Si certains hésitent encore à lire ou entendre la poésie, d’autres se veulent des éléments moteurs, même encore à notre époque où tout n’est que brutalité, affrontement, voire guerre.
Ainsi, Stephen Blanchard est devenu un combattant au service de cet art majeur qu’est la poésie.
Personnalité étonnante, c’est un artiste poète, comédien, photographe, un engagé dans des activités syndicales et humanitaires.

Stéphen Blanchard, un auteur précoce et prolixe

Il a commencé jeune, très jeune même. À l’âge de douze ans, il édite son premier recueil sous le titre Joie de vivre. Dix ans plus tard, en 1974, il crée l’association Les Poètes de l’amitié, poètes sans frontières. Il dirige également la revue de poésie internationale Florilège qui paraît tous les trimestres.

L’association Les Poètes de l’Amitié

Association loi 1901 fondée en 1974 par le poète Stephen Blanchard, l’association Les Poètes de l’Amitié s’attache à promouvoir la poésie et toute forme d’expression artistique et/ou culturelle.
Elle est reconnue depuis le 28 janvier 1985 comme association d’éducation populaire et bénéficie de subventions.
L’appellation Poètes sans frontières existe depuis 1990 : marque déposée à l’INPI sous le N° 164306205.

Le siège social se situe à Dijon (Bourgogne – France) : 19, allée du Mâconnais 21000 DIJON LAC. Nous avons un local, le bureau 328, à la Maison des Associations, 2 rue des Corroyeurs 21000 Dijon.
Stephen Blanchard
aeropageblanchard@gmail.com
tél : 06 12 68 15 47

Site web

Il crée en 2001, en collaboration avec la Ville de Dijon, le prix de poésie Yolaine (son épouse) et Stéphen Blanchard afin de récompenser chaque année un auteur sans distinction de nationalité. François Rebsamen, le maire de Dijon, a déclaré : « Vous avez fait rayonner la poésie et mis votre expérience au service du plan grand nombre, avec deux mille cinq cents lectures et spectacles organisés dans les écoles, bibliothèques, mairies, hôpitaux, établissements sociaux, jardins publics… ».

Stéphen Blanchard a reçu un insigne des mains du Maire de Dijon le 6 novembre 2021. À cette occasion, le poète a déclaré : « En recevant cette médaille, j’ai l’impression d’avoir œuvré un peu pour la poésie, tant il faut de passion et de travail au fil des jours pour apporter sa petite pierre à l’édifice ».
Avant d’ajouter : « La poésie est riche, mais le poète est pauvre. Être poète, c’est tout simplement savoir donner ».


Un nouveau recueil de poésie pour Stéphen Blanchard : “Vers de rage”

Stephen Blanchard vient de publier son 24e recueil de poésie libre « Vers de rage », France Libris, préfacé par Patrick Cintas, Directeur de la revue « Le Chasseur Abstrait ». Il se fera un plaisir de vous l’adresser contre un chèque. Demandez-le à : STEPHEN BLANCHARD, 19 allée du Mâconnais 21000 DIJON.

Dans Florilège, j’ai eu le plaisir de lire deux haïkus de Christiane TALAZAC (Site web consultable ici) :

En catiminuit
La lune personne l’horizon
Frissons d’étoiles
***
Matin de printemps
On devine le souffle court
Des arbres qui chantent

Vous le savez, je vous l’ai déjà dit : Prenez soin de vous, lisez un poème par jour.

Le 2 janvier 2023
© Jean-Louis Riguet, Société de la Société des Gens de Lettres


Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Participer au lancement de mon prochain roman d'enquêteICI