Serge-Eric Durman, un homme efficace

Serge-Eric Durman, un homme efficace

Serge-Eric Durman, un homme efficace

Pour Serge-Eric Durman, l’efficacité ne manque pas. Juriste de formation, il est formateur-consultant en efficacité professionnelle en Bureautique et communication. Certes, c’est son métier dans les entreprises, mais il le met aussi au service de la rédaction et de la promotion de ses livres. Puis, c’est un touche-à-tout dans l’art. Ainsi, il lui reste peu de secrets à découvrir pour la cuisine, le cinéma, la photographie et l’art sous toutes ses formes. Et en plus, il aime l’histoire, principalement la Grande Guerre.

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Serge-Eric Durman

 

Serge-Eric Durman un homme efficace
Serge-Eric Durman de l'efficacité à la publication

 

Racontez-nous votre parcours Serge-Eric Durman.

Je suis juriste de formation, formateur-consultant en efficacité professionnelle (Bureautique et communication).

Mais, j’ai commencé par l’écriture à l’âge de 16 ans. Je suis consultant et formateur indépendant dans les entreprises.

 

Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ?

Tout d’abord, la cuisine, parce que c’est aussi un art. Egalement, cinéphile, j’aurai voulu être metteur en scène ou scénariste. Puis, la photographie que j’ai pratiquée en semi-professionnel. Et enfin l’Art sous toutes ses formes tant qu’il déclenche en moi une émotion.

 

Livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman
Première de couverture du livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman, auteur efficace

 

Serge-Eric Durman qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ?

Les toucher en leur faisant partager ce que j’aime, par mes mots. Dès lors, j’utilise beaucoup les réseaux sociaux par déformation professionnelle. Et mes stagiaires sont les premières personnes avec qui je partage ma passion de l’écriture.

 

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

On en est au début. Je viens de publier mon premier roman après 40 ans de patience.

 

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

Depuis l’adolescence par défi contre ma prof de français. J’ai plusieurs manuscrits dans mes tiroirs. Une réflexion sur la Santé après une épreuve familiale que je ne publierai pas ; et des romans et nouvelles.

Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Mon premier roman s’intitule La Forteresse perdue – Le diable de Çildir. Hommage aux victimes des guerres, ce roman nous transporte au seuil du Moyen-Orient en 1920. L’Europe savoure la paix alors qu’on meurt encore à ses portes en Anatolie. La Russie est à feu et à sang. Le Caucase vit une lutte d’influence entre les Anglais et les bolcheviks. La guerre a détruit des familles entières, laissant derrière elle ruine et désolation. Elle a aussi eu ses héros anonymes.

Réfugié avec son armée de mercenaires dans une forteresse perdue au sud du Caucase, le prince-général de Lambron, dit le Diable de Çildir, est l’un de ceux-là, un homme fatigué de combattre, vivant avec ses doutes, ses remords et ses blessures. Son dernier espoir est de retrouver son fils disparu.

Pour l’instant, il s’agit du tome 1 qui sera suivi d’un tome 2 d’ici la fin de l’année.

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur le site de l’éditeur, sur Internet Fnac et Amazon en ligne ou sur commande chez les libraires.

Communiqué de presse

Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution du tome 1 de mon roman :

La Forteresse perdue – Le diable de Çildir [Tome 1]
S. K. Durman
Éditions ID France-Loire

https://sites.google.com/site/idfranceloire/catalogue/s-k-durman-la-forteresse-perdue

Parution : Août 2019
348 pages 145 x 210 – ISBN 979-10-92323-36-8

Livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman
Première de couverture du livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman, auteur efficace

.

Entre exotique et historique, entre amour et haine, entre conflits et crime, ce roman nous transporte au seuil du Moyen-Orient. Nous sommes en 1920. L’Europe savoure la paix en oubliant qu’on meurt encore à ses portes, dans les provinces orientales d’Anatolie. La Russie est à feu et à sang. Le Caucase vit dans la tourmente d’une lutte d’influence entre les Anglais et les bolcheviks. La guerre a détruit des familles entières. Elle a laissé derrière elle ruine et désolation. Elle a aussi eu ses héros anonymes.

forteresse perdue au sud du Caucase

Réfugié à la tête de son armée de mercenaires dans une forteresse perdue au sud du Caucase, le prince-général de Lambron, surnommé le Diable de Çildir, est l’un de ceux-là, un homme fatigué de combattre, vivant avec ses doutes, ses remords et ses blessures. Son dernier espoir est de retrouver son fils disparu.

Né à Paris où il paracheva ses études de droit par une maîtrise en droit des affaires, S.K. Durman est un amoureux des mots. Installé à Tours, il est formateur en efficacité professionnelle. Imprégné de plusieurs cultures entre Orient et Occident, transmettre est, pour lui, une passion ; la curiosité en est une autre ; écrire, une vocation. Issu d’un savant cocktail ethnique qui génère ce talent pour nous passionner, S.K. Durman se dit 60,8 % Asiatique de l’ouest, 18,8% Italien, 17,9% Moyen-Oriental, 2,5% Juif Ashkénaze.

Paroles de lecteurs

Un régal ce livre, une très belle plume cet auteur ! Tout y est : histoire d’une région inconnue (de moi), belle construction du récit, intrigue avec rebondissements inattendus, exploration de l’intériorité des personnages…

Tout cela décrit avec des phrases riches et sans emphases. J’attends la suite avec impatience.

Philippe R. août 2019

Un livre inclassable ! Beaucoup plus qu’un roman, l’auteur y aborde l’histoire mouvementée d’une région, les questions multiethniques, le sens/non-sens de la guerre et de l’engagement militaire, les religions, la transmission, la paternité, la fraternité humaine… et bien sûr l’amour.

Yvon T. aout 2019

Quand j’ai lu ce manuscrit, j’ai été enthousiasmé par la richesse de l’intrigue, des décors et des sentiments exprimés.

Bernard H. Juillet 2019

Pour oublier les affres de la rentrée…

Un roman très prenant, qui se situe entre les deux guerres, et qui raconte avec flamme, la Russie dévastée par le Bolchevisme et les guerres à ses frontières, tandis que la France et l’Allemagne s’éveillent dans la paix, du cauchemar de la « grande guerre »

Passionnant.

Jean-Claude Bourret – Septembre 2019

Il est en vente :

  • Chez l’éditeur sur son site : ID France-Loire
  • Sur Internet FNAC & Amazon
  • Également en librairies sur commande via DILICOM

Vous en souhaitant bonne lecture,

  1. K. Durman
Livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman
Première de couverture du livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman, auteur efficace

 

Quelle est votre position par rapport aux publications de livres ? Aux e-book ?

Bien sûr, je préfère à compte d’éditeur pour l’accompagnement, surtout lorsqu’on exerce un autre métier à côté.

L’e-book est une nouvelle façon de toucher un lectorat. Mais le livre papier est pour moi incontournable.

 

Du côté conseil, quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Et celui que vous donneriez aux amateurs d’écriture ?

Savoir cultiver la patience et avoir le souci du travail bien fait.

 

Ne jamais abandonner, d’abord. En littérature, beaucoup d’appelés et peu d’élus. Ne pas se laisser abuser par ce que racontent les médias. Écrire est une aventure personnelle, intime, exigeante. Rester humble, avoir un style fluide, savoir exprimer une émotion avec un mot juste.

 

 

Que préférez-vous écrire ou lire ?

Écrire des romans, bien entendu. Pourquoi pas des nouvelles. Egalement, la poésie symbolique me tente à titre personnel. Un essai à voir !

Pour la lecture, je n’ai aucune limite. Éclectique !

 

Comment écrivez-vous ?

Soit sur des carnets pour prendre des notes, parfois des feuilles volantes. Le smartphone sert aussi. Je travaille plus volontiers sur traitement de texte. Quant au moment propice pour écrire, il n’y a pas de règle, tout dépend de l’inspiration. La nuit est parfois le moment, idéal.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans mes rêves ! Je m’intéresse également à l’actualité ou aux faits de société. De prime abord, l’histoire est une de mes passions, notamment la guerre de 14-18 et le front de l’est.

 

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?

Je pars d’une idée, une trame, un contexte. Ensuite, les personnages viennent instinctivement peupler l’histoire. Puis, je cherche un cadre social particulier, un métier, une blessure secrète. Surtout, j’aime mêler imaginaire et réel.

 

Livre La forteresse perdue de Serge-Eric Durman

 

Quels sont vos auteurs préférés ?

Kessel, Camus, Troyat pour le roman. J’aime également d’Ormesson.

Que lisez-vous en ce moment ?

Les livres de Joseph Messinger sur les tics gestuels et les gestes de confiance en soi pour des raisons professionnelles. Et aussi, Former avec le Funny Learning de Boussaut et Lefebvre. Et enfin Affaires de famille d’Agnès Naudin.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Toujours !

Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Oui, le salon du Livre à Loches les 14 et 15 décembre 2019 avec Signature Touraine.

Où peut-on suivre vos actualités ?

Sur ma page Facebook SK Durman, sur mon compte Instagram ainsi que sur ma page professionnelle LinkedIn. Le site skdurman.com sera en ligne bientôt.

————-

Le  21 octobre2019

S.K. Durman

Propos recueillis par Jean-Louis Riguet pour Librebonimenteur.net

Serge-Eric Durman un homme efficace
Serge-Eric Durman de l'efficacité à la publication

Je remercie sincèrement Serge-Eric Durman d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

 

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si, vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Ensuite, chaque chronique est partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Pinterest et parfois Tumblr, et aussi des photos sont mises sur Instagram.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire : jlriguet@gmail.com

.

La boutique de l’écriveur de Jean-Louis Riguet sur ce blogue vous permet d’acheter les livres de l’auteur sur un site sécurisé :

https://librebonimenteur.net/yddb

.

Magali Guyot auteure :

https://librebonimenteur.net/3c6y

.

Laetitia Guillon artiste peintre sur ce blogue :

https://librebonimenteur.net/sfy0

La commissaire Bombardier enquête sur ce blogue :

 
Coralie Buizard auteure d’un premier roman témoignage :
 
 
 
Certitudes indécises recueil de poésie :
 

.

.

© Jean-Louis RIGUET  30 octobre 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.