Publié par Laisser un commentaire

A Paris, deux bâtiments et une église

Deux bâtiments et une église à Paris, dans le 3e ardt, vus par les balades d’Alexandra

Cette fois-ci Alexandra Delrue a discouru sur :

Hôtel Salé – musée Picasso

église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement

Hôtel du Grand Veneur

.

Je n’invente rien. J’avoue que ces trois lieux sont issus de plusieurs livres d’Alexandra Delrue.

BALADE PARISIENNE Premier, Deuxième et Troisième Arrondissements de Paris

En trois livres distincts, tous publiés chez BoD.

Avec des recherches approfondies,  Alexandra Delrue écrit des livres. Ainsi, elle s’affirme comme une spécialiste de l’histoire des rues de Paris. Elle fournit un travail de qualité.

De plus, Alexandra Delrue a sorti un livre sur les noms des rues de Paris, chez BoD.

Alexandra Delrue publie un nouveau livre sur le Troisième arrondissement de Paris, une mise en lumière du patrimoine
Nouveau livre d’Alexandra Delrue sur le troisième arrondissement de Paris
Alexandra Delrue publie un nouveau livre Histoire des rues de Paris
Histoire des rues de Paris d'Alexandra Delrue, une mise en lumière du patrimoine
Alexandra Delrue publie un nouveau livre Histoire des rues de Paris

Pour vous procurer Balade Parisienne 3e arrondissement, cliquez sur

https://librebonimenteur.net/ce4r

Et Histoire des rues de Paris sur

https://librebonimenteur.net/gvns

Le musée Picasso dans l’hôtel Salé, dans le troisième arrondissement

Actuellement, le musée Picasso se situe au n°5 de la rue de Thorigny, dans le 3e arrondissement. En 1656, Pierre Aubert, seigneur de Fontenay et sa femme, Marie Chastelain, achetaient aux Hospitalières de Saint-Gervais une grande parcelle de 3 700 m². A n’en pas douter, Pierre Aubert s’était enrichi comme fermier des gabelles, d’où le nom d’hôtel Salé donné à sa […]

via Hôtel Salé – musée Picasso — Les balades d’Alexandra

L’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement, dans le troisième arrondissement 

L’édifice religieux se situe au n°68 bis de la rue de Turenne, dans le 3e arrondissement. Pourquoi l’origine du nom de l’église reste assez trouble. En effet, certains historiens pensent que Saint-Denys fait référence au premier évêque de Paris, saint Denis, mais avec une graphie ancienne (le saint était nommé « Dionysius » en latin). Alors que d’’autres y voient un lien […]

via église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement — Les balades d’Alexandra

L’hôtel du Grand Veneur, dans le troisième arrondissement 

Ainsi, l’hôtel particulier se situe au n°60 de la rue de Turenne, dans le 3e arrondissement. Auparavant, le terrain est vendu en 1636 à Mme de Mastel. Puis, elle fit appel à l’entrepreneur Michel Villedo pour y faire construire un hôtel formé d’un bâtiment bas percé d’un portail sur la rue, d’un logis principal avec deux cabinets latéraux […]

via Hôtel du Grand Veneur — Les balades d’Alexandra

Des mines de renseignements

En bref, les livres d’Alexandra Delrue sont de véritables mines de renseignements.

Ainsi, les détails foisonnent palais par palais. En effet, l’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux. Et ils serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ces livres consacrés à la capitale sont des ouvrages de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra Delrue pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

Et oui, j’ai bien aimé ces livres. Certainement, pour les amateurs d’histoire !

N’oubliez pas l’Histoire des rues de Paris !

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de plusieurs magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

.

Sur la boutique de l’écriveur :

https://librebonimenteur.net/pw4n

vous pouvez aussi trouver en plus des livres à base historique des recueils de poésie, comme :

Certitudes indécises :
 
 
Ondes intimes :
 
 
Coquecigrues par mégarde :
 
.

.

© Jean-Louis RIGUET  25 novembre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Librebonimenteur.net vous recommande :

Récits historiques des quais d’Orléans, prix Roman Terroir au Salon international du livre de Mazamet : https://librebonimenteur.net/lz2u

Harmonie Rouffiange, artiste accomplie : https://librebonimenteur.net/p1bf

Romuald Lété, réalisateur : https://librebonimenteur.net/gcj0

Publié par Laisser un commentaire

CARAN à Paris par Les balades d’Alexandra

CARAN à Paris par Les balades d’Alexandra

Autrement nommé, le Centre d’Accueil et de Recherche et des Archives nationales (Caran) à Paris est mis à l’honneur par Les balades d’Alexandra, dans cet article  https://alexandradelrue.com/2019/08/26/centre-daccueil-et-de-recherche-et-des-archives-nationales/amp/

De plus, Alexandra Delrue y consacre une grande chronique à l’adresse suivante  https://alexandradelrue.com/2019/09/09/les-archives-nationales/

.

Le Caran - Les archives nationales à Paris
Le Caran à Paris

.

Projet et conception Les Archives nationales disposaient de plusieurs salles de lecture, dispersées sur tout le site, et qui avaient été mises en service au fur et à mesure de l’accroissement du lectorat (250% en 20 ans). Cette situation était peu satisfaisante et certaines salles ne présentaient pas les garanties de confort et de sécurité […]

.

via Centre d’Accueil et de Recherche et des Archives Nationales — Les balades d’Alexandra

.

Balade Parisienne

Au fond, Alexandra Delrue est une spécialiste de l’histoire des rues de Paris.

Tout d’abord, Alexandra Delrue a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles…

Là encore, dans son nouveau livre elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, elle a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

.

Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue
Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue

.

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

En bref, c’est une mine véritable de renseignements qui nous étonne.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. En effet, l’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire !

Lisez ce livre !

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

 

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET le  11 septembre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Une grande partie des livres de Jean-Louis Riguet est consacrée à l’histoire, la plupart sous forme de récits ou de docu-fictions, vous pouvez les commander sur ce site en suivant ce lien :

https://librebonimenteur.net/pw4n

.

Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Publié par Laisser un commentaire

Notre-Dame de Paris tristesse profonde

Notre-Dame de Paris tristesse profonde

 

Citations de Victor Hugo à partir de son chef-d’oeuvre.

 

 

Les bâtisseurs de cathédrale en deuil

Je n’ai pas de mots pour dénoncer ma tristesse devant cette catastrophe qui affecte tous et chacun.

Je m’en référerai à Victor Hugo, cet immense auteur qui en a parlé comme personne, et certainement beaucoup mieux que moi.

 

 

Victor Hugo écrit dans son oeuvre :

« Sans doute, c’est encore aujourd’hui un majestueux et sublime édifice que l’église de Notre-Dame de Paris. »

« Si belle qu’elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s’indigner devant des dégradations, des mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui avait posé la première pierre, pour Philippe-Auguste qui en avait posé la dernière. »

« Les mutilations leur (les églises du Moyen Âge) viennent de toutes parts, du dedans comme du dehors. »

 

 

Victor Hugo poursuit :

« Notre-Dame de Paris a peut-être ouvert quelques perspectives vraies sur l’art du Moyen Âge de Paris, sur cet art merveilleux jusqu’à présent inconnu des uns, et ce qui est pis encore, méconnue des autres ».

 

 

Victor Hugo continue :

«Si belle qu’elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s’indigner devant des dégradations, des mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui avait posé la première pierre, pour Philippe-Auguste qui en avait posé la dernière».

 

 

Victor Hugo commente un incendie de la cathédrale

«Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure».

 

 

Victor Hugo décrit une fiction :

«À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle».

 

 

Et maintenant ?

La tristesse m’étreint devant ce sinistre tragique qui frappe une grande dame française, témoin de tous les grands événements qui ont affecté la France.

Un grand merci aux Forces Françaises qui ont combattu ce feu avec compétence, courage et réussite.

Regardons l’avenir et souhaitons que ce qui a pu être sauvé retrouve vie. Il faudra retrousser ses manches et ouvrir son porte-monnaie. 

Faut-il y voir la main du destin pour relativiser les choses ? Parmi celles-ci qui sont dramatiques, n’y en a-t-il pas certaines qui sont plus importantes que d’autres ?

Il ne faut pas abattre les symboles du passé, car ils permettent d’envisager et de construire l’avenir.

 

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 16 avril 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Publié par Laisser un commentaire

square du Temple – Elie Wiesel par Les balades d’Alexandra

square du Temple – Elie Wiesel

par Les balades d’Alexandra

 

Aujourd’hui, Alexandra Delrue nous renseigne sur le square du Temple – Elie Wiesel. Sa rubrique les balades d’Alexandra est issue de son livre sur le Deuxième arrondissement de Paris.

 

Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue, une mise en lumière du patrimoine
première de couverture de balade parisienne 2e arrondissement, une mine de renseignements sur l'histoire de Paris

 

Le square est un quadrilatère formé par les rues de Bretagne, Eugène-Spuller, Perrée et du Temple. Il a été aménagé en 1855 à l’emplacement d’une partie du donjon du Temple, de l’hôtel et des jardins du Grand Prieur. La loi de 1854 qui ordonnait la création du square prévoyait la construction d’un monument à la […]

 

via square du Temple – Elie Wiesel — Les balades d’Alexandra

Publié par Laisser un commentaire

Restaurant « Chez Jenny » par Les balades d’Alexandra

Restaurant « Chez Jenny »

par Les balades d’Alexandra

 

Sur l’ancien rempart devenu, par la volonté de Louis XIV, une promenade plantée d’arbres pour le plaisir des Parisiens, on vit éclore dès le XVIIIe siècle nombre de guinguettes et bals champêtres. On peut imaginer que Chez Jenny trouve son origine dans un de ces anciens établissements, car c’est une authentique construction du XVIIIe siècle […]

 

via Restaurant « Chez Jenny » — Les balades d’Alexandra

Publié par Laisser un commentaire

Eglise Sainte-Elisabeth-de-Hongrie par Les balades d’Alexandra

Eglise Sainte-Elisabeth-de-Hongrie

par Les balades d’Alexandra

 

Une balade dans les rues d’Alexandra Delrue lui permet de scruter chaque immeuble, chaque square, chaque édifice.

Ainsi est né un livre BALADE PARISIENNE 2e arrondissement.

Dès lors, les Balades Parisiennes d’Alexandra sont devenues une mine de renseignements sur l’histoire des rues de Paris.

Et Alexandra Delrue précise que dans le 2e arrondissement de Paris, officieusement nommé l’arrondissement de la Bourse, l’ancien palais Brongniart témoigne de l’activité financière et bancaire du quartier.

Alexandra Delrue a construit tout un livre très documenté sur le deuxième arrondissement de Paris.

.

Première de couverture de

Balade Parisienne d’Alexandra Delrue

2e arrondissement de Paris

.

Ce livre a été publié aux éditions BOD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

https://www.bod.fr/librairie/balade-parisienne-alexandra-delrue-9782322121953

 

 

Un commentaire de ce livre sur ce site :

Balade parisienne, 2e arrondissement, Alexandra Delrue

 

 

Photo de l’église Sainte-Elisabeth-de-Hongrie à Paris

crédit Les balades d’Alexandra

 

Edifice religieux datant des XVIIe et XIXe siècles. Tout d’abord chapelle du monastère des religieuses du Tiers-Ordre de saint François (de 1646 à 1792), puis église paroissiale catholique (depuis 1802) du quartier du Temple et église conventuelle de l’ordre souverain de Malte à Paris (depuis 1938). Monastère du Tiers-Ordre C’est l’ancienne église conventuelle des religieuses […]

 

via Eglise Sainte-Elisabeth-de-Hongrie — Les balades d’Alexandra

Déjà, Alexandra Delrue avait publié un énorme pavé de près de 600 pages : BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement. 

Elle traite à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris. Elle raconte l’histoire des églises, des ponts, des musées, des commerces, des immeubles…

Dans ce livre, elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails. Ce livre est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Tout cela, constitue un itinéraire pour les balades parisiennes d’Alexandra Delrue.

 

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 08 avril 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Publié par Laisser un commentaire

L’ange de Turbigo à Paris par Les balades d’Alexandra

L’ange de Turbigo à Paris

par Les balades d’Alexandra

 

 

Contre la façade de cet immeuble construit sous le Second Empire est sculpté un grand ange, sorte de cariatide qui s’étire du premier au troisième étage, et dont les ailes déployées semblent soutenir le balcon de l’étage supérieur. Elle tient dans sa main gauche un brin de myrrhe et dans la droite, une petite bourse […]

 

via L’ange de Turbigo — Les balades d’Alexandra