarre un autre travail. Vous devez respecter la typographie, l’orthographe et la grammaire. À moins que vous ne soyez un as de l’orthographe, vous devrez compter avec un logiciel de correction. La relecture, c’est également la qualité du style et de la construction.

Il faudra vous attaquer à la mise en page du texte. Et aussi vous devrez travailler le titre, la couverture et la quatrième de couverture, quand ce ne sera pas un synopsis plus élaboré.

Viendra ensuite l’impression de votre ouvrage. Vous devrez sélectionner l’imprimeur et négociez le coût en commandant le nombre d’exemplaires.

Si l’imprimeur ne le fait pas, vous devrez attribuer vous-même un numéro ISBN en remplissant un formulaire obtenu sur le site de l’Afnil et votre code-barres avec un service en ligne.

Ensuite, vous aurez à faire le dépôt légal à la BNF.

Désormais, vous êtes fin prêt, vous allez pouvoir vendre directement. Vous êtes néanmoins votre propre diffuseur.

Pour les formats numériques, vous serez obligé de passer par les canaux de diffusion comme Amazon ou Kobo, ou autres bien entendu.

Vous avez aussi la possibilité de vous faire connaître par le biais d’un blogue ou d’un site Web.

Récits historiques de l'Orléanais, Val de Loire, Beauce, Sologne, un livre de Jean-Louis Riguet
Récits historiques de l'Orléanais, Val de Loire, Beauce, Sologne, un livre de Jean-Louis Riguet

Auteur, courage pour votre prochain best-seller

La fréquence d’un best-seller est de 1 sur 6000. Trois millions de livres sont écrits chaque année. Moins de 500 peuvent être considérés comme un best-seller.

Chaque année, environ 100 000 livres sont publiés, dont la moitié de nouveautés. Le nombre d’exemplaires vendus en moyenne est de l’ordre de 4000 à 5000 par livre.

Il est vendu le plus de livres la première année de sa sortie et le pic de vente intervient quinze semaines après le lancement.

Les prix reçus influencent évidemment les ventes. Il en est de même des recommandations de personnalités.

Allez, courage cher auteur, vous avez du pain sur la planche ! Ne vous découragez pas, c’est passionnant.

Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l'auteur Jean-Louis Riguet

.

© Jean-Louis RIGUET  02 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Publié par Laisser un commentaire

Un brin de muguet plutôt qu’un covid-19

Offrez un brin de muguet plutôt qu’un covid-19

Offrez du muguet fait toujours plaisir. Alors, en ces temps de coronamachin, cela devient essentiel pour apporter une petite touche de solidarité.

Librebonimenteur.net vous offre, certes virtuellement, ce brin de muguet chevauché par une coccinelle.

 

Brin de muguet et coccinelle
Un brin de muguet chevauché par une coccinelle

Muguet en solidarité

Un brin de muguet en solidarité avec tous les soignants, les aidants, les travailleurs de l’ombre, ceux que l’on ne voit pas, mais qui sont indispensables.

 

Du muguet pour ceux de l'ombre
Du muguet pour ceux de l'ombre qui sont indispensables à la survie

Merci à tous ceux qui œuvrent pour le bien-être des gens

Depuis bientôt deux mois, des gens souffrent, meurent parfois. Mais depuis deux mois, des personnes se battent pour les soigner et pour faire en sorte que beaucoup d’institutions que l’on décriait fonctionnent à plein régime.

Le jour d’après, il faudra s’en souvenir et ne pas oublier de remettre les plateaux de la balance à la bonne place.

Animation

.

Tous ces petits métiers obscurs indispensables à la vie de tous les jours se révèlent indispensables. Tels les éboueurs, les personnels de ménage, les facteurs, les conducteurs de trains, les épiciers, les artisans, les aides-soignants, les restaurateurs, les petites gens qui souvent se cachent. Tous les peines-culs sans qui notre monde ne fonctionnerait pas. Il faudra s’en souvenir le jour d’après.

Merci à toutes et tous pour vos investissements gratuits !

Solidarité avec les créatifs

Oui, solidarité aux créatifs, merci à tous ceux qui inventent pour vous divertir, enseigner, conseiller.

Songez à tous les comédiens et artistes qui sont confinés et ne peuvent exercer leur métier. Songez à tous ceux qui ne mangent que par leur créativité à condition qu’elle se fasse connaître. N’oubliez pas non plus tous les invisibles des spectacles qui sont indispensables au fonctionnement de la machine culture. Actuellement, tous les circuits sont bloqués.

 

.

Merci à toutes et tous !

.

Il faudra s’en souvenir le jour d’après.

.

© Jean-Louis RIGUET  01 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Publié par Laisser un commentaire

Le professeur d’histoire écrit des histoires

Le professeur d’histoire écrit des histoires dans ses livres

Jean-Baptiste Véber, un professeur qui aime raconter des histoires. Et il s’en est donné les moyens. C’est vrai, il aime beaucoup de choses, c’est un « touche-à-tout ». Ne redoutant rien, il s’attaque à tous les styles d’écriture, même des scénarios. Par contre, je n’ai pas vu de poésie, mais il a promis de réaliser des choses plus courtes que le roman. Alors, tous les espoirs sont permis.

Vous pourriez lui faire plaisir si vous l’invitiez pour une conférence ou une lecture de l’un de ses ouvrages.

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Jean-Baptiste Véber

Le professeur Jean-Baptiste Véber qui écrit des histoires
Le professeur Jean-Baptiste Véber qui écrit des histoires dans ses livres

 

Jean-Baptiste Véber, quel est votre parcours ?

Tout d’abord, je suis Professeur d’histoire-géographie depuis douze ans. Et ce, après des études d’histoire (La Sorbonne), de sciences politiques (IEP d’Aix-en-Provence) et l’obtention des concours de l’Éducation Nationale (CAPES et agrégation).

Depuis l’enfance je suis passionné par le fait de raconter des histoires – je parlais alors « d’aventures » – et j’ai commencé à écrire dès l’âge de 9 ans. Mon premier roman était inspiré de Sherlock Holmes et s’appelait Krakov. Les sonorités de ce nom inventé me fascinaient littéralement. Les sonorités et les mots – le Verbe ! – m’ont toujours fasciné.

J’ai découvert la littérature vers l’âge de 14-15 ans. Et je suis devenu lecteur assidu au lycée (section littéraire), grâce à un ami lui-même passionné. Nous nous plaisions à nous imaginer des Rimbaud/Verlaine ou Radiguet/Cocteau de la fin du XXe siècle, en toute modestie… Depuis cette époque, je n’ai jamais cessé de me cultiver et de multiplier les projets littéraires, en solitaire ou à plusieurs mains.

 

Un scénario de roman graphique

Je viens par exemple de cosigner un scénario de roman graphique publié à La boîte à bulles, Le château de mon père. Et je viens de signer un nouveau contrat avec cette même maison, toujours en collaboration. L’enseignement me passionne totalement. J’aime par-dessus tout le contact avec les élèves. Et c’est une vocation que je me suis découverte sur le tard. Ainsi, j’ai suivi ma passion pour l’histoire qui m’a amené à en devenir professeur – et non l’inverse, vouloir être professeur et choisir l’histoire pour ce faire. C’est le premier jour où je me suis retrouvé face à une classe qu’à ma presque grande surprise, je me suis découvert une passion pour l’enseignement, la pédagogie, l’art oratoire aussi. Mes cours sont des pièces de théâtre. Et je suis presque aussi comédien que Professeur. Je crois que dans l’ensemble mes élèves apprécient !

 

La lecture, les arts ?

Je lis beaucoup, me cultive le plus possible. Et je crois avoir développé une certaine érudition. Mais aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours écrit ou du moins me suis toujours « raconté des histoires ».

J’ai une appétence pour tous les arts. Et il m’est arrivé de pratiquer chacun d’entre eux, plus particulièrement la photographie et le dessin. J’aimerais savoir bien dessiner et peut-être qu’un jour je m’y mettrais sérieusement. J’ai aussi une passion dévorante pour… ma femme. Je suis un amoureux transi !

 

Le Mal des Indes un roman de Jean-Baptiste Véber
Le Mal des Indes un roman du professeure d'histoire Jean-Baptiste Véber

Un extrait, le chapitre 1, du Mal des Indes de Jean-Baptiste Véber

 

Le Mal des Indes, Chapitre 1

Comment vous faites-vous connaître ?

J’aime rendre mes lecteurs heureux ou les faire réfléchir. C’est vrai, je veux faire plaisir, esthétiquement et intellectuellement. Je veux dire des choses qui semblent impossibles à dire. Pour me faire connaître, je développe beaucoup mes réseaux sociaux. Oui, je réalise des signatures d’ouvrages. Je fréquente des groupes et des cafés littéraires. Parfois, je fais des conférences aussi. Je tiens un site internet et j’ai tenu un blog de chroniques pendant plusieurs années. Souvent, j’écris dans des revues telles que l’Éléphant, sur des sujets variés, où l’on peut voir mon éclectisme intellectuel assumé.

J’ai fait des signatures pour mes trois précédents ouvrages. Mais je n’ai pas encore eu l’occasion de faire des lectures ni des conférences à leur sujet. Cependant, j’aimerais beaucoup !

Igor à l'étroit un livre de Jean-Baptiste Véber professeur d'histoire
Igor à l'étroit un livre de Jean-Baptiste Véber professeur d'histoire

 

Depuis quand écrivez-vous ? Parlez-nous de vos livres et de votre dernier livre ?

J’écris depuis 27 ans, c’est-à-dire depuis l’âge de 9 ans – j’en ai 36 aujourd’hui. J’ai écrit deux romans inachevés, trois romans publiés, deux recueils de nouvelles publiés (dont un en collaboration avec un ami). Et aussi de nombreux articles pour le journal l’Éléphant, ainsi qu’un blog littéraire tenu entre 2009 et 2015. Cela sans compter un grand nombre d’ébauches de textes, de romans et de nouvelles. Je fourmille d’idées et d’envie – ce qui m’amène, ces derniers temps, à songer à écrire des formats plus courts pour développer davantage d’idées.

 

Je suis en train de lire Les Faubourgs de Paris d’Eugène Dabit ; c’est le récit du Paris des années 1930, les quartiers qu’on trouve aujourd’hui dans le XVIIIe, XIXe, XXe arrondissement, ainsi que le XIIIe arrondissement. L’écriture est belle, pleine de sensibilité. On voit un Paris révolu renaître sous la plume de l’auteur. Et ce n’est pas sans une identification importante que je suis ses pas. Car nous avons vécu avec ma femme pendant une dizaine d’années dans ces quartiers : à Belleville puis à La Villette. C’est étonnant de voir comme l’urbanisme a été transformé, mais pas le peuple parisien, qui continue de faire battre le cœur de ces quartiers parisiens.

 

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

 

Tous mes ouvrages sont référencés sur le catalogue Hachette et donc accessible dans toutes les librairies sur commande. Par ailleurs, ils sont disponibles à la commande sur tous les sites internet spécialisés. Je peux aussi sur demande transmettre des ouvrages que j’ai en stock, assortis d’une dédicace bien entendu !

 

L'enfance d'un garçon aux éditions Encre Rouge
L'enfance d'un garçon un roman du professeur Jean-Baptiste Véber aux éditions Encre Rouge

Quelle est votre position par rapport aux différentes formes de publications ?

J’ai essayé toutes les formules possibles et je ne crois pas qu’il y en ait de meilleur. En vérité, je crois à la diversification et au travail : non seulement le travail d’écriture, mais aussi le travail de promotion. On écrit pour des lecteurs. Il faut aller les chercher, trouver le moyen de les séduire. Et ils vous en seront reconnaissants quand ils auront constaté tous les bienfaits de la lecture de vos ouvrages !

Tête de prof, un roman de Véber Jean-Baptiste
Tête de prof, un roman de Véber Jean-Baptiste, aux éditions Z4

Que préférez-vous écrire ou lire, comment écrivez-vous ?

À choisir, je préfère lire et écrire des romans, mais en réalité j’aime toutes les sortes de genre littéraire – et je les ai tous pratiqués.

 

L’inspiration est la meilleure le matin, c’est souvent à ce moment que j’écris ma matière brute ; mais ensuite, je passe du temps à la polir et cela peut-être à tous les moments de la journée. En ce moment je suis très productif, j’écris environ un chapitre par semaine. Je veux essayer de produire un roman en quelques mois, pour changer, car j’ai mis une dizaine d’années à écrire le précédent – sachant que j’en ai toujours plusieurs en cours.

 

En fait, je puise mon inspiration dans mes réflexions, dans mes lectures historiques, mes voyages, mes relations, amicales ou pas.

Avez-vous eu, en vue d’écriture, des commandes d’ouvrages ?

J’ai déjà eu des commandes d’ouvrages scolaires – je suis en effet aussi auteur chez Nathan et Ellipses ; et je viens de répondre à une commande pour un roman graphique sur la profession de dessinateur d’Assises et j’ai obtenu le contrat il y a une semaine !

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?

Je m’inspire de ma vie, j’utilise mon imagination foisonnante. D’abord, j’écris un peu sauvagement, pour essayer d’attraper mon inspiration au plus près de son authenticité. Puis je retaille jusqu’à ce que mes personnages soient solidement construits. De plus en plus, j’essaye cependant de moins écrire de manière pulsionnelle et de construire davantage en amont mon propos. Mais le naturel revient souvent au galop !

Un roman de Jean-Baptiste Véber, Ragots de Lapins aux éditions Z4
Un roman de Jean-Baptiste Véber, Ragots de Lapins aux éditions Z4

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Être moi-même et ne jamais y renoncer.

Et celui que vous donneriez aux amateurs d’écriture ?

Laissez-vous aller à votre imagination, écrivez des histoires comme si vous partiez en voyage.

Quels sont vos auteurs préférés ?

Bernanos, Vian, Cocteau, Sénèque, Soljenitsyne, Gracque, Kerouac, Henry Miller… Il m’est très difficile de choisir…

Que lisez-vous en ce moment ?

Thomas l’imposteur de Maurice Blanchot.

L'affaire Albert, un roman du professeur d'histoire Jean-Baptiste Véber
L'affaire Albert, un roman du professeur d'histoire Jean-Baptiste Véber, aux éditions Encre rouge

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Oui, un roman, quatre scénarios de romans graphiques et un scénario de jeu vidéo narratif.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

J’avais une signature prévue pour mon roman graphique, Le château de mon père, au magasin Gibert Joseph de Versailles, mais elle a été reportée après le confinement, sans précision encore.

Où peut-on suivre vos actualités ?

Mon site internet : https://jean-baptiste-veber.com/

Par ailleurs, mes publications, ainsi que les critiques et commentaires à leur sujet, sont largement référencées sur les moteurs de recherche internet, en particulier sur Google. Il suffit de taper mon nom et on trouve de nombreuses occurrences de celui-ci.

————-

Le 24 avril 2020.

Jean-Baptiste Véber.

Le château de mon père de Jean-Baptiste Véber et autres auteurs
Le château de mon père de Jean-Baptiste Véber et autres auteurs, aux éditions La boite à bulles

.

Propos recueillis par Jean-Louis RIGUET pour librebonimenteur.net.

.

Le professeur Jean-Baptiste Véber qui écrit des histoires
Le professeur Jean-Baptiste Véber qui écrit des histoires dans ses livres

.

Je remercie sincèrement Jean-Baptiste Véber d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

© Jean-Louis RIGUET  28 avril 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur ce site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Une chronique sur le Baron

Publié par Laisser un commentaire

Des haïkus et des photos

Des haïkus et des photos

Des haïkus de Catimini Plume et des photos de Valérie Lafontaine font mon bonheur. Elles sont toutes les deux talentueuses, chacune dans sa spécialité. C’est facile, direz-vous, de diffuser des articles créés par d’autres sur d’autres sites. Certes ! Mais comment mettre en valeur ce que l’on aime si l’on ne peut le placer en avant, sur le devant de la scène.

En ces temps de confinement, cela fait du bien ces aérations de poésie et de photos.

.

Un haïku de Catimini Plume : Trèfles à quatre feuilles

 

Pot de fleurs pour trèfles à quatre feuilles de Catimini Plume
Pot de fleurs pour trèfles à quatre feuilles de Catimini Plume

.

Trèfles à quatre feuilles

quand ils sortiront

la chance sourira-t-elle ?

.

via Trèfles à quatre feuilles — Catimini Plume

.

Des nouvelles photos de Valérie Lafontaine pour l’ancolie Bleue 2

.

Photo de fleurs en montagne par Valérie Lafontaine pour l'ancoliebleue2
Photo de fleurs en montagne par Valérie Lafontaine pour l’ancoliebleue2

.

La lumière tamisée par le rideau opaque de ma chambre est une douce compagne qui est à mes côtés tous les jours pour me réveiller en cette saison. Elle m’accueille tous les matins et je la remercie pour ce réveil naturel. Évidemment, l’hiver, je suis debout avant elle. Par automatisme, je regarde mon réveil qui […]

.

via A peine une heure — l’ancolie bleue 2

.

Un haïku de Catimini Plume – Masque fleuri

.

Masque fleuri

et juste au-dessus la buée

sur mes lunettes. 

.

via Masque fleuri — Catimini Plume

.

Catimini Plume, une auteure talentueuse

Catimini Plume est une auteure de haïkus qui publie régulièrement sur son site. Je vous encourage vivement à le visiter, vous ne serez pas déçu.

Ainsi, elle nous rappelle que les haïkus expriment un ressenti en respectant plusieurs règles.

Bien sûr, on apprécie le respect du nombre de pieds. Mais aussi la notion de temporalité avec le matin. Avec une expression différente entre le premier vers et les suivants. Et également l’indication d’un lieu, etc. Bravo !

Bien écrire des haïkus

Catimini Plume a une faculté particulière pour écrire des haïkus. Ainsi, ceux ci-dessus l’illustrent formidablement. Pourtant, la difficulté inhérente à cette forme de poème est exacte.

Bien sûr, les règles du haïku sont contraignantes. D’autant plus qu’elles peuvent être contradictoires. Le Français n’a pas été conçu dans le but d’écrire des haïkus. En effet, ils sont issus de la culture japonaise.

Comme toutes règles, elles existent pour être contournées.

Sans doute, une explication de ces règles est donnée dans cet article : https://librebonimenteur.net/5s2f

.

Regards posés par Valérie Lafontaine

Toujours de superbes photos de montagne de Val Lafontaine pour l’ancolie bleue 2. En permanence, la nature et la montagne sont la vie de Val, toujours à la recherche de la beauté naturelle et de l’instant sublime. Souvent, Val s’émeut pour un ciel gris, un thé chaud, une neige blanche, une forêt verte… ou une tasse de lait.

Pour en savoir plus sur Val Lafontaine : https://librebonimenteur.net/l7h1

D’autres photos de montagne de Val Lafontaine en suivant ce lien :

https://librebonimenteur.net/43m1

Val Lafontaine un grand talent de photographe de sites  montagneux et animaux en montagne.

.

RCF Orléans – Les Trésors de Sologne

Merci à Norbert de Brézé du Pégase qui a eu la gentillesse de me proposer une interview sur ma propre production littéraire. Celle-ci a été diffusée sur les ondes de RCF Orléans à deux reprises dans l’émission Les Trésors de Sologne.

Je ne résiste pas à la tentation de vous la faire entendre.

https://rcf.fr/culture/rencontre-avec-jean-louis-riguet

.

Un grand merci à Norbert de Brézé et à RCF.

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur ce site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Le Baron de la disette de Louis-Jean Teugir est arrivé
Le Baron de la disette un roman de Louis-Jean Teugir
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l’auteur Jean-Louis Riguet
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur

.

© Jean-Louis RIGUET  22 avril 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Coronavirus en acrostiche

Coronavirus en acrostiche

Je suis frappé par le fait qu’une minuscule vie invisible arrive à confiner la Terre entière. Pas un pays épargné par cette bébête que personne n’arrive pour l’instant à vaincre. D’une certaine manière, il faut bien constater que c’est une vedette. Elle a réussi à faire un saut d’espèce et à contaminer l’univers. Peut-on en conclure qu’il s’agit de la STAR du moment ?

Je lui ai écrit cet acrostiche. Il fallait oser en faire une star en lui offrant un acrostiche.

.

Coronavirus présumé
Ce coronavirus nous regarde avec son œil central

 

Coronavirus en acrostiche

 

Lentement mais sûrement tu te fais un nom

Avant que l’on s’inquiète de notre destinée

 

Sournois, car silencieux et téméraire

Tout à ton art tourné contre nature vers l’humain

Artiste méticuleux de la santé d’autrui

Réservé en cuvée spéciale pour les hommes et les anciens

 

Coronavirus tu t’invites chez nous sans y être prié

Ô, Corona tu nous fais l’honneur de ta présence

Resplendissant néfaste hôte, tu nous confines comme en prison

Ô combien méchant, tu nous obliges à nous parler, à réfléchir

Nonchalamment, tu ignores les frontières et les religions

Animaux, tu les méconnais, tant mieux pour eux

Vecteur de nos misérables vies entre tes mains prisonnières

Impossible de ne pas penser à toi, comme une obsession

Responsable sans compter de nos malades et de nos morts

Urgemment, tu te dépenses abondamment pour des

Services d’urgence fatigués et remplis de ton venin

 

Coronavirus qui mobilise plus que tout autre

Outrageant les responsables aveugles

Violant les frontières de l’intelligence collective

Isolant plus que la terreur ne le fit

Demandant une redéfinition fondamentale de la société

 

1 toute minuscule vie libre

9 semaines de confinement pour prisonniers récalcitrants

 

Coronavirus, couillon tu aies, couillon tu resteras

Overdose tu nous excèdes et empoisonnes

Violeur tu heurtes nos vies, nos cultures, nos croyances

Infirmiers et infirmières tu épuises, comme tous les soignants

Demain, on t’aura, bientôt tu seras mort

 

1 mois encore de confinement, peut-être plus

9 mois de plus, et tu deviendras néant. Adieu ou plutôt à Satan

.

Coronavirus ce gai luron
Coronavirus ce gai luron qui nous empoisonne

Coronavirus

Quand te sauveras-tu ? Même en acrostiche, on n’en peut plus de ta présence.

Un grand merci à tous les soignants, les aidants, les nourrissants. Merci aux pompiers, aux caissiers, aux camionneurs, aux commerçants, à tous ceux qui nous permettent de vivre. Et aussi merci aux journalistes, aux radios, aux réseaux sociaux. Enfin merci aux peines-culs dont on ne parle jamais et qui sont des rouages indispensables.

Merci à tous pour votre contribution. Prenez soin de vous !

A bientôt, dans des jours meilleurs !

Infirmière
Infirmière sans qui rien ne serait possible

Solidarité avec les petites radios

Merci à Norbert de Brézé du Pégase qui a eu la gentillesse de me proposer une interview sur ma propre production littéraire. Celle-ci a été diffusée sur les ondes de RCF Orléans à deux reprises dans l’émission Les Trésors de Sologne.

Je ne résiste pas à la tentation de vous la faire entendre.

https://rcf.fr/culture/rencontre-avec-jean-louis-riguet

.

Un grand merci à Norbert de Brézé et à RCF.

.

La boutique de l’écriveur 

Vous pouvez acheter les livres de l’auteur sur ce site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

.

Le Baron de la disette de Louis-Jean Teugir est arrivé
Le Baron de la disette un roman de Louis-Jean Teugir
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l’auteur Jean-Louis Riguet
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur

© Jean-Louis RIGUET  15 avril 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Un élan relationnel, une solidarité

Un élan relationnel, une solidarité

Si vous vivez une difficulté relationnelle et/ou émotionnelle, l’association Élan Relationnel est là pour vous écouter.  Vous pouvez lui laisser un message avec vos disponibilités et vous serez contacté le plus vite possible.

L’Élan Relationnel a pour but de regrouper les personnes formées ou en cours de formation à l’Atelier Relationnel d’Orléans, ou portant un intérêt pour la communication relationnelle dont la Méthode ESPERE®

Ils ont à cœur de porter et de véhiculer le mieux vivre ensemble. Ils se proposent d’avancer sur le chemin de la congruence. Ensemble, ils proposent diverses activités. Aujourd’hui, c’est une main tendue et une oreille bienveillante qui semblent être l’urgence. 

.

Plume d'oiseau
Plume d'oiseau sur feuille verte

Voici ce qu’en dit Marie-Claude, la présidente de l’association Élan Relationnel Orléans.

Face à la situation inédite d’aujourd’hui, il nous semble important de ne pas rester dans l’attente, au risque d’en oublier l’autre et les autres.

De nombreuses personnes sont en souffrance, tant au niveau relationnel qu’émotionnel. Il est urgent de nous en soucier : dépasser les difficultés vécues au cœur des relations et réactiver le pouvoir de vie des êtres empêtrés dans leurs peurs. Les accompagner à prévenir et/ou gérer les conflits, à sortir de l’ombre, à éveiller leurs consciences pour qu’ils ne vivent pas ce passage comme une catastrophe insurmontable mais comme l’ouverture à un autre possible, voilà les intentions qui nous animent.

Nous avons déjà vécu neuf mois confinés dans le noir, et nous sommes sortis découvrir le Monde.

Le passage a pu être douloureux mais il a été surmonté ! En revanche, comme tout passage d’une situation à une autre, il casse les repères habituels.

La suite…

.

Affiche de l'association Élan relationnel
Affiche de l'association Élan relationnel une écoute pour personnes en difficultés

L’association Élan Relationnel propose

Une aide, une oreille, tout simplement.

Des conférences via le réseau internet

Des conseils en communication relationnelle

Une écoute thérapeutique

Actuellement, des familles sont réunies sous le même toit et se trouvent face à de réelles difficultés de communication. Élan Relationnel se propose de les aider.

.

Une solidarité !

.

Photo de Benjamin Cremer, montgolfières vol en solidarité
Photo de Benjamin Cremer, montgolfières vol en solidarité pour l’Élan Relationnel

La Méthode ESPERE, c’est quoi ?

La Méthode ESPERE® est une méthode de communication initiée par Jacques Salomé, psychosociologue et écrivain.

Jacques Salomé est parti du constat que nous n’apprenions pas à communiquer, voire même que nous apprenions à in-communiquer. Il a mis en exergue que le mode de communication ambiant s’appuie sur une dynamique dominant/dominé.

Avec la Méthode ESPERE®, il propose une autre façon d’être à soi et à l’autre. Cette méthode s’appuie sur des outils, des concepts et des règles d’hygiène relationnelle. Elle pose des balises et des repères qui permettent de sortir des incompréhensions, des malentendus, pour prendre du recul, trouver des solutions, mieux gérer les problèmes, entendre nos besoins fondamentaux, pouvoir se dire et être entendu.

des pistes et des orientations

Elle permet d’apprendre à se positionner et de passer de l’affrontement à la confrontation de points de vue, dans la non-violence et le respect de soi et d’autrui plutôt que dans la prise de pouvoir et la dépendance. Elle donne des pistes et des orientations qui sont autant de sollicitations à renoncer aux attitudes réactionnelles qui sabotent les échanges.

A partir d’une écoute centrée sur la personne, à partir de balises et d’outils qui ont fait leurs preuves, nous proposons d’aborder et de vivre différemment les difficultés relationnelles rencontrées dans la vie quotidienne. C’est une invitation à se responsabiliser de façon à agir en cohérence avec ses propres besoins, ses valeurs et ses désirs.

solidarité : chaque situation est unique

Avec bienveillance et attention, nous proposons de retrouver sa propre réponse et ses propres solutions, face aux situations évoquées. Chaque situation est unique et demande une réflexion et des propositions adaptées à chacune et chacun.

Notre travail apporte un mieux-être relationnel.

La personne est libre de demander une écoute à son rythme et/ou en fonction de ses besoins et cela ne dispense pas de se rapprocher d’un médecin ou d’un autre professionnel de santé.

.

Santé la lumière de l'espoir
Solidarité avec les soignants : la lumière de l'espoir à partager sans modération en solidarité avec tous les aidants

Solidarité

En ce moment, les temps sont difficiles pour tous. Mais pourtant la solidarité s’exprime partout. Elle prend beaucoup de formes qu’il faut saluer. Il y en a tellement qu’il est impossible de toutes les répertorier.

 

Solidarité avec les soignants et les autres

Les soignants, dans leur globalité et aussi individuellement, (médecins et infirmières) font un travail formidable, sans compter leur temps ni leur fatigue. Il faudra s’en souvenir le jour d’après.

Mais il y a aussi d’autres corporations qui font un travail formidable.

Tous ces petits métiers obscurs indispensables à la vie de tous les jours se révèlent indispensables. Tels les éboueurs, les personnels de ménage, les facteurs, les conducteurs de trains, les épiciers, les artisans, les aides-soignants, les petites gens qui souvent se cachent. Tous les peines-culs sans qui notre monde ne fonctionnerait pas. 

Solidarité avec les créatifs

Oui, solidarité avec les créatifs, merci à tous ceux qui inventent pour vous divertir, enseigner, conseiller.

Songez à tous les comédiens et artistes qui sont confinés et ne peuvent exercer leur métier. Songez à tous ceux qui ne mangent que par leur créativité à condition qu’elle se fasse connaître. Actuellement, tous les circuits sont bloqués.

Pensez aussi à tous ces écrivains et poètes (je parle des moins connus) qui ne peuvent vendre leur production, les librairies étant fermées. Or, il faut en vendre des bouquins pour vivre.

.

Merci à toutes et tous pour vos investissements gratuits !

Il faudra s’en souvenir le jour d’après.

.

Santé : Infirmière
Santé : Infirmière heureuse d'avoir accompli sa mission solidarité

Des recueils parsemés de haïkus

La forme d’un haïku est un défi imposé. Aussi, écrire des haïkus demande une certaine patience que l’auteur n’a pas forcément. Pourtant, dans les recueils de poésie de Jean-Louis Riguet, vous trouvez aussi des haïkus associés à des poèmes.

Chiche, pour vous en en convaincre, laissez-vous séduire par celui-ci :

https://librebonimenteur.net/kg9c

.

La boutique de l’écriveur

Vous pouvez vous procurer sur ce site sécurisé les recueils de poésie de Jean-Louis agrémentés de haïkus, et aussi ses autres livres à base historique ainsi que les romans sous le pseudonyme Louis-Jean Teugir.

Lien vers la boutique

.

Bannière de Le Baron de la disette un roman de Louis-Jean Teugir
Bannière de Le Baron de la disette un roman de Louis-Jean Teugir, une sélection de Carolus sélection.
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l'auteur Jean-Louis Riguet

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 13 avril 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Un peu de poésie en montagne : https://librebonimenteur.net/f870

Solidarité avec les petites radios

Merci à Norbert de Brézé du Pégase qui a eu la gentillesse de me proposer une interview sur ma propre production littéraire. Celle-ci a été diffusée sur les ondes de RCF Orléans à deux reprises dans l’émission Les Trésors de Sologne.

Je ne résiste pas à la tentation de vous la faire entendre.

https://rcf.fr/culture/rencontre-avec-jean-louis-riguet

.

Un grand merci à Norbert de Brézé et à RCF.

.

Publié par Laisser un commentaire

Des haïkus en remerciements aux sauveurs

Des haïkus en remerciements aux sauveurs

Qu’ils soient médecins, infirmiers, ambulanciers, pompiers, agriculteurs, artisans, commerçants, fournisseurs de nourriture et autres prestations, sans distinction de l’activité, bref qu’ils soient des sauveurs en ces temps de coronavirus, je vous remercie, sans limites, en parfumant de haïkus de Catimini Plume.

J’espère que le jour d’après on s’en souviendra. Oui, je l’espère profondément. Un jour, il faudra bien cesser cette course effrénée à l’argent, l’argent qui pervertit tout. Et, il faudra bien songer à produire des produits indispensables à la vie près de chez nous. Enfin, il faudra bien penser à planifier certaines productions, sans pour autant refuser les échanges avec d’autres pays.

Je n’ai pas de moyens de remercier chacune et chacune, mais je vais leur offrir quelques haïkus d’une spécialiste de cet art, Catimini Plume. Ils ont un goût de fraîcheur et de talent. Qu’elle en soit remerciée elle aussi !

.

Merci à Catimini Plume pour la qualité de ses haïkus. Elle mérite une mise en lumière !

.

Des haïkus de Catimini Plume en remerciements pour les sauveurs

 

Arbre en fleurs pour des haïkus
Arbres en fleurs fleurissant des haïkus

.

Promenade matinale

le virus du Printemps rose,

se répand.

.

via Promenade matinale — Catimini Plume

.

.

Ménage de printemps

nettoyer la chaise longue ~

s’endormir dessus.

.

via Ménage de printemps — Catimini Plume

.

Remerciements aux sauveurs

.

.

Marche solitaire

devant la maison trois chats

libres et immobiles.

.

via Marche solitaire — Catimini Plume

.

Bourgeonnement

bientôt les feuilles cacheront

la voisine au chat.

.

via Bourgeonnement  — Catimini Plume

.

Le bourgeonnement des arbres cache la maison d'en face, haîku
Les arbres bourgeonnent, ils cachent la maison, Catimini Plume en fait un haïku

Catimini Plume, une auteure talentueuse

Catimini Plume est une auteure de haïkus depuis longtemps. Ainsi, elle publie régulièrement sur son site. Je vous encourage à le visiter.

Ainsi, elle nous rappelle que les haïkus expriment un ressenti en respectant plusieurs règles.

Bien sûr, on apprécie le respect du nombre de pieds. Mais aussi la notion de temporalité avec le matin. Avec une expression différente entre le premier vers et les suivants. Et également l’indication d’un lieu, etc. Bravo !

Bien écrire des haïkus malgré la difficulté inhérente à cette forme de poème.

Catimini Plume a une faculté particulière pour écrire des haïkus. Ainsi, ceux ci-dessus l’illustrent formidablement.

Bien sûr, les règles du haïku sont contraignantes. D’autant plus qu’elles peuvent être contradictoires. Le Français n’a pas été conçu dans le but d’écrire des haïkus. En effet, ils sont issus de la culture japonaise.

Comme toutes règles, elles existent par la manière de les contourner.

Sans doute, une explication de ces règles est donnée dans cet article : https://librebonimenteur.net/5s2f

.

Alors oui, j’offre ces haïkus en remerciements à tous les sauveurs !

.

Des recueils parsemés de haïkus

La forme d’un haïku est un défi imposé. Aussi, écrire des haïkus demande une certaine patience que l’auteur n’a pas forcément. Pourtant, dans les recueils de poésie de Jean-Louis Riguet, vous trouvez aussi des haïkus associés à des poèmes.

Chiche, pour vous en en convaincre, laissez-vous séduire par celui-ci :

https://librebonimenteur.net/kg9c

.

La boutique de l’écriveur

Vous pouvez vous procurer sur ce site sécurisé les recueils de poésie de Jean-Louis agrémentés de haïkus, et aussi ses autres livres à base historique ainsi que les romans sous le pseudonyme Louis-Jean Teugir.

Lien vers la boutique

.

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 10 avril 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Un peu de poésie en montagne : https://librebonimenteur.net/f870