Professions réglementées dans la rue : aujourd’hui Huissiers

Professions réglementées dans la rue

Aujourd’hui Huissiers de Justice

Mercredi Notaires

 

.

France que tu es triste en ce moment !

.

Plus de trente professions réglementées concernées par un projet dément !

Une dérégulation sans précédent par ordonnance et sans vote du Parlement !

Une déstabilisation de tout le paysage économique !

On sait ce que l’on perd mais l’on ne sait jamais ce que l’on gagne.

.

Déréglementer, il en restera toujours quelque chose.

Si l’Etat ne respecte pas la règle du jeu, pourquoi les Officiers Publics la respecteraient-ils ?

Si tout le monde peut être délégataire des pouvoirs de l’Etat, où se trouve la garantie du public et du service public ?

Si tout le monde peut faire n’importe quoi, pourquoi les Officiers Publics continueraient-ils d’être des collecteurs d’impôts ?

Si tout un chacun peut s’installer pour faire n’importe quoi, pourquoi un statut de l’Officier Public ?

Pourquoi faudrait-il continuer de pallier les carences de l’Etat ?

Pourquoi y a-t-il moins de fonctionnaires dans les Conservations des Hypothèques ? Parce que les notaires ont mis en place un système internet performant, à leurs frais. Et que le travail est fait par eux, à leurs frais. L’Etat devrait dire merci.

Il faut être logique avec soi-même : on ne peut pas, dans le même temps, dire que l’on change les règles du jeu en cours de route et maintenir que les Officiers Publics doivent continuer d’obéir aux ordres et de payer !

C’est du fascisme !

.

Enlever les règles de sécurité fragilise toujours les mêmes, les pauvres !

Plus on lève d’impôts moins l’Etat encaisse d’impôts !

Plus on met de contraintes moins la machine avance !

Adieu solidarité ! Adieu mutualisation ! Adieu sécurité !

France que tu es triste en ce moment !

.

 

La pétition de Philippe Fuzellier

de MEDIAPART

 

SIGNEZ LA PETITION

Déjà plus de 13500 signatures !

.

Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées

Bonjour!

J’ai lancé la pétition auprès du gouvernement sur le Retrait immédiat de la réforme sur les professions réglementées » et j’ai besoin de votre aide pour la faire décoller.

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer? Voici le lien:

http://www.change.org/p/mr-le-premier-ministre-mmes-et-mrs-les-ministres-retrait-immédiat-de-la-réforme-sur-les-professions-réglementées

Voilà pourquoi c’est important:

Vous avez tous autour de vous un proche, un ami, un contact, qui exerce soit une profession libérale de droit, soit une profession libérale de santé,soit d’autres professions telles qu’artisans,ambulanciers, auto-écoles, taxis,…..

.

La suite :

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-fuzellier/060914/retrait-immediat-de-la-reforme-sur-les-professions-reglementees

.

 

Professions réglementées : les notaires contre-attaquent et appellent à manifester

Dans un contre-rapport publié, jeudi 4 septembre, les notaires toujours dans la ligne de mire de Bercy répondent aux réformes proposées par le Gouvernement. Au-delà des « erreurs de méthodologie ou de calcul », le document pointe la survalorisation par l’IGF de la rentabilité des actes immobiliers ainsi que la rémunération moyenne annuelle du métier. Ainsi, les 9.500 notaires français sont appelés à se rassembler le 17 septembre à Paris.

 Après avoir appris en juillet dernier, qu’ils figuraient bien dans le viseur de Bercy, – à l’instar de 37 autres autres professions comme les architectes ou les artisans – les notaires ont décidé de contre-attaquer le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) et les projets de réforme de l’exécutif, perçus comme une sérieuse menace pour leur profession. Une riposte qui se traduira par une manifestation, le 17 septembre prochain à Paris*, une première dans l’histoire de la profession.

« D’autant que le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a dit dès sa prise de fonction qu’il souhaitait poursuivre le travail de réforme annoncé par son prédécesseur sur les professions réglementées », nous indique Laurent Mompert, porte-parole du Conseil supérieur du notariat (CSN).

 « Le droit n’est pas une marchandise comme les autres »

Avant de pointer du doigt le Gouvernement :« Or, la méthode est plus que condamnable car on nous présente comme des rentiers dans ce document, ce qui est faux. Le seul véritable rentier dans cette histoire, c’est l’Etat, qui s’octroie 6 % des droits d’enregistrement sur les transactions immobilières. On parle de restituer du pouvoir d’achat aux Français, mais si l’Etat baissait ne serait-ce que d’un point et demi ces droits d’enregistrement – qu’il vient d’augmenter au mois de mars 2014 –, ce serait 1,5 milliard d’euros qui pourraient être redistribués aux Français. Je le répète : le droit n’est pas une marchandise comme les autres. »

Pour les notaires, qui ont rédigé un « contre-rapport » de 127 pages, le texte de l’IGF « ne peut servir de fondement à une réforme de la profession, de son organisation, de son tarif, et de ses domaines d’intervention », poursuit Laurent Mompert.  …

La suite sur :
.
http://www.batiactu.com/edito/professions-reglementees—les-notaires-contre-att-39005.php
.
.
Français, membres des professions réglementées, mobilisez-vous !
La France est en danger.
On veut casser ce qui marche bien.
La priorité est plutôt à réparer ce qui marche mal.
.
Jean-Louis RIGUET septembre 2014

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.