Laurent Robert, docteur en Lettres et professeur de littérature, a publié un recueil de 112 sonnets sous le titre Sonnets de la révolte ordinaire le 25 août 2020 dans la collection Freaks chez l’éditeur lyonnais AETHALIDES.

Sonnets de la Révolte Ordinaire, Laurent ROBERT
Collection FREAKS chez AETHALIDES

141 pages – ISBN 978-2-491517-04-5 – Distribution POLLEN – 16 €

Exemples de sonnets -citation

UNE FILLE RAISONNABLE

Elle lisait Monsieur Ronsard
Poète neuf à sa joue blême
Que le moderne soit ringard
Ne lui était pas un problème
Elle déchiffrait l’Arétin
Rêvait de miroirs et d’esquisses
Que se chante son blanc tétin
Sur de longues toiles propices
Pour le dérèglement des sens
Elle n’adhérait à Banville
Pas plus horresco referens
Qu’à Jean-Arthur de Charleville
Mais au seul tracé de sa main
Créatrice de plaisir maint

DÉMOCRATIE

Nous luttons pour notre agrément
Notre travail est sinécure
Jusqu’à désirer la torture
La politesse du tourment
Nous n’avons pas prêté serment
Que l’éphémère et ce qui dure
Que ta chatte et ma bite dure
Soient ultimes gouvernement
Nous voulons la fureur panique
La dramatisation épique
Le nectar et le châtiment
Nous nions l’ordre politique
Et la suffisance anarchique
Nos corps dictent tout règlement

Ce que j’en pense … Sonnets de la Révolte Ordinaire, Laurent ROBERT

Ce recueil vient à peine de sortir des rotatives, l’encre n’est pas encore sèche. Et pourtant !  Pourtant, je l’ai déjà lu et apprécié.
Laurent Robert nous offre un genre classique modernisé, destructuré partiellement. Il nous avait déjà habitué à consacrer un recueil entier de haïkus à Zola. Là il nous propose 112 sonnets qui ne respectent pas tous la forme traditionnelle.
C’est un peu comme les haïkus qui sont composés habituellement de 17 syllabes en trois vers (5/7/5), mais qui sont parfois destructurés  sur le nombre de vers à condition que les 17 syllabes soient présentes.

Diverses formes de sonnets

Le sonnet est contraignant avec deux quatrains et deux tercets rimés. Laurent Robert ose diverses formes de sonnet : la forme classique, ou trois quatrains et deux distiques, ou deux tercets puis deux quatrains ou encore une seule strophe.

Certains seront déroutés par la simplicité qui évite les tournures alambiquées, d’autres seront questionnés par la variété des thèmes actuels ou les nombreux noms propres qui jalonnent l’ouvrage.
Laurent Robert ne connaît pas la ponctuation. Il n’utilise que les points, et encore uniquement les points d’interrogation et d’exclamation.
A la fin de l’ouvrage, une postface nous offre quatorze capsule sur le sonnet. L’auteur relate des anecdotes  littéraires et des références à des auteurs précisés habituellement en bas de page. Il rend ainsi hommage à des poètes moins connus ayant pu inspirer des plus grands.

A consulter sans modération ! Pourquoi ?

En dehors de ces appréciations de forme, Laurent Robert ne se prend pas au sérieux. Pourtant, il fait référence autant à l’érudition en s’imprégnant de Clément Marot par exemple ou en restant dans le domaine populaire en se référant à Patrick Bruel ou encore Michel Sardou. Il passe de Louis-Ferdinand Céline à Léopold II ou encore Michel Houellebecq.

Le poète n’est pas méchant mais lucide. Il n’attaque personne sauf parfois lui-même. Il est parfois amusant et surprenant. Ses rimes étonnent. Avec quoi fait-il rimer Facebook ? Lisez et cherchez, vous trouverez plouc.

Les sujets abordés sont très variés. On passe ainsi de la politique à la servilité, de la vanité au sexe, des corps au temps qu’il fait. Laurent Robert touche à tout. Il provoque mais ne glisse pas dans le fossé, même si certains mots pourraient choquer des lecteurs un peu trop prudes.

112 sonnets pour une guerre ordinaire, émancipée, contemporaine, sensuelle et satirique. Une poésie ciselée pleine d’hommages, fantasmes, fantaisies. Des coups de cœur et coups de gueule qui s’effacent devant la beauté des femmes.
Lisez-le, vous l’aimerez comme moi je l’ai aimé !


L’auteur


Laurent Robert est né en 1969 à Chimay, en Belgique.
Docteur en langues et lettres, professeur de littérature, il consacre ses recherches à des poètes oubliés ou méconnus du dix-neuvième et du vingtième siècle.
Poète, il affectionne les contraintes formelles, les sujets concrets, la sensualité du verbe.
Pour en savoir plus sur Laurent ROBERT

Sur ce site, une chronique sur le recueil GORGONZOLA de Laurent ROBERT :

© Jean-Louis RIGUET  13 octobre 2020
Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour retrouver tous les livres de Jean-Louis RiguetRendez-vous dans la Boutique de l'écriveur
+ +