Écrire un livre, un roman
Tout le monde voudrait écrire un livre, un roman. Pourtant, peu passent à l’acte. Pourquoi ?
Écrire un livre, c’est difficile, ça demande du temps. L’avantage est qu’il s’agit d’une activité gratuite et qui peut constituer un loisir. L’inconvénient est que l’auteur est souvent frustré.


La motivation
L’auteur doit être très motivé pour réaliser son projet. N’écrivez pas avec l’idée que vous allez devenir riche à coup sûr ! Les chefs-d’œuvre existent, mais sont rares. Prenez plutôt cela comme un projet personnel à mener à bien avec votre seule motivation.
Demandez-vous pourquoi vous voulez écrire un livre ? S’il s’agit d’une mauvaise raison, ne perdez pas votre temps.

Le sujet
Vous devez trouver un sujet intéressant, mais pas seulement pour vous. Il doit aussi intéresser vos lecteurs potentiels. Il peut être divers, mais il doit néanmoins avoir un intérêt pour quelqu’un.
Ne croyez pas au miracle ! Le succès ne repose que sur votre travail, alors ne quittez pas votre emploi. Un livre, c’est un investissement de longue haleine, parfois plusieurs années.

La documentation
L’auteur potentiel devra déterminer ce qu’il souhaite écrire : mémoires, roman policier, histoire d’amour, etc. vous devrez vous documenter pour identifier les codes, que vous suivrez ou pas.
Vous devrez faire des recherches pour arriver à des descriptions réalistes, au besoin vous serez appelé à participer vous-même à des réunions inhabituelles mais utiles.

Une priorité
Votre livre va devenir une véritable obsession. Vous allez vivre avec lui en symbiose avec lui en permanence. Mais pensez aussi à votre vie courante.
Vous penserez à vos personnages, aux dialogues, aux situations. Qui sera le narrateur ?

Des chapitres
Vous n’écrirez pas un livre, mais des chapitres. C’est l’ensemble des chapitres qui constitueront un livre. Il faut y aller étape par étape.
Mais pour qu’il y ait un sens cohérent, auparavant vous devez penser au résultat final, ce qui amènera à faire un plan. Ainsi, vous obtiendrez une feuille de route. Mais vous n’êtes pas obligé de rédiger dans l’ordre, vous finaliserez tout ça ensuite.

Des contraintes
La peur de la page blanche. Elle bloque la créativité. Alors, optez pour la force de la contrainte créative en vous fixant des échéances pour la recherche des informations, la construction du livre, des chapitres. Ne contemplez pas le mur devant vous, travaillez par petites touches, il en restera toujours quelque chose.
Une structure contraignante mobilise la créativité et la logique.

Des pages et encore des pages
Écrivez sans vous poser de questions, de toute façon le texte du premier jet sera retravaillé.
Puis, vous allez écrire beaucoup. C’est trop long, c’est mal écrit, c’est à reformuler.
Remettez sept fois l’ouvrage sur le tas, il faut recommencer plusieurs fois. Il faut élaguer, préciser, structurer, relire, relire et relire encore.

Des échéances
Comme pour tout projet, l’auteur doit se fixer des échéances, des délais, pour telle ou telle partie du livre. Soyez sévère avec vous-même, car si vous laissez filer le temps, votre livre n’avancera pas.
Faites d’abord de la quantité et ensuite travaillez pour obtenir la qualité souhaitée.


Reposez-vous
Quand vous aurez l’impression d’avoir terminé votre ouvrage, laissez-le de côté, faites une pause. N’hésitez pas à l’abandonner un mois, deux mois. Puis, vous le reprendrez et vous serez impitoyable avec vous-même.
Vous reverrez, annoterez, rectifierez. Et vous réécrirez jusqu’à ce que cela vous paraisse bon.
Après, viendra un autre parcours, celui de l’édition !

© Jean-Louis RIGUET – 23 février 2022

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour retrouver tous les livres de Jean-Louis RiguetRendez-vous dans la Boutique de l'écriveur
+ +