Vies Cabossées, un roman de fiction signé Louis-Jean Teugir

Découvrez le dernier roman de fiction sous la plume de Louis-Jean Teugir : Vies Cabossées. Donnant une large place au suspense, l’auteur offre un récit qui entraine le lecteur dans les méandres de la vie conjugale mais aussi de ses questionnements. Un voyage géographique également, qui promène le lecteur des rues d’Orléans au lointain Cambodge. A lire d’urgence !

Vies Cabossées – Louis-Jean Teugir

Préface de Jean-François Pré, auteur de roman policier et ancien chroniqueur sportif et hippique
Octobre 2021
376 pages – Lys Bleu Editions
23 € – ISBN : 979-10-377-4438-8
Acheter le livre directement auprès de l’éditeur


Présentation

Un couple se marie et la vie commence dans une routine quotidienne, jusqu’au moment où la femme Martine s’inscrit à un stage de formation sur deux jours à une centaine de kilomètres du domicile. Son mari Gilbert en est furieux. Pendant cette session, Martine fait la connaissance de plusieurs personnes et découvre l’amour entre femmes. Son existence va changer. Son amie Suzie lui raconte l’histoire de son frère Wang.

Gilbert prend mal cette amitié amoureuse et au lieu de se plonger dans le travail devient inactif, s’adonnant à la bouteille. Il abandonne femme et enfants. Pendant cette absence, Martine continue sa vie et s’intéresse aux aventures de Wang. Un détective et un avocat réalisent ensemble une enquête pour retrouver et le frère et le mari. Ils sont à l’origine de l’arrestation des protagonistes.

Suivent des péripéties qui mèneront jusqu’au Maroc, en passant par un trafic d’enfants en vue de l’adoption en France. Et aussi, avec un récit sur les réfugiés du Cambodge et ce qu’ils ont vécu depuis la Chine avant d’être pourchassés par les Khmers Rouges.

Un roman sans temps mort.

Vies Cabossées – Louis-Jean Teugir

Quatrième de couverture de Vies Cabossées

Après leur mariage, Martine et Gilbert tombent dans la routine. Ennuyée, elle décide d’occuper son temps en suivant une formation, ceci sans le consentement de son époux. Pendant cet apprentissage, elle fait la connaissance de plusieurs personnes et découvre l’amour entre femmes. Dès lors, son existence et sa vie conjugale paieront le prix de ses aventures. Comment Gilbert encaissera-t-il tout cela et qu’adviendra-t-il de leur couple ?

Préface de Jean-François Pré – Extrait

Dans les écrits de Jean-Louis Riguet, on retrouve cet amour du terroir. Cette connaissance encyclopédique de l’Orléanais. « Son » pays. Au confluent du savoir historique et de l’enracinement vernaculaire. Là où l’intellectuel se fond dans l’homme de la terre. Ses récits ne se contentent pas de nous faire voyager dans l’espace et dans le temps, ils contiennent une vérité charnelle qui interpelle les cinq sens. On ne lit pas Riguet, on le touche, on le goûte, on le voit ! Et si l’intrigue de ses romans nous balade dans les méandres de l’âme humaine, le lecteur garde les pieds chevillés à cet Orléanais qui vit dans ses tripes“.

L’avis de l’éditeur Le Lys Bleu Editions

Des docu-fictions aux poèmes, en passant par les romans, Louis-Jean Teugir a fait une transition remarquable de notaire à écrivain. Il dépeint, à travers l’histoire d’un couple, les conditions de rapatriement en France depuis le Cambodge.

Extraits – Vies Cabossées

Je laisse voyager mes yeux sur le spectacle donné par le fleuve royal, une barque essaie de remonter le courant à la voile, mais le vent souffle très légèrement. Dans mon champ de vision, je devine sous un manteau voletant au gré de sa marche un corps de rêve. Elle traverse la place, s’arrête au milieu pour prendre connaissance des affiches du cinéma, continue ses pas. Elle se dirige vers sa droite en direction d’une petite rue et disparaît tel un mirage. Cela n’a duré qu’un instant, plus qu’éphémère, mais j’ai pris un plaisir immense. Je m’abandonne dans un songe qui laisse à penser que le monde va bien, que tout paraît beau, que tout est amour. Je suis tiré de ma torpeur par une sonnerie de téléphone. Ah, ces engins devraient être supprimés. Mais pourquoi ne répond-il pas pour qu’elle s’arrête ? Soudain, je prends conscience que c’est mon appareil qui réveille le quartier. Aucun contact connu ne s’affiche sur l’écran. Je décroche néanmoins. Je n’ai même pas le temps de prononcer un mot. Vies Cabossées – Chapitre 23 – Une invitation

Je sommeille très mal cette nuit-là. Sans cesse, je me tourne, me retourne, m’endors et m’éveille. Quelque chose me mène la vie dure et m’empêche de me reposer. Certes, je rêve aussi, ou plus exactement je cauchemarde.
Le lendemain matin, je me ranime très difficilement. Je ne me sens pas en forme, tant s’en faut. Pour sortir de ma torpeur, je me glisse dans la cabine conçue à cet effet et reste longuement sous la douche. Je me purge de cette langueur qui m’assaille. Je me souviens avoir mal dormi. Je voudrais effacer cette vision de la langue fourchue du serpent qui me nargue. Je désirerais conserver celle de la belle jeune dame en robe blanche. J’appelle de mes vœux pour que, finalement, tout cela cesse.
Vies Cabossées – Chapitre 35 – Une visite surprise


Acheter le roman Vies Cabossées de Louis-Jean Teugir

Vous pouvez vous procurer ce roman de fiction directement sur le site de l’éditeur ici.
Il est également disponible dans la Boutique de l’écriveur sur mon site.

© Jean-Louis RIGUET 28 octobre 2021
Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.