Livre d’Emilie Lebrun

Deux livres autobiographiques initiatiques d’Emilie Lebrun

Ainsi, Emilie Lebrun a publié tout récemment deux livres autobiographiques et initiatiques, dont l’un fait partie d’une trilogie, mais ils se complètent parfaitement.

 

L'auteure de Je devais mourir vieille est Emilie Lebrun
Première de couverture de Je devais mourir vieille d'Emilie Lebrun
Conversation Être Anges un livre autobiographique d'Emilie Lebrun
Première de couverture de Conversations Être Anges d'Emilie Lebrun

ISBN : 978-2-955-91992-7 – Mai 2018

340 pages – 18 €

Autoédition – www.vie-unie.com

 

ISBN : 978-2-95591993-4 – Novembre 2018

148 pages – 13 €

Autoédition – www.vie-unie.com

JE DEVAIS MOURIR VIEILLE

Quatrième de Couverture de ce livre

Après « La fille qui donnait à boire à son poisson » et « La fenêtre qui donnait vers l’intérieur« , Emilie LEBRUN se dévoile dans le dernier roman de sa trilogie entièrement autobiographique.

Si cette histoire m’avait été racontée, j’ignore si je l’aurais cru…

Et pourtant, je l’ai vécue et j’ai été poussée à vous la raconter.

Par qui ? Je me pose moi-même la question. Certains les nommeraient « Dieu », « anges », « guides », pour moi, c’est simplement « eux ». Eux qui me guident depuis l’épreuve la plus terrible de ma vie mais également le plus extraordinaire. Eux, et lui bien-sûr. Lui, qui s’attelle chaque jour à m’apprendre comment m’aimer davantage.

Je chemine depuis cinq ans sur la route du deuil de mon mari mais bien plus encoree, à la découverte de moi-même. De cette perche qu’il m’a étrangement tendue en s’ôtant la vie et ainsi, en me poussant à découvrir la mienne d’une toute autre façon ; au travers de l’incroyable, dont il s’amuse à parsemer mon quotidien.

Dans ce dernier opus de trilogie et au travers de ce troisième voyage, je vous dévoile sans retenue tout ce que je n’ai pas osé livrer dans les deux précédents. Tout ce quotidien étrange qui est devenu le mien.

Cette route qui m’a appris l’essentiel : savoir comment m’aimer véritablement.

Et vous, vous aimez-vous vraiment ?

Savez-vous pourquoi vous êtes sur Terre ?

Je devais mourir vieille, un livre autobiographique d'Emilie Lebrun
Quatrième de couverture de Je devais mourir vieille d'Emilie Lebrun - crédit photos Jean-Louis Riguet

Ce que j’en pense

Je devais mourir vieille, un livre d’Emilie Lebrun

Même s’il est le Troisième livre d’une trilogie, ce pavé de 340 pages se suffit à lui-même. Ainsi, il reprend toute la vie d’Emilie Lebrun qui est parsemée d’épines toutes plus aiguisées les unes que les autres.

Tout d’abord, le lecteur commence par se faire contrôler avant un embarquement dans un aéroport envahi par le brouillard à Moscou. Mais, le brouillard n’a pas fait qu’envahir le tarmac, il s’est égaré également dans la tête d’Emilie. Quand les jours s’écoulent, l’on trouve un autre pays, l’Inde. 

Non, elle n’est pas venue pour une partie de plaisir, elle est venue se faire soigner. Vous apprendrez ainsi tout ce qu’Emilie Lebrun a, j’allais dire subi,  mais plutôt reçu en bienfaits serait plus approprié. Ce n’est pas vraiment le corps qui est malade même s’il souffre et se fatigue, c’est plutôt ce que l’on peut appeler l’âme. Quand elle est malade, le corps réagit mal. Pour aller mieux, il faut soigner les causes exactes et ne pas se contenter des effets causés par la maladie.

Sans bouger de votre chaise, en lisant ce livre, vous ferez des kilomètres, passant de pays froids à des déserts chauds.

Ainsi, Emilie Lebrun nous explique que quand les planètes sont alignées, cela va beaucoup mieux. Dès lors, si le corps et l’âme ou l’esprit sont alignés, c’est identique.

Avec pudeur, Emilie Lebrun raconte tout son parcours humain et initiatique avec une précision particulière et un grand détail, où la souffrance de l’esprit est importante, mais toujours l’espoir est là pour nous obliger à avancer plus loin dans la lecture.

Sûrement, certains aimeront ce livre, s’ils sont sensibles à la réception d’informations sur cet autre monde inconnu qui nous gouverne néanmoins. Certainement, d’autres le détesteront, s’ils sont réfractaires à toutes formes de sensorialité occulte. Mais une chose est certaine, il faut lire ce livre « Je devais mourir vieille » pour se faire une idée avant de choisir si l’on est pour ou contre.

Ainsi, je pense que la connaissance en toutes matières nourrit la liberté de chacun et que ce livre d’Emilie Lebrun y contribue. Sans connaissances, il n’y a pas de liberté.

Personnellement, j’ai bien aimé ce livre et me suis retrouvé dans certaines propositions ou constatations. Je remercie Emilie Lebrun de m’avoir fait me poser des questions existentielles. Jamais elle n’impose d’adhérer, chacun conserve son libre-arbitre.

En définitive, un vrai livre autobiographique et initiatique ! Merci Emilie Lebrun.

Une page de Je devais mourir vieille d'Emilie Lebrun - crédit photo Jean-Louis Riguet

Conversations Être Anges d’Emilie Lebrun

Quatrième de Couverture

Accédez aux coulisses de votre Vie !

Découvrez que tout a un sens…

Je vous dévoile l’étonnante histoire que m’a raconté mon mari après avoir rendu l’âme. Les cinq années qui ont suivi son départ, ou son arrivée selon le point de vue, et toutes ces révélations qui ont changé ma vie pour la rendre « mère veilleuse » aux yeux de nombreuses personnes et surtout aux miens !

Au travers de ces conversations étranges, j’ai eu le privilège de découvrir ma vie vue de ses yeux ou plutôt de son âme, et comme il me l’est réclamé, je vous la livre.

Et vous, oserez-vous découvrir le sens de votre venue sur Terre ?

Conversation Être Anges un livre autobiographique d'Emilie Lebrun
Première de couverture de Conversations Être Anges d'Emilie Lebrun

Ce que j’en pense

Conversations Être Anges, un livre d’Emilie Lebrun

Avant tout, ce livre est étrange, fantastique ou réel. Et cela dépend de vous. C’est vous qui déciderez si vous adhérez à cette thèse ou pas.

D’abord, pensez-vous que les coïncidences existent ou pas ? Que le hasard existe ou pas ? Et si tout avait un sens…

C’est ainsi que cette conversation est longue, ou plutôt ces conversations, car elles s’échelonnent sur plusieurs années. Et, longuement, elle anime deux êtres : le premier est le mari décédé d’Emilie Lebrun, désincarné en passe d’être un ange, en apprenti sage, et le second Elias un ange déjà galonné, un formateur. En peu de mots, ensemble, ils ont un dossier à traiter. Celui de la vie d’Emilie pour la façonner à leur idée dans le cadre des objectifs qu’elle s’est choisie à sa naissance.

La vie d’Emilie Lebrun tracée par deux désincarnés

Et ces deux désincarnés décrivent et influencent la vie d’Emilie en lui envoyant des tas de péripéties, de soucis ou de problèmes à résoudre pour la faire avancer vers la connaissance. Pour comprendre, il faut que vous ayez lu en premier Je devais mourir vieille, car vous retrouvez des moments de vie racontés dans ce livre.

N’avez-vous jamais râlé parce que vous ne trouviez pas à garer votre voiture ? Avez-vous peut-être demandé au ciel de vous procurer une place de parking ? En cas de sollicitation confiante, vous obtenez ce que vous désirez. Mais il faut la confiance ! Sûrement cela peut être l’une des missions d’Elias, ou de votre ange personnel, mais le livre vous donne d’autres. Et puis, ce livre aborde le thème de la vie parallèle à la vie sans jamais imposer d’adhérer, chacun conservant son libre-arbitre.

Là aussi, certains aimeront ce livre, et d’autres le détesteront.

Cependant, avant de prendre une position négative, lisez-le, lisez Conversations Être Anges ! Vous serez troublé autant que moi je l’ai été par ce livre initiatique autant qu’autobiographique.

En définitive, j’ai aimé ce livre Conversations Être Anges. Je me pose des questions existentielles. Merci Emilie Lebrun.

Extrait du livre Conversations Être Anges d'Emilie Lebrun
Extrait du livre Conversations Être Anges d'Emilie Lebrun
Extrait de Conversations Être Anges
Extrait 2 de Conversations Être Anges d'Emilie Lebrun

L’AUTEURE de ces livres

Emilie Lebrun auteure autobiographique

Emilie LEBRUN est une jeune femme, la trentaine, devenue veuve très jeune à la suite du suicide de son mari avec en charge leur jeune fils.

Ainsi, cet événement majeur l’a poussée à se réaligner avec « elle-m’aime », avec qui elle était véritablement.

Résultat : Emilie écrit un livre, puis deux…

Et depuis 4 livres initiatiques autobiographiques en ont découlé ! Avant cela, elle travaillait dans le domaine de la beauté, de l’esthétique, une erreur d’aiguillage, un mauvais chemin. Depuis, Emilie Lebrun accompagne les gens à s’embellir non plus de l’extérieur, mais de l’intérieur et ça se voit de l’extérieur !

Pour en savoir plus : https://librebonimenteur.net/vzup

Vous pouvez vous procurer les livres d’Emilie Lebrun sur son site : www.vie-unie.com

Ainsi que les livres de Jean-Louis RIGUET sur le présent blogue :

Boutique livres

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 16 juillet 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.