Publié par Laisser un commentaire

Promenades Paris

Promenades dans le deuxième arrondissement de Paris

Les balades d’Alexandra vous invitent à plusieurs promenades à Paris, dans le deuxième arrondissement.

Ces promenades sont issues du livre d’Alexandra Delrue BALADE PARISIENNE Deuxième Arrondissement

Au fond, Alexandra Delrue est une spécialiste de l’histoire des rues de Paris.

Tout d’abord, Alexandra Delrue a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles…

Là encore, dans son nouveau livre elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, elle a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

.

Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue
Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue

.

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

En bref, c’est une mine véritable de renseignements qui nous étonne.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. En effet, l’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire !

Lisez ce livre !

.

Centre d’exploitation des télécommunications par les balades d’Alexandra

.

Le centre se situe au n°61 de la rue des Archives, dans le 3e arrondissement. Au moment de sa construction (1907-1912) cet immeuble a été comparé, dans un article de la revue le Béton armé, à un gratte-ciel américain. Comparaison exagérée, mais qui voulait souligner la prouesse technique réalisée par l’architecte Charles Blondel en construisant […]

.

via Centre d’exploitation des télécommunications — Les balades d’Alexandra

Centre d'exploitation des télécommunications à Paris
Immeuble du Centre d’exploitation des télécommunications à Paris 2e

Boucherie par Les balades d’Alexandra

.

La boucherie à Paris 2e
Immeuble de la Boucherie à Paris 2e

.

La boutique se situait au n°67 de la rue de Turenne, dans le 3e arrondissement. Il existait là, avant la Première Guerre mondiale, une boucherie. Les carcasses étaient pendues à des crochets devant la devanture. Les balcons du premier étage étaient maintenus par quatre sculptures de têtes de bœufs. Actuellement, il n’existe plus que trois […]

.

via Boucherie — Les balades d’Alexandra

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET le  18 septembre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Une grande partie des livres de Jean-Louis Riguet est consacrée à l’histoire, la plupart sous forme de récits ou de docu-fictions, vous pouvez les commander sur ce site en suivant ce lien :

https://librebonimenteur.net/pw4n

.

Livres à base historique, roman ou docu-fiction de Jean-Louis Riguet auteur
Livres à base historique, roman ou docu-fiction de l'auteur Jean-Louis Riguet
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet écriveur
Publié par Laisser un commentaire

Hôtel Hérouet

Hôtel Hérouet

une chronique par Les balades d’Alexandra

Alexandra Delrue noue gratifie d’une chronique sur l’Hôtel Hérouet à Paris, extraite de son livre

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

C’est une véritable mine de renseignements.

Hôtel Herouet à Paris
Tourelle de l’Hôtel Herouet à Paris

.

L’hôtel se situe au n°44 de la rue des Francs-Bourgeois, dans le 3e arrondissement. Vers 1499, Jean Malingre, conseiller du roi au Parlement, était propriétaire d’un terrain d’encoignure, peut-être déjà bâti, sur lequel il se fit construire un hôtel conforme à son rang et ses fonctions (les Malingre avaient été anoblis par Louis XI). Sa […]

.

via Hôtel Hérouet — Les balades d’Alexandra

 

Balade Parisienne

Alexandra Delrue est une spécialiste de l’histoire des rues de Paris.

Tout d’abord, Alexandra Delrue a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles…

Là encore, dans son nouveau livre elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, elle a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

.

Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue
Balade parisienne 2e arrondissement de Paris par Alexandra Delrue

.

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

C’est une mine véritable de renseignements qui nous étonne.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. L’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire.

Lisez ce livre !

Quatrième de couverture de Balade Parisienne d'Alexandra Delrue
Quatrième de couverture de Balade Parisienne d'Alexandra Delrue - 2ème Ardt Paris - éditions BoD

.

Les éditions BOD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de ces deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

.

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET le  28 août 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Hôtel Aymeret à Paris

Hôtel Aymeret ou Gigault de Grisenoy par Les balades d’Alexandra

 

Alexandra Delrue propose aujourd’hui, dans ses balades d’Alexandra une chronique sur l’Hôtel Aymeret à Paris.

 

L'hôtel de Aymeret à Paris ou Gigault de Grisenoy
Le cadran solaire de l’hôtel de Aymeret ou Gigault de Grisenoy à Paris

 

L’hôtel se situe au n°16 de la rue des Quatre-Fils, dans le 3e arrondissement. Il fut construit en 1610 pour le maître des comptes Paul Aymeret. Sa fille, l’épouse de Claude Charlot, en hérita et le transmit à ses héritiers. En 1731, il devint la propriété de la veuve de Louis Le Bas de Girancy […]

.

via Hôtel Aymeret ou Gigault de Grisenoy — Les balades d’Alexandra

.

Balade Parisienne

 

Tout d’abord, Alexandra Delrue a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles… Là encore, elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, Alexandra DELRUE a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

C’est une véritable de renseignements.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. L’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire.

Lisez ce livre !

.

Un livre référence d'Alexandra Delrue
Balade parisienne, 2e arrondissement, un livre d’Alexandra Delrue

.

Les éditions BOD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de ces deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

.

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET le  22 août 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Hôtel de Soubise

 

Hôtel de Soubise par Les Balades d’Alexandra

 

Hôtel de Soubise à Paris par Les balades d'Alexandra
Les balades d’Alexandra raconte l’hôtel de Soubise à Paris

.

.En 1371, Olivier de Clisson, qui succèdera au connétable de France Bertrand Du Guesclin, entreprend la construction d’un hôtel particulier sur les terrains qu’il vient d’acquérir à l’extérieur des remparts de Philippe Auguste. De ce premier hôtel n’est conservée aujourd’hui que la porte fortifiée avec ses tourelles en encorbellement coiffées en poivrières donnant sur la […]

.

via Hôtel de Soubise — Les balades d’Alexandra

.

Tout d’abord, l’auteure des articles sur les rues de Paris et notamment de celui sur l’hôtel de Soubise est Alexandra Delrue.

Surtout, Alexandra Delrue est titulaire d’un bac économique et social et d’une Maîtrise d’archéologie à Nanterre. Par conséquent, pour appliquer ses connaissances, elle a travaillé sur des chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif. De la même manière, auparavant, elle avait étudié l’histoire à l’université d’Aix-en-Provence.

Depuis, elle enseigne à Sens et surtout écrit.

Tout d’abord, elle a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles… Là encore, elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, Alexandra DELRUE a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

C’est une véritable de renseignements.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. L’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire.

Lisez ce livre !

.

Un livre référence d'Alexandra Delrue
Balade parisienne, 2e arrondissement, un livre d’Alexandra Delrue

.

Les éditions BOD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de ces deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET le  15 août 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Ruelle Sourdis à Paris

Ruelle Sourdis par Les balades d’Alexandra

Avec la ruelle Sourdis, Alexandra Delrue nous gratifie d’une nouvelle chronique qu’elle publie sur son site; Cliquez sur ce lien :

Bienvenue !

ruelle Sourdis à Paris
La ruelle Sourdis à Paris

La ruelle prend son départ entre les n°3 et 5 de la rue Charlot et débouche, après fait un angle droit, sur la rue Pastourelle. Ruelle privative fermée par une grille à chaque extrémité, elle a été percée lors du lotissement de la rue Charlot, en 1620, à la demande des propriétaires de la rue […]

via Ruelle Sourdis — Les balades d’Alexandra

.

L’auteure précise ce qui suit à propos de la ruelle Sourdis :

De fait, elle est restée très pittoresque avec son caniveau central, ses bornes chasse-roues et quelques constructions en encorbellements au milieu de la végétation. Bien sûr, une anecdote sur ce genre de ruelle : lorsqu’au Moyen Age les passants entendaient crier « gare à l’eau », ils se précipitaient le long des murs, en haut du pavé, afin d’éviter le contenu des pots de chambre vidés par les fenêtres. D’où l’expression « tenir le haut du pavé ».

Tout d’abord, l’auteure des articles sur les rues de Paris et notamment de celui sur la ruelle Sourdis est Alexandra Delrue.

Surtout, Alexandra Delrue est titulaire d’un bac économique et social et d’une Maîtrise d’archéologie à Nanterre. Par conséquent, pour appliquer ses connaissances, elle a travaillé sur des chantiers de fouille du Château de Vincennes et au laboratoire de Villejuif. De la même manière, auparavant, elle avait étudié l’histoire à l’université d’Aix-en-Provence.

Depuis, elle enseigne à Sens et surtout écrit.

Tout d’abord, elle a publié un énorme pavé de près de 600 pages sous le titre BALADE PARISIENNE Premier Arrondissement traitant à travers de dix circuits pédestres du Premier arrondissement de Paris comme les églises, les ponts, les musées, les commerces, les immeubles… Là encore, elle nous entraîne dans l’histoire de lieux connus ou inconnus avec une foule de détails, qui font de ce livre un ouvrage de références à avoir dans sa bibliothèque.

Mais, de plus, Alexandra DELRUE a récidivé en prenant pour cible le Deuxième arrondissement de Paris, avec treize parcours pédestres, dans un nouveau volume :

BALADE PARISIENNE2e arrondissement, de Alexandra Delrue

C’est une véritable de renseignements.

Ainsi, les détails foisonnent, maison par maison, palais par palais. L’histoire et l’architecture abondent. Bien sûr, les renseignements sont précieux et serviront de références, à n’en point douter. De fait, les élèves et étudiants pourront y trouver des détails pour étonner leurs camarades.

Somme toute, ce deuxième livre consacré à Paris est un ouvrage de références à détenir dans sa bibliothèque.

Merci à Alexandra pour ce travail de mémoire et de conservation du patrimoine.

J’ai bien aimé. Certainement, pour les amateurs d’histoire.

Lisez ce livre !

.

Un livre référence d'Alexandra Delrue
Balade parisienne, 2e arrondissement, un livre d’Alexandra Delrue

.

Les éditions BOD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

.

Pour en savoir plus sur Alexandra Delrue, auteure de ces deux magnifiques ouvrages sur les rues de Paris :

https://librebonimenteur.net/fjbl

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 09 août 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Laetitia Guillon, artiste peintre

Laetitia Guillon, artiste peintre prometteuse

Laetitia Guillon est une artiste peintre, jeune et prometteuse. C’est ainsi qu’elle donne dans l’abstrait, ce qui ne veut pas dire qu’elle fait abstraction de ses toiles. Eh bien non, ses toiles sont bien réelles, de même que ses dessins. Pourtant, elle regrette de ne pas avoir suivi un enseignement dans une école d’art. Néanmoins, cela n’empêche pas cette autodidacte d’avoir du talent.

Laetitia Guillon une perfectionniste

Pour nous, Laetitia Guillon s’est perfectionnée auprès d’artistes reconnus, ce qui l’a autorisée à s’aventurer dans les expositions, les soirées privées, les réseaux sociaux. Ainsi, il en résulte de bonnes critiques relayées par la presse papier et en ligne. Avec un travail acharné, notre amie Laetitia Guillon s’ouvre les portes de galeries en ligne,

https://www.artsper.com/fr/artistes-contemporains/france/54947/laetitia-guillon,

https://www.artmajeur.com/fr/laetitiaguillon/artworks,

ainsi qu’une galerie à Paris la Galerie Sonia Monti

https://www.galeriesoniamonti.com/laeticia-guillon.


JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Laetitia Guillon

.

Portait de l'artiste peintre Leatitia Guillon
L'artiste peintre Leatitia Guillon

A priori, toutes vos toiles respirent l’abstrait.

Pouvez-vous vous présenter en indiquant votre parcours ?

Evidemment ! Je m’appelle Laetitia Guillon, artiste peintre spécialisée dans l’abstrait, née à Orléans en 1988.

Autant qu’il m’en souvienne, depuis toute petite, j’ai toujours consacré mon temps libre au dessin et à la peinture.

En tant qu’autodidacte, l’art fait partie intégrante de ma vie et c’est pour moi un véritable terrain d’exploration qui me procure une sensation de liberté.

Ainsi, à l’âge de mes 19ans, je suis rentrée dans la vie active et j’ai mis de côté cette passion pendant environ 2 ans. Mais, j’avais un manque, car l’art est pour moi un exutoire et à la naissance de mon fils je m’y suis remise.

Que faisiez-vous avant de pratiquer votre art ou parallèlement ?

Comme beaucoup, en effet, j’ai travaillé dans différentes entreprises. Et, un jour, j’ai eu la chance de pouvoir travailler dans un magasin atelier d’art. Quelle chance, j’ai pu me perfectionner grâce aux professeurs de l’atelier. Et aussi rencontrer des artistes reconnus pour leur art, comme Ahmad Moulla ou Severo Sanchez, https://severo.artistes-cotes.com/, qui m’ont donné de bons conseils.

Pratiquez-vous d’autres arts ? Quelles sont vos passions ?

Pour le moment, je me consacre exclusivement à la peinture, mais j’aimerais un jour pouvoir apprendre à jouer du piano.

Tableau qui tient au coeur de Laetitia Guillon
Leatitia Guillon adore ce tableau qui lui est très cher

Avez-vous de vos admirateurs ?

Comment allez-vous à leur rencontre ?

Tout d’abord, je me fais connaitre par différents biais ; les expositions, les soirées privées, les réseaux sociaux :

Facebook : https://www.facebook.com/pg/artistepeintrelaetitiaguillon ;

Instagram : https://www.instagram.com/laetitia.guillon/).

Et j’utilise aussi mon site internet https://guillonlaetitia.wixsite.com/artistepeintre.

Bien entendu, tout est relayé dans la presse (la République du Centre), magazine (OrléPASS, Cdel’art), Galerie en ligne (Artmajeur, artsper). Également, je participe à différentes rencontres entre artistes et dernièrement je viens juste de rentrer en galerie à Paris.

Ainsi, je n’attends rien de particulier de mes admirateurs, tout ce que je souhaite c’est juste de les faire rêver et voyager à travers mes toiles.

Faites-vous des expositions ou des conférences ?

En général, je fais 1 à 2 expositions dans l’année.

Par exemple, cela peut être des expositions collectives comme : le château de Saint-Jean le Blanc en 2016 et 2017 ; le château le Corvier à Vouzon en 2016 ; le château de Saint-Jean-de-Braye en 2019.

Ou bien des expositions personnelles comme au Grand Hôtel à Orléans en 2017 et 2018 ; IDM’com agence de pub à Orléans en 2018.

Ainsi, notez que mon atelier est toujours ouvert pour les personnes qui aiment mon art, et c’est avec plaisir que je reçois.

L'artiste peintre Laetitia Guillon dans son atelier
Leatitia Guillon dans son atelier en train de peindre

Depuis quand pratiquez-vous cette discipline ?

Aussi loin que je m’en souvienne, je pratique le dessin depuis toujours et la peinture depuis 10 ans.

 

Quelle est votre dernière œuvre ?

Pouvez-vous nous en parler ?

Bien sûr, ma dernière œuvre est « Évidence n° 3 ».

Evidence toile de Leatitia Guillon peintre abstraite
Toile de Leatitia Guillon, titrée Evidence, peinture abstraite

La rencontre de nouvelles couleurs,

Comme le magenta avec le bleu de Prusse.

Technique Huile sur toile, avec feuille d’or.

Dimension : 100 x 81 cm.

Signature en bas à droite.

Année de réalisation 2019.

Toujours, pour créer mes toiles, j’effectue un travail de matière pour apporter du grain et du volume. Puis, je peins à l’huile, ce qui me permet d’obtenir toutes ces transparences dans les couleurs. En dernier ressort, je jongle à la fois, avec le pinceau, pour plus de délicatesse et le couteau, pour plus de caractère.

Où peut-on se procurer vos réalisations ?

En bref, vous avez plusieurs possibilités. Par exemple, en passant par la Galerie Sonia Monti à Paris ou encore par les différentes Galeries en lignes, comme ART MAJEUR, ARTSPER. Également, en s’adressant directement à moi, sur mon site https://guillonlaetitia.wixsite.com/artistepeintre.

Tableau de l'artiste peintre Laetitia Guillon
Série Ombre et Lumière numéro 3 de Laetitia Guillon

Appartenez-vous à une école ?

Non, malheureusement ou heureusement ! Ainsi, je n’ai jamais fait d’écoles d’art, cela m’a permis de développer mes propres techniques. Par contre, pour percer plus vite dans l’art, il vaut mieux en faire une.

Des conseils

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Quand on fait quelque chose, il faut se donner les moyens et le faire à fond.

Donneriez-vous un conseil aux amateurs de votre discipline ?

À ce propos, je pense qu’il faut se remettre en question perpétuellement et rester humble. Car on peut apprendre de tout le monde.

Laetitia Guillon artiste peintre
Série Impression n°5 de Laetitia Guillon, peintre

Que préférez-vous faire dans votre discipline ?

Ah ! Au fond, j’aime travailler les fondus à l’huile et la transparence des couleurs, pour faire vibrer la couleur.

Comment travaillez-vous ? 

A ce propos, je travaille chez moi à Beaugency, dans mon atelier.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Sur ce point, c’est un peu compliqué. L’inspiration des couleurs me vient de la nature et le travail de la toile ce sont mes sentiments, mon ressenti sur le moment. Et c’est pour ça d’ailleurs que, bien souvent, mes tableaux sont complètement différents au début et à la fin de leur conception. Car les sentiments évoluent. D’un autre côté, c’est aussi ce qui leur donne cette profondeur.

Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

Oui, bien sûr, quand je faisais du figuratif. Mais dans l’abstrait, je travaille à l’émotion, donc c’est compliqué de répondre à une commande particulière.

Laetitia Guillon artiste peintre
Série Impression n°5 de Laetitia Guillon, peintre

Quels sont vos artistes préférés ?

Globalement, tous les artistes qui ont réussi à sortir des codes liés à leur époque, comme Van Gogh.

Rencontrez-vous des difficultés à pratiquer votre discipline ?

Pendant longtemps oui, car si vous ne sortez pas d’une école d’art, il vous faut travailler deux fois plus pour sortir du lot. Ainsi, pour trouver des lieux d’expositions intéressants par exemple ou bien rentrer en galerie. Mais quand vous vous accrochez et si vous êtes doué, normalement cela finit toujours par payer.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

En fait, je suis sans cesse sur de nouveaux projets. C’est important. Ainsi, je suis en train de voir pour organiser des expositions aux alentours d’Orléans et sur Paris.

Toile de Laetitia Guillon artiste peintre
Mise en situation de la toile Impression n°7 exposée à la galerie Sonia Monti à Paris

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Pour l’instant, non, car c’est en cours de programmation.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Sur mon site internet : https : //guillonlaetitia.wixsite.com/artistepeintre

Instagram : https://www.instagram.com/laetitia.guillon/

Facebook : https://www.facebook.com/pg/artistepeintrelaetitiaguillon

————-

Entretien réalisé le 14/06/19 avec Laetitia GUILLON pour librebonimenteur.net

L'artiste peintre Laetitia Guillon dans son atelier
Laetitia Guillon en train de peindre dans son atelier de Beaugency

.

Je remercie sincèrement Leatitia Guillon d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et parfois Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

© Jean-Louis RIGUET  02  juillet 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Pascal Nottin sculpteur sur zinc, en acrostiche, par Jean-Louis Riguet

https://librebonimenteur.net/3dp2

La boutique des livres de Jean-Louis Riguet sur ce blogue 

https://librebonimenteur.net/yddb

Publié par Laisser un commentaire

Stéphane Maillot, un auteur-humoriste

Stéphane Maillot répond à l'interview de JL à l'écoute de...
Stéphane Maillot, auteur-humoriste, musicien, comédien

Stéphane Maillot, auteur-humoriste, son moteur l’humour noir.

Cet artiste, auteur humoriste, aime bien vivre, les plaisirs de la vie. Alors, il partage avec tous ses passions. Ainsi, il vous envoie ses notes de musique à partir de son piano, que ce soit des variétés ou du jazz. De plus, il dirige, car il est chef de chœur. Surtout, il aime faire rire. Pour ce faire, il produit des spectacles humoristiques musicaux. Comme ce n’était pas suffisant, il s’est attaqué à la chanson qui lui a donné le goût de l’écriture. En conséquence, il publie des livres d’humour par l’intermédiaire de sa maison d’édition, les éditions 20-15.

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Stéphane Maillot

.

Stéphane Maillot répond aux questions de JL à l'écoute de...
Stéphane Maillot l’artiste

.

Même si l’on ne vous présente plus, Stéphane Maillot, rappelez-nous votre parcours.

Je suis un auteur humoriste, éditeur indépendant et musicien professionnel depuis 1984.

Mais, mon activité principale demeure le domaine de la musique dans lequel je suis pianiste professionnel de variétés et de jazz, chef de chœur et grâce auquel je produis mes spectacles humoristiques musicaux.

Ainsi, mes passions sont la musique, le bon vivre, écrire et tout ce qui peut procurer du plaisir dans la vie, tant pour moi que pour les autres.

Comment êtes-vous venu à l’écriture, Stéphane Maillot ?

En fait, je suis venu à l’écriture via la chanson, pour mes spectacles depuis 1995. Je publie des livres humoristiques depuis avril 2015 avec mon premier ouvrage destiné aux obsédés textuels « POUR DE RIRE ». Et depuis, j’ai publié (aux Éditions 20-15) une trilogie d’humour noir en 4 volumes (« Humour Noir et Balles à Blanc » volumes 1 et 2, « Humour Noir à Boulets Rouges » et le « 4ème Volet de la trilogie » ainsi que d’autres ouvrages « décalés », toujours sous forme de chroniques.

.

Humour Noir Gilles et John de Stéphane Maillot, éditions 20-15

.

Pouvez-vous nous parler de votre dernier livre ?

Mon dernier livre est « L’Humour Noir de Gilles et John » paru en avril 2019. D’actualité, il propose une vision pour le moins décalée et drôle du mouvement des Gilets Jaunes. D’ailleurs, pour cet ouvrage, je me suis adjoint les services d’un ami illustrateur [G. Dezelle] qui pimente de ses dessins le contenu humoristique de ce livre.

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Ils peuvent être commandés en librairie ou directement aux Éditions 20-15.

.

La trilogie en 4 tomes : Humour Noir, de Stéphane Maillot humoriste

.

Comment vous, vous l’auteur humoriste, vous faites-vous connaître ?

Non seulement, je fais beaucoup de promotion autour mon réseau associatif et des fans qui suivent mes spectacles et mes activités que j’ai depuis toutes ces années. Mais aussi, je fais beaucoup de dédicaces dans des librairies. Et je suis très présent sur les salons du livre en région Centre, Normandie et région parisienne… Même parfois au-delà.

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur votre activité ou autres thèmes ?

Parfois, il m’arrive d’intervenir sur le rôle de l’humoriste dans notre société et sur la liberté d’expression. En effet, ce sont des thèmes pour lesquels je milite activement au travers de mes publications. Également, il m’arrive de faire des « lectures humoristiques » dans des médiathèques qui sont toujours suivies d’un débat autour des thèmes évoqués précédemment.

« mon maitre ès humour demeure Pierre Desproges »

Abordons les influences qui vous ont marqué ? Votre dernière activité artistique ?

À ce propos, mes influences sont diverses et variées. Mais, pour le cinéma, je suis un fan absolu des « Tontons flingueurs » et des films de Audiard. Cependant, mon maitre ès humour demeure Pierre Desproges. De plus, j’aime aussi beaucoup Coluche, Jean Yanne, Raymond Devos, les Monty Pythons, Charb… Et pour la BD, j’ai une admiration particulière pour Gotlib… Dans un autre ordre d’idées, en musique, j’apprécie Boby Lapointe, évidemment. A contrario, je peux écouter du Bach, du Supertramp, du Mozart et les musiques latines.

En général, je me produis régulièrement sur scène avec un atelier vocal. Ainsi, je l’ai créé en 2008 en Eure-et-Loir et avec divers groupes de musiques latines et world-music. De plus, j’ai aussi écrit 3 pièces de théâtre qui ont été jouées par une troupe Eurélienne entre 2009 et 2016.

Des remarques rapides sur vos conseils, votre organisation, votre école de pensée. En restant sérieux, vous l’auteur-humoriste !

Par suite, je dirai pour les conseils reçus : « Le travail paie toujours ! »

Et concernant le spectacle : « Soigner son entrée et son final ! »

Ainsi que « Toujours respecter son public ».

 

En tout cas, la musique et l’édition sont mes professions en parallèle. En vérité, je me réclamerais de la « Libre Pensée ».

Par ailleurs, je n’hésiterais pas à prétendre : « Travaillez et n’ayez pas peur de vous tromper ». Et « Soyez persévérant ! »

En tant qu’auteur-humoriste, que préférez-vous écrire ou lire ?

En ce cadre, j’écris des livres humoristiques toujours sous format court, chroniques ou nouvelles.

Dans l’état actuel des choses, j’écris sur mon PC.

Et quand j’écris, je ne lis pas ou peu. Sinon, je lis des thrillers, des romans historiques, des romans… En définitive, je n’ai pas de préférences.

.

Quatrième de couverture de l’Humour Noir de Gilles et John, de Stéphane Maillot, auteur-humoriste

.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

D’arrache-pied, je prépare pour la rentrée de septembre 2020, un nouveau spectacle seul en scène qui s’intitulera « LA MARQUE DU MAILLOT ». Cela, en parallèle d’un prochain ouvrage pour début 2020.

Avez-vous des dates d’événements à venir ? Où peut-on suivre vos actualités ?

À propos de mes actualités, on peut venir à ma rencontre dans divers salons du livre.

Pour ce faire, vos lecteurs peuvent me suivre via mon site web : https://www.stephanemaillot.fr/

————-

Les propos de Stéphane Maillot ont été recueillis le 06/06/2019.


 

Et aussi :

https://librebonimenteur.net/boutique/

Je remercie sincèrement Stéphane Maillot d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et Tumblr. Aussi par photos sur Instagram.

Vous aussi :

Artistes JL à l’écoute de

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

© Jean-Louis RIGUET 12 juin 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Harmonie Rouffiange, artiste, comédienne, danseuse

Harmonie Rouffiange, artiste accomplie

Harmonie Rouffiange, artiste accomplie, Belge de surcroît, a toujours voulu être artiste. Elle a tout fait pour, notamment le Conservatoire Royal de Mons. Le travail sur son corps, sa voix, a été de tous les instants. Elle a appris à danser, à jouer la comédie. Sa passion se véhicule un peu partout dans plusieurs milieux. Elle sait tout faire dans ce monde du spectacle et rien d’autre.

Harmonie Rouffiange, artiste accomplie

Publié par Laisser un commentaire

21e Festival FPPN Goussainville

21e Festival Populaire de Poésie Nue (FPPN) à Goussainville

Le 21e FPPN (Festival Populaire de Poésie Nue) à Goussainville se tiendra le samedi 8 juin 2019 à partir de 10 h 00 au Collège Maximilien de Robespierre
1 Rue Claude Bernard
95190 Goussainville

Affiche de l'annonce du FPPN Goussainville

Ce 21e festival FPPN – Festival Populaire de Poésie Nue -est placé sous le signe d’une grande fête de la création et de l’amitié

Ce sera une grande fête internationale de la création et de l’amitié entre les peuples du monde. Nous y verrons la participation d’auteurs, d’artistes-peintres, de sculpteurs, de danseurs, de musiciens et de chanteurs venus de Guinée, du Mali, du Sénégal, du Maroc, d’Algérie, du Danemark, du Portugal et de nombreux départements français. 

Voici une petite présentation : https://librebonimenteur.net/mhnx

Remercions par avance les organisateurs

Camille de Archangelis
Jean-Pierre Smodis
Babacar Diagne
Jean-Pierre Smodis
Clarisse Gundogan
Baladji Touré

Ainsi, un grand merci de m’avoir propulsé en Figure de Proue de ce 21e FPPN.

Les participants au Salon du Livre de ce 21e FPPN de Goussainville

Inaya al Ajnabi, Guy Allix, Camille de Archangelis, Flour Auguste, Maggy Bézert-Tourette, Robert Blée, Karim Boudjemaà, Christophe Bregaint, Geneviève Buono, Jo Cassen, Célyann, Claude Chevalier, Eric Dubois, Djohra Fedila, Rodolph Geraci, Cécile-Marie Hadrien, Nesrine Hajeje, Mhamed Hassani, Annpôl Kassis, Patricia Larenco, François Minod, Carjo Mouanda, Abbassia Naimi, Muriel Odoyer, Edith Piotrowski, Michel Prades, Jean-Louis Riguet, Marc Ross, David Rougerie, Richard Taillefer, Mar Thieriot Nashtir Togitichi, Mario Urbanet, Kamal Zerdoumi

Les spectacles seront donnés par

Guy Allix (Auteur-Compositeur-Interprètre), Sylvie Dalloz (Poétesse et diseuse), Jean-Christophe Douziech (Compositeur-Guitariste), Clarisse Gundogan (Groupe de saz, Groupe folklorique), Colette Murillo (Conteuse), Saida Smati (Styliste / Modéliste), Abi Mael (Chanteur-compositeur-interpriète-pianiste-guitariste,saxophoniste

Aucun artiste ne manquera à ce 21e festival FPPN  de Goussainville.

Salon Artistique assuré par

André Achour (Sculpteur), Abbassia Naïmi (artiste-peintre) Aljoce (Artiste-Peintre), Françoise Boghossian (Dessinatrice-Aquarelliste), Célyann (Artiste-peintre), Pierre Murillo (Artiste-Peintre), Hanane Rhomari (Artiste-Peintre)

Avec la participation des Editeurs

Editions Tangerine nights
Editions Lire et Méditer

 

Tous contribuent à la réussite de ce 21e Festival FPPN.

Retrouvez tous les détails de la manifestation sur :

http://placedesartistes.org/wakka.php?wiki=Fppn21

Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet auteur
Recueils de poésie de Jean-Louis Riguet présents au FPPN de Goussainville

Le dernier recueil de poésie de Jean-Louis Riguet présent au 21e FPPN de Goussainville 

CERTITUDES INDECISES

 

https://librebonimenteur.net/koeu

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 29 mai 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Publié par Laisser un commentaire

Romuald Lété, réalisateur

Romuald Lété, réalisateur

 

Aujourd’hui, Romuald Lété, réalisateur Belge de films dramatiques sociaux à moralité. Il est déjà l’auteur de trois courts métrages et de trois longs métrages. Avec succès ! Ainsi, son dernier court métrage a été récompensé par un coup de cœur du jury au festival de Charleroi le 12 mai 2019. De plus, Romuald Lété voit ses longs métrages projetés non seulement dans des salles de cinéma, mais aussi dans des écoles. Par suite, ces projections donnent lieu à un débat pédagogique avec les élèves.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Romuald Lété, réalisateur

Romuald Lété
Romuald Lété, réalisateur de films

 

Il a grandi près des Gilles, dans le carnaval de Binche

Romuald Lété, quel est votre parcours ?

Je m’appelle Lété Romuald, j’habite Buvrinnes, un petit village en Belgique dans la commune de Binche. Je réalise des films dramatiques sociaux à moralité depuis plus de 10 ans. J’en suis à 3 cours et 3 longs métrages. Très content, le dernier court métrage a été récompensé du coup de cœur du jury lors du festival se déroulant le dimanche 12 mai à Charleroi en même temps que le Salon du livre de Mazamet. Tout bien considéré, le long métrage précédent a été projeté dans 3 salles de cinéma, un château, ainsi que dans 9 écoles, projection suivie d’un débat pédagogique avec les élèves. Divers articles de presse et passages radio ainsi que la TV locale ont permis de promouvoir ces évènements.

Que faisiez-vous avant (ou parallèlement à) la pratique de votre art ?

Actuellement, je suis actuellement agent de gardiennage dans une grande surface dans la région de Charleroi.

Avez-vous une autre passion ?

Malheureusement, je n’ai pas le temps de pratiquer autre chose, étant chargé de toutes les tâches que demande la réalisation d’un film (écriture, repérage, autorisations de tournage, recherche de fond, casting, recherche d’accessoires, préparation du matériel de tournage, mise en scène, filmer, monter, promotion du film…).

 

Romauld Lété derrière la caméra

 

Romuald Lété, présent sur les réseaux sociaux

Comment vous faites-vous connaître ?

Par les réseaux sociaux essentiellement. A priori, il faut qu’ils parlent autour d’eux afin d’attirer toujours plus de monde à être attentif aux projets. Je n’ai l’occasion d’aller à leur rencontre que lorsque le film est projeté en salle.

Faites-vous des rencontres, des dédicaces ?

Sinon, les rencontres se font lors des projections des ouvrages ainsi que les dédicaces. Jamais je n’ai fait de conférences ou d’expo, étant donné que ce sont des films et donc durant le tournage il m’est impossible de me libérer.

Tournage par Romuald Lété de Nous malgré Lui avec Harmonie Rouffiange
Tournage par Romuald Lété de Nous malgré Lui

 

Déjà une liste de films qui s’allonge avec bientôt « Nous malgré Lui »

Depuis quand pratiquez-vous ? Qu’avez-vous déjà réalisé ?

Finalement, je pratique la réalisation depuis 2007 et voici les titres de mes réalisations :

– Le choix du destin : Long métrage écrit et réalisé.

– Le Respect : Long métrage écrit et réalisé.

– Tragique Network : Court métrage réalisé.

– De la gloire au trottoir : Court métrage écrit et réalisé.

– Leçon de vie : Court métrage écrit et réalisé.

– Nous malgré Lui : Long métrage coécrit et réalisé.

Pouvez-nous nous parler de votre dernière œuvre ?

En ce qui concerne le long métrage « Nous malgré Lui » il est en postproduction en ce moment même ! Nous avons commencé à l’écrire en octobre 2017 et nous avons terminé le tournage le 24 février sur la côte belge. Nous avons tourné l’entièreté des scènes à Binche, Anderlues et Charleroi, qui sont 3 grandes villes de Belgique. Ce film a été réalisé avec la comédienne Harmonie Rouffiange, le comédien Johann Hallet, connu pour son rôle principal dans une série pour la RTBF qui est une chaine belge et bien d’autres acteurs expérimentés.

Voici le pitch :

Une jeune femme, harcelée par son patron, rencontre un jeune homme sans histoire. La passion entre les deux ne se fait pas attendre. C’est alors qu’ils décident d’agrandir la famille. Pensant avoir trouvé la solution pour apurer une dette de son compagnon, elle fera une chose qui, jusque-là, ne lui avait encore jamais traversé l’esprit. Elle s’en mordra les doigts et les conséquences de cette décision vont lui pourrir l’existence jusqu’à lui faire commettre l’irréparable à deux reprises ! Entre mensonge et vérité, sa vie ne sera désormais plus jamais pareille.

En savoir plus sur Harmonie Rouffiange  https://librebonimenteur.net/p1bf

Affiche de Nous malgré Lui film de Romuald Lété avec Harmonie Rouffiange et Fabrizio Sicorello

Romuald Lété, un autodidacte pur jus

Où peut-on se procurer vos œuvres ? Vous entendre ? Vous voir ?

A ce propos, il y a eu une vente de DVD et Blu-ray jusqu’à épuisement. Vous pouvez m’entendre à chaque passage radio, informé à l’avance sur ma page Facebook ROPROD. Egalement, vous pouvez me rencontrer lors de festivals de films et des projections du film « Nous malgré Lui », évènements qui seront informés également sur ma page ROPROD.

Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Non, je suis entièrement autodidacte, livres, tutoriels et surtout apprendre de ses erreurs !

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Crée ton propre style, n’essaie pas de ressembler à quelqu’un et remets-toi sans cesse en question !

Que préférez-vous faire comme style d’œuvre ou d’activité ?

Assurément, raconter du réel, c’est-à-dire mettre à l’écran des sujets dramatiques de la vie que bien des gens voient, mais ne regardent pas ou n’en parlent pas ! Le fait de les mettre face à cette problématique, ils sont obligés de faire face et indéniablement se faire une réflexion sur le sujet.

Tournage par Romuald Lété de Nous malgré lui

 

Une inspiration de la vie de tous les jours

Comment travaillez-vous ? Seul ou en groupe ?

Tout d’abord, j’ai commencé seul, mais c’est très difficile, j’ai ensuite réussi à m’entourer de quelques personnes passionnées ce qui n’est pas négligeable au vu de l’investissement dans le matériel de tournage à gérer ainsi que la direction d’acteurs qui demande une concentration maximum et une connaissance de l’« acting ».

Donc je répondrais en groupe, mais chaque membre sélectionné avec soin.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Surtout, de mon ressenti, mais pas seulement, de la vie de tous les jours, des problèmes que je remarque autour de moi qui me choque et dont peu de monde se soucie.

Parfois, un seul mot prononcé par une personne non loin de moi et les idées me viennent.

Avez-vous eu des commandes d’œuvre à réaliser ?

A ce propos, une demande m’a été faite concernant un court métrage (Tragique network) qui parlait de l’échange sur les réseaux sociaux entre adultes et mineurs ! À ce jour j’ai une demande de réalisation d’un court métrage et d’un long métrage tiré d’un roman social lui aussi. Je suis ouvert à toutes propositio

Tournage de film par Romuald Lété

Les conseils du réalisateur

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de votre ou de vos arts ?

Éclatez-vous, prenez du plaisir tout en pratiquant votre passion et si une des étapes à suivre pour la réalisation d’un film, qu’il soit court ou long, vous donne envie de la bâcler, posez-vous la question qui est : Est-ce bien ce vers quoi je veux aller ? Car faire un film ça prend la vie ! Mais, quand on est passionné, et il faut l’être absolument à 100 % pour se lancer dans la réalisation en tant qu’amateur, on ne vit plus que pour son bébé, et ce, dès le début de l’écriture jusqu’à ce qu’il soit projeté en salle. C’est énormément d’énergie et seule la passion peut vous faire tenir jusqu’au bout sans relâche.

Quels sont vos artistes préférés ?

Hélas, je regarde très peu de films ! Mais pour répondre à la question je dirais : Mathieu Kassovitz, Fabrice Du Welz, Clint Eastwood.

Pouvez-vous nous parler de votre dernière activité artistique ?

Au total, me consacrant entièrement à une seule et même passion, le cinéma ! Il m’est impossible d’avoir du temps pour une autre activité.

Tournage du film Nous malgré lui par Romuald Lété

 

Le réalisateur a des projets en réflexion

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Pour l’instant, je termine actuellement celui en cours, mais un projet court métrage est en train de s’écrire doucement. D’autres projets sur demande sont à l’étude. À voir.

Avez-vous des dates d’évènements à venir ?

Non, pas précisément, l’avant-première de Nous malgré Lui devrait se tenir fin de l’année 2019. Info à venir sur la page Facebook ROPROD.

Où peut-on suivre vos actualités ?

Sur ma page Facebook ROPROD, vous pouvez poser vos questions personnelles en message privé ou par mail à Leteromuald@gmail.com.

Interview de Romuald Lété réalisée le 16 mai 2019.

.

Je remercie sincèrement Romuald Lété d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

© Jean-Louis RIGUET 24 mai 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publié par Laisser un commentaire

Allan Ryan un romantisme assumé

Allan Ryan, un romantisme assumé, un artiste multicarte

 

Allan Ryan est auteur compositeur interprète, au romantisme assumé. Il touche à beaucoup de domaines. Allan Ryan gère un collectif d’artistes qu’il a lui-même créé. Il ne pratique pas la danse contemporaine ni la peinture qu’il aime mais s’adonne à la photo. Les arts sont pour lui une source de vie.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Allan Ryan

.

Allan Ryan pendant le concert théâtre de la Fontaine d'ouche - photo envoyée par l'artiste

 

Un parcours classique et des passions

 

Quel est votre parcours ?

Je suis Allan Ryan, auteur compositeur interprète. J’ai suivi une formation d’art dramatique au conservatoire de Dijon puis ai travaillé en tant que comédien durant une dizaine d’années. Parallèlement j’écrivais déjà mes propres chansons. L’écriture de livres est venue plus tard, vers 2007. A ce jour j’ai produit 7 albums CD, publié 5 livres et compte déjà 21 ans de concerts.

J’ai créé un collectif d’artistes que je gère encore aujourd’hui.

 

Avez-vous une passion autre que vos activités artistiques ?

J’aime particulièrement la danse contemporaine et la peinture (que je ne pratique pas !) et la photo (que je pratique). J’ai une passion pour les arts en général.

 

Comment vous faites-vous connaître ?

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui incontournables pour se faire connaitre et diffuser ses activités. Les rendez-vous avec le public se traduisent par les concerts, les expositions et les séances de dédicaces. Pour moi tout est émotion. De la création à la diffusion puis la rencontre avec le public : seule l’émotion compte !

Je fais une dizaine de concerts par an, une douzaine de séances dédicaces et une à deux expositions par an.

 

Photo de pochette envoyée par Allan Ryan

 

Déjà une expérience riche pour Allan Ryan

 

Depuis quand pratiquez-vous ?

Je chante, écris et compose mes chansons depuis l’âge de 17 ans et depuis l’âge de 25 ans en format professionnel. J’ai réalisé 7 albums de chansons, 5 livres et de nombreux concerts.

 

Pouvez-vous nous parler de votre dernière œuvre ?

La dernière parution est un livre intitulé « Jumeaux mais pas trop » aux éditions l’Atelier des Noyers. Il s’agit d’un petit récit sur toutes les impressions et sensations liées à la gémellité (j’ai un frère jumeau !). Ce livre a été illustré par Matthieu Louvrier.

 

Où peut-on se procurer vos œuvres ? Vous entendre ? Vous voir ?

Les albums CD et certains livres sont disponibles sur mon site internet : www.allanryan.com

Deux livres (« âme papier » et « jumeaux mais pas trop ») sont disponibles sur le site des éditions l’Atelier des Noyers : https://www.atelierdesnoyers.fr/

Je serai en concert le 23 mai prochain au Théâtre de Fontaine d’Ouche à Dijon ainsi que les 20 et 21 juillet à l’Hôtel de Vogüé à Dijon également. Mes prochaines dédicaces sont prévues les 24 et 26 mai au salon du livre de Chalon sur Saône, les 7/8/9 juin au marché de la poésie à Paris, le 15 juin au festival « Clameurs » à Dijon, le 23 juin à Moulins puis du 11 au 14 juillet au salon du livre de Ouessant !

 

Photo de pochette d'album envoyée par Allan Ryan

 

Allan Ryan a bénéficié des conseils de Gérard Jouannest et Juliette Gréco

 

Allan Ryan, vous avez dit avoir suivi une formation d’art dramatique. Vous recommandez-vous d’une école ?

Je suis issu du conservatoire d’art dramatique et d’écoles de musique. Je ne me recommande pas particulièrement une école… j’aime aussi le côté autodidacte. J’ai la sensation que nous avons en nous ce qui constitue la matière première de notre création. Ensuite tout est question de pouvoir travailler cette matière, et l’exprimer.

 

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Le premier conseil important venait de Gérard Jouannest et Juliette Gréco, que j’ai eu la chance de côtoyer au milieu des années 90 et c’était : « l’important : c’est le résultat ! ».

Le second, plus autoritaire, concerne la notion d’engagement et m’a été inculqué au conservatoire.

 

Avez-vous une préférence pour la réalisation comme style d’œuvre ou d’activité ?

Il y a quelques années j’aurais répondu la chanson. Aujourd’hui je dirais l’écriture.

 

Photo de la première de couverture du reuceuil de Jumeaux mais pas trop envoyée par Allan Ryan

Allan Ryan travaille seul ou en groupe

 

Comment travaillez-vous ? Préférez-vous travailler seul (e) ou en groupe ?

J’ai besoin, en amont, de travailler seul. D’écrire dans mon coin. D’initier un projet dans l’ombre. Mais très vite tout est question d’équipe. Et j’aime l’idée qu’un projet puisse se créer en équipe. Collectivement. Déjà parce qu’on est plus fort pour le porter. Ensuite parce que cela permet un recul, un regard extérieur. Chacun apporte son savoir-faire.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans le cinéma. Dans la littérature. Et surtout, dans la vie. Sa propre vie mais surtout celle des autres. Les rencontres sont une source inépuisable d’inspiration. Regarder, observer, écouter. Ces temps-là sont très importants.

 

Avez-vous eu des commandes d’œuvre à réaliser ? Qu’aimeriez-vous que l’on vous demande ?

Dans mon travail avec le collectif d’artistes nous avons souvent des commandes. Ce sont souvent des challenges (en termes de temps, de réactivité, de moyens) et nous aimons cela. C’est une adrénaline très stimulante. J’aimerais beaucoup faire une résidence dans un lieu retiré (je pense à l’île d’Ouessant par exemple, que j’aime) où il serait question de création multiforme… quelque chose me permettant de jouer avec l’image, l’écrit, la vidéo par exemple.

 

Mais je ne souhaite pas m’enfermer dans une forme d’expression. Ni s’écouter et s’ouvrir à toutes les formes. Ne pas avoir peur des mélanges.

 

Photo d'une pochette d'Allan Ryan

Allan Ryan un romantique qui s’assume

 

Je suppose que vos sources rejoignent plutôt le romantisme. Merci de nous en dire plus.

Depuis très jeune j’ai une prédilection vers le romantisme 19ème, l’époque Victorienne… Je cite souvent Edgar Allan Poe, Baudelaire, Bronté.

J’aime particulièrement les artistes du mouvement pop-art et de tout ce qui touche à l’art moderne (et je pense au mouvement « hey » et à la Halle St Pierre à Paris ou encore aux ateliers 59 rue de Rivoli). Des artistes comme Marc Ryden, Lizz Lopes, Paul Toupet… me transportent totalement hors du temps.

 

Pouvez-vous nous parler de la dernière activité artistique que vous ayez vécue ?

La dernière en date est une lecture musicale sur laquelle je travaille. Il s’agit de textes issus de la collection de livres des éditions l’Atelier des Noyers que nous avons mis en musique avec mon pianiste. Nous tournons actuellement avec cette petite forme publique. C’est quelque chose de très lent et vivant à la fois. Très « hors du temps ». A l’inverse de notre époque, où tout n’est que vitesse. C’est un temps où l’on peut « entendre ».

 

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

J’ai toujours quelques projets d’avance ! Je vais commencer à écrire de nouvelles chansons pour un nouveau projet musical. Quelque chose de nouveau dans mon répertoire. Entre le « chanté » et le « déclamé ». Vers une épure musicale.

 

Photo du recueil Les Jours Perdus d'Allan Ryan aux éditions Laure et Amon

 

Des mois à venir très chargés

 

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Comme dit plus haut :

Je serai en concert le 23 mai prochain au Théâtre de Fontaine d’Ouche à Dijon ainsi que les 20 et 21 juillet à l’Hôtel de Vogüé à Dijon également. Mes prochaines dédicaces sont prévues les 24 et 26 mai au salon du livre de Chalon sur Saone, les 7/8/9 juin au marché de la poésie à Paris, le 15 juin au festival « Clameurs » à Dijon, le 23 juin à Moulins puis du 11 au 14 juillet au salon du livre de Ouessant !

 

Où peut-on suivre vos actualités ?

Sur mon site internet : www.allanryan.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/allan.ryan

 

————-

Le 14 mai 2019.

Allan Ryan.

Je remercie sincèrement Allan Ryan d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

© Jean-Louis RIGUET 20 mai 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Augustin ma bataille de Loigny un docu-fiction de Jean-Louis Riguet

 

AUGUSTIN, MA bataille de Loigny

Un docu-fiction de Jean-Louis Riguet

 

https://librebonimenteur.net/7n6u