« Pas la guerre » est le nouveau livre de Sandrine Roudeix. Il s’agit d’un roman sur l’histoire d’un jeune couple qui se croit libre, émancipé, alors qu’ils sont encore imprégnés de leurs origines différentes. C’est l’histoire d’une nuit où tout bascule. L’auteure raconte avec passion, avec subtilité, sensualité, lucidité, la peur d’aimer, le poids des origines, le pouvoir des mots.

Pas la guerre, Sandrine Roudeix

ISBN: 978-2-84742-477-5
Date de publication: 06/01/2022
Nombre de pages: 160
Dimensions du livre: 14 X 20,5 cm
Diffusion Interforum
Prix (ttc) : 18 €
Editeur : Le Passage éditions

Quatrième de couverture

« Ce foutu feu entre eux.
Sauf que les feux, parfois, brûlent tout sur leur passage.
Les feux, parfois, ne laissent derrière eux que des cendres et des paysages dévastés.
»

C’est l’histoire d’une fille qui se croit émancipée.
C’est l’histoire d’un garçon qui se croit libre.
Assia a 24 ans et est née en France de parents marocains.
Franck a 25 ans et a grandi à Paris auprès d’un père militaire.
Entre les deux, la possibilité d’un amour. Un emménagement.
Le mélange des corps et des territoires. Mais un soir, l’entente se rompt. Comme du barbelé, des paroles les séparent.
Comment aimer l’autre quand on traîne sa culture et sa famille avec soi comme autant d’ombres cachées sous le matelas ?

Dans ce roman à deux voix, le temps d’une nuit, Sandrine Roudeix raconte la passion de deux jeunes d’aujourd’hui et explore avec subtilité, sensualité mais aussi lucidité, la peur d’aimer, le poids des origines et le pouvoir des mots.

Sandrine Roudeix est romancière, photographe et scénariste.
Avec Pas la guerre, son cinquième roman, elle poursuit sa quête de l’intime et creuse de son écriture sensible et à fleur de peau les questions d’identité, d’émancipation féminine et de transmission familiale.

Ce que je pense de Pas la guerre

Sandrine Roudeix continue dans l’intime avec une écriture sensible. Elle décrypte l’histoire d’une fille actuelle, qui se veut émancipée et le croit. Elle scrute l’histoire d’un garçon actuel, qui se veut libre et le croit. Malgré leurs différences d’origine, elle est née en France de parents marocains et lui à Paris d’un père militaire. Malgré la vie qui les a façonnés différemment, de chaque côté du périphérique, ils vont se mettre ensemble comme on dit aujourd’hui, dans l’éventualité d’un amour réciproque.

Le mélange des corps et des territoires s’accomplit dans son appartement à lui. Et les problèmes de culture et de l’éducation familiale dressent dans le lit conjugal des barrières, d’abord petites puis plus grandes.

Le couple traîne toutes ses ombres cachées, comme beaucoup de couples actuels. Le lit suffira-t-il à réconcilier les jeunes gens qui se déchirent une nuit, que l’auteure explore avec passion, subtilité, sensualité, lucidité. Avec sa manière d’écrire, Sandrine Roudeix raconte la peur d’aimer, le poids des origines et le pouvoir des mots. La fin est magistrale, la colère atteint des sommets.

L’écriture est celle d’un grand auteur, avec sa manière de caractériser des situations ou des sentiments, avec des mots par groupe de trois, sans virgules. Elle est soignée, parfois surprenante, toujours adéquate. En tout cas, moi, j’aime son écriture, à Sandrine Roudeix.

Non seulement, on passe un bon moment à la lecture de Pas la guerre, mais l’auteure ouvre des portes de réflexions et d’approfondissements de l’intime des jeunes actuels.

Lisez ce livre, vous en sortirez enrichi.

L’auteure, Sandrine Roudeix

Sandrine Roudeix est romancière, scénariste et photographe. Elle est notamment l’auteure des romans Attendre (Flammarion, J’ai lu) et Les Petites Mères (Flammarion), salués par la critique. Elle a également publié Diane dans le miroir, un texte consacré à la photographe américaine Diane Arbus (Mercure de France).
Pour en savoir plus sur Sandrine Roudeix

© Jean-Louis RIGUET 14 janvier 2022 pour librebonimenteur.net – Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.