JL à l’écoute de… Aujourd’hui Déborah Creff

Déborah Creff, une jeune auteure par le nombre de ses publications de livres, mais aguerrie par ses nombreux articles de presse.
Après un bac littéraire, elle a obtenu un master de littéraire française et comparée à l’Université d’Orléans. Titulaire d’une maîtrise Français langue étrangère qui lui a permis d’enseigner le français à des apprenants étrangers, elle est également diplômée d’un master en journalisme acquis dans une école de communication à Paris. Après ses études, elle travaille dans un premier temps comme correspondante de presse pour des journaux régionaux comme « l’Éclaireur du Gâtinais » et la « République du Centre », avant d’être chargée de communication pour la mairie de Châlette-sur-Loing. Elle a également dispensé pendant cinq ans des cours de communication à des étudiants à l’Université d’Orléans.
Durant douze ans, elle a été journaliste puis directrice d’antenne à C2L, radio locale où elle présentait chaque semaine une chronique sur le bonheur. De ces chroniques, elle a écrit et publié un recueil bien-être « Du bonheur au fil des saisons » aux éditions Spinelle.
Désormais responsable de la médiathèque de Châlette-sur-Loing, elle mène des actions pédagogiques et culturelles en faveur de la lecture publique.

Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?
En parallèle à l’écriture, j’ai la chance de travailler entourée de livres à la médiathèque de Châlette-sur-Loing. J’anime aussi chaque semaine des chroniques sur le bonheur à C2L Radio.

Quelle est votre passion ?
L’écriture bien sûr ! En fait, j’ai de multiples passions : la lecture, la radio, la nature, la marche, la natation, le yoga, la musique, les concerts, les voyages…

Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment allez-vous à leur rencontre ?
J’attends qu’ils écoutent mes chroniques radio, qu’ils lisent mon livre « Du bonheur au fil des saisons », qu’ils me fassent part de leurs ressentis. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, toute critique est instructive. J’attends des échanges, des moments de partage… Je vais à la rencontre de mes lecteurs lors des séances de dédicaces, notamment dans les salons du livre. Je fais également partie du collectif d’écrivains de l’est du Loiret « Territoire d’écriture » qui organise de nombreuses séances de dédicaces. Tous ces chaleureux moments avec les lecteurs me donnent énormément de motivation pour poursuivre cette extraordinaire aventure littéraire.

Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?
Je rencontre régulièrement les lecteurs en participant à des salons du livre. J’ai déjà fait des lectures de mon ouvrage dans les jardins du château de la Bussière. La prochaine lecture d’extraits mon livre aura lieu le samedi 11 mars 2023 à la médiathèque de l’AME à Montargis, suivi d’une séance de dédicaces.

Depuis quand écrivez-vous ?
J’écris depuis l’enfance. Une passion qui ne m’a jamais quittée !
J’ai commencé par écrire des journaux intimes. J’ai ensuite remporté en 1996 le troisième prix du concours régional de nouvelles « Clin d’œil à la nouvelle » lorsque j’étais en 4ème au collège Schumann à Amilly avec publication dans un recueil. Au lycée en forêt à Montargis, j’écrivais de la poésie. J’étais d’ailleurs responsable de la rubrique poésie dans le journal de ma classe.
À l’université d’Orléans où j’ai fait un master de lettres modernes entre 2000 et 2005, j’ai rédigé deux mémoires :
Une étude comparée entre les œuvres « les raisons de la colère » de John Steinbeck et « la Terre » d’Émile Zola.
« L’image du corps dans l’œuvre d’Amélie Nothomb ».

C’est en toute logique que je me suis orientée vers un métier en lien avec l’écriture en devenant journaliste : j’ai d’abord été correspondante de presse à « l’Éclaireur du Gâtinais » et « la République du Centre », avant d’être embauchée en 2008 par la mairie de Châlette-sur-Loing pour travailler en tant que journaliste à mi-temps au service communication. En parallèle, j’étais journaliste à C2L, une radio associative locale. En 2015, je suis devenue directrice d’antenne de C2L Radio. En 2020, j’ai réalisé une transition professionnelle en devenant responsable de la médiathèque de Chalette, où je continue d’exercer ma passion des livres en conseillant les usagers.

Quel est votre dernier livre ?
Mon livre s’intitule « Du bonheur au fil des saisons » publié aux éditions Spinelle.
Comment aller bien dans un monde qui va mal ? C’est à cette question que j’essaye de répondre dans cet ouvrage qui contient plus de 100 articles illustrés d’une citation et de photographies en noir et blanc traitant de la thématique du bonheur mois par mois, au fil des saisons. Comme en ce moment la période est plutôt morose en raison de la crise sanitaire, de la guerre en Ukraine, du changement climatique, ce livre est plutôt bienvenu, car on y trouve mois par mois des conseils, des idées pour garder le moral.
Ce recueil se veut pratique : le lecteur est libre de le parcourir du début à la fin ou bien simplement de puiser dans la table des matières les sujets qui l’intéressent. Il peut l’explorer en toute liberté au gré de ses humeurs et de ses envies. Chaque article est court, aéré car j’ai voulu rendre ce livre accessible et agréable à lire pour le plus grand nombre. Grâce à la diversité des sujets abordés, le lecteur trouvera forcément son bonheur avec des thèmes qui l’intéressent.
C’est aussi un ouvrage informatif : Je relaye les dernières études scientifiques sur le bonheur. Je fais référence à de nombreux livres traitant de cette thématique du bien-être. Je mets en avant les différents modes de vie qui rendent heureux à travers le monde : la dolce vita à l’italienne, l’ikigai japonais, les tendances du bonheur développées dans les pays du nord de l’Europe ces dernières années comme le hygge au Danemark, le fika qui est la clé du bien-être au travail en Suède. J’explique aussi des expressions liées au bonheur comme « le bonheur est dans le pré », « après la pluie, le beau temps ». Il y a aussi des articles un peu plus insolites comme le fait que le bonheur dégage une odeur, que le bonheur est contagieux ou encore que nos statuts les plus heureux sur les réseaux sociaux sont dans le même temps les plus trompeurs…

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?
Mon livre est en vente sur le site internet de mon éditeur Spinelle, sur les sites internet de la FNAC, Amazon, Cultura… Il est également en vente dans les librairies et centres culturels de l’agglomération montargoise.

Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?
Mon livre a été publié à compte d’éditeur. L’avantage c’est que les frais pour la création du livre ont été pris en charge par mon éditeur qui a aussi géré sa mise en page.

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?
Être sa meilleure amie, être bienveillant envers soi-même, s’écouter. Il est important d’apprendre à s’aimer, à se faire confiance. Ce n’est pas du narcissisme. Il faut être bien avec soi-même pour être bien avec les autres, dans le monde, en société.

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?
Écrire un livre peut faire peur, car c’est un travail de longue haleine, de patience, parfois de doutes et de découragement. On a l’impression de gravir le sommet d’une montagne inatteignable. Mon conseil est la persévérance et se faire confiance. L’inspiration vient en écrivant. Je conseille aux amateurs d’écrire un peu chaque jour, de pratiquer la philosophie japonaise du « kaizen » c’est-à-dire la méthode des petits pas.

Que préférez-vous écrire ou lire ?
Ayant fait des études littéraires et exerçant le passionnant métier de médiathécaire, je lis tous les genres : romans, documentaires, poésies, nouvelles, biographies, BD, mangas, albums jeunesse…
J’apprécie le calme et la concentration que nécessite la lecture silencieuse, mais j’apprécie également la lecture partage, à haute voix, la magie de l’oralité et de la sonorité des mots… Chroniqueuse radio, je suis sensible à la tonalité et au rythme de la voix…

Comment écrivez-vous ?
Insérée dans la vie active, trouver le temps et l’énergie d’écrire est parfois compliqué. J’écris en général le soir. J’aime me mettre dans une ambiance tamisée, avec en toile de fond une musique douce et une tisane bien chaude à savourer…

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je puise mon inspiration de situations de la vie quotidienne, de témoignages, des livres que je dévore, des divers podcasts radio que j’écoute. Je m’accorde des pauses dans la nature pour respirer, contempler, méditer… Ces temps de parenthèse sont essentiels pour faire naître et développer l’imaginaire, la créativité…

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?
J’ai déjà écrit des récits fictifs, mais à ce jour, j’ai publié uniquement une nouvelle dans le recueil « Clin d’œil à la nouvelle 1996 » sur le thème du regard. Je trouve important d’insuffler à l’intrigue une dose de mystère, de suspens avec des personnages relevant à la fois du réel et de l’imaginaire…

Quels sont vos auteurs préférés ?
Question compliquée car ils sont multiples… Je ne pourrais pas tous les citer. J’adore George Sand, Émile Zola, Victor Hugo, John Steinbeck, Shakespeare, Goethe, Jean-Paul Sartre, Dostoïevski, Kafka, Baudelaire, Jean Giono, Boris Vian, Émilie Brontë, George Orwell, Albert Camus, Antoine de Saint-Exupéry, Pablo Coelho, Laurent Gounelle, Raphaëlle Giordano, Amélie Nothomb, Mélissa Da Costa, Delphine De Vigan, David Foenkinos, Margaret Atwood, Agatha Christie, Ragnar Jonasson, Camilla Läckberg, Bernard Minier, Riad Sattouf, Fabien Toulmé…

Que lisez-vous en ce moment ?
La bande dessinée « L’Odyssée d’Akim » de Fabien TOULME et la biographie de « Greta Thunberg, la voix qui secoue la planète » de Maëlle Brun.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?
Je travaille actuellement sur un roman.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?
Me consacrant actuellement plus à l’écriture, j’ai réduit les séances de dédicaces qui prennent beaucoup de temps.
Samedi 11 mars 2023, je proposerai une lecture de mon recueil « Du bonheur au fil des saisons » à la médiathèque de l’AME à Montargis. On peut aussi chaque semaine écouter mes chroniques sur le site internet de C2L Radio, rubrique « la minute bonheur ».

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?
Facebook
Instagram
C2L radio

Le 23 novembre 2022.
Deborah Creff

Je remercie sincèrement Deborah Creff d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.
© Jean-Louis RIGUET le 30 décembre 2022, Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Quelques extraits de son ouvrage « Du bonheur au fil des saisons » :

« Grâce à leur concision, leur simplicité et l’immédiateté de leur approche, les listes sont une voie d’accès directe vers l’exploration illimitée de notre existence. Les listes peuvent se décliner à l’envi et à l’infini… Listes de choses à faire, de courses, de recettes de cuisine, de cadeaux à offrir, d’ouvrages à lire, de souvenirs, de rêves, de goûts : tout est possible, pour donner vie à ses états d’âme et enrichir sa vie intérieure. »

« Le diktat du bonheur, le commerce du bien-être à tout prix et le culte de l’apparence caractérisant notre société sont très lucratifs mais ils créent seulement du bonheur artificiel et superficiel. Pourquoi alors ne pas revenir à plus de simplicité et de spontanéité, sans obligation contrainte de résultats, mais avec la réintroduction du plaisir de la découverte des choses simples ? »

« Même dans les périodes les plus troubles, des bulles d’amour, de réconfort ou d’amitié éclatent. Il est essentiel d’y être attentif, d’apprendre à les reconnaître, de se sentir toujours accompagné afin de trouver en soi la force de surmonter les épreuves de la vie. Tous ces moments heureux nous rendent en effet plus résilients face aux difficultés et adversités qui jalonnent nos existences… »

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Participer au lancement de mon prochain roman d'enquêteICI